10 décembre 2009

Dexter [4x 11]

dnes_season4_dexter_miniban

Hello, Dexter Morgan // 2 1oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_63913 vlcsnap_64067

   Avant d'écrire cette review, j'ai lu ça et là différents avis sur l'épisode et j'ai été très surpris d'en trouver autant de mitigés. A l'inverse, j'ai lu beaucoup de bonnes critiques sur le précédent épisode alors que je l'ai trouvé décevant pour ma part. Preuve que satisfaire l'ensemble du public est extrêmement difficile car les attentes sont très différentes selon les personnes. Ce que j'attendais personnellement, et c'est, je crois, ce qu'il faut attendre d'un épisode qui précéde un final, c'est qu'il fasse monter la pression d'un cran et qu'il règle certaines intrigues "secondaires" pour pouvoir ensuite se concentrer sur l'essentiel. Pour moi, le contrat est parfaitement rempli ! Par exemple, à moins que les scénaristes ne nous réservent un nouveau rebondissement, la liaison entre Batista et Laguerta n'est plus un danger. Ils ont été plus malins que le chef et ont décidé de se marier pour régler définitivement le problème. C'est une conclusion un peu facile, je l'accorde, mais cette intrigue inintéressante ne méritait pas tellement mieux. L'occasion de glisser un mot sur la prestation de David Zayas toute cette saison : nulle nulle nulle ! Il était faux la plupart du temps. Avec la même matière, Lauren Vélez s'en est déjà mieux sortie. Autre intrigue à trouver sa conclusion : le baiser de Rita et son voisin. Rita avoue sa faute à Dexter, qui lui pardonne rapidement, un peu trop à son goût, mais pas au nôtre : pas la peine d'en faire tout un plat ! Le coup de poing suffisait amplement.

   Peut-on parler du meurtre de Lundy comme d'une intrigue secondaire ? Non. Mais ce n'était pas l'intrigue principale de la saison, bien qu'elle y a été savamment reliée. Le Miami Metro a résolu l'affaire puisque la coupable, Christine, a fait ses aveux auprès de Debra avant de se suicider d'une balle dans la bouche. C'est une bonne chose de s'être débarrassé ainsi de ce personnage. Il a eu son utilité, il a permis de nous offrir un excellent cliffhanger et de donner un peu plus d'épaisseur à l'affaire du Trinity Killer mais sa présence dans le Season Finale aurait parasité le dénouement. Les scènes partagées entre Debra et Christine et le parallèle tracé entre leurs deux histoires étaient très convaincants. Les aveux étaient particulièrement intenses mais bien plus du coté de Jennifer Carpenter que du coté de Courtney Ford, plate mais plus inspirée que dans les épisodes précédents. Une autre scène marquante est celle du tableau et du nom de Lundy qu'il faut effacer à tous prix pour achever son deuil. Ce n'était pas aussi fort que lorsque Debra s'était effondrée sur le parking du drame, certes. Maintenant que cette histoire est réglée, j'imagine que Debra va pouvoir fouiner à nouveau dans les anciens dossiers de son père et peut-être découvrir la vérité, ou une part de vérité, sur les véritables identités de son frère... La dernière scène de l'épisode, lorsque Arthur débarque au Miami Metro, était on ne peut plus intense et surprenante, pour Dexter comme pour nous. Avant cela, la panique de Dex' et celle du Trinity, nous ont offert des moments haletants. Je ne suis pas forcément fan de ce vieux camionneur qui sert finalement de couverture aux deux hommes pour qu'ils puissent mieux s'entretuer mais ça permet de reculer l'échéance de manière pas trop honteuse.       

vlcsnap_78740 vlcsnap_58458


// Bilan // Un épisode pré-final, surtout dans Dexter, ne doit pas trop en donner pour ne pas gâcher la conclusion (et c'est ce qui était arrivé l'année dernière), mais il doit en donner suffisamment pour que l'on ne s'ennuie pas. Jamais facile de trouver cet équilibre. Pourtant, cette saison, les scénaristes ont réussi. Oui, ça aurait pu être encore meilleur... Il ne reste plus qu'à espérer que l'affrontement final sera à la hauteur des personnages et que des surprises seront au rendez-vous !


27 novembre 2009

Dexter [4x 09]

dnes_season4_dexter_miniban

Hungry Man // 1 76o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_136182

   "Combien de temps te reste-t-il à vivre... ma dinde ?" C'est sur un trait d'humour que commence ce nouvel épisode de Dexter, riche en adrénaline. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'une fête comme Thanksgiving soit célébrée dans une série comme Dexter. Mais il faut bien avouer que la nouvelle vie de banlieusard de notre héros s'y prête bien. Il a même droit à une double ration de dinde puisqu'il s'invite aussi chez les Mitchell pour un repas qui va (très) mal tourner, pour lui comme pour Arthur et le reste de sa si parfaite famille. Dire qu'il y a encore quelques épisodes on croyait Arthur patriarche aimant et profondément bon, ses meurtres mis à part. On en est loin désormais. Et c'est là tout le génie des scénaristes qui ont su une fois de plus nous mener en bâteau. On ne s'est rendu compte de rien. Le Trinity Killer était fascinant, je ne pensais pas qu'il pouvait le devenir encore plus et pourtant... C'est absolument terrifiant de le voir faire vivre un tel enfer à sa famille. Je ne sais pas qui il faut le plus plaindre ? Sa femme, Sally, qui a semble-t-il perdu depuis longtemps toute envie de rebellion ? Sa fille (devrais-je dire une de ses filles ?), qu'il séquestre depuis des années ? Son fils, qu'il martyrise avec un plaisir non dissimulé ? Là, on vire carrément au glauque et c'est parfaitement ce que j'attendais de la série cette saison. Je suis comblé. J'ai adoré la façon dont a été traitée cette intrigue, à mi-chemin entre le conte cruel (la princesse qui cueille des roses pour son saint-Père et qui passe le plus clair de son temps dans sa tour d'ivoire, sans aucun moyen de s'échapper) et le thriller haletant (le cassage de doigts, l'imprévisibilité extrême de Arthur, le fameux dîner...). Dexter finit par faire une grossière erreur : celle de montrer son vrai visage de serial-killer à Arthur et sa famille. C'est amusant car c'est lui qui passe pour l'être le plus équilibré au final.

   Les scénaristes ne nous donnent pas une seconde de répit (surtout dans les dix dernières minutes, comme d'habitude) et nous sortent un twist que personne ne pouvait voir venir : le Trinity Killer a une autre fille, et il s'agit de... Christine, la journaliste "amoureuse" de Quinn ! C'était donc ça ! C'est sur-le-cultant et c'est très excitant pour la suite. On commence à entrevoir ce qui a pu réellement se passer la nuit où Lundy est mort. Si ce n'est pas Arthur qui lui a tiré dessus, alors c'est Christine. La thèse de la petite taille de l'assassin coïncide. Mais l'a-t-il obligé à le faire ou l'a-t-elle fait de son propre chef ? Quelle est la nature exacte de leur relation ? Est-ce un équivalent à la relation Dexter/Harry mais en plus pervers et plus destructeur ? Le seul truc qui me dérange finalement, c'est que Christine n'a pas l'étoffe d'un tueur, de ce que l'on a bien voulu nous montrer d'elle jusqu'ici. C'est bien pour ça que j'écartais systématiquement la thèse selon laquelle elle était impliquée dans le meurtre. En tous cas, Dexter se retrouve désormais non plus face à un adversaire redoutable mais à deux. A priori.

   A coté de toutes ces scènes brillantes et palpitantes, on nous offre de la comédie légère, un peu facile c'est certain mais agréable à suivre. La venue de Masuka chez les Morgan à l'occasion de Thanksgiving était une excellente idée. Il a permis de détendre l'atmopshère à sa façon avec ses blagues pourries, ses gâteaux au chocolat et son rire particulier. Il a également redonné au visage de Debra un peu de fraîcheur et de lumière. L'intrigue vaudevillesque de Rita avec son voisin n'est pas des plus inspirées, d'autant que les deux interprétes ne sont pas très convaincants. On verra jusqu'où ils vont aller mais je crains quelques déceptions de ce coté-là. Et puis il y a bien évidemment Batista et Laguerta qui se font des mamours et de grandes déclarations. C'est mignonnet mais pas vraiment émouvant et franchement agaçant à la longue. Les réduire à cela est quand même très triste. On attend donc tranquillement que leur idylle soit découverte...

vlcsnap_151092


// Bilan // L'intrigue de la saison est définitivement passionnante et parfaitement maîtrisée. Après une légère baisse de régime, les affaires reprennent pour Dexter et ça s'annonce plus compliqué que jamais... J'aime j'aime j'aime !

          

30 octobre 2009

Dexter [4x 05]

dnes_season4_dexter_miniban

Dirty Harry // 1 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_90048

   Lundy est mort. Debra est vivante. Pas de surprise. La chasse au Trinity Killer prend une toute autre tournure, pour bien des raisons. D'abord évidemment parce que Dexter veut venger sa soeur. Quoi de plus motivant pour le retrouver ? Ensuite parce qu'il veut venger la mort de Lundy, qui est un homme pour qui il avait beaucoup d'estime. Ils n'étaient pas intimes mais il se passait quelque chose à chacune de leur rencontre, comme si Lundy savait, au fond. Enfin, parce qu'à partir du moment où il découvre la vérité sur l'identité de cet homme, il ne peut que se sentir proche de lui. En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, le serial-killer est un père de famille, marié, deux enfants. A la façon dont il est accueilli à son retour, on sent même qu'il est aimé, qu'il a manqué pendant son absence. Jamais je n'aurai imaginé qu'il avait cette vie-là. Cela le rend sans doute encore plus effrayant. Ce n'est pas un homme seul et malheureux qui cherche à tuer le temps et à se venger d'une vie qui ne lui a pas fait de cadeaux. C'est un homme comme mon père, comme le vôtre, avec une vie qui semble "normale" comme on dit, équilibrée. Mais qui est-il vraiment ? Pourquoi ? J'ai toujours apprécié ce personnage depuis son premier meurtre dans le Season Premiere mais il prend encore une nouvelle envergure on ne peut plus excitante. Evidemment, le parallèle entre le Trinity Killer et Dexter est facile mais, au moins, cela donne une impression de cohérence, pas comme l'année dernière. Etant donné que l'on arrive presque à la moitié de la saison et que Dexter a déjà trouvé sa proie, il faut s'attendre à ce que le Trinity soit plus coriace que n'importe quelle autre proie. Cela va être autre chose que Miguel Prado.

   On ne peut pas dire que l'épisode ait eu un rythme effréné. Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour que la machine s'emballe. Pour autant, les 40 minutes qui ont précédé étaient loin d'être chiantes. En réalité, comme souvent dans la série, les femmes de la vie de Dex l'ont empêché de mener à bien sa mission aussi rapidement qu'il l'aurait souhaité. Il y a d'abord eu cette pauvre Debra, totalement dévastée suite à la mort de Lundy, qui croit qu'elle est responsable de tout ce qui s'est passé. La scène qu'elle partage avec Dexter sur le parking où le meurtre a eu lieu était absolument bouleversante. Jennifer Carpenter a offert sa meilleure composition depuis le début de la série. Debra était devenue un peu ennuyeuse depuis quelques temps mais les choses risquent de changer désormais. La scène où elle rompt avec Anton était très forte également, tout en silences qui en disent long. Dexter a aussi dû affronter Rita qui a découvert un de ses secrets : il a toujours son appartement, contrairement à ce qu'il lui avait dit. C'était sûr qu'un jour ou l'autre elle le découvrirait. Et il a de la chance qu'elle ne soit pas une bonne espionne. A sa place, ça fait longtemps que j'aurai suivi Dex partout pour comprendre. Et j'aurai retourné son appartemment ! Rita a été plus sage, ou plus conne, c'est selon. Elle a un coté agaçant, c'est certain, mais je l'aime bien quand même. Allez, je commence à croire vraiment qu'elle va découvrir toute la vérité et rien que la vérité dans ce season finale. Un mot pour dire qu'après le sursaut de la semaine dernière, Quinn et sa journaliste ont retrouvé leur inutilité chronique, de même que Laguerta et Angel qui risquent bientôt de ne plus travailler ensemble. Qu'est-ce qu'on peut s'en foutre, c'est dingue...

vlcsnap_67560


// Bilan // Valse des émotions, densité des personnages : Dexter n'est jamais aussi bonne que lorsqu'elle se concentre sur l'essentiel.