16 avril 2011

The Vampire Diaries [2x 17]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Know Thy Ennemy // 2 73o ooo tlsp.

44030377


 vlcsnap_60765 vlcsnap_82736

    Vampire Diaries nous avait laissé sur un épisode particulièrement efficace, et c'était préférable vu la longue pause que la CW nous a imposée. Vampire Diaries nous revient toujours aussi en forme malgré un procédé douteux qui consiste à repousser au maximum les événements les plus importants, si bien que l'essentiel se déroule dans les dix dernières minutes. Les trente autres ? Pas que du remplissage, mais quand il y en a, il est particulièrement bon. Alors je n'ai aucune raison de me plaindre. Tout recommence là où nous nous étions arrêté : avec Tante Jenna qui découvre la mère d'Elena au pas de sa porte. C'était un bon cliffhanger mais sa résolution a été très vite évacuée puisque l'inutile s'enferme à double tour dans sa chambre sans en ressortir de tout l'épisode. J'ignore si les scénaristes attendent le Season Finale pour la tuer ou s'ils comptent faire de sa présence, advitam eternam, un running-gag, mais elle est, à ce jour, le seul personnage qui n'a jamais eu rien qu'une toute petite storyline intéressante. C'est dingue ! Même Matt commence doucement à avoir son importance. J'aime beaucoup l'idée qu'il collabore avec la mère de Caroline pour percer ses secrets. Pour une fois, ce sont les humains pur sang (exception faite d'Elena) qui complotent. C'est forcément prometteur. En revanche, il va nous falloir rapidement une explication. Caroline aurait-elle échoué à son examen "effacement de mémoire" lorsque Damon et Stefan lui ont appris les principes de la discipline ? En tous cas, j'ai trouvé la scène entre Matt et la shérif, dans la voiture de cette dernière, particulièrement émouvante. Ca n'a pourtant duré que quelques secondes. Puis c'est le groupe Snow Patrol qui a pris la parole et c'était beau aussi.

  Je ne m'attendais absolument pas à ce qu'Isobel se sacrifie. En même temps, était-ce vraiment un sacrifice ? Le peu d'informations qui nous sont données ne permettent pas vraiment de trancher. J'avoue que je n'ai pas tout compris de son petit manège mais le plan était une fois de plus imprévisible et malicieux. Voilà maintenant que Katherine est prisonnière de Klaus, lequel a pris l'apparence d'Alaric pour des raisons encore inconnues. Est-ce simplement pour trouver une nouvelle utilité au personnage ? Je ne suis pas contre mais alors j'espère qu'on nous expliquera de façon crédible pourquoi Klaus a choisi son corps à lui, et pas un autre. Un lien de parenté peut-être ? La bonne nouvelle donc, c'est que notre rencontre avec ce Klaus dont on nous parle tant depuis quelques temps est proche. Vu comme on a cherché à faire monter la sauce, ils n'ont pas intérêt à nous décevoir... Pour le combattre, Damon, Bonnie et Jeremy, un trio inédit et plutôt convaincant, rendent visite aux esprits des fameuses sorcières brûlées. Le but est clair : rendre Bonnie plus forte que jamais. La mission est réussie nous dit-on mais pour l'illustrer, on a choisi de nous en mettre plein les yeux et c'est un peu gratuit. Ce tourbillon de feuilles mortes, il était très bien fichu numériquement et ils ont dû faire péter le budget, mais il n'était pas une illustration très convaincante de la puissance supposée de la sorcière, je trouve. Sinon, j'ai beau chercher, je ne crois pas que Stefan ait été utile dans cet épisode. A vrai dire, Elena n'a pas fait grand chose non plus à part se faire kidnapper (pour la combientième fois déjà ?). Mais elle a partagé une scène super touchante avec son père. Ca valait bien le coup d'attendre.

vlcsnap_84184 vlcsnap_85244


// Bilan // L'attente entre le précédent épisode et celui-ci valait le coup : Vampire Diaries reste un divertissement au-dessus du lot qui alterne brillament les bouleversements émotionnels, les surprises et les pointes d'humour. La saison 2 en a dans le ventre et ce n'est pas fini...


26 février 2011

The Vampire Diaries [2x 16]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The House Guest // 2 98o ooo tlsp.

44030377


   vlcsnap_8765 vlcsnap_19484

   Ce n’est qu’après avoir vu cet épisode que j’ai appris avec tristesse qu’il n’y en aurait pas de nouveau avant… le 7 Avril ! Si j’avais su, je l’aurai savouré encore davantage… Toujours est-il qu’il était génial, encore meilleure que le précédent, et qu’il a fait pas mal avancer les choses mine de rien. Après quelques semaines de flou artistique, c’était franchement appréciable. Délivrée de sa cave, Katherine nous a fait son show à la perfection, sans la moindre fausse note, et son duo avec Damon fonctionne toujours aussi bien, surtout qu’il sait lui résister. Elle voulait montrer qu’elle était de bonne foi, qu’elle pouvait aider la petite bande mais son utilité s’est avérée plutôt limitée. Sa présence suffit. Ses rares face à face avec Elena sont toujours très excitants, en plus. Tant que John reste éloigné d’elles… J’ai beaucoup apprécié la scène au début de l’épisode où Elena fait référence à ce fameux lycée dans lequel ils ne mettent pour ainsi dire jamais les pieds ! Ca sentait le clin d’œil.

   Comme on s’y attendait, le cas Elijah n’est toujours pas réglé et n’est visiblement pas prêt de l’être. Son corps est apparemment indestructible. Si le feu ne le consume pas, pourquoi ne pas essayer de le couper en morceau avec une hache ? Les scénaristes se sont plutôt bien débrouillés pour réunir les deux camps ennemis, vampires et sorciers, autour de son corps. Le petit voyage de Luka dans la propriété des Salvatore était fort en suspense et, dès lors, sa mort, inéluctable. Celle de son père, Jonas, n’a pas tardé. Une fois de plus, des personnages secondaires périssent. Je trouve ça toujours un peu facile mais peuvent-ils vraiment faire autrement ? Au final, le père et le fils n’auront pas apporté grand-chose, si ce n’est des complications plus ou moins prenantes, mais je me méfie : cette fameuse Greta que Klaus retient prisonnière va forcément avoir un rôle à jouer dans le futur. Et si elle devenait une des nouvelles grandes méchantes ? C’est fort possible. Elle a toutes les raisons d’en vouloir à Elena et ses amis. Les scénaristes sont très doués pour laisser trainer quelques éléments dans un coin en attendant de trouver l’occasion parfaire pour les ressortir. La révélation de Bonnie est enthousiasmante car elle lui promet une intrigue dans les prochains épisodes : au cours de son dernier souffle, Jonas lui a rendu ses pouvoirs et lui a donné pour mission de tuer Klaus. Bonnie est apparemment facile à convaincre puisqu’elle semble vouloir s’exécuter sans broncher. Jeremy n’est pas plus choqué que cela. A vrai dire, nous non plus. N’était-ce de toute façon pas son but, comme celui de son entourage ? J’attends toujours que son histoire rejoigne celle d’Emily Bennett, dont on a beaucoup parlé dans cet épisode. Ce n’est sans doute pas anodin...

    A force de se dire que tante Jenna allait bien finir par découvrir toute la vérité sur Alaric, sur Isobel, et accessoirement sur Elena, on avait un peu oublié que Matt aussi était susceptible de découvrir un secret, celui de Caroline. Mais son secret ne peut pas s’expliquer sans dévoiler ceux de Damon, Stefan et… Elena, encore une fois. Tout est lié et l’engrenage est lancé puisque Caroline a déjà révélé une partie de son mystère à son petit-ami. Il réagit mal, le contraire eut été étonnant, et l’avenir de ce personnage est plus que jamais entre les mains des scénaristes. Soit ils se débrouillent pour qu’il oublie (il y a bien un vampire qui s’en chargera si Caroline ne le fait pas elle-même), soit ils assument et il apprend tout sur tout le monde et choisit, ou pas, de les rejoindre dans leur lutte. Soit il meurt, d’une manière ou d’une autre, et on est débarrassé. Mais ce serait dommage de ne pas l’utiliser au moins une fois correctement, non ? Les scènes post-révélation entre Caroline et Matt était bien jolies, mention spéciale à l’interprétation made in Candice Accola du culte Eternal Flame. C’était d’ailleurs amusant de choisir ce titre alors que le bar, quelques secondes plus tard, prenait feu sous la colère de Jonas.

  vlcsnap_12557 vlcsnap_15536


// Bilan // Cet épisode de Vampire Diaries ouvre le dernier chapitre de la saison 2 de la série de manière brillante. Le retour tant attendu d’Isobel en guise de cliffhanger, alors qu’Alaric vient tout juste de jurer à Jenna qu’elle était morte, est un bon moyen de nous faire patienter les quelques semaines qui nous séparent de la suite. Ce que la CW peut être cruelle !

19 février 2011

The Vampire Diaries [2x 15]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Dinner Party // 3 o7o ooo tlsp.

61074943


vlcsnap_575649 vlcsnap_576962

   Mes craintes face à la disparation temporaire des loups-garous à Mystic Falls n’avaient pas lieu d’être. Si cet épisode nous prouve une chose, c’est que tous les personnages secondaires, qu’ils soient intéressants ou pas, n’ont pas grande importance au final. La série n’est jamais aussi bonne que lorsqu’elle se concentre sur le quatuor Damon, Elena, Stefan et Katherine. Pas de Tyler, pas de Caroline, pas de Matt, et personne pour s’en plaindre ! En revanche, Jeremy et Bonnie sont de la partie cette fois et on a franchement toutes les raisons de s’en plaindre ! Pourquoi leur romance avance de façon aussi lente ? Quand on croyait qu’ils allaient enfin consommé, dans une ambiance romantique et chaleureuse tout à fait propice, il a fallu que le sorcier Jonas vienne les interrompre. Mais on peut lui être redevable de l’avoir privée de ses pouvoirs. Peut-être qu’une Bonnie sans tour de magie est une Bonnie moins agaçante ? Je suis toujours nostalgique de la période où je l’aimais bien, au tout début quoi.

   Le petit dîner autour duquel l’épisode s’est bâti a permis de souligner, dans un premier temps, à quel point Tante Jenna était le dindon de la farce dans cette histoire, et je crois qu’on en est arrivé à un point où les scénaristes s’en amusent. Dès qu’elle quittait la tablée pour débarrasser ou chercher le dessert (chose relativement curieuse étant donné qu’elle n’était pas l’hôtesse), ça s’agitait dans tous les sens, tant en parole qu’en acte. Qui n’a pas été surpris par le coup de poignard d’Alaric dans le dos d’Elijah ? Excellent passage qui réhabilite le personnage, au moins pour cette fois. Les enjeux étaient multiples, c’est ce qui a rendu le tout absolument passionnant. Oncle John qui s’invite et qui compte tuer Damon, Damon qui n’a qu’une idée en tête : sacrifier Elijah. Katherine qui opère un retour fracassant au cours d’un excellent et inattendu cliffhanger…

   Je suis un peu moins convaincu par les scènes de flashbacks, légèrement ennuyeuses, mais elles étaient bien amenées et avaient une vraie utilité : Stefan essayait de montrer à sa douce, grâce à sa longue expérience, que le sacrifice qu’elle était prête à faire relevait de la folie pure, qu’il fallait qu’elle continue à se battre. Ce qu’elle a finalement fait de manière admirable en s’auto-poignardant, même si elle ne prenait pas tant de risques puisque Damon était là. La lecture des mémoires des Gilbert s’entremêlaient parfaitement aux événements  se déroulant en parallèle à Mystic Falls. On peut dire que d’une certaine manière, ce show pour ados est quand même super bien pensé !

vlcsnap_576277 vlcsnap_580040


// Bilan // Dès que Vampire Diaries s’éloigne des vampires, justement, pour approfondir les intrigues des loups-garous ou des sorciers, elle n’est plus aussi efficace. Le retour aux fondamentaux dans cet épisode était donc salutaire. Dans ce dîner prenant et surprenant, il y avait à boire et à manger !

15 février 2011

The Vampire Diaries [2x 14]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Crying Wolf // 2 79o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_218209 vlcsnap_225228

   Jusqu'aux dernières minutes, cet épisode était bon. Mais le départ de Tyler en guise de conclusion a calmé mes ardeurs. Pas que je sois fanatique du personnage, ni de l'acteur et encore moins du déroulement brouillon de son intrigue, mais il a quand même apporté quelque chose de nouveau cette saison et c'était à peu près le seul. De toute façon, on est tous d'accord : il va revenir dans trois épisodes tout au plus, non ? C'est inquiétant pour les prochains par contre, puisque il n'y a pas d'autre très grosse intrigue en cours. Cela dit, l'affaire des doppelgangers peut continuer sans lui. On peut d'ailleurs remercier un des loups-garous, pote de Jules, de nous avoir remis les pendules à l'heure au sujet de la pierre de lune car, soyons honnêtes, on n'avait pas tout compris ! Puis c'était fait avec humour. Que demander de plus ? Le départ de Tyler a un mérite : mettre -provisoirement ?- un terme au triangle amoureux avec Matt et Caroline. Cela dit, ces deux-là ont encore leurs problèmes à régler, et pour être honnête, Matt est bien gentil mais c'est avec un bad-boy que l'on a envie de voir évoluer Caroline. Ou avec Tyler. Il pourrait justement se transformer en bad-boy pendant son voyage et l'affaire serait dans le sac ! C'est un peu tout l'inverse de Jeremy qui est devenu un trop gentil garçon. On est quand même content de le voir enfin embrasser Bonnie à pleine bouche. Laquelle a enfin trouvé une utilité dans cet épisode en hypnotisant Luka. Les aveux de celui-ci rendent d'ailleurs sa présence et celle de son père bien plus claire et bien plus intéressante par conséquent. Dans le même esprit, le premier vrai face à face entre Elijah et Damon valait le détour ! Il y a vraiment quelque chose à faire avec ce nouveau personnage avant que le fameux Klaus ne l'éclipse logiquement.

   Tante Jenna va-t-elle enfin découvrir la vérité sur les amis d'Elena et sur le sombre passé d'Alaric ? Le suspense dure... Okay, ce n'est pas très excitant mais cela pourrait aussi vouloir dire que ses jours sont comptés. Ceux de Jenna j'entends. Et ça, ça me plaît. Les interventions d'Oncle John beaucoup moins. C'est physique, il m'agace à chaque apparition. Le cliffhanger de l'épisode précédent qu'il avait initié ne trouve pas d'écho dans celui-ci, mais le retour de Katherine pourrait servir à combler le vide laissé par Tyler. Toute la partie se déroulant dans la maison au bord du lac m'a beaucoup plu. Les accents bucoliques sont les premiers reponsables, mais aussi l'agilité d'Elena qui sait désormais comment se débrouiller en cas de course-poursuite. Elle n'a pas totalement réussi son coup mais c'était bien tenté !          

vlcsnap_224087 vlcsnap_230317


// Bilan // Après quelques semaines de flottement, Vampire Diaries reprend du poil de la bête. Mais la bête s'en est allée...

06 décembre 2010

The Vampire Diaries [2x 10]

dnes_season4_tvd_damon_mini

The Sacrifice // 3 46o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_14215

   Sans doute parce que le prochain épisode aura pour mission de nous faire tenir plusieurs longues semaines sans notre dose hebdomadaire de Mystic Falls et qu'il faudra donc tout lâcher à ce moment-là, cet épisode avance lentement, prend des détours ennuyeux et inutilement compliqués pour atteindre un point final relativement décevant comparé aux cliffhangers précédents. Les Gilbert sont aussi attachants qu'énervants : ils foncent droit dans le mur tête baissée et ils sont les seuls à ne pas s'en rendre compte mais il faut reconnaître qu'ils n'ont pas tellement d'autres alternatives et qu'ils ne peuvent pas sans cesse se laisser porter et attendre que les autres, Damon et Stefan en l'occurrence, décident à leur place de ce qu'ils doivent faire. Jeremy est touchant dans ses tentatives de "devenir homme" et d'honorer la mémoire de ses ancêtres mais il s'y prend de manière bien trop maladroite. Ca vaut pour sa rencontre avec Katherine mais aussi pour ses sentiments envers Bonnie, de plus en plus à sens unique depuis l'arrivée de Luka dans l'équation. Elena agit stupidement aussi à sa façon mais on a du mal à lui en vouloir. Le problème de ce personnage actuellement, c'est qu"il étouffe à cause tous les nouveaux arrivants et ceux dont on parle beaucoup mais que l'on ne voit pas (encore) comme ce fameux Klaus. Rose, Elijah... on nous en rajoute même une autre qui sort de nulle part. Je comprends le besoin de renouveler un peu le casting et de relancer ainsi l'intérêt mais ça fait beaucoup à la fois. On ne prend pas le temps de s'intéresser à chacun d'entre eux. Rose reste la plus grosse déception à ce jour malgré sa relation avec Damon qui ne demande qu'à prendre son envol.

   Le schéma le plus intéressant, c'est celui qui se profile à la fin de l'épisode après de multiples rebondissements plus ou moins inspirés : Stefan se retrouve coincé avec Katherine et Damon et Elena sont forcés à s'allier plus que jamais et sans Stefan pour les séparer. Les scénaristes ont trouvé là une belle astuce pour bouleverser l'ordre établi mais je ne suis pas certain que cela puisse transformer les choses sur le long terme. Quoique pour Damon et Elena, quelque chose me paraît faisable. Pour Katherine et Stefan, je ne vois pas d'évolution possible. Contre toutes attentes, c'est la partie consacrée à Tyler qui passionne le plus. Il n'y a rien pourtant rien qui avance dans sa relation avec Caroline. On nous radote la même chose depuis trois épisodes. Mais la vidéo de la transformation en loup-garou de Mason était vraiment terrifiante et c'est rare que The Vampire Diaries atteigne ce degré-là de frayeur. L'angoisse de Tyler est devenue immense et palpable. Mais alors que faire de Matt dans tout ça ? Le pauvre erre comme une âme en peine... J'attends que les scénaristes trouvent LA bonne idée qui nous scotchera. Ils en sont capables.       

vlcsnap_14704


// Bilan // Un épisode faible au regard des précédents, mais pas mauvais. 


24 novembre 2010

The Vampire Diaries [2x 09]

dnes_tvd_elena_modifi__1

Katerina // 3 5oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_9259

   Nina Dobrev finira-t-elle vivante la saison ? J'espère en tous cas que la CW lui a offert un cachet plus conséquent pour cette saison 2 car elle doit tourner deux fois plus que les autres. Je ne vais pas la plaindre non plus hein. Dans cet épisode, nous n'avions donc pas une ni deux mais trois Katherine ! Enfin seulement deux techniquement mais les scènes du passé de Katherine donnaient l'impression d'avoir affaire à une troisième entité. D'un autre coté, elle n'a pas beaucoup changé au final puisque l'on découvre qu'elle a toujours été mauvaise. Moi qui suis friand des flashbacks dans Vampire Diaries j'ai été servi. Le but du jeu était plus que louable puisqu'il s'agissait d'expliciter enfin les vraies raisons de la venue de Katherine à Mystic Falls et je suis très surpris. Finalement, les Salvatore ne sont pas très importants dans son plan. Ce sont des pions. En revanche, Caroline, Bonnie, Tyler (tiens, j'avais jamais tilté : Bonnie Tyler - ouh le méga LOL) et Elena sont les clés du mystère. Cela donne tout à coup un poids considérable à la saison. Dommage que Katherine n'ait pas besoin d'une plante verte dans son plan, tante Jenna aurait pu elle aussi servir à quelque chose ! Certes, après son accident d'il y a quelques épisodes, on peut considérer qu'elle a déjà eu plus d'importance qu'en saison 1. On ne peut nier l'amélioration. Le duo Stefan/Caroline fonctionne plutôt bien et je dirais même de mieux en mieux. Ce n'est pas tellement une question d'alchimie mais surtout de bons dialogues. On n'est pas au niveau du duo Elena/Damon et il n'y a de toute façon pas les mêmes enjeux mais j'adhère. L'absence de Tyler dans cet épisode ne se fait pas trop ressentir mais on parle de lui et son importance dans les prochains épisodes ne pourra être que considérable. La pleine lune arrive...

   Bonnie et Jeremy, c'était bien partie mais l'arrivée d'un duo de sorciers père et fils vient bouleverser les plans du couple en devenir. Enfin c'est surtout Bonnie qui, telle une girouette, oublie rapidement Jeremy quand elle rencontre ce garçon que je n'ai pas trouvé séduisant du tout pour ma part (il faut dire qu'à coté de Jeremy, rien ne peut-être plus craquant !). Mais on sent très bien que, comme tout nouveau personnage, il est louche et veut du mal à quelqu'un. Ca deviendrait presque trop facile ce recours systématique à de nouveaux personnages secondaires pour bousculer l'ordre établi. Cela dit, ça change des séries incapables de créer des personnages secondaires convaincants. J'y trouve mon compte l'un dans l'autre. Puis c'est toujours l'occasion de cliffhangers hyper efficaces comme c'est le cas dans cet épisode. So... Content qu'Elijah ne perde pas de temps à mettre sa vengeance à exécution. On prépare par la même occasion l'avenir (la fin de la saison 2 ?) en évoquant le very big bad de la série, le vampire ultime, prénommé Klaus. Une excellente idée de casting serait la bienvenue car contrairement à la première saison, je trouve les guests un peu décevants cette année. Un mot pour terminer sur l'énigmatique Rose qui me plait bien et qui, surtout, va permettre à Damon de ne plus faire une fixette sur Elena pendant au moins quelques épisodes. Mine de rien, ça fait bizarre de le voir avec une autre. Vicky c'était il y a longtemps maintenant. Depuis, il n'y a pas eu grand monde qui est passé dans son lit. Pour le piège à filles de la série, c'était étonnant. 

vlcsnap_5989


// Bilan // Cet épisode donne à la saison une envergure supplémentaire qui me remplit d'espoir. Je ne vois pas comment les prochains épisodes pourraient ne pas être bons en fait. Les scénaristes sont dans une forme olympique et maîtrisent parfaitement leur série. C'est super rare cette impression (ce n'en est peut-être qu'une).

09 novembre 2010

The Vampire Diaries [2x 07 & 2x 08]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Masquerade // Rose

3 55o ooo tlsp. // 3 63o ooo tlsp.

44030378 // 44030377


vlcsnap_406366 vlcsnap_407410

    Masquerade est l'épisode parfait. Peut-être le meilleur de toute la série jusqu'ici. Moi y aller un peu fort ? Non non, je vous assure que je ne vois absolument pas quoi lui reprocher. De tomber dans la facilité ? C'est une constante dans la série et, à la limite, c'est un des épisodes les plus surprenants de sa jeune histoire. Vous vous attendiez vous à ce que les Salvatore se décident enfin à régler son compte à la Katherine ? Vous vous attendiez vous à ce que les scénaristes se privent si tôt dans la saison de celle qui a nourri les intrigues depuis la fin de la saison passée ? Si c'est le cas, vous êtes très forts ! Chapeau. Moi je ne m'y attendais pas du tout. J'ai été agréablement surpris. C'est risqué mais audacieux. Bien-sûr, ils ne sont pas allés jusqu'à tuer Katherine. On pourra ainsi la ressortir au premier coup de mou et relancer l'intérêt habilement. Mais quand même ! Vu la force du personnage de Katherine, tout l'épisode ne pouvait qu'être prenant. Et il l'a vraiment été. La sorcière qui sort de nulle part aurait pu être une facilité mais elle a un intérêt par rapport à Bonnie, qui est d'ailleurs enfin de retour et en bonne forme. Même si on ne la revoit pas tout de suite, je suis persuadé qu'elle a un très gros potentiel. Et tant pis si la confrontation avec Bonnie n'a pas eu lieu. Ce n'est que partie remise... Le rapprochement entre Bonnie et Jeremy sort de nulle part lui aussi ? Oui, un peu. Je ne vais pas le nier. Mais l'idée de les voir ensemble me réjouit et je trouve ça assez crédible bien que rapide. Je suis plus que pour ! Le rapprochement entre Caroline et Tyler sort de nulle part ? Là, je suis moins d'accord. C'est même assez logique. L'association vampire/loup-garou a un petit coté inédit qui me séduit déjà beaucoup. Bref, très beau travail pour remettre en avant des personnages secondaires qui partaient à la dérive. Dans le reste de la distribution des bons points : l'ambiance masquée terriblement sexy, la mort de la nièce Solis qui est un soulagement pour qui a dû supporter l'actrice Maira Walsh dans la saison 6 de Desperate Housewives, et puis les bons mots de Damon toujours, et les jolies chansons que l'on a très envie d'aller récupérer sur iTunes à peine l'épisode terminé ! Puis la scène finale entre Elena et Stefan m'a trop fait penser à Dawson et Joey pour que je ne l'apprécie pas.

   L'épisode Rose n'était pas parfait, lui, mais loin d'être mauvais pour autant. La menace Katherine étant mise en quarantaine, il en fallait une autre et les scénaristes n'ont pas chômé pour nous en offrir carrément plusieurs. La transition se fait sans aucune subtilité mais qu'importe : le divertissement est toujours sans fausses notes. On nous introduit à plusieurs nouveaux personnages via le kidnapping d'Elena. On voit tous les rebondissements arriver à des kilomètres mais cela n'empêche pas les scènes d'être efficaces. Bien que l'épisode porte son nom, Rose reste pour le moment un mystère mais elle pourrait bien devenir une pièce-maîtresse grâce à sa relation avec Damon. Elle peut apporter beaucoup de choses et offrir une nouvelle dynamique. Pourtant, dans le même temps, Damon avoue enfin ses sentiments à Elena lors d'un passage fort émouvant. De toute façon, je suis sûr qu'il faudra attendre la saison 3 pour qu'une relation Elena/Damon soit explorée. Autant que le Salvatore machiavélique s'amuse d'ici là ! Pas grand chose à dire sur Trevor, qui ne terminera pas l'épisode vivant, et sur Elijah, qui est un vampire d'un genre nouveau dans la mythologie de Vampire Diaries puisqu'il a plus de 500 ans. Un bon moyen d'explorer en profondeur le passé de Mystic Falls et expliquer enfin la ressemblance frappante entre Elena et Katherine. C'est vrai, on n'a jamais eu d'explication là-dessus et c'est pourtant une question essentielle. On introduit ainsi le terme des doppelgangers... Je me suis surpris à rêver qu'il existe une troisième femme ressemblant à Elena quelque part. Juste parce que ça m'amuserait de voir Nina Dobrev dans trois rôles différents en même temps. Mais ça la tuerait certainement. Trop de travail... Les relations Jeremy/Bonnie - Caroline/Tyler se solidifient avec délicatesse. Le mielleux réussit à ne pas être ni trop chiant ni trop ridicule. Une sorte d'exploit en somme.   

vlcsnap_409790 vlcsnap_406838


// Bilan // Avec ces deux épisodes, qui marquent la fin d'un cycle et le début d'un autre, The Vampire Diaries prouve qu'elle ne peut plus être considérée uniquement comme un guilty-pleasure. Il n'y a pas de honte à l'apprécier puisqu'elle est très bien écrite dans son genre. Ce n'est pas Breaking Bad ou Big Love, on est bien d'accord là-dessus, mais ce n'est pas non plus Les Frères Scott ou Gossip Girl. C'est d'une efficacité rare. Je suis admiratif !   

30 octobre 2010

The Vampire Diaries [2x 06]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Plan B // 3 62o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_95579

   Mon enthousiasme vis à vis de The Vampire Diaries devient sans doute trop débordant pour que je puisse garder un minimum de crédibilité à vos yeux. Je vais toutefois oser dire que je trouve les acteurs de la série vraiment très bons et de mieux en mieux. Je n'avais jamais douté du talent de Nina Dobrev et elle nous prouve depuis le début de cette saison qu'elle est capable d'endosser deux rôles simultanément avec dextérité. Ce doit être schizophrénique. Sans parler du fait qu'elle travaille du coup deux fois plus que tous les autres ! Mais celui qui m'a très agréablement surpris dans cet épisode, c'est Paul Wesley quand, à la toute fin, Stefan fond en larmes. Il était très juste, pas du tout dans l'exagération. Et puis je trouve ça innovant un vampire qui pleure. On y est rarement confronté. Je suis moins fasciné par le jeu de Ian Somerhalder qui a tendance à en faire un peu trop. Il a les yeux qui frétillent sans arrêt et ça devient lassant. Après, on ne lui offre pas tellement la possibilité de faire autre chose mais c'est préférable pour le moment. On l'aime comme ça : cynique et sans pitié. Candice Accola nous avait caché ses capacités, sans doute à cause d'un personnage unidimensionnel à l'origine. Ses quelques scènes avec sa mère faisaient un peu bouche-trous par rapport au reste mais elles étaient émouvantes. C'est dommage au final que pas plus d'importance ne soit accordée au Shérif Forbes. J'aurais aimé que Caroline n'efface pas sa mémoire. Je ne suis pas certain qu'elle aurait gardé le secret bien longtemps... On ne le saura jamais !

   Comme l'épisode précédent le laissait présager, les personnages inutiles de la série reviennent doucement au premier plan, à commencer par Matt qui risque d'être comme prévu le fameux mort qui déclenchera la malédiction Lockwood sur Tyler. Du moins c'est ce que les scénaristes veulent nous faire croire mais on se doute bien qu'un Alaric ou qu'une tante Jenna a plus de chances d'y passer. C'est devenu une habitude : les scénaristes tiennent avant tout à nous surprendre, quitte à ce que l'on soit obligé de fermer les yeux sur quelques détails douteux. Ici, par exemple, s'il était nécessaire de trouver à Bonnie l'occasion de faire un de ses tours de passe-passe, ne serait-ce que pour justifier le salaire de Katarina Graham, il aurait fallu trouver mieux qu'une vision hyper facile pour faire avancer l'intrigue. Il ne faut pas que la magie devienne un outil de facilité, comme trop souvent dans ce genre de séries. Charmed en sait quelque chose : elle ne reposait que sur ça. L'insertion de Jeremy dans l'intrigue des Lockwood est beaucoup plus réussie et paraît plus naturelle. Et puis je ne sais pas ce qui arrive à Steven R. McQueen mais il est de plus en plus appétissant. Bon et puis Jenna et Alaric gardent une certaine inutilité mais on sent l'envie de les faire participer d'une manière ou d'une autre. C'est louable. Quant à la mort de Mason, elle est surprenante mais pas tant que ça. Disons qu'on commence à savoir quel sort est réservé à tous les personnages qui débarquent à Mystic Falls en cours de route. Je pensais quand même qu'il survivrait plus longtemps. Mais tout va toujours très vite dans Vampire Diaries et c'est ce qu'on aime aussi.      

vlcsnap_108373


// Bilan // Les épisodes vont crescendo en qualité et en tension. Jusqu'où Vampire Diaries est-elle capable d'aller pour nous plaire ?

18 octobre 2010

The Vampire Diaries [2x 05]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Kill Or Be Killed // 3 47o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_49999

   La malédiction de la saison 2 ne s'abattra visiblement pas sur The Vampire Diaries. En tous cas, pour le moment, elle est excellente et à la hauteur des derniers épisodes de la saison 1. Les intrigues avancent à chaque épisode, un peu ou beaucoup, le seul souci étant que plusieurs personnages n'arrivent pas à trouver leur place. Si Jeremy sort enfin de sa chambre, Bonnie est toujours aux abonnées absentes, tout comme Alaric et Jenna mais on est déjà plus habitués. Pas de Matt non plus, mais je lui prédis un destin bien funeste à ce garçon. Ca m'étonnerait qu'il soit encore présent en saison 3. La transition est toute trouvée pour parler des Lockwood et de la révélation que Mason fait à Tyler. Pour que la malédiction qui sommeille en Tyler se réveille, il faut qu'il tue quelqu'un. C'est ce qui est arrivé à Mason, alors manipulé par Katherine. Et il l'est toujours, ce qui constitue un cliffhanger bien efficace et bien prometteur. Les deux intrigues vampires vs loups-garous étaient trop cloisonnées jusqu'ici. Ce ne sera certainement plus le cas. Alors qui Tyler va-t-il tuer pour se révéler ? Les options ne sont pas si nombreuses si l'on part du principe qu'il ne tuera pas un personnage inventé juste à cet effet. Matt est donc une option à prendre en considération même si on voit mal comment ça pourrait arriver. Il peut se passer beaucoup de choses d'ici là. Il y a Tante Jenna aussi. Je me dis qu'elle ne fera pas long feu. Et puis l'autre solution, c'est Jeremy. Les scénaristes viennent tout juste d'opérer un rapprochement entre Tyler et lui, ce n'est sans doute pas anodin. Bon, il fallait bien lui faire faire quelque chose aussi. Mais avec sa bague protectrice, Jeremy peut-il mourir ? Ca marche pour les vampires mais est-ce que ça marche pour les loups-garous ? Je vois mal Jeremy vraiment mourir en tous cas. Ce serait une vraie perte. Et dire qu'il est prêt à s'acoquiner avec la nièce Solis...

   J'ai beaucoup aimé la scène de "don de sang" d'Elena à Stefan. Ca faisait longtemps qu'une de leurs scènes romantiques ne m'avait pas d'effet. Je ne suis même pas certain que ce soit déjà arrivé en fait. C'était beau. Et tout à coup, je comprends (un peu) toute cette folie autour des vampires et de Twilight. Il y a quelque chose dans ces récits de fascinants. C'est difficile à décrire, parce que c'est très repoussant et effrayant aussi. Bref. La partie sur Caroline et sa mère était assez prévisible dans l'ensemble et pas aussi émouvante qu'elle aurait dû une fois la vérité découverte, mais c'était déjà bien d'explorer plus en profondeur leur relation. Les scénaristes étaient toujours restés en surface. 

vlcsnap_61311


// Bilan // Il se passe en général pas mal de choses dans les épisodes de Vampire Diaries mais celui-ci était particulièrement chargé en événements et révélations. Ca ressemblait à un pré-final, sauf qu'on en est qu'au 5ème épisode de la saison 2 !

13 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 01]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

The Return (Season Premiere) // 3 36o ooo tlsp.

44030377

   Après avoir passé l'été à Bon Temps avec plus ou moins de bonheur, je suis heureux de retrouver Mystic Falls et plus généralement mes petites séries adorées puisqu'il s'agit là de ma première review de la saison 2010/2011. Il y a un an, je n'aurais jamais cru attendre avec impatience le deuxième Season Premiere de Vampire Diaries. Comme quoi, tout arrive ! J'avoue que c'est une des séries qui m'a le plus manqué ces derniers mois, en partie grâce à un dernier épisode très efficace. Ce retour est réussi. Je dirais même que je n'ai pas été déçu une seule seconde.

   Nina Pile/Nina Face. J'adore les nouvelles saisons qui reprennent exactement là où les précédentes s'étaient terminées. C'est le cas ici. Les élipses temporelles, c'est souvent faire le choix de la facilité. Le rencontre avec Katherine reprend donc exactement là où on l'avait laissée. Faire plus ample connaissance avec elle, c'est un plaisir mais pas seulement parce qu'on nous l'avait promis. Aussi et avant tout parce que c'est l'occasion de découvrir Nina Dobrev dans un autre registre. Elle s'était déjà bien améliorée dans le rôle d'Elena, quitte à devenir même vraiment convaincante, mais elle nous offre maintenant une excellente prestation en grande vilaine. Et ça ne tient pas qu'au brushing vaporeux ! Katherine est exactement comme on la fantasmait : perverse et dangereuse. Elle a la beauté du Diable. Ce moment où elle entre dans la maison des Lockwood était magistral ! Chaque face à face entre Katherine et l'un des personnages principaux était un régal. Même avec Bonnie ! Je l'adore mais c'était plaisant qu'on lui cloue le bec de la sorte. Elle a pris un peu trop confiance en elle la sorcière. Le duel verbal le plus faible est celui qui opposait Katherine à Stefan, sans doute à cause de ce dernier, toujours un peu trop mollasson. Au passage, j'ignorais que Paul Wesley avait fait une grève de la faim pendant l'été mais c'est impressionnant. Ca ne l'empêche pas d'être appétissant, certes, mais trop de veines tue les veines hein... Le meilleur duo, sans surprise, c'est Katherine Vs. Damon. La scène en elle même était géniale mais ce qu'elle implique pour la suite l'est encore plus. Il ne faudrait pas que le retour de Katherine se résume à son besoin de récupérer Stefan dont elle dit avoir toujours été amoureuse, mais c'est une première motivation intéressante ! Si on ajoute un peu de mythologie derrière tout ça, façon tombeau de la saison 1, on tient là une excellente intrigue pour la suite de la saison. L'intérêt de l'entreprise, c'est aussi la déchéance de Damon. Il commençait à devenir trop gentil. Ca n'aura pas duré longtemps et tant mieux. Juste le temps de nous émouvoir furtivement au détour du regard abattu de Ian Somerhalder. On est d'accord que jusqu'ici, le mot d'ordre de ce Season Premiere était efficacité mais pas surprise.

  Bonnes et mauvaises surprises. Bizarrement, ce sont les personnages secondaires qui m'ont le plus surpris. Non, pas Tante Machin. Elle ne sert toujours à rien. Son Alaric n'est même pas apparu d'ailleurs. Je parle surtout de Jeremy et Caroline. Le premier a trouvé le moyen de se rater deux fois. Passé la déception qu'il ne devienne pas un vampire (c'eut été sympathique), le voilà qui se fait tordre le cou par Damon. Il n'en meurt pas, bague de protection oblige (je ne peux pas m'empêcher de trouver ce subterfuge toujours aussi ridicule) mais ça fait indéniablement son effet. Impossible de savoir du coup ce qui attend Jeremy cette saison puisqu'il s'est fait voler la vedette en beauté et j'y viens, mais tant que Steven R. McQueen ne passera pas chez le coiffeur, je crois qu'il ne mérite pas plus d'attention ! Caroline prend finalement sa place de possible future vampire et j'aime autant dire qu'avec ce que l'on vient de nous faire miroiter, il y a intérêt à ce que les scénaristes aillent jusqu'au bout ! Je n'avais pas imaginé une telle configuration mais elle me séduit beaucoup. Dans l'idéal et désolé pour la comparaison, mais j'aimerais qu'elle devienne une sorte de Jessica de True Blood bis. Pas juste une hargneuse violente parce qu'on a déjà notre dose à ce niveau-là. Ou comment rendre intéressant un personnage qui sombrait dans le ridicule... La grosse déception de l'épisode vient de Tyler dont le statut de loup-garou n'est pas confirmé. On tourne autour du pot pour mieux nous faire languir mais ce n'est pas fait avec imagination. C'est plan-plan, un peu chiant même comparé à tout le reste qui est hyper prenant, et cliché avec le retour d'un membre de la famille Lockwood qui aidera certainement Tyler à prendre conscience de ce qu'il est. En tous cas, qu'il s'agisse de Tyler ou de Caroline, il y a un beau potentiel à exploiter. C'est enthousiasmant !


// Bilan // The Vampire Diaries revient en grande forme et prouve qu'elle a encore beaucoup d'histoires à raconter. Efficace et rythmé, ce Season Premiere est un quasi-sans-fautes. L'année commence bien à Mystic Falls ! Espérons qu'il en soit de même à Wisteria Lane, au Seattle Grace, à Pasadena, à McKinley...