16 mars 2009

The United States Of Tara [1x o9]

unitedstatesoftara

Possibilty //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_197971

   Yepa ! Marshall et son pote sont enfin passés à la vitesse supérieur. C'était criant de réalisme. L'impression d'avoir déjà vécu cette scène. Bon, en fait, c'était pas une impression. On ne sait pas bien ce qu'il se passe dans la tête de Jason. Ce baiser lui a-t-il plu ? Ca l'a visiblement déboussolé mais ça ne lui a pas forcément déplu. Et puis personne ne l'obligeait à rendre à Marshall son premier baiser. On a un peu de peine pour Marshall quand même. En tous cas, il a beaucoup de chance. Il a des parents formidables qui l'accepte comme il est, son père notamment. Y'a-t-il beaucoup de pères qui sont si à l'aise avec l'homosexualité de leur fils ? Je ne crois pas. La petite discussion entre Marshall et Charmaine était très drôle dans son genre. Cette fille m'éclate.

   Une grande partie de l'épisode est consacrée à un petit road-trip entre mère et fille. C'est agréable de découvrir Kate et Tara dans un autre environnement et avec d'autres gens. En l'occurence, on a droit à deux guests : Ryan Eggold, le seul acteur de Dirt et de 90210 qui aurait presque pu me donner envie de rester, et Ken Marino, le Vinnie Van Lowe de Veronica Mars. Je n'en suis pas spécialement fan mais il joue bien le dragueur looser. Les conversations entre Tara et sa fille sont intéressantes et l'arrivée de T. bouscule un peu tout ça pour notre plus grand bonheur ! Ce n'est pas mon alter préféré mais Toni Collette joue vraiment super bien la chaudasse vulgaire (car il y a des chaudasses pas vulgaires mais c'est un autre sujet ...). Finalement, le seul point légérement négatif de l'épisode, c'est les recherches de Max qui se poursuivent. Je sais bien qu'il veut l'aider mais il devient plus lourd qu'autre chose. Qu'il la laisse comprendre les choses par elle-même...


// Bilan // En fait, une vraie bonne dramédie, c'est ça, c'est Tara.


  1