31 janvier 2009

The United States Of Tara [1x o3]

dnesv2tararb1

Work //

34868295


vlcsnap_129050

   Découvrir la "vraie" Tara, voilà ce qu'il nous fallait après deux épisodes à découvrir ses doubles. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est ce personnage qui est le plus intéressant. Le plus réaliste et le moins stéréoptypé, évidemment, mais le plus émouvant et le plus sincère aussi. Le moinds drôle en revanche. Globalement, cet épisode était moins drôle que les précédents, c'est certain. Il y avait quand même quelques moments excellents. Quand par exemple Tara fait la rencontre de la femme dont elle doit redécorer la maison. C'est une amie de sa soeur Chermaine et elle est au courant de "l'état' de Tara. Alors elle fait tout un tas d'allusions sans dire vraiment les choses. Le rendez-vous de Tara chez la psy est pas mal non plus. Par ailleurs, les états d'âme de Max nous sont plus clairement exposés. Jusqu'ici, il avait l'air de vivre les choses avec calme, il semblait blasé comme je le disais. Là, on sent qu'il commence à en avoir marre. On sent tout le poids qui repose sur ses épaules. Il prend sur lui constamment et il est bouffé non pas par une femme mais par trois ! (enfin deux techniquement puisque Buck est un homme). Il va finir par péter un plomb ou envisager de quitter Tara. Ce serait la dernière chose à faire pour sa famille mais pour la série, ce serait certainement passionnant.

   La personnalité des enfants est également davantage explorée. Concernant Kate, je ne sais pas trop où on veut en venir. Son boss est un illuminé ok. Mais sinon ? Concernant Marshall, en revanche, c'est très intéressant. Depuis le départ je le soupçonne d'être homo. Mais ça restait très incertain. Juste une intuition, quelques signes. Puis je me suis dis que c'était "juste" un geek. Ben non, c'est plus que ça et tant mieux. Il a le béguin pour un mec populaire de son lycée (d'ailleurs, on évite les clichés du genre) mais qui l'entraîne sur des terrains vagues, très vagues. On évoque la religion, une sorte de secte. C'est excitant pour la suite ! Sa pote binoclarde me fait marrer à part ça.


// Bilan // Un épisode un peu différent des précédents car plus sobre, plus profond. Dans les deux cas, c'est excellent de toute façon !


30 janvier 2009

Coming Next [4th Round - NBC]

On commence comme d'habitude par les résultats de la session précédente consacrée aux projets de la CW ! La série gagnante l'a emporté à 3 clics près de la deuxième ! 

1. Spin-off Gossip Girl

2. Light Years

3. Melrose Place 2.0

Le détail des résultats est ICI.


nbc_logo

Après une année catastrophique, NBC va devoir relever la tête coûte que coûte ! Parmi tous les projets de la chaîne, très peu vont voir le jour puisqu'il y aura la saison prochaine 5 heures de séries en moins ! En effet, l'animateur Jay Leno s'installera du lundi au vendredi à 22h pour un talk-show. Cela permet évidemment de faire des économies et c'est tout bénéf' pour les autres chaînes (ABC et CBS) qui vont pouvoir potentiellement réunir plus de monde dans ces cases ... Vous remarquerez que j'ai sciemment retiré de la liste Legally Mad, la nouvelle série de David E. Kelley avec Kristin Chenoweth puisqu'elle est sûre et certaine de voir le jour désormais.

1. Soundtrack

Un homme vient de perdre son emploi et son ex petite amie s'est fiancée à un autre homme. Déprimé, il commence alors à entendre toujours la même musique dans sa tête. Une fois trouvée la signification de cette musique, une autre la remplace...

Voilà qui a le mérite d'être original, bien que le concept semble un peu limité sur le papier. Un arrière-goût d'Eli Stone qui n'est pas pour me déplaire je dois dire.

2. Barely Legal

Basée sur la l'histoire vraie de Kathleen Holtz, la plus jeune américaine à avoir passé l'examen du barreau en Californie lorsqu 'elle n'avait que 18 ans !

Point de drama ici mais une comédie au format 22 minutes ! A première vue, la caser entre The Office et 30 Rock paraît difficile, d'autant que son interpréte principale est Hilary Duff, qui n'a jamais brillé par ses talents d'actrice. Lizzie McGuire, vous vous souvenez ? Elle a même trouvé le moyen de faire engager Haylie, sa soeur, pour jouer ... sa soeur ! Bref, on dirait du Disney. Pourquoi pas hein !   

3. Mercy

Trois infirmières sont liées par le travail mais avant tout par l'amitié. Si leur vie professionnelle est parfois chaotique, ce n'est rien à coté de leur vie personnelle !

Urgences étant sur la fin, NBC cherche une série médicale pour la "remplacer". Là où ce sont toujours les médecins qui sont mis en avant, Mercy semble miser davantage sur les infirmières et le petit personnel. L'écriture du pilote a été confié à Liz Heldens, une scènariste de Friday Night Lights

4. Day One

Les conséquences d'une catastrophe mondiale... Tout autour du monde, les infrastructures sont détruites, le monde moderne n'existe plus. Seuls quelques survivants ont réussi à échapper à la mort. Pour eux, c'est le premier jour d'une nouvelle ère ...

Les dramas catastrophes futuristes semblent être à la mode ! Après Flash Forward sur ABC, Day One sur NBC. On ne peut pas s'empêcher de penser à Jericho en lisant le pitch alors forcément, ça bloque. Le créateur à l'origine du projet est Jesse Alexander, un ancien scénaristes d'Alias qui a travaillé dernièrement sur Heroes.   

5. Lost & Found

Après quelques frictions avec ses supérieurs, Tessa, une officier de la police de Los Angeles, se retrouve envoyée au sous-sol pour travailler sur les affaires de citoyens lambda et particulièrement ceux qui n'ont pas d'identité et que l'on appelle communément les Jane et John Doe.

Difficile de dire ce que l'on peut attendre de cette série. Un cop-show classique qui, comme Cold Case ou FBI: Portés Disparus, se concentre sur un département particulier de la police ? Fort probable quand on sait que le producteur est Dick Wolf, responsable de la franchise indémodable et interminable Law & Order. Dans le rôle principal, on retrouvera Katee Sackhoff, une des héroïnes de Battlestar Galactica !

6. Trauma

Le travail d'un groupe d'urgentistes, non pas à l'hôpital mais sur le terrain.

Autre projet visant à combler le départ d'Urgences, produit par Peter Berg !

7. Lost in the 8o's

Un remake façon années 80 de la série Les Années coup de coeur (The Wonder Years) qui se passait, elle, dans les années 70 et qui racontait les souvenirs d'adolescence d'un garçon devenu grand !

La mode des remakes est agaçante mais celui-là pourrait se démarquer. La série originale était excellente et l'idée n'est clairement pas de refaire exactement la même chose mais de s'en inspirer. Ca parlera certainement aux nostalgiques ! Billy Campbell (Once & Again, Les 44oo) est déjà attaché au projet et jouerait le père de famille.

A vos votes ! Vous avez une semaine ... ^^

Posté par LullabyBoy à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

LOST [5x o3]

dnes_v2_lost_mini_ban

Jughead // 11 23o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_96168 vlcsnap_100116 vlcsnap_107820

vlcsnap_109393

   Dieu Merci (Jacob Merci ?), j'ai retrouvé ma verve d'antan pour Lost avec cet épisode formidable. Je lui aurais bien mis 5 étoiles mais il y a déjà eu de meilleurs épisodes et puis je préfère en garder sous la coude car le meilleur est à venir, right ? Des réponses on en a eu. Des twists on en a eu aussi. Un cliff'. Et tout était clair, limpide, cohérent, au contraire des deux précédents épisodes qui partaient dans tous les sens et qui donnaient un peu mal à la tête. On commence d'abord calmement par la naissance de l'enfant de Desmond et Penny, qu'ils ont choisi d'appeler Charlie, certainement en hommage à celui qui leur a permis de se retrouver. Puis par une jolie histoire que Desmond raconte à son fils, celle d'une île qui lui manque, une île extraordinaire peuplée de monstres ... La Grande-Bretagne ! Quoi ? Vous aussi vous êtes tombés dans le piège. J'adore ce genre de clin d'oeil. Pour ceux qui cherchent encore le rapport entre les monstres et la Grande-Bretagne : le Loch Ness pardi ! Puis Desmond passera tout le reste de l'épisode à chercher la mère de Faraday, comme Daniel le lui a demandé dans le passé. Mère qui est forcément Mrs Hawkins, et c'est d'autant plus évident maintenant que l'on sait qu'elle habite à Los Angeles. C'est plus pratique. Sur son chemin, il va faire la rencontre d'une femme nommée Theresa, qui est dans le coma depuis quelques temps par la faute de Faraday. Il s'est servi d'elle pour une expérience qui a mal tourné. Depuis, Charles Widmore lui paye ses soins. Pourquoi ? Parce qu'il est en parti responsable de ce qui lui est arrivée : c'est lui qui finançait les recherches scientifiques de Daniel ! C'est quand même pas une petite information ça. Certes, il était déjà relié à Widmore puisque c'est lui qui l'a envoyé sur l'île mais c'est plus profond que ça. Je me demande donc si Charlotte et Miles n'ont pas été recrutés pour des raisons plus importantes que simplement d'être des experts dans leur domaine. On sait déjà que Charlotte est liée à l'île d'une manière ou d'une autre de toute façon. Reste Miles dont on ne sait pas grand chose et qui ne sert à rien pour le moment, si ce n'est lancer des petites piques. Et c'est bien, il en faut. Toute cette partie sur Desmond n'était donc pas sans intérêt -son face à face avec Widmore est splendide- et elle prépare les événements qui vont suivre, le départ des Oceanic Six surtout. En parlant d'eux, ils sont totalement absents de l'épisode, tout comme Ben, et c'est extrêmement agréable. Vivement qu'ils retournent sur cette maudite island ! C'est là que ça se passe ! Le reste est de la littérature. De la jolie littérature.

   Vous vous souvenez de cet épisode de la saison 4, Cabin Fever, centré sur Locke et ses intéractions avec Richard ? Eh bien il prend maintenant tout son sens. Si Richard est venu à sa rencontre à sa naissance, puis un peu plus tard, c'est parce que c'est Locke, dans le passé, qui le lui a demandé afin de prouver sa bonne foi. Ca paraît tiré par les cheveux dit comme ça mais c'est en réalité tout à fait cohérent. La boussole, tout ça. A la fin du précédent épisode, c'est donc en 1954 que toute la bande se retrouve projettée. Avant la Dharma donc, et avant Ben, forcément. Eh bien à cette époque, le leader chez les autres, c'était déjà Richard -on a bien compris qu'il était immortel depuis le temps mais Juliet nous le confirme, chose qu'elle aurait pu faire avant mais bon- et son bras droit n'est autre que ... attention révélation choc ... Charles Widmore, encore lui ! Charles, s'il n'est pas né sur l'île, y a au moins vécu. Et on comprend maintenant très bien la guerre que Ben et Charles se ménent depuis tant d'années ! A la base, c'était Charles le bras droit de Richard, jusqu'au jour où Ben a pris sa place. Il a alors été banni de l'île -quelque chose comme ça- et a toujours voulu y revenir sans savoir comment le faire. Non mais là encore, c'est une révélation énorme ! Qu'on ne me dise pas que la série ne donne toujours pas de réponses. Charles, lorsqu'il avait une vingtaine d'années, nous apparaît comme un petit effronté, un rebelle, il a le sang chaud et il est certainement très impulsif. Un peu du genre à tuer tout ce qui bouge. Il s'est assagit avec le temps. Il y a un autre visage qui ressort de cette immersion chez les autres : Ellie. Je pense qu'il s'agit de Mrs Hawkins. Ellie Hawkins donc. Ca sonne bien je trouve. On ne peut pas dire qu'on la reconnaisse dans ses gestes ou autres, on a à peine vu Hawkins jusqu'ici (mais ça va certainement changer). Mais ce qui met forcément la puce à l'oreille, c'est quand Daniel lui dit qu'elle lui fait penser à quelqu'un. Il la scrute. Je ne sais pas s'il l'a lui-même compris, s'il le sait, mais il s'agit certainement de sa mère. Enorme !    

   Une révélation qui m'a paru un peu étrange, c'est le fait que les Others possèdent un langage bien à eux, proche du latin. Ou est-ce carrément du latin ? Je ne sais pas, je n'en ai pas fait à l'école. Si j'avais su que quelques années plus tard que ça me permettrait de comprendre un truc dans Lost, j'en aurai sûrement fait ! Mais bien plus important : Jughead ! Il y a une bombe sur l'île et les Others ne savent pas quoi faire. Les militaires américains l'ont jetée sur l'île, comme ils l'ont fait pour des tas d'autres îles du Pacifique Sud. J'aime quand cette réalité -la guerre- entre en ligne de compte. C'est prometteur. Les Others croient que Daniel et sa bande sont des militaires venus la désamorcer. Le conseil assez basique que Daniel va leur donner c'est de l'enterrer. Il sait de toute façon que dans 50 ans, elle n'aura toujours pas explosé. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'explosera pas après 2oo7 ... C'est pas moi qui vous disez que la série allait se terminer sur l'explosion de l'île ? Si. C'est trop évident, ça ne sera pas ça mais cette bombe va forcément jouer un rôle. A moins qu'elle en ait déjà joué un. La station The Swan, ça vous dis toujours quelque chose ? Et si ce qu'elle renfermait était cette bombe ? Et si c'était ça la raison du fameux bouton à appuyer ? Pour éviter qu'elle n'explose ? Il faudra plus d'explications pour nous convaincre, si c'était effectivement ça mais c'est une piste intéressante. Peut-être qu'en tournant la clé, Desmond a empêché la bombe d'exploser. Ce serait chouette comme explication ! 

vlcsnap_111678

vlcsnap_106809 vlcsnap_96623 vlcsnap_116252


// Bilan // Des 3 premiers épisodes de la saison 5, c'est celui-ci le meilleur et de loin ! Il est rempli de révélations de la plus haute importance et il met de coté les Oceanic Six qui nous emmerdent un peu quand même. Drôlement excitant tout ça !

  35064861

29 janvier 2009

Nip/Tuck [5x 17]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Roxy St James // 2 68o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_52785

   Le moment de grâce n'aura pas duré longtemps. Nip/Tuck retombe dans ses inévitables travers. Il y a une constante depuis le tout début de la série : le couple Sean/Julia qui n'a de cesse de se déchirer, de s'aimer, mais de se séparer, et puis de recoller les morceaux avant de tout arrêter ... Ca fait 5 saisons que ça dure et c'est devenu insoutenable. Je ne vois pas comment les choses pourraient s'arranger, à moins que Julia ne reparte vraiment à New York mais je n'y crois pas trop. J'ai vraiment l'impression que les scénaristes ne savent plus quoi faire de Sean et d'elle. Ils se retrouvent coincés. Il y a encore 24 épisodes à écrire d'ici à ce que le couple ait droit à son happy-end. C'est quand même long quand on ne sait pas quoi raconter. La mort d'Olivia est plus une conséquence de la grève des scénaristes qu'autre chose. Sans elle, les événements ne se seraient certainement pas déroulés de la même façon. Olivia ne se serait pas prise de passion pour la chirurgie esthétique et ne serait pas morte sur la table d'opération. Mais il fallait bien clôre cette histoire une bonne fois pour toutes puisque Portia de Rossi n'était plus disponible. Ni Annalynne McCord d'ailleurs. Ca fait du bien de la revoir un court instant dans le rôle d'Eden. Ca change de l'insipide Naomi qu'elle interpréte dans 90210. Sa dernière scène -je suppose- était à l'image du personnage. Elle a manipulé son monde une dernière fois avant de faire une sortie remarquée en balançant les cendres de sa mère sur Sean et Julia. Julia, conne comme ses pieds, aurait presque tendance à croire ses conneries. C'est pratique ; ça permet de zapper Olivia même dans sa tête !

   Le cas Christian/Liz commence à devenir inquiétant. J'espérais que cette idée, intéressante à explorer le temps d'un ou deux épisodes, n'aille pas plus loin. Malheureusement, les scénaristes semblent adorer leur trouvaille et tente de nous convaincre qu'elle a bien lieu d'exister, que ce n'est pas si surréaliste que ça. Pourtant ça l'est énormément. Les doutes soudains de Liz sur son identité sexuelle sont invraisemblables -bien qu'elle précise que ce n'est pas les hommes en général qu'elle aime mais Christian en particulier- et Christian, lui, a peur de mourir seul. Nulle doute que dès qu'il ira mieux, dès qu'il n'aura plus besoin d'elle, il la jettera comme il a jeté toutes les autres et Liz ne lui pardonnera sans doute pas cette fois. Le seul point positif dans tout ça, c'est que ça met Liz en avant et je l'aime beaucoup.

   Parce que Nip/Tuck sera toujours Nip/Tuck, on nous offre une belle scène bien gore lorsqu'une certaine Roxy, que Christian a rencontré lors d'un réunion de soutien entre personnes atteintes d'un cancer du sein, se coupe elle-même dans la salle d'attente un sein. Elle s' effondre avant de pouvoir entamer le deuxième ! C'est bien trash, c'est très fort. La série est encore capable de nous surprendre et de nous dégoûter. C'est bon signe. L'épisode est également marqué par le retour de Candy Richards, devenue Coco, une afro-américaine qui se lance dans le rap. Cette femme est tarée et elle entre dans le top ten des meilleurs patients du cabinet Troy/McNamara. Son clip "Yo Stink Bitch" était à pisser de rire. Jennifer Coolidge a fait du bon boulot !

vlcsnap_54964


// Bilan // Beaucoup de ratés dans cet épisode mais aussi quelques bonnes choses. Non, ce n'était pas mauvais. Mais ce n'était pas bon non plus.

   

28 janvier 2009

Big Love [3x o1]

dnesv2bigloveuv8

Block Party // 1 2oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_55889

   Notre dernière rencontre avec les Henrickson remonte à il y a 1 an et demi, déjà. Big Love m'a beaucoup manqué car elle représente d'une certaine façon la dernière grande série de HBO. Et puis cette famille plus que nombreuse est tellement attachante. Tant de mois d'absence, ça laisse forcément des traces. Je m'attendais à un "previously on", même si ça ne se fait pas trop sur la chaîne. Ou alors un rapide résumé des évéments passés à travers le récit d'un des personnages en voix-off. Je ne sais pas. Quelque chose quoi. Eh bien rien. Les scénaristes ont fait comme si on avait quitté les Henrickson hier, sans même prendre la peine de nous prévenir du temps qui avait passé entre la saison 2 et la saison 3. Ainsi, Margene a accouché mais il faut presque lire entre les lignes pour le comprendre ! Et puis il y a toutes ces intrigues dont on se remémore les enjeux petit à petit. Il y a les détails dont on n'arrive pas à se souvenir, même en cherchant bien. Tout cela est donc fort perturbant mais ça n'empêche pas la série d'être d'un niveau toujours très haut.

   Ce qui m'a le plus frappé, c'est la représentation de la polygamie et des moeurs mormones. J'avais oublié à quel point elles étaient si dangereuses et scandaleuses. C'est triste à dire mais on s'était presque habitué à tout ça et cette longue absence permet de recadrer un peu les choses. Pour la première fois depuis longtemps, j'ai trouvé l'attitude de Bill vis à vis de ses femmes très outrageante, quand bien même ce soit le mormon le plus respectueux de la série envers ses femmes. Quand on voit son père, on relativise. A travers le personnage de Franky, un ado qui a été expulsé de la communauté parce qu'il avait dans l'idée de "voler" la nouvelle femme de Franck (je suis très caricatural, c'est bien trop compliqué à expliquer), on devrait revisiter la jeunesse de Bill, lorsque lui-même a été expulsé. Ca s'annonce donc très intéressant. A Juniper Creek, il se passe toujours plein de choses et c'est précisément ces intrigues-là que j'ai eu un peu de mal à resituer. Roman est en prison et Alby est en charge. On revient d'ailleurs enfin sur la jusqu'ici supposée homosexualité du personnage. A développer. Et Nicky, que j'avais appris à aimer lors de la saison 2, nous poignarde dans le dos en complotant avec Adaleen dans le but de faire sortir Roman de prison. L'idée de tuer son propre frère ne semble pas la déranger plus que ça. Remarque, elle en a une dizaine d'autres. Mais tout de même. Si je me souviens bien, une addiction au jeu la concernant avait également été amorcée à la fin de la saison 2. Nicky devrait donc être bien occupée cette saison encore et tant mieux !

   Nicky, toujours, est au centre des railleries dans le quartier depuis que tout le monde sait qu'elle est la fille de Roman Grant. Elle profite de la kermesse annuelle pour mettre les choses au clair et le message semble être bien pensé. J'ai quand même du mal à croire que personne ne soupçonne la polygamie de Bill, compte-tenu des preuves flagrantes sous leurs yeux chaque jour qui passe. Par ailleurs, Barb est angoissée à l'idée d'un retour de son cancer, celui qu'elle avait vaincu il y a 7 ans. Elle passe des examens et on attend avec la même peur qu'elle les résultats. Ce serait certainement intéressant qu'il soit bien de retour, afin de traiter une telle intrigue avec la justesse qu'elle mérite. Ceux qui auront compris mon allusion à une autre série diffusée le dimanche soir mais sur une autre chaîne ont gagné ... toute ma gratitude ! Et puis l'intrigue qui semblait la plus prometteuse la saison dernière l'est toujours : Ana, la possible 4ème femme ! Ca se précise. Elle semble prête à s'immerger dans ce monde qu'elle ne connaît pas et tenter le coup. J'espère que ce sera concluant ! Ca n'est en tous cas pas au goût de Sarah qui a bien la ferme intention de partir loin de sa famille. Ou alors c'est le contraire. J'avoue que j'ai un gros doute tout à coup ! J'espère qu'on la verra autant, si ce n'est plus, que dans la saison 2. Tout comme Ben qui se fait très discret dans ce season premiere mais qui a encore plein de choses à nous raconter, je n'en doute pas ! Et puis un petit mot pour dire que Bill ne laisse pas tomber les affaires et s'apprête à racheter tout plein de casinos à des indiens. Intéressant d'ailleurs de se frotter à cette autre culture, encore très différente. Elle mériterait bien sa série d'ailleurs. Et non, Docteur Quinn, femme médecin n'a pas suffit !

vlcsnap_86233


// Bilan // Big Love nous revient fidèle à elle-même : sobre, juste et dense. Lente aussi, mais c'est ce qui fait son charme, entre autres. C'est un grand plaisir de retrouver les Henrickson.

   



27 janvier 2009

The United States Of Tara [1x o2]

dnesv2tararb1

Aftermath // 83o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_186586

   La force de The United States Of Tara, c'est de ne pas tout miser sur le personnage principal, bien qu'il soit évidemment au centre des intrigues, mais sur la famille dans son emsemble et les répercussions que peuvent avoir les multiples personnalités de Tara sur ses enfants et son mari. Chacun réagit à sa façon. La fille de Tara vit très mal la situation, surtout par rapport aux regards des autres. Elle a particulièrement du mal avec Alice, la version Bree Van de Kamp façon 60s de sa mère. C'est certainement la personnalité la plus intéressante de Tara car probablement la plus dangereuse ! Cette version est avant tout très drôle pour nous, elle nous rappelle Bree sauf qu'Alice va encore plus loin ! Mais elle fait peur aussi dans sa façon de s'adresser à sa fille, de littéralement lui savonner la bouche pour la débarrasser de ses paroles impures. Alors que le fils de Tara, Marshall, semblait bien s'accomoder des deux autres personnalités de sa mère, Buck et T., il a beaucoup plus de mal avec Alice. Ce petite gamin est très intéressant et attachant. Il doit vivre la folie de sa mère beaucoup moins bien qu'il n'y paraît ! Il fait encore pipi au lit du haut de ses 12-13 ans ! Quant au père, il a l'air totalement blasé par tous ces changements. Il n'a pas vraiment l'air d'en souffrir mais il ne semble vraiment heureux que lorsque c'est Tara qui dort près de lui. Tout ce petit monde va avoir besoin d'une bonne thérapie familiale si vous voulez mon avis !   


// Bilan // Tara façon Alice, c'est très fort et très inquiétant en même temps ! Toni Colette est vraiment formidable et on n'a pas fini de le dire je crois !

Critiks Récap' [Du 20 au 26 Janvier 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


35133137

34920271 [5x 13 / 100th Episode]

34924002  [1x o1 / Pilot]

35132983 [5x 13]


34868295

34958602 [3x 13]

35032039 [5x o1]

35118542 [2x 13]

35181231 [1x 11]


35064357

35140759 [2x o3]

35032039 [5x o2]


34868860

34994490 [4x 13]

35099753 [3x 12]

Fringe [1x 11]

dnes_v2_fringe_mini_ban

Bound // 11 96o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_56352

   Fringe m'avait manqué pendant le hiatus d'hiver ! Voilà une série constante dans l'excellence. Jusqu'ici, tous les épisodes, ou presque, étaient de grande qualité. Celui-ci aussi. Mais avant d'en parler plus longuement, petite réaction quant à l'annonce de l'achat de la série par TF1. Je ne suis absolument pas surpris, je m'y attendais. TF1 veut avoir toutes les séries qui font le buzz. Elle a eu Lost, elle a eu Heroes -et s'en mord les doigts- maintenant elle a Fringe. Que va-t-elle en faire ? Certainement pas grand chose. Si je devais être pessimiste, je dirai qu'une diffusion cet été en deuxième partie de soirée, le dimanche par exemple, serait plus qu'envisageable, avec quelques coupes si besoin est pour les scènes les plus dégoûtantes. Jamais la manénagère n'adhérera à la série, comme elle n'a jamais adhéré à X-Files en son temps. L'aspect procedural peut être un avantage mais il y a trop d'éléments mythologiques compliqués pour que les télespectateurs lambdas s'intéressent à la série au-delà du pilote. C'est con mais je prends toujours ma mère dans ces cas-là. Je l'aime infiniment mais il faut reconnaêtre qu'en matière de séries, elle suit le troupeau : Les Experts, Les Experts et encore Les Experts. Eh bien je sais que Fringe ne l'intéressera jamais. Tout ça pour dire que la série aurait certainement eu un avenir plus radieux sur M6.

   Et cet épisode alors ? Eh bien il commence sur les chapeaux de roue avec la suite de l'enlèvement d'Olivia lors du dernier épisode. Il n'aura pas duré bien longtemps et elle s'en est sortie avec une facilité déconcertante. C'est typiquement le genre de truc que je n'aime pas, les bagarres à la Sidney Bristow à peine crédibles. Disons qu'il en faut pour tous les goûts et que c'est bien pratique pour faire avancer les histoires. Paraît que ceux qui l'ont enlevé -en l'occurence un agent double du DBI, Mitch, dont elle reconnaîtra la tâche blanche sur la chaussure noire, mouarf mouarf- lui veulent en fait du bien. Olivia n'a pas idée ! J'aurai tendance à les croire. C'est typiquement du J.J. Abrams ça. Les méchants se révélent souvent être les gentils. En parallèle -quoique- l'affaire du jour entraîne notre trio de plus en plus efficace sur les traces d'une grosse larve qui sort du corps de deux éminents scientifiques. D'où cela provient-t-il ? Quel est le but de la manoeuvre ? Comme d'habitude, on n'obtiendra qu'un début de réponse mais qu'importe, on est quand même satisfaits ! Ils sont forts ces scénaristes, y'a pas à dire. On explore un nouveau pan de la vie personnelle d'Olivia, au travers de sa soeur et de sa nièce qui ont besoin d'un toit. On imagine évidemment qu'il va se passer quelque chose autour d'elles prochainement. Elles ne sont pas arrivées là par hasard. Dernière chose, lors de son enlèvement, Olivia s'est fait trifouiller le dos. Et j'ai vraiment eu l'impression qu'elle ne s'en inquiétait pas plus que ça ! Etrange. Et re-dernière chose, y'a un agent qui veut la peau d'Olivia depuis qu'elle l'a dénoncé pour harcélement sexuel. Il se trouve qu'il doit faire un rapport sur le (bon) fonctionnement du département des fringe sciences. Là encore, ce n'est sans doute pas un hasard. Une fois de plus, la série donne le sentiment d'un puzzle gigantesque dont on découvre les pièces une à une, avant de pouvoir un jour les recoller entre elles. 

vlcsnap_89401


// Bilan // Fringe a fait le grand saut en beauté ! Pour sa première diffusion en post-American Idol, en plus de faire une audience correcte, elle offre un épisode qui allie parfaitement loner et mythologie. C'est ce qu'il faut pour que le public accroche à la série. On ne manque d'ailleurs pas subtilement de résumer les événements passés en début d'épisode pour les nouveaux adeptes ^^   

26 janvier 2009

Damages [2x o3]

dnesv2damagesry8

I Know Your Pig // 8oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_110163

   Cet épisode était limite chiant, il faut bien le dire. Ceci dit, Damages étant Damages, ce qui semble moyen est bien et ce qui est bien est souvent très bien. C'est comme ça. En fait, après deux premiers épisodes où il se passait pas mal de choses, celui-ci est quasiment vide d'action. Tout est centré sur Daniel Purcell et ses multiples mensonges. Il ment à tout le monde ! Il ne dit pas la moitié, que dis-je, le quart de ce qu'il sait à Patty, ce qui ne lui plaît pas du tout, vous imaginez bien. Il ment également à sa maîtresse, Claire Maddox, puisqu'il affirme que sa femme n'était pas au courant de leur affaire alors qu'elle l'était bel et bien, semble-t-il. C'est peut-être même ce qui a provoqué une violente dispute. Tout cela reste très nébuleux car les bouts de flashback que l'on veut bien nous montrer sont sans contexte. Peut-être que la dispute que l'on nous montre n'a rien à voir avec le meurtre. Patty fait passer Purcell au détecteur de mensonge et les résultats ne sont pas concluants. Visiblement, il ne ment pas. Ces appareils ne m'ont vraiment pas l'air fiables. Un autre mystère tourne autour de la bague que portait la femme de Purcell le soir où Patty l'a rencontrée, le même soir où elle est morte. Elle la portait pendant la soirée mais plus une fois morte. Un homme qui fait peur l'a apparement revendue dans un magasin. Qui est cet homme ?

   Ellen continue de fouiner dans le passé de Patty afin de la faire tomber coute que coûte. Elle découvre alors que Michael, le fils de Patty, est peut-être bien le fils de Purcell, comme on nous l'a clairement fait comprendre dans le précédent épisode. Peut-être que s'il n'y avait pas eu cette scène si appuyée, la nouvelle aurait eu plus d'impact et par conséquent nous aurait un peu réveillé de la torpeur ambiante. Michael devrait donc bien servir à quelque chose à un moment donné. Mais il en faudra plus pour faire tomber Patty, c'est certain ! Par ailleurs, Ellen reçoit un appel de Katie Connor, la soeur de David. Elle a oublié qu'elles avaient rendez-vous. Ce petit truc assez anodin était-il là simplement pour nous rappeler que la saison 1 n'est pas si loin, qu'ils ne l'ont pas oubliée, ou est-ce que Katie aura une importance quelconque au cours de la saison ? Pas de traces de Timothy Oplyphant dans cet épisode, il doit certainement lustrer sa panoplie d'armes à feu.

   Un nouveau personnage est introduit, un certain Josh, journaliste lié à Purcell d'une manière ou d'une autre. Il est interprété par Matthew Davis (What About Brian) et il est là surtout pour remplir le quota de beaux gosses de la série. Josh aura certainement son importance dans quelques temps puisqu'il enquête en Virginie sur des cochons qui meurent les uns après les autres dans des fermes, après avoir bu une eau de source visiblement contaminée. Bizarrement, cette affaire environnementale ne me passione guère. Le cas sur les enfants morts me bottait plus ...

vlcsnap_110069


// Bilan // Un épisode mineur qui ne fait pas tellement avancer l'intrigue.

25 janvier 2009

Grey's Anatomy [5x 13]

dnes_v2_grey_mini_ban

Stairway To Heaven // 14 43o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_16999

   Je savais qu'un jour ou l'autre j'applaudirai Shonda Rhimes pour sa persistance. Elle a voulu offrir à Katherine Heigl une storyline de la mort qui tue et elle l'a fait ! Ok, au départ, on a cru qu'elle s'était foutu de sa gueule. Non mais franchement, Izzie qui voit le fantôme de Denny partout !? Certains ont très vite crié au "Jump The Shark", de mon coté, j'ai préféré rester prudent. Je sentais bien qu'à termes, ça pouvait donner quelque chose de vraiment très bien. Ce qui se passe dans cet épisode me rassure, je ne me suis pas trompé. Petit à petit, on s'y fait à cette histoire abracadabrantesque, déjà, et puis maintenant qu'Izzie sait qu'elle est malade, on peut passer à la phase la plus intéressante. Ce qui aurait sans doute été plus malin, c'était de le lui faire réaliser plus tôt. Denny aurait pu lui dire plutôt. Mais bon, allons de l'avant. Je pense que les prochains épisodes seront très forts en émotion et le départ d'Izzie me semble inévitable à termes. Je ne dis pas qu'elle va forcément mourir (bien que c'est ce dont la série à besoin pour remonter ses audiences) mais je la vois mal rester médecin en fait. Bref, j'extrapôle ...

   Les deux intrigues du serial-killer et du petit garçon malade ont fini par se croiser mais contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, le premier n'a pas sauvé le deuxième. C'est un autre patient qui a permis de lui sauver la vie. Richard s'est battu pour ça, avec à ses cotés ce cher George qui ne sert toujours plus à rien. Un double départ avec Izzie serait le bienvenu. Quoique ça pourrait faire très mal à la série sur le long terme. Eric Stoltz, dans le rôle du serial killer, était vraiment formidable. Et pour la première fois depuis très longtemps, Meredith a été passionnante. Ses divergences d'opinion avec Derek et Cristina étaient intéressantes mais c'est surtour ce lien inexplicable avec cet homme qui était fort. La dernière scène, lorsqu'elle assiste à son exécution, est une des plus réussies de la série. Elle fond en larmes dans les bras de Derek, puis de Cristina. Elle a grandi la petite. A une époque, elle aurait juré contre la terre entière en refusant l'aide de quiconque. Maintenant, elle ouvre son coeur. Meredith s'est montrée émouvante et attachante et c'est suffisamment rare pour le souligner (et je rappelle au passage que je ne suis pas un anti-Meredith primaire). Meredith et Derek ont passé ce nouveau test sur la solidité de leur couple et l'ont réussi. Moi j'dis que ça sent le mariage à la fin de la saison ...

   Dans le reste de l'épisode, on retiendra surtout l'émotion de Miranda. Depuis quelques temps, elle est en mode pleurnicharde mais je ne m'en suis pas encore lassé. On notera aussi que les nouveaux personnages, Sadie et Arizona, sont trop peu exploités. C'est dommage car elles ont du potentiel et elles risquent de partir avant de l'avoir exploiter. On sait malheureusement déjà que Melissa George a quitté la série il y a peu et de son plein gré. Bon et puis la romance entre Cristina et Hunt se poursuit. C'est toujours très lent, plein de non-dits, plein de faux semblants mais c'est mignon comme tout. On sent déjà que ce couple va durer un bon moment et ça me réjouit. Pour finir, je me demande quels sont les sentiments de Sloan à l'égard de Lexie. Juste du sexe ou plus ? Il n'avait pas l'air vraiment amoureux quand elle est venue le rejoindre sur son lit d'hôpital. En tous cas, jolie trouvaille que cette foulure du pénis ! Fallait y penser !

vlcsnap_12177


// Bilan // Voilà exactement le genre d'épisode que l'on attend de Grey's Anatomy. Il a tout ce qui a fait le succès de la série. L'efficacité est à son maximum. La narration de Jeffrey Dean Morgan donne une autre vision aux scènes d'entrée et d'ouverture, les musiques choisies sont parfaites, les acteurs sont en forme et la réalisation, notamment dans les premières minutes, est impeccable, façon thriller. Well Done !

 



  1  2  3  4  5    Fin »