31 mars 2010

Life Unexpected [1x 11]

dnes_season4_life_miniban

Storm Weathered // 2 1oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_134699

   Tempête à Portland : rien de tel pour installer une atmosphère chaleureuse propice à la confidence. Désolé de comparer trop souvent Life Unexpected à Dawson mais la ressemblance m'a encore sauté aux yeux, la présence de Kerr Smith aidant. Les deux séries partagent la même vibe et c'est en partie ce qui me plaît chez la petite dernière même si le résultat n'est pas à la hauteur de son aînée. Au rayon des confidences donc, ce sont Lux et Ryan qui ont été les plus forts. La courte scène de flashback qui revenait sur la première rencontre entre Lux et Tasha n'était pas forcément nécessaire mais elle était mignonne et les deux petites filles ont été très bien castées. Il y avait une vraie ressemblance. Ryan est d'excellent conseil, ça se confirme. Il a trouvé sa place dans la série et je l'aime beaucoup ainsi. Le parallèle entre les sentiments confus de Lux à l'égard de Jones et ceux de Cate à l'égard de Baze était intéressant, surtout avec Bug et Ryan également dans l'équation. Le premier triangle amoureux n'ira visiblement pas plus loin. Pas sûr que l'on revoit Jones. Leur dernière scène, à laquelle on n'a bizarrement pas assisté, ressemblait de loin à une conclusion. Ca ne m'enchante pas vraiment car j'avais appris à aimer Jones mais tant pis ! Le deuxième triangle amoureux n'en est qu'à ses balbutiements, surtout si la série est renouvelée pour une saison 2. On n'a pas fini d'en entendre parler. Les scénaristes vont le torde dans tous les sens. Une chose est sûre : qu'ils veuillent bien se l'avouer ou non, Cate et Baze ont des sentiments pour l'un pour l'autre. Ce n'est peut-être pas de l'amour mais le fait d'avoir Lux en commun les lie à jamais.

   Pauvre Abby. Celle qui ressort la plus amochée de toute cette histoire, c'est bien à elle. Combien de temps avant qu'on lui colle un des lourds de Baze sur le dos ? Il faut bien trouver un moyen de la faire rester dans les parages et Cate ne suffira peut-être pas sur le long-terme. En tous cas, j'étais très content que l'on parle un peu de la relation entre les deux soeurs. Un de leurs dialogues était infiniment touchant. Ca sonnait très vrai. La grossesse de Cate et la naissance de Lux, puis son abandon, les ont longtemps séparées. Il est temps de retrouver la complicité d'antan. Abby est un personnage vraiment top, sa fantaisie illumine les épisodes. Au moins autant que la beauté de Britt Robertson ! L'objectif maintenant, c'est de revenir sur la relation conflictuelle entre Cate et sa mère. Can't wait to see Cynthia Stevenson back ! On peut au moins parier sur une apparition lors du fameux mariage qui va bien finir par avoir lieu... Concernant Baze et ses sentiments confus à lui aussi : Abby a bien raison, il ressent véritablement quelque chose pour Cate, et c'est bien plus évident que ce que peut ressentir Cate pour lui. Disons qu'il est célibataire, ça aide aussi. J'ai quand même le sentiment que l'on va vite tourner en rond. Il ne faudrait pas que la série dure plus de trois ans dans l'idéal. Et même trois ans, ce sera sans doute suffisant pour en faire le tour...  

vlcsnap_123166


// Bilan // Ambiance pluvieuse et soignée pour épisode sympathique et mignonnet. Life Unexpected n'ira sans doute jamais plus loin mais ça me convient. Pour l'instant.


United States Of Tara [2x 02]

dnes_season4_usoftara_minib

Trouble Junction // 511 ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_22581

   Avant toute chose je tiens à m'excuser auprès de mes chers lecteurs, et aussi à les remercier : je ne sais pas ce qui m'ait passé par la tête lors du visionnage de l'épisode précédent mais non, Tara ne s'est pas découvert un nouvel alter, c'est bien Buck qui vient draguer la serveuse du bar à la fin de l'épisode. L'ayant trouvé plus féminin que d'habitude, j'ai vraiment cru à un autre personnage de baroudeuse goudoue. Bref. Pas bien grave. Nous découvrons donc dès le début de ce deuxième épisode qu'elles n'en sont pas restées au stade de la drague. Elles sont passées à l'acte et Tara va mettre du temps à s'en rendre compte puisque quand elle se réveille au petit matin elle est toujours dans la peau de Buck. Se dirige-t-on vers une relation suivie "adultère" ? Ca pourrait être très intéressant ! Max ne se rend compte de rien. Il est bien trop occupé par sa nouvelle lubie : acheter la maison du voisin mort. Je ne vois pas tellement l'intérêt mais d'un point de vue métaphorique, ça se tient parfaitement. Après avoir passé des années à réparer sa femme et même sa famille, tout semble enfin aller pour le mieux alors il a besoin de se lancer dans d'autres travaux, plus concrêts cette fois, pour s'occuper. J'espère quand même que son intrigue perso ne se réduira pas qu'à ça cette saison. Ce serait bien léger. C'était en tous cas l'occasion d'une petite scène chantée piano-voix très sympathique qui montre combien l'alchimie entre Toni Collette et John Corbett n'est pas fainte. On les sent vraiment proches, ils prennent du plaisir à jouer ensemble.

   Pendant que Charmaine crie sur tous les toits qu'elle va devenir une femme mariée (et qu'elle s'improvise emmerdeuse en chef en demandant de vivre chez les Gregson d'ici à son mariage), Marshall et Kate poursuivent leur découverte de la vie. Le premier en se confrontant au chef de la gayble puisqu'il estime qu'il porte préjudice aux homos du lycée avec ses grands airs et sa grande bouche (et il n'a pas tort). M'étonnerait pas que ces deux-là finissent par régler leur compte au lit ! En attendant, Marshall embrasse (et plus ?) une fille, la seule hétéro de sa bande, et c'est une direction vers laquelle je ne m'attendais pas du tout à ce que les scénaristes se tournent. Pourquoi pas tant que c'est passager ! Quant à Kate, elle fait la rencontre d'une femme qu'elle trouve fascinante (mais qui ne nous fascine pas nous, pas encore du moins, vu le peu de temps qu'on la voit) et qui devrait sans doute la guider vers ses prochaines expériences. C'est plus excitant que le job qu'elle a dégôté franchement ! 

vlcsnap_13469


// Bilan // La saison 2 de United States Of Tara confirme sa bonne lancée, avec un seul petit bémol pour le moment : les dialogues sont moins percutants que l'année dernière. A part ça, rien à redire.