15 mai 2011

How I Met Your Mother [6x 23]

 dnes_season4_himym_barney_m

Landmarks // 6 41o ooo tlsp.

44030374_p


 64676467_p

   Pas un rire. Pas une émotion. Cet épisode d'How I Met Your Mother m'a laissé de marbre. Mais vraiment, je n'exagère même pas. Je crois que Carter Bays et Craig Thomas, les créateurs de la série et les scénaristes de cet épisode, détestaient autant que nous Zoey. Pour lui avoir offert une porte de sortie aussi minable, je ne vois pas d'autres explications. En plus, ils la diabolisent encore un peu plus en nous faisant le coup de l'enregistrement qui nous ramène à l'épisode 8 de cette saison, intitulé "Natural History" (qui n'était pas le pire de la saison). Elle était à ce point manipulatrice ? Tiens, je la hais encore plus maintenant ! Bravo. Du coup, c'est con, mais je sens que ça va me gâcher Once Upon A Time, la prochaine série de Jennifer Morrison dont elle sera, en plus, l'héroïne. Bref, je n'ai même pas pris de plaisir à la voir disparaître de la série, tant c'était mal écrit, plat et attendu. Ca laisse juste un peu d'espoir pour le final. Sans elle, on aura peut-être droit à quelque chose de plaisant. Mais ça reste à prouver. Zoey aura donc marqué How I Met par sa médiocrité. Mon Dieu, heureusement que ce n'est pas la mère ! De toute façon, à partir de maintenant, il me semble évident que toutes les femmes qui partageront la vie de Ted avant la "Mother" seront agaçantes. Pourquoi ne pas accepter le fait que la mère puisse faire partie intégrante du show lors des dernières saisons ? Parce que finalement, quand la série s'arrêtera, on saura enfin comment Ted l'a rencontrée mais on ne saura rien, ou presque, de leur futur. Oui, c'est le concept qui veut ça. Mais pourquoi pas le transcender alors qu'il reste encore, au moins, deux saisons ?

   J'aurais bien aimé parler d'autre chose que de Zoey et Ted mais il ne se passe quasiment rien d'autre. Je pourrais évoquer la querelle entre Barney et le reste du groupe mais que dire à part que ce n'était pas marrant non plus ? Lily et Robin n'ont servi strictement à rien, pas plus que Marshall finalement malgré sa soudaine passion pour les rimes qui était plus navrante qu'autre chose. Les courts moments d'émotion de l'épisode étaient totalement ratés et caricaturaux des comédies romantiques.

64676472_p


// Bilan // "Sometimes, Things Have To Fall Apart To Make Way Bor Better Things". Il ne reste plus qu'à espérer que cette jolie citation se transformera en réalité pour How I Met Your Mother.Car là, sincèrement, on touche le fond du fond.


06 mai 2011

How I Met Your Mother [6x 22]

 dnes_season4_himym_lily_min__1_

 The Perfect Cocktail // 6 77o ooo tlsp.

60578513


vlcsnap_11326

   Mince alors ! Moi qui croyais que la relation entre Ted et Zoey était en bonne voie de rupture, les voilà qui se disent « je t’aime » et qui se promettent monts et merveilles. Je ne comprends définitivement plus les scénaristes de la série. Qu’attendent-ils pour libérer Jennifer Morrison de ses fonctions ? Elle n’est pas faite pour la comédie ! Qu’ils ne s’en soient pas rendus compte tout de suite nuisait déjà pas mal à leur crédibilité, mais qu’ils insistent pour la garder encore et encore me laisse perplexe. Auraient-ils fumé un… mangé un sandwich !? Ils ont quand même tenté de rendre Zoey plus attachante en dévoilant le terrible secret de son enfance. Honnêtement, je n’ai pas compris pourquoi elle avait caché ça. Y’a plus honteux quand même que d’avoir vécu avec sa famille dans un immeuble miteux… Elle a réussi à attendrir Ted mais moi, je ne marche pas. Je la trouve toujours aussi antipathique. Et puis sa présence repoussant toujours un peu plus la rencontre de la mère, je ne lui trouve absolument aucun point positif à cette fille. Dramatique.

   La situation n’est pas aussi grave du coté de Barney et Marshall mais les voir se chamailler, toujours à cause de ce foutu immeuble, ça m’a gavé. Là encore, je n’ai rien trouvé de vraiment drôle et les trucs et astuces des scénaristes ne fonctionnent plus tant ils peinent à se renouveler. Ce qui m’a plu, c’est simplement de voir enfin Lily et Robin utiles ! C’était pas grand-chose mais leur intrigue commune, en parallèle des deux zigotos, était au moins amusante, contrairement aux autres. La grossesse de Lily reste un sujet tabou par contre. On n’en parle plus. Mais a-t-on vraiment envie d’en entendre parler en fait ? Quand j’y réfléchis, je ne sais pas ce que je souhaiterais pour que la série s’améliore. Je ne vois pas vraiment comment cela serait possible en fait. Pour moi, elle est arrivée en bout de course et rien ne peut plus la sauver. Pourtant, il va falloir encore continuer… longtemps. 

vlcsnap_12773

 


// Bilan // Encore un épisode certainement pas marrant et à peine plaisant. Je me demande si je ne suis pas en train de perdre mon temps. Pas vous ?

23 avril 2011

How I Met Your Mother [6x 21]

dnes_season4_himym_barney_m

Hopeless //6 49o ooo tlsp.

44030375_p


 vlcsnap_142247

   C'est moi ou How I Met Your Mother est en train de devenir complétement niaise ? La sitcom a toujours eu cette petite tendance mais elle semble l'embrasser plus que jamais cette saison. Je ne sais pas pourquoi les scénaristes se prennent tout à coup autant au sérieux, on dirait qu'ils cherchent à prouver quelque chose. Que cette série est plus qu'une simple comédie ? Qu'ils sont capables de jouer la carte de l'émotion aussi ? Que les acteurs sont plus que des "simples" jouets qui font rire quand on appuie sur le bouton ? Je ne voudrais pas les accabler non plus car c'est bien de chercher à faire enfin évoluer les personnages mais c'est peut-être un peu trop d'un coup...

   En ce moment, on alterne épisodes consacrés à Marshall et épisodes consacrés à Barney. C'était au tour de ce dernier cette fois-ci. On reprend plus ou moins les mêmes problèmatiques qu'il y a deux ou trois épisodes, on fait revenir l'excellent John Lithgow, on secoue et on attend que ça prenne. Et ça ne prend pas vraiment. La redite est trop flagrante, Neil Patrick Harris est trop léger dans le drama et la structure narrative est usée jusqu'à la corde, bien qu'elle réussisse encore à surprendre de temps à autres. Je ne m'attendais pas par exemple à ce que Jerry ait menti sur son "état". La prise de conscience finale ne m'a pas tellement convaincu mais s'il fallait en passer par là pour découvrir un nouveau Barney, alors amen !

   Tiens, l'amie Robin est sur le point de trouver un nouvel amoureux. Ca c'est la bonne nouvelle. La mauvaise, c'est qu'il est incarné par Michael Trucco que je n'aime pas du tout pour des raisons encore inexpliquées. Toutefois, sa première prestation ne m'a pas totalement agacé. Je ne vois aucun potentiel dans ce personnage pour le moment mais on ne connait rien de lui. Je vais éviter de le condamner par avance. Il a intérêt à être à la hauteur de Robin ! Et pas une version masculine de l'insipide Zoey s'il vous plait ! Sinon, je n'ai pas bien compris pourquoi les scénaristes avaient décidé de remettre en lumière l'ancienne histoire d'amour entre Robin et Ted, qui remonte aux débuts de la sitcom, mais à leur place, j'éviterais de la salir. Ca fait quand même partie des fondamentaux du show. On n'y touche plus, on n'a pas le droit. Lily et Marshall se sont bien amusés sinon, mais pas moi avec eux.


// Bilan // Ce que je retiens de cet épisode, c'est le générique "live", une excellent idée; et le dialogue sur les noms de boîtes de nuit en début d'épisode, qui relevait du génie (un peu). Le reste était sans grand intérêt et pas très drôle.

14 avril 2011

How I Met Your Mother [6x 20]

dnes_season4_himym_lily_min

The Exploding Meatball Sub // 6 8oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_146356

    Je me suis surpris à rire à plusieurs reprises au cours de cet épisode d'How I Met, mais ce qui m'a fait plaisir par-dessus tout, c'est de ré-entendre I Will Remember You de Sarah McLachlan, ici utilisée à des fins comiques pour illustrer le départ de Marshall de GNB. Les scénaristes continuent de faire évoluer le personnage, qui fait tout de même une petite rechute en cours d'épisode en faisant preuve d'une trop grande naïveté, avant de se rattraper in extremis. On ne peut pas dire qu'il s'agissait de l'intrigue la plus amusante mais Barney est venu la dynamiter avec succès ! Son histoire totalement puérile mais totalement Barneyène de sandwich aux boulettes de viande explosif m'a franchement fait marrer et j'en suis ravi : il est rare maintenant que je réussisse à rentrer dans les délires du dragueur. Sans doute, justement, parce que cette fois-ci, ce n'était pas ses talents de dragueur qui étaient mis en avant mais son imagination sans bornes.

   L'intrigue croisée de Lilly et Ted était beaucoup moins efficace mais elle avait son charme. Enfin merci Lilly surtout. Je ne suis pas fanatique du personnage mais j'avoue que je l'ai trouvé touchante pour une fois et pas simplement neuneu. La morale de l'histoire l'était, elle, un peu mais il y avait du vrai. Un couple, ça se lance des challenges mais ça se soutient aussi, avant tout. Le gros problème finalement, c'est de l'illustrer avec le duo ô combien insignifiant Ted/Zoey. Rien n'y fera jamais : je n'aime pas cette fille et son militantisme à la con, et je ne les aime pas ensemble non plus. La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que la rupture imminente est amorcée. On peut d'ores et déjà dire que les scénaristes nous auront bien emmerdé avec elle pour vraiment pas grand chose... Ah et puis Robin était là. Elle est devenue une SIF, ou "une sans intrigue fixe". Mais elle m'a amusé le peu qu'on l'a vue avec le peu qu'elle a dit.

vlcsnap_146497


// Bilan // Pas l'épisode le plus inventif, ni le plus drôle, mais sympathique quand même, et plutôt cohérent entre les différentes intrigues.

28 mars 2011

How I Met Your Mother [6x 19]

dnes_season4_himym_barney_m

Legendaddy // 8 o3o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_79601

   J'ai beau apprécié l'effort considérable des scénaristes pour donner de la profondeur au personnage de Barney ces derniers temps, je ne suis pas convaincu par le résultat. Autant ils ont bien réussi leur coup avec Marshall, autant avec Barney, on reste dans la caricature facile, qui n'émeut pas beaucoup. Dans un premier temps, Jerome, le père de celui-ci, nous est présenté comme une copie conforme de son fils. Les blagues habituelles sur l'alcool et les femmes fusent donc logiquement. On est en terrain plus que connu, battu et rebattu. On sourit mais on s'ennuie quand même un peu. Puis l'on découvre, par un twist pas si étonnant, que Barney a menti : son père est à peu près tout l'inverse de lui. Le juste milieu, ça n'existe visiblement pas. Ce qui conduit à une intervention du Scooby Gang et à une réconciliation, bien qu'il n'y ait pas vraiment eu dispute, entre le fier Barney et son fils. La toute fin reste en demi-teinte, histoire d'y consacrer un deuxième épisode rapidement. On laisse quelques parts d'ombre pas très discrétement : Barney ne rencontre pas sa soeur, une dénommée Carly. De là à imaginer qu'elle pourrait être la "mother"... ou peut-être que Barney se rendra compte dans quelques épisodes qu'il a déjà couché avec sa soeur ? Nope. CBS. Too Much. Jolie performance de John Lithgow en tous cas, plus proche ici de son registre habituel que de sa performance incroyable dans Dexter en trinity killer.

   Les scénaristes nous ressortent soudainement la maison de Ted, portée disparue depuis la saison dernière il me semble. Je n'ai pas trouvé le lien avec l'histoire de Barney particulièrement judicieux mais on va dire que c'est mieux que pas de lien du tout ! Le reste de l'épisode consiste à pointer du doigt les travers de Lily, Marshall, Robin et Ted. Un truc qu'on a l'impression d'avoir déjà vu mille fois et l'on s'étonne un peu de ne découvrir qu'au bout de six saisons certains détails... On va dire que c'est le système de narration qui veut ça. Il est bien pratique parfois. En tous cas, l'exagération dont font l'objet Lily et Robin est à la limite du ridicule, là où Marshall s'en tire un peu mieux. 


// Bilan // J'attendais avec une certaine impatience la rencontre entre Barney et son vrai père depuis longtemps et je ne peux pas m'empêcher d'être déçu. Ce n'était pas à la hauteur de mes espèrances malgré les talents conjoints de Neil Patrick Harris et John Lithgow. Le reste de l'épisode étant anecdotique, il faut se contenter de peu.


04 mars 2011

How I Met Your Mother [6x 18]

dnes_season4_himym_barney_m

A Change Of Heart// 9 24o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_56172

  Les scénaristes ont trouvé le bon filon pour nous donner réellement envie de continuer How I Met Your Mother cette année malgré la lassitude provoquée par les personnages et les rires moins nombreux : nous toucher d'abord, ce qui n'était pas une habitude par le passé, juste une sensation rare et éphémère, et se jouer de nous en multipliant les pistes quant au Season Finale. Qui seront les "fucking" mariés bon sang ? Après cet épisode, on ne peut que penser à Barney et sa "nouvelle" ou plutôt deuxième petite-amie après Robin, Nora. Problème: 1/ C'est trop facile et sans surprise. 2/ Ca risque fortement de déplaire. Pourquoi ? Parce que, à moins que je ne sois un cas isolé, cette Nora n'inspire pas confiance. Elle a l'air gentille, je ne dis pas, mais elle n'a aucune spécificité, aucun humour particulier... On ne comprend absolument pas en quoi Barney peut craquer plus sur elle que sur une autre. A vrai dire, à l'écouter parler de mariage et d'enfants, elle correspondrait bien plus à Ted. Mais ça ne peut pas être la future madame Mosby. Quant à l'actrice, je trouve son jeu limité alors qu'on ne lui demande déjà pas grand chose. A part être mignonne, et ça, elle l'est. Si son personnage devait prendre de l'importance, je crains qu'elle ne tienne pas la route. Après avoir fait un tour sur sa courte filmographie, je constate qu'elle a fait ses classes dans le soap General Hospital. Je comprends mieux... Pour en revenir à Barney, j'ai un peu de mal à croire en cette version rangée de lui. Je n'ai pas trouvé Neil Patrick Harris exceptionnel, loin de là. Il m'a quand même fait un peu de peine sur la fin. Un peu... 

   Au début de l'épisode, j'ai bien cru que Robin allait enfin avoir une storyline à elle après plusieurs semaines de vache maigre. Mais non. Le fameux "Scooby" puis Lily, Marshall et Ted lui ont volé la vedette. J'avoue que j'ai ri aux conneries de Marshall et de sa calzone tombée parterre. C'était pourtant pas de haute-volée. Peut-être parce que j'adore les calzones ? Enfin de là à les manger sur le bitume... Ensuite, la métaphore canine pour parler du petit-ami d'un jour de Robin était amusante quelques secondes, puis étonnamment quelques minutes. Malgré la pauvreté de l'idée, j'ai été séduit. Par contre, il va falloir arrêter avec les "sandwichs". Le gag est usé jusqu'à la corde.      

 vlcsnap_49697 vlcsnap_49629


// Bilan // Ce sont les passages les plus classiques et les plus faciles qui m'ont fait rire dans cet épisode. L'innovation, si l'on peut aller jusque là, ne m'a pas convaincu car elle n'était pas maîtrisée par les scénaristes et encore moins par les interprètes.  

28 février 2011

How I Met Your Mother [6x 17]


dnes_season4_himym_lily_min

 Garbage Island// 9 33o ooo tlsp.

 61093859


 

vlcsnap_383184 vlcsnap_388002

    En commençant par un flashforward, cet épisode promettait une annonce capitale pour la fin. C’est comme ça en tous cas que je l’ai ressenti. J’ai donc été bien déçu d’apprendre que la seule révélation qui nous était faite est que Zoey n’est pas la mère, chose que l’on savait déjà grâce à quelques déductions très simples. Ah et aussi que sa rupture avec d’avec Ted n’allait pas être jolie-jolie. Attention, on a créé en deux secondes une petite attente qu’il va falloir contenter d’ici à la fin de la saison ! Voilà ce qu’il fallait retenir au sujet de la grande histoire de la série. Passons maintenant à l’anecdotique, toujours roi dans How I Met...

 

   Trois intrigues se partagent le devant la scène mais une seule réussit à tirer son épingle du jeu : celle de Barney. J’allais rajouter « et de Robin » mais elle ne fait que passer les plats malheureusement, une fois de plus. Monsieur Stinson est en train de tomber amoureux de sa Valentine, Nora, mais s’évertue à le nier parce que ce n’est pas son genre à lui de tomber amoureux. Les situations et les dialogues n’étaient pas extrêmement inspirés, mais le duo fonctionne toujours très bien et j’ai l’intime conviction que les scénaristes continuent d’opérer un rapprochement discret qui débouchera sur une deuxième tentative de relation. Ce qui me remplirait de joie. En attendant, la question est : le mariage au cours duquel Ted va rencontrer la mother ne serait-il pas celui de Barney… et Nora ? Il ne faut pas oublier Punchy mais s’il s’agit de lui, ce serait bien de l’évoquer de temps en temps d’ici là !

 

   La deuxième storyline dédiée à Ted et Zoey se laissait suivre sans déplaisir mais le retour du Captain en est l’unique raison. Il ne fallait pas compter sur les deux protagonistes principaux, qui n’ont en plus aucune alchimie. Kyle McLachlan a fait du sacré bon boulot, réussissant à éviter de justesse le ridicule. D’autres acteurs en auraient fait trop et seraient tombés en plein dedans. Il manquait une sorte de conclusion à l’histoire, qui viendra peut-être plus tard, mais il y avait en revanche une morale. Merci à Zoey pour ces paroles d’une grande sagesse, et d’une grande niaiserie aussi : « après une telle rupture, on ressort plus fort ». C’est sans doute vrai mais pourquoi le surligner avec aussi peu de subtilité ? La prestation de Jennifer Morrison n’aide pas. Au cas où vous ne l’auriez pas compris depuis tout ce temps, je ne l’aime pas beaucoup.

 

   La troisième et dernière partie de l’épisode est centrée sur Marshall qui se pose (encore) des questions sur son boulot. C’est devenu une habitude, on y a droit tous les ans (plusieurs fois par an même). Lily, elle, ne pense qu’à coucher avec lui, d’abord parce que ça la démange, tout simplement. Ils ont été loin l’un de l’autre quelques temps. Ensuite parce qu’elle veut concevoir ce fameux enfant. Heureusement que l’on sait qu’elle sera enceinte dans le futur. Sans ça, je n’y croirais déjà plus. Pourquoi est-ce que ça prend autant de temps ? Les doutes de Marshall mélangés à son deuil forment une sorte de psychologie de comptoir dont on se serait bien passé. Contrairement aux semaines précédentes, je n’ai pas été ému. Juste un peu saoulé.

 

vlcsnap_389991 vlcsnap_388639

 


// Bilan // Cet épisode moyennement drôle donne l’impression de faire avancer les personnages, à l’exception de cette pauvre Robin que l’on ne soigne plus que quand elle fait des étincelles en Sparkles. Reste à savoir si l’évolution va s’inscrire dans la durée…

20 février 2011

How I Met Your Mother [6x 15 & 6x 16]

dnes_season4_himym_ted_mini

Oh Honey // Desperation Day

1o ooo ooo tlsp. // 9 51o ooo tlsp.

60679835 // 61093859


vlcsnap_4071 vlcsnap_645271

   Après l’épisode très émouvant de l’enterrement du père de Marshall, je m’attendais à ce que les scénaristes passent à autre chose et se concentrent, par exemple, davantage sur la recherche du père de Barney. Il va encore falloir attendre apparemment puisque, de manière assez crédible il faut bien le dire, Marshall reste la star de ces épisodes. Il n’a pas encore fait son deuil, pas plus que sa mère et l’un de ses frères. L’idée de faire commenter les événements par Marshall au téléphone depuis le Minnesota est bonne et très bien utilisée. C’est un peu beaucoup grâce à lui que la relation entre Ted et Zoey passe (enfin) à la vitesse supérieure. Le divorce express de cette dernière a bien aidé aussi, mais on ne nous encombre pas d’explications et le Captain ne fait pas d’apparition. Un peu dommage. Je suis désolé de déclarer, une fois de plus, que Zoey est la copine de Ted la moins drôle de tous les temps. Bien qu’il ne s’agisse logiquement pas de la mère, j’aurais aimé qu’une autre de ses précédentes prétendantes bénéficie d’un tel traitement sur la longueur. Et puis Jennifer Morrison n’a pas la comédie dans le sang. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure. Alors ok, elle est un peu connue, mais les producteurs ont fait un mauvais choix, j’en suis persuadé. J’essaye d’élaborer des plans pour comprendre ce que l’on nous réserve dans les prochaines semaines avec elle, et en particulier à la fin de la saison, et pour le moment, voilà ce que j’ai imaginé : Ted va la demander en mariage, et c’est au cours de leur mariage qu’il va rencontrer la fameuse mère ! D’où son anxiété dans les images de mariage que nous avions vu il y a quelques temps. Est-ce que le mariage aura lieu quand même ? Ce sera certainement le cliffhanger. Branle-bas de combat, il va falloir se mettre sérieusement à trouver l’actrice parfaite pour jouer la mère !

   Après Britney Spears, Jennifer Lopez, Enrique Iglesias et j’en passe, le défilé de chanteurs et de chanteuses se poursuit avec… Katy Perry ! L’interprète de « California Gurls » a déjà prouvé à travers ses clips hauts en couleurs qu’elle avait un don pour la comédie, pas étonnant donc de la retrouver plutôt à l’aise dans ce rôle de conne finie. Pour une fois, on peut même dire qu’elle n’a pas été inutile. Elle a participé, elle aussi, à la création tardive du couple Ted/Zoey. Bonne surprise donc. En ce qui concerne l’épisode spécial veille de la St Valentin (ce qui est original en soi comme concept), je suis vraiment moins convaincu : Ted et Zoey étaient chiants à mourir, Barney a fait du Barney plus drôle du tout, et Robin de la figuration. Lily et Marshall étaient plus mignons par contre. Elle de par sa solitude, lui de par l’absence de son père, toujours difficile à accepter. J’ai littéralement adoré les passages dans la voiture, lorsque Marshall était petit, et la métaphore qui en découle. Je me suis un peu retrouvé là-dedans. Je suis un ultra-flippé de la voiture mais je me sens en sécurité quand mon père conduit. C’est sans doute le seul à qui je fais confiance, pour ça tout du moins.

vlcsnap_8694 vlcsnap_644770


// Bilan // Hormis les beaux moments liés au deuil de Marshall, et ça ou là quelques passages amusants mais pas hilarants, on ne peut pas dire que ces deux épisodes d’ How I Met Your Mother soient véritablement bons. Les scénaristes n’arrivent plus à soigner plusieurs personnages en même temps. Quand c’est bon d’un coté, c’est moyen voire mauvais de l’autre...

08 janvier 2011

How I Met Your Mother [6x 13]

dnes_season4_himym_lily_min

Bad News // 1o 15o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29055

   Comme lors de l'épisode précédent, les scénaristes d'How I Met ont choisi de se concentrer sur l'émotion en traitant de sujets graves -la stérilité et la mort- à leur façon. Il en ressort la même impression : on est touché, ému, mais le quota de sourires et de rires est loin, très loin d'être rempli. Barney fait ce qu'il peut mais son running-gag laser-tag ne fait rire que lui. Je ne sais pas si cette obsession régressive était faite exprès, afin de mettre en évidence que lui ne grandissait pas tandis que ses amis oui, mais ce n'était pas drôle. Quant à son doppleganger, disons qu'il était intéressant de voir Neil Patrick Harris dans un autre registre, plus sérieux, mais ça ne comportait pas un grand intérêt. Puis j'avais sans cesse l'impression que l'acteur luttait de toutes ses forces pour ne pas éclater de rire. La partie consacrée à Robin et son nouveau job, très à part du reste de la troupe, ne correspondait pas à du grand Robin. Puis c'est trop facile de faire un best-of Robin Sparkles/Sherbatasky quand on ne sait pas trop quoi raconter. J'espère que cela n'annonce pas une période noire pour le personnage, qui reste encore et toujours mon préféré je le rappelle. Au sujet de Ted, il n'y a rien mais alors rien à dire ! Il était physiquement présent mais absent dans les intrigues et les dialogues. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais tout au long de l'épisode, des chiffres qui correspondaient à un décompte allant de 50 à 1 se sont insérés dans les décors et les accessoires. Idée amusante ! Tout cela pour nous amener à la fameuse "bad news" du titre de l'épisode... 

    Les scènes vraiment poignantes dans How I Met sont rares mais c'est bon de savoir que la série peut se le permettre de temps en temps, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de sitcoms au final. Ce n'a pas toujours été réussi mais cette fois, chapeau à Jason Segel et Alyson Hannigan qui ont délivré une performance de qualité. Les deux étoiles que j'ai donné à cette critique leur sont quasiment dédiées car tout le reste de leur intrigue, qui prenait beaucoup de place il faut bien le dire, n'était pas follichon. On savait bien depuis l'épisode précédent que Lily allait tomber enceinte donc créer un suspense autour de la possible stérilité de l'un des deux n'était pas très judicieux. Tout s'est déroulé comme prévu et sans moments hilarants. Je retiens à la grande limite le passage où les parents de Marshall l'empêchent de se masturber, mais c'était un peu lourd à la longue.   

vlcsnap_15432


// Bilan // Rien que pour LA scène d'émotion finale, cet épisode mérite d'être vu. Elle l'a clairement sauvé étant donné que le reste est limite mauvais, digne de Rules Of Engagement

44069764

16 décembre 2010

How I Met Your Mother [6x 12]

dnes_season4_himym_lily_min

False Positive // 9 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_218753

  Je ne peux pas dire que j'ai ri comme une baleine devant cet épisode d'How I Met, mais l'essentiel n'était pas là cette semaine à mon sens. Tout se jouait dans la véracité du propos et l'attachement que nous avons pour les héros. Comment un groupe d'amis peut-il survivre à la naissance d'un enfant en son sein ? Ou comment l'annonce d'une grossesse peut-elle tout changer et faire réfléchir sur sa propre vie... Lily et Marshall croient être "enceintes" et l'annoncent logiquement au petit groupe, chacun gérant la nouvelle à sa façon. La réaction de Barney est sans doute la plus drôle, celle de Robin la plus touchante. Lui se rend compte qu'il serait temps de faire le bien, tout en se moquant allégrement d'Oprah Winfrey (ce qui est osé sur CBS !). Elle doit faire un choix important dans sa carrière, tiraillée entre la lumière éphémère et l'ombre possiblement constructive. Même si l'histoire de la "Coin Flip Bimbo" ne semble être qu'un prétexte à faire apparaître le présentateur Alex Trebek dans la série, on notera l'effort de cohérence puisque plein d'émissions de télé sont également citées au cours des dialogues (The Bachelor, Celebrity Rehab...).

   Marshall et Lily sont certainement ceux qui flippent le plus, un peu normal puisque ce sont les principaux intéressés. J'avoue qu'au départ, j'étais très en colère contre les scénaristes que je voyais faire encore trois pas en arrière pour éviter de faire évoluer la série. Ils ont eu la bonne idée de nous surprendre en offrant à Ted une de ses meilleures scènes toutes saisons confondues losqu'il sermonne un à un ses amis afin qu'ils se bougent un peu ! Le petit couple se remet donc au travail pour concevoir un enfant, Barney choisit le bien, Robin la raison. Et elle demande même à Ted de devenir son témoin lorsque le grand jour du mariage sera arrivé pour elle. Etant donné que l'on sait que la saison se finira précisément sur un mariage, l'idée d'un retour en force du couple Robin/Barney ne peut que séduire. A moins que ce ne soit un leurre. A moins que Robin ne se trouve quelqu'un d'autre. A moins qu'il s'agisse bien, comme on se l'imaginait puisque l'on insiste dessus, du mariage de Punchy...   

vlcsnap_219345


// Bilan // Cet épisode pourrait s'analyser de manière quasi-métaphorique : les personnages se décident enfin à avancer, tout comme les scénaristes qui prennent à bras le corps les intrigues qu'ils essayent de construire avec plus ou moins de réussite depuis plusieurs années. Tout cela est émouvant dans le fond et c'est important qu'une sitcom puisse se le permettre de temps à autres, tant qu'elle n'oublie pas d'être drôle, sa raison d'être initiale.

44069764