11 septembre 2008

Fringe [Pilot]

fringe_hand_promo

29884362

Rappel des faits :  Alors qu'un vol international se pose sur les pistes de l'aéroport de Boston, l'agent spécial du FBI, Olivia Dunham, est appelée d'urgences sur les lieux pour enquêter. A l'intérieur de l'avion, les passagers ainsi que l'équipe de bord sont tous morts. Que s'est-il passé durant le vol 627 ? Il semblerait que la réponse ne soit que la première pièce d'un puzzle gigantesque. Durant l'investigation, le partenaire d'Olivia, l'agent spécial John Scott, manque de se faire tuer. Olivia cherche alors désespérement quelqu'un pour l'aider, tant l'affaire est complexe. Elle va s'adresser au Dr Walter Bishop, considéré comme l'Estein de notre siècle. Le seul problème, c'est qu'il est interné dans un hôpital psychiatrique depuis plus de vingt ans. La seule personne qui semble parler la même langue que lui et le comprendre, c'est son étrange fils Peter. Olivia va alors devoir faire équipe avec ces deux hommes un peu fous afin de résoudre le mystère du vol 627.

fringe_apple_promo  fringe_leaf_promo

Verdict :  J.J Abrams a encore frappé les amis ! Le pilot de Fringe possède un premier atout que l'on ne peut ignorer : son budget ! Lost possédait le record du pilot le plus cher de l'histoire de la télévision. Il devra désormais partager son trône avec celui de Fringe qui a coûté la même somme : pas moins de 1o millions de dollars. Autant dire que si la série fait un bide, la FOX va faire la tronche. Du coup, elle met le paquet sur la promotion de la série et le fait que le pilot se retrouve sur la toile deux mois et demi avant sa diffusion (le 9 Septembre) n'est sûrement pas un hasard ! (Même si c'est de plus en plus répandu) Il faut créer un buzz positif et vu que les journalistes ont adoré, les internautes devraient être d'accord ...

En effet, je suis d'accord avec les journalistes, Fringe place la barre très haut dès son premier épisode. Et encore, il ne s'agit que du pre-air (la première version avant les remaniements finaux) ! Un travail sur les musiques d'ambiance devrait être fait. On retrouve des thèmes de Giacchino made in LOST ainsi que quelques titres issus de bande-sons d'un tas de film. Le montage devrait également être différent. Ici, l'épisode dure 1h2o, soit l'équivalent d'un two-hour classique. Or, la FOX a annoncé que la série bénéficierait d''une diffusion sans pub, ou presque (5/1o minutes par heure). Le pilot final devrait donc durer environ 1h4o. Est-ce vraiment une bonne chose ? Pas sûr. L'épisode a beau être prenant, il y a quelques périodes de creux et ça ne devrait pas s'arranger avec 2o minutes de plus ! Et puis je vois mal ce qu'ils pourraient bien ajouter pour allonger la sauce un peu plus ? Enfin si, il y a une scène à laquelle on est étonné de ne pas assister : un dialogue important entre Walter et son fils. Peter en parle à Olivia mais on ne la voit pas. Dommage, elle est tout de même essentielle et permettrait sûrement d'ajouter de l'émotion à un pilot qui en manque un peu. Assez étonnant d'ailleurs pour du J.J. Il accorde toujours une grande importance aux scènes émouvantes. Toujours est-il que cette scène manquante ne durera sûrement pas 2o minutes ! Curieux donc de voir le résultat final dans quelques semaines ... C'est toujours intéressant de voir l'avant et l'après.

Quand je dis que le pilot manque un peu d'émotion, c'est peut-être aussi parce que les quelques scènes sensées être émouvante ne le sont pas vraiment. La faute à Anna Torv qui interpréte Olivia. On sait qu'Abrams adore miser sur de parfaites inconnues pour tenir les rôles principaux de ses séries. Jusqu'ici il ne s'est pas trompé : Keri Russell interprétait une Felicity dans la série du même nom très attachante, Jennifer Garner a brillé dans le rôle de l'agent-double Sidney Bristow (et sa carrière au cinéma prend de l'ampleur) et Evangeline Lilly campe une Kate souvent énervante dans Lost mais malgré tout indispensable. Anna Torv n'est pas complêtement mauvaise mais pour le moment, on l'imagine surtout poser à moitié à poil à la une des magazines de charme ! D'ailleurs, on lui colle une scène en sous-vêtement dès le pilot, afin de réveiller le geek qui sommeille en chacun de nous. Je suis persuadé qu'une fois rôdée elle fera du bon boulot mais pour le moment, on ne retient rien d'exceptionnel à sa prestation. Il faut dire que les acteurs qui l'entoure sont particulièrement charismatique, à commencer par un Lance Reddick toujours aussi flippant, dans un rôle quasi-identique à cleui du fameux Matthew Abbadon de LOST. Il se serait présenté sous cette identité que l'on aurait pas été étonné. On est passé à ça du cross-over ! Kirk Acedevo n'est pas très présent pour le moment mais il est convaincant, surtout quand il s'étonne de voir une vache lui tourner autour. Mark Valley est plus séduisant en partouzeur dans Swingtown mais il ne manque pas de charisme dans Fringe. John Noble interpréte un scientifique fou à la perfection et la bonne surprise vient de Joshua Jackson ! Pour tout dire, je n'aimais pas Pacey dans Dawson. Du coup, j'avais un gros a priori idiot sur l'acteur. Force est de constater qu'il se glisse dans la peau de Peter Bishop avec une facilité déconcertante ! C'est lui qui apporte la touche d'humour à la série, le second degré nécessaire quand on aborde des thèmes aussi controversés que ceux de Fringe.

vlcsnap_299536

Ah oui au fait, ça veut dire quoi Fringe ?  La traduction littérale c'est "marge". On parle de "Fringe Science" pour toutes les sciences jugées occultes ou farfelues. Les sciences de la marge en somme. "Pseudo-Science". On parlera donc de télépathie, de transmission de pensées, de voyance et de toutes ces choses inexplicables. Peut-être même d'OVNI même si bon nombre d'adeptes d'ufologie refuse que l'on classe ce genre d'études dans les pseudo-sciences ... Alors oui, on pense évidemment à X-Files. Bien que les ressemblances soient nombreuses (en terme d'atmosphère notamment : soit il fait gris, il pleut, il neige, soit il fait carrément nuit. Le soleil, connaît pas), les deux séries semblent assez différentes. X-Files traitait surtout du paranormal, du fantastique, Fringe parlera davantage de science-fiction. Il est vrai que pour les non-initiés que nous sommes à peu près tous, la différence est mince. Je vais dire quelque chose d'un peu fort mais j'ai le sentiment que si elle est bien maîtrisée, Fringe peut faire mieux que X-Files en proposant quelque chose d'encore plus cohérent, avec beaucoup plus de moyens et en bénéficiant des technologies actuelles plus élaborées qu'il y a 15 ans. Les effets-spéciaux sont particulièrement réussis, notamment ceux de la première scène, gore à souhait. Très convaincant aussi le corps transparent, translucide du nouveau patient du Dr Bishop ! Niveau action, on y va fort, voire un peu trop. Les scènes de course-poursuite à la Alias, c'est pas franchement mon truc tant c'est peu crédible. Néanmoins, le résultat est efficace. D'ailleurs, puisque l'on parle d'Alias, notons que c'est de cette production passée de J.J que Fringe se rapproche le plus. Outre le mystérieux vol 627, rien ne fait vraiment penser à LOST, pas même le complot qui semble se profiler, assez différent de celui autour de l'île perdue. Au rayon des détails qui font toute la différence, on notera un générique dont la musique est très belle mais dont les images laissent franchement à désirer (remaniement en vue ?) ainsi que les noms des lieux de l'action qui n'apparaissent pas classiquement dans un des coins du bas de l'écran mais qui sont inscrustés en images 3D à l'intérieur même des lieux. Je sens que ça n'est pas très clair donc la capture d'écran ci-dessous ne sera pas de trop ! Tout ça pour dire que ça rend très bien. Evidemment, une fois habitués, on y fera presque plus attention. Surtout si ça lance une mode ...

vlcsnap_413964

Alors c'est bien ou pas ?  Malgré quelques détails qui laissent encore à désirer, le pilot de Fringe donne très envie de voir la suite ! L'entreprise Massive Dynamics pique particulièrement notre curiosité. Les acteurs sont quasiment tous bons, l'atmosphère est intrigante, pesante, les effets-spéciaux sont réussis. Les quelques lenteurs sont rapidement effacées par les scènes d'action et les divers rebondissements qui parsément le récit. On était en droit de s'attendre à quelque chose d'un tout petit peu plus efficace mais peut-être que la version finale de l'épisode le sera. Puis honnêtement, ce serait mal venu de cracher sur un pilot d'une telle qualité. Je vois mal comment Fringe ne pourrait pas être la nouvelle série événement (tant que ça ne tourne pas au vinaigre comme Heroes ...) !


Mise à jour du 11 Septembre 2008

Avec seulement 9 millions de télespectateurs pour suivre son pilote, c'est la douche froide pour Fringe ! Avec tout le battage médiatique fait autour de la série, on pouvait s'attendre à beaucoup mieux ... En tous cas, peu de différences notables entre le Pre-Air et le pilote définitif finalement. Quelques musiques qui changent, des scènes remontées, rien de bien différent.

Posté par LullabyBoy à 12:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


08 septembre 2008

True Blood [1x o1 Pilot Pre-Air]

fdea_truebloodpage1

dnes_v2_poll_stars4

Après l'inoubliable Six Feet Under, Allan Ball, son créateur, était attendu au tournant. Non content d'avoir parlé de la mort pendant 5 belles années, voilà qu'il remet le couvert avec True Blood. Il est toujours question de la mort, entre autres choses, mais cette fois sous un angle très innatendu : celui des vampires assoiffés de sang. La série est adaptée des romans de Charlaine Harris qui forment une saga intitulée La Communauté du Sud. Ainsi, l'action se situe au coeur de la Louisiane (lieu atypique où peu de séries par le passé ont posé leurs bagages) où les prémices d'un nouveau genre de chaos font leur apparition. Depuis deux ans, les vampires ne se cachent plus. On peut même dire qu'ils ont fait leur coming-out à eux, en quelques sortes. La science allant toujours plus loin, elle a réussi à inventer du sang synthétique. De ce fait, les vampires n'ont plus besoin de vivre comme des reclus, loin du monde. Ils peuvent vivre normalement avec leur dose de sang quotidienne sans avoir à tuer qui que ce soit. Evidemment, ils sont encore considérés par les gens comme des bêtes curieuses. Ils fascinent et ils révulsent. Surtout dans les petites bourgades isolées du Sud des Etats-Unis.

Dans ce premier épisode intitulé Strange Love, une jeune cerveuse blonde prénommée Sookie fait la rencontre d'un vampire dont elle tombe instantanément sous le charme, une nuit de pleine lune. Mais Sookie Stackehouse n'est pas une femme comme les autres. Elle possède une étrangeté qui est à la fois un don du ciel et une miséricorde terrible : elle peut lire dans les pensées depuis sa plus tendre enfance. Autour d'elle, partout, des voix. Sauf quand elle se retrouve face au vampire Bill. Elle ne peut entendre sa voix intérieure et elle l'interpréte comme un signe du destin. Sookie vit chez sa grand-mère avec son frère, Jason. C'est un beau garçon qui fait craquer les filles et le jour où une de ses conquêtes l'invite à visionner une vidéo d'elle en train de faire l'amour avec un vampire déchaîné, il ne peut s'empêcher de reproduire ce qu'il a vu, avec force et violence. Le lendemain au petit matin, la ville est en émoi. La jeune femme a été retrouvée morte dans son appartement ...

18934667

Ce premier épisode, qui rappelons-le est un pre-air donc une version non-définitive du pilot, est déroutant. La scène inaugurale est extrêmement cliché, digne de n'importe quelle mauvaise série B. Une station essence, un couple en rut, un vendeur pour le moins étrange et l'amorce d'une bagarre avec un vampire qui n'hésite pas à montrer ses crocs. Cependant, cette scène complêtement à part de la suite de l'épisode fait furieusement penser aux introductions très soignées de chaque épisode de Six Feet Under. Il y a fort à parier que chaque épisode de True Blood commencera ainsi. Suivent une cinquantaine de minutes très prenantes mais qui laissent terriblement circonspect. On ne peut pas s'empêcher de penser qu'Alan Ball aurait pu faire mieux, beaucoup mieux. On ne le retrouve pas. Ni dans les dialogues (pas vraiment marquants) ni dans la mise en scène (assez passe-partout). Il se dégage cependant un certain réalisme et une grande sobriété, ce qui a justement fait sa marque de fabrique. Quand je parle de réalisme, il est bien entendu que les vampires n'existent pas, ni même les gens qui lisent dans les pensées. Mais il y a quelque chose d'autenthique et de simple qui se dégage des relations entre les personnages. Outre Sookie, campée par une Anna Paquin assez étrange mais convaincante, on découvre le patron du bar le Marlotte's (qui deviendra mythique dans quelques années, je suis prêt à la parier), Sam. Il est clairement amoureux de sa serveuse. Un énième triangle amoureux est à prévoir. Il y aussi le cuisinier, Lafayette, très drôle, à la fois viril et féminin. Et Tara, une amie de Sookie qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui est plutôt du genre hystérique. C'est peut-être le personnage qui ressort le plus de tous. Aucun acteur n'a pour le moment véritablement attirer mon attention, il faudra voir avec le temps ce qu'ils valent. Je n'ai pas grand chose à dire sur Bill le vampire, tant il est un cliché ambulant du vampire torturé et romantique habituel. On pense à Angel, on pense au héros de Moonlight et on pense bien sûr aux protagonistes du film Entretien avec un vampire.   

Rien de vraiment original ne ressort de ce pilot, rien qui ne semble avoit déjà été dit précédemment sur le monde des vampires. Je reste malgré tout assez confiant. L'ambiance générale est intrigante et plutôt réussie et je reste persuadé que si Alan Ball s'est lancé dans cette aventure avec HBO, c'est parce qu'il a quelque chose à dire et à raconter, un message à faire passer. On sent déjà poindre le thème de l'acception de ceux qui sont dit "différents", "pas comme les autres". La mort jouera sûrement un rôle important également. On retrouve quelques scènes osées, voire sulfureuses, qui font bien la patte du créateur. Allez, dans quelques années on regardera ce pilot avec tendresse en admirant tout le chemin parcouru ... Prenez votre première injection de True Blood à partir du 7 Septembre sur HBO.

fdea_truebloodpage2


MAJ du 8 Septembre 2oo8

   2 mois après l`apparition du pilote pre-air de True Blood sur la toile, le pilote a enfin été diffusé sur HBO ce Dimanche. En blogueur consciencieux que je suis, j`ai regardé à nouveau cet épisode pour constater les changements effectués entre temps. Et finalement, outre l`ajout d`une scène manquante dans le pre-air (un rêve de Sookie qui s`imagine son vampire voulant lui sucer le sang) et le remplacement d`une actrice par une autre (Tara, la meilleure amie de Sookie, jouée par une autre actrice semblable à la précédente, on ne voit quasiment pas la diffèrence), rien n`a vraiment changé. Mais je dois dire que ce second visionnage m`a beaucoup plus, peut-être plus que le premier (j`ai d`ailleurs modifié le nombre d`étoiles en le passant de trois à quatre). Il suffit de regarder ce premier épisode sans penser à Alan Ball et à ce qu`il a fait précédemment. L`atmosphère un peu sulfureuse et gothique de True Blood est finalement très attirante et j`ai hâte de voir enfin le second épisode car au fond, on ne sait toujours pas très bien à quelle sauce on va être ... mordu ! J`allais oublié : le générique est dans la plus pure tradition de HBO : magistral !

Posté par LullabyBoy à 22:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2008

Sons Of Anarchy [Pilot]

08082907305773489

dnes_v2_poll_stars3

La série qui pue le cambouis !

   Amis lecteurs, afin de vous mettre dans l`ambiance, je vous conseille de vous munir d`une bière, de votre plus beau blouson de cuir (si toutefois vous en avez un) et surtout, ne prenez pas de douche ! L`odeur de la sueur conviendra parfaitement à cette critique forte en testostérone (j`ai dû m`en faire des injections pour être parfaitement crédible). Allez, on démarre, direction Charming, petite ville du Sud des Etats-Unis, non loin de la frontière mexicaine. Tout autour de nous : le désert.

   Sons of Anarchy est la nouveauté de la rentrée de la chaîne FX, à qui l`on doit déjà des hits tels que Nip/Tuck, Rescue Me ou The Shield. C`est d`ailleurs un des scénaristes et producteurs de cette dernière qui en est le créateur, Kurt Sutter. A Charming, les dealers de drogue et les traficants d`arme se mènent une guerre sans pitié où tous les coups sont permis. Afin de protéger leur ville chérie, un gang de motards tente de rétablir l`ordre à sa façon, c`est-à-dire à base de coups, voire de meurtres si les victimes résistent. Jax Teller, interprété par Charlie Hunnam (Queer As Folk UK, c`est dire si ça le change!), est vice président et co-donateur du club SAMCRO ("Sons of Anarchy Motorcycle Club Redwood Original") avec son beau-père Clay Morrow. Tous les deux n`ont pas vraiment la même vision de la vie, ni de l`entreprise familiale. Entre eux, Gemma Teller, mère de Jax et femme de Clay, une femme à poigne qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds et qui a des méthodes un peu particulières pour que tout roule comme elle le voudrait. Ainsi, l`ex-copine enceinte et droguée de son fils est à l`hôpital, plutôt que de l`aider, elle lui file tout ce qu`il faut pour qu`elle fasse une overdose. Tout ce qu`elle veut, c`est s`en débarrasser. Dans ces deux rôles de femme, on retrouve d`abord Katey Sagal, excellentissime ! (Mariés, deux enfants, Lost, Eli Stone, Touche pas à mes filles !) Et Drea di Matteo (The Sopranos). On peut justement considérer que Sons Of Anarchy est une sorte de Sopranos mais dans le monde des motards et non plus des mafieux. C`est un compliment mais attention, il y a encore du chemin à faire avant de lui arriver ne serait-ce qu`à la cheville !

   Ce pilote présente parfaitement les personnages. On comprend tout de suite que l`on a pas affaire à des rigolos. Mais malgré cette ultra-violence qui dort en eux et qui régulièrement se réveille et fait des massacres, il y a aussi des fêlures, des blessures, une histoire, une vraie, sûrement tragique. On sait peu de choses sur le père mort de Jax. Gemma dit qu`il s`est fait écrasé par un camion. On comprend rapidement que c`est un mensonge et qu`une histoire bien plus terrible se cache derrière tout ça. Sûrement quelque chose de dramatique, impliquant violence, adultère et jalousie. On ne sait pas très bien non plus ce qui s`est passé entre Jax et une femme devenue médecin, qui cache toujours dans son dos un tatouage représentant son appartenance au gang des motards ! Ces quelques mystères donnent évidemment envie de suivre les prochains épisodes afin d`en savoir plus. Cependant, en ce qui me concerne, le visionnage devait s`arrêter là. Je n`ai pas accroché, cette série n`est pas faite pour moi. Attention, je ne dis pas que c`est mauvais. Bien au contraire. Les acteurs sont excellents, l`atmosphère glauque et pesante est à la fois attirante et révulsante, les scènes d`action et de castagnes sont au rendez-vous et l`idée de base de la série est tout à fait originale. C`est la première série qui traite du monde des motards (une autre est en préparation pour HBO ...). Toute cette drogue, toute cette violence, toute cette haine sont autant de choses qui ne me parlent pas, qui ne m`intéressent pas, oserais-je dire. Je me suis souvent ennuyé pendant ce pilote. J`espérais un peu plus d`humour (noir) et peut-être une place plus importante accordée aux drames des personnages. Ils sont très intéressants et j`aurais aimé en savoir davantage sur eux mais je n`ai pas la force de me taper pour ça toutes ces scènes de violence gerbante. Les thèmes de la religion et de la patrie américaine sont également très présents, pas mal tasse de thé non plu à vrai dire.

   FX tient avec Sons of Anarchy quelque chose de très intéressant, qui mérite d`être développé avec beaucoup d`attention et qui pourrait faire date si le public suit. Si la série n`est pas faite pour moi, elle est en revanche capable d`attirer tout un public qui n`est pas forcément gâté en matière de séries télévisées habituellement. Je pense aux hommes virils, très virils, qui aiment les grosses motos et qui adorent la bagarre. En France, les fans de Johnny Hallyday devraient être comblés ! Mais les femmes adeptes des gros durs musclés et poilus pourraient également y trouver leur compte ...


La Bande-annonce pour vous faire une idée ...

Posté par LullabyBoy à 00:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2008

90210 [1x o1 & 1x o2]

dnes_v2_90210_mini_ban

We're Not In Kansas Anymore / The Jet-Set

4.71o ooo tlsp / 5 1oo ooo tlsp

dnes_v2_poll_stars4mini / dnes_v2_poll_stars3mini

vlcsnap_146716

   Le feuilleton de l`été touche à sa fin. Pendant des mois on a lu partout tout un tas de choses sur le fameux spin-off de Beverly Hills, la grande question étant de savoir qui des anciens allaient participer à cette nouvelle version. Comme un vrai bon feuilleton, on a eu tout plein de rebondissements : Tori Spelling qui a fait un caprice pour avoir un plus gros chèque (comme si elle en avait besoin ! Remarque, ses multiples chirurgies doivent lui coûter cher. Quand on voit le résultat en plus ...), Shannen Doherty s`est ajoutée au casting alors que l`on ne s`y attendait absolument pas, retrouvant ainsi sa rivale de toujours : Jennie Garth ... Bref, ça nous a bien occupé. Ici-même, je vous ai abreuvé de photos promotionnelles en tous genres. Personne ne s`en est plaint ! Diffusés hier soir sur la CW, les deux premiers épisodes ont très bien fonctionné, prouvant que le buzz, quand il est bien maîtrisé, est toujours utile. Il va maintenant falloir transformer l`essai et dépasser le simple effet de curiosié. Ca va déjà être plus compliqué ... Mais sinon, qualitativement, ça donne quoi c`t`affaire ?

   Partant sans aucun a priori (c`est ce qu`il y a de mieux à faire pour éviter ensuite de dire des inepties dans ses critiques), j`ai passé un agréable moment à Beverly Hills. La série n`a strictement rien de révolutionnaire, reprenant les codes bien connus et bien usés des teen drama habituels, mais l`effet nostalgie marche à plein régime. Bien rythmé, le premier épisode entre rapidement dans le vif du sujet, à savoir le déménagement de la famille Mills du Kansas à la Californie, afin de s`occuper de la mère du père, alcoolique notoire mais riche comme Crésus ! Un faux prétexte puisque par la suite, les Mills ne s`occupent pas vraiment d`elle. Ca viendra peut-être dans de futurs épisodes. En tous cas, la mamy est hilarante et Jessica Walter excellente dans ce rôle (qui ne la change pas de celui qu`elle avait dans Arrested Development). Le deuxième épisode est un peu moins réussi, avec une construction hypra-classique et des storylines qui, déjà, sont complêtement prévisibles. Il s`en dégage malgré tout un sentiment positif.

vlcsnap_180999

Back To Beverly Hills : Spin-off ? Remake ? 

   J`ai beau n`avoir "que" 22 ans, ce retour à Beverly Hills m`a d`abord rappelé que je vieillissais à vue d`oeil et que rien ni personne ne pourra stopper ça. Non mais c`est vrai : Beverly Hills a commencé en 199o ! Il y a ... 18 ans ! (Oui, je sais que vous savez compter). Evidemment, je n`ai pas regardé la série dès l`âge de 5 ans. Mais j`ai dû prendre le train en marche quelques années plus tard avant de combler mes lacunes via une des nombreuses rediffusions dont la série a bénéficié. Je me souviens bien des Samedi à 19h, quand je faisais exprès de manger à toute vitesse pour ne pas en rater la moindre miette ! Je me souviens bien de Kelly qui a failli mourir brûlée-vive. Et qui s`est faite violer. Et qui a failli mourir (encore) asphyxiée dans une voiture dans laquelle une cinglée voulant lui ressembler l`avait enfermée. Et puis elle a encore failli y rester quand on lui a tiré dessus sur un parking à Hawaï ... Jamais eu de chance cette pauvre Kelly. On la retrouve avec plaisir dans 90210, la suite, et on comprend rapidement que depuis qu`on l`a quittée, elle a encore accumulé les emmerdes. La voilà devenue conseillère d`orientation (il n`y a rien de déshonorant à ça), mère célibataire et la grand question qui nous taraude (et dont on ne connaîtra probablement pas la réponse avant un petit moment), qui est le père ? La logique voudrait que ce soit Dylan, à qui elle donnait une dernière chance dans le series finale de BH. Oui mais elle dit aussi au détour d`une conversation avoir eu Brandon au téléphone ... A mon avis, le père sera celui des deux acteurs qui voudra bien revenir. La carrière de Jason Priestley étant nettement moins glorieuse que celle de Luke Perry (il a quand même joué dans Oz et Jeremiah, deux séries pas dégueulasses !), c`est à mon avis Brandon qui va tirer le gros lot ! Content de voir que Jennie Garth n`est pas cantonnée à un rôle de figurante. On la voit quand même pas mal dans les deux premiers épisodes et elle est liée à Mr Mills, en plus (amies d`enfances).

   Mais cette chère Brenda Walsh est également de retour à partir du second épisode ! Au passage, on notera que Shannen Doherty s`est bien enlaidie. Elle n`était déjà pas très belle à l`époque d`ailleurs mais c`est normal, à la base, c`était une grosse plouc du Minesota ! Les scènes qui réunissent Shannen et Jennie sont amusantes, surtout quand on sait qu`elles ne peuvent pas se piffrer (même si elles assurent que leurs querelles sont oubliées). Et j`aime beaucoup le petit clin d`oeil dans les dialogues, Brenda disant à Kelly "Dont Worry, I`ll Be Here For A While !". La tête de Kelly/Jennie est à mourir de rire. Un nouveau triangle amoureux est doucement en train de se former, un revival de la grande époque de Dylan McKay, le Bad Boy qui les fait toutes tomber ! Il faut dire que le prof et coach du lycée de Beverly Hills Ouest, prénommé Ryan, est à tomber. Drôle, un peu gaffeur, mignon à souhait : il a tout pour plaire. Ces deux-là vont encore se battre pour un garçon. La vie est un éternel recommencement ... Toujours au rayon des clins d`oeil pour ces vieux débris de télespectateurs que nous sommes : Nate, le fameux Mr Peach Pit, a mal vieilli mais il a toujours son bar, devenu lounge d`ailleurs, et un peu de mal avec ces nouvelles machines à espresso. "What Else ?" La fille d`Andrea Zucherman, vous savez, le personnage coinços interprété par Gabrielle Carteris (qui avait 3o ans quand elle a commencé la série !!!), est la présentatrice-vedette des journaux du lycée ! Elle fait vieille, comme sa mère à son âge ! C`est pas grand-chose mais ça me fait marrer. Et puis pour finir, la petite Erin, soeur de Kelly (et David !) est devenue grande ! Maintenant, elle joue sa Gossip Girl à travers son blog spécialisé en ragôts du lycée. Prometteur ^^

   Alors 90210 est clairement un spin-off de Beverly Hills, et non pas un remake, et c`est là tout l`intérêt. Si l`histoire de départ (une famille de ploucs qui s`installe en Californie) est la même, on s`en éloigne assez rapidement et les ressemblances s`arrêtent là, ou presque. A l`image du générique remanié pour l`occasion, ça ressemble vaguement à l`original, on en a gardé les principales lignes musicales, mais ça sonne beaucoup plus actuel. Les personnages ne sont pas des copier-coller des anciens même si on retrouve les carucatures habituels des séries pour ados : la bitch, la chic fille, la paumée, le sportif, le gentil garçon, le rebelle. Difficile de faire autrement. Les triangles amoureux se mettent déjà en place. On s`en serait bien passé. Mais là encore, c`est pareil pour toutes les séries pour ados, même les plus réussies ! On n`y coupe pas. Les adultes, un peu en retrait, risquent de se comporter rapidement comme leurs enfants. Des parents propres sur eux et bien rangés, c`est ennuyeux. Normal donc. Là où la série s`éloigne un peu plus de Beverly Hills, c`est au niveau du ton. La nostalgie a ce pouvoir d`embellir les choses, de les magnifier et c`est un peu ce qui se passe actuellement. Clairement, Beverly Hills était une série gentillette, assez moralisatrice, surtout à ses débuts, et pas provocatrice pour un sou. Ca ne l`empêchait pas d`être très agréable à suivre ! Là, on est un cran au-dessus. Une des premières scènes consiste en Annie Mills qui surprend son amour d`été, Ethan, en train de se faire sucer par une fille gourmande. On ne voit rien, vous vous doutez bien. Mais notez tout de même que pour une diffusion à 2oh sur une chaîne ciblée ado, c`est osé. Les ligues puritaines devraient se déchaîner dans les prochains jours. C`est sûr que la même chose dans 7 à la maison ou Secret Life of the American Teenager est impensable ! Après, ça reste quand même gentillet. Dans la suite de l`épisode, rien de bien choquant à signaler. Peut-être que ça viendra avec le temps. Je le souhaite. On espérait la même chose pour Gossip Girl et ça n`est jamais arrivé. Je ne voudrais pas être pessimiste mais bon ... 

   Puisque l`on parle de Gossip Girl, la comparaison est inévitable. Il est vrai qu`en termes d`ambiance, le New-York huppé et branché de GG était plus original que les plages californiennes bondées. On en retrouve pas la "classe" de GG dans 90210. Cependant, d`emblée, les personnages me paraissent ici plus intéressants. Les garçons ont un peu plus de charisme que Nate et Dan mais pas autant que Chuck. Les filles ont l`air plus bitchy que Serena et Jenny. Et peut-être autant que Blair ! Naomi n`a pas encore eu l`occasion de nous montrer tout ce dont elle est capable mais à mon avis, ça peut donner. Surtout avec AnnaLynne McCord dans le rôle ! Cette fille m`éclate. Elle est totalement vulgaire rien que dans son apparence. Née pour jouer les salopes ! Dans un genre un peu différent, Erin pourrait également faire des miracles. Quant à Adrianna, elle me plaît bien. C`est le seul personnage, avec peut-être Dixon, qui semble le plus élaboré pour le moment. On sait juste que sa mère est malade et qu`elle est elle-même accro aux médicaments. Elle aime chanter et la rebel-attitude la guette. Encore une fois, il n`y a rien de bien original là-dedans mais ça ne me gêne pas. Annie Mills, c`est la gentille fille qui va forcément se faire pervertir par ses copines au fil du temps. L`actrice, Shenae Grimes, me fait énormément penser à Britney Spears. Dans l` expression du visage, dans la voix ... l`Américaine typique. Mais alors cette scène où elle danse et chante avec la grâce d`un singe ... Horrible ! Pourquoi faire tant de grimaces ? J`imagine à ce moment-là le réalisateur, désespéré de la voir si ridicule (parce que c`est pas du tout le but en plus !) Du coté des garçons, Ethan est très proche de Dylan pour le coup. Surfeur et dragueur notoire : les jeunes filles en fleur en souillent déjà leurs petites culottes ! Dixon est touchant, avec cette histoire d`adoption. Puis c`est le seul personnage qui n`est pas blanc ... Le fait que le père de Navid (c`est quoi ce prénom ?) soit un magnat de l`industrie du porno me fait dire que l`on aura peut-être un truc intéressant de fait autour de ça. Puis y`a Ty, sûrement de passage, le temps qu`Annie et Ethan se mettent ensemble. Une galerie de personnages complêtée par une Lori Loughlin absolument pas crédible en maman (Summerland n`aura donc pas servi de leçon) et Rob Estes, en père/proviseur dépassé par les événements, parfaitement casté.

vlcsnap_179471

Et donc ?

Prenez Gossip Girl, Beverly Hills et The OC et vous obtenez 90210 ! La série lorgne en fait surtour sur The OC, et c`est pas plus mal, en adoptant un ton léger très sympathique. Les dialogues sont bien meilleurs que ceux de Beverly Hills à l`époque, et même que ceux de Gossip Girl actuellement. La musique très actuelle et bien choisie (Adele, MGMT, Coldplay ...) rythme deux épisodes bien remplis, devant lesquels on ne voit pas vraiment le temps passer. Les acteurs n`ont pas à rougir de leurs prestations et Rob Thomas, producteur de la série (à qui l`on doit Veronica Mars), a fait du bon boulot. Vu tout le buzz fait autour de la série, il avait tout intérêt à ne pas rater son coup ! Alors bien-sûr, c`est encore largement perfectible mais je suis convaincu, à défaut d`être emballé ! Et juste une dernière chose : ce n`est plus la peine d`espérer une série pour ados "différente". Dawson, Angela 15 ans, The OC, Skins et quelques autres ont déjà tout fait ! On sera désormais inévitablement dans la redite et le prévisible ... Alors soit on passe son chemin parce qu`on estime avoir déjà tout vu du genre, soit on garde un peu d`espoir et on se laisse porter par les flots ... Enfin bon, en attendant, ça nous raménera pas Donna ! "Rendez-nous Donna Martin !!!"

Posté par LullabyBoy à 00:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,