dnes_season4_private_miniba

Fear Of Flying // 7 57o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_99551

   Plus que jamais dans Private Practice, tout le monde couche avec tout le monde ! C'est la formule magique de Shonda Rhimes depuis six ans maintenant et elle fonctionne toujours à merveille. Ca pourrait paraître too much et m'aurait sans doute dérangé dans d'autres séries mais là, ça m'a plu. C'est ce que l'on vient chercher en regardant la série : des histoires d'amour compliquées, contrariées, passionnées... et des cas médicaux. La nouvelle relation entre Addison et Pete me plaît assez. Je ne les veux pas ensemble en tant que vrai couple sérieux mais en fucking-friends, c'est parfait. Au moins maintenant Pete est utile à quelque chose. J'ai bien aimé la scène où Addison espionnait Sam et sa nouvelle copine depuis sa fenêtre. C'était amusant et chaleureux. J'adore la chaleur qui se dégage de la maisonnette d'Addison, assez proche d'ailleurs de celle de Meredith dans Grey's. Sam s'est donc trouvé une Addison-bis, la rousseur en moins. Et puis n'est pas Kate Walsh qui veut ! Je doute que cette relation dure bien longtemps, elle est passagère d'ici à ce que Sam et Addison craquent. J'attends ce moment avec impatience. Peut-être qu'à ce même moment Violet retournera dans les bras de Pete ! En attendant, Violet est en vacances. Comme ça, pfiou, envolée ! Elle ne m'a pas terriblement manqué et Sheldon a dignement pris la relève. Ca m'amuse d'ailleurs beaucoup qu'elle puisse comme ça lâcher ses patients sur un coup de tête et demander à son collègue du cabinet concurrent de la remplacer. Certes, ils sont proches, mais c'est totalement surréaliste ! Ca a en tous cas permis à Sheldon d'avoir son cas médical rien qu'à lui et pour un personnage secondaire, je crois bien que c'est inédit. En plus, cette femme qui avait peur de reprendre l'avion après avoir vécu un crash changeait des patients habituels. Son témoignage était assez fort, et Clea DuVall qui l'interprétait était parfaite.

   A peine Naomi a-t-elle pu goûter au bonheur avec son vieux beau (sans pour autant voir le loup), qu'elle se retrouve déjà au milieu d'un triangle amoureux ! Ils se multiplient, c'est fou. Fife lui a avoué à demi-mots qu'il en pinçait pour elle et elle est tombée dans le panneau bien comme il faut se demandant tout à coup si ce ne serait pas réciproque. Le principe des opposés qui s'attirent ne me dérange pas à la base mais la prise de conscience m'a paru un peu trop soudaine. Il a fallu d'une mini-conversation avec Addison pour qu'elle soit toute troublée. La pauvre n'est pas vraiment gâté quand on regarde bien : un handicapé ou un vieillard. En cela, ce triangle est très original ! Un autre triangle se forme mais il sera sans doute de courte durée : dépitée (et il faut l'être je crois), Charlotte couche avec... Sheldon et bien entendu Cooper les surprend ! C'est complètement bateau, complètement facile, et pourtant ça m'a plu. Je ne vois pas une relation naître entre Charlotte et Sheldon. Il n'était là que pour ajouter une complication à cet amour décidément impossible. Sinon, j'ai bien aimé le cas médical insolite de la semaine : une femme est allergique au sperme de son bonhomme. J'avais jamais pensé que c'était possible mais en effet. C'est moche. Et puis le cas dont se sont occupés Addison et Sam conjointement était assez intéressant et émouvant : une femme enceinte, son copain atteint d'une tuberculose et devant quitter les Etats-Unis... Il n'en fallait pas plus !

vlcsnap_123250


// Bilan // Private Practice est parfois proche du guilty-pleasure tant tous ces cas médicaux et toutes ces relations amoureuses et sexuelles compliquées sont invraisemblables. Pourtant, ça le fait. J'assume !