31 août 2010

Persons Unknown [1x 11]

54772233

Seven Sacrifices // Available Online only

44030375_p


vlcsnap_41703

   Cette semaine, pour la première fois depuis quelques épisodes, je ne me suis pas ennuyé devant Persons Unknown. Le problème, c'est que ce n'est pas parce que c'était passionnant. C'est parce que c'était hyper agaçant de tous les cotés. Plus on approche de la révélation, plus ça sent le coup foireux. D'ailleurs, il n'y a plus tellement grand chose à apprendre. On sait désormais qu'il existe au moins 27 villages tel que celui que l'on connaît. Je précise que je n'avais rien compris la semaine dernière tellement je m'étais ennuyé. Ensuite, selon l'aveu d'Ulrich, l'expérience consiste à prouver que la personnalité d'un être humain est conditionnée par ce qui l'entoure et que cela peut donc être changé et manipulé, ou disons "programmé. Euh... Je cherche où est la surprise et l'originalité de la chose. J'espérais être surpris, soufflé. On est très loin du compte ! On va donc faire avec. De toute façon, l'idée maintenant est d'exterminer la fine équipe puisque le Programme n'a pas réussi à faire des kidnappés de bons soldats. C'est le seul enjeu qui reste. Parce qu'on se doute bien que l'expérience se poursuivra dans d'autres villages avec d'autres protagonistes pendant encore longtemps...

   Toutes les scènes avec "la méchante" ne prennent pas. C'est cliché et raté. J'étais en revanche surpris de retrouver le premier Night Manager qui a finalement été sauvé des flammes. Il a juste perdu un oeil, ce qui lui donne une certaine contenance. Ca n'a pas grand intérêt en même temps. Un peu comme la relation qui s'est nouée entre Ulrich et Janet. Le petit jeu de cette dernière est très clair. Elle a compris qu'Ulrich était fou d'elle et s'en sert pour apprendre la vérité et trouver un moyen de s'en sortir. Elle fait bien, mais c'est énervant à regarder. Mais pas autant que sa haine envers Joe, presque inexplicable tant elle est passée d'un comportement à son extrême vis à vis de lui. De toute façon, ce qui est particulièrement agaçant à regarder, c'est ce grand jeu de faux semblants. Tout le monde se ment, personne n'a confiance en personne. Je comprends bien le message des scénaristes et sa supposée profondeur mais je n'y vois aucun intérêt, encore une fois. Dans tout ça, les aventures de Kat et Renbe qui sont de retour à San Francisco paraissent presque prenantes. C'est assez classique dans le thème de la conspiration, ça me fait pas mal penser à Prison Break. Donc ça se laisse suivre. Je passe sur les approximations et les raccourcis. Très agaçants eux aussi.

vlcsnap_67228


// Bilan // NBC a choisi de ne pas diffuser cet épisode, pourtant important en termes de révélation, pour passer directement et plus vite au Series Finale. D'un point de vue qualitatif, il est effectivement dispensable. Je ne vois pas comment je pourrais apprécier les deux derniers épisodes mais j'ai encore un tout petit peu d'espoir...


09 août 2010

Persons Unknown [1x 09]

54772233

Static // 1 3oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_58287

   Si cet épisode est meilleur que le précédent, sans difficulté, il n'en est pas moins décevant. Bien malgré moi, je crois que j'ai lâché l'affaire. Persons Unknown ne me fascine plus. Quelque chose s'est rompu mais je ne sais pas quoi. Ca vient peut-être du fait que l'on voit de plus en plus tout ce qui se passe derrière le décor du Village et de moins en moins nos héros, dont il n'y a visiblement plus rien à tirer. Cette femme qui semble à la tête de l'organisation (on imagine qu'il y a encore plus important dans la hièrarchie) est une pâle-copie d'une certaine Nina Sharp, que les fans de Fringe connaissent bien. Elle serait rousse, le copiage serait avoué. Le problème, c'est que l'actrice n'est pas très charismatique. Et ce n'est pas en renversant le pauvre café apporté par son assistance qu'elle va réussir à nous glacer le sang... Un autre visage important de la machination apparaît et l'on devrait le cotoyer davantage au moins dans le prochain épisode puisqu'il va prendre la place du Night Manager habituel, tué par Joe. Lui aussi manque un peu de charisme mais je demande à voir... En revanche, Jason Wiles m'a impressionné pour la première fois de la série. Ses pétages de plomb à répétition étaient assez réussis. Et la transformation physique de l'acteur est assez bluffante aussi. Je pense surtout à la scène où il est sur le point de lâcher la main de Janet, alors suspendue dans le vide. A ce moment précis, il était excellent ! Ca a donné de l'intensité à des scènes qui en manquaient grandement.

   Les points faibles ne varient pas : au risque de me répéter, le périple de Renbe et Kat m'a profondément ennuyé. Le summum étant le moment où ils se déclarent leur flamme dans la forêt. J'ai beau avoir un coeur de ménagère, ça m'a semblé bien ridicule. Leur arrivée près du Village n'est pas étonnante. On la sent venir de loin, mais elle a le mérite de relancer l'intérêt. Il reste quatre épisodes pour nous prouver que tout ce chemin parcouru n'était pas inutile.

vlcsnap_52497


// Bilan // J'ai perdu la foi en Persons Unknown mais j'irai bien entendu jusqu'au bout. Ca reste agréable à regarder... 

02 août 2010

Persons Unknown [1x 08]

54772233

Saved // 1 6oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_106223

   Persons Unknown tenait jusqu'ici ses petites promesses. Est-ce que cet épisode va tout changer et la faire basculer dans la médiocrité ? Je ne pense pas. Il est vraiment à part. Un délire de scénaristes qui ont cru bien faire mais qui se sont gravement plantés. L'Organisation a donc bien kidnappé Joe (on ne saura pas exactement comment - certains diront que ça n'a pas d'importance, j'aurai bien aimé avoir une explication quand même) dans le but de lui faire retrouver la raison. Il est apparemment LE maillon fort de toute cette expérience, ils ne pouvaient pas se passer de lui. Un voyage dans son subconscient, entre rêves, fantasmes et flashbacks vont l'aider à prendre la bonne décision. De toute façon, c'était soit poursuivre son travail avec l'Organisation soit mourir. Le choix est vite fait, non ? Ben alors c'était pas la peine d'en faire tout un foin ! Je me suis franchement ennuyé pendant toutes ces scènes qui faisaient mal aux yeux et mal à la tête. Trop d'effets tue l'effet. Au passage, on a pu revoir Tori. Bof. Et on a appris qu'avant toute cette histoire, Joe était Père. Ca ne colle pas à l'idée que je m'étais fait du personnage, et puis c'est aussi crédible que sa perruque affreuse...

   Le temps consacré au Village et ses prisonniers est fortement réduit et il ne s'y passe absolument rien de passionnant. Ils s'emmerdent. Nous avec eux. Moira et Graham trouvent le moyen de s'embrasser. Ca ne colle pas du tout. Ce n'est pas comme cela que je voyais leur relation évoluer. D'ailleurs, elle n'avait pas besoin d'évoluer. Erika s'est faite très discréte, trop. Et Bill a été encore bien gonflant malgré une tentative déspespérée de le rendre touchant. Reste l'enquête de Renbe et Kat en Amérique du Sud, assez prévisible dans l'ensemble et ennuyeuse, elle aussi.


// Bilan // J'ai beau chercher, il n'y a rien à sauver de cet épisode ! Heureusement, il semble très singulier. Le prochain devrait retourner aux basiques.