05 mars 2013

Oxygen [Pilot]

TheCW_logolarge_960x540

STARCROSSED (aka OXYGEN)

Drama // 42 minutes

44030376_bis

Créé par Meredith Averill (The Good Wife). Produit par Josh Appelbaum et Andre Nemec (Life On Mars US). Pour CBS Television Studios et CW. 60 pages.

Lorsqu'au beau milieu de la nuit, une invasion extraterrestre transforme une ville de l'Illinois en champ de bataille, Emery, 6 ans, tombe nez à nez sur un alien de son âge, qu'elle décide d'héberger à l'insu de ses parents. Les autorités ne tardent pas à le retrouver et lui tirent dessus, laissant la petite fille traumatisée par cette rencontre du troisième type. Dix ans plus tard, alors que les intrus, nommés les Orions, sont restés coupés du monde dans un camp à l'écart de la ville, neuf d'entre eux sont selectionnés pour intégrer un lycée afin de tester leurs capacités d'adaption à la vie humaine. Parmi eux : Roman, le petit alien qui a bien grandi et qui ne va pas tarder à croiser le regard d'Emery...

Avec Aimee Teegarden (Friday Night Lights), Matt Lanter (90210), Grey Damon (Friday Night Lights, Secret Circle), Malese Jow (Vampire Diaries), Titus Makin Jr. (Glee)... (casting en cours)

 

   Des extraterrestres... dans un lycée... on pense tout de suite à Roswell, évidemment. Mais ce serait injuste et malhonnête de taxer d'emblée Oxygen de copieuse alors que la série de Jason Katims -oui, ne l'oublions pas !- s'est arrêtée il y a plus de dix ans. On a quand même le droit de refaire un teen soap avec des aliens à un moment donné, non ? Je ne dirais pas qu'elles n'ont rien à voir l'une avec l'autre, ce serait mentir, mais des tas d'éléments suffisent à les différencier, ne serait-ce que : 1/ Tout le monde sait qui ils sont, ils cachent bien des choses mais certainement pas leur vraie nature 2/ Ils n'ont pas grandi au milieu des humains. Et dans ce pilote, cela amène naturellement de nombreux questionnements. Tout comme Emery et sa meilleure amie Julia -en phase terminale de ce qui semble être une leucémie- ces étrangers suscitent à la fois fascination et dégoût. Les deux jeunes filles parviennent à pénétrer sur leur camp et découvrent ainsi leur mode de vie, leur environnement et effleurent certains de leurs secrets les mieux gardés. C'est un passage fort et en même temps un peu décevant. On s'attend à autre chose, de moins caricatural peut-être, de plus dépaysant (des joueurs de tarots inquiétants, des vendeuses de babioles insistantes et gueulardes... on est ni plus ni moins comme dans un pays oriental... et cette caricature est presque dérangeante quand on y réfléchit bien...). Mais cette partie est néanmoins prenante et offre de quoi alimenter un début de mythologie. On comprend dans les non-dits que l'auteur a d'ores et déjà quelques idées derrière la tête. On ne va pas non plus l'en féliciter en même temps, c'est un peu normal quand on s'attaque à un tel thème !

   Là où Oxygen devient moins palpitante, c'est lorsqu'elle met en place sa structure typiquement CWienne liée aux personnages d'ados et tous les clichés habituels qu'ils véhiculent avec les populaires d'un côté et les aliens de l'autre, lesquels sont ni plus ni moins traités comme un certain... Glee Club ! La série musicale de la FOX est d'ailleurs moquée au détour d'une réplique. Leur avantage, c'est qu'ils sont moins niais. Leur désavantage, c'est qu'ils ne donnent pas tellement envie de faire ami-ami avec eux. Je suis curieux de voir ce que ça va donner à l'écran. Là, comme ça, hormis Roman et sa petite soeur, aucun ne m'a paru attachant, ni même intéressant. Et c'est un peu la même chose chez les Terriens. Emery est l'héroïne typique à qui l'on a envie de faire des câlins et des bisous -et, pour sûr, Aimee Teegarden saura transmettre ce désir chez le téléspectateur- mais tous les autres sont caricaturaux et sans surprise. Dès le premier épisode, elle a trois prétendants, même s'ils ne sont pas tous déclarés : le meilleur ami geek sans doute secrètement amoureux d'elle, à moins qu'il ne se tourne vers Sophia; Grayson, le mec populaire qui les fait toutes craquer mais qui n'a d'yeux que pour Emery; et bien sûr, Roman, l'extraterrestre. On se retrouve en clair avec un rectangle amoureux déjà indigeste ! Les adultes n'ont a priori rien de spécial, ils semblent peu charismatiques et accessoires, à part peut-être celle qui sert de guide aux "Orions Nine". Elle n'est pas nette...

  De la même manière que The Carrie Diaries, Oxygen pourrait se révéler fraîche et sympathique, à défaut d'être originale. Mais je crois qu'elle arrive avec un peu de retard. Lorsque Vampire Diaries était à son apogée, elles auraient formé un super duo. Aujourd'hui, alors que la série de Kevin Williamson est devenue plus sombre et plus adulte, j'ai dû mal à l'imaginer trouver sa place. Je n'ai pas encore lu tous les autres scripts de la CW, mais je suis à peu près sûr que ce sera l'un des plus faibles et des moins ambitieux. Et en même temps, l'un des moins chers aussi ! Et ça, ça devrait peser dans la balance lorsqu'il faudra trancher...


30 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 07]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Ghost World // 3 280 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_10_30_13h22m37s16 vlcsnap_2011_10_30_13h23m11s99

    Rythmé, cet épisode aurait pu être excellent s'il n'avait pas reposé sur des ficelles aussi grosses, sombrant régulièrement dans la facilité, à la limite même de l'incohérence parfois. Il a en tous cas mis un point final à l'arc de ce début de saison sur les fantômes qui n'a pas tenu toutes ses promesses et qui n'a pas procuré toute la charge émotionnelle attendue malgré quelques beaux moments. L'histoire la plus touchante est sans aucun doute celle de Jeremy et Ana, qui se sont enfin retrouvés pour mieux se perdre. On savait très bien que cela finirait ainsi, le contraire était impossible. Mais ce n'est pas la séparation qui a été la plus émouvante, la mono-expressivité de Steven R. McQueen n'aidant pas, mais les retrouvailles entre Ana et sa mère, même si ça n'a pris que quelques secondes. Vampire Diaries verse rarement dans le happy end. De temps en temps, ça ne fait pas de mal. Cela dit, si la série venait à durer encore quelques années -c'est bien parti pour- Ana aura bien le temps de revenir... L'effet pervers de cette intrigue maîtrisée et touchante, c'est que Jeremy se retrouve à nouveau sans histoire. Il va très certainement tenter de reconquérir Bonnie mais qui cela intéresse ? Bonnie, justement, a trouvé une place centrale dans cet épisode qu'elle méritait bien après avoir été à ce point mise de coté pour des raisons que l'on ignore et qui sont certainement internes à la production et pas du fait des scénaristes. Là aussi, ses retrouvailles avec sa grand-mère étaient touchantes. Le reste... du Bonnie tout craché quoi. Des incantations, des sorts, des flammes, des larmes. 

   Le retour de Mason, qui ne m'enchantait guère la semaine dernière, m'a semblé un peu mieux géré que je ne le craignais. L'homme plein de rancoeur s'est transformé en doux agneau rigolard, chose que je n'ai pas comprise malgré ses explications. Il voulait aider Tyler mais celui-ci n'est pas apparu une seule seconde. Ces retrouvailles-là avaient peut-être moins d'intérêt que les autres mais on n'aurait pas craché dessus... Toujours est-il que sa petite virée dans les sous-sols de Mystic Falls avec Damon était amusante, mais encore plus quand il a disparu et cédé sa place à Alaric. La bromance entre Alaric et Damon me plaît beaucoup, surtout quand Elena n'est pas là pour gâcher la fête. Je suppose que les dessins sur les murs renvoient à nos chers Originals qui constitueront l'essentiel des intrigues de la suite et fin de la saison 3. Concernant Elena, je ne sais pas ce que les scénaristes peuvent faire pour nous la rendre plus sympathique mais il faut trouver queque chose, ça devient urgent. Sa leçon de morale à son frère était à mourir de rire : faites ce que je dis pas ce que je fais ! Mais le plus agaçant et ce n'est pas vraiment de sa faute en l'occurence, c'est la facilité avec laquelle Lexi revient et l'aide à "changer" Stefan. Elle ne réussit pas vraiment d'ailleurs mais le simple fait de vouloir déjà revenir en arrière avec le personnage me déplait. Il est bien plus intéressant dans cet état-là. Ne peut-on pas le laisser faire ses petites affaires quelques temps et offrir à Elena l'occasion de briller à travers d'autres intrigues qui ne l'impliquent pas ou lointainement seulement ? 

vlcsnap_2011_10_30_13h23m42s146 vlcsnap_2011_10_30_13h22m13s29


// Bilan // Je regrette amèrement que cet épisode qui s'annonçait exceptionnel avec le retour de plusieurs morts marquants de la série n'ait pas été écrit plus finement et se conclut de manière aussi rapide et facile. Mais il n'en était pas moins prenant et émouvant par moments. Un nouveau chapitre s'ouvre...