07 octobre 2012

Dexter [7x 01]

vlcsnap_2012_10_06_23h02m59s142

Are You...? (Season Premiere) // 2 400 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_10_06_22h00m59s66 vlcsnap_2012_10_06_22h48m13s247

   "Are you... a serial killer?" "Yes, I Am". On avait fantasmé cet échange entre Dexter et Debra depuis la première saison. On savait à l'époque qu'il faudrait être patient avant de l'entendre. On n'imaginait pas nécessairement que notre souhait serait exaucé 6 ans plus tard. Il faut dire que l'on ne pensait pas non plus que Dexter durerait si longtemps. Si mes souvenirs sont bons, le showrunner de l'époque assurait que 5 saisons seraient largement suffisantes pour raconter cette histoire, à l'époque, particulièrement ambitieuse, originale et fascinante. Mais il a été remplacé, la série a battu chaque année ses propres records d'audiences... La preuve que même sur le câble, on n'est pas à l'abri de renouvellements abusifs. Si Showtime ne change pas d'avis, la 8ème saison diffusée l'an prochain sera cependant, enfin, la dernière. Et ils ont tout intérêt à s'y tenir car l'on ne regarde plus Dexter par pure plaisir mais parce qu'on se dit que ce serait trop bête de s'arrêter maintenant alors qu'elle est plus proche de sa mort que de sa naissance. 

   Avant d'entamer le visionnage de cet épisode, mes craintes étaient nombreuses, la première étant que le cliffhanger de la saison dernière, tant attendu, soit rapidement réglé en deux ou trois ruses à la Dexter. On connait son talent sans pareil pour se sortir de n'importe quelle situation, à se demander parfois s'il n'a pas pris des cours à l'Actors Studio dans sa jeunesse. Et on connait les habitudes des scénaristes qui bâclent de plus en plus souvent ce genre de scènes, faute d'imagination. Il a essayé de se défendre notre Dex', il a tenté de dissimuler son "dark passenger" derrière un mensonge, un de plus, mais pas de chance pour lui : Debra est intelligente et a su assembler les pièces du puzzle au fur et à mesure de l'épisode jusqu'à découvrir la vérité, toute la vérité et le confronter sans détour à son horrible découverte. Ce cliffhanger-là est bien plus puissant que le précédent puisqu'il change, lui, à jamais la série, sans rétropédalage possible. Je suis vraiment content que les auteurs soient allés jusqu'au bout de la démarche qu'ils avaient entrepris. Cela aurait dû arriver il y a deux saisons, certes, mais ils l'ont fait ! Après tout, ils avaient une autre option : laisser Debra mener son enquête tout au long de la saison et aboutir à la révélation seulement dans le Season Finale. C'eut été horrible ! Cela dit, je pense que la saison 7 se serait alors terminée par la mort de Debra, assassinée par son propre frère. Et... je crois que c'est ce qui arrivera quoiqu'il arrive. Je le souhaite très fort en tout cas. C'est, il me semble, la suite logique. On peut alors imaginer une saison 8 où l'enquête serait centrée sur son meurtre... 

   Au-delà de Debra, qui ne représente finalement pas un si grand danger que cela dans le sens où elle aime profondément son frère -et on ne va pas revenir sur le "jump the shark" de l'année dernière...- et qu'elle ne le livrerait donc jamais à la police, notre héros est entouré de menaces. Il y a Laguerta d'abord, que l'on pourrait surnommer "l'oeil de lynx" ! Elle a réussi, on ne sait comment, à tomber sur la lamelle de verre que Dexter a l'habitude de garder avec le sang de ses victimes et qu'il a malencontreusement fait tomber dans la panique sur la scène du crime, à l'intérieur de l'église. Voilà qui devrait l'occuper un petit moment. Cela fait tellement longtemps qu'elle n'a pas eu une bonne intrigue... Mais il y a aussi Louis, le stagiaire et petit ami de la soeur de Batista, qui a décelé depuis longtemps que quelque chose clochait chez Dexter, et qui semble être fasciné à l'idée qu'il soit bel et bien celui qu'il croit. Alors il fouille et il ne devrait pas tarder à trouver des preuves tangibles. On ne sait toujours pas avec lui si l'on se dirige vers une intrigue copycat ou vers tout autre chose mais je fonde   beaucoup d'espoir sur ce personnage depuis qu'il a été introduit. Il serait peut-être temps de passer à la vitesse supérieure et d'être un peu plus clair sur ses intentions. Mais, au final, le plus grand danger que rencontre Dexter, c'est lui-même. Il vient de se faire choper par sa soeur, rien que ça, mais il se lance déjà dans un nouveau meurtre ! Il explique d'ailleurs très bien que c'est paradoxalement la seule chose qui puisse le calmer. Problème : ça fait bien longtemps que le méticuleux serial killer accumule les erreurs. Cette fois, il n'en fait pas particulièrement mais il joue avec le feu en s'adonnant à son activité préférée... dans un aéroport ! Sans doute l'un des endroits les plus sécurisés qui puissent exister, a fortiori dans une grande ville comme Miami ! Certes, tout se déroule dans une pièce fermée mais c'est quand même vraiment trop invraisemblable de la part des scénaristes et carrément pas sérieux de la part du personnage ! 

   Parce que c'était sans doute trop beau, il faudra cette année encore se taper une intrigue fil rouge. Après le relatif désastre des deux précédentes, le pire est à craindre, d'autant que le peu qui nous est dévoilé ici est tout sauf intriguant ou réjouissant ! La mafia Russe à Miami ? Voilà ce que l'on nous propose. Ah c'est sûr que c'est inédit... Le choix des acteurs pour incarner cette intrigue permettra peut-être de sauver la mise : Ray Stevenson, Jason Gedrick ou encore Yvonne Strahovski de Chuck ont d'ores et déjà la pression ! A part ça, je n'ai pas parlé d'Angel, Masuka et Quinn mais est-ce bien nécessaire ?

vlcsnap_2012_10_06_22h35m47s212 vlcsnap_2012_10_06_22h05m24s154


// Bilan // A défaut d'être excellent, ce Season Premiere de Dexter est libérateur : la série va désormais pouvoir avancer doucement vers sa conclusion sans ménager ses personnages principaux. On l'espère en tout cas. Pour autant, les scénaristes ne semblent pas prêts à se détacher de la sacro-sainte formule du serial killer de la saison, qui a fait ses preuves lors des premières années mais qui a fini par grandement lasser. Rien n'assure donc que cette 7ème saison sera bonne, mais elle débute au moins sur une note réussie et surprenante !


28 septembre 2012

Tueurs En Séries [Dexter et Downton Abbey sont de retour !]

120928101609498

Sommaire: Retour sur les moments forts des Emmy Awards, avec la rafle d'"Homeland" - "Treme", "Army Wives", "White Collar" & Co. renouvelées - Poppy Montgomery se souvient - Tous les projets alléchants de la chaîne FX - On répond à vos questions : "Merlin", "Once Upon A Time" - Pleins feux sur "Dexter" - Le casting de "Downton Abbey" nous parle de la saison 3...

 

01 juin 2012

Tueurs En Séries [Spéciale Nouveautés]

1206011810154

Au sommaire : Une minisérie pour "L'exorciste" et un projet de série autour de Clarice Starling - Des images de la saison 6 de "Burn Notice" - Jason Gedrick rejoint "Dexter", "Smash" se sépare de quatre personnages - On répond à vos questions : "Teen Wolf", "The Walking Dead", "Devious Maids" - Notre zoom sur les nouveautés de la rentrée - C'est bientôt l'heure de Monte-Carlo 

 

15 mars 2012

Luck [Post-Mortem]

19866177

60059201

What About ?

Un regard provocateur sur le monde de la course hippique à travers les yeux de divers protagonistes qu'ils soient parieurs, coureurs, organisateurs...

Who's Who ?

 Créée par David Milch (Deadwood, John From Cincinnati). Produite par Michael Mann (Ali, Public Enemies, Heat...). Avec Dustin Hoffman, Nick Nolte, Kevin Dunn, Jill Hennessey, Jason Gedrick, Dennis Farina, Kerry Condon, John Ortiz, Ian Hart...

So What ?

   La bête est morte. Luck n'est plus. Dans le panthéon des séries annulées pour des raisons tout à fait étonnantes et improbables, la série de HBO vient de se trouver une place de choix en stoppant sa production définitivement suite à la mort de trois chevaux sur le tournage. Je ne critique pas cette décision, qui est même assez courageuse si l'on fait abstraction du fait que personne ne regardait le programme (400 000 abonnés en moyenne) et que, quelque part, c'est sans doute aussi un soulagement pour les dirigeants de la chaîne qui ne savaient pas trop quoi en faire -mais l'abus de cynisme est dangereux pour la santé- toujours est-il que beaucoup de questions se posent. La production ne pouvait-elle pas prévoir qu'un tel tournage risquait de conduire à ce type d'accident ? Toutes les précautions ont-elles vraiment été prises ? Une enquête de la PETA est déjà lancée... En attendant, cette annulation est-elle une grande perte pour la télévision ? Doit-on pleurer Luck éternellement ?

   Cela fait depuis le mois de Décembre et la diffusion du pilote que je repousse l'échéance du visionnage. Lorsque le projet a été annoncé, j'étais assez enthousiaste vu les grands noms associés et le simple fait que le thème n'ait jamais été abordé à la télévision auparavant. Et puis le temps a passé, ma curiosité s'est émoussée et l'absence totale de buzz a fini par m'achever. Il a fallu que la série soit annulée pour que je me décide enfin à regarder le pilote. Et vous savez quoi ? Je ne regrette pas de ne pas m'être lancé plus tôt et je ne regarderai pas les épisodes suivants. Luck m'a mis en colère pour tout dire. Michael Mann a fait du très bon boulot du coté de la réalisation, il n'y a pas à dire. Le générique (et le morceau choisi pour l'illustrer) m'a bien plu. Les acteurs sont tous impeccables. Tout ça, on le savait de toute façon déjà sans même avoir vu la moindre image de la série. Le contraire était impossible. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que je m'ennuie à ce point pendant ces 60 minutes ! Je vais être sincère : je n'ai quasiment rien compris aux enjeux et pas parce que je suis bête mais parce que le monde de la course hippique m'est totalement étranger et que les scénaristes n'ont pas cherché à un seul moment à le rendre accessible aux non-initiés. Certes, on est sur HBO et ses dramas n'ont pas pris pour habitude de prendre les téléspectateurs par la main à tout instant, ce qui est une force en soi, mais il y a des limites. Luck se coupe sciemment de toute une partie du public avec une certaine arrogance. Plus l'épisode avance, plus les tenants et les aboutissants s'éclaircissent mais les zones d'ombre et d'incompréhension restent nombreuses au bout du compte. Vraiment trop nombreuses. Et les personnages peinent à être attachants. J'avais vraiment envie de découvrir cet univers qui, j'en suis sûr, peut tout à fait être le terreau idéal pour raconter des destins passionnants, mais on m'en a empêché. Je me suis senti exclu. La mort de Luck est triste mais à qui manquera-t-elle à part à Pierrette Brès et Omar Sharif ? La course, c'est pas mon dada.

How ?

 

03 août 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 10- Luck (+ The Miraculous Year)

HBO

What About ?

Luck - Un regard provocateur sur le monde de la course hippique à travers les yeux de divers protagonistes qu'ils soient parieurs, coureurs, organisateurs... et arnaqueurs !

The Miraculous Year - L'histoire d'une famille new-yorkaise, vue à travers l'objectif d'un compositeur de Broadway, aussi charismatique qu'auto-destructeur, qui monte sa nouvelle comédie-musicale dans la douleur...

Why ?

Après quelques années de flottement, HBO est bien décidée à reprendre le leadership sur le câble avec tout un tas de nouvelles séries extrêmement prometteuses. Pour cela, elle a attiré les faveurs des plus grands noms du cinéma, à commencer par celui de Martin Scorsese. Boardwalk Empire, sa première série avec Michael Pitt et Steve Buscemi, débarquera le 19 Septembre sur la chaîne et vous ne la retrouverez pas dans le classement. Pour la simple et bonne raison que je ne suis pas fan de l'univers de Scorsese et je le dis sans honte. Je ne trouve pas que ses films soient mauvais, ils ne me parlent pas, c'est tout. Gangs of New York et Les Infiltrés m'ont ennuyés comme rarement je me suis ennuyé au cinéma. Je m'attends donc à ce qu'il en soit de même pour Boardwalk Empire. Je la testerais, bien évidemment. Mais j'ai peu d'espoir.

Je suis beaucoup plus optimiste au sujet de Luck, que l'on doit à David Milch pour l'écriture. Il a travaillé pour quelques séries cultes comme Hill Street Blues et New York Police Blues, et il a créé Deadwood et plus récémment le flop John From Cincinnati. Pour tomber dans le jeu de mots bas de gamme : espérons qu'il ait plus de chance cette fois ! Mais avec un réalisateur comme Michael Mann pour le pilote et un casting qui comprend rien de moins que Dustin Hoffman et Nick Nolte, on peut dire que c'est bien parti. C'est vrai que l'univers de la course hippique ne m'attire pas plus que ça a priori mais il n'a jamais été exploré en série, et assez peu au cinéma également. Tout est donc possible et c'est très exaltant !

Le cas de The Miraculous Year est un peu différent puisqu'il ne s'agit que d'un pilote pour le moment, actuellement en tournage. Tout porte à croire que la série sera commandée mais je préfère me méfier. Avec tous les projets qu'a HBO en ce moment, il y en a forcément qui ne verront pas le jour et pas forcément ceux que l'on croit... Toujours est-il qu'avec une réalisatrice comme Kathryn Bigelow aux commandes, tout juste oscarisée, et John Logan à l'écriture (scénariste de The Aviator et Gladiator), si The Miraculous Year ne devient pas une série, je ne réponds plus de rien ! Coté casting, c'est tout simplement du caviar : Hope Davis, Linus Roache, Franck Langella, l'excellente Patti LuPone, ce cher Lee Pace qui nous manque et une jeune première qui a de l'avenir : Susan Sarandon ! De plus, compte-tenu de l'univers (Broadway), on devrait avoir droit à de bons passages musicaux et à des personnages homosexuels à foison ! Mine de rien, si les gays ont envahi tout un tas de séries (et c'est bien normal), plus aucune ne leur est véritablement dédiée depuis Queer As Folk.    

Why Not ?

Il n'y a sincèrement rien qui puisse faire douter de la qualité des deux projets. Cela dit, HBO ne fait-elle pas une erreur en voulant recréer le cinéma à la télévision ? Le débat est ouvert...