15 août 2012

Animal Practice [Pilot]

Animal_Practice_NBC_season_1_2012_poster

Pilot // 12 800 000 tlsp.

 61039229_bis

 

What About ?

Vétérinaire bougon, le Dr George Coleman a des méthodes peu orthodoxes. Son succès lui vient de son don avec les animaux de toute sorte. En revanche, avec les humains, c'est une autre histoire. Dorothy Crane a autrefois touché le cœur de George, mais aujourd'hui, à la tête de l'affaire familiale, elle est le nouveau patron de celui-ci. Intelligente et ambitieuse, elle est déterminée à faire payer George pour le passé... (AlloCiné)

Who's Who ?

Comédie créée par Brian Gatewood & Alex Tanaka (Baby-sitter malgré lui) . Avec Justin Kirk (Weeds), JoAnna Garcia (RebaPrivileged, Gossip Girl, Better With You), Tyler Labine (Invasion, Reaper, Mad Love), Bobby Lee (MadTv), Crystal The Monkey....

So What ?

     Il y a bientôt 20 ans -mon Dieu mais c'est horrible quand j'y pense !- Friends avait son singe Marcel. Et il était drôlement chou. Et on se marrait bien. Aujourd'hui, on a le Dr. Rizzo, l'assistant/mascotte de la clinique vétérinaire où se déroule l'action d'Animal Practice. Et il est chou. Et on se marre bien quand il est à l'écran. Beaucoup moins quand il disparait ! Toute la problèmatique du héros de la série est aussi celle de la série elle-même : ce ne sont pas les animaux qui posent problème mais les humains ! Et ce n'est certainement pas Crystal The Monkey qui fait le plus de singeries dans ce pilote...

    Un médecin cynique qui déteste le genre humain et qui le fait savoir allègrement dès que l'occasion se présente, ça ne vous rappelle rien ? Oui, il y a un peu du célèbre Dr House chez le Dr Coleman. Sauf que House, qui n'était pas une série comique, était beaucoup plus drôle. Les répliques de Justin Kirk tombent ainsi à l'eau les unes après les autres et quand on est un fan de Weeds depuis huit ans et qu'on est habitué à l'entendre sortir des horreurs hilarantes à longueur d'épisodes, ça fait vraiment mal au coeur de le voir galérer de la sorte pour provoquer, au bout du compte, à peine un sourire ou deux. Il n'est pas le seul à faire chou blanc à chaque fois qu'il ouvre la bouche : tous les personnages secondaires se retrouvent dans la même situation. On les présentera comme "excentriques" pour être poli. Ou comme des imbéciles, si l'on veut être un peu honnête. Le sosie de Susan Boyle, à la grande limite, s'en sort mieux que les autres. Tyler Labine fait du Tyler Labine -ceci n'est pas un compliment- et puis il y a JoAnna Garcia, qui n'est pas du tout là pour faire rire -a-t-elle seulement prononcé une réplique censée être amusante ?- mais pour faire chavirer le coeur de notre médecin en chef. C'est sa Cuddy en somme. La partie romantique est niaise au possible, commune de chez commune, et ne parvient même pas à être sauvée par l'alchimie de l'actrice avec Justin Kirk, qui existe bel et bien pourtant. Il est assez difficile de voir un avenir à cette petite comédie pour tout dire : même en réglant certains de ses problèmes, elle n'a pas un potentiel de fou. Une fois que les blagues autour des bêtes, en particulier autour du Dr Rizzo, auront été épuisées -car elles le seront forcément à court terme- que restera-t-il ? Une mauvaise comédie de bureau, je le crains. 

   Animal Practice ne sera certainement pas la comédie de l'année mais on aurait dû s'en douter, non ? Vous avez déjà vu une série dans laquelle les animaux ont une place importante qui soit vraiment bonne ? 

What Chance ?

 Animal Practice s'en est moins bien sortie que Go On après les Jeux Olympiques, en l'occurence après la cérémonie de clôture. Ou devrais-je dire pendant puisque NBC a coupé une partie de l'événément pour programmer la série, comme prévu, ce qui a mis pas mal d'américains en colère. Animal Practice partait donc avec un encore plus gros handicap que sa qualité : les gens n'avaient vraiment pas envie de la voir (un peu moins de 20 millions sont partis quand elle a commencé) ! Dans sa nouvelle case le mercredi 20h à la rentrée, elle devrait connaître le même destin que Free Agents l'an passé : un tout petit tour et puis s'en va ! A moins qu'elle ne nous fasse un Up All Night

How ? 



17 février 2011

Mad Love [Pilot]

19636659

Fireworks (Series Premiere) // 8 74o ooo tlsp.

60059201

What About ?

La vie de quatre New Yorkais, dont deux qui sont en train de tomber amoureux l'un de l'autre et deux autres qui se détestent - du moins pour le moment...

Who's Who ?

Créée par Matt Tarses (Sports Night, Scrubs, Worst Week). Avec Jason Biggs (American Pie), Sarah Chalke (Scrubs), Judy Greer (Arrested Development, Miss/Guided) et Tyler Labine (Reaper, Sons Of Tucson, Invasion).

So What ?

Au premier regard, à n'en pas douter, Mad Love est le parfait compagnon de route pour How I Met Your Mother. On s'attend même à croiser Ted, Barney et les autres au détour d'une rue, on s'étonne presque que la nouvelle bande ne s'arrête pas boire une bière au McLaren's. Je me demande d'ailleurs pourquoi CBS n'a pas lancé la sitcom à la rentrée, elle aurait même pu organiser un petit crossover entre les deux séries puisqu'elles se déroulent exactement dans le même univers, avec une réalisation équivalente (Pamela Fryman, la réalisatrice en chef d'How I Met, est aux commandes et ça se voit). Autant assumer jusqu'au bout le copycat. Le seul problème serait venu de Sarah Chalke, déjà présente dans How I Met dans un autre rôle. Je ne vais pas faire la liste des ressemblances mais elles sont nombreuses et on trouve parmi elles : le personnage de Ben, qui ressemble beaucoup à Ted; pour enfoncer le clou il faut avouer que Josh Radnor et Jason Biggs sont proches physiquement; la narration est similaire, jusqu'au choix de la voix-off; New York, alors que cette histoire aurait très bien pu se passer à San Francisco ou à Chicago, ça n'aurait rien changé, juste donné une (fausse) impression d'originalité...

Mad Love n'offre donc strictement rien de nouveau et se complait à réécrire une histoire que l'on connaît déjà par cœur. Sauf qu'elle n'a pas trouvé sa propre identité, comme How I Met Your Mother avait su le faire en son temps avec sa narration particulière, son goût des petits détails et ses multiples retours en avant et en arrière. La vraie force de Mad Love, c'est son casting. Quatre visages connus des téléspectateurs, deux acteurs et deux actrices qui n'ont plus rien à prouver en matière de comédie. Mon coup de cœur revient sans hésitation à Judy Greer, que j'avais déjà adoré dans ses précédents rôles. Le duo qu'elle forme avec Tyler Labine est très efficace, et fait de l'ombre à l'autre couple, qui est juste charmant. C'est forcément cheesy par moment, mais ça reste à un niveau acceptable. Et puis le narrateur nous répète que ce n'est pas une love story alors... le détail amusant, c'est que le premier pilote, qui n'avait pas totalement convaincu la chaîne, comprenait un casting moins prestigieux. Il y figurait Minka Kelly et Lizzy Caplan, que j'aime beaucoup par ailleurs mais qui ne se sont pas encore fait un nom pour le grand public. Contrairement à pas mal de sitcoms, j'aurais tendance à dire que Mad Love n'a pas beaucoup de potentiel d'évolution mais elle part du bon pied !

Posté par LullabyBoy à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 septembre 2009

[Saison 2oo9/2o1o] FOX

FoxLOGO3

Chaque année c'est la même histoire. La FOX galère jusqu'au retour en Janvier de son hit American Idol. Est-ce que cette saison dérogera à la règle ? A priori non... La chaîne signe en tous cas sans doute sa rentrée la moins alléchante depuis longtemps avec une grille improbable à la clé ! A vous maintenant d'en juger...


Elles reviennent...

Dollhouse (Saison 2) : Le mystère reste encore entier quant au renouvellement de la série de Joss Whedon. A-t-il menacé les dirigeants de la FOX ? A-t-il simplement trouvé les bons arguments ? Quoi qu'il en soit, avec moins de 4 millions de fidèles sur la chaîne le vendredi soir, la saison 1 de Dollhouse n'a pas été à la hauteur des espérances, que ce soit en terme d'audiences qu'en terme de qualité. La série a beau s'améliorer d'épisode en épisode, cela reste une vraie déception. La saison 2 rectifiera peut-être le tir et qui sait ? Dollhouse deviendra peut-être le Friday Night Lights de la FOX ! Une sorte de bonne action annuelle.   

Dr House (Saison 6) : Le célèbre docteur aurait sans doute préféré que la FOX ne le change pas de case horaire en cours de route la saison dernière. Il n'a pas gagné au change, perdant deux bons millions de téléspectateurs. Cela reste le maillon fort de la chaîne coté séries. Il a encore de beaux jours devant lui, que ça lui plaise ou non !

Fringe (Saison 2) : Je ne vais pas vous crier une fois de plus tout mon amour pour cette excellente série. Je l'ai assez fait. Au niveau des audiences, Fringe a un peu déçu, ce qui explique sans doute son passage au Jeudi 21h dès la rentrée. Je ne veux pas être pessimiste mais compte-tenu de la concurrence (Les Experts, Grey's Anatomy et The Office), il va falloir se faire une raison : un destin à la X-Files elle ne devrait pas connaître.   

'Til Death (Saison 4) : Je ne suis pas certain que la sitcom mérite que je lui consacre un paragraphe mais pour la forme et parce que je n'aime pas tirer sur les ambulances (j'vous jure !), on constatera qu'elle est toujours là malgré ses audiences pitoyables et, quelque part, ça force le respect. A noter qu'une bonne partie de cette saison 4 sera constituée d'épisodes non diffusés de la saison 3.

24 (Saison 8) : Les fans de la série la plus addictive de tous les temps (?) ont commencé à sortir les mouchoires puisque l'on annonce un peu partout la saison 8 de 24 comme la dernière. La FOX la laissera-t-elle partir alors qu'elle lui assure encore des audiences convenables ? Rien n'est moins sûr... 

Mais aussi Bones (Saison 5), Lie To Me (Saison 2), Les Simpson (Saison 21), American Dad (Saison 5) et Family Guy (Saison 8).


Elles arrivent...

humantarget_up

HUMAN TARGET

Christopher Chance est un mystérieux garde du corps qui travaille à son compte et qui prend différentes identités afin de protéger ses clients en danger de mort.

Avec Mark Valley, Chi McBride et Jackie Earle Haley

Indice de réussite : 40%

pastlife_up

PAST LIFE

Une équipe de détectives privés tente de résoudre des mystères impliquant les vies antérieures de leurs clients. Pour élucider leurs affaires, ces enquêteurs, avec à leur tête un psychologue et un ancien flic new-yorkais de la criminelle, ont recours à la thérapie de la régression et la théorie de la réincarnation.

Avec Kelli Giddish, Nick Bishop, Ravi Patel...

Indice de réussite : 35%

glee_up

GLEE

Tout commence le jour où un professeur d'espagnol est désigné, contre son gré, pour s'occuper de la chorale de son lycée du Midwest, une des pires des Etats-Unis puisqu'elle n'a jamais gagné le moindre concours. Mais les ados et les enseignants sont bien décidés à ce que les choses changent !

Avec Matthew Morrison, Cory Monteith, Jessalyn Gilsig, Jayma Mays...

Indice de réussite : 65%

brothers_up

BROTHERS

Un ex-joueur professionnel de football américain revient dans sa ville natale du Texas pour se rapprocher de son frère handicapé et tenter de remettre de l'ordre dans sa vie.

Avec CCH Pounder, Daryl Mitchell, Michael Strahan...

Indice de réussite : 15%

cleveland_up

THE CLEVELAND SHOW

Cleveland Brown, le docile voisin de Peter Griffin, déménage pour Stoolbend lorsque Donna, un amour de jeunesse, est prête à lui donner sa chance. Sur place l'attendent quelques surprises...

Indice de réussite : 55%

tucson_up

SONS OF TUCSON

Un arnaqueur loser est engagé par trois jeunes frères pour se faire passer pour leur père pendant que celui-ci purge une peine de prison...

Avec Tyler Labine, Natalie Martinez, Kurt Fuller...

Indice de réussite : 35%

Lire la critique du pilote ICI

C'est maintenant à vous de voter pour la ou les séries qui vous tentent le plus ! N'hésitez pas à commenter vos choix ^^

19 août 2009

Sons Of Tucson [Pilot]

media__image_242226_series_ajust_300

Pilot PreAir //

dnes_v2_poll_stars3

What About ?

Ron Snuffkin, un arnaqueur sans domicile fixe, est engagé par trois jeunes frères pour se faire passer pour leur père tandis que celui-ci purge une longue peine de prison...

Who's Who ? 

La trentaine passée, Tyler Labine fait toujours aussi jeunot. Avec son look de geek et ses fringues de looser, il suffit de jeter un oeil à sa sériegraphie (la filmographie pour les séries, un mot que je viens d'inventer et qui a tout à fait sa place dans le dico) pour constater qu'on lui refile toujours les mêmes rôles. Donc après Temps Mort (Dead Last), Invasion et Reaper, le voilà en tête d'affiche de Sons Of Tucson. Il a suffisamment de charisme pour porter la série sur ses épaules mais les personnages secondaires ne sont pas de trop. Inutile d'écrire une tartine sur les petits acteurs qui jouent ses "enfants" : ils n'ont rien fait avant, normal, et ils ne sont pas très bons. C'est certainement pour cela que deux d'entre eux vont être remplacés pour le pilote définitif (celui que j'ai vu est un PreAir). A noter tout de même la présence au casting de Kurt Fuller, un abonné des guests vu notamment dans Supernatural, Desperate Housewives, Alias et Boston Legal; Natalie Martinez et Jake Busey. Rien de bien excitant en somme.

So What ?    

Dans le genre "je galère avec mes sitcoms et je ne sais pas quoi en faire", la FOX est sur le point de battre ABC ! Il est bien loin le temps de la subversive Mariés, deux enfants ou même de Malcolm et That '70s Show. Maintenant, c'est 'Til Death, et puis c'est tout. Une série, soit dit en passant, renouveller chaque année par on ne sait quelle miracle car elle est tristement mauvaise et ses audiences ne suivent plus du tout. Avec Sons Of Tucson, la chaîne tente de renouer avec ce qui a fait le succès de Malcolm en son temps : des gamins infernaux mais malins comme des singes, et des adultes complétement dépassés par leurs perpétuels facéties. Le pilote est d'ailleurs réalisé par Todd Holland, qui a travaillé sur Malcolm; et est produit par... Justin Berfield, le Reese de... Malcolm, on y revient toujours ! L'ambiance est similaire mais on ne sent pas seulement l'influence de Malcolm, il y a aussi celle de Earl ! C'est sans doute dû aux décors (ici l'Arizona) et aux personnages déjantés, mais quand même moins que dans Earl. La grand-mère de Ron a par exemple beaucoup de potentiel. Elle m'a bien fait rire le peu qu'on l'a vu. En revanche, l'ennemi juré de Ron n'a pas su démontrer son utilité et sa drôlerie dans ce pilote, pas plus que le proviseur du collège des garçons. Je ne parle même pas de la prof sur qui Ron flashe : typiquement la chic fille qui n'a apparemment pas grand chose à dire et ce n'est pas très étonnant dans cette série très mec, très "je me gratte les couilles et je bois une bière". Pardon pour ce cliché atroce mais c'est un peu ça. Les dialogues ne sont malheureusement pas très soignés mais les situations dans lesquelles se retrouvent les personnages peuvent se suffire à elle-même. A confirmer !

          Sons Of Tucson ne sera pas la comédie de l'année mais son pilote a au moins le mérite de poser des bases solides dans un univers qui nous semble familier. Si vous avez aimé Earl, vous accrocherez dans doute. Si vous avez aimé Malcolm, vous accrocherez sans doute. Si vous avez aimé les deux, alors vous accrocherez sans AUCUN doute ! Mais accrocher ne veut pas dire aimer... il y a encore du boulot avant qu'elle n'arrive ne serait-ce qu'à la cheville de ses aînées. Elle est attendue pour la mi-saison sur la FOX.


// Bonus // Un trailer, un !