31 janvier 2011

Retired at 35 [Pilot]

19632553_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20110106_104806

Pilot // 2 o1o ooo tlsp.

44030375_p

What About ?

David, un brillant jeune homme d'affaires, décide de quitter la jungle new-yorkaise pour se rapprocher de sa famille, en Floride. L'occasion rêvée pour faire un bilan sur sa vie, retrouver son meilleur ami, Brandon, et renouer avec une ancienne conquête, Jessica, toujours aussi sublime. Et puis il y a ses parents...

Who's Who ?

Créée par Chris Case. Avec Johnathan McClain, George Segal, Jessica Walter...

So What ?

Après Hot In Cleveland, la chaîne câblée américaine TV Land lance sa deuxième création originale dans l'esprit old school des sitcoms qu'elle rediffuse à longueur de journée. Encore qu'à mon sens, 3ème planête après le soleil, Cheers ou le Cosby Show, c'était autre chose. Mais c'est la nostalgie qui parle sans doute. En fait, Retired at 35 me fait un peu le même effet que le retour de Dorothée. Je sais que je m'aventure dans un chemin sinueux mais ce que je veux dire par là c'est que Dorothée, j'en suis fan absolu depuis tout petit, elle a bercé mon enfance, c'est un monument à mes yeux, presque-j'ai bien dit presque- une deuxième mère. Mais son nouvel album, je le vomis. Pourquoi ? Parce que j'ai envie d'entendre les anciennes chansons que je connais toujours par coeur, que j'ai écouté mille fois avec mon tout petit coeur tendre de petit garçon. Et c'est d'ailleurs ce qui s'est passé avec son concert à Bercy dernièrement, qui m'a ravi malgré l'aspect extrêmement cheap de la soirée. Retired at 35, c'est la même chose : je préfère voir pour la énième fois un épisode d'Une nounou d'enfer que l'épisode inédit d'une sitcom qui veut se la jouer comme à la grande époque ! Au fond, ce n'est pas mauvais, c'est juste hors-sujet, sans l'aspect nostalgique qui peut tout changer.

Mais je reconnais que si Retired ne me parle pas à moi, elle peut parler à beaucoup d'américains qui ont grandi devant les films cultes de George Segal ou dans les années 90 avec la sitcom Voilà! (Just Shoot Me!) dont il était l'une des stars. C'est sûrement un plaisir pour eux de le retrouver. Et c'est vrai qu'il est plutôt bon. Tout comme Jessica Walter, que je connais déjà un peu plus grâce à son rôle génial dans Arrested Development. Forcément, à coté, ce qu'on lui donne à jouer dans Retired c'est du pipi de chat. Comment ne pas être déçu par sa prestation ? A la limite, même dans 90210 elle était plus drôle ! Quant au héros, Johnathan McClain, j'avoue que je ne comprends pas bien pourquoi lui. Il est ni bon ni mauvais, mais il n'est pas très charismatique et face à George Segal, ça fait un peu tâche. On se retrouve plus ou moins avec la même problèmatique que dans Shit My Dad Says tiens. Sauf que William Shatner, c'est autre chose. Jonathan Sadowski : not so much. Si je préfère mille fois Hot In Cleveland, qui partage pourtant le même goût pour les décors cheap et les situations téléphonées, c'est bien grâce aux actrices, Betty White et Wendy Malick en priorité. Elles ont toutes une force comique séparément, et réunies, forcément, ça envoie ! Il manque cette énergie à Retired malgré les efforts des uns et des autres. Je vais donc passer mon tour cette fois-ci, en croisant les doigts pour que le prochain projet de TV Land avec Fran Drescher voit le jour. Celui-là, je l'attends comme le messie !      

Posté par LullabyBoy à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,