05 novembre 2008

Prison Break [4x o9]

dnes_v2_pbreak_mini_ban

Greatness Achieved // 5 45o ooo tlsp.

31749530


vlcsnap_34788

   J'ai trouvé cet épisode captivant ! Oh, il est en tous points ridicule mais ça en devient fascinant. Je me demande toujours jusqu'où les scénaristes vont aller. Et ils vont loin, très loin ! Bellick meurt en héros ! Voyez-vous ça. Il se dévoue pour le bien de ses compagnons d'infortune. Jamais Bellick n'aurait fait ça il y a deux saisons, jamais ! Il est bien trop égoïste et peureux. Ce qu'il a fait là ne lui ressemble absolument pas. Ca n'est pas lui. Par conséquent, ça ne m'a pas touché. Et ce n'est pas de voir la mine déconfite de Lincoln qui y changera quelque chose. Que les acteurs de la série sont mauvais ! Et Michael avec son "He's gone". Qu'il est agaçant. Ca fait longtemps que je souhaite la mort de Bellick. Mais je la voulais dans la lignée du personnage : ridicule, dûe à une énième connerie de sa part, quelque chose comme ça. Pas une mort soit-disant héroïque. Ceci dit, tout ce qui précède est bel et bien ridicule. Un foutage de gueule en rêgle. Au départ, j'étais tout excité. Retrouver Michael, Lincoln et Sucre dans des sous-sols sombres, entre la crasse, la rouille, les tuyaux qui passent partout, la fumée qui sort de nul part. On se serait cru dans les profondeurs de Fox River. Mais dès que l'on nous sort cette histoire de tunnel rempli d'eau infranchissable, on sait très bien que ça va être mauvais. Les scénaristes veulent tellement mettre les personnages dans des situations qui semblent inextricables qu'ils se retrouvent à trouver une solution absolument pas crédible parce qu'il faut bien qu'ils s'en sortent. Entre Michael qui nous fait des malaises toutes les cinq minutes et Sucre qui s'est quand même pris une balle quelques heures plus tôt, on se demande bien comment ils ont pu faire ce qu'ils ont fait. En une demi-heure en plus ! Et puis ce qu'ils font requiert une grande précision et il leur suffit d'une ceinture pour faire des tracés complexes, calculer des trajectoires ... En gros, ils ont une chance de cocu.

   Hormis ce passage rythmé, on a droit à une torture en rêgle de Wyatt par Mahone. C'est la énième scène de torture de la série donc on s'en lasse forcément un peu. Et puis Mahone qui était si enragé décide finalement de prendre tout son temps pour le tuer. Pas crédible non plus ça. C'était juste histoire de faire couler du sang. En ça, c'est réussi. Mais je n'ai pas éprouvé de peine ou de malaise face à la situation. Allez savoir pourquoi ... Pendant ce temps-là, on découvrait que Gretchen se tapait le Général à une époque et ne serait pas contre l'idée de recommencer. Ma foi, c'est dégoûtant. Bien plus que la scène de torture. Sara erre comme une âme en peine. C'est à se demander si ce n'est pas un fantôme en fait. On nous aurait menti ??? Et puis T.Bag fait du T.Bag. Il ment et tout le monde le croit. Super.

vlcsnap_38576


// Bilan // Un foutage de gueule captivant.

31515293

Posté par LullabyBoy à 23:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


How I Met Your Mother [4x o6]

dnes_v2_himym_mini_ban

Happily Ever After // 9 53o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_132734

   Après le non-mariage de Ted et Stella, il était important de mettre un point final à leur relation. C'est ce que cet épisode fait avec un certain brio. Si le rire domine, l'émotion est évidemment au rendez-vous. J'ai trouvé la -double- dernière scène particulièrement touchante. C'est sans regret que l'on fait nos adieux au personnage de Stella. Sarah Chalke a été formidable, c'était bon de la retrouver ailleurs que dans Scrubs. Malheureusement, ce n'est pas la mother. On s'en doutait bien de toute façon. Il est trop tôt. Le fait que Ted reparte de zéro m'excite et m'inquiéte. Ca m'excite parce que mine de rien, tout ou presque tournait autour de Stella depuis la fin de la saison 3 et ça devenait un peu lourd. C'est donc l'occasion de retrouver peut-être le "vrai" How I Met Your Mother, plus centré sur les relations d'amitié et d'amour entre les personnages plutôt que sur la mother des enfants de Ted. Mais ça m'inquiéte en même temps car revenir en arrière n'est jamais bon. Ted va reprendre sa quête pour trouver LA Femme et je ne sais pas si les scénaristes réussiront à se renouveller à ce niveau-là.

   Une grande partie de l'épisode se passe sous la table d'un restaurant, lorsque tout le gang se cache pour que Stella ne les voit pas ! Pas très crédible d'ailleurs mais passons. C'est l'occasion pour chacun -enfin sauf Marshall- de raconter quelle est la personne qu'ils ne voudraient croiser pour rien au monde. L'histoire de Lily est pipi-caca mais marrante. Celle de Barney est sans intérêt. Mais celle de Robin est excellente ! On découvre que son père l'a longtemps élevé comme un petit garçon. Et son père est joué par Eric Braeden, le fameux Victor Newman des Feux de l'amour depuis plus de 20 ans ! Ils se sont amusés à faire plein de clins d'oeil au genre du soap-opera. Il suffit de voir le décor dans lequel il évolue ou encore sa façon très dramatique de jouer la surprise quand il découvre que sa fille qu'il traîte comme un fils embrasse un autre garçon ! Tant de second degré est très appréciable.


// Bilan // Un épisode de bonne facture. Maintenant que le chapitre Stella est définitivement terminé, j'espère retrouver le How I Met Your Mother des deux premières saisons. Plus inventif et bien plus drôle. Quid de l'amour caché de Barney pour Robin ? Quid du déménagement de Marshall et Lily dans leur appartement au plancher incliné ?

31515293

Posté par LullabyBoy à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Desperate Housewives [5x o6]

30688048

There's Always A Woman // 15 8oo ooo tlsp.

31749530


vlcsnap_30186

   On sent que les Sweeps de Novembre ont commencé ! A chaque storyline sa guest-star. On sent également qu'on en est à la cinquième saison : beaucoup de recyclage d'histoires passées. Ainsi, on nous ressort une énième suspicion de Lynette concernant une éventuelle infidélité de Tom. Il s'agit en réalité d'un quiproquo. Gail O'Grady (Mes Plus Belles Années, Hidden Palms) semble portée sur les petits jeunes. Elle se tape donc tout naturellement un des jumeaux Scavo. Ne me demandez pas lequel, je n'en ai fichtrement aucune idée. C'est dommage, depuis quelques temps, on voit soit l'un soit l'autre mais jamais les deux ensemble ! Ils auraient pu jouer sur leur complicité. Les relations femme d'âge mûre/ado, ça commence à bien faire. Il y a eu évidemment Gabrielle/Le Jardinier dans la première saison, mais également Katherine et le neveu de Susan la saison dernière. Ok, ça a été à peine exploité mais quand même ! Ca sent donc le réchauffé à plein nez. Et puis il aurait été plus habile de rêgler cette histoire dans cet épisode. Faire déborder les choses sur l'épisode suivant est bien la preuve qu'ils ne savent plus quoi raconter, notamment sur Lynette.

   Katherine obtient enfin une storyline légèrement plus consistante que d'habitude (enfin qu'elle en a une). Vous ne trouvez pas que l'on ne reconnaît plus du tout la Katherine de la saison dernière ? C'est typique de la série ceci dit. Ca fait exactement la même chose qu'avec Orson. Le poids du mystère de la saison 4 pesait tellement lourd sur ses épaules qu'elle n'avait pas tellement le temps d'être amusante ou légère. Maintenant que c'est rêglé, elle a le temps. Cela fait deux ans qu'elle n'a plus fait l'amour et Bree décide de l'aider à la soulager. Oh je vous vois venir petits pervers ! Pas comme vous le pensez. Non, elle lui trouve un mec (Stephane Trager - Kyle XY ...) Il ressemble au gendre idéal à première vue. En réalité, c'est un trafiquant d'organes qui a fait de la prison avec Orson. Bref, ça ne cassait pas trois pattes à un canard. Cependant, la série réussit à nous prendre par surprise (ce qui est de plus en plus rare) en lançant planer l'idée d'un couple Katherine/Mike. Je n'y avais pas pensé. Ils sont célibataires tous les deux, ça colle. Je ne les imagine pas vraiment ensemble mais pourquoi pas ? N'empêche que ça aurait été vachement mieux de la faire coucher avec le fils Scavo, plutôt qu'une inconnue qu'on ne reverra plus d'ici un ou deux épisodes. Puis ça aurait été cohérent avec son histoire avec le neveu de Susan, on en parlait à l'instant. Bien-sûr, il aurait été difficile pour Katherine de rester une fois la vérité éclatée au grand jour.

vlcsnap_77274

    Quel plaisir de retrouver Ruth Fisher ! Enfin Frances Conroy, la matriarche de Six Feet Under. Elle joue ici le rôle d'une femme riche mais très seule, que les talents de masseur de Carlos ne rendent pas indifférente, loin de là. Quand il la touche, elle a littéralement un orgasme ! Gabrielle, toujours en train de fouiner, découvre la chose et ne s'en inquiéte pas vraiment dès lors que la vieille propose à Carlos de l'emmener avec elle en voyage en Europe pendant deux mois moyennant finance. Grosse finance ! Et en fouinant encore un peu plus, elle va se voir proposer elle-aussi de partir pour lui servir de copine de shopping. C'est un peu n'importe quoi tout ça. C'est apparement le moyen que les scénaristes ont trouvé pour faire redevenir Gabrielle le canon de beauté qu'elle a été. C'est quand même super tiré par les cheveux. Heureusement, toutes ces scènes étaient assez drôles.

    Pauvre Susan. Elle n'est encore pas gâtée cette semaine. Elle découvre qu'après seulement quelques jours, Jackson a déjà trouvé une nouvelle fille pour la remplacer. Susan nous fait alors du Susan. Forcément, c'est super prévisible. Le coup de la douche, on a déjà vu ça mille fois. Ca n'est plus drôle à force. Finalement, elle et Jackson se réconcilient. Cette scène était mignonne mais comme je n'arrive pas à accrocher au personnage de Jackson, ça ne m'a fait ni chaud ni froid.

    Mrs McCluskey fouine toujours le passé de Dave de son lit d'hôpital. Pour l'aider, elle fait appel à sa soeur. C'est Lily Tomlin qui l'interpréte. En France, on ne connaît pas cette femme mais aux Etats-Unis, c'est un peu leur Muriel Robin. Guest de choix donc. Malheureusement, le personnage n'est pas spécialement marrant pour le moment. J'ai eu la désagréable impression qu'elle était sous-exploitée. Kathryn Joosten était bien plus drôle. Cette histoire de soeurs est un autre recyclage. Vous vous souvenez de Mrs Hubber -morte beaucoup trop tôt- et de sa soeur cinglée Felicia ? On nous ressort la même chose mais en beaucoup moins percutant. Espérons que les prochains épisodes soient meilleurs à ce niveau-là ! Par ailleurs, Dave fait une grande révélation à Edie : il avait un frère qui a été tué en prison. Je ne sais pas si cet élément est juste là pour nous embrouiller ou s'il s'agit d'une vraie information qui fait avancer l'intrigue. En admettant que ça soit le cas, il ne reste donc plus que trois victimes de Dave potentielles : Mike, Orson et Carlos ! Ils sont tous les trois allés en prison. J'aurai tendance à vouloir éliminer d'office Carlos puisque quand il est allé en prison, nous étions présents et si une telle histoire était arrivée, on en aurait forcément entendu parler. Alors si on nous sort ça tout à coup, c'est vraiment à chier. Mike est allé en prison avant qu'on ne le connaisse et Orson pendant le bond de 5 ans. J'aurai plutôt tendance à pencher pour Orson. Le bond de 5 ans aurait ainsi une ultime -mais maigre- raison d'être. En tous cas, Mike est le premier à déceler chez Dave un truc qui cloche ...

vlcsnap_37671


  // Bilan // Les guest-stars, c'est bien. Les bonnes idées, c'est primordial. Desperate Housewives en manque depuis longtemps. La preuve en est encore faite avec cet épisode spécial reyclage. Et je pensais à ça : ça fait combien de temps maintenant que la série ne nous a plus pris aux tripes ? Vous savez, avec une scène déchirante ou un rebondissement extrêmement surprenant ? Ca fait des lustres ...

31515293 

Posté par LullabyBoy à 01:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :