12 mai 2010

Grey's Anatomy [6x 21]

dnes_season4_ga_christina_m

How Insensitive // 11 o3o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_215705 vlcsnap_215843

   How Insensitive n'est pas loin de m'avoir bouleversé. Il contenait deux scènes absolument sublimes que je ne suis pas prêt d'oublier. Elles véhiculaient une force émotionnelle très particulière, que l'on atteint rarement. Il s'en dégageait une vérité universelle, une crédibilité parfaite. Après, j'imagine que ça m'a fait de l'effet parce que ça m'a parlé tout particulièrement. D'autres ont pu trouvé ça moins réussi. Une chose est sûre : le couple formé par Callie et Arizona fait l'unanimité (et je repense à cette pauvre Erica dont plus personne ne regrette le départ) et je dirais même que c'est le couple dont je suis le plus fan depuis le début de la série. Je ne m'attendais pas à leur séparation dans cet épisode étant donné que l'on était parti sur quelque chose de comique avec Callie qui se fait draguer par une patiente qui lui donne carrément son numéro. J'avais peur qu'il se passe quelque chose et qu'Arizona entre dans la pièce à ce moment-là. Le truc ultra-soap qui aurait sorti les scénaristes de la merde en un rien de temps mais qui aurait fait enrager tout le monde à juste titre. En une scène, on bascule de la comédie au drame et bravo à Sara Ramirez et Jessica Capshaw qui ne pouvaient pas mieux se débrouiller. La séparation est d'autant plus douloureuse qu'elles s'aiment encore toutes les deux, qu'elles sont heureuses ensemble si l'on met le problème du "projet bébé" à part... C'était vraiment dur à regarder, et je suis assez admiratif en fait du choix qu'elles font. Il faut avoir une sacrée force pour oser quitter quelqu'un que l'on aime encore à cause des circonstances... Si j'avais une critique à faire, ce serait sur la place accordée à la scène dans l'épisode. Elle aurait mérité de figurer en dernier et de durer un peu plus le longtemps. J'ai trouvé étrange de finir sur Derek et Mark qui joue au golf.

   L'autre grande scène de l'épisode, on la doit à Cristina et à Sandra Oh. Là encore, on est parti au départ sur de la comédie pure avec une Bailey déchainée et hilarante qui donne un cours de "sensiblerie" à ses élèves-médecins, pour poursuivre sur de l'émotion pure. Cristina se retrouve à s'occuper d'une petite fille dont la maman vient de faire une crise cardiaque. Jusque là, on se dit qu'on va se coltiner à nouveau tout plein de blagues sur le thème usée de Cristina et les enfants. Mais point du tout ! Il est question de deuil, celui que la petite fille va devoir bientôt faire car sa maman va la quitter, et celui de Cristina qui dure depuis des années et qui l'a poussée à devenir médecin, comme un épisode il y a quelques saisons de cela nous l'avait révélé. En effet, Cristina a perdu son père dans un accident de voiture et malgré tous ses efforts, elle n'avait pas réussi à le sauver. Elle n'était alors qu'une petite fille elle-aussi. Son dialogue avait la petite était magnifique. Outre le fait que je trouve ça très bien d'explorer ce pan du passé du personnage qui était longtemps resté flou, j'ai trouvé encore plus intelligent de le relier à sa relation avec Owen et à sa relation avec Meredith, le premier prenant tout doucement la place de l'autre dans son coeur. Cela même est relié au cas de conscience auquel Meredith se retrouve confronté depuis qu'elle sait, depuis la bouche de Derek, qu'Owen a peur de craquer pour Teddy. Je pense que Meredith finira par cracher le morceau, par loyauté et parce qu'il faudra bien casser le couple d'une façon ou d'une autre.

   Derek était très présent dans cet épisode mais il représente sa grande faiblesse puisque son intrigue n'était pas passionnante et déjà vue. On revient sur un cas médical d'il y a quelques temps et dont je n'avais qu'un vague souvenir, qui remet en cause les capacités de Derek à un être un bon Chef. La question se pose effectivement : est-il à sa place ? Je n'ai pas la réponse mais ce dont je suis sûr c'est que je n'ai absolument pas envie que l'on revienne à la situation d'avant avec un Richard qui retrouve son poste et un Derek qui redescend en grade. Pas de retour en arrière comme ça. C'est insupportable. D'ailleurs, mon petit fantasme secret c'est que Grey's se termine sur la nonmination de... Addison Montgomery au poste de Chief of Surgery du Seattle Grace ! Mais je divague... Le "gros" cas médical du jour est comme toujours prétexte à la comédie et à l'émotion. Un homme qui pèse une tonne à cause d'un certain laisser-aller, une femme magnifique qui suscite du coup une interrogation et de nombreuses blagues parmi les médecins et une petite leçon de morale acceptable puisque Grey's n'en abuse pas. En fait, j'ai trouvé ça divertissant mais trop facile, tant du point de vue de la comédie que de l'émotion justement ! Pour terminer, un mot, car ça ne mérite pas plus d'attention, sur le retour de la Diva sous forme de lettre officielle de demande de divorce : nécessaire. C'est une façon très discréte de tourner la page. Alex est déjà passé à autre chose de toute façon puisque c'est Lexie qu'il veut maintenant. Je n'aime pas tellement leur relation mais c'est du provisoire. Enfin je crois.            

vlcsnap_210521 vlcsnap_202696


// Bilan // Deux scènes soit 3-4 minutes exceptionnelles, plus 40 minutes très agréables. Grey's Anatomy is definitely back !

44069764


07 mai 2010

Grey's Anatomy [6x 20]

dnes_season4_ga_derek_minib

Hook, Line And Siner // 10 47o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_62168 vlcsnap_63324

   Quitte à me répéter encore et encore, je suis fasciné par le tour de force des scénaristes cette saison qui ont réussi à renouveler la galerie de personnages de Grey's Anatomy sans pour autant écarter les fondamentaux. C'est quand même super rare qu'un ensemble show réussisse cela. On a tellement d'exemples de "deuxième génération" qui n'ont pas prises et qui ont conduit à l'annulation des séries en question. Je pense à The Practice, Ally McBeal et même Urgences mais dans ce cas précis c'est plus personnel. Pour moi, la série s'est arrêtée à la mort de Mark Greene. Après, ce n'était que digression. Dans Grey's, quand on regarde bien, on a d'un coté les anciens qui, dans l'ensemble, ne perdent pas en intérêt. Certains mêmes en gagnent, comme Meredith. D'ailleurs, sa scène "chaude" dans le bureau de Derek était assez représentative de l'évolution du personnage. Elle ne se serait jamais lâchée comme ça en saison 1. Elle n'aurait pas non plus suivi les battements de cils de April face à son homme avec un regard amusé. An all new Meredith ! Derek de son coté commence à devenir crédible en vilain chief. Le coup qu'il a fait à Teddy était vraiment moche. Cela dit, je n'ai pas cru une seule seconde à son départ. Elle est devenue un élément clé de la série en très peu de temps. Son triangle amoureux avec Cristina et Owen reprend peu à peu de l'intérêt après un court passage à vide. Owen m'a beaucoup étonné en lui plantant littéralement un couteau dans le dos, même si elle ne le sait pas. Le pauvre homme est complètement paniqué à l'idée de trahir Cristina. Il essaye de résister à ses pulsions. C'est rare. Peu d'hommes peuvent se vanter d'en faire autant. Peu de femmes aussi d'ailleurs.

   Parmi les membres du casting original dont on ne se lasse pas, il y a d'abord Bailey, que je trouve bien trop discréte cette saison (où en est son histoire de coeur au fait ??? On veut savoir ! C'était tellement mignon). Mais elle a toujours la réplique pour rire : "I'm Dr. Bailey. I Know Everything." Cristina, quant à elle, reste un personnage infiniment attachant malgré ses défauts innombrables. Par contre, il n'y a définitivement plus rien à faire d'Alex. Son comportement, ici vis à vis de Lexie, est juste inqualifiable. Quand est-ce qu'il cessera d'être un pauvre connard ? Heureusement, Lexie ne s'est pas démontée. Elle est assez géniale cette fille. Outre Teddy et Owen, parmi les récents ajouts Arizona est aussi exceptionnelle et toujours pleine de surprise. Son refus d'avoir un enfant commençait à me gonfler, on n'avançait pas et en réalité on n'a pas plus avancé dans cet épisode mais toutes ses scènes avec Callie étaient tellement déchirantes que j'ai pris mon pied ! La dernière surtout. Mais aussi celle où elle affirme pour la dernière fois qu'elle ne veut pas avoir d'enfant et qu'il n'y a pas à chercher derrière cela un quelconque problème psychologique. Elle est juste heureuse dans sa vie telle qu'elle est aujourd'hui et ne veut pas en changer. Voilà une intrigue que l'on voit rarement développée à la télévision ! C'est très intéressant. Malgré tout, je crains qu'une issue positive soit impossible. Je prépare déjà mes mouchoires pour la future séparation. Ca va faire mal. Le retour de Sloane dans la vie de Mark pour son accouchement ne me disait rien de bon mais j'ai été agréablement surpris. Ca ne m'a pas ennuyé. Ca ne m'a pas ému non plus, à cause du jeu bien limité d'Eric Dane, mais pas mécontent du résultat. Et HYPER content que l'idée saugrenue d'adopter le bébé ne soit pas venue à l'esprit de Callie par exemple. Ca aurait été catastrophique.       

vlcsnap_51683 vlcsnap_38887


// Bilan // Je vais oser le dire : pour moi, Grey's Anatomy est revenue cette année au niveau des trois premières saisons. Les scènes de comédie sont peut-être plus rares et un peu moins efficaces mais tout le reste est parfait ! Les nouveaux personnages sont excellents. Par contre, les audiences ne remontent pas. Y'avait-il tant de fans que ça d'Izzie/Katherine Heigl aka La DIVA ? Je commence à le croire...

44069764

06 avril 2010

Grey's Anatomy [6x 19]

dnes_season4_ga_christina_m

Sympathy For The Parents // 9 87o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_104874 vlcsnap_104913

   Après six saisons, Grey's Anatomy entame LE virage dangereux que toutes les séries sentimentales ont dû affronter à un moment ou à un autre : les bébés ! Avec deux couples particulièrement stables, la question allait forcément se poser pour au moins l'un d'entre eux. Ce sera finalement pour les deux ! On savait déjà le désir de Callie d'avoir des enfants, au contraire d'Arizona qui ne veut pas en entendre parler. Et qui ne veut pas en parler tout court. J'adore par-dessus tout ce couple mais là, franchement, je me suis ennuyé. Ca n'avance pas. Et au moment où ça va justement enfin avancer : cut ! Rendez-vous au prochain épisode. C'est agaçant. J'ai vraiment eu l'impression que les scénaristes essayaient de gagner du temps. Voilà que Derek a lui aussi un désir d'enfant. Ce n'est pas très étonnant. Il commence à se faire vieux pépère ! Meredith est beaucoup moins enthousiaste mais elle ne dit pas non. Elle a déjà compris grâce à Alex qu'il n'y avait de toute façon pas de bon moment pour tomber enceinte. C'est un peu comme quand on cherche le bon moment pour quitter quelqu'un, dans un autre genre. Il n'y en a pas. Il faut se lancer et adviendra que pourra ! Bref, il ne serait pas particulièrement étonnant que Meredith tombe enceinte la saison prochaine et l'idée ne me déplaît pas. C'est une évolution logique, qui prouve bien la stabilité tant attendue de son couple. Est-ce que April va jouer l'entremetteuse ? Possible. J'étais très content d'apprendre que ce personnage serait de retour mais je commence à déchanter. Après avoir été figurante pendant plusieurs épisodes, Sarah Drew se retrouve avec une intrigue presque ridicule, qui ne fait pas honneur à son talent. Voilà qu'April est amoureuse-transi de Derek ! Ca ne me plaît pas du tout, ça la rend franchement pathétique, surtout dans la scène où Lexie s'en rend compte car c'était totalement innaproprié. C'est dommage, elle avait du potentiel. Espérons que ce soit juste une passade...

   Si j'ai moyennement aimé cet épisode, c'est sans doute en grande partie à cause du fait qu'Alex en soit le protagoniste phare. Jamais pu l'encadrer et ça ne va pas en s'arrangeant. On ne savait quasiment rien de lui, de sa vie passée notamment, depuis tout ce temps, et les scénaristes ont décidé de se lancer. Cela donne une histoire clichée et facile qui le fait passer pour un héros. Le grand monsieur tout rempli de blessures qui ne dit rien et qui garde le cap. Mouais. Ce refrain, on le connaît bien, et l'arrivée de son frère n'y change rien. Ca amplifie juste le non-intérêt du personnage. Cela dit, je suis conscient que d'autres ont dû adorer. C'est peut-être moi qui a un problème. Il faut dire que Justin Chambers ne fait rien pour arranger les choses avec son jeu très approximatif que ce soit dans la comédie ou l'émotion. A part ça, Teddy et Mark font plus ample connaissance façon sport en chambre, et Owen retrouve ses vieilles pulsions violentes qui ont de quoi effrayer Cristina. C'est un aspect très intéressant du personnage, je l'ai toujours dis, mais j'ai vraiment l'impression que l'on revient en arrière et que les scénaristes ne savent plus trop quoi inventer pour ne pas les faire se séparer. Normalement, c'est l'inverse. On sent qu'ils tiennent à ce couple, les téléspectateurs aussi, mais je crois qu'il va falloir se faire une raison : une pause s'impose ! Rien à voir avec Teddy d'ailleurs, ce qui aurait été la solution de facilité (même si je suis convaincu que l'on viendra tôt ou tard). J'aimerais assez que cette intrigue prenne un tournant tragique. Qu'Owen fasse vraiment du mal à Cristina. Ce serait innatendu et choquant ! 

vlcsnap_113181 vlcsnap_107191


// Bilan // Un épisode qui ne m'a pas tellement plu dans l'ensemble malgré quelques bons moments. Je n'aime pas ce que devient April, ça m'emmerde que Sloane soit de retour, Callie et Arizona traînent, Owen et Cristina reviennent à la case départ et Alex ainsi que les cas médicaux sont bien trop présents.

44069764

29 mars 2010

Grey's Anatomy [6x 18]

dnes_season4_ga_derek_minib

Suicide Is Painless // 11 57o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_376841 vlcsnap_397766

   Saviez-vous que Shonda Rhimes était fans de Lost ? Non ? Eh bien maintenant vous le savez. C'est peut-être pour ça que cet épisode m'a fait penser à la série. Non non, je ne suis pas obsessionnel. Et puis Lost n'a pas inventé le système de flashbacks. N'empêche qu'il y avait cette petite vibe parfois et ça m'a plu. C'était assez étonnant en tous cas ces instants du passé de Owen Hunt lorsqu'il était en Irak. Ca fait deux ans maintenant qu'il est au générique de la série et ce n'est que maintenant qu'on entre, si je puis dire, dans le vif du sujet. On découvre enfin ce qu'il l'a tant traumatisé et ce qui le traumatise encore. Et il y a de quoi. J'ai trouvé toutes ses scènes extrêmement poignantes et particulièrement bien réalisées. Je ne parlerais même pas des musiques qui les accompagnaient, absolument sublimes. La présence de Teddy à ses cotés est aussi un motif de satisfaction. Il y a quelque chose entre ces deux-là qui dépasse l'alchimie. c'est con mais le passage où ils jouent au basket m'a beaucoup ému. Dans le présent, c'est le suicide d'une patiente qui les réunit, ou les désunit d'ailleurs, et je trouve ça toujours bien traité du thème de l'euthanasie. Ce n'est pas si courant, toujours un peu tabou. Curieusement, peut-être moins aux Etats-Unis que chez nous. Comme quoi... En tous cas, cette intrigue médicale était belle et marquante. J'ai bien aimé l'implication de Cristina dans tout ça. Elle était là, patiente, à l'écoute, elle a beaucoup donné et beaucoup appris. Le duo qu'elle forme avec Teddy est vraiment excellent.

   Le reste de l'épisode était sans doute un peu moins fort mais j'y ai trouvé mon compte. Une petite dispute entre Meredith et Derek, ça ne fait pas de mal depuis le temps. C'était court, puisqu'il y a réconciliation à la fin, et ça fait toujours quelque chose de voir ce couple devenu si mature. De la même façon, il y a une belle évolution dans la nouvelle relation qu'entretiennent Derek et Richard. De la bienveillance, un peu d'amitié au fond. Et puis il y a Callie qui n'ose pas dire à Arizona ce qu'elle ressent vis à vis des enfants. Elle en veut, où est le mal ? Il faudra sans doute du temps et de l'écoute pour qu'elles se comprennent sur ce point et que l'une des deux fassent une grosse concession. Mais je suis sûr qu'elles y arriveront, en espérant que Callie ne fasse pas de bêtise avec Mark. Le fait qu'il s'oit occupé avec Teddy maintenant l'empêchera peut-être... Pas de Bailey quasiment cette semaine mais tant pis. Doucement mais sûrement, aux cotés des "historiques", Jackson et April marquent leur territoire.   

vlcsnap_387885 vlcsnap_397355


// Bilan // Un épisode qui m'a beaucoup touché, c'est ce que j'attendais précisément de Grey's Anatomy. La saison 6 est très bonne mais il manquait jusqu'ici peut-être un peu d'émotion, un peu plus de tristesse en fait. Nous y sommes.

44069764


// Bonus // Le titre magnifique qui cloture l'épisode : Abandon Ship de Sorry Kisses.

22 février 2010

Grey's Anatomy [6x 15]

dnes_season4_ga_derek_minib

The Time Warp // 1o 27o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_34560

   Inutile cet épisode ? Complètement ! Et mal fichu en plus ! Pour des raisons que j'ignore, Shonda Rhimes et son équipe ont eu envie de proposer un épisode spécial flashbacks de Grey's Anatomy, nous montrant Richard et Ellis lorsqu'ils étaient jeunes, Bailey quand elle venait d'arriver au Seattle Grace (il n'y a pas si longtemps que ça : en 2003 apparamment) et Callie lors de son premier jour à l'hôpital. Ils font, dans le présent, part de leurs expériences à un auditoire pas toujours très concentré. Le gros problème, au-delà de l'inutilité de ces retours en arrière à la lumière de ce qui se passe au présent, c'est le fait que l'on passe d'une histoire à l'autre pendant 42 minutes qui m'a géné. Ca cassait systématiquement le rythme et à peine était-on enfin pris dans une histoire que l'on passait déjà à une autre. Pour couronner le tout, sans être mauvais, les acteurs qui jouent Richard et Ellis jeunes avaient bien peu de ressemblances avec leurs aînés. J'ai donc vraiment eu du mal à y croire.

   J'adore Callie, vraiment, mais la voir sur scène dans cet état second à bafouiller tout le temps, se perdre dans ses fiches, envoyer au rétroprojecteur les mauvaises photos et j'en passe, était nul nul nul. J'imagine que le but était de proposer une intrigue plus légère mais c'est complètement raté. Au contraire, elle était méga lourde. Et cette pauvre Arizona qui avait envie de se cacher au fond de son siège... Et puis apprendre qu'Alex et Callie ont couché ensemble, ça n'apporte rien, si ce n'est que Callie est une sacrée chaude qui s'est tapée beaucoup de mecs de l'hôpital. Etait-ce bien nécessaire ? Beaucoup plus intéressant mais pas toujours bien mené, le cas de Bailey avait le mérite de nous montrer une autre femme que celle que l'on connaît aujourd'hui, beaucoup moins sûre d'elle mais déjà très talentueuse. J'aime beaucoup ce personnage, et elle était vraiment marrante avec ses nattes, ses lunettes et sa petitesse. Par contre, je n'ai vraiment pas apprécié que l'on lui colle deux médecins insupportables, la palme revenant à celle incarnée par Missy Pile. C'était beaucoup trop manichéen. Et puis je ne comprends pas bien comment en un an, elle a pu devenir cette femme autoritaire et intransigeante envers ses internes. Y'a quelque chose qui ne colle pas ou qui aurait mérité d'être explicité un minimum. Et puis il y a la grosse partie consacrée à Richard et Ellis qui ne fait confirmer qu'une chose : Ellis était une vraie connasse (il suffit de voir comment elle traite Thatcher et Meredith) et on se demande bien comment Richard a pu avoir le béguin pour elle. On n'apprend rien que l'on ne savait pas déjà si ce n'est que c'est Ellis qui a, sans le vouloir, porté Richard vers la boisson. On s'en doutait un peu et quand bien même, ça ne change rien à ce qui se passe aujourd'hui. Le point positif quand même, car il y en a un, c'est d'avoir axé le cas médical qui a changé leurs vies sur un des premiers patients atteints du SIDA. Ca donne une bonne vision de l'évolution des moeurs et de l'évolution de la médecine aussi.

vlcsnap_49394


// Bilan // Je n'ai rien contre les épisodes flashbacks mais celui-ci était franchement raté à bien des égards, en plus d'être inutile. Je l'aurai davantage imaginé en deux parties, histoire de creuser les choses et d'apporter des informations nouvelles. Heureusement que Chandra Wilson est une excellente actrice qui a su remonter le niveau. 

   44069764


08 novembre 2009

Grey's Anatomy [6x 08]

dnes_season4_ga_christina_m

Invest In Love // 13 95o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_395180 vlcsnap_395206

   La série où tout le monde couchait avec tout le monde est de retour ! Enfin presque... On sent que cette série-là est en train de revenir petit à petit alors que les couples sont (trop) bien installés depuis deux saisons déjà. Cristina et Owen ont toujours beaucoup de mal à retrouver leur complicité d'antan, qui a d'ailleurs été de courte durée. Ils passent leur temps à s'opposer. C'est une relation intéressante pour Cristina car complètement différente de celle qu'elle avait avec Burke, mais le petit nouveau, Jackson, devrait y mettre un terme ou en tous cas la perturber. J'aime assez cette idée d'autant qu'il ne m'est pas désagréable ce garçon. Il est amusant quand il ne fait pas sa tête de con. Il ressemble toujours trop à Karev mais bon. Karev qui est d'ailleurs toujours sans nouvelles d'Izzie et qui va maintenant devoir payer ses factures ! Elle est quand même complètement inconsciente de disparaître comme ça dans la nature. J'espère qu'à son retour, ses amis ne vont pas l'épargner. En attendant, Reed est en train de craquer pour lui, à son grand dam en plus, mais la réciproque n'est pas (encore) d'actualité. Karev préfère démontrer ses talents avec les enfants et il fait bien. Ce sont les rares moments où il faut preuve d'humanité et c'est mignon. Content d'avoir vu passer Bailey dans son intrigue parce qu'en ce moment, elle est très absente... Du coté des relations qui se portent bien, car il y en a, on peut dire que Lexie et Mark sont très chous et je suis définitivement fan de Callie et Arizona. En parlant d'elle...

... une bonne partie de l'épisode lui a été consacré, ça aurait d'ailleurs été sympa qu'elle en soit la voix-off pour changer un peu mais la narration ne va pas être modifiée toutes les semaines non plus. Arizona est sans aucun doute le meilleur ajout au Seattle Grace depuis fort longtemps. Elle rayonne, même quand elle est en larmes, et elle est plus touchante que n'importe quel autre personnage. Son intrigue médicale était triste à pleurer, surtout sur la fin évidemment, et j'aime que la série réussisse encore à nous émouvoir avec sincérité. Ce n'est pas si facile quand tous les cas paraissent se ressembler. Celui-ci était particulier sans être original. Le fait que les parents du petit génie malade aient fait le don d'une imposante somme d'argent à l'hôpital est à la fois anecdotique et importante. Cela a joué dans le cas de conscience d'Arizona et c'était intéressant, mais cela aura peut-être aussi des répercussions sur la suite des événements puisqu'on sait le Seattle Grace en grandes difficultés financières. J'espère que ce ne sera pas une simple porte de sortie facile pour cette intrigue. En même temps, la somme a beau être énorme, je doute que cela suffise pour rêgler tous les problèmes. Le Chief a encore agit de façon puante, ne semblant penser qu'à l'argent. Et son collègue était encore pire. Mais j'adore Mitch Pileggi. Sinon, notons que cet épisode était riche en belles chansons. Certaines ont divinement accompagné l'émotion.    

vlcsnap_376934 vlcsnap_391529


// Bilan // Un épisode émouvant, mettant en lumière une Arizona rayonnante, touchante, différente, plus que jamais attachante. Aucune intrigue n'est à jeter mais l'ensemble manque peut-être un peu d'humour.

44069764


// Bonus // Un des titres qui est passé dans cet épisode et dont je suis follement tomber amoureux : Before It Breaks de Brandi Carlile. C'est de la bonne pop-folk comme j'aime et c'est du live...

01 novembre 2009

Grey's Anatomy [6x 07]

dnes_season4_ga_derek_minib

Give Peace A Chance // 13 74o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_75255

   Tout ou presque était fait pour que je n'apprécie pas cet épisode et c'est en partie gagné. Ce que j'aime le plus dans Grey's Anatomy, ce n'est pas les cas médicaux mais les coucheries. Or, cet épisode était quasi-uniquement centré sur un cas médical, celui d'un certain Isaac qui travaille au Seattle Grace depuis des années mais que l'on n'a jamais vu. J'imagine que si Isaac n'avait pas été un "proche" de Derek, ce dernier aurait refusé de l'opérer. On va donc dire que c'était justifié. J'ai eu un gros sentiment de redite après les opérations très risquées du frère d'Addison la saison dernière et bien-sûr d'Izzie. Derek réussit tout ce qu'il entreprend et ça a une légère tendance à m'agacer. C'était assez fascinant de le voir à l'oeuvre et la tension a été palpable pendant tout l'épisode. Finalement, il ressemblait pas mal à l'épisode précédent à ce niveau-là. C'était assez surréaliste de voir tous les médecins, sans exception, s'arrêter de bosser pendant des heures pour suivre l'opération sur écrans. Officiellement, il y avait des tours de garde mais ce n'est pas du tout l'impression que ça donnait. Le plus intéressant était la désormais classique opposition entre Derek et le Chief. J'ai beau ne pas apprécier Derek, trop lisse à mon goût, trop parfait, il faut bien admettre qu'il a raison depuis le début de la saison de faire ce qu'il fait, de s'opposer à Richard systématiquement, ce dernier ne faisant que prendre de mauvaises décisions. Le mot "démission" est écrit en gros sur son front mais il est le seul à ne pas l'avoir rencore remarqué. Au lieu de ça, il préfère renvoyer Derek. Là, on atteint les sommets de la connerie. Le Seattle Grace ne peut pas se passer de Derek Shepherd. Richard va s'en doute revenir rapidement sur sa décision... A ce propos, j'aurai aimé que l'on reparle du cas April. Je n'admets pas que son séjour à l'hôpital puisse être définitivement terminé.

   Hormis Derek, exceptionnellement devenu narrateur de l'épisode, et ça fait du bien un peu de changement, seuls Jackson et Lexie sont vraiment mis en avant. Tous deux assistent le chirurgien et se tirent dans les pattes. Je suis toujours fana de Lexie, j'ai adoré le moment où elle a forcé Derek à boire son eau. En revanche, je pensais Jackson plus sympathique. Il m'a déçu. Il fait quand même pas mal doublon avec Alex. Enfin pas en ce moment puisqu'Alex est devenu une pleurnicheuse depuis qu'Izzie est partie. C'est dommage que Justin Chambers soit un si mauvais acteur. Il ne suffit pas de grimacer pour faire passer une émotion. On sent que les scénaristes rament avec le départ temporaire de Katherine Heigl et que ça va bien tirer en longueur. Le plus simple serait de ne pas se focaliser dessus à chaque épisode et attendre qu'elle revienne. Pour les autres personnages, on est également dans la redite : Cristina se cherche et ne se trouve pas, Meredith est clouée au lit mais ne rate pas une miette de ce qui se passe à l'hôpital en son absence, et Arizona pleure parce qu'Arizona a un problème avec l'autorité. J'ai beau l'adorer, ce serait bien qu'on avance... La série n'a pas oublié d'être drôle avec les couche-culottes de Lexie qui assurent à elles-seules le spectacle !

vlcsnap_65763


// Bilan // Malgré l'aspect trop répétitif de cet épisode, on ne peut pas dire qu'il soit mauvais. Il ne fait en rien avancer les intrigues mais il se laisse suivre avec plaisir.

44069764

12 octobre 2009

Grey's Anatomy [6x 04]

dnes_season4_ga_meredith_mi

Tainted Obligation // 14 13o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_121836

   Que faire lorsque son actrice principale est enceinte ? Il y a deux solutions : soit on trouve un moyen de la faire disparaître totalement pendant un temps, soit on lui trouve une intrigue qui lui permettra d'être moins présente. C'est pour cette seconde option que Shonda Rhimes a opté concernant Ellen Pompeo, notre petit bout de botox préféré devant enfanter (à vrai dire, c'est fait, mais pas à l'époque du tournage). Ce qui m'a paru être une très mauvaise idée au premier abord était en fait presque excellente : le retour de Thatcher. Oui, ça fait peur. Ca rappelle de mauvais souvenirs de mauvais épisodes de Grey's Anatomy. Voilà que l'alcoolique notoire a besoin d'un foie ! Evidemment, Lexie n'est pas compatible avec son père mais Meredith, elle, l'est. A son plus grand bonheur bien entendu. C'était l'occasion de retrouver une Meredith bien cynique qui en viendrait presque à souhaiter la mort de son père pour être débarrassée de ses obligations. Bref, tout ça sentait le vieux, ce n'était pas palpitant. Là où c'est devenu plus intéressant et même très touchant, c'est lorsque Meredith accepte l'opération non pas pour son père, qu'elle ne considère d'ailleurs pas comme tel et elle n'a de cesse de le répéter, mais pour sa soeur, Lexie, qu'elle a appris à connaître et à aimer. Les quelques scènes les réunissant étaient vraiment très touchantes. Qui aurait cru il y a deux ans que les soeurs Grey nous feraient cet effet ? En tous cas, Meredith est désormais alitée pour un mois, juste le temps qu'il faut pour qu'Ellen Pompeo accouche et nous revienne plus "fraîche" que jamais. Bien pensé.

   La fusion est toujours dans tous les esprits et particulièrement dans celui de Cristina qui est prête à tout pour opérer et montrer ce qu'elle vaut ! Tout cela me semble encore très factice puisqu'elle est sans doute la plus douée de tous ses petits camarades. Le chief a tout intérêt à la garder. Malgré cela, on a eu quelques scènes vraiment très drôles, notamment quand elle drague ouvertement un médecin ou, bien-sûr, lorsqu'elle doit intervenir dans une opération du pénis. L'intrigue légère de cet épisode consacrée à ce petit vieux qui n'a plus d'érections était mine de rien plus profonde qu'il n'y paraissait. Combien de séries ont osé traiter du thème encore tabou de la sexualité des personnages âgées ? Pas beaucoup. Même si c'était sur un ton comique, le message est passé. Au passage, Shonda Rhimes nous a encore prouvé qu'elle était une grande fan d'Everwood en invitant Tom Amandes en guest. Le pauvre homme mérite mieux que les quelques apparitions qu'il a pu faire ces derniers temps dans plusieurs séries mais au moins il ne tombe pas dans l'oublie. Autre intrigue légère et surprenante : Alex peut être drôle ! C'est arrivé combien de fois en six ans ? Deux ou trois fois grand maximum. Face aux forces de la nature, il n'est pas le grand dur que l'on connaît bien. J'aime toujours autant les scènes qui se passent en dehors de l'hôpital. C'est simple et champêtre ^^

   Pour la première fois depuis son retour à l'hôpital en tant que médecin, Izzie a été confrontée à un cas de cancer incurable. Comme le sien quoi. Sauf que finalement il ne l'était pas. Après nous avoir sorti les poncifs habituels sur le thème "il y a toujours de l'espoir", on en arrive à ce qui nous intéresse : Izzie ne peut pas être à la fois médecin et patient au Seattle Grace. "Il faut choisir" comme lui rétorque Owen. Etant donné que Katherine Heigl va être absente une partie de la saison, on peut imaginer ce qu'elle va choisir, ou ce que l'on va choisir pour elle... Sinon, Callie est de retour à l'hôpital après un court séjour sans grand intérêt au Mercy West. Honnêtement, je ne comprend pas pourquoi l'avoir fait partir pour si peu de temps. Vu que je l'adore, je suis content qu'elle reste en tous cas.

vlcsnap_150280


// Bilan // Un bon épisode de Grey's Anatomy, encore un ! Lorsque l'on se tient un peu au courant de l'actualité des coulisses de la série, c'est même passionnant de voir comment les scénaristes travaillent pour que les intrigues coïncident avec les exigences ou les obligations des uns et des autres.

       44069764

04 octobre 2009

Grey's Anatomy [6x o3]

dnes_season4_ga_christina_m

I Always Feel Like Somebody's Watching Me // 15 69o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_27613

   C'est moi ou cet épisode avait des faux airs de saison 1 et 2 ? Il était extrêmement plaisant à suivre, hyper rythmé, hyper équilibré, hyper bien foutu quoi ! Et c'est moi ou Lexie est devenue un excellent personnage ? Elle n'a jamais été détestable mais depuis quelques temps, elle apporte vraiment quelque chose. Sa crise de panique à l'idée qu'elle puisse perdre son job était très amusante, évidemment, mais était aussi très significative d'une réalité d'aujourd'hui. Grey's n'a jamais vraiment sorti la carte du réalisme, même dans les cas médicaux souvent farfelus et souvent exagérément compliqués et impressionnants, mais là elle touche un point sensible qui devrait parler pas mal à beaucoup de téléspectateurs. Même dans un hôpital, on peut se faire renvoyer, oui oui ! Et les premières à partir sont souvent les infirmières, c'est le cas ici, et les internes, c'est le cas aussi. J'ai beaucoup aimé le traitement de cette intrigue et il faut bien reconnaître que c'est très excitant, tout en ajoutant un stress communicatif. Si l'on peut être sûrs que ni Cristina, ni Meredith, ni Alex ne seront touchés par la vague de renvoi, le doute est permis concernant Izzie. Elle a beau vouloir montré qu'elle est encore capable de travailler, elle est toujours malade, toujours atteinte d'un cancer, et cela pourrait lui être préjudiciable en ces temps difficiles. Et ce serait une porte de sortie pour l'actrice assez innatendue. J'ai hâte que la fusion ait lieu. Ca devrait bien booster la série.

   Il y a quand même une chose que je ne comprends pas et/ou n'admets pas : que le Chief ne pense pas une seule seconde à prendre sa retraite. C'est quelque chose qui vole dans l'air depuis deux-trois saisons maintenant et le moment me semble opportun pour prendre cette décision. Derek ferait certainement un excellent remplaçant et on insiste d'ailleurs bien là-dessus dans cet épisode, quitte à faire passer Richard pour un connard alors qu'il n'a jamais été comme ça. Il a toujours été relativement attentionné envers son personnel. Et puis virer les gens via un vulgaire mail, c'est dégueulasse et ça ne lui ressemble pas. Ca m'a d'ailleurs étonné que tout le monde semble trouver la méthode normale. Et puis, il doit bien y avoir un Chief à Mercy West ? Qu'advient-il de cet homme/de cette femme ? Toujours est-il que Cristina aussi a réagi à sa façon à la grande nouvelle et c'était vraiment tordant ! Cristina s'occuper d'enfants ? C'est impensable. C'est ça aussi qui est bien avec Grey's : dès le départ, on sentait que cette intrigue allait réserver de bons moments de rigolade et ça n'a pas raté ! C'est une série vraiment comfortable. On s'y sent comme chez soi. Et dans le même esprit, je suis toujours aussi fan des scènes qui se passent en dehors de l'hôpital car elles sont toujours pleine de chaleur humaine, à l'image de cette petite partie de baseball improvisée.

   Peu de cas médicaux dans cet épisode mais ils étaient parfaitement imbriqués dans le récit. Le cas du schizophrène notamment, qui avait une vraie répercussion sur l'intrigue de Lexie. J'espère que ce cas n'est pas rêglé et qu'on le retrouvera à l'épisode précédent. Mais y'a-t-il encore quelque chose à en dire ? A voir. Le cas du bébé était un peu flou, peut-être même un peu trop accessoire, et puis les images de ce petit corps mutilé en salle d'opération n'étaient pas forcément agréables à l'oeil. Quelques remarques en vrac pour finir : Callie et Arizona sont toutes mignonnes et, au risque de me répéter, je crois qu'ils ont bien fait de se séparer du personnage de Erica. J'ai revu deux-trois de leurs scènes récemment grâce à la diffusion sur TF1 et l'alchimine n'était vraiment pas aussi bonne qu'entre ces deux-là ! Et tout autre chose : Derek et Meredith sont-ils inconscients ? Laisser cette pauvre Izzie vivre dans une caravane alors qu'elle est malade, franchement ! Tout ça pour baiser un peu partout dans la maison en plus ! Sinon, j'ai bien aimé le comportement d'Alex vis à vis d'Izzie : ni trop complaisant ni trop détaché. C'est dommage que ce mec se comporte comme un salaud un épisode sur deux... Le non-dit autour de la perruque m'a beaucoup amusé !

vlcsnap_29658


// Bilan // La fameuse fusion qui est dans tous les esprits semble être THE bonne idée qui a boosté les scénaristes de Grey's ! On n'avait pas eu un épisode aussi complet depuis longtemps. Ca fait bien du plaisir : la série n'est pas morte avec George.

44069764

28 septembre 2009

Grey's Anatomy [6x o1/6x o2]

19162554

Good Mourning // Goodbye

17 1oo ooo tlsp. // 16 5oo ooo tlsp.

44030377 // 44030376


vlcsnap_75675 vlcsnap_89656 vlcsnap_101610

vlcsnap_70730

   Avant de parler de ce Season Premiere, j'ai envie de parlé de ce à quoi il aurait dû ressembler si T.R. Knight n'avait pas refusé de revenir pour conclure sa storyline et la vie de son personnage. Shonda Rhimes avait prévu de nous montrer le dernier jour de George, estimant que "lorsqu'on sait qu'un personnage va mourir, on voit chaque détail de chaque scène différemment. Tout prend un sens. J'aimais cette idée..." Eh bien moi aussi et je trouve vraiment dommage que l'acteur ait réagi comme ça.

   La version que nous avons eu n'est pas pour autant mauvaise, quoique moins originale. L'idée d'égrainer les jours suivants la mort de George un à un, en nous montrant toutes les phases classiques du deuil (le déni, la colère, l'acceptation...), n'était pas mauvaise mais d'autres séries l'ont déjà fait. Ce qui était intéressant, c'était d'observer la réaction de chaque personnage face à cette tragique nouvelle. Ils ont tous réagi à leur manière et de façon logique par rapport à ce qu'ils ont toujours été. Les cyniques Meredith et Cristina sont celles qui ont mis le plus de temps à comprendre et ont finalement été les plus émouvantes. Quoique celle qui m'a le plus ému de tous, c'est Callie. J'ai toujours beaucoup aimé ce personnage, c'est peut-être pour ça, mais elle a tout de même été la femme de George. Elle en a été follemement amoureuse, elle a souffert comme jamais avec lui et, même s'ils ne se parlaient plus beaucoup, quelque chose les unissait advitam eternam. C'était bien de ne pas passer sous silence cette souffrance-là. Le départ de Callie de l'hôpital sur un coup de tête m'a fait très peur. Mais le cliffhanger de fin m'a rassuré : le Seattle Grace va devoir fusionner avec son concurrent, le Mercy West, où Callie travaille désormais. Elle sera donc toujours dans les parages, et, au-delà de ça, je trouve que cette intrigue est bien trouvée. C'est peut-être elle qui va permettre d'injecter le sang neuf dont la série a besoin. Cette fusion signifie forcément l'arrivée massive de nouveaux personnages. Dès lors, le slogan "The Season That Changes Everything" me semble tout à fait approprié.      

vlcsnap_68420

   Je reconnais que depuis quelques temps, le personnage de George ne m'intéressait plus beaucoup et toutes les histoires dans les coulisses de la série avaient tendance à renforcer mon envie qu'il s'en aille, et vite ! Je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir un soulagement à l'annonce définitive de sa mort. C'est peut-être pour cela que j'ai eu du mal à ressentir une véritable émotion aussi. J'avais surtout envie que tout le monde passe à autre chose. La scène de l'enterrement était un peu ratée. Le gros fou rire m'a déstabilisé mais, au final, c'est tout à fait dans l'esprit de la série. En revanche, avant cela, j'aurai aimé que l'on insiste davantage sur l'émotion. Hormis la réaction de Callie dans la salle d'opération, il n'y a rien eu de véritablement déchirant et c'est pourtant ce que l'on attendait tous. Enfin je crois. La réaction de Bailey est particulièrement intéressante et Chandra Wilson a encore fait de l'excellent boulot. Les réactions plus détachées de Owen et Arizon, dûes à leur arrivées récentes, étaient tout à fait logiques. Non vraiment, tout cela était très cohérent.

   Concernant Izzie, je suis beaucoup moins convaincu. Elle s'en sort beaucoup trop facilement. On a tellement insisté la saison dernière sur le fait que son cancer était incurable... J'espère que le fait qu'elle soit encore malade mais en rémission est une porte de sortie pour plus tard. L'actrice sera absente pendant six épisodes cette saison, déjà. Le départ, à court ou à long terme, est inévitable. A coté de ça, le comportement d'Alex vis à vis d'elle était scandaleux jusqu'à ce qu'il s'explique. J'aurai toujours du mal avec ce mec mais ses explications étaient convaincantes. J'ai dû mal à voir comment les scénaristes vont pouvoir rendre leur couple intéressant maintenant qu'ils sont mariés. Au contraire de Meredith et Derek qui baisent partout partout et qui nous réservent pour l'occasion quelques scènes comiques. De même pour Lexie et Mark, qui vont définitivement bien ensemble et qui me font beaucoup rire. Ca pue le mariage aussi c't'histoire. Toutes les scènes comiques étaient les bienvenues pour alléger l'atmosphère. En plus des cas George et Izzie, les cas médicaux du jour n'étaient pas très joyeux non plus. J'ai de plus en plus de mal à m'y intéresser tant c'est toujours la même chose. Mais on ne peut pas nier que l'émotion nous attrape toujours à un moment ou à un autre. Rien que pour cela, ils méritent d'exister. Enfin, les multiples voix-off de la fin de l'épisode m'ont beaucoup plu. Belle idée.   

vlcsnap_129144

vlcsnap_144203 vlcsnap_99885 vlcsnap_117873


// Bilan // Un double Season Premiere un peu trop long mais qui trouve un bon équilibre entre gravité et émotion. La mort de George n'est pas aussi émouvante que prévue mais c'est peut-être mieux ainsi. Une saison qui démarre bien et quand on pense qu'il s'agit de la 6ème, ça force le respect. De nombreuses autres ont flanché bien avant...

44069764