29 mars 2008

The Comeback

retrobanci6

comeback

dnesblog4starsjj0B

"I Don't Need to See That !" Yes, You Need to See That. The Comeback, c'est la comédie OVNI produite et interprétée par Lisa Kudrow, ex Phoebe Bouffay de Friends, pour HBO. Le plaisir est court, 13 épisodes, mais le plaisir est grand ! Et je préfère rassurer tout de suite ceux qui se disent "Oh, ça ne vaut pas le coup s'il n'y a qu'une seule saison. Pour peu qu'elle se finisse sur un cliff' !", la saison 1 se suffit à elle-même. Bien sûr, il y avait encore beaucoup de choses à dire et une saison 2 n'aurait pas été de trop mais on s'en contente très bien, sans grande frustration. Et pas de cliff' !

The Comeback, c'est l'histoire de Valerie Cherish, une actrice de sitcom complêtement has-been, qui a choisi de faire une émission de télé-réalité pour rebooster sa carrière. A l'écran, cela donne une série véritablement unique ! Ce que l'on nous montre, ce sont les images de cette émission de télé-réalité, avant le montage. Tout passe pas une seule caméra qui suit partout Valerie, jusque dans le lit conjugal, et l'on assiste à une véritable mise en abîme avec cette émission de télé-réalité qui filme le retour de Valerie à la télévision dans une nouvelle sictom, Room & Bored. Le tout étant une série pour nous télespectateurs. Vous me suivez toujours ? Le concept est donc très original, cela change vraiment de tout ce que l'on a l'habitude de voir. A tel point qu'au début, il n'est pas aisé de rentrer dans l'action. Il faut s'habituer aux mouvements de caméra et à Valerie ...

Valerie est un personnage très attachant mais avant d'en arriver à ce sentiment, l'on passe par de nombreuses phases, à commencer par l'agacement. Valerie est agaçante ! Toujours en train de pinailler pour un oui ou pour un non, obsédée par son image comme toute actrice qui se respecte, jusqu'à la moindre mèche de cheveux mal placée ... Mais attachante parce qu'au fond, son plus grand problème c'est son âge. Elle vieillit et elle n'est plus la star super bien roulée qui faisait la une des magazines et qui triomphait dans une sictom à l'époque où les sictoms étaient encore à la mode. D'autres l'ont remplacée depuis et il lui faut faire avec. Ce que Valerie a dû mal à comprendre, c'est justement qu'elle est has been. Elle est persuadée que son retour est très attendu et que c'est elle la star de Room & Bored. Or, pas du tout. Son rôle de Aunt Sassy n'est pas des plus flatteurs: une vieille fille qui est restée dans les années 8o, portant toujours son bon vieux jogging violet et son brushing impeccable façon Farrah Fawcett, et qui doit s'occuper d'une bande de jeunes ecervelés qui ne pensent qu'à flirter. Valerie n'a pas le bon rôle dans cette sitcom puisqu'elle n'en est pas la star, elle apparait finalement assez peu à l'écran, et elle n'est pas du tout à son avantage ! En plus, en tant que vieille gloire qui se croit très professionnelle, elle donne sans arrêt des conseils aux scénaristes et producteurs de la série, quitte à tous les énerver, surtout le fameux Pollie G, avec qui Valerie va avoir quelques problèmes ... Je ne dirais qu'une chose: double vomit ! Ceux qui ont vu comprendront ...

ep01_valerie_enteringroom

Lisa Kudrow campe donc à merveilles une Valerie Cherish aussi agacante qu'émouvante. Parfois, elle fait vraiment pitié. On a envie de la serrer dans ses bras et lui dire que tout va bien ! D'autres fois, on a juste envie de lui balancer une grosse tarte pour qu'elle se calme et qu'elle redescende sur terre. Tous les personnages qui l'entourent ne sont finalement pas très intéressants, c'est pour mieux la mettre en valeur je suppose. On retient quand même son mari, complêtement soumis et toujours dépassé par les événements, son assistant personnel, Mickey, très efféminé mais qui est persuadé que son homosexualité ne se sait pas, et Jane, la réalisatrice du show de télé-réalité, qui doit faire face à tous les caprices de Valerie mais qui va se venger, en quelques sortes ... L'autre intérêt de la série, c'est justement de nous montrer la télé-réalité et la télé tout court, coté coulisses. Evidemment, tout cela n'est pas très joli mais assez instructif ! Rien n'est oublié: les upfronts, les premières audiences, la commande d'une saison complête, les remaniements des scenarii de la sitcom, le passage obligé chez Jay Leno, les People Choice's Awards et bien d'autres choses encore.

The Comeback est une excellente série, très orginale, qui permet de retrouver une Lisa Kudrow en grande forme. On rit beaucoup et on apprend pas mal de choses sur le monde de la télévision actuel. Un regard acide sur une vieille gloire de la télévision qui tente de faire son grand retour sous les feux des projecteurs, je crois que pas mal de comédiennes se seront reconnues dans le personnage culte de Valerie Cherish ! A déguster en VO, of course !

untitled

Posté par LullabyBoy à 21:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Eli Stone [1x o9]

esbanxw8I Want Your Sex

Audience: 6 52o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_445556

Malgré les absences de Patti, Maggie et Dr Chen (pour ne citer qu'eux), encore un bon épisode pour Eli Stone ! La série se bonnifie au fil de la saison et je commence doucement mais sûrement à devenir accro. L'Evenement, c'est le retour de George Michael mais cette fois, ce n'est pas une vision d'Eli. C'est le vrai George Michael qui a besoin de l'aide d'un avocat. Au cours d'un rêve, Dieu lui a soufflé le nom d'Eli. Weird mais ça se tient. C'est la première fois que je voyais le chanteur jouer la comédie et il s'en sort plutôt pas mal ! Eli Stone lui aura permis de rebooster sa carrière aux Etats-Unis puisqu'il va repartir en tournée là-bas prochainement, chose qui n'était plus arrivée depuis 1o ans ! La boucle est bouclée: George a été la première vision d'Eli et maintenant qu'il s'apprête à se faire opérer, sa bonne vieille vision devient réalité ! L'affaire autour de George et l'adolescente qui a été virée de son lycée pour avoir chanté I Want Your Sex en réponse à une politique de son lycée sur l'éducation sexuelle qui ne lui convenait pas (this sentence is wayyyy too long), était surtour l'occasion de faire se rapprocher Jordan et Eli, en froid depuis quelques temps. Puis voir Jordan en fan un peu neuneu de George Michael, ça valait son pesant d'or !

J'ai trouvé la seconde affaire passionnante ! L'histoire d'un père atteint d'un cancer grave qui assigne en justice son fils parce qu'il refuse de lui faire un don de moëlle osseusse. Il se trouve que ce père, interprété par Bill Smitrovich (Corky, The Practice ...), a toujours refusé de voir son fils et n'a repris contact avec lui que parce qu'il avait besoin de ce don pour vivre. Cette affaire aurait très bien pû être menée par Eli et cela aurait permis de la relier à l'histoire d'Eli et son père. Finalement, ce sont Taylor et Matt qui s'en chargent. Voilà un couple auquel je ne m'attendais pas ! Bon, on ne peut pas parle de couple puisqu'ils sont couché ensemble suite à une soirée bien arrosée. Mais mon petit doigt me dit qu'ils ne vont pas en rester là ! Si Taylor s'est jetée sur Matt, c'est d'abord pour se venger d'Eli, qui lui avait rendez-vous avec Beth, et aussi parce qu'elle a cru déceler en Matt une part d'humanité, une faiblesse, une faille ... J'y ai cru aussi. Mais en fait, il a menti en disant que son père était mort bla bla bla. C'était uniquement dans le but de gagner le procès. Plutôt malin mais contraire au principe d'honnêteté devant la Cour. Sinon, je ne m'attendais pas à ce que Beth sorte avec Nathan ! C'est bien joué mais j'aimais bien l'idée que le triangle amoureux (Eli, Maggie & Taylor) se transforme en rectangle avec l'ajout de Beth. Dommage. La performance musicale de l'épisode est signée Taylor et Matt, sur I Got You Babe (de Sony & Cher). J'adore cette chanson, dommage que les numéros musicaux soient à chaque fois si courts. C'st frustrant.

vlcsnap_458860


// Bilan // Eli Stone est en train de prendre une place de choix dans mon coeur de sériphage inépuisable. C'est de plus en plus réussi, de plus en plus cohérent. Je regrette que les plaidoiries ne soient pas aussi inspirées que celles de Ally Mc Beal mais sinon, je trouve que la série est un bon pendant féminin à l'avocate déjantée de Boston. Pourvu qu'ABC renouvelle la série ! Visiblement, ils en ont envie puisqu'un épisode de la série sera diffusé en post-Desperate Housewives, exceptionnellement.

Posté par LullabyBoy à 03:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]