21 mai 2009

Desperate Housewives [5x 23 & 5x 24]

dnes_v2_dh_group_mini_ban

Everybody Say Don't // If It's Only In Your Head (Season Finale)

13 5oo ooo tlsp // 14 3oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2 // dnes_v2_poll_stars1


vlcsnap_160278 vlcsnap_178767 vlcsnap_149151

vlcsnap_135667

   Telle l'amie Ségolène Royal, je tiens à m'excuser au nom de Marc Cherry et de son équipe pour la piètre qualité de ce Season Finale, parfaitement à l'image de l'acte 5 des Desperate Housewives mais en pire. La série a toujours plus ou moins raté ses fins de saisons, sauf celle de la première bien-sûr, je ne m'attendais donc pas à grand chose. J'étais cependant loin d'imaginer que ce serait à ce point mauvais. La palme du ridicule revient évidemment à l'intrigue fil-rouge de la saison, consacrée à Dave l'albinos. Chaque année, c'est la même chose : les prémices du mystère laissent présager quelque chose de consistant qui va nous tenir en haleine toute la saison et puis au bout de quelques épisodes, on se rend compte que les scénaristes avancent à l'aveuglette, qu'ils ne savent pas quoi faire pour rallonger la sauce jusqu'au Season Finale. Alors il y a des épisodes où on n'en parle pas, d'autres, totalement ridicules, où l'on fait des gros plans sur un coup de téléphone manqué qui aurait pu tout faire basculer, ou alors un zoom sur un fax qui n'a plus de papier, puis qui en a mais qui imprime dans le vide... et ça traîne encore et encore jusqu'à devenir absolument inintéressant. La mort d'Edie, scandaleuse rappelons-le, a fait perdre tout intérêt au personnage de Dave. Je me garderais bien de faire une remarque sur le jeu de Neal McDonough puisque j'estime qu'avec la matière qu'on lui a fourni, il ne pouvait de toute façon rien faire de correct. Finalement, ce que je retiendrais de tout ça, c'est l'implication de Mrs McCluskey et de sa soeur Roberta. Elles forment un duo de choc super attachant et tordant et ça ne m'étonne pas vraiment que l'on parle d'un spin-off centré sur elles. Il ne verra certainement jamais le jour mais il y a pourtant matière à faire quelque chose de sympa et original ! En même temps, ça voudrait dire plus de McCluskey dans DH et ce serait bien dommage de se séparer encore d'un personnage pas encore devenu antipathique. Ils se font rares !

   Pour en revenir à Dave, le retournement de situation final sort vraiment de nulle part. Pourquoi se rend-il compte tout à coup de ce qu'il est en train de faire ? Pourquoi sort-il MJ de la voiture in extremis ? Parce que Marc Cherry n'a pas de couilles ! Depuis le temps que je le répéte... Vous aussi vous êtes mort de honte lorsque la vidéo des aveux de Dave s'est enclenchée dans le sac de Mike ? Vous me rassurez. La conclusion de cette intrigue est affligeante : Mike et Susan s'embrassent tendrement car beaucoup trop d'émotion. Plus de peur que de mal ! Pendant ce temps-là, cette pauvre Katherine est comme une conne à l'aéroport. J'ai eu bien de la peine pour elle, et encore plus pour Dana Delany qui aurait mieux fait de partir à la fin de la saison dernière tout compte fait. Le cliffhanger est certainement le plus inconsistant que la série nous ait offerte : Mike se marie mais le visage de la mariée est caché sous son voile. De qui s'agit-il ? Il n'y a pas 36 options. Soit c'est Susan, soit c'est Katherine, soit c'est une inconnue (mais en deux mois, se marier déjà avec une autre femme, on a un peu de mal à y croire). Je pense qu'il s'agit de Katherine car Susan et Mike finiront bien ensemble mais à la toute fin de la série, pas avant ! Petite pensée également pour Gale Harold qui se retrouve dans une drôle de position. A quoi son personnage a-t-il servi ? Reviendra-t-il l'année prochaine ? Le pire, c'est qu'on s'en tape complètement. Je passerai sur l'agacement chronique que Susan peut nous procurer pendant ces deux heures. Et encore une intrigue fil-rouge de ratée, bravo !

vlcsnap_189069

   Après une saison bien merdique la concernant, Bree est peut-être le personnage qui s'en sort le mieux dans ce double épisode. Dans la première partie, elle doit faire face à la colère d'Orson. C'est bon de retrouver le Orson effrayant des débuts même si ça ne dure pas longtemps. Puis c'est joussif de voir Bree se faire à ce point marcher sur les pieds. Le petit stratagème de son mari est digne des siens. Ils étaient vraiment fait pour être ensemble. Dans la deuxième partie, le rapprochement avec Karl se fait sans aucune subtilité mais il est prometteur. Leur duo fonctionne à merveille tant ils sont différents. On se demande quand même comment tout cela va finir et pour combien de temps encore Kyle McLachlan va devoir subir des histoires qui ne sont vraiment pas à la hauteur de son talent. Un ménage à trois pourrait être une piste intéressante et pas encore traitée dans la série mais je crains que l'on se dirige vers un simple adultère, qui entraînera inexorablement le divorce des Hodge qui tarde à venir.

   J'ai dû mal à croire que les scénaristes aient osé faire ça à Lynette. Le retour de son cancer ? Non ! C'eut été trop intéressant. La voilà à nouveau enceinte et encore de jumeaux en plus ! C'est une idée totalement stupide. Ca fait son petit effet sur le coup, c'est amusant de voir la tête de Lynette et Tom quand ils apprennent la nouvelle, mais ce que ça implique pour les intrigues des Scavo l'année prochaine se résume en un mot : recyclage. Ca a déjà été ça toute cette saison et ça va continuer. Le bond de 5 ans n'aura servi à rien dans l'ensemble -sauf peut-être pour Gaby et encore, elle est bien vite retombée dans ses travers- et en particulier pour Lynette. Ses enfants ont beau avoir grandi, elle est toujours confrontée aux même problèmes. On notera que la possibilité d'avorter n'a pas été évoquée une seule seconde, ce qui est une constante dans la série. Danielle non plus à l'époque n'a pu l'envisager.

   Et puis il y a Gabrielle. Le personnage a grandement perdu de sa fraîcheur mais il lui reste toujours quelques lignes de dialogue réussies à chaque épisode. Je ne reviendrais pas sur ma passion pour Juanita. Sa nouvelle intrigue (fil rouge ?) à venir ne m'inspire pas grand chose pour le moment. Les Solis accueillent la petite-fille d'une vieille tante de Carlos chez eux et, en plus d'être une mini-Gaby (ou une maxi-Kayla ?) en puissance, possiblement encore plus bitchy, elle cache semble-t-il de lourds secrets. Lesquels ? C'est certainement ce que l'on découvrira dans la saison 6. Elle a tué quelqu'un ? C'est la première chose qui nus vient forcément à l'esprit. Et je dirais même plus qu'elle a écrasé quelqu'un puisque c'est le truc qui revient systématiquement à Wisteria Lane ! Pourquoi les scénaristes se creuseraient-ils la tête à chercher une histoire originale et innatendue ? 

vlcsnap_187494

vlcsnap_179312 vlcsnap_175028 vlcsnap_145249


// Bilan // J'ai beau essayé de trouver des points positifs à ce Season Finale, il n'en a quasiment pas. Rien, absolument rien, ne donne envie de voir la suite. Ni le cliffhanger, ni les amorces d'intrigues pour chacune des housewives. On se dirige vers du vu et revu et j'ai vraiment du mal à comprendre que l'équipe de la série ne se remette pas en question et ne cherche pas à relancer l'intérêt d'une manière ou d'une autre. Le bond de 5 ans aurait pu être LA solution mais ils n'ont pas su le gérer correctement. Je serai bien entendu au rendez-vous de la saison 6 car je ne peux pas me résoudre à abandonner la série comme ça mais, si j'avais encore un maigre espoir que cela s'arrange, je n'en ai aujourd'hui plus du tout. Desperate Housewives est définitivement morte avec le départ d'Edie.   

dnesv2finarticleminibanpk8


14 mai 2009

Desperate Housewives [5x 22]

dnes_v2_dh_mini_ban_essai1

Marry Me A Little // 12 29o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_41714

   Je commence à devenir indulgent vis à vis de Desperate Housewives, ça me fait peur. Est-ce que cet épisode mérite réellement trois étoiles ? C'est toujours pareil : si l'on compare aux deux premières saisons, il en mérite moins. Mais si l'on compare à ce à quoi on a eu droit dernièrement, les trois étoiles sont méritées. Il y avait au moins un élément intéressant par intrigue, aucune n'était totalement à jeter. C'est déjà pas si mal, non ? Alors que les intrigues de Bree étaient devenues d'un ennui abyssal et relevées d'un ridicule encore plus profond, l'intervention de Karl, déjà prometteuse à l'épisode précédent, empêche les Hodge de sombrer. On retrouve la Bree désopilante qui, même lorsqu'elle cambriole sa propre maison, tient à ce que tout reste propre. Elle demande à Karl de s'essuyer les pieds avant de rentrer ! Cette scène était vraiment très amusante et originale, tout comme l'introduction façon polar des années 50, même si ça a été vu et revu dans bien d'autres séries. Le duo Bree/Karl fonctionne à merveille et on en vient même à se demander s'il ne faudrait pas tenter de les mettre en couple, histoire de voir ce que ça peut donner. Ca changerait de ses relations avec Rex et Orson puisqu'elle aura face à elle quelqu'un qui lui tiendra forcément tête et qu'elle ne pourra jamais émasculer, en principe. A coté de ça, lorsqu'Orson découvre le petit stratagème de sa femme, on sent bien que le pseudo-psychopathe qu'il était en saison 3 pourrait refaire surface. Si seulemement !

   La crise de la quarantaine est toujours l'objet principal de la storyline des Scavo. Cette fois, Tom s'est mis dans la tête qu'il devait faire un lifting pour paraître plus jeune et ainsi plus facilement décrocher un job. Cela a le mérite d'être original ! En revanche, ce n'est pas crédible pour un sou. Le petit speech de Lynette sur les rides de son homme, qui représentent selon elle toute son histoire, toute leur histoire, c'est presque touchant. Dommage que l'on ait bien du mal à y croire. Je ne sais pas si Felicity Huffman a eu recours à la chirurgie esthétique mais ce ne serait pas vraiment étonnant. Sa peau est quand même bien lisse pour une femme de 47 ans. Mais ce n'est rien à coté de Marcia Cross et son utilisation abusive de botox, même si ça ne l'a pas encore enlaidie, et le visage de Teri Hatcher, n'en parlons pas ! Une pensée pour Nicollette Sheridan bien-sûr (les personnages, eux, n'en ont pas d'ailleurs). Dans ces conditions, le discours de Lynette passe difficilement. Et puis ils peuvent vraiment se la payer cette intervention chirurgicale ? Aux dernières nouvelles, non. Dès lors, le débat aurait dû être clos ! 

vlcsnap_61193

   Quelle frustration de voir si peu Juanita, ma bien-aimée, dans cet épisode. Le début de l'intrigue de Gaby laisse croire qu'on va avoir droit à un nouvel affrontement entre les deux garces mères et fille mais on part sur complétement autre chose. Et cet autre chose n'est pas passionnant. Gaby rencontre une ancienne "amie" devenue pauvre alors que la dernière fois qu'elles se sont vues, elle était riche comme Crésus. Son mari est mort et, de fil en aiguille, elle s'est retrouvée à la rue. La réflexion sur la précarité qui guette chacun d'entre nous aurait pu être intéressante mais elle est évidemment survolée. Comme d'habitude, l'attitude de Gaby est plus exaspèrante qu'autre chose. Quand elle dit à sa pote que elle, elle s'est battue lorsque Carlos a perdu la vue, c'est juste risible. Elle a fait quoi exactement ? Elle a renoncé aux robes haute-couture ! Elle n'a pas cherché à travailler, elle a abusé de l'infirmité de son mari, elle a tenté de soutirer l'argent d'une pauvre vieille... Mais surtout, elle avait Carlos ! Diminué de par son handicap, certes, mais il était là ! Cette femme a perdu son mari, il est mort ! C'est autrement plus compliqué à gérer. On n'est plus dans le politiquement incorrect mais juste dans la stupidité la concernant. Je veux un spin-off sur Juanita ! Na.

   Miss Mayer ne s'est finalement pas mariée à Jackson. Elle était partie pour mais la police a arrêté son cher et tendre pile juste avant. Too Bad. Ce n'est pas la première fois que cela lui arrive. On se souvient tous de cette scène où elle court en pleurs en robe de mariée dans Wisteria Lane. La belle époque ! Tout cela, c'est la faute de l'albinos aux chemises couleurs pastels. Il est vraiment trop méchant, boo ! Quelle va être la suite des aventures de Susan et Jackson ? Je l'ignore et je m'en tape un peu. Katherine et Mike sont habilement inclus à tout cela puisque Mike décide de demander en mariage Katherine, laquelle est absolument ravie puisque c'est son seul but dans la vie : se (re)marier. Jusqu'à ce qu'elle comprenne que c'est par jalousie qu'il l'a fait, pas par envie. Et là, on retrouve une Katherine avec bien plus de mordant que dans l'ensemble de la saison. Ca fait du bien ! Mais ses manigances risquent de lui coûter cher et Mike pourra ainsi recommencer à bouletiser sur Susan. Et cette dernière en fera autant. Et ce sera chiant comme la pluie...

vlcsnap_48108


// Bilan // Tandis que des personnages comme ceux de Bree, Orson et Katherine retrouvent un peu d'intérêt, d'autres en perdent encore et encore. Gaby, notamment, mais pas seulement. Mike, Susan et Dave aussi. L'ensemble est à peu près correct mais DH ne procure plus aucune émotion et de moins en moins de rires. Qu'importe la qualité du Season Finale la semaine prochaine, la saison 5 restera la pire saison de la série à ce jour. La 4ème avait pourtant fait fort !

dnesv2finarticleminibanpk8 

                  

24 mars 2009

Desperate Housewives [5x 18]

dnes_v2_dh_group_mini_ban

A Spark To Pierce The Dark // 14 61o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars1


vlcsnap_34446

   Ils l'ont fait ! Ils ont tué Edie Britt ! Enfin ce n'est pas sûr. Je reste sur mes gardes. Un sauvetage est encore possible. Après tout, elle ne s'est prise qu'une décharge électrique après un accident de voiture. Ce n'est pas non plus si dramatique que ça ! Je suis moqueur mais avant tout parce que j'estime que, si cette idée de mort "spectaculaire" était bonne, sa mise en oeuvre est complétement ratée. Ce n'est ni choquant, ni sur-le-cultant. Et un personnage comme celui-là méritait certainement une mort plus éprouvante. Encore une fois, peut-être qu'elle n'est pas encore morte. J'aurai limite préféré que Dave l'étrangle, comme il s'apprêtait à le faire. Ou qu'elle meurt il y a deux ans, lorsqu'elle avait tenté de se donner la mort. Enfin, c'est ce que l'on avait voulu nous faire croire. Ca ne collait pas du tout avec l'esprit du personnage mais ça aurait eu le mérite d'être surprenant. Là, franchement, c'est presque une mort comme une autre à Wisteria Lane. On ne compte plus les accidents de voiture, mortels ou pas d'ailleurs. On pourrait voir ça comme une ironie du sort, la vengeance de Dave étant la résultante d'un accident de voiture qui a causé la mort des deux êtres qui lui étaient les plus chers au monde. Mais bon. Mama Solis a connu le même sort il y a bien longtemps et puis il y a eu Orson qui a failli tuer Mike en lui roulant dessus aussi. A ce que je sache, il y a mille façon de faire mourir les gens autrement que par un accident de voiture. Et je pense à autre chose qu'un gros coup de vent, genre le jour d'un terrible ouragan qui ne fout en l'air qu'une maison sur deux. Au-delà de ça, Edie n'était certainement pas le personnage qu'il fallait tuer. C'est la seule qui avait su garder encore un peu de fraîcheur et qui était toujours systématiquement drôle ! Inutile de dire que sa mort va être encore un peu plus fatale à la série et elle n'avait vraiment pas besoin de ça. Je commence à sérieusement envisager de ne pas aller au-delà de la saison 5. Je sais bien que je ne pourrais pas m'empêcher de regarder la 6ème, au moins pour le plaisir de critiquer, gnarf gnarf gnarf. Ca donnera de l'eau au moulin à mes détracteurs en plus -oui, je fais genre que je suis persecuté, j'aime bien ça, ça me donne un peu plus d'éclat. 

   Le camping trip de Dave était un beau pétard mouillé, comme prévu. De l'aveu même de cette bonne vieille Mary Alice d'ailleurs ! Je vous jure que ça ne me fait pas plaisir d'avoir raison ! Mais c'était tellement couru d'avance... Je ne sais pas ce qui est le plus ridicule. Que Mary Alice nous dévoile le plan -merdique- de Dave avant qu'il ne le mette en place -le contraire aurait permis un peu plus de suspense et de surprise- ou que Dave échoue aussi bêtement si près du but ? Il avait oublié d'éteindre son portable le bougre d'âne ! Non et puis les gros plans sur le fax d'Edie qui n'a plus de papier, c'est juste ridicule ! Et ça dure 30 minutes en plus ! Donc en gros : on nous a emmerdé avec cette histoire de camping en forêt pendant 5 épisodes pour RIEN. Le plan échoue et on passe à autre chose. On voit à peine Mike et Katherine, qui sont quand même les cibles de l'albinos (pardon à tous les lecteurs albinos du blog, en même temps j'ai rien dis de méchant !), et ils passent pour deux joyeux scouts bien benêts. On se demande encore pourquoi ils ont accepté de venir ! Ca n'aurait pas été plus intéressant d'emmener Edie avec eux ? Et je sais pas, un poteau électrique aurait pu lui tomber dessus, s'ils tenaient tend à électrocuter la femme la plus électrique de Wisteria Lane ! En admettant qu'Edie soit morte, Dave va peut-être enfin pouvoir nous prouver de quel bois il se chauffe, non ? Au fait, je vous ai dis à quel point Nicolette Sheridan a été mauvaise dans sa dernière scène ? Eh bien c'est fait. C'est désolant jusqu'au bout tout ça, j'vous jure !   

vlcsnap_44064

   Si j'ai accordé tant de temps dans ma review à l'affaire Edie-Albinos, c'est un peu parce que les autres intrigues se passent presque de commentaires. Mais comme je suis là pour commenter, je vais bêtement commenter. Si seulement j'étais payé pour faire ça... La dynamique Lynette/Carlos jusqu'ici peu explorée est une des rares bonnes idées de cette navrante saison 5. Dommage que Lucie prenne tant de temps d'antenne. Elle était plutôt sympathique la semaine dernière, elle est présentée comme une grosse connasse cette semaine. Allez comprendre ! Ca ne mène à pas grand chose, à part à Carlos de la virer, ce qui est un soulagement et pour Lynette et pour nous. Et pour Gaby aussi mais on n'en parle pas vraiment. Non, Gaby, son problème, c'est qu'elle s'ennuie chez elle toute seule. Et puis quand Carlos est là, il est trop fatigué pour l'honorer. Ca ne vous rappelle rien ? Siiiiii, la saison 1 ! Manquerait plus que ce petit beau de gosse de jardinier revienne lui brouter le gazon pour que la boucle soit bouclée ! Alors Gaby a beau dire elle-même qu'ils en reviennent toujours aux même problèmes et que ça la désole, c'est une fois de plus la preuve que les scénaristes ne savent vraiment plus quoi faire d'elle et d'Andrea Bocelli. Et si elle se décidait enfin à bosser ? Ca l'occuperait, non ? Tiens, secrétaire de son mari ! Ca permettrait de ne pas trop la déconnecter du reste des intrigues ! Oui mais non. Elle a du shopping à faire. Et puis ça prend du temps tous ces brushing maintenant qu'elle est redevenue belle. Allez soyons fous : et si elle allait risquer sa vie pour sauver Edie et s'électrocutait elle aussi ?

   Après nous avoir barbés avec la kléptomanie -notez que j'orthographie mal ce mot depuis plusieurs reviews- d'Orson, les scénaristes n'ont rien trouvé de mieux que de pousser le grotesque jusqu'à le faire devenir... cambrioleur ! Et pas un amateur attention. Il a carrément sorti la cagoule ! Non vraiment, j'ai honte pour Kyle McLachlan. Il n'y est pour rien mais je ne sais pas, il est encore temps de fuir ! Remarque, un divorce est en train de se profiler. Ca pend au nez du couple Hodge depuis la saison dernière (enfin 6 ans quoi) donc ça devrait finir par arriver. Je ne sais pas qui est le plus con dans l'histoire : Orson qui se comporte comme un imbécile ou Bree qui n'a toujours rien compris aux hommes ? Elle avait les mêmes problèmes avec Rex en saison 1. Et on sait comment ça s'est terminé... Oh dites, j'allais oublier Susan ! Peut-être parce que sa storyline est plus que dispensable ? L'intrigue façon The L Word de la semaine dernière était sympatoche, celle de cette semaine est sans intérêt aucun. On assiste à un énième retour de Karl et on en arrivait à un point où ils ne sont plus drôles du tout. Il y avait une alchimie à une époque mais elle a été usée jusqu'à la moëlle. Et croyez-moi, en matière de sac d'os, Teri Hatcher est au point (ceux qui n'ont pas compris cette blague ô combien désespérante peuvent aller mourir en enfer). Donc voilà, en gros ça n'apporte rien et ce n'est plus drôle. Puis la dernière fois que j'ai vu Richard Burgi, c'était dans Nip/Tuck et il baisait des canapés -vous avez bien lu, "des canapés" et pas "sur des canapés"- alors comprenez ma déception.    

vlcsnap_50256


// Bilan // Si cet épisode a réussi une chose, mais vraiment rien qu'une infime chose, c'est de me donner envie de voir le suivant. D'abord pour voir s'il sera pire que celui-ci et, ensuite, pour savoir si Edie va survivre oui au non ! Pour le reste, je ne vais pas redire tout ce que je viens d'écrire. C'est médiocre et puis c'est tout (à prononcer façon Philippe Lucas) !

dnesv2finarticleminibanpk8