15 mars 2010

Ciné Mix [Février 2010]

44068083

Coup De Coeur


19216325_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20091223_123209A SINGLE MAN  44030378

   Los Angeles, 1962. Depuis qu'il a perdu son compagnon Jim dans un accident, George Falconer, professeur d'université Britannique, se sent incapable d'envisager l'avenir. Solitaire malgré le soutien de son amie la belle Charley, elle-même confrontée à ses propres interrogations sur son futur, George ne peut imaginer qu'une série d'évènements vont l'amener à décider qu'il y a peut-être une vie après Jim... // A Single Man m'a bouleversé. Tom Ford a frappé fort pour son premier film. Je doute même qu'il réussisse à faire mieux. Allier de la sorte fond et forme, esthétisme et émotion, élégance et profondeur, est inespéré. Chaque plan, chaque ralenti semblent exprime une émotion. Chaque ligne de dialogue est intense. Chaque apparition, qu'il s'agisse de celle très courte de Lee Pace, celle très significative de Ginnifer Goodwin, celle jouïssive et magnifique de Julianne Moore, ou celle décisive et optimiste de Nicholas Hoult, est bouleversante. Quant à Colin Firth, il est impressionnant de justesse, de pudeur, d'humour. Une vraie révélation pour moi qui le connaissait mal, Bridget Jones mis à part. Un dernier mot sur la musique qui sublime le tout majestueusement. C'est un très grand film sur le deuil, la solitude, le renoncement et l'espoir.

Les Autres Films   


SHUTTER ISLAND  44030376

19151192_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20090807_042312   En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l'île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L'une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d'une malade, ou cryptogramme ? // Je savais malheureusement que je serais déçu par cette adaptation du livre de Dennis Lehane, l'ayant lu. Il était très intense et je m'étais représenté cette île mystérieuse autrement : plus sombre, plus effrayante. Je n'ai pas frissonné pendant le film et je n'ai pas ressenti cette même angoisse face à la tempête, timide à l'écran. On a connu Martin Scorsese plus inspiré. Aucun plan ne m'a marqué. Leonardo Dicaprio est bon mais pas exceptionnel. En revanche, j'ai beaucoup aimé les flashbacks, admirablement filmés et portés par une Michelle Williams habitée par son personnage. Il n'en fallait pas tellement plus pour que le film soit réussi. Quant au twist, puisqu'il est impossible de ne pas l'évoquer... disons qu'il est probablement moins évident à la lecture du livre qu'à l'écran.

IN THE AIR  44030376

19184235_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20091016_125053   L'odyssée de Ryan Bingham, un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille) jusqu'à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre... // Après l'excellent Juno, j'attendais beaucoup de ce nouveau film de Jason Reitman. J'en avais lu beaucoup de bien qui plus est. Pourtant, j'ai l'impression d'être resté sur le tarmac. In The Air ne décolle jamais vraiment malgré un propos original et traité avec autant d'humour que de réalisme. La satire sociale est finement écrite. George Clooney est bon mais ce n'est pas une surprise. Mais alors qu'est-ce que je n'ai pas aimé au juste ? Je l'ignore presque. Je sais que je me suis beaucoup ennuyé au milieu du film, que je l'ai trouvé bien trop long et que l'histoire la plus intéressante à mes yeux, celle de l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux (Vera Farmiga est géniale), n'est pas traitée avec la profondeur qu'elle aurait mérité. On reste un peu sur sa faim même si la conclusion est intéressante et relativement surprenante.

DAYBREAKERS  44030376

19230049_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20100121_050301   En 2019, les vampires ont pris le contrôle de notre planète. Les humains ne sont plus qu'une petite minorité, entretenue uniquement pour nourrir la population dominante. Edward Dalton est un vampire qui travaille dans la recherche. Il refuse de se nourrir de sang humain et oeuvre sans relâche à la mise au point d'un substitut qui pourrait à la fois nourrir ses semblables et sauver les derniers spécimens d'hommes. Lorsqu'il rencontre Audrey, une jeune survivante humaine, il va découvrir un secret biologique qui peut tout changer... // Daybreakers est un film relativement étonnant et même assez intéressant dans le fond. Cela aurait pu être une série B sur des vampires médiocre, comme il y en a tant d'autres, mais le scénario de départ est suffisamment original pour capter l'attention. Le casting est bon, ce qui ne gâche rien. Je ne retiendrais pas la prestation de Ethan Hawke, pourtant bonne, mais plutôt celle de Willem Dafoe. Niveau réalisation, il y a de bonnes idées. On frise parfois le ridicule, c'est sans doute le genre qui veut ça et c'est un peu dommage. Et puis j'ai mis du temps avant d'être vraiment pris dans l'action. Ce film n'est ni bon ni mauvais et il ne laisse pas un souvenir impérissable. Mais je ne suis pas mécontent de l'avoir vu.

Avant-Première


L'ARNACOEUR  44030377

19256845_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20100226_045411   Votre fille sort avec un sale type ? Votre soeur s'est enlisée dans une relation passionnelle destructrice ? Aujourd'hui, il existe une solution radicale, elle s'appelle Alex. Son métier : briseur de couple professionnel. Sa méthode : la séduction. Sa mission : transformer n'importe quel petit ami en ex. Mais Alex a une éthique, il ne s'attaque qu'aux couples dont la femme est malheureuse. Alors pourquoi accepter de briser un couple épanoui de riches trentenaires qui se marie dans une semaine ? // Je vous en supplie : allez voir ce film ! Pourquoi ? Parce qu'il faut soutenir ce genre de comédies romantiques françaises à l'américaine bien trop rares, dans l'esprit de Hors de Prix avec Gad Elmaleh et Audrey Tautou pour ceux qui s'en souviennent. L'Arnacoeur mérite d'être un succès. Je ne sais pas pourquoi je me sens investi de la mission de le défendre, si ce n'est qu'il m'a vraiment plu. Il est très drôle grâce aux deux personnages secondaires incarnés par Julie Ferrier et François Damiens, et très attachant grâce à Romain Duris et Vanessa Paradis qui forment un duo très convaincant. Les répliques sont soignées, l'émotion n'est pas factice et puis il y a cette scène dansée que je trouve formidable. Non vraiment, vous auriez tort de vous en priver ! Et la petite info en plus : il a été co-écrit avec Jeremy Doner, un scénariste de Damages. Le film et la série n'ont rien en commun mais bon. C'est suffisamment rare pour le souligner !


  1