06 mai 2014

Unbreakable Kimmy Schmidt [Pilot Script]

20443688 (1)

UNBREAKABLE KIMMY SCHMIDT (aka TOOKEN)

Comédie (Single-Camera) // 22 minutes

61074943-bis

Ecrit et produit par Robert Carlock (Friends, Joey, 30 Rock, Saturday Night Live) & Tina Fey (30 Rock, Saturday Night Live, Lolita Malgré Moi). Co-produit David Miner (30 Rock, Brooklyn Nine-Nine, Parks And Recreation). Réalisé par Tristram Shapeero (Community, Parks And Recreation). 13 épisodes commandés. Pour NBC, Universal Television & Little Stranger. 39 pages.

 Kidnappée lorsqu'elle était adolescente, Kimmy a passé 15 ans au sein d'une secte, entourée de quatre autres filles de son âge, en pensant qu'elle était l'une des seules survivantes de l'Apocalypse. Le jour où elle est enfin libérée, c'est un tout nouveau monde qui s'ouvre à elle, rempli d'infinis possibilités. Devant ses yeux innocents et éblouis, New York lui semble gigantesque et c'est là qu'elle est bien décidée à refaire sa vie, même si elle n'a aucune idée de ce qu'elle veut en faire...

Avec Ellie Kemper (The Office, Mes meilleures amies, 21 Jump Street), Titus Burgess (30 Rock), Sara Chase, Lauren Adams...

 

   Ce script est GE-NIAL. Et le potentiel de cette future série E-NORME. J'ai un peu hésité à donner les 3 étoiles et demi (la seule côté comédie à les décrocher cette saison est Old Soul, toujours sur NBC) mais je trouve qu'elle les mérite franchement pour son originalité, sa fraîcheur, son intelligence et sa drôlerie. Et moi qui n'y suis pourtant pas fan d'Ellie Kemper que je connais peu puisque je n'ai pas suivi The Office, je trouve qu'elle inspire de belles choses aux scénaristes. C'était déjà elle qui tenait le rôle principal de mon pilote coup de coeur de la saison dernière, Brenda Forever, malheureusement pas commandé en série. Ma foi, Tooken peut être un très agréable lot de consolation bien que très différent. Je comprends aisément pourquoi la chaîne n'a pas estimé utile de passer par la case pilote et d'en commander directement 13 épisodes. Certes, c'est aussi pour faire plaisir à Tina Fey, co-scénariste et co-productrice, mais rien ne les y obligeait après tout...

    Comme vous pouvez déjà le constater avec le synopsis : Tooken démarre de manière totalement étonnante ! Le point de départ est un fait divers atroce, mais en une scène, les scénaristes parviennent à en faire quelque chose de tordant tant c'est improbable. On assiste à la libération des cinq (plus ou moins) jeunes femmes. Une SWAT Team du FBI débarque dans une pièce qui ressemble à une chapelle alors que les soeurs sont en train de fêter Noël en se faisant des petits cadeaux. On les voit alors sortir une à une d'une trappe donnant directement sur un champ, ainsi que leur bourreau, un prêtre inquiétant, menotté. Les journalistes sont nombreux à les attendre et c'est à travers leurs reportages que leur histoire tragique nous est racontée : elles ont toutes été kidnappées il y a 15 ans, personne ne les a jamais retrouvées. Et elles étaient là, dans le village où elles ont disparu, mais sous la Terre. Puis bam, générique ! Lequel est chanté, avec des paroles très amusantes, façon comédie musicale de Broadway. La scène suivante se déroule... au 30 Rock !

   Les filles sont les invitées du célèbre journaliste Matt Lauer au morning show Today, à New York. Leurs réponses aux questions sont hilarantes. Elles sont totalement déconnectées de la réalité, et pas seulement parce qu'elles n'ont effectivement connu que leur réalité pendant des années. Une d'entre elles est franchement débile; une autre est encore complètement amoureuse du prêtre, syndrome de Stockholm à l'extrême; il y a une espagnole qui ne parle pas un traitre mot d'anglais et qui se moque de ses copines en espagnol, sous-titres à l'appui; et puis il y a Kimmy, notre héroïne toute discrète, émerveillée. On ne peut que l'aimer en fait, elle est absolument adorable. Et elle nous fait de la peine aussi quand elle sort de l'émission et qu'elle annonce aux autres que puisqu'aucune famille ne l'attend, elle a décidé de rester ici et changer de vie. Il faut noter qu'elle a reçu une forte somme d'argent pour la dédomager du préjudice moral (la justice n'a pas traîné !). De quoi bien commencer... Oui enfin sauf qu'elle perd son sac rempli de billets peu de temps après ! Elle est disons un peu distraite.

   Viennent ensuite des plans successifs hyper drôles où elle découvre la vie à New York, déambulant dans les rues. Elle libère par exemple les chevaux des calèches de Central Park. On reverra l'un d'eux un peu plus tard sous forme de clin d'oeil en train de galoper dans la rue. Elle applaudit dans le métro, se croyant comme à Disneyland. Et là, elle fait la rencontre qui va changer son destin. Un couple d'hommes se dispute violemment sur le pas d'une porte, les vêtements et les objets volent, les insultes fusent, elle n'en revient pas. Elle finit par s'approcher de Titus, un grand black efféminé, essaye de le réconforter après le départ de son ami. Je ne vais pas tout vous raconter dans le détail mais en gros, après avoir été méfiant, il accepte qu'elle s'installe chez lui et les voilà partis en boîte de nuit. C'est évidemment la première fois de Kimmy dans un tel endroit. Elle est vierge, mais pas si farouche et, l'alcool aidant, elle se laisse séduire. Évidemment, ça se termine mal. Il se passe encore plein d'autres choses mais je vous laisse découvrir tout ça dans quelques mois. 

   Le script se termine par une note des auteurs où ils expliquent ce que représente l'héroïne pour eux -l'innocence incarnée, poussée à l'extrême- ce qu'ils veulent raconter à travers la série -"It's the ultimate 'starting over' story"- les grands thèmes qui seront abordés par la suite, les guests qu'ils aimeraient recevoir (Jane Krakowski, Bill Hader, Frances McDormand...). Ils donnent même quelques exemples d'intrigues à venir, très prometteuses, mais aussi la description rapide de quelques personnages qui croiseront la route de Kimmy. "She is not unlike Mary Tyler Moore or Hannah Horvath, she just has a much more extreme set of given circumstances. She is part pure innocent, like Will Ferrell in “Elf”, but she is also part wily survivor, like a young John McCain." 

   L'excellent pilote de Tooken est la promesse d'une comédie absolument charmante, à la fois totalement barrée et infiniment touchante, qui amuse autant qu'elle étonne et qu'elle émeut. On retrouve le ton si particulier de Tina Fey, avec des bouts de Liz Lemon, des références à la pop culture, particulièrement à la télévision, des situations improbables, des personnages secondaires parfaitement croqués et instantanément drôles. Il y a là le potentiel pour partir à chaque épisode dans un nouveau délire, sans répondre à trop de règles. Tooken inspire une grande liberté, c'est une bouffée d'air frais. Je suis déjà fan. 

Posté par LullabyBoy à 21:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,