20 juin 2012

True Blood [5x 01 & 5x 02]

68201699

vlcsnap_2012_06_19_21h28m23s36

Turn! Turn! Turn! (Season Premiere) // Authority Always Wins

5 200 000 tlsp. // 4 400 000 tlsp.

44030376 // 44030377


vlcsnap_2012_06_19_22h18m35s215 vlcsnap_2012_06_19_22h04m48s130

   J'ai mis trois ans avant de comprendre et d'accepter True Blood. Je suis allé à peu près à contre-courant de tout le monde en préférant la saison 4 aux trois précédentes. Et ce n'était aucunement par esprit de contradiction, je vous assure. Du coup, aujourd'hui, alors que la série devient moins hype, que pas mal de fans commencent doucement mais sûrement à lui tourner le dos, que les audiences américaines se tassent, moi, je suis à fond. J'avais vraiment hâte de retrouver la série. Je ne peux nier que le Season Premiere a calmé mes ardeurs cela dit. Le récap' de la saison 4 en 2 minutes chrono m'a filé le tournis pour commencer. Ils devraient nous éviter ça, vraiment. Car c'est là que l'on se rend compte à quel point True Blood, c'est du grand n'importe quoi permanent ! Les gros défauts sautent aux yeux à ce moment-là, comme par exemple l'inutilité et le ridicule de certaines intrigues et/ou de certains personnages et ça ne met vraiment pas dans les meilleures conditions pour entamer une nouvelle salve. Indigeste. Mais je reconnais aussi que j'avais oublié la moitié des choses qui s'étaient passées, il faut donc croire que ce n'était pas totalement idiot.

   D'ailleurs, j'ai eu le sentiment que le début véritable de l'épisode était pile dans le même esprit : tout allait trop vite et il ne s'en dégageait aucune sorte d'émotion. Je pense surtout à l'après explosion de la tête de Tara. Je m'attendais à quelque chose disons... de plus sobre ! Je sais, demander à True Blood d'être sobre c'est comme demander à un clochard d'arrêter de boire : c'est tout à fait vain. On avait laissé Sookie et Lafayette effondrés la saison dernière. Là, ils étaient plutôt vaillants. Heureusement, Pam est ensuite arrivée et elle a sacrément détendu l'atmosphère, et en pyjama s'il vous plaît ! A ce propos, je suis très heureux que les auteurs se penchent plus profondément sur son cas mais les deux premiers flashbacks ne m'ont pas convaincu. Ce serait dommage de s'arrêter là -et totalement illogique- mais il ne faudrait pas non plus en abuser. Ca casse le rythme pour pas grand chose. Pour en revenir à Tara et sa transformation en vampire, je ne suis pas surpris le moins du monde. Les scénaristes s'en servent de punching ball depuis le départ, l'occasion était trop belle pour lui filer des coups supplémentaires. J'espère que l'approche de sa nouvelle condition sera un tant soit peu originale. On a déjà eu droit à une histoire similaire avec Jessica –très réussie en plus- et c'est un classique du genre, un passage obligé, qui devient franchement lassant à mesure que les séries de ce type se multiplient. Pour le moment, en tout cas, la Tara morte et assoiffée de sang n'est pas très différente de celle que l'on a toujours connue : toujours en colère contre le monde entier, mais avec des raisons encore plus légitimes de l'être...

vlcsnap_2012_06_19_22h20m00s37 vlcsnap_2012_06_19_22h05m21s205

   Bien entendu, ces deux premiers épisodes, qui servent surtout à poser les bases de la saison, nous balancent quinze intrigues à la fois, quasiment une par personnage principal, ce qui fait qu'aucune n'avance véritablement, aucune n'est aussi approfondie qu'elle le devrait. C'est le reproche que l'on peut constamment faire à True Blood depuis le début et ça n'a fait que s'accentuer avec les années, à mesure que de nouveaux héros ont été introduits. Puis comme personne ne meurt, en plus... La virée de Bill et Eric à la Nouvelle Orléans occupe quand même pas mal de temps d'antenne, dont un gros morceau à la fin de l'épisode 2. C'est indéniablement ce qui provoque le plus de curiosité en ce début de saison. Les auteurs introduisent ainsi les membres de l'Autorité maintenant que Nan n'est plus de ce monde, incarnés, entre autres, par Peter Mensah et Christopher Melon. Ce dernier fait une entrée tonitruante et prometteuse, bien que son monologue soit interminable. Je suis ravi aussi de découvrir la Barb de Cougar Town sous un autre jour. Elle me fait déjà beaucoup rire, rien qu'avec ses expressions en arrière-plan. Le duo Bill/Eric fonctionne à merveille pour le moment. On se surprend à limite les préférer de mèche que l'un contre l'autre. En plus, Sookie n'est pas là pour nous gâcher le plaisir. On attend patiemment qu'Alcide mette le grappin sur elle car on se doute bien qu'elle ne va pas rester célibataire très longtemps et c'est actuellement le candidat le plus sérieux pour prendre la suite des vampires. L'arrivée de la "sœur" d'Eric se fait assez naturellement. Le fait qu'il y ait inceste passe comme une lettre à la Poste. D'une part parce que plus rien ne peut nous surprendre dans le show et d'autre part parce que HBO en a fait son fond de commerce depuis plusieurs années. Je crois bien que ça a commencé avec Six Feet Under, d'ailleurs. Hello, Alan Ball !

   Je vais vite passer en revue tout le reste : Terry nous gonfle déjà bien comme il faut avec ses traumatismes de guerre. Et, franchement, nous, tout ce qu'on veut, c'est que Scott Foley enlève le haut, et le bas, et tout le reste ! Vu qu'un triangle amoureux se profile avec Arlene en son centre, ça ne devrait pas tarder... On ne s'amuse pas tellement plus avec Sam et Luna, le pacte étant de toute façon d'une lourdeur extrême depuis son introduction. Plus de nouveaux protagonistes s'y mêlent, plus on s'ennuie ! C'est l'avantage de cette multiplication des intrigues : lorsque l'une d'elles nous emmerde, on sait que l'on va vite passer à la suivante. Voyons le bon coté des choses ! Bellefleur se fait assez discret, et son duo avec Jason fonctionne toujours à merveille au niveau des dialogues. Toutefois, ce n'est pas une grande saison qui s'annonce pour ce personnage a priori. L'histoire entre Jessica et Jason est nettement plus excitante. Le retour de Newlin m'avait laissé de marbre dans le final, mais c'est finalement assez amusant pour le moment. Est-ce que Jason va craquer ? C'est ce que l'on souhaite tous, mais je sens que l'on va jouer avec nos nerfs et cette affaire va mal finir, dans tous les sens du terme (pour Newlin et pour nous).

vlcsnap_2012_06_19_22h06m08s168 vlcsnap_2012_06_19_22h18m59s196


// Bilan // Après un Season Premiere un peu faible en intensité et en enjeux, le deuxième épisode de la saison 5 de True Blood relève le niveau et se permet même, au passage, de ne pas avoir recours une seule fois au sexe pour ce faire ! Un exploit qui méritait d’être souligné : un bon épisode du hit de HBO sans cul, c’est possible. Mais on n’a pas forcément envie que ça devienne une habitude non plus, hein…


12 mai 2012

Tueurs En Séries [Episode du 11 Mai 2012]

12051110441042

Au sommaire : Renouvellements en pagaille (Vampire Diaries, Supernatural...) - Cougar Town annulée par ABC mais sauvée par une chaîne câblée - De grands noms aux castings de American Horror Story saison 2, Political Animals et L.A. Noir - Un des Misfits en prison ! - Les premières images de la saison 2 de Teen Wolf - La saison 3 de The Glades se dévoile - Rencontre avec le créateur de Boardwalk Empire, Terence Winter - Petit passage sur le tournage de Breaking Bad en compagnie de Bryan Cranston et Aaron Paul - Les images de Christopher Meloni dans "True Blood" en bonus...

 

06 avril 2012

Tueurs En Séries [Episode du 6 Avril 2012]

120406200428101


Au sommaire : - "Bones" renouvelée, "The Finder" en difficulté - Deux stars dans "Glee" - Le retour de Gillian Anderson dans une minisérie - Jeremy Piven et Grégory Fitoussi dans un même projet - Du rififi dans les coulisses de "Community" - On répond à vos questions : "Awkward", "Dexter", "True Blood"... - Nos adieux aux "Frères Scott" en 9 mots - La bande-annonce de "The Newsroom", le nouveau drama d'Aaron Sorkin...

 

02 mars 2012

Tueurs En Séries [Episode du 2 Mars 2012]

120302101218604

Au programme cette semaine : Alan Ball déserte "True Blood" - David Morrissey rejoint "The Walking Dead", la CW trouve sa jeune Carrie Bradshaw, Lucy Liu castée pour jouer... Watson - Une nouvelle bande-annonce de "Don't Trust the B... in Appartment 23" - "Pigalle, la nuit" adaptée aux Etats-Unis - "Archer" renouvelée - On répond à vos questions : "Private Practice", "Vampire Diaries" - On a rencontré deux des hôtesses de "Pan Am" : Christina Ricci et Karine Vanasse ! Focus sur la série dont la première (et dernière ?) saison vient de s'achever aux Etats-Unis - Le casting de "Parenthood" célèbre ses actrices en musique...

 

10 décembre 2011

Tueurs En Séries [Episode du 9 Décembre 2011]

111209105718542

Au programme cette semaine : La saison 2 de Platane en écriture - Web Therapy, Mad Dogs et Him & Her renouvelées - La bande-annonce de This Is England '88 - Christopher Meloni dans True Blood ? - Ryan Kwanten en guest dans New Girl - The Good Wife plaide la cause de Jason Biggs - On répond à vos questions : Chuck, Glee, Luther,Teen Wolf - La bande-annonce de la dernière saison des Frères Scott - Zoom sur le phénomène britannique Downton Abbey - Quand la série de France 2, Rani, danse à Montmartre...

 



11 novembre 2011

Tueurs En Séries [Episode du 11 Novembre 2011]

111111123309439

Au programme cette semaine : Le western reviendrait-il à la mode ? Historique du genre, arrivée d'Hell On Wheels et projets en développement -  Spartacus et Downton Abbey renouvelées - La saison 4 de Sons Of Anarchy prolongée - Wilmer Valderrama en guest dans Suburgatory - Eric Durance, épouse de Michael Shanks pour Saving Hope - On répond à vos questions : True Blood, Kal Penn. - La bande-annonce de la nouvelle série d'USA Network, Common Law - Les anglais présents Fresh Meat - Rencontre avec Arthur Benzaquen, le héros de Zak.

 

15 septembre 2011

True Blood [4x 11 & 4x 12]

67786607

Soul Of Fire // And When I Die (Season Finale)

4 390 000 tlsp. // 5 052 000 tlsp.

44030376_bis // 61074943_bis


vlcsnap_2011_09_14_02h19m19s63 vlcsnap_2011_09_14_02h29m23s216

   Pardonnez-moi par avance, mais ma critique portera bien plus sur le final extrêmement réussi de True Blood, que sur le pénultième épisode, qui ne servait qu'à rallonger la sauce bien inutilement avec quelques idées ridicules en prime comme le soudain sacrifice de Bill et Eric, absurde, indigne des deux vampires; ou encore la partie de jambe en l'air d'Andy Bellefleur avec une fée. Il lui suffisait apparemment d'en niquer une -désolé- pour se libérer de son addiction et de sa médiocrité crasse. Dans le dernier épisode, sa déclaration fleurie à Holly était du plus bel effet. Elle était presque mignonne avec son costume... de fée. Tiens donc. Malheureusement, la ré-introduction des petits êtres féériques ne s'est pas poursuivie au-delà de ces passages anecdotiques. Ils avaient ouvert la saison de manière très surprenante, la logique aurait voulu qu'ils la referment... 

   La tradition a été respectée : la première partie du Season Finale a été consacrée à la clôture de l'intrigue de Marnie, comme autrefois avaient été réglés maladroitement les cas de René, Maryanne et Russell; puis la seconde partie a permis de se pencher sur chacun des personnages principaux en leur offrant à la fois une conclusion et une perspective d'avenir, ou pas. A ce petit jeu-là, certains ont été moins gâtés que d'autres. Parce que c'est Halloween, plusieurs morts reviennent hanter les vivants, à commencer par René qui conseille à Arlene de se méfier de son homme, de son passé trouble, et de son vieil ami incarné par Scott Foley, de retour en ville. Si les scénaristes prennent le chemin tout tracé, on apprendra en saison 5 que Terry a tué beaucoup de gens lorsqu'il été au front, et qu'il y a peut-être même pris du plaisir, tandis qu'Arlene tombera sous le charme du nouveau, succombera à ses avances et s'en mordra les doigts. Bref, ils ont plutôt intérêt à nous surprendre ! Si les choses se passaient ainsi, ce serait franchement sans intérêt. Déjà que ces personnages n'en ont pas beaucoup ! Sam a eu plus de chance : pour le moment, Luna, sa fille et lui vont pouvoir couler des jours heureux. Jusqu'à quand ? Je ne pense pas que Fortenberry lui causera de grands problèmes en tous cas. 

   Au cours d'une scène très juste, Jason a annoncé sa relation torride avec Jessica à Hoyt, et dans les moindres détails s'il vous plait. Il faut dire que la vampirette n'est plus du tout farouche. Je la cite : "Maybe next time we can try oral?" La messe est dite. Un grand bravo aux auteurs qui ont tout de même réussi l'exploit de nous faire croire à la relation entre Jason et Jessica alors qu'on ne pouvait qu'espérer ardemment qu'elle retrouve la raison et se remette ainsi avec Hoyt. C'est avec une certaine culpabilité que je m'avoue vaincu : Jessica + Jason = Love Forever. Ouais ouais, carrément. L'arrivée chaperon-rougesque de Jessica dans les bois était superbe, digne d'un film classé X quatre étoiles. Ne cherchez pas ici de l'ironie : il n'y en a pas. Au milieu de tout ça, le retour de l'illuminé Steve Newlin nous importe peu. Mais passer après Crystal au niveau des intrigues merdiques de Jason qui ne ménent absolument nulle part ne devrait pas être trop difficile. 

vlcsnap_2011_09_14_02h16m56s166 vlcsnap_2011_09_14_02h28m45s95

   Tandis qu'un couple se formait, un triangle amoureux se disloquait. Entre deux tragédies, Sookie a trouvé le temps de prendre une décision sur son avenir : il se fera sans Eric et sans Bill dans son lit. C'est en tous cas ce qu'elle veut leur -et nous- faire croire. J'aurais largement préféré qu'elle leur propose une solution plus risquée mais plus originale que la rupture : la polygamie ! Mais Sookie Stackhouse n'a pas l'âme d'un Bill Henrickson. Il vaudra donc sans doute se contenter en saison 5 d'une passion dévorante avec Alcide qui, il faut bien le dire, n'attends que ça depuis qu'il est arrivé et qui n'a de toute façon pas d'autre intérêt dans le récit. Maintenant que Sookie s'est débarrassée bien comme il faut de Debbie, le champ est libre. Notre héroïne n'a en tous cas pas chômé dans ce final. Elle est même à l'origine de ses plus belles scènes. Sa rapide conversation avec sa grand-mère était bouleversante. Anna Paquin n'avait jamais été aussi bonne depuis le début de la série ! Mais ce n'était qu'un avant-goût de ses cris déchirants lors de l'ultime scène lorsque, sous ses yeux, sa meilleure amie se fait exploser la tête, littéralement. La plus grande surprise du final réside en cet instant incroyable -même si le dialogue entre Tara et Sookie en début d'épisode sur leur vieillesse était suspicieux- qui sonne presque comme une délivrance pour un personnage qui a trop souffert d'avoir vécu. Cela dit, elle n'est pas encore vraiment morte. Tout est encore possible. Les scénaristes ne sont de toute façon pas du genre à la laisser en paix. Jusqu'au bout, ils la déchiqueteront. J'en suis certain. 

   On peut souvent se plaindre de l'incapacité des auteurs de True Blood à se séparer de leurs personnages, préférant les entasser dans des intrigues parfois confinées en attendant mieux, mais ils se sont lâchés sur ce dernier épisode puisque les morts se ramassent à la pelle ! Tout comme Tara, Nan se fait exploser, mais tout entière et par Bill. La montée en puissance du personnage cette saison n'aura pas été complètement satisfaisante, mais sa disparition devrait permettre à Bill d'aller encore plus loin dans sa quête de pouvoir. Debbie, je l'ai déjà dit, rend également les armes, de même que l'esprit de Marnie qui a habité le temps de quelques séquences à la limite du grotesque le corps de Lafayette. On n'a pas du tout eu l'impression de voir deux fois la même chose en plus, avec le précédent personnage à s'être invité dans ce corps masculin-féminin. Les adieux de Marnie m'ont malgré tout ému, mais pas autant que le sacrifice de Jesus et la douleur incommensurable de Lafayette face à cette perte. Oops, j'allais oublier de parler de Pam : elle a été géniale, comme d'habitude, et pas juste parce pour ses "Fuck Sookie" et cette sombre histoire de vagin magique. Sa détresse était déchirante, tout simplement.

vlcsnap_2011_09_14_01h52m19s248 vlcsnap_2011_09_14_02h16m31s175


// Bilan // Les scénaristes de True Blood n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère cette année ! Et on les en remercie : il s'agit, selon moi et sans hésitation, du meilleur final de la série, elle qui a toujours eu une fâcheuse tendance à rater ses sorties. C'est furieuse et vibrante qu'on l'aime et elle l'a été tout au long de cette dernière heure. Les séquences émotion ont été nombreuses et c'est souvent de cela que la série a manqué par le passé. Bien que ce ne soit pas son fort, elle a aussi su faire preuve de subtilité et de simplicité, ce qui lui va ravir. Elle donne ainsi moins l'impression d'être vaine. Je ne sais pas quoi penser du retour annoncé de Russell Edgington mais l'idée n'est pas déplaisante. Bien que réussi, le personnage de Marnie ne lui arrivait pas à la cheville. Quant à la saison 4 dans sa globalité, je suis obligé d'aller à contre-courant de tout ce que je lis un peu partout : c'est tout simplement la meilleure ! Je ne me suis quasiment jamais ennuyé, j'ai dévoré les épisodes et cela ne m'était encore jamais arrivé avec True Blood ! Je ne dois pas du tout en attendre la même chose que la plupart de ses fans... Me voilà acquis à la cause de cette belle bande de pervers et décérébrés. La déchéance, en somme.

30 août 2011

True Blood [4x 09 & 4x 10]

66765209

Let's Get Ouf Of Here // Burning Down The House

5 530 000 tlsp. // 5 320 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_08_29_23h17m16s144 vlcsnap_2011_08_29_23h18m19s3

    La fin de la saison est désormais très proche pour True Blood et elle s'accompagne, comme chaque année, malheureusement, d'une baisse de qualité impressionnante. Je ne me suis quasiment jamais ennuyé devant cette saison 4, ce qui relève de l'exploit pour moi, mais alors pendant ces deux épisodes, c'est arrivé plus que de raison ! L'addiction de Bellefleur à la V n'est-elle qu'un prétexte pour légitimiser le titre de la série ? C'est à se le demander. J'ignore si cette intrigue figure dans les romans mais Alan Ball et son équipe auraient été bien inspirés de ne pas la reprendre. D'ailleurs, ignorer le personnage d'Andy aurait été tout aussi inspiré. Je ne le supporte pas depuis le début de la série mais là, je dois dire qu'il bat des records ! Les scènes avec son cousin dans la forêt étaient beaucoup trop longues. Cette histoire ne méritait pas autant de temps d'antenne. Mais elle méritait une conclusion en revanche et on s'en est approché. Autre conclusion bienvenue de ce qui est à mon sens la moins bonne "grosse" intrigue de la saison : le bébé d'Arlene et ses esprits. C'était plutôt intéressant de la rattacher à Lafayette et Jesus, histoire de les occuper. Mais le résultat ne m'a pas tellement convaincu et surtout, ne m'a pas ému. Le but premier des scénaristes j'imagine. Je crois qu'on en avait juste rien à faire de cette femme que l'on ne connaissait pas et ça faisait vraiment trop redite avec la possession de Marnie/Antonia, bien plus passionnante...

   Mais en matière d'intrigues qui s'achèvent, Sam et son frère ont frappé fort puisque ce dernier est finalement mort. Là, il y avait de l'émotion parce que là, on en avait quelque chose à faire. Je n'ai jamais tellement apprécié Tommy mais ses histoires de famille avec ses atroces parents ne pouvaient que créer de la pitié et de la compassion pour lui. Les auteurs ont été bien inspirés de profiter de ce moment douloureux pour rapprocher Sam et Alcide. Et donc Debbie, par extension, elle-même très proche de l'ex de Luna. On a enfin l'impression que les intrigues se rejoignent et tout le monde pourra peut-être y trouver enfin une utilité. Ce qui serait fabuleux, c'est que l'on se sépare de Debbie à terme, qui a vécu bien trop longtemps. 

   L'affrontement entre les sorcières et les vampires se poursuit mais la frustration est de mise puisque le schéma est systématiquement le même : on fait monter la pression pendant tout l'épisode, il se passe enfin quelque chose à la fin, on nous sert un cliffhanger bien efficace, qui est réduit en fumée dans les premières minutes de l'épisode suivant puis il faut à nouveau attendre la fin pour qu'il se passe quelque chose de consistant. Délayer l'action à l'infini, c'est une des grandes forces mais aussi l'une des plus grandes faiblesses de True Blood. Chaque téléspectateur apprécie à sa façon cette technique... Moi j'ai vraiment du mal. On a quand même  eu un beau twist au sujet de Marnie : Antonia n'a pas pris le dessus sur elle comme on le pensait. C'est tout l'inverse : Antonia aimerait arrêter là la guerre, Marnie la convainc (et ne lui laisse de toute façon pas tellement le choix) de continuer. Cela faisait quelques épisodes que je commençais à trouver le comportement d'Antonia très suspect. Je ne comprenais pas pourquoi elle était devenue si mauvaise. Maintenant, j'ai compris : elle n'est pas si mauvaise. Marnie en revanche... J'aimerais tout de même que l'on nous fournisse à un moment donné une explication sur sa haine des vampires. Il doit bien y avoir quelque chose dans son passé qui la pousse à se comporter de la sorte aujourd'hui, alors qu'elle est en position de force. Pendant ce temps, étonnamment, Sookie et Eric ennuient tandis que Bill impressionne. Le personnage est vraiment devenu intéressant et son opposition avec Nan mériterait d'être creusée. Cette lutte de pouvoir est bien plus intéressante que 70% du reste de la série actuellement. 

vlcsnap_2011_08_29_23h16m45s90 vlcsnap_2011_08_29_23h16m32s209


// Bilan // Indécrottable, True Blood retombe dans ses habituels travers lorsque l'heure de la fin de la saison sonne. C'est toujours très étrange ce sentiment alors que c'est tout le contraire qui devrait arriver. Il faut d'abord se débarrasser des (mauvaises ou moyennes) intrigues secondaires, ce qui s'avère souvent laborieux, puis faire se rejoindre, sans trop de difficultés cette fois, les intrigues principales. On nous promet alors un feu d'arfices final qui n'a jamais lieu. On verra ce qu'il en sera cette année...

16 août 2011

True Blood [4x 07 & 4x 08]

66765209

Cold Grey Light Of Dawn // Spellbound

5 190 000 tlsp. // 5 140 000 tlsp.

44030377


vlcsnap_2011_08_16_01h16m44s182 vlcsnap_2011_08_16_01h17m47s51

    Mes craintes de voir True Blood reprendre ses mauvaises habitudes après l'apogée que représentait l'épisode 6 n'étaient finalement pas totalement fondées. Cette saison semble s'articulait de façon beaucoup plus efficace que les précédentes, avec des rebondissements hâletants tout du long et une bonne utilisation des nombreux personnages, même si tous ne sont pas logés à la même ancienne. Mais, clairement, tout finira par se rejoindre d'une manière ou d'une autre. Je n'en veux donc pas totalement à Alcide et Debbie d'exister, mais mon Dieu... ils ont vraiment cassé le rythme de Spellbound avec leur nouveau "pack" dont on se contrefout ! Là où ça devient enfin intéressant, c'est d'une part que le chef de leur meute, Marcus, se trouve aussi être l'ex de Luna, la nouvelle petite amie de Sam (ou en bonne voie de le devenir du moins). Je ne sais pas bien ce que ça peut donner mais cette connexion est quand même la bienvenue. Et puis Alcide vient sauver, une nouvelle fois, Sookie, sous les yeux de sa dulcinée à qui il avait pourtant promis qu'il ne l'approcherait plus. Je reste toujours persuadé qu'Alcide n'aurait jamais dû exister et qu'il vient tout compliquer inutilement quand ça arrange les scénaristes, ou, au contraire, tout faciliter de la même façon, mais il est là et il faut bien faire avec. Du coté de Sam, j'avoue avoir eu beaucoup de peine et pour lui et pour Tommy, même s'il a pris la meilleure décision. Des au-revoirs déchirants, mais certainement pas des adieux. Tommy dans la peau de Maxine, ça valait son pesant de cacahuétes ! La série n'oublie jamais ses petits moments comiques, sans doute mes préférés au bout du compte.

   Si j'étais "over the moon" de voir Sookie et Eric enfin croquer la pomme, je suis beaucoup moins fan de leurs niaiseries dégoulinantes qui ont suivies. Ce ne sont pas les situations, dont le romantisme fantasque m'emporte toujours, qui m'ont gêné mais les dialogues, pas inspirés et redondants. J'espérais mieux. Mais la guerre contre les sorcières et leur décision de rejoindre les forces de Bill devraient les faire se sortir les doigts du cul, littéralement, pour nous divertir autrement dans les prochains épisodes... jusqu'à ce qu'Eric redécouvre qui il est vraiment. Sa période fleur bleue "j'ai tout oublié" nous a bien amusés et attendris mais je crois qu'il est temps que le vrai lui nous revienne... Désormais, Marnie et ses amis jouent dans la cour des grands et ne se contentent plus de théories et de sorts insipides. Marnie m'éclate toujours autant, je dois dire. Mais je regrette tout de même que la défense de Bill (très impressionnante - j'ai tout particulièrement adoré la scène où Pam est enfermée dans son cercueil avec la serveuse hilarante qui se frotte dessus tout en criant toujours plus fort - surréaliste) ait aussi bien fonctionné. Sérieusement ? Un seul vampire mort !? Décevant. Mais j'ose espérer que cela n'était qu'une mise en bouche et que le combat va s'intensifier par la suite... Assez content de voir que Tara a choisi son camp, qui est celui opposé à Sookie, et j'aimerais que Marnie exécute sa promesse et lui apprenne les rudiments de la sorcellerie (avant qu'elle ne passe de vie à trépas car c'est de toute façon son destin). 

   Jessica, la divine Jessica, était plus que jamais au centre de ces deux épisodes et je suis ravi du chemin que les scénaristes ont décidé de prendre pour elle. On se doutait bien que Jason réussirait à la sauver, mais on se doutait moins que pour une fois, il ne réfléchirait pas avec sa bite au moment où elle l'implorerait de consumer leur désir réciproque. Il grandit le petit... mais il ne résistera sans doute pas longtemps. C'était plutôt intelligent de nous montrer dans un premier temps en rêve la rupture de Jessica et Hoyt, vue par Jessica. Cela rendait la réalité de cette rupture encore plus déchirante : c'est Hoyt qui a chassé Jessica et pas l'inverse. C'était violent, mais pas autant que si elle lui avait explosé la tête contre le mur. La vampirette se retrouve donc dans une situation bien plus difficile qu'elle ne l'avait imaginée... Bon et puis sinon la poupée maléfique s'est calmée mais son fantôme, qui chante une version alternative de "Fais dodo, Colas mon petit frère", s'est emparé du corps de Lafayette. Pas très fan de ce rebondissement, qui fait redite. Mais je suis vraiment curieux de voir où cela va nous mener.

vlcsnap_2011_08_16_01h19m45s206 vlcsnap_2011_08_16_01h15m50s155


// Bilan // La tragi-comédie horrifique (Pam), la comédie grotesque (Tommy/Maxine), le romantisme cucul la praline (Sookie/Eric), l'ennui intersidéral (Alcide/Debbie), la magie fantastique (Marnie & co), le drame sensible (Jessica/Hoyt/Jason)... tous les genres sont désormais représentés dans True Blood, chacun étant maîtrisés à la perfection. Reste quelques maladresses dont la série ne se débarrassera de toute façon jamais.  

04 août 2011

True Blood [4x 05 & 4x 06]

66765209

Me And The Devil // I Wish I Was The Moon

5 260 000 tlsp. // 5 190 000 tlsp.

44030377 // 44030378


 vlcsnap_2011_08_03_00h26m09s190 vlcsnap_2011_07_27_00h57m09s44

    "I'm so tired... I wish I was the moon tonight... This is crazy... I wish I was the moon tonight..." Telle une jeune fille en fleur du haut de ses treize printemps, après avoir vu ces deux bons voire très bons épisodes de True Blood, j'ai la soudaine pulsion de télécharger la chanson de Neko Case I Wish I Was The Moon puis l'écouter en boucle dans mon iPod nuit et jour jusqu'à ce que mort s'en suive et que je devienne, enfin, la lune. Bon en fait pas du tout. La lune est là : je suis assis dessus. L'autre brille au dehors. J'attends la pluie et je repense à la moiteur des bois (cartonnés) de Bon Temps lorsque Sookie et Eric ont enfin mordu le fruit défendu. Cela faisait plus ou moins trois ans que l'on attendait cela. Enfin je dis "on", mais ça ne me fait véritablement que quelques mois, pour ma part, que cette pensée m'obsède. Avant, je n'en avais que faire. Il fallait trouver le bon moment et, ma foi, après avoir préparé le terrain de manière peu subtile, les scénaristes ont jugé que cet instant était arrivé. Cet épisode fera donc date dans l'histoire de la série. C'est même un moment charnière qui pourrait faire basculer le cours des choses : maintenant que les téléspectateurs ont eu ce qu'ils voulaient, vont-ils continuer à se passionner pour True Blood ? Si les histoires parallèles sont aussi bien gérées qu'actuellement, c'est de l'ordre du possible. 

   L'arrivée de l'ex petite amie de Tara en ville nous offre l'occasion de faire, à nouveau, un point sur l'état émotionnel actuel de la jeune fille. Elle est désormais capable de prendre de la distance avec ce qu'elle a vécu, d'en rire, mais elle n'est pas totalement débarassée de ses démons puisqu'elle ne parvient pas à repartir. Je retrouve là la Tara des deux premières saisons, que j'avais littéralement adoré, mais avec une certaine maturité en prime. La discussion entre copines avec Sookie était plutôt mignonne aussi, avant qu'elle ne tourne au vinaigre, comme prévu. Perdu au Mexique, le duo Lafayette/Jesus hypnotise par sa solidité. C'est une toute autre ambiance dans laquelle ils nous plongent, mystique, avec un arrière goût de Breaking Bad pour les paysages. Je n'ai pas eu le sentiment que l'histoire était pour autant trop déconnectée du reste puisque les événements se déroulant autour de Marnie à Bon Temps sont similaires, avec des flashbacks du coté de la sorcière tout à fait envoûtants. Les effets sont cheaps mais les acteurs ont le mérite d'assurer. A ce propos, un grand bravo à Sam Trammell qui imite à la perfection, jusque dans la voix, le déchet qui lui sert de frère ! Impressionnant. Désormais débarassés de leurs boulets, les deux personnages sont prêts à offrir le meilleur apparemment. Cette histoire de skinwalker me plaît bien. Elle s'alterne à merveille avec les inquiétudes de Jason, qui croit qu'il va se transformer en panthère. A mon avis, malgré ce que pense Sookie, il est bel et bien devenu un werepanther,et j'étais d'ailleurs étonné que les auteurs n'en fassent pas le cliff de l'épisode. Ca se sentait pourtant venir à des kilomètres à la ronde ! Après tout, on ne sait rien des parents Stackhouse. Qui sait de quelle monstruosité ils étaient atteints ? L'évolution de la relation entre Jason et Jessica avance doucement mais sûrement. J'ignore pourquoi je lui souhaite de sortir avec un tel idiot alors qu'elle vaut mieux que ça, mais je veux vraiment les voir ensemble. Allez comprendre... La scène du rêve de Jason était assez géniale sous ses airs superficiels et gratuits : elle synthétisait parfaitement les conflits intérieurs du jeune homme.

   Les points négatifs de ces épisodes sont peu nombreux : ils se limitent essentiellement à l'inutilité effarante d'Alcide et de sa satanée copine, que l'on aurait préféré ne jamais revoir à ce stade; et Arlene et Terry, le bébé maléfique que je crois toujours tout à fait normal et sa Chucky à lui, que j'ai vraiment hâte de voir s'animer et parler. Je pense que l'on peut battre des records de nullité ! Quant au sort de Pam, il a beau m'attrister, je la trouve géniale en répugnante vampire en état de décomposition avancée. Tant que le sort est levé avant qu'elle ne meurt... Je plains l'actrice qui doit bien s'amuser tous les jours pour le maquillage ! La malédiction sera certainement levée, en même temps que'Eric recouvrira la mémoire et abandonnera Sookie, à moins que ce ne soit elle qui le fasse !

vlcsnap_2011_07_27_00h36m52s156 vlcsnap_2011_08_03_00h28m23s255


// Bilan // Très riches mais sans être confus, ces deux épisodes confirment que le cru 2011 de True Blood figure parmi les plus goûtus !



« Début   1  2  3  4    Fin »