01 juillet 2012

"Lignes de Vie" Vs. "Talons Aiguilles et Bottes de Paille"

20147729

44030376

Amies d’enfance, Chloé et Justine, 38 ans, mènent deux existences très différentes : la première est une ambitieuse journaliste célibataire, l’autre une femme au foyer épanouie. Tout bascule le jour où Yann, leur amour de jeunesse, réapparaît après 20 ans passés en Argentine. Cette arrivée inattendue va bouleverser leur quotidien et les amener à dresser un premier bilan de vie… Mais d’ailleurs, pourquoi Yann est-il revenu ?

Vs.

20153642

61039229_bis 

Quatre femmes que tout sépare héritent d'un domaine près de l’océan. Afin de toucher l’héritage, elles devront travailler ensemble dans l’exploitation agricole du domaine… Ne se sentant pas l’âme paysanne, elles décident de transformer une partie de l’activité en spa. Outre la difficulté de s'accommoder les unes aux autres et d’empêcher leurs passés respectifs de leur mettre des bâtons dans les roues, elles découvriront qu’un mystère angoissant plane sur le nouveau "Salon des Dunes"… Menaçant même leur existence…

 ______________

 

   Les années précédentes, c'est avec deux séries estampillées ados mais regardées surtout par des adultes, Coeur Océan et Foudre, que France 2 occupait ses matinées estivales. J'avais une certaine tendresse pour la deuxième, essentiellement parce qu'elle était jolie à regarder, amusante et que l'aspect mystérieux voire fantastique sur lequel l'intrigue principale reposait me rappelait les meilleures séries jeunesse australiennes des années 90 type Océane, Chasseurs d'étoiles, Les maîtres des sortilèges et j'en passe, qui étaient à mon goût de vraies petites réussites. En 2012, l'objectif de France 2 est très clair : séduire un maximum la ménagère, quitte à laisser les plus jeunes de coté, celle qui regarde à 9h du matin depuis 15 ans Amour, Gloire et Beauté et qui se délecte des aventures des habitants du Mistral de Plus Belle La Vie chaque soir. Je ne pense pas que les deux nouveautés soient vouées à devenir quotidienne toute l'année, même si elles venaient à marcher, mais elles fonctionnent en tout cas exactement de la même manière, en utilisant les mêmes ingrédients. Ca va de l'air du générique, ridicule mais facile à retenir, entêtant -mais qu'est-ce qu'Elodie Frégé est venue faire là-dedans ?- en passant par les habituels secrets de famille, retours aux sources, amours contrariés... qui ont aussi fait le sel des sagas de l'été qui n'existent plus aujourd'hui. A ce petit jeu-là, Lignes de Vie se débrouille quand même un peu mieux que Talons Aiguilles et Bottes de Paille

   Je n'ai vu qu'un épisode de chacune d'entre elles et j'imagine bien que c'est sur la longueur, au fur et à mesure du développement et de l'attachement aux personnages, qu'elles se révéleront vraiment comme tout bon soap quotidien, mais les prémices de Talons Aiguilles, bien qu'un peu plus originaux que ceux de Lignes de Vie, sont plus qu'invraisembables. Et pour cause : il faut à tout prix réunir toutes ces femmes qui n'ont pas grand chose en commun en l'espace de 20 minutes et tuer la vieille dame. Tout va très vite et le résultat est forcément peu convaincant. Le pire étant que l'une d'elles, la plus jeune, se fait passer pour une autre suite à un accident de voiture et il se trouve que cette autre -insupportable le peu qu'on la voit- est une célébrité. Certes, la mamie est sénile mais de là à ne pas du tout reconnaître la petite fille alors qu'elle dit bien avoir suivi son parcours et découpé des photos d'elle dans les journaux... On ne demande pas à ce type de série d'être hyper réaliste mais juste de ne pas se foutre de nous. Les actrices sont plutôt pas mauvaises dans l'ensemble, et ça c'est une bonne surprise. Il y a quelques passages amusants, quelques dialogues réussis. L'idée de n'avoir que des femmes au coeur de la série est intéressante, c'est ce qui la rend un peu spéciale. Au niveau des décors, ils auraient pu trouver mieux. Ce petit bout de campagne n'a pas l'air particulièrement mignon. 

   Dans Lignes de Vie, un plus grand soin est apporté aux paysages et à la réalisation mais les fautes de goût s'accumulent malheureusement vers la fin : un ralenti d'un ringard extrême, puis un flashback très mal introduit à l'aspect repoussant. Les vacances de l'amour avaient les mêmes et ce n'est pas un compliment que je fais là ! Le gros point fort de la série, ce sont ses acteurs. Pour des raisons que j'ignore, j'aime bien Diane Robert depuis longtemps. Depuis Studio Sud je crois, pour ceux qui s'en souviennent. Elle a aussi joué dans Sous le soleil. Je la trouve bonne, aussi crédible dans le drama que dans la comédie, et son jeu est fluide, naturel. Face à elle, Delphine Rollin se débrouille très bien aussi. J'avais apprécié son personnage dans Les Invincibles, assez éloigné de celui qu'elle interprète ici d'ailleurs. Quant à l'homme du trio, il est incarné par un acteur au nom imprononçable : Jean-Charles Chagachbanian. Il sort tout droit de Plus Belle La Vie et Julie Lescaut. Il a ce qu'il faut pour charmer la ménagère. La dynamique de la fine équipe est installée très rapidement. On évite soigneusement dès le pilote de trop jouer sur la rivalité sous-jacente entre les deux amies, dont on sait évidemment qu'elles sont secrétement amoureuses du monsieur (enfin l'ont été mais le sont restées). Celui-ci, bien entendu, cache un lourd secret, ce qui donne inmannquablement envie de revenir pour le découvrir. On a l'impression de déjà savoir tout ce qui va se passer par la suite tant l'ensemble manque d'originalité mais, après avoir vu Talons Aiguilles, on se dit que la simplicité ne fait pas de mal. 

    Si je devais regarder l'une de ces deux nouvelles séries de France 2 -ce qui n'est de toute façon pas possible même si je le souhaitais, quoiqu'il y a le replay mais enfin... n'exagérons pas- je choisirais Lignes de Vie. Plus fraîche, plus amusante, plus simple. Mais Talons aiguilles a peut-être plus de potentiel sur la longueur. Elle est plus proche d'un Plus Belle La Vie. Je ne souhaite pas à la chaîne de se planter avec elles en tout cas. Elles ne feront pas avancer la cause de la fiction française, c'est certain, mais je préfère mille fois ça aux innombrables séries policières qui accaparent les budgets, pour des résultats de moins en moins probants en plus !

 Un extrait de Talons Aiguilles et Bottes de Paille (je n'en ai pas trouvé pour Lignes de Vie... France 2 fait tellement bien sa com...)


07 juin 2010

Tueurs En Séries [Special Monte Carlo Part.1]

tueurs

Au programme ce jour : Premier parterre de stars lors du tapis rouge d'ouverture (Ian Somerhalder, Nina Dobrev, Paul Wesley, Elizabeth Mitchell, Larry Hagman, Eric Close...), et Plus Belle La Vie fait son mondial !

06 septembre 2009

[Soaps] Ca te barbera ?

dnes_v2_focus_mini_ban

MSME récidive sur le blog ! Après sa rétrospective sur V, en attendant le remake, il nous parle d'un genre en perdition, qui tente pourtant chaque année de retrouver un peu d'éclat sans jamais y parvenir (Dirty Sexy Money, prochainement Melrose Place nouvelle génération ?) : le SOAP ! C'est un de ses vices : la preuve !


feuxdeff

   Combien de fois avez-vous entendu ou même prononcé cette phrase : « Même si t’as loupé le feuilleton pendant 6 mois, c’est pas grave, tu comprendras tout sans problème! » ? Et bien, nous pourrions presque considérer que c’est la définition la plus parfaite du soap opera. Une définition plus précise nous permettrait de distinguer les soap quotidiens, diffusés en journée, et les soap hebdomadaires, diffusés en soirée. Mais, premièrement, pourquoi ce nom d’opera savon ? Tout simplement parce que, à l’origine, ces feuilletons -d’abord radiodiffusés- étaient sponsorisés par des marques de savon ou autres produits d’entretien. Accessoirement, nous ajouterons que ce genre de feuilleton sent beaucoup plus le savon que la foufoune puisque, même si les histoires de fesses sont le moteur principal des intrigues, les dialogues et les situations restent toujours extrêmement chastes. Pas un mot de travers ! Tout doit être propret ! Vous imaginez Victor dans « Les feux de l’amour » promettre à Nikki de lui casser ses petites pattes arrières? Non, c’est juste impossible.

   Mais, au fait, ce genre de programme télé, c’est supposé plaire à qui? Les cibles des soap opera sont souvent nos grands-mères : ça leur permet d’avoir une compagnie. Ou bien encore nos mères quand elles ne travaillent pas. Ou tout simplement les jeunes (lycéens, étudiants) qui végètent devant ces imbécillités hypnotiques, puisque, il faut l’avouer, quand on commence, on ne peut plus s’arrêter ! Et les américains ont du savoir-faire en la matière pour nous garder en éveil (ou en demi-sommeil) pendant des semaines. Pour preuve, quand le héros d’un soap doit révéler quelque chose d’extrêmement grave à son meilleur ami, cela se déroule durant 4 épisodes minima, envolées dialoguistes à l’appui :


santabarb- Brian, j’ai quelque chose à te dire …. (méga gros plan de la mort qui tue sur le visage grave de Brandon)
- Qu’est-ce qui ne va pas Brandon ? (zoom sur le sourcil en circonflexe de Brian)
Fin de l’épisode
- C’est très grave Brian … (la voix de Brandon s’étrangle)
- Mais tu m’fais peur Brandon … (la lèvre supérieure de Brian se crispe)
Fin de l’épisode
- Alors Brandon, tu vas cracher le morceau (Brian commence à s’énerver, nous aussi)
- Ok, assis-toi (musique assourdissante pour alourdir ce suspense insoutenable)
Fin de l’épisode
- Matthew a une liaison avec ton ex-petite amie, Sandy, uniquement pour rendre jaloux ta mère qui souhaitait que tu renoues avec cette fille et qui voulait surtout garder Matthew comme amant, au nez et à la barbe de ton beau-père, celui qui t’a frappé pendant des années, alors que tu n’étais encore qu’un enfant de 5 ans au moins. Matthew a même dit qu’il tuerait ton beau-père si tu intervenais pour lui reprendre Sandy, qui est la fille de ton oncle !
- C’était une menace ?
- Non, c’est une promesse !!!!!
Et voilà, il vous a fallu 4 épisodes pour connaître le nœud de l’intrigue et si, par hasard, vous loupez cet épisode fatidique, celui qui expédie l’histoire en deux coups de cuillère à pot et qui tisse l’intrigue pour les 15 mois à venir, vous avez raté la scène dramatique de l’année… Vous comprenez alors mieux qu’on puisse devenir addicts, n’est-ce pas ?

   Trêve de plaisanterie : un soap s’appuie sur de multiples intrigues parallèles et enchevêtrées, impliquant un nombre conséquent de personnages : il s’agit souvent des membres de deux familles que tout oppose mais que la haine stimule avec ardeur. Evidemment, l’ensemble est mené sans grande crédibilité ni fine psychologie, à grands coups de cliffhangers répétitifs, sur un nombre impressionnant d’épisodes. Pour citer un exemple, prenons Dallas (qui n’est pas à proprement parler un soap mais qui en utilisa avec malice toutes les ficelles) : au cours de la saison 1, le personnage de Ray Krebbs couche avec la petite-fille de Jock Ewing, Lucy. Trois ou quatre saisons plus tard, Ray apprend que Jock est son père et que, donc, Lucy est sa nièce. Pensez-vous que cela lui tortura l’esprit ? Pas une seule seconde !!! Ce qui est un peu fort de café, vous en conviendrez.

   Mais la vraisemblance n’a pas sa place dans le soap opera : combien de personnages sont morts pour mieux être ressuscités quelques mois plus tard ? Combien de jeunes hommes se sont découverts des jumeaux maléfiques voulant prendre leur vie, leur femme, leur enfant ? Combien de mariages interrompus par un meurtre ou par un « oui, moi » suite à la question « si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il le dise maintenant ou se taise à jamais » ? Combien de crimes impunis pour permettre au méchant de faire et refaire des milliers de vacheries ? Dans les « Feux de l’amour », l’héroïne Cricket Blair s’est même mariée avec son violeur… Elle devait avoir la mémoire courte (et les scénaristes aussi).

plusbelle

   Si les américains sont les rois en la matière, les brésiliens ne sont pas en reste avec leur télénovelas. Nous, pauvres français, on s’essaie tant bien que mal au genre. Et le nombre d’échecs est hallucinant : Riviera, pâle copie de Santa Barbara, dans des décors de carton-pâte, Cap des pins, Cinq sœurs, Voisins Voisines et j’en passe. Une seule série est parvenue à sortir du lot avec brio : Plus belle la vie. Elle respecte les codes du soap (meurtre, enlèvement, enfant adoptif, fausse mort) tout en apportant une french touch non négligeable. Evidemment, mettre Plus belle la vie en concurrence avec les journaux télévisés était particulièrement culotté, mais, au final, cette contre programmation s’est avérée payante et lui a peut-être permis de s’envoler vers les hautes sphères de l’audimat.

Terminons en beauté avec quelques soap operas américains incontournables.
- Amour, Gloire et Beauté, série dans laquelle Ridge Forrester a épousé plusieurs fois Taylor qui ne cesse de mourir et de réapparaître en pleine forme.
- Les feux de l’amour, qui permet à Monsieur Moustache alias Victor Newman de tremper son biscuit dans tout ce qui s’apparente à une femme. Seule la jument semble résister à ses assauts….
- Sunset Beach, où une jeune intrigante tenta d’injecter du sperme, à l’aide d’une pipette, dans le vagin de sa rivale
- Hospital central, Guiding light (qui s'achève cette année) ou encore One life to live qui passionnent les américains depuis plus de 40 ans ….

    Maintenant, tous à vos plumes et faites-nous le résumé des 5956 derniers épisodes des Feux de l’amour !