14 septembre 2010

Hellcats [Pilot]

19481706_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100723_100014

A World Full Of Strangers (Series Premiere) // 3 o2o ooo tlsp.

44030375_p

What About ?

Pour réaliser son rêve de devenir avocate et quitter Memphis et sa mère alcoolique, Marti Perkins est contrainte de rejoindre les Hellcats, la légendaire équipe de pom-pom girls de l’université locale. De sa prestation dépend sa bourse d’études, et donc son avenir. La jeune femme se retrouve propulsée en pleine compétition, la coach des Hellcats étant déterminée à accéder aux championnats nationaux...

So What ?

Non mais au secours quoi ! Je ne vais pas faire une tartine sur le pilote de Hellcats car il n'en vaut vraiment pas la peine, comme la plupart des autres séries de la CW à vrai dire. Laissez-moi juste le temps de vous expliquer pourquoi il est si mauvais. Avant toute chose, si la série a vu le jour, c'est clairement grâce au succès de Glee. Elle veut s'inscrire dans la même mouvance tout en oubliant que ce qui a le fait succès de Glee, du moins au début, ce sont ses personnages extravagants et son ton décalé, parfois osé. Ici, il n'y a rien de tout ça. Ce n'est pas juste classique, sans originalité et sans surprise, c'est carrément super ringard ! J'imagine que les pom-pom girls ne sont pas passées de mode aux Etats-Unis, et elles ne le seront sans doute jamais, mais toute la vague de teen movies de ce style, c'était il y a 10 ans ! Alors bien-sûr, il y a eu High School Musical entre temps qui a été un succès planètaire malgré sa "médiocrité efficace". Sans compter tous les navets type "Sexy Dance", qui trouvent un public (d'adolescentes un peu co-connes de 12 ans et demi). Et puis il faut avouer que toutes les séries de Disney Channel ne sont pas plus réussies mais pourtant fonctionnent. Et si l'on se base sur le score du pilote (mais la chute est à venir), la CW n'a pas fait un si mauvais calcul. Le truc, c'est que la série aurait pu être bien écrite malgré son thème hyper léger. Elle aurait pu être fun. Elle aurait même pu être attachante. Tout ça n'est pas incompatible.

Au lieu de ça, on nous sert des scènes ridicules : l'héroïne qui danse sur son vélo, dans la rue, puis dans son salon; ou qui improvise trois saltos sur la pelouse du campus après avoir appris qu'elle était admise chez les Hellcats; ou qui plus généralement accompagne chacun de ses mouvements par un rictus peu gracieux sur son visage. Elle est rebelle alors elle use de second degré avec son meilleur-ami supra ring' lui aussi, qui semble tout droit sorti des années 80, et dont elle est sans doute secrétement amoureuse, à moins que l'idiote ne s'en soit pas encore rendue compte. Enfin vous voyez le genre. C'est ça pendant 40 minutes. Un défilé de clichés, servi avec des ralentis ridicules pour faire durer le massacre. On ne nous épargne même pas la scène du peignoir volé. Un classique de chez classique. A ce moment-là, j'ai eu sacrément honte pour toute l'équipe de la série. De la bitch ? Rassurez-vous, il y en a. Mais de la soft façon Gossip Girl et 90210 bien-sûr. L'action se situe à Memphis ? Oui et alors ? Les gens n'ont pas d'accent et les décors naturels sont passe-partout. Les acteurs et les actrices ? Malgré mon affection pour Sharon Leal et Gail O'Grady, je suis dans l'obligation de constater que ça pèche même à ce niveau-là. La star du show n'a pas de charisme dès lors qu'elle arrête de danser, ses nouvelles "copines" ne sont pas meilleures et la galerie de personnages masculins, plus que légère, n'offre même pas un plaisir des yeux. Leurs corps ne sont pas dégueulasses mais leurs têtes... ils sont vilains quoi ! Si même sur ça, la CW se rate, mais où va le monde ? Je vous le demande. Pour ma part, Hellcats, c'est plié. Je ne me suis pas fait chier pendant le visionnage du pilote mais strictement RIEN ne m'a donné envie de revenir en deuxième semaine. Pire, ça m'a presque rendu impatient de retrouver Glee ! Je préfère perdre mon temps à faire quelques abdos et quelques pompes sur ma moquette. Ce sera plus utile et moins atroce.      

What Else ?

Une bande-annonce bien-sûr. De 30 secondes. Et je vous assure que c'est bien suffisant. L'essentiel y est résumé. Pas la peine de regarder le pilote.


02 février 2009

Private Practice [2x 14]

dnes_v2_private_mini_ban

Second Chances // 7 74o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3

vlcsnap_23057

   Je fondais beaucoup d'espoir dans le retour de ce cher Archer Montgomery, célèbre frère d'Addison, également grand chirurgien, et je ne suis pas déçu. Enfin pas tout à fait. Disons que son arrivée au Pacific Wellcare est un peu facile, presque attendue. Le cas médical qu'il doit gérer avec Addison n'est pas passionnant et pas plus émouvant que ça, il est de toute façon là uniquement pour faire intéragir les deux personnages. Dans un premier temps, ils se comportent comme des gamins, comme quand ils avaient 7 ans, puis ils repassent en mode adulte en se disant des choses matûres et franches. Jolie évolution tout au long de l'épisode. A coté de ça, Archer se tape toujours Naomi et elle voudrait un peu plus que ça. Ce n'est pas son genre car lui se définit comme un feel-good guy mais il va peut-être faire une exception pour elle. J'aime bien l'intéraction entre les deux personnages. Ce n'est pas exceptionnel mais ça prend bien. Maintenant, je m'attendais à une révélation fracassante sur les vraies raisons du retour de Archer -sa première venue était vraiment louche- mais rien.

   J'aime beaucoup la tournure que prend la relation Sam/Naomi. Ils sont maintenant amis, c'est clair et net, et ils réussissent à se parler de leurs vies amoureuses respectives sans que cela ne soit difficile pour l'un ou pour l'autre. Ca semble naturel. Je crains que ça ne dure pas très longtemps mais pour le moment, c'est sympa à regarder. Puis Sam me plaît. Il est assez discret dans l'ensemble mais quand il est là, il est touchant et funny. Son coté maladroit certainement. Il ne l'était pas du tout au début de la série d'ailleurs, au contraire. Mais c'est une contradiction qui en vaut la peine ! J'aime beaucoup Charlotte, un des meilleurs personnages de la série -si ce n'est le meilleur- mais là, elle m'a gonflé avec sa fierté. Utiliser ce qu'elle appelle son "humiliation" pour en faire une intrigue sur tout l'épisode me semble un peu faiblard. Quant à la décision de Cooper et Violet d'habiter ensemble, c'est la dernière chose à faire ! Ils vont tomber dans les bras l'un de l'autre et c'est quelque chose qui doit arriver mais pas tout de suite, dans longtemps. C'est une évidence mais qui n'aura plus d'intérêt dès lors qu'ils la découvriront. En attendant, cette cohabitation peut être sympathique tant que ça ne dérape pas. Le cas médical dont s'occupe Naomi et qui requiert l'avis de la psy qu'est Violet n'était là encore pas passionnant. Une mère qui a perdu sa fille souhaite porter l'enfant que sa fille aurait dû avoir grâce à des embryons congelés. C'est curieux, cocasse mais ça s'arrête là. Je n'ai pas trop compris pourquoi Naomi semblait plutôt partante alors que d'habitude, elle est à peu près contre tout mais c'était l'amour, certainement. Quant au reflet entre l'histoire de cette femme et celle de Violet, il était grossier.

vlcsnap_39546


// Bilan // Un épisode lambda qui ne vaut que pour les relations entre les personnages. Les cas médicaux sont d'un ennui mortel. La semaine prochaine, l'heure du cross-over avec Grey's est venue !

17 janvier 2009

Private Practice [2x 12]

dnes_v2_private_mini_ban

Homeward Bound // 8 49o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_361813

   Que d'émotion ! Les filles de Private Practice sont vraiment excellentes, chacune dans leur genre. Pour une fois, cette chère Naomi n'était pas trop énervante, voire même pas du tout. Qu'elle s'inquiéte pour sa fille lorsque celle-ci rencontre la nouvelle petite-amie de son père me paraît légitime. Maintenant, venant d'une femme qui n'a pas hésité à rompre, puis se remettre, puis re-rompre avec son mari, tout ça plus ou moins sous les yeux de sa fille, c'est un peu limite ! En tous cas, ça s'est fait dans le calme, dans l'humour, et à aucun moment le ton n'est monté, point de dispute inutile, ni de guéguerre stérile, c'était parfait et mâture. De leurs cotés, Addison et Violet s'adonnent au libertinage ! Oh la, pas ensemble hein ! Quoique ce ne serait pas une mauvaise idée ... Non, séparement, mais avec plusieurs hommes à la fois ! Surtout Violet. Elle couche toujours avec Pete mais aussi, en parralèle, avec Sheldon ! Il bande à nouveau donc autant en profiter ! Elle en profite tellement qu'elle en a le vagin tout égratigné. Elle est obligée de se faire osculter par Addison, en présence de Naomi. Une scène bien amusante. Finalement, la vérité éclate au grand jour. Pete prend mal la nouvelle et lance un terrible "Who are you ?" tandis que Sheldon en profite pour lui prendre la main et lui dire que lui, il l'accepte comme elle est. Adultérine donc. "We're all a mess". C'est bien vrai ça ... En ce qui concerne Addison, c'est le flou artistique ! Elle revoit Kevin mais quelque chose s'est définitivement cassé entre eux. Ce n'est plus comme avant. Alors elle se tourne vers Wyatt, assez insistant. Pour le moment, ils n'ont pas couché ensemble. Je doute que Wyatt soit fait pour elle mais on reconnaît bien là notre Addison. She's a mess too, like everyone else.

   Les cas médicaux de cet épisode étaient particulièrement touchants. Celui de cet homme qui ne peut plus avoir de contact avec sa fille, contagieuse, était même déchirant. Ah, j'ai versé la larmichette de circonstance. En revanche, je n'ai pas tout compris sur la partie médicale en elle-même ... Le cas de cette mère devenue lesbienne sur le tard était pas mal non plus. La façon dont cela a été amené était intéressant. Après, le déroulement de l'histoire est sans grandes surprises. Pour finir, Charlotte et Cooper nous ont offert certainement le plus beau moment de la série depuis ses débuts. Le père de Charlotte est en train de mourir, elle doit le débrancher mais n'y arrive pas. Cooper le fait pour elle. Elle refuse de craquer mais ne réussit pas à se contenir longtemps et tant mieux. Il n'était pas question de leur relation amoureuse ici, cela aurait très bien pu être de l'amitié aussi. Mais ça les renforce, c'est certain. C'était vraiment très émouvant (il faut avouer que les petites musiques en fond sonore aident bien aussi !).

vlcsnap_363869


// Bilan // Un épisode rempli d'émotion avec plusieurs scènes vraiment très émouvantes. Et un peu de comédie aussi, histoire de contrebalancer. Une réussite !

 



  1