16 avril 2010

LOST [6x 12]

dnes_season4_lost_jack_mini

Everybody Loves Hugo // 9 48o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_61302 vlcsnap_63575

   Libby ! J'exulte ! Depuis qu'elle a disparu tragiquement dans la saison 2, je guette son retour. Et je ne parle pas d'une simple apparition de deux secondes. Non ! De vraies scènes avec de vrais dialogues. Je commençais à ne plus tellement y croire, d'autant qu'il se disait que l'actrice, Cynthia Watros, ne voulait pas revenir, ne s'étant jamais remise de son départ express de la série. Je ne sais pas si c'est un gros chèque qui l'a décidée ou s'il ne s'agissait que de foutaises mais elle est là, bien là, et retrouve Hurley. Les quelques scènes que les deux anciens tourtereaux ont partagé étaient très émouvantes, très touchantes. Nous ont-elles pour autant donner la clé du mystère Libby ? Pas le moins du monde. Puisqu'il s'agissait de scènes dans la réalité alternative, tout ce qu'on a vu n'explique pas sa précense à Santa Rosa dans le même hôpital psychiatrique qu'Hurley dans notre réalité. On ne le saura donc probablement jamais. Cela dit, et je m'étonne moi-même de le dire : est-ce que cela a vraiment une importance ? Chacun peut se faire sa petite théorie dans sa tête et c'est bien aussi parfois. Pour ma part, j'opte pour l'explication la plus simple : je pense qu'elle a été internée dans cet hôpital suite à la mort de son mari et le fait que ce soit au même endroit qu'Hurley est une "coïncidence" (conditionnée par Jacob ?) comme il y en a eu tant d'autres dans la série. Les personnages sont liés par le destin, quoi qu'il arrive. Pourquoi chercher plus loin ?

   Le point le plus important dans tout ça, c'est que Libby fait partie des rares personnes qui se souviennent de l'île, ou du moins qui se souviennent de certains visages, de leur constante ? Pourquoi elle ? On ne nous le dit pas clairement. Elle se présente comme folle mais elle est sans doute bien plus censée que n'importe qui ! Si l'on s'en tient à ce que l'épisode précédent nous a montré, si Libby se souvient de l'île, c'est parce qu'elle a frôlé la mort à un moment donné et que tout lui est alors revenu. Dès lors, vu son état psychologique instable, on peut imaginer qu'elle ait tenté de se suicider et que c'est à ce moment-là qu'elle s'est souvenue. C'est en même temps ce qui l'a souvée car elle avait tout à coup une raison de vivre. Bref, c'est semblable à l'expérience vécue par Charlie dans la réalité alternative, et j'aime beaucoup cette idée de l'amour qui fait revenir à la raison alors que l'amour est la chose en ce bas monde qui rend le plus fou. Je regrette cela dit l'effet très cheap lorsque Hurley embrasse Libby et a des flashs rapides de l'île. Très bâclé visuellement ! Je tiens à souligner en revanche la jolie prestation de Cynthia Watros. Elle était parfaite. J'en viens à une mini-théorie pas très élaborée : et si les personnes mortes sur l'île et qui tendaient plus vers le bien que le mal trouvaient refuge dans cette réalité alternative où ils sont finalement plus heureux qu'avant, tandis que les personnes mortes sur l'île et qui tendaient davantage vers le mal en restaient prisonnières à jamais ? Car ce que l'épisode nous apprend sans effets d'annonce et dans la bouche de la dernière personne que l'on avait envie de revoir (Mr. "They Took My Son"), c'est que les murmures que l'on entendu sur l'île depuis le début sont ceux des morts prisonniers de l'île qui errent encore et encore et qui, parfois, apparaissent à certains naufragés. La révélation pourrait paraître décevante mais elle est avant tout logique. Les murmures étaient toujours liés, avant ou après, à une apparition donc... Alors voilà, je ne sais pas bien ce que l'on peut tirer de cette idée mais le parallèle me paraît évident.

       vlcsnap_66637 vlcsnap_78459

   Dans ce contexte, je trouve la place de Desmond encore plus intéressante qu'elle ne l'est déjà. L'incident avec l'électromagnétisme aurait fait de lui un homme ni vivant ni mort, qui peut donc voyager d'une réalité à une autre. Il est peut-être le seul à avoir cette capacité. Ce que cet épisode met très en avant aussi, c'est l'analogie entre Desmond et Jacob. Le Desmond des flashsideways semble finalement déconstruire ce que Jacob a construit quand il est allé toucher les naufragés un à un. Et s'il ne déconstruit pas, il intervient en tous cas plus ou moins de la même façon dans le destin de chacun afin de les réunir et les faire se souvenir. C'est ce qui me fait penser que finalement, ce n'est peut-être pas Jack le candidat idéal à la succession de Jacob mais bien Desmond. N'est-il pas le 108 ? En attendant, on constate que Desmond peut lui aussi voir le mini-Jacob qui nargue inlassablement le Man In Black. Ce qui surprend beaucoup ce dernier d'ailleurs, comme le fait qu'il n'effraye pas Desmond. Alors évidemment, le gamin n'est peut-être pas Jacob, d'autant que celui que l'on a vu là n'était pas blond. En même temps, quand j'étais petit j'étais blond, et je suis devenu chataîn en grandissant. Ce n'est donc pas improbable. Pourquoi MIB jette-t-il Desmond dans un puits ? Ce rebondissement me laisse très perplexe. Ce qu'il faut d'abord bien souligner, c'est que MIB lui raconte en partie des conneries quand il raconte la construction de ce puits. Pourquoi ? Parce qu'à notre connaissance, le puits qui débouche sur la roue gelée a été rebouché depuis bien longtemps. Ce puits n'est donc pas LE puits. On peut en déduite qu'il y en a plusieurs sur l'île, qui sont peut-être même reliés les uns aux autres dans les profondeurs. Quel intérêt de le jeter là ? MIB croyait-il/voulait-il vraiment le tuer ? Je n'y crois pas trop. Ou alors il est un peu con. Desmond ne peut pas mourir comme ça, surtout alors qu'on l'envoie directement du coté de la source de l'électromagnétisme ! De toute façon, il en parle à MIB. Il sait bien qu'il y survivra. Je rêve donc à une visite par Desmond des entrailles de l'île. C'est peut-être là que ses plus grands secrets se cachent....      

   Concernant le cliffhanger de l'épisode, qui est un beau moment de "What The Fuck?" comme sait nous en offrir la série mais de moins en moins souvent, il ne faut pas se tromper en l'expliquant de la manière la plus simple qui soit, à savoir que Desmond ne fait que de se venger de Locke dans les flashsideways. Desmond n'est pas comme ça et il doit bien savoir que le mec qui l'a jeté dans le puits n'est pas Locke. Non, il le renverse afin de le faire frôler la mort et ainsi provoquer en lui le déclic qui le fera se souvenir de l'île. Avait-il vraiment le choix ? Sa Claire ou sa Libby à lui n'est jamais allée sur l'île. Alors ce n'est pas l'amour qui le fera revenir à la raison. On peut dès lors imaginer que Locke va être transporté au seul hôpital de Los Angeles à en croire la série : celui où bosse Jack ! Là, il aura son déclic en le voyant (en l'embrassant ? lol) et Desmond aura réussi son coup, à nouveau. C'est bien, ça permet de ne pas rendre sa tâche trop répétitive ! Pour l'analogie Desmond/Jacob, vous remarquerez que le dernier plan fait furieusement penser à celui où Jacob touche Locke après qu'il soit tombé de l'immeuble. Pouvait-on nous faire passer le message plus clairement ?

vlcsnap_95446 vlcsnap_87970

   La grande faiblesse de l'épisode ne réside pas dans les actions de Desmond ou les flashs d'Hurley mais dans le grand surplace sur l'île au présent, marqué malgré tout par quelques événements. Les deux groupes de MIB et de Jacob se rejoignent déjà. C'est le début de quelque chose. On se serait bien passé du grand sourire de Kate à Jack mais il y a des fans-pisseusses à contenter aussi, ne l'oublions pas. Je n'ai pas bien compris non plus pourquoi Jack avait l'air si étonné de voir Locke vivant. Il le savait déjà, qu'est-ce qui a changé depuis ? Rien. Pour souligner leur opposition, un grand regard noir aurait suffit même si Matthew Fox ne les maîtrise pas bien. On notera également le départ de Miles, Richard et Ben qui forment du coup un troisième camp. Tous ces camps me gavent à force, d'autant qu'ils ne passent jamais vraiment à l'action. Mais celui-là m'intrigue beaucoup. Il est formé de deux personnages passionnants (enfin qui l'étaient) et un troisième qui ne va sûrement pas tarder à crever vu son utilité. Cela dit, je les vois assez bien mourir tous les trois en voulant eux aussi faire les cons avec la dynamite !

   Eh oui, faut bien en parler : Ilana a donc explosé comme une grosse merde, comme ça. C'était sacrément surprenant, je ne peux pas le nier. Est-ce que c'est frustrant qu'Ilana soit morte ? Oui et non. On pensait forcément qu'elle avait des choses à nous apprendre vu son statut de protectrice de Jacob et elle est partie sans nous dévoiler quoi que ce soit. D'un autre coté, on commence à être habitué à ce genre de mort au bout de six ans. Combien de personnages sont morts tragiquement avant d'avoir délivré leurs secrets si toutefois ils en avaient ? Des tas ! Une de plus ou de moins, on n'est plus à ça près. Comme je ne peux pas m'empêcher de chercher un sens au moindre des événements, je tiens quand même à dire que tout ce qu'on sait du passé d'Ilana, c'est que Jacob est venu la toucher alors qu'elle était dans un hôpital, toute bandée de partout ! Comment ne pas faire un lien avec cette explosion qui l'a théoriquement faite exploser en mille morceaux mais qui a très bien pu aussi la brûler très gravement ? Serait-elle victime d'une boucle temporelle ? Savait-elle que son destin était de crever de la sorte ?

vlcsnap_88966 vlcsnap_79178


// Bilan // Pour ce dernier tiers de la saison et de la série, les rôles s'inversent : ce ne sont plus les flashsideways qui déçoivent un peu mais les scènes sur l'île. Dommage que l'on ne puisse pas tout avoir ! Alors les flashs étaient excellents, à la fois émouvants et importants pour l'avancement des intrigues, tandis que les scènes sur l'île étaient surprenantes mais incarnées par des personnages amorphes, réduits à des dialogues insipides, à l'exception notable de Hurley, Desmond et MIB, qui nous ont offerts de grands moment très intenses. Plus que 5 épisodes... Les pièces du puzzle se rassemblent mais visiblement, beaucoup de pièces manquantes le resteront !    

44069764


25 mars 2010

LOST [6x 09]

dnes_season4_lost_jack_mini

Ab Aeterno // 9 31o ooo tlsp.

44030377


Qui est vraiment Richard Alpert ? Pourquoi est-il immortel ? Comment le Black Rock s'est-il retrouvé au beau milieu de l'île ? Comment la statue a-t-elle été coupée en deux ?


vlcsnap_72899 vlcsnap_81212

   L'étau se resserre sur l'île des merveilles et c'est presque douloureux, à plusieurs niveaux de souffrances. J'ai toujours été persuadé que la fin de Lost serait forcément décevante, quoique fasse les scénaristes, mais une petite partie de moi avait envie de croire à une saison finale magistrale et à un dernier épisode élu "Best Episode Ever". Plus on avance dans cette saison 6 et plus cet espoir en moi se meurt. Les épisodes passent et les réponses sont rares. La passion est intacte, je ne m'ennuie jamais une seule seconde. Je trouve toujours la série fascinante à bien des égards. Mais j'ai plus que jamais peur d'être déçu. Cet épisode l'illustre parfaitement. Depuis que l'on a recontré Richard, on fantasme son épisode flashback, ne sachant même pas s'il en aurait un un jour. Et puis nous y voilà. On nous offre même 4 minutes de rab', comme ça, pour le plaisir. Tout était réuni pour ce que cet épisode fasse date. Et il fera date, il restera parmi les plus marquants. Et pourtant, je ressors de son visionnage un peu déçu. Pas tellement par les réponses qui ont pu être données, même si elles sont parfois légèrement bancales, mais plus par son déroulement très linéaire, par le choix qui a été fait de se focaliser sur l'année 1867 en occultant tout ce qui est survenu après et qui nous intéresse finalement encore plus que ce que l'on avait déjà plus ou moins deviné depuis quelques semaines.

   Ainsi, Ricardus Alpert est originaire des Îles Canaries. Il y vivait paisiblement avec sa femme, d'amour et d'eau fraîche, jusqu'au jour où elle tomba gravement malade jusqu'a en mourir. En voulant la sauver, sous le coup de la colère face à un médecin peu altruiste, il commit un meurtre et fut emprisonné puis on le condamna à mort. Finalement, un sbire de Magnus Hanso lui offrit une seconde chance et c'est ainsi qu'il se retrouva sur le Black Rock. Par une nuit de tempête, aidé par une vague gigantesque, le navire s'échoua au beau milieu de l'île. La voilà notre explication. On s'était à peu près tout imaginé sauf ça. Quoique je me souviens avoir envisagé la possibilité d'un tsunami. C'est un peu ça, grossièrement. Enfin on suppose puisque le budget limité de la série ne permet pas de montrer les choses clairement. On nous explique par la même occasion comment la statue a été coupée en deux. Et comment dire ? Ce n'était pas la grande question qui me titillait le plus mais quand même, j'espérais mieux que cette explication facile et bancale. C'est tout simplement ce fameux tsunami, cette vague gigantesque, qui l'a coupée par sa force. C'est tout à fait possible. La mer peut être destructrice et on en a eu la preuve ces dernières années. Là où c'est plus gênant finalement, c'est que le navire soit intact après ce périple sur la mer et dans les airs. Ce qui sauve la mise mais qui reste une théorie, c'est que cette tempête n'est "que" le fruit de la colère immense du Man In Black (c'est ainsi que je nommerais désormais l'Ennemi). En effet, dans cette fameuse scène inaugurale du final de la saison 5, à la toute fin, le Black Rock approche de l'île, vraisemblablement amené là par Jacob pour prouver par A+B à son ennemi qu'il a tort, que l'être-humain peut être bon. Ce que l’on nous montre-là peut en être la suite logique. Le Man In Black s’énerve et bam ! Voyant qu’il n’a pas réussi à tuer tout le monde, il prend son apparence de fumée noire pour terminer le boulot mais tombe sur Richard, dont il scanne la mémoire, et il entrevoit chez lui un moyen de sortir de cette île sur laquelle il est soi-disant retenu prisonnier, Jacob était son gardien intraitable. De façon à manipuler du mieux qu’il peut Richard, il se transforme quelques instants en Isabella, sa femme morte. Ca fonctionne, Richard le suit. Il lui demande de tuer Jacob en lui précisant bien qu’il ne doit pas le laisser lui parler. Mais Jacob est bien plus malin et déjoue les plans du Man In Black en même temps que ceux de Richard. Il promet à Richard la vie éternelle, puisque c’est ce que ce dernier lui demande en dernier recours (et c’est assez étrange pour un homme qui vient de perdre sa femme et qui ne devrait qu’avoir une envie : mourir. Oui mais ses croyances religieuses font qu’il préfère vivre éternellement plutôt que de mourir et ainsi aller brûler en enfer). Jacob propose à Richard d’être son porte-parole sur l’île et c’est là que le flashback s’arrête, au moment qui nous intéresse finalement le plus ! Je doute que Richard ait droit à un autre centric d’ici à la fin de la série qui est dans… 7 épisodes seulement. Il y a donc de grandes chances pour que l’on en reste là. En soit, j’imagine que ce n’est donc pas essentiel, qu’il n’y aurait rien à tirer de très intéressant dans tout ça que l’on ne sache déjà. Oui mais la curiosité est plus forte. On aimerait tellement ne pas rater une seule seconde de la vie de cette île, croyant qu’elles sont toutes primordiales… Vous noterez qu’un siècle plus tard, l’arrivée de Desmond sur l’île ressemble étrangement à celle de Richard. Lui aussi a été pris dans une tempête et lui aussi s’est retrouvé là à la suite à un chagrin d’amour.

vlcsnap_93938 vlcsnap_93894

   Il est temps maintenant de revenir sur une des scènes les plus troublantes du flashback qui semble en dire énormément mais qui, en réalité, ne doit pas en dire tant que ça, du moins je l'espère. Lorsque Jacob tente de convaincre Richard de rejoindre son camp, il lui explique carrément ce qu'est l'île. Du moins, il lui donne l'explication parfaite, celle que Richard a envie d'entendre. Ainsi, l'île serait le bouchon qui sépare le monde de l'enfer. Si elle disparaît, le mal peut se libérer de l'enfer pour contaminer le monde. On en revient vaguement à la fonction de la station du Cygne au passage. En soit, cette idée est séduisante sauf qu'elle a déjà été évoquée par de nombreux fans depuis la première saison. Pour l'effet de surprise, ce serait complètement raté ! Mais Richard étant très pieux, encore une fois, cette explication semble davantage faire pour le convaincre qu'autre chose. Et puis de toute façon, ça n'explique pas vraiment qui sont Jacob et le Man In Black. On approche de la vérité mais on en est encore loin. C'est tout le paradoxe Lostien de cette saison, et il faut avouer que c'est parfois agaçant. Et puis il y a cette autre scène qui survient après la discussion de Richard et Jacob où là, Jacob s'entretient à nouveau avec le Man In Black (qu'il ne nomme malheureusement pas, c'est rageant !) mais en gardant la métaphore de la bouteille. Alors serait-ce vrai ? En tous cas, l'Ennemi veut faire péter la bouteille, donc l'île. N'est-ce pas ce qui s'est passé avec l'explosion de la bombe ? Les flash-sideways seraient-ils le Monde avec le mal qui s'insinue ? Si c'est le cas, les bouleversements ne sont pas très importants. Pas de quoi se prendre le chou pendant des sicèles !

   Il paraît de plus en plus évident que Jacob n'est pas le bon et Man In Black le méchant. Ce n'est pas si simple, pas si manichéen. D'ailleurs, ce dernier reproche à Jacob de lui avoir volé son humanité et son corps. Alors là, je ne comprends pas. Si on prend les choses au premier degré, cela voudrait dire que le corps que l'on connaît de Jacob est en fait le corps initial de Man In Black qu'il lui aurait volé. Et le corps de Man In Black serait un corps pris au hasard ? Jacob ne peut vraisemblablement plus changer d'apparence, MIB non plus. Il restera Locke et puis c'est tout. J'essaye de tirer une théorie de tout ça mais seul des choses parfaitement sans queue ni tête me viennent à l'esprit. Bon et puis c'est pareil pour l'humanité que Jacob a volé à MIB. Je ne comprends rien et je crois que, pour une fois, je vais faire la grève des théories. Désolé.   

vlcsnap_102701 vlcsnap_102451


// Bilan // Un review bâclée et brouillonne pour un épisode qui l'est aussi, un peu. J'ai aimé découvrir un pan du passé de Richard Alpert et j'ai d'ailleurs trouvé Nestor Carbonell excellent, quelques passages étaient très émouvants, mais la déception l'emporte au final pour tout un tas de raisons que j'ai déjà exposées. Je ressors de cet épisode encore plus confus qu'auparavant et très inquiet pour la suite des événements... C'était très bien mais à ce stade, ce n'est plus suffisant.      

44069764

11 mars 2010

LOST [6x 07]

dnes_season4_lost_linus_min

Dr. Linus // 9 5oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_86985 vlcsnap_86314

   Ah... Benjamin Linus... Je me suis toujours demandé ce à quoi la série aurait ressemblé s'il n'avait pas fait partie de l'aventure, lui qui n'est arrivé qu'en saison 2 et qui n'est resté que grâce à la prestation impressionnante de Michael Emerson. Il s'est rapidement imposé comme l'un des personnages les plus passionnants de Lost et il a offert parmi les meilleurs épisodes et parmi les meilleures scènes. Cet épisode ne déroge pas à la règle, fort heureusement, même si Emerson commence doucement à se parodier et que ça a pour conséquence de rendre l'émotion moins forte quand il éclate en sanglots. N'empêche que son face à face avec Ilana était intense, peut-être trop rapide et trop facile mais il faut bien avancer, non ? Je ne diviserais pas cette semaine ma critique en deux parties car les flash-sideways et ce qui se passe sur l'île en 2007 sont trop brillamment liés pour être traités séparement. Plus que dans tous les autres épisodes, même celui de Locke, les flash-sideways m'ont semblé avoir un sens, une raison d'être. Je n'étais pas très fan de cette théorie mais je me sens maintenant obligé d'y adhérer : ce qui se passe dans ces flashs est la conséquence logique des actions des losties au présent. Le simple fait de choisir un camp, celui de Jacob ou celui de l'Ennemi, leur assure un avenir. Sayid ayant "choisi" le camp du Mal, pour résumer les choses de façon très manichéenne, il a une vie dans ses flashs presque semblable à celle du présent. Plein d'éléments sont différents mais la finalité est la même : il est mauvais et le restera. Au contraire, qu'ils aient été bons ou méchants sur l'île, à partir du moment où ils choisissent de rejoindre le camp de Jacob, Jack, Hurley et maintenant Ben ont une belle vie dans les flashs, du moins une vie où ils se contentent de ce qu'ils ont et où ils font toujours le choix du Bien, malgré les tentations.

   Ainsi, dans les flashs, Ben est Dr. Linus, un professeur d'Histoire passionné et idéaliste qui se retrouve grâce à Locke, professeur remplaçant dans la même école, dans une position où il pourrait devenir le Chef mais pour cela, il lui faudrait trahir une de ses élèves qui n'est autre qu'Alex, sa fille adoptive sur l'île. Le jeu de miroirs continue et il était absolument parfait et savoureux cette fois. Rien à voir avec Sayid donc. Ben est toujours rongé par la culpabilité suite à la mort d'Alex à qui il a préféré l'île et ce flash lui permet une rédemption. Finalement, on en revient à cette idée d'île purgatoire qui est apparue dès la première saison. Il fait le choix de ne pas la trahir, de renoncer au pouvoir et à toutes les manigances qui vont avec. C'est con mais c'est beau. Le parallèle est d'autant plus fort que sur l'île au présent, Locke ou plutôt l'Ennemi lui fait une proposition similaire : celle de devenir son successeur dans le rôle de protecteur de l'île. On sait bien que c'est de l'esbrouffe pour rallier son camp et le petit Ben a bien appris la leçon : comme dans les flashs, il choisit le coté lumineux de la force, le camp de Jacob. Je me demande ce que l'Ennemi va lui faire subir pour la peine... Face à lui, il y a donc Ilana qui nous montre enfin qu'elle n'est pas qu'une machine de guerre. Elle ressent des choses et elle peut même pleurer. Incroyable ! Cela étant, je rigole je rigole mais elle m'a vraiment ému. Il a suffit de cette phrase : "He Was The Closest Thing I Ever Had To A Father" en parlant de Jacob. On en revient encore et toujours au Père, qu'il soit réel ou fictif. Jack, Locke et Ben ont ce point commun d'avoir eu un "mauvais" père et ils ont trouvé en Jacob, quelque part, la figure paternelle qu'ils recherchaient. Et c'est là que Jacob est très fort. Il a profité de cette faiblesse-là pour les attirer vers l'île et vers lui. Ca me m'étonnerait d'ailleurs pas que l'on apprenne que Jacob a eu une relation conflictuelle avec son père, s'il en a eu un. C'est vraiment un thème qui me touche et que Lost aura traité comme aucune autre série.      

vlcsnap_64673 vlcsnap_65064

   Pour terminer sur les flash-sideways, il me faut évoquer la scène entre Ben et son père qui est la plus mystérieuse et qui fait clairement se poser beaucoup de questions. Il est toujours vivant, ce qui est en soit une première surprise, mais en plus, Ben et lui sont bien passés par l'île mais ont réussi à la quitter quelques années plus tôt. A l'aube de l'explosion de la Bombe H ? J'ai trouvé ça incompréhensible au début avant de me raviser : aucun problème là-dessus. La bombe ayant explosé en 77, ils peuvent très bien y être passés avant qu'elle soit engloutie par les eaux. Mais quand même, j'ai toujours beaucoup de mal à croire que l'explosion de la bombe ait pu submerger l'île en laissant les barraquements et la statue intacte. Il y a un truc qui cloche mais quoi ? Le grand plongeon de l'île n'aurait-il en fait rien à voir avec la Bombe ? Et puis il y a une question que je me pose : la petite île-station (The Hydra) vers laquelle l'Ennemi et sa secte se dirigent a-t-elle elle aussi été submergée par les eaux ? Et si elle ne l'était pas. Et si un système là-bas permettait de submerger l'île pour mieux la cacher aux yeux du monde ? Bref, gardons aussi toujours en tête le fameux volcan ! Il a forcément son rôle à jouer. J'étais ravi d'apprendre que la Dharma Initiative avait existé aussi dans les flash-sideways. Je ne sais pas bien ce que cela implique mais ça a son importance. Je terminerais sur le parallèle pas forcément flagrant mais très symbolique : dans le flash, Ben aide son père visiblement malade à respirer en remplissant sa bouteille d'oxygène vide alors que sur l'île, il l'a tué en le privant de masque donc d'oxygène. Comment peut-on ensuite prétendre que la série est mal écrite ? On peut au moins reconnaître qu'elle a ses fulgurances...

   Il est temps maintenant de parler du cliffhanger de l'épisode, étonnant sans l'être. Jacob avait indiqué à Jack et Hurley qu'un very bad guy était sur le point d'arriver sur l'île. Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps puisque le voilà déjà. J'avais soupçonné qu'il s'agisse de Widmore, entre autres hypothèses (Faraday ? Desmond ?), mais il paraissait le candidat idéal. C'est bien lui ! La scène dans le sous-marin était un peu cheap, il faut bien le reconnaître, mais ce n'est pas nouveau dans Lost depuis la Roue gelée. Widmore a donc enfin réussi à atteindre l'île. Est-ce lié à la mort de Jacob ? Est-ce Eloïse à qui il a soutiré des informations ? On peut en tous cas imaginer qu'il est le Successeur de l'Ennemi, et désigné comme tel depuis longtemps, mais Jacob l'a empêché d'atteindre l'île tant qu'il était vivant, c'est même sans doute lui qui a ordonné à Ben de le chasser. La guerre entre Widmore et Ben va enfin pouvoir commencer depuis le temps qu'on en parle mais il y a fort à parier qu'elle n'est qu'une conséquence de la grande guerre entre Jacob et l'Ennemi et qu'elle passera vite au second plan pour laisser plus de place à l'affrontement Jack/Locke tant attendu.   

vlcsnap_76021 vlcsnap_60971

   D'ailleurs, après l'épisode du miroir, Jack est disposé à accepter son Destin de Successeur, avec même une certaine arrogance. La scène qu'il partage avec Richard était majestueuse, d'autant qu'elle a eu lieu dans le Black Rock que l'on prend plaisir à revisiter. On confirme par ailleurs que Richard est bien arrivé par le Black Rock mais qui ne l'avait toujours pas compris ? Qu'il se dénonce ! Richard n'en sait pas autant que prévu sur l'île mais il nous apprend quand même quelque chose de très important : à chaque fois que Jacob a touché un lostie, il lui a transmis un don. Richard a hérité de l'immortalité, ou devrait-on dire du don de longévité. Il ne peut pas se suicider mais il peut mourir si quelqu'un d'autre lui donne la mort. C'est curieux. Et il a alors eu beaucoup de chance de ne pas être tué pendant toutes ces années. Jacob a-t-il transmis le même don aux autres personnes qu'il a touché ? A voir. En tous cas, personne ne s'est jamais suicidé dans la série malgré les nombreuses tentatives (Michael et sa voiture puis son arme, Jack et son pont...). Les gens qui sont morts ont été tués par l'un des leurs ou par l'Ennemi. D'un autre coté, on sait que certains personnages ont des dons, voire plusieurs d'ailleurs. Walt a le don d'ubiquité, Hurley voit les morts, Miles les entend. Kate casse les couilles de tout le monde. Et j'en passe... Ilana nous apprend aussi qu'il ne reste plus que six candidats sur la liste de Jacob parmi lesquels Jack, Hurley, Jin et/ou Sun (et/ou leur enfant Ji Yeon) et on imagine que Locke et Sayid ont définitivement été exclus. Il reste peu de place, une pour Kate, une pour Sawyer (s'il change de camp ?), et qui d'autres ? Aaron ? Non, il ne peut pas le tester. Claire ? J'en doute. Elle est folle. Et pourquoi pas Ilana elle-même ? Desmond ? Ok, mais faudrait le ramener ! Miles ? Euuuuuh. Il me fait rire mais voilà quoi. A ce propos, j'accepte pas mal de choses de Lost mais je ne me ferais jamais à Miles qui écoute les morts. C'est vraiment ridicule visuellement et dans le fond aussi, mais pas plus que d'autres choses. Sinon, dans les candidats potentiels, j'allais l'oublier, il y a aussi Lapidus. Ce serait bizarre qu'il en fasse partie mais l'île l'a voulu, c'est clair. Il devait piloter le vol 815, une panne de réveil l'en a empêché (oui, explication de merde), mais il s'est quand même retrouvé sur l'île au final. Bon, je termine ma critique sur Lapidus donc. J'avais rêvé mieux.   

vlcsnap_131299 vlcsnap_131464


// Bilan // Un épisode centré sur Ben, c'est le succès assuré ! Il détient la plus belle collection de centrics et celui-ci figure parmi les meilleurs. Il est finement écrit et ne souffre que de quelques redites. On les oublie vite face aux effets miroir et à l'émotion qui s'en dégage. On n'applaudira jamais assez Michael Emerson pour ses prestations. Le reste de l'épisode est marqué par des scènes fortes, dont une des dernières au ralenti qui rappelle de grands moments des saisons passées avec une musique toujours parfaite. Tout cela manque un peu de réponses, c'est vrai. Mais elles arrivent... Enfin j'espère... 

44069764

04 mars 2010

LOST [6x 06]

dnes_season4_lost_kate_mini

Sundown // 9 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_97569 vlcsnap_82210

   L'Ennemi s'est-il emparé de mon corps cette semaine pour me faire subir un terrible flash-maybe où je donne trois étoiles à un épisode de Desperate Housewives et seulement deux étoiles à un épisode de Lost, un monde à l'envers quoi ? C'est en tous cas ma seule et unique théorie de la semaine car cet épisode, aussi bon soit-il sur la fin, m'a profondément ennuyé et n'a pas suffisamment offert à mon goût de matière pour théoriser et se triturer l'esprit. Il m'a en tous cas surpris dès la première scène ! Je m'attendais à ce que le parallèle saison 1/saison 6 soit respecté et que l'épisode soit donc consacré à Jin et Sun. En plus, le titre "Sundown" faisait clairement référence à "House Of The Rising Sun". Le miroir est brisé et ça me déplaît, d'autant plus que le centric était du coup sur Sayid et celui-là, je ne l'aime pas beaucoup. Pour la première fois depuis le début de la saison j'ai trouvé les scènes de flash-maybe longues et ennuyeuses. Comme quoi, notre attachement aux personnages joue beaucoup dans nos perceptions des épisodes. De plus, je ne sais pas si c'est Naveen Andrews qui en l'unique responsable mais je trouve que l'émotion n'était pas du tout au rendez-vous, contrairement aux flashs de Locke et de Jack par exemple. Je reconnais en revanche que les transitions entre le présent et ces flashs étaient moins abruptes et que la pertinence des parallèles était plus au rendez-vous que les semaines passées.

   Dans le flash-maybe, Nadia, la fameuse, n'est pas mariée à Sayid, comme on pouvait s'y attendre, mais à son frère, Omar. C'est d'ailleurs lui qui les a poussés dans les bras l'un de l'autre alors qu'il est pourtant amoureux d'elle. En cela, on peut dire que les flashs sont innovants puisque jusqu'ici, que ce soit Jack ou Locke, leurs vies semblaient plus belles. C'est tout le contraire pour Sayid. Sa vie est un peu moins moche parce qu'il est quand même près de Nadia, mais ils ne sont pas ensemble et surtout, il est toujours un tueur. C'est sa constante. Quoiqu'il fasse, il se retrouve toujours à tuer pour le compte de quelqu'un d'autre. Autre surprise, il croise sur sa route... Keamy ! Vous vous souvenez de la grosse brute arrivée par le cargo en saison 4 ? Eh bien c'est lui que Sayid tue pour protéger son cher frère. Je ne m'attendais pas à la revoir celui-là et ce n'est pas vraiment une bonne surprise car il est définitivement insupportable. Puis je trouve l'acteur, Kevin Durand, terriblement mauvais. Bref, j'étais assez content que Sayid le tue au final. Que faut-il retenir de tout ça ? Pas grand chose, si ce n'est que Sayid est définitivement un bad guy. On ne s'étonnera donc pas de le voir rejoindre le clan de l'Ennemi. Comme la photo promotionnelle de groupe représentant la cène le laissait entendre, il est à la place de Judas. Il trahit ses compagnons d'infortune pour embrasser définitivement son coté obscur. Je dis définitivement parce qu'il est quand même mort pendant deux heures le bougre... Dernier point important à soulever : Jin apparaît dans le flash ! La dernière fois qu'on l'avait vu, il était embarqué par les agents de sécurité de l'aéroport à cause d'une montre. Le voilà maintenant sans Sun ligoté dans un frigo. Ma petite théorie (bon finalement je me laisse aller) c'est que Keamy travaille pour Widmore -comme dans la réalité- et que le père de Sun, Mr Paik, étant lié à Widmore, cette montre n'a pas été placée là par hasard. Jin devait être embarqué. Reste à savoir pourquoi. C'est assez excitant finalement car c'est la première fois qu'il semble y avoir une ligne directrice dans les flashs. Ca me fait d'ailleurs me poser beaucoup de questions au sujet de Jin. Il n'était entouré que de bad guys dans ce flash et sur l'île, il a peut-être rallié le camp de l'Ennemi. So Jin is a bad guy finalement ? Ah et autre chose encore : vous n'avez pas eu l'impression que Sayid se souvenait de l'île ? Si c'est le cas, on touche quelque chose de très significatif !      

vlcsnap_91011 vlcsnap_81104

   Sur l'île, c'est un festival de grand n'importe quoi pendant une bonne moitié de l'épisode. Dogen ordonne à Sayid de partir, puis change d'avis quelques minutes plus tard. Que s'est-il passé entre-temps ? A notre connaissance, Dogen a juste appris que Hurley et Jack avaient disparu. Qu'est-ce que ça change au cas Sayid ? Moi pas comprendre. Lorsque Sayid demande à Dogen pourquoi il ne le tue pas, l'expert en arts-martiaux donne une réponse pour le moins étrange qui ne répond absolument pas à la question et qui semble placée là juste pour nous faire comprendre un truc. Un truc important certes mais alors super mal amené ! Ainsi, c'est Jacob qui a profité d'un moment de faiblesse de Dogen (la mort de son fils) pour le faire venir sur l'île. Mais ce que l'on comprend à demi-mots, c'est que c'est Jacob qui est responsable de la mort du fils de Dogen, comme il était sans doute responsable de la mort de Nadia lorsqu'une voiture l'a renversée, et comme il était peut-être responsable aussi de la mort du mari de Juliet, écrasé par un bus. Ses méthodes ne sont pas très diversifiées d'ailleurs. Cela ne veut dire qu'une seule chose : Jacob n'est pas le Good Guy qu'il prétend. Si ses intentions sont éventuellement bonnes, pour atteindre son but il a recours à des méthodes qui sont dignes de celle de son Ennemi ! Le parallèle entre l'Ennemi qui promet à Sayid qu'il reverra Nadia s'il rejoint ses rangs et cette histoire de Jacob qui fait une promesse similaire à Dogen au sujet de son fils est on ne peut plus claire ! Du coup, j'ai encore envie de théoriser et de dire que les flashs-maybe sont en fait le résultat des promesses de l'Ennemi. Effectivement, Sayid retrouve Nadia mais pas comme il l'espérait. Bon, c'est très bancal car ça n'explique pas les vies heureuses de Locke et Jack.    

   Pour en revenir au grand n'importe quoi, j'ai moyennement apprécié la facilité avec laquelle Kate entre dans le Temple, tout comme Claire. On y entre vraiment comme dans un moulin et ça démystifie complètement le lieu. En plus de ça, je ne comprends pas du tout comment expliquer l'entrée de l'Ennemi dans le Temple. Cela correspond au moment où Dogen est tué par Sayid. Mais alors qu'est-ce que Dogen avait de si spécial qui empêchait l'Ennemi d'entrer ? Moi pas encore comprendre, deuxième édition. Bon d'ailleurs, Dogen est-il vraiment mort ? Pas sûr. Sayid s'est bien réveillé. Pourquoi pas lui ? Assez content que le binoclard ait péri avec lui. Il était agaçant. S'ils se réveillent, vont-ils changer de camp ? L'Ennemi aura alors fait deux pierres deux coups. Ilana débarque également au Temple accompagnée de Sun et Lapidus. D'un coté, c'est pas plus mal. Ca permet d'avancer plus vite et de faire se rejoindre enfin les personnages. Mais de l'autre, c'est tellement soudain que ça m'a paru forcé. Dans le même genre, j'aimerais savoir si Ilana a raconté des choses à ses acolytes parce qu'ils ont l'air de savoir exactement ce qu'ils font, ils foncent. Savent-il au moins pourquoi ? Quant à cette pauvre Sun, j'ai vraiment de la peine pour elle. Tout comme Michael avait été réduit à sa phrase culte "They Took My Son", Sun est devenue "Where's My Husband?". Je crains que cela dure encore un moment car ils se retrouvent maintenant dans deux camps différents. Vous allez voir que Jin va mourir pile au moment de leurs retrouvailles... Cruels scénaristes ! A noter pour finir en vrac que le face à face entre Claire et Kate était assez décevant alors qu'il s'annonçait prometteur la semaine dernière. J'aurais au moins voulu qu'elles se tirent les cheveux quoi ! Miles prend le relais de Hurley quand il n'est pas là. Il apporte la touche d'humour nécessaire (en parlant de Claire : "Acting Weird, Still Hot Though". Mais à part ça, on se demande pourquoi il a survécu contrairement à Faraday et Charlotte. Ca va pas tarder à mon avis. Sawyer n'est pas là mais Jack apparaît furtivement dans un flash lorsque Sayid est à l'hôpital. Et puis un mot sur le regard de dédain de Locke vis à vis de Kate : terrifiant !   

vlcsnap_94569 vlcsnap_70541


// Bilan // J'ai horreur de ces épisodes de Lost super chiants tout du long mais géniaux les dix dernières minutes, qui font que l'on ne sait plus très bien quoi en penser. J'entends déjà les mauvaises langues dire que la série a toujours fonctionné comme ça. Mais je ne suis pas du tout d'accord. Les fins sont souvent plus intenses mais c'est normal. Ca n'empêche pas le reste d'être passionnant. Pas cette fois. Il y avait quand même de bonnes choses, des idées intéressantes, et puis cette scène finale au ralenti qui clôture le chapitre "Temple" était superbe avec cette chanson intitulée "Catch A Falling Star", très inhabituelle pour la série. J'ai l'impression que les choses sérieuses commencent vraiment maintenant. Les deux clans rivaux sont réunis, la guerre peut donc commencer !

44069764

27 février 2009

LOST [5x o7 - Suite]

  On The Island ...

vlcsnap_113879

vlcsnap_114373Le début et la fin de l'épisode se situent sur l'île et de la même façon que dans l'épisode précédent, et ça m'avait grandement déplu, on nous montre le retour de John sur l'île avant même de le voir mourir. Le terme "retour" n'est certainement pas le plus approprié d'ailleurs. Je ne craignais et ils l'ont fait : Locke a ressuscité ! C'est d'ailleurs ce qui me conforte dans l'idée qu'il est Jacob, le Dieu de l'île. Seul le Dieu de l'île peut ressusciter. Vous pouvez toujours ramener les bouts de peau de Michael, il ne ressuscitera pas par exemple ! Cela nous ramène encore à Christian Shepherd. On ne peut pas s'empêcher de comparer les deux situations et pour moi, il ne fait plus aucun doute que Christian est bel et bien mort. La chose que l'on voit traîner sur l'île est soit son fantôme, soit Jacob qui a décidé de prendre son apparence. Pourquoi la sienne ? Parce que Christian a un lien avec l'île, autre que celui de s'y être crashé. C'est mon point de vue ... Mais revenons-en à nous moutons. 

vlcsnap_190547Je me suis lourdement trompé dans mes prédictions : il y a bien eu un "crash" de l'avion du vol 316, ce qui est ma foi plus logique. Enfin disons plutôt que l'avion a atterri tranquillement sur ... l'Hydra ! La petite île au large de la grande, que Sawyer, Kate et Jack ont bien connu au début de la saison 3. Ca me fait plaisir de la revisiter. Notons qu'un petit mystère semble trouver là une réponse : les travaux que menaient les Others consistaient à créer une piste d'aterrissage ! Jacob leur avait-il demandé en prévision de ce crash ? Nos félicitations à Frank Lapidus qui est toujours un pilote hors-pair. Paraît qu'il est parti avec une femme dans la jungle ! Qui donc ? Sun ? On se retrouve donc avec plein de nouveaux naufragés -qui pourraient s'avérer utiles en cas de guerre ou alors au contraire très embarrassants- mais seules deux personnes se distinguent : Ceasar et Ilana. Ils ont pris le leadership naturellement mais ils ne semblent pas avoir pris cet avion par hasard. Sont-ce des nouveaux sbires de Widmore ? Les histoires que Locke leur raconte ne semblent pas les étonner plus que ça. Ils doivent savoir pas mal de choses. Certains passagers ont été blessés, parmi lesquels Ben ! Une question se pose alors : pourquoi Kate, Hurley et Jack (et possiblement Sun et Sayid, les Oceanic Six donc) ont flashé pour se retrouver à l'époque de la Dharma Initiative, tandis que les autres sont restés, a priori, au présent. Et comment les faire ensuite se rejoindre ? Serait-ce ça le rôle de Ceasar et Ilana ? Ceasar semble pourtant étonné qu'Hurley ait disparu sous ses yeux ! Bref, la suite de la saison est lancée et elle promet déjà d'être palpitante !

vlcsnap_114467


// Bilan // Saviez-vous qu'ABC avait décidé d'inverser les épisodes 6 et 7 ? Je leur donne raison. Cet ordre me paraît plus logique. Disons que ça décomplexifie légérement l'ensemble, et surtout, il était préférable de voir les Oceanic Five partir en avion avant de voir ce même avion se crasher. L'épisode 6 aurait été plus ennuyeux diffusé après le 7. Toujours est-il que quelque soit l'ordre de diffusion, The Life And Death Of Jeremy Bentham s'inscrit comme un des épisodes les plus marquants et réussis de la LOST.

dnesv2finarticleminibanpk8