10 décembre 2008

Brothers & Sisters [3x 1o]

29478266

Just A Sliver // 1o 55o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_55022

   Cette année, Thanksgiving n'aura pas été de tout repos pour les Walker. On n'est pas passé loin du drame. Ca fait longtemps d'ailleurs qu'il n'y a pas eu un bon gros drame, non ? La petite Elisabeth, née prématurément il y a maintenant deux ans, a dû recevoir un nouveau foie flambant neuf, de préfèrence de son père biologique. Jusqu'ici, le mystère avait été préservé sur son identité. Justin ou Kevin ? Le suspense n'a pas duré bien longtemps, il s'agit de Kevin. Et ça tombe merveilleusement bien puisque Kevin et Tommy sont justement en froid depuis quelques temps. C'était l'occasion parfaite pour les réunir. Tout cela m'a paru un peu trop facile, sans compter que j'aurai préféré qu'ils restent en froid plus longtemps, histoire de bien marquer le coup. Toujours est-il que c'était terriblement émouvant de voir Tommy et Julia dans un si piteux état. Encore. Ils avaient déjà bien morflé avec la mort du frère jumeau d'Elisabeth, William Jr. A chaque fois que les projecteurs se braquent sur eux, c'est-à-dire une fois par an, c'est larmoyant à souhait. Et c'est souvent très réussi. Sarah Jane Morris est clairement sous-exploitée dans la série. Elle est juste quand on lui donne quelque chose à dire et à faire. Rien qu'en début d'épisode, quand il s'agit de remettre un peu sa belle-famille en place lors d'une scène classique mais tordante de téléphone groupé, elle est parfaite. Serait-il possible un jour de s'intéresser à elle pour autre chose que pour sa relation avec Tommy ? Ce serait bien de lui trouver une vraie storyline rien qu'à elle un jour. Par charité au moins.

   Forcément, toutes les intrigues en cours font une pause le temps de cet épisode. Il était impensable que les uns et les autres continuent à mener leur petite vie chacun de leur coté alors que l'un des leurs vit un moment extrêmement difficile. C'est sûr que cet épisode n'aura rien fait avancer mais qu'importe, sortir des problèmes d'Ojaï et de Greenatopia temporairement n'est pas une mauvaise chose. Cependant, la situation amène chacun à réfléchir sur ses propres problèmes. Ainsi, Kitty comprend complêtement ce qu'est en train de vivre son frère. Elle aussi est dans l'impossibilité d'avoir un enfant à elle, vraiment vraiment à elle. Le petit discours qu'elle offre à Tommy est absolument magnifique. La réaction de Justin est très intéressante. Il ne sait pas si savoir qu'il n'est pas le père biologique d'Elisabeth lui procure de la déception ou un soulagement. Ce dont il est sûr, c'est qu'il se sent mal. Là encore, son dialogue avec Nora est très touchant. Et puisque l'on évoque les jolies scènes de l'épisode, on peut également citer celle que partagent Nora et Saul. Et que dire de celle de Kevin et Scotty dans la chambre d'hôpital ? Elle m'a ému aux larmes tant je l'ai trouvée réaliste et pleine de tendresse. Cet amour qu'ils ont l'un pour l'autre est une des choses les plus émouvantes que la série nous ait offerte depuis le début. Robert est un peu hors-jeu, coincé dans son chez lui avec sa famille. J'ai le sentiment qu'il s'éloigne de plus en plus des Walker ... Et puis Rebecca repense à David, son père. Il va probablement revenir un de ces jours, de façon à rêgler la question une bonne fois pour toutes. J'attends ce moment avec impatience en espérant qu'Holly ne vienne pas y mettre son grain de sel. 

vlcsnap_50031


// Bilan // Parenthèse émouvante dans le monde des Walker. Au loin, très très loin, il y a comme un arrière-goût de 7 à la maison avec un bel happy-end et une famille qui se retrouve plus soudée que jamais. Mais le talent des acteurs et des dialoguistes suffit à balayer la comparaison en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

dnesv2finarticleminibanpk8

Posté par LullabyBoy à 23:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :