05 octobre 2009

Fringe [2x 03]

dnes_season4_fringe_bishopd

Fracture // 6 o3o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_128436

   Cela faisait longtemps que ça ne m'était plus arrivé : je me suis (un peu) ennuyé devant Fringe. Pour une raison que je n'arrive pas bien à déterminer, je n'ai pas réussi à entrer dans cette histoire d'hommes et de femmes qui se transforment en pierres puis en bombes humaines. Pourtant, l'épisode était rythmé. Mais, par exemple, le voyage en Irak sonnait faux. Olivia, voilée, qui se met à parler deux mots d'arabe, Joshua Jackson qui nous pond des phrases entières en arabe, c'était too much. Mais c'est bien, la série nous fait voyager. Ce que j'ai davantage apprécié, ce sont les expérimentations de Walter et Astrid. Car c'est un grand jour messieurs-dames : Astrid a parlé beaucoup plus qu'à l'accoutumée ! C'en était presque bouleversant. Non mais je l'aime bien, blague à part. Et je ne sais pas pourquoi, je sens qu'elle va bientôt avoir son heure de gloire... J'ai sursauté lorsque la pastéque a explosé, alors que l'on savait pourtant que ça allait arrivé, et j'ai bien ri lorsque Walter nous a encore sorti des énormités plus grosses que lui. Il est génial !

   Heureusement, cette enquête un peu longuette nous a amené à quelque chose de complètement innatendu : le retour de The Observer ! En réalité, il est présent à chaque épisode. Mais pas comme ça, pas face-caméra. Je suis complètement dans le flou concernant ces petits hommes chauves. Ils semblaient vouloir du bien à Walter en fin de saison 1 et là, ils l'épient ? Selon le général -je n'ai pas retenu son nom- les observateurs se fondent dans la masse humaine pour étudier nos comportements afin de mieux nous exterminer ensuite. Il y a rien de tellement nouveau ou surprenant là-dedans mais c'est l'occasion d'en reparler et peut-être que l'on va enfin en savoir dans les prochains épisodes. C'est une perspective qui me réjouit car c'est à mon sens le mystère le plus intéressant de la série à ce jour. Le moins intéressant, c'est sans doute ce qu'a pu faire Peter en Irak. Le sujet avait été vaguement évoqué en saison 1 puis on n'en avait plus du tout entendu parler. Voilà que ça revient sur le tapis. Il serait peut-être temps d'en dévoiler un peu plus. C'est la saison de Peter après tout, non ? Pour finir, légère déception concernant Sam Weiss et sa façon de guérir notre Olivia. Je m'attendais, comme tout le monde je pense, à quelque chose d'étrange et d'étonnant, et on se retrouve finalement avec un mind game très simple. Dans un sens, c'était effectivement étonnant mais bon, déception quand même. Par contre, Olivia commence peu à peu à se souvenir de son voyage dans un monde parallèle. Va-t-on enfin savoir ce qui s'est dit avec William Bell ?

vlcsnap_151365


// Bilan // Si cet épisode n'a pas toujours été d'une grande efficacité, il a en revanche remis en avant les grands mystères de la série, à savoir le passé de Peter, le "voyage" d'Olivia et The Observer. Forcément, on attend maintenant un semblant de réponses...

  44069764

   


The Middle [Pilot]

19170855_w434_h_q80

Pilot // 8 71o ooo tlsp.

44030377

What About ?

Oubliez les sportifs, les stars de cinéma, les politiciens... Les parents sont les vrais héros ! Et de ce point de vue, Frankie est même une super-héroïne ! Avec son mari et ses 3 enfants, elle vit à Jasper, en Indiana, depuis toujours. Cette petite famille fait partie de la majorité : la classe moyenne. (AlloCiné)

Who's Who ?

Depuis "toujours", Patricia Heaton joue le rôle d'une mère. Elle était la mère dans Tout le monde aime Raymond, et ce pendant tout de même 9 ans, mais elle était la mère (et présentatrice télé) aussi pendant une courte saison dans Back To You. Et la revoilà mère dans The Middle, une série qui n'aurait d'ailleurs jamais vu le jour sans elle ! Ce projet est dans les cartons d'ABC depuis plusieurs années et il ne se concrétisait pas car la chaîne ne trouvait pas la bonne actrice pour endosser le costume de l'héroïne. On retrouve dans le rôle de son mari Neil Flynn, bien connu des fans de Scrubs puisqu'il y était jusqu'à l'année dernière le "Janitor". Le reste du casting est essentiellement composé de jeunes acteurs.

So What ?

Lasse d'attendre que les DVDs de Malcolm sortent enfin ? Marre de mater pour la énième fois les rediffusions de la sitcom sur M6 ? J'ai la solution : The Middle ! Il suffit de mater l'affiche de la nouvelle comédie d'ABC pour comprendre qu'il s'agit d'une copie de Malcom in the middle. Oui, même le titre s'en est inspiré ! Je suis généralement contre les copier-coller mais quand ils sont aussi réussis, je ne vois pas pourquoi il faudrait bouder son plaisir. Alors The Middle, c'est clairement Malcolm mais du point de vue de Frankie, la mère (Loïs bis donc). Même un des gamins ressemble beaucoup physiquement et dans son attitude à Dewey ! Mais il est super drôle et méga trognon, et c'est tout ce qui compte. De même, les deux autres enfants sont très amusants, notamment la seule fille de l'équipe : Sue. Elle rate tout ce qu'elle entreprend et n'est pas très jolie. Eh ben y'en avait pas une comme ça dans Malcolm ! Le plus âgé, Axel, est sans doute le moins drôle pour le moment mais il a du potentiel. Et puis il y a évidemment les parents. Les acteurs sont excellents donc logiquement, on prend plaisir à suivre les aventures des personnages. Le mari n'est pas effacé, contrairement à beaucoup trop de séries actuelles, et la mère, même si on en a déjà vu des comme elle mille fois (Lynette ? Loïs ?), attire la sympathie immédiatement. A peu près tout fonctionne : le rythme est bon, les dialogues sont drôles, la réalisation est assez inspirée pour une sitcom et la carte du "on vit dans le trou du cul du monde" fait son petit effet. On peut difficillement faire plus efficace. Dommage qu'elle soit liée à Hank, cela devrait lui porter préjudice...

En bref, The Middle est une comédie extrêmement sympathique mais pas révolutionnaire, qui devrait nous faire passer de bons moments sans prises de tête. Good Job !   

FlashForward [1x 02]

dnes_season4_flash_benford2

White To Play // 1o 73o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_19706

   Ce second épisode de FlashForward a un gros défaut : il nous est raconté comme si l'on n'avait pas vu le pilote. C'est sans doute un impératif imposé par la chaîne de façon à ce que les téléspectateurs qui auraient rejoint la série en cours de route suite à un bouche à oreille positif ne soient pas largués. C'est d'autant plus important aujourd'hui puisque les séries feuilletonnantes sont celles qui ont le plus de mal à s'imposer, le téléspectateur étant souvent paresseux et infidèle. Mais forcément, pour ceux qui ont vu le pilote, cet épisode fait très redite. On nous remontre toutes les deux minutes des extraits des flashs que l'on connaît déjà par coeur et ça a le don d'agacer et ralentir le rythme. Cela devrait être logiquement corrigé dans les épisodes suivants... Heureusement, tout n'est pas que redite. On avance un peu, doucement évidemment, ce n'est que le 2ème épisode, mais suffisamment pour nous donner envie de voir la suite.

   Visiblement, les enfants, ou certains enfants, sont spéciaux dans la série. La fille du couple Benford est étrange et fait penser par exemple à la petite des 4400. Son flash me laisse perplexe. On n'en connaît que quelques éléments mais quelque chose cloche. Elle ne connaît pas Lloyd Simcoe mais elle connaît son fils, Dylan. Dylan, lui, connaît Olivia. Or, Olivia était avec Lloyd ce jour d'Avril, chez elle, et donc probablement avec sa fille et avec Dylan. Comment sa fille peut-elle alors ne pas connaître Lloyd ? J'ai un semblant de théorie : Dylan et Charlie vont se faire enlever. Ca expliquerait l'inquiétude qui semble ronger Lloyd dans le flash et le fait que tout le monde ne se connaisse pas. Et puis il y a évidemment la phrase cliffhanger : "D Gibbons is a bad man". C'est peut-être lui qui les retient captifs. Cet homme se révèle en tous cas d'une importance capitale. Autre information importante, il n'y avait pas qu'une seule personne éveillée pendant le blackout mais on s'en doutait un peu. Il y en avait au moins une autre, avec qui l'homme du stade a conversé, et sans doute quelques autres... Je me rends compte que je parle au passé mais je devrais parler au futur !

   J'apprécie de plus en plus le personnage interprété par John Cho, Demetri. Le doute était permis jusqu'ici quant à son absence de flash, il ne l'est plus. Il est bel et bien mort dans le futur, si l'on en croit en tous cas une mystérieuse femme qui l'appelle pour lui dire qu'en Mars prochain, il sera tué. Cette storyline est très excitante, sans doute la plus excitante de toutes d'ailleurs. Il y en a quand même une qui m'intrigue beaucoup : Janis s'est vue en train de faire une échographie dans son flash. De toutes évidences, sa joie semble mêler à une certaine tristesse. On remarque qu'elle est seule à ce moment important de sa vie. Vous savez quoi ? Je pense que le père est Demetri et qu'il est donc mort. On sent déjà un début de rapprochement dans cet épisode et ça pourrait bien s'accentuer par la suite. La copine de Demetri est loin en plus... Sinon, pour la partie "humoristique" de l'épisode, le flash du chef était quand même très drôle. Le voir s'expliquer était tordant !

vlcsnap_46317


// Bilan // FlashForward transforme l'essai avec un second épisode prenant mais pas forcément surprenant. De nombreuses questions se posent déjà et je me sens personnellement déjà très investi. Je crois que c'est bon signe. J'espère que vous l'êtes vous aussi...