28 décembre 2007

Ciné Mix [Clap 2]

cinebankd6

Suite du bilan de l'année cinéma entre coups de coeurs, coups de mous et coups de gueules. Vos commentaires sont les bienvenus !


18674313Ne le dis à personne dnesblog4starsjj0B

Je ne pensais pas Guillaume Canet si talentueux. Il m'a totalement bluffé avec ce thriller dont il est l'un des interprétes principaux ainsi que le réalisateur. Le casting est impressionnant: François Cluzet, Marie-Josée Croze, André Dussolier, Kristin Scott-Thomas (dans un rôle à contre-emploi), Jean Rochefort, Nathalie Baye, François Berléand, Florence Tomassin et bien d'autres encore. On ne voit pas le temps passer, pourtant le film dure un peu plus de 2 heures, la réalisation est parfaite (notamment pour les scènes d'ouverture et de fin), la bande-son est particulièrement soignée. Le seul petit reproche que je ferais c'est un certain manque de clarté quant au dénouement. La façon de raconter la fin de l'histoire est un peu brouillon. Néanmoins, c'est un film à voir absolument ! Les thrillers français aussi réussis sont rares.

18771164Hostel - Chapitre II dnesblog2starslc1B

Je préfère prévenir tout de suite, je suis allé voir le second chapitre alors que je n'avais pas vu le premier. Cependant, cela ne m'a causé aucun problème de compréhension. C'est pas franchement le genre de film qui demande une grande réflexion. On se laisse juste bercer par les tendres images que l'on nous balance à la tronche et puis on se marre souvent tellement c'est ridicule. Les bons films d'horreur sont rares et Hostel n'en fait pas parti. Mais il y a bien pire. Cette fascination et cette attirance qu'ont les personnages pour la mort est dérangeante et comme on nous martèle au début du film que c'est une histoire vraie, on se pose pas mal de questions. Et si c'était vrai ? Sans cette notion, je crois que la sauce ne prendrait pas. On prend plaisir à retrouver deux acteurs de Desperate Housewives : Roger Bart (le pharmacien le plus cinglé de la planête) et Richard Burgi (celui qui a survécu à son mariage avec Susan).

18700880La Môme dnesblog3starsmq2B

Tout ou presque a été dit sur ce film. Oui, Marion Cotillard est magistrale dans le rôle d'Edith Piaf, une véritable performance qui mérite d'être saluée encore et encore, voire même d'être récompensée aux Oscars. Oui, l'histoire de la vie d'Edith Piaf est extrêmement émouvante et à coté, cette pauvre Cosette peut s'estimer heureuse (Olivier Dahan n'a-t-il pas exagéré sur le misérabilisme ?) Oui, la fameuse scène où Edith apprend la mort de Marcel Cerdan est une des plus fortes du cinéma. Oui, Mon Dieu est une chanson qui vous remue les tripes. Oui, le fait de ne pas raconter cette histoire de manière chronologique était la meilleure façon d'éviter l'ennui. Oui, j'avoue que j'ai aimé ce film mais une partie de moi a été un peu déçu, à force de battage médiatique je m'attendais à encore mieux. 

18761683Zodiac dnesblog3starsmq2B

David Fincher a un talent qui n'est plus à prouver. Zodiac est un bon film mais il n'a pas encore réussi à égaler le cultissime Seven. Le film est suprenant, de par son ambiance, de par sa narration mais il est vraiment trop long, certaines scènes sont inutiles et ne font pas avancer l'intrigue. Quand on est un fan des émissions comme Faites entrer l'accusé ou Secrets d'actualité, on se dit qu'il y avait bien des faits divers plus passionnants à mettre en images. Pourquoi l'affaire du Zodiac et pas une autre ? Sûrement parce que la personnalité perverse du tueur du zodiaque était particulière. Peut-être aussi parce qu'il n'a jamais été retrouvé par la police, parce qu'il reste de nombreuses zones d'ombre. On sent qu'il ya eu beaucoup de travail en amont pour maîtriser parfaitement l'affaire. Jake Gyllenhaall s'en sort à merveille, tout en sobriété et même si on la voit peu, c'est un plaisir de croiser Chloé Sévigny. Robert Downey Jr. est effrayant. Je regrette qu'il n'y ait pas eu plus de scènes de meurtre, d'autant que les rares que l'on nous offre sont excellentes.

18699197Pars vite et reviens tard dnesblog1starly3B

Heureusement que la photographie du film est remarquable parce que sans cela, le film ne vaudrait pas grand chose. Le début est plutôt réussi mais très vite on devine plus ou moins ce qui va se passer, il y a des suspects que l'on élimine d'office pour telle ou telle raison et au final, il ne reste pas grand monde qui puisse être le tueur. Le dénouement est atroce de nullité. José Garcia est peu convaincant dans ce rôle de flic tourmenté, on en d'ailleurs que faire de ses délires avec cette ex-copine qu'il voit partout. Reste le décor du quartier de Beaubourg qui vaut le coup, l'idée du crieur est bonne et Nicolas Cazalé est une belle révélation. A garder sous le coude pour une future diffusion télé.

18682196Shortbus dnesblog4starsjj0B

Voilà un film qui porte un regard inédit sur la sexualité et qui la filme avec tendresse et réalisme (On voit absolument tout: de la chatte mouillée à la bite qui bande et qui jouie) On se laisse vite emporter par les petites vies de ces personnages en quête d'un peu d'amour et de reconnaissance. Parce que contrairement à ce que l'on pourrait imaginer au début, le sexe n'est qu'une toile de fond ou un accessoire, le vrai sujet c'est l'amour sous toutes ses formes. Le tout oscille entre légéreté et dépression, c'est osé mais fait avec tant de sensibilité ... C'est le New York intime, celui des vrais gens, des vrais jeunes et des faux dépravés. Une pépite, un bijou controversé. Un petit budget pour un grand film.

Et vous pouvez toujours découvrir les critiques de Darling (dnesblog4starsjj0B), Ce soir je dors chez toi (dnesblog1starly3B) et La fille coupée en deux (dnesblog4starsjj0B).

A suivre ...

 

Posté par LullabyBoy à 02:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


26 décembre 2007

The OC [Newport Beach]

dnesblog3starsmq2B

Pour se mettre dans l'ambiance de la série, il me paraît nécessaire de se remémorer le générique culte California par les Phantom Planet. "California, here we coooooooome !"


Ryan Atwood est un jeune garçon de 16 ans, il a grandi dans le quartier pauvre de Los Angeles, Chino, et sa vie va basculer le jour où il va faire la rencontre de Sandy Cohen, avocat commis d'office pour le défendre sur une affaire de vol de voiture. La mère de Ryan le mettant à la porte, Sandy n'a pas d'autre choix que de l'héberger quelques jours dans sa grande villa et ce qui devait être une solution provisoire va finalement durer ... 4 ans ! 4 ans pendant lesquels Ryan va devoir s'intégrer à la communauté de Newport, très différente de celle qu'il a toujours connu, 4 ans pour se faire de nouveaux amis, trouver une nouvelle famille, apprendre à aimer, 4 ans pour se construire un avenir aussi, lui qui n'en avait pas. C'est cette histoire que nous raconte The OC (The Orange County) sur fond de lutte des classes, de comédie et de drame, le tout sous le soleil californien.

cast03_1024

Diffusée sur la FOX, elle a longtemps été présentée comme l'anti-Beverly Hills. Et je ne suis pas tout à fait d'accord avec cela. C'était un argument marketing de la chaîne parce que c'est déjà elle qui avait diffusée le célébre soap d'Aaron Spellling et qu'il lui fallait donc proposer quelque chose de différent à ses jeunes télespectateurs. Les deux séries sont-elles si différentes que ça ? Avec du recul, je dirais que non. Ce qu'a apporté The OC aux soaps c'est de l'humour, beaucoup d'humour. Beverly Hills était très premier degré là où The OC se prend beaucoup moins au sérieux, du moins au début. Elle a apporté aussi une bonne dose de pop culture aux soaps traditionnels en multipliant les références cinématographiques, musicales et télévisuelles. Marissa et Summer parlent régulièrement de The Golden Girls (Les Craquantes), une série culte des années 80 malheureusement méconnue en France. Elles sont fans de The Valley, une série fictive qui permet une mise en abîme avec The OC elle-même. Et puis le personnage de Seth apporte une bonne dose de culture geek avec ses réfèrences à Star Wars, Battlestar Galactica, Spiderman ... Sans ce cher Seth, l'actuelle mode des geeks dans les séries télés n'aurait peut-être pas eû lieu. The OC apporte aussi des dialogues plus solides et plus drôles que ceux de Beverly Hills. Mais on échappe pas aux intrigues amoureuses complexes et au malheureux "tout le monde couche avec tout le monde" propre au soap. On échappe pas non plus aux cliffhangers déchirants qui vous laissent sur le cul pendant tout l'été et ce n'est pas une mauvaise chose attention ! On échappe pas aux méchantes caricaturales et aux gentilles trop gentilles. Bref, The OC est simplement un Beverly Hills nouvelle génération mais en aucun cas son contraire.

Après de belles audiences pour ses deux premières saisons, la série a connu deux dernières années chaotiques. Connaissant la manie de la FOX de déprogrammer à vitesse grand V tout ce qui ne marche pas, on peut s'estimer heureux d'avoir eû une quatrième saison. Certes, plus courte mais quand même. La 1ère saison a mis un peu de temps à démarrer, il faut attendre le fameux épisode à Tijuana pour que les choses sérieuses démarrent vraiment. Le season finale est magnifique et extrêmement triste. Puis vient la saison 2, assez réussie elle-aussi. Deux nouveaux personnages intégrent le casting: Lindsay et Alex. Deux ajouts de qualité, surtout Alex (Olivia Wilde), qui va permettre d'approfondir le personnage de Marissa. J'ai toujours regretté qu'elle ne soit pas restée plus longtemps. A nouveau on nous offre un season finale énorme. Puis il y eû une saison 3 difficile, moins réussie, en partie à cause des nouveaux personnages pas très attachants, voire agaçants, à l'image de Johnny et Charlotte. Le season finale prend un risque phénoménal en tuant un des personnages principaux. La saison 4 remonte le niveau et cela est dû en majeure partie à Autumn Reeser qui interpréte une Taylor Townsend extraordinaire ! Elle aurait mérité un spin-off à elle toute seule. Pétillante, drôle, ravissante, elle avait tout pour illuminer la série et c'est ce qu'elle a fait.

379132384

Ryan Atwood: C'est le personnage principal de la série et c'est loin d'être le plus intéressant. Une fois sorti de sa problématique d'intégration à Newport, il devient passif et son seul intérêt réside dans sa relation avec Marissa. Il a une certaine noirceur qui dénote avec le reste du casting et c'est aussi ce qui fait sa richesse. Malheureusement, on a plus envie de passer à la scène suivante quand il apparaît. Il plombe trop souvent l'ambiance. En saison 4, grâce à Taylor, il devient amusant. Il n'a jamais été drôle mais tout à coup on sent un vrai potentiel. Il se lâche et ça fait du bien de le voir comme ça. Et compte-tenu des événements du season 3 finale, c'était inespéré.

Marissa Cooper: C'est typiquement la fille qui n'a pas de chance dans la vie. C'est la Kelly Taylor de The OC. En 3 saisons, il lui est arrivé plus de misères que n'importe qui dans toute une vie. Elle a touché à l'alcoolisme, elle a frôlé le viol, elle a eû de bien mauvaises fréquentations, elle a perdu un copain très cher à son coeur, elle n' a cessé de se battre avec sa mère, son père et ses beaux-pères (Oui, il y en eû toute une tripotée). Elle est redescendue au bas de l'échelle de la société pendant quelques temps en vivant avec sa mère et sa soeur dans une caravane ! Rien que ça. Et j'en passe ... Sa relation avec Ryan aura aussi été très compliquée jusqu'à en devenir saoulante parfois. Heureusement elle avait sa meilleure amie Summer sur qui compter et leur amitié était jolie à voir. Le destin de Marissa a été tragique ...

Seth Cohen: Je ne vous cacherais pas que c'est mon personnage favori de la série et un de mes personnages favoris toutes séries confondues, probablement parce que je me retrouve un peu en lui et puis aussi parce qu'Adam Brody, c'est Adam Brody quoi ... Plus craquant tu meurs. C'est un geek au grand coeur qui, grâce à Ryan, va s'ouvrir au monde et qui va oser tenter de conquérir le coeur de la fille qu'il a toujours aimé en secret, Summer. Il est un peu rêveur, il a beaucoup d'humour et les meilleurs dialogues sont souvent ceux auxquels il participe. Il est cynique mais terriblement attachant. Un personnage qui aurait mérité un meilleur traitement au cours des deux dernières saisons où il est plus en retrait.

Summer Roberts: Elle complête la liste des "Fab Four". Au départ, c'était un personnage secondaire, très caricatural. C'était en gros la copine idiote de Marissa. Mais petit à petit les scénaristes ont su lui créer une personnalité, sa relation avec Seth a évidemment beaucoup aidé. Mais son évolution a fini par être trop poussée en saison 4 avec ses délires alter-mondialistes et ce qu'il reste de ses storylines de cette saison-ci se résume à son lapin Pancakes. C'est dommage quand même.

Sandy et Kirsten Cohen: Ils forment le couple parfait, trop parfait. Quelques nuages viennent menacer leur couple à intervalles réguliers (une femme qui ressurgit du passé de Sandy, ou encore l'ombre de Jimmy qui rôde toujours ...) mais ils retombent toujours sur leurs pieds. Au fond tant mieux, des couples comme le leur ça existe aussi. On les montre rarement à la télévision parce qu'ils sont forcément moins intéressants. The OC l'a fait et effectivement, on s'ennuie souvent ferme quand il s'agit de Sandy et Kirsten. Il n'y a bien que l'alcoolisme de Kirsten qui aura été un moment très fort au cours de ces quatre saisons. Cela a engendré des scènes formidables.

Julie Cooper: La mère de Marissa est probablement celle qui a le plus évolué dans la série. Elle est passée de la garce inbuvable à la mère attentionnée et meurtrie. Ca ne se s'est pas fait en un jour et sans un événement bien particulier, les choses auraient été différentes mais voilà, on ne peut qu'aimer Julie. D'abord on aime la détester puis ensuite on aime l'aimer. Elle a eû plus de maris que de raison, elle a fait pas mal de sales coups, elle a été odieuse avec Marissa et Ryan mais on l'aime quand même. Elle finit par être touchante.

cast04_1024

Et puis il y a eû beaucoup d'autres personnages secondaires, plus ou moins réussis, on retiendra Alex, Lindsay et surtout Taylor. Et Anna aussi. Sans oublier Nana, la grand-mère Cohen, que l'on a retrouvé avec plaisir au cours des divers Chrismukkah de Seth ! (parmi les meilleurs épisodes). On fera abstraction de Kaitlin, la jeune soeur de Marissa qui aura bien plombé la saison 4 par ses apparitions inutiles, ou encore Ché, l'ami de Summer qui n'a servi à rien. On soulignera le talent d'Adam Brody, de Rachel Bilson et de Misha Barton, je serais moins enthousiaste pour certains autres. Et puis je n'en ai pas encore parlé et Dieu sait pourtant que c'est important: merci The OC pour cette excellente bande-originale, merci d'avoir fait découvrir au grand public le groupe Death Cab For Cutie par exemple, ou encore Imogen Heap. D'excellents moments musicaux ont parsemé les quatre saisons de la série et ont permis de renforcer l'esprit générationnel et romantique aussi de Newport Beach. On ne remerciera pas France 2 pour sa diffusion désastreuse de la série, ni TF1 de ne pas s'être battu pour l'acheter (là au moins la série aurait sûrement cartonnée). Et puis tout de même bravo à Josh Schwartz, le créateur de la série (Chuck, Gossip Girl).

Je me rends compte que j'ai oublié de parler de plein de choses et de plein de personnages mais c'est impossible de tout dire et de penser à tout. C'est une série que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre globalement mais on ne peut décemment pas parler de chef d'oeuvre. Dans le genre des séries pour ados, je préfère mille fois l'authenticité d'un Dawson ou d'un Angela 15 ans. Reste que certains épisodes (surtout les season finale) et certains événements sont assez marquants et je ne cesserais jamais de clamer haut et fort mon amour pour le personnage de Seth Cohen et de celui qui l'interpréte. Un conseil à tous ceux qui l'aimaient comme moi: jeter un coup d'oeil à Chuck, c'est Seth version adulte (encore que).


L'intégrale de la série est disponible en DVD.

Et en bonus les dernières secondes du season one finale, sur fond de Hallelujah. Un des plus beaux moments de la série, indéniablement.

Posté par LullabyBoy à 18:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 décembre 2007

Ciné Mix [Clap 1]

cinebankd6

C'est l'heure d'établir un bilan de ce que le cinéma nous a offert de bon et de moins bon cette année. Premier Clap.


18744346Ensemble c'est tout  dnesblog4starsjj0B

Pari réussi pour Claude Berri. L'adaption du best-seller d'Anna Gavalda a cartonné en salles (+ de 2 millions d'entrées) et le résultat est à la hauteur des espérances. Audrey Tautou campe une Camille plus attendrissante encore que dans le roman, Guillaume Canet joue un Franck aussi bourru qu'attachant et Laurent Stocker interpréte un Philibert plus vrai que nature ! Un film qui touche très profondément au coeur par sa simplicité et sa justesse. Il en ressort un doux souvenir d'harmonie et de gaieté. 

18750299Le prix à payer dnesblog2starslc1B

Une comédie grinçante sur l'importance de l'argent dans le couple où ni les hommes ni les femmes n'en ressortent grandis. Les comédiens sont plutôt bons, Nathalie Baye et Gérard Lanvin en tête, Christian Clavier n'en fait pas trop pour une fois, c'est appréciable. Mais plus le film avance, moins on rit et plus le plaisir s'estompe. Malgré quelques piques acerbes, les dialogues sont décevants et on se demande quand cette farce va enfin se terminer. On ressort soulagé mais pas forcément guilleret.

18719472Alpha Dog dnesblog1starly3B

Une peinture de la jeunesse de la banlieue riche de L.A beaucoup trop caricaturale pour être honnête. Ce film aurait pu être extrémement réussi si les dialogues avaient été un peu plus travaillés et beaucoup moins parsemés de "Fuck" et autres insultes (certaines sont assez inventives je dois dire). Sharon Stone offre une interprétation extraordinaire tant son changement physique est radical et suprenant, Justin Timberlake s'en sort plutôt bien pour son premier vrai rôle, beaucoup d'acteurs "minimes" de séries se succédent. Le film est adapté d'une histoire vraie ce qui lui confére un attrait certain, le fait divers est sordide. Malheureusement il paraît interminable, les clichés sont trop nombreux et le tout manque de sobriété.

18667456Little Miss Sunshine dnesblog4starsjj0B

Multi-récompensé, ce road-movie burlesque est un ravissement ! Chaque membre de la famille Hoover a son petit quelque chose qui le rend singulier et attachant. On rit beaucoup, c'est avant tout une comédie et pourtant le drame frappe à plusieurs reprises et c'est là la force du film: faire cohabiter le drame et la comédie avec brio. Certaines scènes sont irresistibles de drôlerie mais quand on gratte un peu, on se rend compte que le film aborde nombre des maux de la société américaine avec une certaine cruauté. La petite Olive ne peut que faire fondre le coeur des spectateurs. Toni Collette, trop rare, est à nouveau excellente, Greg Kinnear se débrouille comme un chef, le reste du casting ne comprend personne de vraiment connu mais peu importe, ce film est une réussite devenu un indispensable.

18727067Les Témoins dnesblog3starsmq2B

Ah si seulement le film n'avait pas été bourré d'anachronismes ... L'action est censée se situer en 1984 et il y a deux-trois détails qui choquent. Cependant, l'histoire est toujours d'actualité. Le film raconte l'impact qu'a eû l'arrivée du SIDA sur un petit groupe de personnages. L'atmosphère du film est très réussi, avec un Paris moite et insouciant qui va devoir faire face à une nouvelle réalité. Puis il y a ces paysages du Sud de la France avec ce bleu turquoise éblouissant, et tout ce jaune. Emmanuelle Béart porte la robe légère comme personne, elle signe une interprétation magistrale, tout comme Johann Libéreau et Sami Bouajila. Bien qu'on la voit moins, Julie Depardieu est à nouveau excellente. La bande-originale comprend quelques tubes des années 80 comme le fameux Marcia Baïla des Rita Mitsouko. André Téchiné nous offre un film douloureux et émouvant que l'on n'oublie pas. Un beau témoignage en somme.

18757144Destricted dnesblog1starly3B

Jamais un film ne m'aura mis autant mal à l'aise. A travers 7 courts métrages, des réalisateurs et des artistes donnent leur vision du sexe et de l'art. Le premier est d'une glauquitude extrême, c'est sale, c'est laid, ça ne ressemble à rien (Un homme couvert de pourriture frotte son membre turgescent contre des machines de travaux publiques). Les suivants, censés être drôles, sont plus qu'ennuyeux. Reste celui de Larry Clarke Impaled,  assez réussi. Le dernier est profondément triste et glauque, un mot qui revient souvent. C'est interdit aux moins de 18 ans mais je peux vous assurer qu'il n'y a strictement rien d'excitant. Ca dégoûterait presque du sexe, c'est dire.

Et vous pouvez toujours découvrir les critiques de Hairspray (dnesblog4starsjj0B), Lady Chaterley (dnesblog0starslg3B) et Once (dnesblog4starsjj0B) en cliquant sur les étoiles !

A suivre ... (Et n'hésitez pas à donner votre avis)

Posté par LullabyBoy à 18:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Critiks Récap' [Du 18 au 24 Décembre]

critiksbanvl2

Laissez-moi d'abord vous souhaiter un Joyeux Noël à tous !

Comme vous pourrez le remarquer, peu de critiques cette semaine. C'est dû au manque d'épisodes inédits à se mettre sous la dent d'abord, et puis aussi parce que j'avais des partiels !

Dexter [2x 12] The British Invasion dnesblog4starsjj0B

Gossip Girl [1x 11] Roman Holiday dnesblog4starsjj0B

En tous points charmant cet épisode de noël. On nous a sorti le grand jeu niveau romantisme pour Dan et Serena. Les nouveaux amants respectifs des mères de Serena et Blair apporteront sans doute beaucoup aux prochains épisodes, surtout si Lily accepte la bague de Bass. Ca va beaucoup trop vite mais le fait que cela coïncide avec la séparation de Rufus et Alison rend l’idée plus intéressante. On nage en plein soap mais c’est pour ça que l’on aime (ou pas) la série après tout ! La storyline du père de Blair était pas mal non plus et original mais alors qui est donc ce français inconnu en France qui joue un français dans toutes les séries américaines ? (on l’a déjà vu la saison dernière aux cotés de Taylor dans The OC)

Nip/Tuck [5x o8] Duke Collins dnesblog3starsmq2B

Weeds [3x 14] Protection dnesblog3starsmq2B

Et Nancy sirotait encore et toujours … Mais qu’est-ce qui lui arrive enfin ? Quelle idée encore de s’associer à Guillermo ! Et puis qu’est-ce que sait que cette gigantesque croix que la police peut repérer ? La partie sur le remake de Sixième Sens version crazy Shane était peut-être ce qu’il y avait de mieux dans l’épisode. Ca reste très soudain ce délire. En général, ça survient après un choc. A priori, Shane n’en a pas eu un de spécial dernièrement … Les choses se précipitent enfin en fin d’épisode et annonce un season finale un peu plus excitant que les derniers épisodes. J’ai particulièrement apprécié la version de Little Boxes de cet épisode tiens.

Chuck [1x o8] Chuck Vs The Truth dnesblog3starsmq2B

Il est craquant ce Chuck … L’arrivée de Rachel Bilson permet de faire bouger un peu les choses du coté de la relation platonique entre Chuck et Sarah. Et puis Lou est mignonne comme tout. A part ça, Morgan est de moins en moins boulet mais de plus en plus drôle. La petite enquête du jour n’était malheureusement pas des plus passionnantes bien qu’il mette plus en valeur que d'habitude Sarah Lancaster.

Posté par LullabyBoy à 01:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Nip/Tuck [5x o8]

ntbanjv4Duke Collins

Audience : 1 94o ooo (Series Low)

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_366975

Ah, les noëls de Nip/Tuck ont toujours un goût si particulier ... Cette année, on nous la joue un peu plus soft que d'habitude mais on a quand même un père-noël de supermarché qui se fait tirer dessus par un enfant de 6 ans. On apprendra plus tard que c'était son fils et qu'il l'avait abandonné mais enfin ça n'excuse pas vraiment l'horreur de ce geste, commis par un enfant surtout ! Après tout, bien que ce soit exagéré, c'est un peu aussi ça l'Amérique. On retrouve là l'aspect "critique de la société" des deux premières saisons. Ca n'empêche pas le reste de l'épisode d'être, comme je le disais pour l'épisode précédent, soapesque à mort. Les chaînes américaines cherchent depuis des années le nouveau Dallas mais je leur conseillerais d'arrêter cette quête: Nip/Tuck est le Dallas sous acides nouvelle génération. Famille, vengeances, trahisons ... Tous les ingrédients y sont.

Dans le rôle de la bitch de service, il y en a deux qui peuvent prétendre au titre: Kimber et Eden. On va commencer par celle qui joue au yoyo depuis le début de la série en étant tantôt attachante, tantôt manipulatrice. Elle est bien décidée à empêcher Matt de voir sa fille. Elle a déjà tout prévu avec son nouveau futur mari. Le pire c'est que je crois qu'elle n'a pas tort. Matt est devenu un tel déchet qu'il est incapable de s'occuper de sa fille. Pour le moment, il faut qu'il règle tous ses problèmes, et ensuite peut-être qu'il pourra prétendre à une garde alternée, peut-être ... Oh je ne dis pas que Jenna est bien avec Kimber ! Disons qu'elle est couvée, par des actrices porno et des gigolos certes, mais elle est couvée. Les leçons de Sean et Christian à l'encontre de Matt m'ont bien fait marrer. C'est en partie de leur faute s'il est devenu ce qu'il est devenu, vu tout ce qu'ils lui ont fait subir. La magie de noël fait qu'au final, tout le monde pardonne tout le monde et tout est censé bien aller dans le meilleur des mondes mais on sait très bien que le calvaire de Matt est loin d'être terminé. Peut-être trouvera-t-il en la personne de Rachel une aide précieuse.

La deuxième bitch c'est bien sûr Eden ! Elle décide de faire la paix avec Julia. Oui mais pas sans lui concocter un délicieux fruit cake rempli d'arsenic ! Bon ok, ce n'est pas sûrement pas de l'arsenic. Mais elle a bien empoisonné ce gâteau à des fins pour le moment mystérieuses. Ce genre d'intrigue est typique du soap de bas-étage. Je me souviens d'une storyline identique dans Plus Belle La Vie, c'est dire ... Mais ça a son charme. C'est un peu comme Julia qui se cache dans l'armoire de Sean. C'est ultra classique, sauf qu'en général c'est plutôt l'homme qui se cache. Cette scène était assez drôle, du fait des explications farfelues de Christian, mais elle fait passer Sean pour un benêt de première. Quand il découvre le pot-au-rose, évidemment il explose. Mais il finit par donner sa bénédection et on se retrouve avec un truc assez surréaliste où Christian est avec Julia mais Julia est toujours avec Olivia, Sean est au courant de tout et tout ce petit monde fête noël dans l'alégresse la plus totale ! La gueule de bois va faire très mal ...

vlcsnap_360420


// Bilan // Nip/Tuck nous a déjà offert des épisodes de noël plus originaux, celui-ci était sympathique et le grand n'importe quoi continue allégremment ! Suite des festivités le 15 Janvier. 

Posté par LullabyBoy à 00:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



22 décembre 2007

Dexter [2x 12 Season Finale]

dexterbanhl7The British Invasion

Audience: 1 o2o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_113598

Etonnant ce season finale ... Preque décevant non ? Vous ne trouvez pas que Dexter s'en sort finalement un peu trop facilement ? Lila lui a mâché le travail, c'est elle qui a tué Doakes dans cette gigantesque explosion qui a illuminé de mille feux les Everglades. Au moins, on sait pourquoi elle était là cette saison. Ce fut un personnage fascinant et flamboyant. Elle a apporté beaucoup à la série et beaucoup au personnage de Dexter. Nous avons découvert un Dex plus bouillant que jamais. Lui qui était si coincé en saison 1, lui qui découvrait à peine les sensations que peuvent procurer une fellation, le voilà à faire l'amour avec une autre que Rita. Leur séparation a d'ailleurs été bénéfique et c'est un soulagement de les voir recoller les morceaux.

Quand je dis que Dex s'en sort trop facilement c'est surtout que du coté de l'enquête il n'y aura finalement pas eu grand chose de fait. Lundy, soi-disant expert en sérial-killers, va laisser filer Dex sans se rendre compte de rien. J'étais intimement persuadé qu'il se posait beaucoup de questions sur lui, qu'il avait des doutes mais en fait non, rien. Il ne cherche pas à connaître les preuves trouvées par Maria qui disculperaient Doakes. Tout ce qu'il veut c'est en terminer une bonne fois pour toutes avec le cas du Harbor-Bay Butcher et passer à autre chose. Son départ est une très bonne chose et tant pis si ça fait souffrir Debra. Elle était prévénue de toute façon. Par contre, j'ai une peine immense pour Maria qui a cru jusqu'au bout à l'innocence de son ami et le pire c'est que nous, nous savons qu'elle avait raison. Tout à coup, on est seul avec elle. On partage un même secret. Je pense qu'au cours de la saison 3, elle ménera sa petite enquête. Je doute qu'elle lâche l'affaire aussi facilement. Et elle est capable de faire tomber Dexter. Si la série devait s'arrêter en saison 3, ce qui serait sûrement une sage décision, et que cela devait se finir par l'arrestation de Dex, je miserais beaucoup sur Maria comme celle qui aura découvert la vérité avant tout le monde ... On en est pas là. Reste quand même un truc qui m'aura bien chagriné cette saison et qui montre que contrairement aux apparences, Dexter n'est pas une série parfaite: qui se souvient du sale coup qu'a fait Maria à Pasquale, sa remplaçante ? Pas grand-monde. Pourquoi ? Parce que ça ne servait strictement à RIEN ! Pourquoi nous a -t-on placé ça en début de saison ? Pour occuper un peu de temps d'antenne je suppose. Tout comme en saison 1 où une storyline autour de la vie privée de Doakes avait été développée sans que cela ne serve l'intrigue générale. C'est le bémol de la saison. Je reconnais que comparé à tout ce qui est réussi dans la série, ça n'est pas grand chose.

La dernière scène à Paris est particulièrement troublante. Elle ressemble presque à un rêve. Et si c'en était vraiment un ? Un rêve de Lila ? Honnêtement, je préférerais. Parce que niveau crédibilité, on repassera. Comment Dex sait-il que Lila est partie à Paris ? Comment a-t-il fait pour la retrouver une fois là-bas ? Comment fait-elle pour vivre dans un si bel appartement ? Bon ok, ça c'est hors-propos. La production a fait l'effort de véritablement venir à Paris, ça se voit bien qu'il ne s'agit pas d'un décor. J'ai trouvé ça très fort et inhabituel. Et puis en plus c'est la première fois que l'on sortait de Miami et de la Floride. Alors je ne sais pas si Lila est vraiment morte, peut-être ne le saura-t-on jamais mais c'était une excellente fin, au-delà des incohérences. Les deux autres scènes fortes sont évidemment l'explosion de la cabane puis l'ultime crise de pyromanie de Lila dans son loft. Ce dernier épisode était sans temps mort. 

Et après ? C'est la grande question. La psychologie de Dexter a été fouillée à fond cette saison, je me demande s'il reste quelque chose à dire de ce point de vue là. En tous cas, lui il se sent libre. Libre de l'emprise de Harry, libre de Lila. Il peut reprendre ses "activités", il est en paix avec lui-même et Dieu semble de son coté puisqu'il s'en sort admirablement bien alors que c'est un criminel. Dexter va devoir changer ses méthodes, il le sait. Il n'a plus le droit à l'erreur, il en a déjà trop fait. La saison 3 va repartir (presque) de zéro et ça fait un peu peur ...

vlcsnap_108008


// Bilan // Et c'est ainsi que s'achève la deuxième saison de Dexter, presque aussi excellente que la première. Elle confirme son statut de série hors-norme et Michael C.Hall confirme ce dont on se doutait fortement: c'est un acteur formidable. 

 

Posté par LullabyBoy à 22:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 décembre 2007

LOST [Photos Promo]

lostbanaa2

La pression monte de jour en jour, le retour de LOST se fait de plus en plus proche et les premières photos promotionnelles viennent de tomber. Elles n'ont rien d'exceptionnel, on en conviendra tous, mais qu'importe, ça fait du bien de revoir tout ce beau monde !

111685_D_0991_pre 111685_D_1410_pre

111685_D_0592_pre 111685_D_0371_pre

111685_D_2009_pre 111685_D_0830_pre

111821_D_404_pre 111685_D_1875_pre

111685_D_1594_pre

111685_D_1202_pre

111685_D_2134_pre

111685_D_1732_pre

Et le grand retour de :

111821_D_815_pre

ça manque de personnages féminins quand même ... A force de toutes les tuer une par une ... La traditionnelle photo de groupe ainsi que celles des nouveaux personnages arriveront dans les jours à avenir.

Posté par LullabyBoy à 20:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Il était une fois ...

cinebankd6De Kevin Lima

Actuellement 2 millions d'entrées France.

dnesblog4starsjj0B


Happily Ever After

Rien de tel qu'Il était une fois pour retomber en enfance. J'ai beau n'avoir que 22 ans, le temps où Aladdin, Ariel la Petite Sirène et la Belle et sa Bête peuplaient mes songes de gosse me paraît bien loin ... En quelques années, Walt Disney a bien changé. Pixar est passé par là et au risque de passer pour un vieux con, la magie n'est vraiment plus la même. Il n'y en a plus que pour la 3D. Même si c'est indéniablement bien foutu, je pense à Ratatouille en particulier, force est de constater que l'esprit du conte de fées et du romantisme désué a disparu. L'humour est privilégié désormais. Pourquoi pas ... Tout change, tout doit évoluer. Dans tous les cas, Il était une fois est en parfait équilibre entre le Disney du passé et le Disney du présent. Il est entre deux générations et c'est probablement pour cela qu'il fonctionne autant auprès des jeunes et des moins jeunes.

Tout commence comme un dessin-animé Disney classique où l'univers de la Belle au bois dormant rencontre celui de Blanche-Neige. La douce Giselle se lamente de ne voir arriver son prince charmant et puis son voeu se réalise enfin: il vient la chercher et ils tombent éperdument amoureux. Mais c'est sans compter sur la mère du prince charmant qui refuse cette union et qui va donc bannir Giselle du royaume en la poussant dans un puit sans fond béant. Au bout du puit: Manhattan ! Giselle se retrouve propulsée au coeur de la Grosse Pomme, les yeux écarquillés par ce qui l'entoure. Elle découvre un monde triste comme un verre de grenadine qui manque définitivement de magie. Alors elle va en apporter à sa manière. 

18801799A la vue de la bande-annonce, je m'attendais à quelque chose d'encore plus drôle mais globalement on rit pas mal. Les mimiques de Giselle, interprétée par Amy Adams, une illustre inconnue, sont irrésistibles ! Elle se met à chanter à tout bout de champ en bonne princesse made in Disney, une véritable caricature. Quand Disney se moque de lui-même, on se dit que les temps ont définitivement changés ! Et c'est assez jouissif. Patrick Dempsey et James Marsden interprétent deux princes charmants plus que convaincants, eux-aussi très caricaturaux. Les scénaristes prennent un malin plaisir à détourner les codes du conte de fée et rassurez-vous, rien à voir au final avec le daubesque Les Visiteurs en Amérique (Non parce qu'au début du film, j'ai tout de suite pensé à ça ...). Deux scènes sont particulièrement réussies: celle où Giselle rameute tous les animaux du quartier (rats, pigeons, cafards ...) pour un grand ménage de printemps et celle où elle transforme Central Park en gigantesque music-hall ! La fin du film, sans la dévoiler, est originale puisque les rôles sont inversés.

Enchanted, en VO, est donc un joli petit cadeau de Noël qu'il faut prendre pour ce que c'est: un bon divertissement pour petits et grands. Un film au charme fou. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. 

Posté par LullabyBoy à 00:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 décembre 2007

LOST is back again !!

lostbanaa2

Après une première bande-annonce il y a quelques jours, ABC vient de balancer une seconde bande-annonce juste énorme qui m'a donné des frissons ... A votre tour de la découvrir !

Notez la date du 31 Janvier sur vos agendas !!

Posté par LullabyBoy à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 décembre 2007

Critiks Récap' [Du 11 au 17 Décembre]

critiksbanvl2

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complêtes)

Samantha Who? [1x o9] The Break-up dnesblog5starsqq3B

J’ai trouvé cet épisode particulièrement réussi avec une Samantha qui découvre les joies puis les peines que provoque l’amour … Plein de passages très drôles avec son assistante, notamment à la fin où Sam nous fait une crise de schizophrénie ! On s’attache à tous ces personnages (Andrea, Dena, Regina, Todd, le portier) et bye bye Eddie Cibrian !

Pushing Daisies [1x o9] Corpsicle dnesblog4starsjj0B

Dexter [2x 1o] There's Something About Harry  dnesblog4starsjj0B

Nip/Tuck [5x o7] Dr Joshua Lee dnesblog4starsjj0B

How I Met Your Mother [3x 11] The Platinum Rule dnesblog4starsjj0B

Est-ce que c’est moi ou cet épisode était un peu tristounet ? Peut-être cela vient-il de la bande-son ? Ou alors de l’esprit nostalgique qui régnait ? Toujours est-il que c’était un bon épisode. Barney très en forme. Sacré bon boulot sur les différentes perruques d’Alyson Hannigan (Quoi on s'en fout?)

Dexter [2x 11] Left Turn Ahead dnesblog3starsmq2B

Dirty Sexy Money [1x 1o] The Nutcracker dnesblog3starsmq2B

Weeds [3x 13] Risk dnesblog3starsmq2B

Hum, ça devient vraiment bizarre tout ça. Nancy qui se prend pour Britney en se faisant tatooer sur un coup de tête, Shane qui parle à son père mort … La story line des bikers qui paraissait jusqu’ici anodine devrait prendre de l’ampleur et avoir un rapport avec le cliff’ de la saison (je suppose qu’il y en aura un). Le duo inattendu Celia/Heylia fait des merveilles !

Gossip Girl [1x 10] Hi, society ! dnesblog3starsmq2B

Le thème de la grand-mère garce n’est pas des plus novateurs mais les scénaristes s’en sortent quand même plutôt pas mal, d’autant que Dan ne se laisse pas faire. Les différentes évolutions des histoires de cœurs sont intéressantes malgré le coté soapesque cliché inhérent à la série.

Nip/Tuck [5x o6] Damien Sands dnesblog1starly3B

Posté par LullabyBoy à 03:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



  1  2  3  4    Fin »