05 décembre 2008

Dido [Safe Trip Home]

32076492

864

dnes_v2_poll_stars5

   Cela faisait près de 5 ans que Dido avait disparu de la circulation ! Ses deux premiers albums, No Angel et Life For Rent étaient merveilleux, deux bijoux dont je ne me lasse pas. Deux classiques. Elle était attendue au tournant et il faut être tout à fait honnête : les critiques sur ce nouvel album, Safe Trip Home, sont assez mitigées. Et j'en suis très surpris pour tout dire. Pour moi, cet album est dans la lignée des précédents, avec des choses en moins et des choses en plus, mais pour un résultat absolument superbe. La principale critique faite à cet album c'est qu'il serait "trop mou" et pas assez "tubesque". C'est vrai que l'album ne regorge pas de tubes a priori. Dido n'a jamais fait du easy listening et peut-être plus que pour n'importe quel autre album, il faut s'imprégner de ces nouveaux titres, les écouter plusieurs fois, avant que leur beauté ne prenne tout son sens. J'ai une nette préfèrence pour ce type d'album qui s'apprécie sur la durée. Les tubes et les chansons qui accrochent dès la première écoute, c'est bien, mais quelques semaines après, on les a déjà oubliés. Je ne suis pas prêt d'oublier certains titres de Safe Trip Home. Quant au fait que l'album serait trop "mou", je rétorquerai simplement que Dido n'a jamais fait dans les rythmes endiablés. Par contre, elle a souvent eu des refrains accrocheurs (ceux de White Flag et Hunter sont imparables par exemple) et cet album pêche un peu à ce niveau-là, je l'avoue.

   Le premier single, Don't Believe In Love, est bon mais est-ce un bon choix pour lancer l'album ? Je ne pense pas. D'ailleurs, les premières ventes sont relativement faibles. Ce n'est pas un hasard. Il y a bien d'autres chansons qui méritent d'être mises en avant, à commencer par Grafton Street, qui est la seule dont je n'ai rien lu de négatif. Elle est d'ailleurs produite par Brian Eno. Que dire si ce n'est qu'elle est simplement magnifique. Les flûtes de pan, cette fin qui nous transporte dans les vallées d'Irlande ... Au rayon "De toute beauté", The Day Before The Day est peut-être la plus belle chanson de l'artiste. Elle y parle de la mort de son père qui l'a évidemment bouleversée. Une jolie manière de lui rendre hommage. La première fois que je l'ai écouté, j'avais les larmes aux yeux. De manière générale, le point fort de cet album (de Dido ?), ce sont les textes. Ils sont vraiment bien écrits et c'est assez rare dans l'univers musical anglo-saxon. Quiet Times est un probable future single, qui allie classe, simplicité et désespoir. Us 2 Little Gods a un coté folk qui n'est pas pour me déplaire, Burnin' Love est plus suave, plus chaude, et Look No Further est une perle, un émouvant témoignage d'amour inconditionnel.

   Safe Trip Home est donc un album absolument magnifique, dont la douceur vous caresse tendrement. D'un point de vue musical, la part-belle est donnée aux instruments de tous continents et de tous horizons. D'un point de vue textuel, il n'y a rien à ajouter, la messe est dite. Un album qui vous fait voyager et vivre toutes sortes d'émotions en restant bien au chaud au fond de votre lit sous votre couette est forcément une réussite. Avec Dido, l'hiver sera doux.   


Don't Believe In Love (Live)

Grafton Street

Quiet Times

Posté par LullabyBoy à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Eli Stone [2x o6]

dnes_v2_eli_mini_ban

Happy Birthday Nate // 4 94o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_133876

   Toutes les visions d'Eli ne sont-elles pas finalement de simples facilités scénaristiques pour faire avancer les affaires du jour ? C'est la question que je me suis posé en regardant cet épisode. Tout m'a paru trop simple. Eli qui se retrouve dans la peau de son père, son père qui a écrit à l'avance ce que Nate et Eli devaient faire, le Dr Shen qui est le seul à avoir lu les écrits de M. Stone et qui les a retenus en intégralité en plus ! C'est sûr que c'est efficace, qu'on ne s'ennuie et que ça s'emboîte parfaitement mais c'est un peu trop facile à mon goût. Cela a pourtant amené plein de belles scènes. Celles où Eli et Nate sont enfants étaient particulièrement touchantes, tout comme la lettre du père à son fils à la fin de l'épisode. L'affaire de la semaine, la suite de celle entamée la semaine dernière, fait parfaitement écho à la vie d'Eli et, même si je ne suis pas forcément fan de ce dénouement très happy end, elle était passionnante. Difficile de dire au final si ce que ce père a fait pour son fils est à condamner. C'est l'amour qui semble l'avoir toujours guidé ... Autre petite chose qui a tendance à m'agacer : Eli ne se trompe plus jamais. Il a toujours raison, il va toujours dans le bon sens et il réussit toujours à faire adhérer ceux qui l'entoure à ses théories, aussi farfelues ou surprenantes soient-elles. Ca pourrait devenir ennuyeux à la longue (en même temps, il ne reste plus que 7 épisodes, merci ABC !).

   La semaine dernière, je me plaignais que l'aveu de Taylor à Matt sur sa grossesse mettait beaucoup trop de temps à venir. Voilà qui est fait ! Comme on pouvait s'en douter, ça s'est su grâce à un malentendu (Jordan qui félicite Matt croyant que Taylor lui a tout dit). Là encore, ça se termine dans un bain d'amour, après une petite dispute. Je n'ai rien contre les réconciliations et les moments de bonheur partagé mais il y en avait un peu trop dans un même épisode ! Puis Matt devient de moins en moins féroce et cassant. Il est moins drôle, de fait. Je n'ai pas tellement aimé comment l'histoire d'amour naissante entre Keith et la fille de Patti a été gérée. Déjà, la storyline paraît trop déconnectée du reste. Puis on a du mal à cerner cette fille. Elle réclame des nouvelles de Keith. Il lui en donne, elle ne répond pas. Elle clame que non non non elle ne se drogue pas et part vexée comme la peste. Elle ment à Keith puisqu'elle a été suspendue de son travail et on ignore encore pourquoi ... Bizarre bizarre tout ça. Je ne suis pas sûr de vouloir en savoir plus. Concentrez-vous sur la délicieuse Patti m'sieurs les scénaristes, ça vaut mieux !   

vlcsnap_159069


// Bilan // Pas convaincu par cet épisode qui oscille entre facilités scénaristiques et happy-end en tous genres. L'émotion est là et c'est loin d'être mauvais mais on a connu mieux !

Posté par LullabyBoy à 01:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :