18 octobre 2009

FlashForward [1x 04]

dnes_season4_flash_simon_mi

Black Swan // 9 o7o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_52016

   "It's Oh So Quiet... Shhhh. Shhhh." La scène inaugurale de ce 4ème épisode de FlashFoward était fabuleuse ! Entre la réalisation très inspirée, le choix de Bjork pour la bande-son et tout l'humour qui en découle lorsque l'on retrouve Olivia et Bryce face à un patient illuminé, on peut parler de vraie réussite ! Malheureusement, la suite de cette intrigue qui s'annonçait légère prend un ton trop sérieux et le personnage d'Olivia n'en ressort pas grandi, au contraire de celui de Bryce, que l'on prend plaisir à enfin découvrir après plusieurs épisodes passés à faire de la figuration. Cependant, le mystère reste entier quant au contenu de son flash. On sait que ça l'a changé en le transformant en monstre d'optimisme mais c'est tout. Je ne suis pas certain que quelque chose d'important se cache là-dessous. De surprenant peut-être, mais c'est tout. De toute évidence, cet épisode avait pour but de nous présenter un peu mieux les personnages secondaires. La baby-sitter, que l'on avait plus vue depuis le pilote, a donc fait son retour et a avoué à Mark le contenu de son flash : elle était en train de se faire tuer, noyée, par un homme dont le visage restera flou. Voilà qui pique la curiosité, d'autant qu'elle précise qu'elle avait le sentiment de mériter cette sentence. Que va-t-elle faire d'ici le mois d'Avril pour mériter ça ? Puisque c'est la baby-sitter, j'aurai tendance à dire que cela aura un rapport avec les enfants de la série. Je reste coincé sur mon hypothèse d'enlèvement. Peut-être qu'elle sera en partie responsable par un manque de vigilance ?

   La relation entre Mark et son co-équipier Demetri s'affine peu à peu. Ils se confient leurs angoisses, le meilleur moyen sans doute de les rapprocher. Jusqu'ici, j'avais trouvé Mark un peu trop distant vis à vis de Demetri et de son non-flash qui en ferait flipper plus d'un. Par ailleurs, on ne peut pas dire que l'enquête avance mais on nous offre une course-poursuite sans grand intérêt qui a le mérite de posséder un peu de second degré, avec Demetri qui se prend une porte de caravane en pleine tronche et Mark qui se jette dans une piscine gonflable pour enfant afin d'attraper un suspect. Et puis il y a la femme blonde du pilote, que j'avais totalement zappé, que Mark se décide enfin à interroger. On se demande pourquoi il ne l'a pas fait avant. Apparemment, elle connaît des gens qui ont oeuvré dans la création du flash. Elle refuse d'en dire plus et part dans des métaphores délirantes qu'il est bien difficile de comprendre à ce stade de la série. Tout cela fera certainement sens plus tard, si l'on s'en souvient. Et puis comme d'habitude, FlashForward soigne sa sortie avec un bon petit cliff' qui donne inmanquablement envie de revenir. Ainsi, Lloyd Simcoe n'est pas un gentil. En tous cas, il est lié au blackout d'une manière ou d'une autre. C'est ce que lui rappelle un certain Simon au téléphone, interprété par Dominic Monaghan. Le voilà enfin arrivé le hobbit ! Et il a pas l'air commode, à mille lieux du Charlie Pace de Lost. Tant mieux ! Par contre, j'ai dû mal à croire Lloyd quand il dit qu'il n'a pas vu le visage d'Olivia dans son flash. Vu comme il la colle, c'est bizarre...

vlcsnap_57701


// Bilan // Malgré une certaine lenteur, cet épisode n'en est pas moins intriguant. Il se concentre sur des personnages jusqu'ici trop discrets et ouvrent les portes de nouveaux mystères. Je n'en demande pas plus !

            


Grey's Anatomy [6x 05]

dnes_season4_ga_izzie_minib

Invasion // 13 79o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_292845

   Ca n'a pas traîné : l'heure de la fusion est arrivée ! Quatre nouveaux personnages venant du Mercy West nous sont donc introduits, de manière plus ou moins habile. Ce qui m'a dérangé, c'est qu'ils soient d'emblée présentés comme des salauds agressifs. Evidemment que dans une situation comme celle-là, où ils débarquent au Seattle Grace avec leurs affreuses blouses oranges et leur ambition, les "anciens" les voient comme des dangers potentiels, comme des "invaders" ("envahisseurs"). Mais pourquoi nous force-t-on à les voir de la même manière, nous qui sommes censés avoir du recul sur la situation qui nous est exposée ? Pas un seul n'est jovial. Au moins, du coté du Seattle Grace, il y a Izzie et Lexie qui essayent d'apprendre à les connaître. Ca ne va pas très bien se passer ni pour l'une ni pour l'autre, certes. Nous avons donc d'abord Charles (Robert Baker), associé à Izzie. Il avait l'air sympa au premier abord mais c'est la pire enflure de toutes. Il se sert de la cancéreuse comme d'une bonne poire. Ca m'a rappellé la première saison. Il me semble que d'autres profitaient déjà de sa naïveté. Lui, je ne l'aime pas du tout. En plus, il est moche. Ensuite il y a Jackson (Jesse Williams), un beau gosse aux yeux translucides qui risque fort de semer la zizanie dans les couples établis. C'est le plus discret pour le moment mais il a l'air d'avoir un bon fond. Il y a un petit risque pour que ce soit une copie conforme d'Alex. Danger ! Et puis il y a Reed, interprétée par Zora Nehetner, vue dans Everwood et Heroes. Dans le genre pas sympathique du tout, on tient notre championne ! Ses quelques fights avec Alex n'étaient pas très inspirés et rappelaient ceux entre internes dans les deux premières saisons. Enfin, on a April, campée par Sarah Drew que j'avais beaucoup aimé dans Everwood (Shonda, on t'a grillé, t'étais fan de la série !), qui a joué dans deux épisodes de Private Practice l'année dernière et qui figurait au casting du nouveau projet de Shonda Rhimes, Inside The Box, qui n'a malheureusement pas vu le jour. Elle, je l'aime bien. C'est certainement parce que c'est le seul nouveau personnage dont on nous dévoile un peu de profondeur : c'est une lèche-cul qui essaye de se faire bien voir par McDreamy mais qui n'a pas du tout confiance en elle en réalité et Lexie va vite le comprendre. Rien d'hyper original mais c'est satisfaisant comme introduction.

     Pendant que les nouveaux s'affairent, les anciens ont tendance à se reposer sur leurs lauriers. Et là, idée de génie : Cristina flanche. Je crois que c'est seulement la deuxième fois qu'on la voit pleurer. Elle n'a plus le feu sacré, elle n'a plus envie. Ca va sans doute vite revenir. Mais la faire reparler de Burke trois saisons après son départ était une excellente idée et donne une impression de continuité. J'ai plutôt apprécié les passages avec Meredith clouée sur son lit d'hôpital, d'autant que Thatcher n'a pas été évoqué une seule seconde. Callie n'a pas beaucoup travaillé et pour cause : son horrible père était de retour ! Leur dernière dispute en fin de saison dernière avait laissé l'intrigue suspens. Elle est désormais close. Après un discours émouvant d'Arizona (que j'aime vraiment beaucoup), il a enfin compris qu'il lui fallait aimer sa fille quelque soit ses choix. Le propos peut paraître facile et rebattu mais c'est toujours bon de rappeler qu'il y a encore des gens aujourd'hui qui nient l'existence de l'homosexualité, ou qui la considérent comme une maladie que l'on peut soigner, aux Etats-Unis, en France et partout ailleurs. Et puis il y a Izzie. Après avoir fait une nouvelle erreur dans un diagnostic qui aurait pu coûter la vie à sa patiente, le Chief la convoque et la vire, elle, Izzie. Shocking ! La vérité, on la connaît : Katherine Heigl a demandé à s'absenter du tournage le temps de six épisodes afin de tourner un film. Alors Izzie laisse un mot de rupute à Alex et s'évanouie dans la nature. C'est un peu extrême. J'espère qu'on la reverra dans le prochain épisode avant qu'elle ne parte quelques temps. Je me demande bien ce qui va se passer pour l'actrice. Sera-t-elle encore là l'année prochaine ?

vlcsnap_281792


  // Bilan // Peut-on reprocher à un épisode d'être trop rythmé ? C'est ce que je vais faire. Cet épisode était trop dense entre l'arrivée des nouveaux personnages et les nombreux problèmes des anciens. Cela dit, ce sang neuf est le bienvenue et j'espère qu'il apportera ce dont la série a besoin : du renouveau dans les intrigues et dans les intéractions entre les protagonistes !

44069764

[Kaamelott] Alexandre Astier se confie !

19180494_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20091007_042729

   M6 a malheureusement décidé de "lâcher" Kaamemott en diffusant le livre VI (en 9x 52 minutes) le samedi soir, à raison de 3 épisodes. C'est dommage. C'est sans doute la meilleure saison, celle qui a bénéficié du plus gros budget et qui est une merveille d'inventivité ! Et ça vient de la part de quelqu'un qui était très sceptique puisque je n'avais pas trouvé très drôles les premiers livres... Voici mon interview d'Alexandre Astier pour AlloCiné, un homme simple et sympathique, vrai fan de séries américaines, et qui donne envie de croire en la fiction française ! Il en faudrait plus des comme lui.

Posté par LullabyBoy à 00:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,