06 mai 2010

LOST [6x 14]

dnes_season4_lost_kate_mini

The Candidate // 9 5oo ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_51021 vlcsnap_52942

   J'aime bien commencer mes reviews de Lost par une phrase-clé de l'épisode. Sauf que cette semaine, quasiment toutes les lignes de dialogues étaient des phrases-clés. A part peut-être le "Oh Oh" de Lapidus, soit son dernier souffle. On nous a ressorti tout un tas de répliques cultes, caricaturales mais marquantes comme "I Think I Could Fix You" de Jack à l'attention de Locke, le simple mais efficace "He's Coming" de Widmore, ou le magistral "I Wish You Had Believed Me" si lourd de sens et de multiples façons. C'était un festival mais je vais retenir finalement "Because It's Going To Be You, Jack" de Sayid, avant qu'il ne passe l'arme à gauche lui aussi. Cette phrase semble faire écho au titre de l'épisode. Ce sera toi LE Candidat Jack, sois-en sûr. Et effectivement, il ne reste plus beaucoup de possibles successeurs à Jacob après cet épisode meurtrier. Ils sont au nombre de trois, à notre connaissance : Jack, Hurley et Sawyer. Les Kwon nous ont quittés, mais j'y reviendrais bien évidemment, Sayid aussi, et on nous martèle depuis quelques temps que Kate n'est pas candidate. Saura-t-on un jour ce qu'elle a fait pour mériter tant de haine (à part faire la girouette d'une paire de bras à une autre) ? Jack est le candidat le plus crédible mais Hurley est un bon outsider. Je l'imagine bien rester sur l'île in the end. Alors que j'imagine Jack mourir ultimately. Kate a failli y passer aussi mais je pense que les scénaristes opteront pour une longue agonie. Elle ne pouvait pas mourir comme ça, sans partager une scène déchirante avec Jack. L'audace a ses limites ! J'allais oublier cette chère Claire au fait, qui fait partie aussi des derniers survivants du casting original. Combien de temps avant qu'elle arrache sa perruque ? C'est "marrant" de voir à quel point Jack se soucie peu d'elle finalement, alors que c'est sa soeur. Je l'aurai imaginé plus protecteur. Il ne peut pas être au four et au moulin cela dit et on peut dire qu'après avoir été pas mal mis de coté pendant deux saisons, il est redevenu le grand héros de cette fresque et Matthew Fox est époustouflant ! Et Dieu sait qu'il ne l'a pas toujours été.

   Le centric des flash-sideways lui étaient consacrés cette semaine, j'ai envie de dire presque à égalité avec Locke. Bien décidé à "réparer" John, Jack se met en tête de convaincre ce dernier à tous prix. Son obstination va jusqu'à partir à la rencontre d'Anthony Cooper, le père de John, afin de comprendre les circonstances de l'accident qui l'a paralysé. On ne comprend d'ailleurs pas bien en quoi cette information est capitale. Peut-être qu'il la lui faut pour mieux convaincre John. C'est aussi une façon de comprendre son refus catégorique. Of course, sans trop de surprises désormais, on inverse les réalités : John ne s'est pas retrouvé en chaise-roulante à cause de son père mais par sa propre faute, et il a aussi réservé le même sort à son père ! Et tout cela au cours d'un... crash d'avion ! Allons bon. Si John a retrouvé l'usage de ses jambes lors d'un crash dans notre réalité, il l'a perdu lors d'un crash dans cette réalité-là. Les friands de parallèles dont je fais partie ont été gâtés ! Au passage, ravi une fois de plus de croiser Katey Sagal au détour de quelques scènes. Et content de revoir pour la dernière fois Anthony Cooper, qui reste un personnage important de la série. Pour la toute première fois, il m'a fait une peine incommensurable avec son regard vide et sa bave au bord des lèvres. Mais c'est étrange, on a l'impression que le démon l'habite quand même. Autre instant important du flash : le passage où Jack et Claire se regardent dans le miroir que Christian a légué à sa fille. Je ne pense pas que l'objet en lui-même ait une importance mais on insiste en revanche une fois de plus sur le reflet de nos losties dans la glace. J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne comprends pas ce que ça peut bien vouloir dire. De l'autre coté du miroir, rapport à Alice au pays des merveilles à nouveau ? Derrière le miroir, il y a l'autre réalité, il y a l'île ? Le seul lien que je vois c'est avec le phare de Jacob où les miroirs renvoyaient à la vie des naufragés avant le crash... Au bout du compte, les flash-sideways ont certes ralenti la course effrénée de l'épisode mais ils étaient vraiment réussis et émouvants. J'ai juste été surpris que Locke ne se souvienne pas de l'île, quoique les phrases qu'il a prononcé pendant son sommeil n'étaient pas anodines, et surpris aussi par le fait que le plan de Desmond n'avance pas plus. Je n'ai pas envie que les flashs prennent trop de place dans le final mais il va falloir que je me fasse une raison je crois...    

vlcsnap_57028 vlcsnap_68561

   Il faut maintenant que je me lance dans la partie ô combien douloureuse de cette review. Pendant les quinze dernières minutes de l'épisode, j'ai failli me noyer dans mes larmes. Un peu comme Sun et Jin finalement. J'avais lourdement critiqué les scénaristes pour nous avoir bâclé les retrouvailles du couple Kwon il y a deux semaines mais là, je ne peux que m'incliner. Ils ont fait un travail admirable et ont réussi je crois (mais je ne pourrais le confirmer qu'après avoir pris du recul) à faire plus déchirant encore que la mort de Boone (qui m'avait pourtant retourné en saison 1), que celle de Charlie (qui était pourtant le sommet de la saison 3) ou celle de Juliet plus récemment. C'était même plus fort que les retrouvailles de Desmond et Penny au téléphone dans The Constant, ce qui constituait jusqu'ici pour moi la scène la plus inoubliable de la série. Et celle qui m'avait permis de perdre plus de 3 kilos rien qu'en larmes. Lost est un bon remède à l'obésité ! Bref. Sun et surtout Jin n'ont jamais été mes personnages favoris mais c'est en les perdant que je me rends compte qu'ils formaient quand même un sacré beau couple, qui a drôlement grandi au cours des années. Et quand on y repense, il nous sont souvent offerts de beaux moments d'émotion : lorsque Jin décide de partir en radeau avec Michael et Walt laissant derrière lui une Sun apeurée, ou encore lorsque l'on a tous cru, Sun la première, qu'il avait explosé avec le cargo ! J'ai repensé à tout ça lorsque la caméra filmait dans le vague le sous-marin qui s'enfonçait dans les profondeurs de l'océan, sur une superbe musique de Giacchino bien-sûr, et jusqu'à ce que leurs mains se séparent définitivement. Une scène d'une force incroyable. J'en suis encore tout retourné et je n'ose pas la revoir. Le bémol que je serais tenté d'apporter, c'est que l'impact émotionnelle risque d'être moins forte dans les prochains épisodes puisque Jin et Sun apparaîtront toujours à travers les flash-sideways. Et qui sait, ils re-vivront peut-être au final et auront droit à leur happy-end. Une pensée pour Ji Yeon en attendant, qui n'a plus de parents. Si Kate se sort de tout ça, elle devrait penser à ouvrir un orphelinat...

   Alors bon, à coté de ce double-décès incroyable, la mort de Sayid passe presque inaperçue. Il s'est pourtant sacrifié pour ses amis. Mais c'est pas le premier. Charlie et Juliet sont déjà passés par là. Cela dit, j'aimerais qu'on nous explique à un moment donné comment il a pu passer de disciple de MIB au Sayid que l'on a toujours connu. Quel a été le moment de rupture ? On a confirmation qu'il n'a pas tué Desmond puisqu'il conseille à Jack de le retrouver fissa. Lapidus aussi y passe, du moins c'est ce que l'on suppose. On peut désormais dire qu'il n'aura servi quasiment à rien cette saison. A la limite, s'il n'avait plus été là, la question de reprendre l'avion Ajira pour quitter l'île n'aurait même pas pu se poser. Mais c'est tout. Et puis qui a cru à ce départ ? Absolument personne ! Par contre, MIB m'a à nouveau bluffé ! Je ne sais pas quoi penser de son plan et je me demande toujours de quel coté il se place vraiment sur l'échiquier du bien et du mal mais ça ne manquait pas de rebondissements ! Il s'est d'ailleurs passé plus de choses en un épisode de ce point de vue-là qu'en dix ! Direction l'Hydra, les cages, puis l'Ajira, puis le sous-marin ! Alors si ça souligne une fois de plus que les scénaristes ont bien du mal à gérer le rythme de la saison, ça n'en était pas moins palpitant et impressionnant. Alors, MIB avait-il tout prévu, de la réaction de Jack, à la Kate blessée, en passant par la bombe posée par Widmore dans l'Ajira ? Je pense que oui. C'est improbable, je vous l'accorde. Ca me fait penser à Ben à une époque qui savait toujours ce que ses adversaires allaient faire. Il avait toujours une longueur d'avance et toujours un plan ! "I Always Have A Plan". Je reconnais que c'est un peu facile à la longue et pas crédible. Comment pouvoir anticiper à ce point ? Il y a quand même un point à mon avis qui peut être expliqué facilement : Widmore et MIB sont peut-être tout simplement de mèche. Ca va être très compliqué à justifier, et c'est pour cela que je ne vais pas m'y essayer, mais c'est une théorie à prendre en considération... MIB m'a bien fait marrer en tous cas. C'était Terminator quoi ! Vas-y que j'te pousse et que je me place au milieu des tirs des uns et des autres et que je m'approche pour bien te caser une balle entre les deux yeux. Ca aurait pu être ridicule mais ça faisait plutôt de l'effet. Merci Terry O'Quinn encore et toujours ! Un mot pour finir sur Sawyer que l'on a bien envie de détester pour la merde qu'il a foutu, mais qu'on a envie de consoler aussi parce qu'à sa place, on aurait fait la même chose. La dernière fois qu'il a suivi Jack, sa bienaimée est morte. Il ne l'a pas suivi et voilà le résultat : quatre morts ! Joli.      

vlcsnap_74519 vlcsnap_79748


// Bilan // The Candidate postule pour le titre de l'épisode le plus éprouvant et le plus réussi aussi de la saison. De l'émotion à n'en plus finir qui nous plonge dans un profond chagrin, de l'action à en faire pâlir de jalousie et de honte la saison 2... Un moment de télévision inoubliable ! Cela dit, j'aimerais autant qu'il ne remporte pas ce prix. Ca voudrait dire que les prochains épisodes seront moins bons et c'est inconcevable ! Plus que 3 semaines. Mon Dieu.

44069764


23 avril 2010

LOST [6x 13]

dnes_season4_lost_jack_mini

The Last Recruit // 9 4oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_282559 vlcsnap_283713

   D'épisode de transition en épisode de transition, Lost est en train de me perdre et je ne pensais pas que ça arriverait un jour. Je m'attendais à ce que cette saison soit, au mieux, une suite d'épisodes inoubliables pas forcément remplis de réponses mais forts en émotion; au pire, une suite d'épisodes divertissants pour nous amener vers une conclusion explosive. S'il fallait choisir, je dirais que les producteurs et les scénaristes ont opté pour le pire, si ce n'est que le divertissement commence à devenir irritant et que l'on ignore si la fin sera à la hauteur. Je ne leur reproche pas tant le manque de réponses, auquel je m'attendais et qui est presque logique, mais plus cette capacité à réduire en miettes le potentiel de certaines scènes attendues parfois depuis longtemps. Le meilleur exemple dans cet épisode : les retrouvailles entre Sun et Jin. Ils sont séparés depuis la saison 4 et une saison et demi plus tard ils se retrouvent enfin. On s'imaginait donc que ce moment serait forcément très fort. L'était-il ? Non ! Pourquoi ? Parce qu'on n'a pas pris le temps de sortir les grands violons de Giacchino, les ralentis classiques mais efficaces et les jeux de regards qui en disent plus long que les mots. On en a fait un non-événement presque ridicule à cause de dialogues hyper-simplistes et d'une réflexion bien mal venue du veillard-qui-ne-sert-à-rien, approximativement : "It looks like she got her voice back!". Déjà que ça manquait d'émotion... Si en plus pépère vient tout gâcher ! Je ne peux pas m'empêcher de repenser au départ de Jin sur le radeau en fin de saison 1, avec des adieux déchirants, ou celui de Sun en hélicoptère laissant son grand amour derrière elle en fin de saison 4. Ca c'était beau. Ca c'était Lost.

   Parfois, je me demande si les scénaristes ne se sentent pas obligés de caser certaines informations juste pour faire plaisir au public. Je pense tout particulièrement à Man In Black qui avoue à Jack que c'est lui qui a pris l'apparence de son père Christian à chaque fois qu'il a cru le voir sur l'île. N'était-ce pas une évidence depuis que l'on sait que Locke=Smokey=MIB ? Sans vouloir paraître prétentieux, pour moi ça l'était. Et je pensais que ça l'était pour tout le monde ! Ce dialogue m'a donc semblé bizarre, pas très bien placé et pas vraiment nécessaire. Cela dit, si ça peut faire plaisir hein... Ce que cet épisode a vraiment d'intéressant, c'est le pion Jack qui ne peut plus se contenter d'être gris et qui doit choisir un camp. Il penche d'abord du coté du blanc en suivant Sawyer, Kate et la majorité silencieuse. Puis il se rétracte au beau milieu de l'océan et retourne à la nage sur l'île pour retrouver ce bon vieux MIB. Ce n'est pas sans rappeler Sawyer qui saute de l'hélicoptère en fin de saison 4 mais sous forme de sacrifice. Cela dit, pour Jack, c'en est un. Le parallèle est donc parfait ! Jack a-t-il bien fait ? Tout dépendra du pouvoir que va excercer MIB sur lui. On croyait jusqu'ici qu'il avaient "infecté" Claire et Sayid mais ils ont prouvé dans cet épisode qu'ils étaient capables de lui tourner le dos : Claire en rejoignant Kate, Sawyer & co sur leur bâteau, et Sayid en n'exécutant pas Desmond contrairement aux ordres de MIB. On le suppose du moins. On nous l'aurait montré sinon ! Et puis Desmond est le nouveau Jacob de toute façon, non ? En tous cas, je suis très déçu quant à la profondeur du puits. Tiens, on tombe pile dans le genre de déceptions qu'on se créé tout seul en s'imaginant tout un tas de trucs en partant de rien. Je m'étais imaginé ce puits comme une ouverture vers les entrailles de l'île, que Desmond aurait copieusement visités. A priori, il n'en est rien. Sayid a dû l'aider à en sortir. Là, je ne peux que m'auto-blâmer ! En revanche, shame on les scénaristes sur un point qui m'a fait bondir : comment MIB peut-il croire Sayid quand il lui dit qu'il a bien tué Desmond ? Pourquoi refuse-t-il de vérifier ? Certes, il est pressé et il est sans doute convaincu que Sayid lui obéit au doigt et à l'oeil mais il aurait pu faire un effort. Car par effet boule de neige, tout ce qui va suivre, toutes les futures actions de Desmond que l'on imagine des plus importantes, auront été possibles grâce à cet oubli, autrement appelé facilité scénaristique. C'est pas beau. C'est pas Lost.    

vlcsnap_273842 vlcsnap_287043

   Les flashsideways maintenant. C'est étrange. J'ai dû mal à exprimer ce que j'ai ressenti en les découvrant dans cet épisode. Pas de la surprise en tous cas. Je crois qu'il n'y en a eu aucune. Sauf peut-être celle que ce soit un multi-centric comme on dit, centré sur plusieurs personnages à la fois donc. Tous les principaux en l'occurence, ou presque. Il manquait Hurley je crois. En fait, je crois que je préfère mille fois les centrics sur un seul et même personnage. C'est à double-tranchant étant donné que l'on peut détester le personnage en question mais au moins, c'est traité avec une certaine profondeur dans la plupart des cas. On prend le temps de se poser, de réfléchir et parfois même de comprendre. Là, tout va très vite. Pas du tout le temps de se poser, pas tellement le temps de réfléchir et pas le temps non plus de comprendre quand il y a quelque chose à comprendre. Et ce n'était pas le cas ici. Tous les destins se rejoignent, c'est assez exaltant d'ailleurs, mais c'est tellement attendu dans le moindre des détails ! Ok, je n'avais pas imaginé Ilana en avocate. A part ça... On nous refait le coup de "Claire est ma soeur-Jack est mon frère" mais avec les deux personnages en présence cette fois. Là encore, on passe à coté de l'émotion, d'autant que la mère du fils de Jack a choisi ce moment-là pour téléphoner. On suppose toujours que c'est Juliet puisqu'elle est apparue nulle part pour le moment. Mais on garde le suspense. Et on touche du doigt encore un gros problème ! Pourquoi faire tant de suspense sur quelque chose qui n'en mérite certainement pas ? Après, forcément, on va être déçu parce qu'on l'aura deviné depuis des lustres ! Grrrrr ! Un moment intéressant tout de même : lorsque Sun reconnaît Locke sur le brancard à coté du sien. Logique puisqu'elle est entre la vie et la mort et que c'est dans ces moments-là que les souvenirs de l'île lui reviennent ! Du moins selon ma théorie. Un moment très émouvant en cherchant bien : lorsque Locke est dans son ambulance et qu'il donne son prénom à Dr. Linus. La façon qu'a Terry O'Quinn de prononcer "John" m'a beaucoup ému. C'est bête mais c'est un beau détail. Ca c'est Lost !

   La grande zone d'ombre de l'épisode, c'est évidemment Widmore, que l'on ne voit pas mais dont les intentions sont on ne peut plus obscures. Je continue de penser qu'il n'est d'aucun camp et qu'il n'y a que son ambition personnelle qui compte. Il risque de finir misérable comme Ben et Richard il y a peu, mais peut-être en pire puisque sa folie n'a visiblement pas de limites. Je ne comprends rien à son plan en tous cas. Un coup il veut avoir tous les naufragés pour lui, un coup il ordonne quasiment leur mise à mort...Et que dire du kidnapping de Jin qui n'a toujours aucun sens pour moi. Un appât éventuellement, et encore. On n'est même pas sûr que Jin soit un candidat ! J'ai l'impression qu'il reste un milliard de choses à dire sur Widmore et sur son passage sur l'île mais j'ai la mauvaise intuition que cette période restera floue. Estimons-nous heureux de l'avoir visitée le temps d'un flash ou deux... 

vlcsnap_278988 vlcsnap_270900


// Bilan // The Last Recruit ou la transformation de Jack qui n'est désormais plus un "Man Of Science" mais un "Man Of Faith". The Last Recruit ou les destins de tous les personnages qui se rejoignent dans l'autre réalité. The Last Recruit ou un épisode super important sur le papier qui se révèle mal écrit et brouillon dans la mise en scène et dans les dialogues. The Last Recruit comme "The Last Bad Episode of Lost" ?

44069764

01 avril 2010

LOST [6x 10]

dnes_season4_lost_linus_min

The Package // 1o 13o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_59659 vlcsnap_75481

   "The War Is Coming". Je ne voudrais pas être pessimiste mais avec la vitesse à laquelle on avance, la série sera déjà terminée quand la guerre commencera... Cette phrase, ça doit faire la quatrième fois qu'on l'entend en deux ans. Depuis, on la met en place et quand on croit qu'elle est enfin arrivée... eh ben finalement non. Je crois qu'il va falloir se faire une raison : elle commencera vraiment dans le Series Finale et s'y terminera naturellement. Tout ce qui précéde est de la préparation et du placement de pion. C'est d'ailleurs ce placement qui est le plus frustrant dans cet épisode. Les camps se croisent via quelques personnages qui passent de l'un à l'autre mais ils ne se réunissent jamais. L'avantage, en revanche, c'est que contrairement à la plupart des épisodes précédents, on voit les deux en parallèle. Cela dit, la plupart des personnages sont réduits à de la figuration, hormis quelques-uns à qui l'on offre une ligne de dialogue ou deux, souvent bien senties et drôles mais un peu trop superficielles à mon goût. C'est le même problème avec ce choix des scénaristes de contempler le passé en saison 6 et de revisiter les lieux mythiques de l'île. On a droit cette fois au jardin de Sun qui est en train de dépérir (on peut bien y voir une métaphore mais c'est léger) et la Room 23 (mais elle n'est pas vraiment exploitée). On la rappelle juste à notre bon souvenir comme pour nous dire "Vous ne l'aviez sans doute pas oublié, nous non plus. Mais on ne vous dira pas à quoi elle sert. Démerdez-vous, c'est pas très important". Cela dit, c'est un bon moyen de remettre la Dharma Initiative sur le devant de la scène.

   C'est l'épisode de son grand retour et il y a quelques petites choses intéressantes à relever. Par exemple, que l'équipe de Widmore n'est pas composée de "mercenaires" mais de "géo-physiciens". C'est en tous cas le cas de Zoey. On peut dès lors imaginer que pour se débarrasser du Man In Black, il faudra avoir recours à des méthodes scientifiques. De quoi peut-être contenter ceux qui déplorent le virage trop fantastique pris par la série. On peut même aller plus loin en imaginant que tout cela est en rapport direct avec l'électro-magnétisme extraordinaire de l'île. Zoey aimerait quelques explications sur la carte réalisée par Jin (probablement lors de son passage en 1977) au sujet des poches d'énergie de l'île. Pas sûr qu'il sache grand chose. Dans mon idée, et si l'on suit les propos de Jacob, l'électro-magnétisme est le feu de l'enfer qui, une fois libéré, détruirait le monde. C'est de cela que l'île protége le monde. On en revient encore et toujours à la station du Swan qui a définitivement une importance capitale. Et ce serait bien, ça permettrait peut-être à ceux qui ont detesté la saison 2 de la revoir avec plus d'indulgence. Ca n'enlévera jamais tous ses défauts mais... Cela étant dit, qui sont Jacob et surtout MIB dans cette théorie ? Des démons échappés de l'enfer ? Des produits de l'électro-magnétisme qui se sont matérialisés sous forme humaine en arrivant sur l'île ? Sachant qu'"humaine" est un bien grand mot. La fumée noire est sans doute la forme originelle de MIB. Enfin bref. Tout cela nous amène logiquement vers Desmond ! Après nous avoir offert le meilleur épisode de la série ou du moins le plus émouvant ("The Constant"), après avoir quasiment disparu de la circulation en saison 5, il est de retour ! Il est, comme on s'y attendait un peu, le "prisonnier" de Widmore et surtout le "package" du titre de l'épisode. Ce garçon a toujours été spécial mais il semble désormais acquis qu'il est encore plus que ça. La clé de Lost ? Une d'entre elles en tous cas. Le fait d'avoir été à ce point exposé à l'électro-magnétisme lui a offert la possibilité de voyager dans l'espace-temps, de voir l'avenir notamment, et peut-être même de passer d'une réalité à une autre. Vous voyez où je veux en venir ? Il est peut-être tout simplement celui qui peut relier, ou au contraire délier, le présent des flash-sideways. A vrai dire, j'en viens même à me demander si les flash-sideways ne sont pas "la vraie réalité", celle de base, et que tout ce que l'on a vu depuis le début de la série est la réalité alternative. Et cela expliquerait pourquoi MIB veut retourner à la maison. Depuis qu'il est prisonnier sur l'île (depuis qu'elle sert de bouchon ?), le monde a basculé dans l'autre réalité. Le monde à l'origine serait-il foncièrement mauvais ?            

vlcsnap_70843 vlcsnap_63415

   J'avais prévu de parler d'abord des flashs de Sun et Jin mais je me suis laissé emporter sur une autre voie, la plus essentielle. Et je vais d'ailleurs continuer quelques instants histoire de remettre les choses au clair du mieux que je peux, comme ont tenté de le faire les scénaristes avec plus ou moins de succès. Si l'on résume : le Man In Black est prisonnier sur l'île; Jacob est son gardien; Jacob cherche son remplaçant et désigne ainsi plus d'une centaine de candidats à travers le Monde (mais qui habitent quand même de préférence à Los Angeles); il les fait venir sur l'île afin de les tester et élimine (mais ne tue pas) un à un ceux qui ne correspondent pas à ses attentes, quelles qu'elles soient; il n'en reste plus que six à l'heure actuelle parmi lesquels Jack, Sawyer, Hurley, Jin ou Sun... mais pas Kate, on nous le reconfirme; le but de MIB est de faire quitter l'île à tous les candidats restants afin qu'il puisse être libéré puisqu'il ne restera plus personne pour le garder et que Jacob est "mort"; cependant, il existe des règles à ce petit jeu et MIB ne peut pas tuer les candidats, ce qui aurait été évidemment plus simple; il peut en revanche tuer ceux qui ne le sont plus mais ne le fait pas systématiquement puisque certains lui permettront d'arriver à ses fins; en effet, on pourrait résumer les choses ainsi, par exemple : Claire est l'appât de Kate, qui est l'appât de Sawyer, et on pourrait même aller encore plus loin en imaginant que Sawyer deviendra l'appât de Jack du fait de leur antagonisme irréconciliable (car Jack sera le candidat ultime, non ?) ! Ma foi, si je ne me trompe pas dans mon résumé, les choses sont finalement plus claires que l'on ne veut bien l'admettre. Ca fait beaucoup de réponses tout ça...

   Mais alors, Sun et Jin. Il faut bien en parler. Autant j'ai toujours adoré Sun (sans pour autant adorer ses flashbacks), autant j'ai longtemps détesté Jin avant qu'il ne me rende finalement indifférent. C'est pour cela que je préférerais, à choisir, que ce soit Sun la candidate à la succession de Jacob et non lui. En même temps, ça me semble compromis. J'ai toujours cru depuis leur séparation post-cargo que le jour où ils se retrouveraient enfin, l'un des deux mourraient sur le champ. Personne n'est mort pour le moment mais on se dirige doucement vers celle de Sun. En tous cas, dans le dernier flash-sideways, elle n'est pas loin d'y passer. Je m'attendais d'ailleurs à une dernière scène où Jin l'emmenérait à l'hôpital et où Jack, comme de par hasard, la sauverait in extremis mais elle n'est pas arrivée et tant mieux. Ca aurait pourtant eu un sens au niveau de l'effet miroir puisque sur l'île, Jack lui tend la main. Mais finalement, et c'est ce que je trouve le plus intéressant, c'est que Jack reprend de plus en plus de place dans les intrigues, en prévision de la lutte finale sans doute. Tout dépendra de son choix à la fin. Il peut rester au présent et en imaginant que Sun meurt, il restera à Jin sa fille Ji Yeon. Il peut à l'inverse aller vers les flash-sideways et réunir Jin et Sun pour l'éternité mais sans Ji Yeon puisqu'il y a de fortes chances que le coup de feu qu'elle a reçu ait tué le bébé dans son ventre. Peut-être aussi qu'elle mourra dans les deux réalités. Evidemment, tout le problème est qu'il n'y a pas que le destin de Sun et Jin dans la balance. Il y a aussi celui de tous les autres et il ne peut pas être positif pour tout le monde des deux cotés. Le bonheur des uns fera le malheur des autres quoi. Bref, pour en revenir à des considérations plus simples, le flash-sideways était plutôt réussi dans l'ensemble, nous montrant en gros tout ce qui s'est passé entre l'atterrissage du vol 815 à LAX et la présence de Jin dans un frigo. Tout s'embrique assez bien malgré la présence catastrophique de Keamy. Un très mauvais personnage doublé d'un acteur grotesque. On parle beaucoup de Mr. Paik mais on ne comprend toujours pas pourquoi il semble si important dans l'histoire générale de la série. Il y a toujours sa connexion avec Widmore mais on n'en reparle plus. Il y quelques détails intéressants à relever comme le fait que Sun se regarde dans la glace comme l'ont tous fait les autres personnages dans leurs flashs mais pas Jin. Impossible de savoir par ailleurs si dans cette réalité-là, Sun parle l'anglais. On peut se dire que non, puisqu'elle a pu ne pas rencontrer son amant (chauve) qui lui a tout appris, et qu'elle et Jin ne sont pas mariés même s'ils couchent ensemble. Elle ne ressent pas le besoin de le tromper. A noter la présence -gadget- de Mikhaïl, qui perd d'ailleurs là encore son oeil, et la courte scène très émouvante, au présent cette fois, où Widmore montre des photos de Ji Yeon à Jin qui fond en larmes.      

vlcsnap_82300 vlcsnap_86613


// Bilan // The Package est un bon épisode de Lost, bien emballé et bien rempli, sans temps morts, sans grandes révélations, mais qui remet bien les choses à plat. Il permet en plus de ré-habiliter le personnage de Sun devenu complètement inutile ces derniers temps et de donner une place plus importante à Jin. Parmi le défauts de fabrication, les dialogues peu inspirés et toujours très caricaturaux sont regrettables, ainsi que la faiblesse du cliffhanger, qui se transforme d'ailleurs en habitude. Le retour de Desmond à la fin de l'épisode pourrait marquer un tournant décisif dans la saison finale, à moins que les scénaristes retardent à nouveau l'échéance... 

44069764

18 mars 2010

LOST [6x 08]

dnes_season4_lost_kate_mini

Recon // 8 87o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_50907 vlcsnap_48935

   Me voilà bien embêté. Après un épisode comme celui-là, non seulement je n'ai pas grand chose à dire mais en plus je n'ai même pas envie de les écrire. Si l'appétit vient en mangeant, l'inspiration vient peut-être en écrivant ? Je range cet épisode dans la catégorie des "ratés de la saison" aux cotés de Sundown. En réalité, il n'est pas si mauvais et il a su me captiver comme Lost l'a toujours fait mais j'ai beau tout retourner dans tous les sens, je lui trouve bien plus de défauts que de qualités. Son premier défaut est très simple : il est centré sur Sawyer et Sawyer n'est plus un personnage intéressant. Il n'a jamais fait parti de mes favoris mais je lui ai toujours reconnu un intérêt. La mort de ses parents, la recherche de l'assassin, son don pour le mensonge et les surnoms... tout ça j'ai aimé. Puis il y a eu l'épisode The Brig en saison 3 qui était excellent et qui a cloturé l'essentiel de ses intrigues. Il a ensuite fallu attendre son histoire d'amour avec Juliet pour qu'il retrouve grâce à mes yeux. Je précise au passage que je trouve Josh Holloway relativement mauvais dans l'ensemble, ce qui n'a jamais dû aider dans mon appréciation du personnage. Dans cet épisode, à nouveau, il se débrouille comme un manche. Il alterne ses deux expressions (séduction/colère) et montre évidemment son torse autant que possible car son seul atout finalement il est là et pas ailleurs. Encore que ses épaules en trapèze m'ont toujours beaucoup dérangé. Mais passons.

   Dans ses flash-sideways (divertissants à défaut d'être passionnants), Sawyer est tout l'inverse d'un arnaqueur : il est flic ! Ses parents sont morts dans les mêmes circonstances que dans l'autre réalité et il cherche depuis lors à se venger. Première surprise : il couche avec Jody Lyn O'Keefe ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas la bête, elle fait partie des derniers ajouts de casting de Prison Break. Elle est donc synonyme malgré elle de médiocrité. On lui a filé un rôle dans la même lignée qui, heureusement, n'occupera qu'une scène. Deuxième surprise : le co-équipier de Sawyer n'est autre que... Miles ! Etant donné que le pauvre homme n'aura pas son centric (enfin j'imagine), il faut bien le caser quelque part. Dans un sens, on a tendance à l'oublier mais Sawyer a passé bien plus de temps avec lui (3 ans) qu'avec les naufragés de départ (3 mois). L'effet miroir n'est donc pas idiot. L'alchimie entre les personnages est assez bonne en plus. Ils m'ont fait penser au duo de flics de FlashForward d'ailleurs. Troisième surprise : Sawyer ne fait pas la cour à Juliet mais à... Charlotte ! Bon, j'étais ravi de retrouver Rebecca Mader la sous-exploitée d'autant qu'elle était particulièrement en beauté mais ça n'avait pas grand intérêt. Un croisement de plus. Elle n'a même pas évoqué l'île où elle est censée être née alors à quoi bon ? Quatrième et dernière surprise : les chemins de Sawyer et de Kate se croisent à nouveau. A croire que l'on ne nous lâchera jamais avec le triangle amoureux. Certes, Jack n'est pas apparu une seule seconde mais tout le monde a eu une petite pensée pour lui, non ? Non, bon d'accord. Et puis bon sang, Juliet n'est morte qu'il y a trois jours quoi... Cinquième surprise bonus : Sawyer s'émeut devant La Petite Maison dans la Prairie. Une private joke sans doute, je ne vois que ça.  Au final, contrairement aux flashs de Ben ou de Locke qui semblaient vraiment avoir un sens, qui étaient super bien ficelés avec plein de petits clins d'oeils et de beaux parallèles, celui de Sawyer est dépourvu de tout ça. Il est juste "sympa". Arrivés à la moitié de la saison, on a forcément envie de quelque chose de plus consistant.         

vlcsnap_46103 vlcsnap_53307

   Sur l'île en 2007, Sayid est complètement déprimé, le regard perdu dans le vague, et Kate pleure à chaudes larmes parce que Claire est devenue cinglée. L'Ennemi profite de ce moment de faiblesse pour en faire encore un peu plus sa chose. Leur dialogue sur la plage, face à l'Hydra, était assez forte, d'autant que l'Ennemi a osé en dévoiler un peu plus sur qui il est, ou qui il était. Il évoque sa mère et la voit comme la source de tous ses problèmes. Est-il en train de bluffer car il connaît le passé de Kate ou dit-il la vérité ? Et cette mère, a-t-elle une importance quelconque ? J'aurais tendance à dire que oui. Surtout si Jacob et l'Ennemi sont frères. Puis il n'y a pas de raisons que seuls les pères soient importants après tout ! En attendant, on ne sait pas bien ce que l'Ennemi attend de Kate mais il a vraisemblablement un plan, encore un autre. Pour revenir quelques instants sur Kate et Claire, laissez-moi vous dire que j'ai été très déçu par leur scène de réconciliation. Je l'avais imaginée bien plus forte que ça. Elle est coincée en sandwichs entre deux scènes d'action et on passe complètement à coté de l'émotion. C'est con, Emilie de Ravin avait sorti le grand jeu. Elle était juste !

   Pendant ce temps, Sawyer s'est baladé d'île en île, séquences souvenirs à la clé. On a assisté à un nouveau jeu de dupes où les ennemis sont partout, où tout le monde ment. C'est lassant à la longue. Widmore a stationné son sous-marin sur l'Hydra, et a peut-être fait tuer tous les survivants de l'Ajira qui étaient restés là (ou alors est-ce l'Ennemi?), ce qui est quand même assez pratique du point de vue du scénario pour se débarrasser des personnages gênants bien qu'inexistants jusqu'ici. Sa rencontre avec Sawyer sème sacrément le trouble. J'avais rangé presque sans réfléchir Widmore du coté du clan de l'Ennemi. Je suis peut-être allé un peu vite en besogne. Si l'on en croit les dires du vieux monsieur et l'installation des systèmes de sécurité pour éviter que le monstre de fumée noire n'approche, il est contre l'Ennemi. Cela veut-il dire pour autant qu'il est du coté de Jacob ? Non. Il ne fait peut-être partie d'aucun camp, agissant seulement dans son propre intérêt, notamment pour prendre sa revanche sur Ben. Du coup, le soufflet sur son arrivée retombe déjà. Un point d'intérêt quand même : il a amené avec lui quelqu'un. Mais qui ? Desmond ? Ce ne serait pas particulièrement étonnant. Aaron ? Bien possible aussi. On verra... Sawyer aussi a décidé de ne pas choisir de camp. Tout ce qu'il veut c'est se barrer et de préfèrence avec Kate. On en revient toujours aux mêmes problématiques. Il faut partir de cette île. Mais mon Dieu que les dernières secondes étaient ridicules. Je ne parlerais pas de cliffhanger car ce n'en était vraiment pas un ! Sawyer, voix profonde, air concentré : "on ne partira pas de cette île en avion Kate ! On partira -tin tin tin tin- en sous-marin !". Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Nul !      

vlcsnap_62814 vlcsnap_67397


// Bilan // Certes, je n'étais pas dans mon assiette en regardant cet épisode, mais j'étais suffisamment lucide pour l'apprécier à sa juste-valeur. Il était divertissant, pas ennuyeux, mais pas très bien écrit, pas spécialement bien réalisé et médiocrement joué. Heureusement que c'est Lost...

44069764

04 mars 2010

LOST [6x 06]

dnes_season4_lost_kate_mini

Sundown // 9 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_97569 vlcsnap_82210

   L'Ennemi s'est-il emparé de mon corps cette semaine pour me faire subir un terrible flash-maybe où je donne trois étoiles à un épisode de Desperate Housewives et seulement deux étoiles à un épisode de Lost, un monde à l'envers quoi ? C'est en tous cas ma seule et unique théorie de la semaine car cet épisode, aussi bon soit-il sur la fin, m'a profondément ennuyé et n'a pas suffisamment offert à mon goût de matière pour théoriser et se triturer l'esprit. Il m'a en tous cas surpris dès la première scène ! Je m'attendais à ce que le parallèle saison 1/saison 6 soit respecté et que l'épisode soit donc consacré à Jin et Sun. En plus, le titre "Sundown" faisait clairement référence à "House Of The Rising Sun". Le miroir est brisé et ça me déplaît, d'autant plus que le centric était du coup sur Sayid et celui-là, je ne l'aime pas beaucoup. Pour la première fois depuis le début de la saison j'ai trouvé les scènes de flash-maybe longues et ennuyeuses. Comme quoi, notre attachement aux personnages joue beaucoup dans nos perceptions des épisodes. De plus, je ne sais pas si c'est Naveen Andrews qui en l'unique responsable mais je trouve que l'émotion n'était pas du tout au rendez-vous, contrairement aux flashs de Locke et de Jack par exemple. Je reconnais en revanche que les transitions entre le présent et ces flashs étaient moins abruptes et que la pertinence des parallèles était plus au rendez-vous que les semaines passées.

   Dans le flash-maybe, Nadia, la fameuse, n'est pas mariée à Sayid, comme on pouvait s'y attendre, mais à son frère, Omar. C'est d'ailleurs lui qui les a poussés dans les bras l'un de l'autre alors qu'il est pourtant amoureux d'elle. En cela, on peut dire que les flashs sont innovants puisque jusqu'ici, que ce soit Jack ou Locke, leurs vies semblaient plus belles. C'est tout le contraire pour Sayid. Sa vie est un peu moins moche parce qu'il est quand même près de Nadia, mais ils ne sont pas ensemble et surtout, il est toujours un tueur. C'est sa constante. Quoiqu'il fasse, il se retrouve toujours à tuer pour le compte de quelqu'un d'autre. Autre surprise, il croise sur sa route... Keamy ! Vous vous souvenez de la grosse brute arrivée par le cargo en saison 4 ? Eh bien c'est lui que Sayid tue pour protéger son cher frère. Je ne m'attendais pas à la revoir celui-là et ce n'est pas vraiment une bonne surprise car il est définitivement insupportable. Puis je trouve l'acteur, Kevin Durand, terriblement mauvais. Bref, j'étais assez content que Sayid le tue au final. Que faut-il retenir de tout ça ? Pas grand chose, si ce n'est que Sayid est définitivement un bad guy. On ne s'étonnera donc pas de le voir rejoindre le clan de l'Ennemi. Comme la photo promotionnelle de groupe représentant la cène le laissait entendre, il est à la place de Judas. Il trahit ses compagnons d'infortune pour embrasser définitivement son coté obscur. Je dis définitivement parce qu'il est quand même mort pendant deux heures le bougre... Dernier point important à soulever : Jin apparaît dans le flash ! La dernière fois qu'on l'avait vu, il était embarqué par les agents de sécurité de l'aéroport à cause d'une montre. Le voilà maintenant sans Sun ligoté dans un frigo. Ma petite théorie (bon finalement je me laisse aller) c'est que Keamy travaille pour Widmore -comme dans la réalité- et que le père de Sun, Mr Paik, étant lié à Widmore, cette montre n'a pas été placée là par hasard. Jin devait être embarqué. Reste à savoir pourquoi. C'est assez excitant finalement car c'est la première fois qu'il semble y avoir une ligne directrice dans les flashs. Ca me fait d'ailleurs me poser beaucoup de questions au sujet de Jin. Il n'était entouré que de bad guys dans ce flash et sur l'île, il a peut-être rallié le camp de l'Ennemi. So Jin is a bad guy finalement ? Ah et autre chose encore : vous n'avez pas eu l'impression que Sayid se souvenait de l'île ? Si c'est le cas, on touche quelque chose de très significatif !      

vlcsnap_91011 vlcsnap_81104

   Sur l'île, c'est un festival de grand n'importe quoi pendant une bonne moitié de l'épisode. Dogen ordonne à Sayid de partir, puis change d'avis quelques minutes plus tard. Que s'est-il passé entre-temps ? A notre connaissance, Dogen a juste appris que Hurley et Jack avaient disparu. Qu'est-ce que ça change au cas Sayid ? Moi pas comprendre. Lorsque Sayid demande à Dogen pourquoi il ne le tue pas, l'expert en arts-martiaux donne une réponse pour le moins étrange qui ne répond absolument pas à la question et qui semble placée là juste pour nous faire comprendre un truc. Un truc important certes mais alors super mal amené ! Ainsi, c'est Jacob qui a profité d'un moment de faiblesse de Dogen (la mort de son fils) pour le faire venir sur l'île. Mais ce que l'on comprend à demi-mots, c'est que c'est Jacob qui est responsable de la mort du fils de Dogen, comme il était sans doute responsable de la mort de Nadia lorsqu'une voiture l'a renversée, et comme il était peut-être responsable aussi de la mort du mari de Juliet, écrasé par un bus. Ses méthodes ne sont pas très diversifiées d'ailleurs. Cela ne veut dire qu'une seule chose : Jacob n'est pas le Good Guy qu'il prétend. Si ses intentions sont éventuellement bonnes, pour atteindre son but il a recours à des méthodes qui sont dignes de celle de son Ennemi ! Le parallèle entre l'Ennemi qui promet à Sayid qu'il reverra Nadia s'il rejoint ses rangs et cette histoire de Jacob qui fait une promesse similaire à Dogen au sujet de son fils est on ne peut plus claire ! Du coup, j'ai encore envie de théoriser et de dire que les flashs-maybe sont en fait le résultat des promesses de l'Ennemi. Effectivement, Sayid retrouve Nadia mais pas comme il l'espérait. Bon, c'est très bancal car ça n'explique pas les vies heureuses de Locke et Jack.    

   Pour en revenir au grand n'importe quoi, j'ai moyennement apprécié la facilité avec laquelle Kate entre dans le Temple, tout comme Claire. On y entre vraiment comme dans un moulin et ça démystifie complètement le lieu. En plus de ça, je ne comprends pas du tout comment expliquer l'entrée de l'Ennemi dans le Temple. Cela correspond au moment où Dogen est tué par Sayid. Mais alors qu'est-ce que Dogen avait de si spécial qui empêchait l'Ennemi d'entrer ? Moi pas encore comprendre, deuxième édition. Bon d'ailleurs, Dogen est-il vraiment mort ? Pas sûr. Sayid s'est bien réveillé. Pourquoi pas lui ? Assez content que le binoclard ait péri avec lui. Il était agaçant. S'ils se réveillent, vont-ils changer de camp ? L'Ennemi aura alors fait deux pierres deux coups. Ilana débarque également au Temple accompagnée de Sun et Lapidus. D'un coté, c'est pas plus mal. Ca permet d'avancer plus vite et de faire se rejoindre enfin les personnages. Mais de l'autre, c'est tellement soudain que ça m'a paru forcé. Dans le même genre, j'aimerais savoir si Ilana a raconté des choses à ses acolytes parce qu'ils ont l'air de savoir exactement ce qu'ils font, ils foncent. Savent-il au moins pourquoi ? Quant à cette pauvre Sun, j'ai vraiment de la peine pour elle. Tout comme Michael avait été réduit à sa phrase culte "They Took My Son", Sun est devenue "Where's My Husband?". Je crains que cela dure encore un moment car ils se retrouvent maintenant dans deux camps différents. Vous allez voir que Jin va mourir pile au moment de leurs retrouvailles... Cruels scénaristes ! A noter pour finir en vrac que le face à face entre Claire et Kate était assez décevant alors qu'il s'annonçait prometteur la semaine dernière. J'aurais au moins voulu qu'elles se tirent les cheveux quoi ! Miles prend le relais de Hurley quand il n'est pas là. Il apporte la touche d'humour nécessaire (en parlant de Claire : "Acting Weird, Still Hot Though". Mais à part ça, on se demande pourquoi il a survécu contrairement à Faraday et Charlotte. Ca va pas tarder à mon avis. Sawyer n'est pas là mais Jack apparaît furtivement dans un flash lorsque Sayid est à l'hôpital. Et puis un mot sur le regard de dédain de Locke vis à vis de Kate : terrifiant !   

vlcsnap_94569 vlcsnap_70541


// Bilan // J'ai horreur de ces épisodes de Lost super chiants tout du long mais géniaux les dix dernières minutes, qui font que l'on ne sait plus très bien quoi en penser. J'entends déjà les mauvaises langues dire que la série a toujours fonctionné comme ça. Mais je ne suis pas du tout d'accord. Les fins sont souvent plus intenses mais c'est normal. Ca n'empêche pas le reste d'être passionnant. Pas cette fois. Il y avait quand même de bonnes choses, des idées intéressantes, et puis cette scène finale au ralenti qui clôture le chapitre "Temple" était superbe avec cette chanson intitulée "Catch A Falling Star", très inhabituelle pour la série. J'ai l'impression que les choses sérieuses commencent vraiment maintenant. Les deux clans rivaux sont réunis, la guerre peut donc commencer !

44069764


12 février 2010

LOST [6x 03]

dnes_season4_lost_kate_mini

What Kate Does // 11 o5o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_79162 vlcsnap_90088

   J'ai envie de commencer cette review par une phrase choc : pour la première fois en regardant Lost, je me suis dis qu'il était temps que ça se termine. En cela, elle n'est pas différente des autres séries : 6 saisons, plus de 100 épisodes, c'est beaucoup. Il y a des choses qui deviennent inéluctablement lassantes comme par exemple les éternels et multiples allers et venues dans la jungle, de plus en plus factices, ou encore certains personnages tout simplement dont on a amplement fait le tour. Je sais que beaucoup de gens pensent que les épisodes consacrés à Kate font partis des moins bons. Ce sont souvent des gens pour qui l'aspect émotionnel de la série n'a pas tellement d'importance. Je ne juge pas mais je ne fais pas parti de ceux-là. J'estime que l'équilibre de la série et sa grande richesse viennent aussi de là. Pour autant, je ne suis pas fanatique du triangle amoureux Jack/Kate/Sawyer et on peut dire que cet épisode, d'une certaine manière, clôt définitivement ce chapitre. Sawyer ne reviendra plus jamais vers Kate car il a perdu l'amour de sa vie, et ce n'était pas elle, et Kate a compris qu'il ne fallait même plus essayer. Ses larmes la trahissent, en plus du poids de la culpabilité. La scène sur le ponton était magnifique grâce au décor, grâce à la musique et grâce au jeu de Josh Holloway qui s'est surpassé pour une fois. La bague pourrait paraître de trop, et ça a été ma première réflexion, mais à bien y regarder, elle est un symbole fort : cette bague, Sawyer l'a cachée en 1977; En 2007, elle est toujours au même endroit; On peut ainsi dire qu'elle a traversé 30 années et cela montre à quel point Sawyer et Juliet étaient faits pour être ensemble. J'attends toujours le moment où ils se croiseront dans l'autre Monde/Vie/Destin.

   Après une première démonstration dans les deux premiers épisodes de la saison, le jeu de miroirs se poursuit de plus belle. Kate, la fugitive, est toujours la même, confrontée aux mêmes problèmatiques. Elle est toujours partagée entre ses envies de bagarre et de rebellion et son coeur gros comme ça qui fait qu'elle ne peut accepter de laisser une femme enceinte dans la détresse, surtout quand il s'agit de notre Claire, enfin de retour ! L'enchaînement des événements n'était pas très crédible, ça gâche forcément un peu le plaisir, mais les parallèles étaient délicieux. On a d'un coté Kate qui cherche Claire partout pour l'aider et de l'autre... Kate qui cherche Claire partout pour l'aider. Quoiqu'il arrive, Kate est liée à Aaron. Elle assiste là aussi à sa naissance, en présence également de Ethan, le fameux Other infiltré de la saison 1 qui avait kidnappé Claire et qui n'est autre que le fils de Horace Goodspeed. Sa petite phrase "Ce sera un vrai petit diable" m'a d'ailleurs interloqué. Elle n'était pas anodine et c'est là que m'est venue une idée folle. Et si Aaron était mort lors du crash dans le ventre de Claire et que le monstre avait alors pris possession de son corps jusqu'à sa naissance et au-delà ? J'avoue que je ne vois pas du tout quel en aurait été l'utilité mais comme je cherche désespérement un lien entre les quelques révélations de l'épisode au Temple et les scènes de flash-maybe (c'est comme cela que l'on dit il paraît)... D'ailleurs, on peut aussi imaginer que ce n'est pas le Monstre qui se serait emparé du corps d'Aaron mais Jacob. D'un point de vue Biblique, c'est déjà plus crédible. Et si on allait encore plus loin, dans l'idée de boucle temporelle, Jacob et Aaron pourraient être depuis toujours la même personne et l'Ennemi serait aussi l'un des personnages que l'on connaît bien. Mais je m'égare quelque peu...         

vlcsnap_82108 vlcsnap_84638

   Si Ben, Richard et le faux Locke sont mis de coté cette semaine (un mal pour un bien ?), les aventures de Jack & Co au Temple se poursuivent. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les scénaristes nous offrent du Lost dans la plus pure tradition : des scènes typiques où un personnage matraque de questions un autre qui est censé en savoir plus que lui. Et il ne fait aucun doute que Dogen (puisque c'est son nom) en sait beaucoup sur l'île et tout ce que s'y passe. Jack a beau tenter de le cuisiner, il n'obtient pas grand chose. Ou si peu. Et pour cela, il faut passer par des scènes à l'intérêt discutable qui amènent petit à petit à un cliffhanger surprenant et une "petite" révélation qui vient semer le trouble dans nos esprits déjà bien embrouillés. Au rayon des scènes moyennement intéressantes et passionnantes qui semblent avoir été commpliquées pour perdre du temps, j'ai bien envie de citer ce poison que Dogen souhaite absolument administrer à Sayid alors qu'il semble beaucoup plus simple de le tuer à coup de nunchaku. J'imagine quand même que ça a un sens. Là où je ne comprends vraiment pas, c'est pourquoi demander à Jack de lui faire avaler alors qu'il pourrait le faire lui-même, ou au pire demander à un de ses sbires de le faire. Tout le monde gagnerait du temps, non ? Le poison, à quoi sert-il ? C'est là qu'entre en jeu un vieil élément dont j'avais oublié l'existence parce que je pensais que c'était résolu : la maladie, l'infection, celle à laquelle Rousseau faisait référence au sujet de ses compagnons ! En fait, ce n'est pas Jacob qui se serait emparé du corps de Sayid mais l'Ennemi qui aurait fait en sorte (comment ?) de rallier le corps de Sayid à sa cause. Comme s'il formait une sorte d'armée des morts avec tous les corps qu'il trouve sur son passage. Ou une secte, à voir. Vous voyez, Rousseau n'était pas si folle ! On comprend mieux maintenant pourquoi les Autres tiennent absolument à ce que tous les corps morts soient enterrés. Et effectivement, tous les corps qui ont été enterrés n'ont pas été, jusqu'à preuve du contraire, habités par l'Ennemi. Mais celui de Yemi, oui. Celui de Christian, oui... Je me demande aussi si l'Ennemi ne serait pas un être de feu et Jacob un être d'eau. L'Ennemi serait le volcan et Jacob la mer ? Une fois encore, je m'égare...

   Tout ça pour en venir au fait que l'on sait désormais ce qui est arrivé à Claire pendant sa longue absence : elle est morte lors de l'explosion des barraquements par Keamy et l'Ennemi l'a infecté. Elle est devenue une de ses fidèles et se ballade maintenant le fusil sous le bras à travers la jungle, comme une certaine Rousseau en son temps... Mais Rousseau avait-elle elle aussi été infectée alors ? Elle avait l'air d'aller bien mise à part sa folie. La seule chose qui la distinguait des autres, c'est qu'elle était enceinte. Oui mais Claire, elle, ne l'est plus. Autant dire que l'on ne sait finalement rien de ce qui est arrivé à Claire. On a juste fait un nouveau pas vers la vérité. Reste à voir comment elle va se comporter avec Jin. A propos de ce dernier, ce serait bien qu'il retrouve Sun assez vite que l'on passe à autre chose. A moins que ça ait une importance insoupçonnée. Parce que bon quand même, c'est la dernière saison et tout le monde est encore et toujours dans son coin. Reverra-t-on un jour la plupart des protagonistes réunis ? Je me le demande. Dernière chose qu'il fallait absolument relever : dans le flash-maybe, sur l'échographie de Claire, la date ne correspond pas à celle du crash/de l'arrivée du vol 815, c'est à dire le 22 Septembre 2004. Il est indiqué le 22 Octobre 2004, soit un mois plus tard. Je n'ai fichtrement aucune théorie sur le sujet mais je crains que ce qu'on nous montre n'arrive vraiment dans le futur, une fois que les losties auront réussi à changer les choses... Et ça ne me plairait pas beaucoup, j'avoue.    

vlcsnap_70644 vlcsnap_76529


// Bilan // Le flash-maybe de Kate, ça c'est fait ! Les scénaristes seront maintenant priés de se concentrer uniquement sur les choses sérieuses. Merci. Sans rire, cet épisode était plutôt bon mais il souffre de la comparaison avec les deux précédents qui ont vraiment frappé fort ! Mais sous ses airs classiques et anodins, il soulève beaucoup de nouvelles questions, des questions qui semblent se rapprocher des réponses essentielles !

44069764

Posté par LullabyBoy à 00:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 janvier 2010

The "Lost" Supper

J -30

lastsupper2

27 mars 2009

LOST [5x 1o]

dnes_v2_lost_mini_ban

He's Our You // 8 82o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_62541 vlcsnap_66755 vlcsnap_60460

vlcsnap_56573

   Quoi ? Sayid est un tueur ? Nooooooooooonn sans blague ? Voilà sur quoi repose la majorité de cet épisode, qui est clairement pour moi le moins bon de la saison. On reprend la narration avec flashbacks que l'on a connu pendant 3 ans et, même si je l'affectionne toujours beaucoup, elle ne correspond plus à ce que l'on attend aujourd'hui. Les scènes du passé de Sayid ne sont pas inutiles, ni sans intérêt puisqu'elles éclairent des zones d'ombre. Elles donnent des réponses à des questions que l'on se posait mais dont on se foutait un peu de la réponse au fond. Je n'ai jamais été un grand fan de Sayid et de ses épisodes centrics, il faut dire. On sait donc désormais que Ben l'a complêtement lâché une fois qu'il eut tué tous les hommes de Widmore sur sa liste. Soit. On sait aussi que Sayid n'est pas devenu tueur sur le tard. Il a toujours eu ça dans le sang, il tuait des poules étant enfant. Soit. Et puis on sait comment il s'est retrouvé sur le vol 316 avec Illana. En fait, Illana est une sorte de Ana Lucia, dans l'attitude baroudeuse et le coté masculin prononcé. Elle a dragué Sayid, l'a attiré dans son lit puis a pointé une arme sur lui, clamant qu'elle avait été engagée pour venger la mort d'un des hommes de Widmore. On comprend bien vite que Ben est derrière tout ça, qu'Illana le sache ou non. Ca a assez peu d'importance d'ailleurs. La scène dans le bar renvoit directement à celle partagée par Jack et Ana Lucia dans le premier season finale de la série. Soit. On ne revient pas du tout sur la mort de Nadia, ça m'a un peu surpris. On sait bien que selon toutes vraisemblances, c'est Ben qui l'a fait tuer mais bon, une confirmation aurait été utile pour le coup. Dans l'ensemble, on peut donc dire que ces flashbacks n'étaient pas très passionnants et ont contribué à la lenteur de l'épisode, dont on n'est plus vraiment habitués.  

   En 1977, Sayid reçoit quelques visites de son nouvel ami Benjamin Linus version minus. J'ai bien aimé ces scènes, surtout la détresse de Ben. Son père le traite comme un moins que rien et l'on comprend son envie de partir et sa fascination pour les hostiles, qui représentent forcément pour lui le seul espoir d'un ailleurs meilleur. Il est persuadé que Sayid est un des leurs et veut partir avec lui. Il va d'ailleurs le faire mais Sayid va lui tirer dessus ! Est-ce un bon cliffhanger ? Oui et non. Oui car c'est très surprenant. Non car on sait bien que Ben est toujours vivant 30 ans plus tard. Cela a tout de même son importance puisque c'est certainement un des éléments fondateurs de la personnalité du Ben que l'on connait aujourd'hui. C'est, je pense, l'élément déclencheur qui l'a amené ensuite à l'extermination de la Dharma. Le désespoir et la haine sont deux sentiments qui ont grandi en lui au fil des années jusqu'à ne plus pouvoir jamais les quitter. Ca vraiment, c'est bien vu et passionnant. Pour ceux qui se disent que peut-être Ben est vraiment mort et que Sayid a ainsi changé le destin, je vous rappelle que, comme l'ont expliqué Mrs Hawkins et Ben aux losties, "Whatever happened, happened !". Il n'y a pas deux réalités parallèles dans Lost mais une seule réalité et une sorte de boucle temporelle, puisque lorsque Ben dit à Sayid dans le "futur" qu'il est un tueur, il le dit parce qu'il a tenté de le tuer dans le passé. Vous me suivez ?

   A part ça, et c'est bien le problème, il ne se passe pas grand chose. On nous colle une petite dose du rectangle amoureux, appelons-le ainsi, avec Juliet qui se lamente sur son sort, Sawyer qui se pose des questions, Kate qui fait sa Kate et Jack qui ne fait pas grand chose. N'oublions pas Hurley qui fait des gauffres ! Evidemment, dans la Dharma, il est aux cuisines. Concernant les Dharma, pas de grandes révélations non plus. On découvre un nouveau personnage qui est le Sayid du camp, celui qui torture en somme. Je ne suis pas certain qu'on le revoit un jour et tant mieux, il ne m'a pas tellement convaincu. Horace montre toute l'étendue de son incompétence, Radinsky est agaçant au possible, ce qui est tout de même dommage pour un personnage que l'on attendait de découvrir avec impatience depuis bien longtemps. Amy pouponne son Ethan et voilà, en gros. Que va-t-il se passer maintenant ? Mystère...

vlcsnap_67817

vlcsnap_51563 vlcsnap_56925 vlcsnap_51533


// Bilan // Avec le retour à l'ancienne narration, LOST retrouve les défauts de ses qualités. Les personnages sont plus approfondis psychologiquement parlant mais l'épisode dans son ensemble souffre d'un rythme trop lent et d'un manque cruel d'événements marquants. Par ailleurs, j'ai le sentiment que l'on est arrivé au bout du personnage de Sayid, il a dit tout ce qu'il avait à dire. Je le verrais bien mourir prochainement ! Les prochains épisodes devraient reprendre cette narration usée afin de savoir ce qui a amené les autres personnages dans le vol 316. Hormis le possible centric de Kate, les autres possibles centrics seront certainement intéressants. En particulier celui de Ben, qui montrerait ce qu'il a fait à Desmond et Penny...

dnesv2finarticleminibanpk8

21 mars 2009

LOST [5x o9]

dnes_v2_lost_mini_ban

Namaste // 9 4oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_188550 vlcsnap_194657 vlcsnap_191076

vlcsnap_192002

   Nous voilà au milieu (en gros) de la saison 5 de LOST -ça passe à une vitesse folle- et on entre dans une nouvelle phase très excitante où l'on ne sait absolument pas ce qui nous attend. Depuis un petit moment, malgré de nombreuses surprises, on savait à peu près ce qui allait se passer : la réunification des Oceanic Six, le nouveau départ pour l'île puis l'arrivée. Ce sont les détails de leurs déroulements qui étaient passionnants. Maintenant que nos deux petits groupes de naufragés sont de retour et habilement séparés par 30 années de surcroît, que va-t-il advenir ? Cet épisode nous donne déjà une petite idée de ce qui se prépare mais c'est encore vague et tant mieux ! La série n'est jamais aussi réussie que quand elle est imprévisible. L'épisode commence par un retour sur le crash du vol Ajira 316 du point de vue, cette fois, de la cabine de pilotage avec ce cher Lapidus, toujours aussi excellent. C'était plutôt bien fichu compte-tenu des moyens dont dispose la série -énormes pour une série mais qui font pâle figure comparé à ceux du cinéma- et bien stressant. Elle permet par ailleurs de confirmer ce dont on se doutait : ils ont bien atterri en 2007 (cf le "30 Years Earlier") et en douceur grâce à la piste construite par les Autres. Nulle doute maintenant que, Ben ayant rencontré les naufragés il y a 30 ans, il savait exactement ce qu'il fallait faire pour que l'avion ne se crashe pas. De plus, ça permet de mieux accepter le fait qu'il ait toujours un plan et qu'il sache tant de choses sur les uns et les autres. Sa rencontre avec Sayid à la fin de l'épisode est surprenante et prometteuse. N'était-ce d'ailleurs pas Sayid le premier à l'avoir rencontré après avoir été capturé par Rousseau ? Il me semble, à vérifier ! Ce serait un bel écho. 

   Des échos, il y en a des tas dans cet épisode. Un jeu de miroir inversé en quelques sortes. Sawyer est le nouveau Jack, si je puis dire. Sans aller jusqu'à dire qu'il est le leader de la Dharma, il y a pris en tous cas une place importante. Il est respecté et écouté. En tant que Chef de la Sécurité, il vaut mieux que les gens lui fassent confiance en même temps. C'est aussi cette place dans la hièrarchie qui lui permet d'intégrer Jack, Kate et Hurley relativement facilement dans la communauté. Il faut reconnaître que c'est parfois un peu facile mais tant que cela reste crédible, ça ne me dérange pas outre mesure. Et c'est crédible. On peut remercier le hasard qui a fait qu'ils arrivent un jour où un sous-marin débarquait. Et apparemment, ça n'arrive que tous les 6 mois en plus ! Peut-être que ce n'est pas un hasard ceci dit. Le sous-marin ne peut peut-être pas faire l'aller-retour n'importe quand. Ce qui a permis de faire revenir les naufragés permet peut-être tous les déplacements hors de l'île. Mais ça ne serait possible que tous les 6 mois alors ? C'est curieux. La rivalité entre Sawyer et Jack est plus que jamais présente. Après des retrouvailles souriantes mais pas hyper chaleureuses, Sawyer montre qu'il en veut toujours à Jack pour ses mauvais choix et le tient pour responsable de la mort de nombreux losties. Il se venge bassement en le réquisitionnant pour le nettoyage des chiottes ! Bien fait tiens ! Ce changement de rôles est particulièrement jouissif. Là où ça devient un peu moins intéressant, c'est lorsque l'ancien triangle amoureux se transforme en quatuor infernal. Le sujet n'a été qu'effleuré pour le moment mais on sent bien, à travers les regards appuyés, que Sawyer et Kate ne savent pas ce qu'ils veulent. Jack est jaloux par rapport au nouveau couple formé par Juliet et Sawyer mais ronge son frein. J'ai un peu peur que l'on se rende compte que les grands désastres passés de la Dharma sont en partie dûs aux rivalités amoureuses au sein de ses membres. Ca ne serait pas forcément idiot mais ce n'est pas ce type d'intrigues qui m'intéresse. A petites doses, ça va. Plus, c'est vite indigeste et agaçant. Sinon, je suis resté bouche bée devant la beauté de Elisabeth Mitchell dans cet épisode. Elle est radieuse !

vlcsnap_189450

   L'ambiance très hippie de la Dharma me plaît beaucoup. Ca détent l'atmsophère, en plus des lignes de dialogues tordantes de Hurley. Ca et là, on nous offre quelques clins d'oeil. Je pense à Jack qui est accueilli par Pierre Chang. Ca n'apporte rien, si ce n'est de faire interragir deux personnages que l'on aurait jamais imaginer voir ensemble ! Apprendre que le fils de Amy est Ethan n'apporte rien de spécial non plus mais c'est amusant. Et puis il y a là encore un écho puisqu'il me semble que c'est Sawyer qui a tué Ethan et c'est aussi Sawyer qui lui a donné naissance. Enfin il était présent lors de l'accouchement quoi. On découvre enfin Radinsky ! Jusqu'ici, la seule image que l'on avait de lui était une tâche de sang sur un plafond dans la station The Swan. Il avait l'air important dans la Dharma. Avant d'y être enfermé, c'est lui qui avait dessiné les plans de la station. Il s'occupait aussi de The Flame. A ce propos, je me demande si l'on reverra un jour Mikhaïl, le Russe immortel ! Autre point déjà moins anecdotique, un des mecs de la Dharma, Phil, semble avoir des suspicions autour de LaFleur. C'est certainement avec lui que les problèmes vont commencer. Par ailleurs, Sawyer nous apprend que Faraday n'est plus sur l'île, ou en tous cas plus présent avec eux à Otherville. Il a l'air assez agacé d'ailleurs. Est-il mort ? A-t-il disparu ? On pense forcément à la scène inaugurale de la saison...

   Enfin, j'ai littéralement adoré la scène de Sun et Lapidus dans Otherville. Déjà, le contraste est saisissant entre le village des Autres il y a 30 ans et ce à quoi il ressemble aujourd'hui. Ce ne sont plus que des ruines. La pleine lune, la nuit noire, les grondements du monstre et les chuchottements sont autant d'ingrédients qui donnent du cachet à cette scène. On en frissonne presque ! Puis il y a Christian qui leur apparaît, il semble bien vivant. Il leur montre des photos de l'équipe Dharma de 1977, où se trouvent Hurley, Kate, Jack... Il leur précise que du boulot les attend ! Il adore dire ça, il le dit tout le temps. A son fils, à Locke, maintenant à Lapidus et Sun... Je ne l'avais pas du tout remarqué mais de plus fins observateurs que moi l'ont vu : il semblerait que Claire se cache dans la pénombre de la maison, derrière Sun. A vrai dire, on n'aperçoit qu'une silhouette, qui pourrait tout aussi bien être celle de Charlotte, de Claire ou d'une technicienne égarée. C'est quand même très troublant. La scène se prête tout à fait à la présence de Claire donc pour moi, c'est bien elle. Je ne suis pas sûr que ça ait une importance capitale de toute façon. On sait qu'elle est avec Christian depuis un moment, et qu'il est lui-même très lié au monstre... Reste une grosse interrogation tout de même : pourquoi Sun ne s'est pas retrouvée en 1977 comme les autres ? Autant pour Lapidus et Ben je comprends, il n'était pas dans le vol Oceanic mais Sun... Cela permet de repousser ses retrouvailles avec Jin et puis c'est surtout grâce à elle, à eux, que le passé et le présent vont se rejoindre, si toutefois ça arrive. Comment ? Quand ? Ah ah...

vlcsnap_189898

vlcsnap_187375 vlcsnap_201459 vlcsnap_206568


// Bilan // Une fois encore, on frôle l'excellence ! C'est prenant, la tension est palpable entre les différents protagonistes et c'est surprenant aussi. On ne sait absolument pas ce qui va se passer dans les prochains épisodes, on avance à l'aveugle. La réalisation est absolument parfaite et les acteurs sont au top, ils ne l'ont pourtant pas toujours été par le passé. Petit bémol concernant Josh Holloway quand même. Plus son personnage prend de l'importance, plus il a de mal à être convaincant. Mais c'est une impression toute personnelle qui ne semble pas très partagée.

dnesv2finarticleminibanpk8


// Bonus // Clair(e) ou pas Clair(e) ? J'aimerai bien connaître votre avis sur la question... Petite vidéo pour se faire une idée plus précise :

19 février 2009

LOST [5x o6]

dnes_v2_lost_mini_ban

316 // 11 41o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_89313 vlcsnap_78883 vlcsnap_90727

vlcsnap_112967

   And here we are ! Ca faisait depuis un bon moment qu'il me paraissait clair que les Oceanic Six allaient revenir très vite sur l'île mais je ne pensais quand même pas que ce serait dès cet épisode ! La raison à cela est assez simple : les scénaristes ont fait l'impasse sur le pourquoi du comment ils ont finalement tous accepté de revenir. En fait, cet épisode aurait mérité d'être en deux parties afin de tout expliquer tout de suite. J'ai peur maintenant que l'on ait droit à des flashbacks dans les prochains épisodes, comme au bon vieux temps, où l'on nous montrerait ce qui les a décidé chacun leur tour. Même si ça m'intéresse, je ne suis pas certain qu'il y ait là de grandes choses à découvrir. Il s'agit certainement d'une grande machination orchestrée par Ben, comme pour Kate et Aaron. D'ailleurs, ce point est le plus intrigant à mon sens. Qu'est-ce qui a décidé Kate à revenir ? Un message du fantôme de Claire, comme la saison passée ? Et qu'advient-il de Aaron ? Lui a-t-on violemment repris ? L'a-t-elle "rendu" à la mère de Claire ? A qui d'autre aurait-elle pu le confier ? Cela la met en tous cas dans un sale état et elle est décidée à revenir sur l'île ... Qu'est-ce qui a pu convaincre Sayid ? Visiblement escorté par un marshall, comme Kate dans l'Oceanic 815, Ben a du faire en sorte qu'il soit arrêté. Ca ne doit pas être très compliqué pour lui à organiser. Comme cela n'a pas dû être très compliqué de faire sortir Hurley de prison. Y'a-t-il matière à faire un flashback là-dessus ? Et puis concernant Ben, il n'y avait évidemment pas à le convaincre mais un mystère autour de sa dernière nuit sur le continent américain reste à raconter. Il a un bras cassé, il est plein de sang ... Il a dû se battre et mon petit doigt me dit que c'est avec Desmond. Je dirais même plus qu'il a dû mettre sa vengeance à exécution en tuant Penny, comme il l'avait promis à Widmore. Il a dû essayer du moins. Quand il téléphone à Jack, il est sur un port donc ça ne laisse aucun doute !

   La première scène de l'épisode, je la considère comme une grave erreur. Elle casse tout le suspense même si on aurait vite compris sans elle qu'à la fin de l'épisode, les 6 5 seraient de retour ! Je pense que le but était uniquement d'ouvrir l'épisode sur Jack qui se réveille dans les bambous, comme le pilote avait commencé. Du coup, on doit se retaper cette scène -en léger accéléré- à la fin de l'épisode pour n'avoir que 15 secondes en plus : Jin qui débarque en van Dharma, fusil au bras et tout de Dharma vêtu. Le départ de l'île a donc dû provoquer un retour (définitif ?) dans les années 70-80 lorsque la Dharma s'est installée sur l'île. Et vu les circonstances, il semblerait que le temps qui a passé en dehors de l'île, 2 ans, a passé aussi sur l'île. Pour être clair, si le départ de Locke les a ramené sur l'île, mettons en 79, alors il sont en 81 quand Jin découvre Kate, Jack et Hurley. Sawyer, Juliet, Faraday & co doivent donc être bien installés dans la Dharma et ça nous ramène à la première scène de la saison lorsque la roue est découverte en présence de Faraday. En gros, tout ça est fort excitant.      

vlcsnap_89691

   Crash ou pas crash, telle est la question. Mrs Hawkings, après nous avoir appris quelques petites choses sur l'île -elle n'est pas fixe, elle flotte dans le temps et pour la rejoindre, il faut attendre un moment très précis qui a été défini par des scientifiques grâce à tout un tas d'équations-, explique que pour revenir sur l'île, il va falloir recréer le plus parfaitement possible le premier crash. D'où la nécessité d'avoir au moins les Six. Aaron n'est pas là mais il était dans le ventre de sa mère à l'époque, peut-êtr que ça ne compte pas ? Ainsi, Sayid est menotté, comme le fut Kate. Hurley a pris avec lui une guitare, pour rappeler la présence de Charlie, et euh on zappe vite fait tous ceux qui sont morts (Michael, Boone, Shannon, Libby, Ana Lucia, Mr Eko ...) Autant dire qu'il n'y avait plus grand chose qui reliait vraiment ce "crash" au premier ! Mais ça a marché ! Il semble cependant qu'il n'y ait pas eu de crash mais un flash, comme quand l'île change d'année. Nous ne savons pas où se trouvent Sun, Sayid et les deux nouveaux interprétés par Zuleikha Robinson et Saïd Taghmaouï mais ils ne doivent pas être bien loin. Ca promet une retrouvaille bien émouvante avec Jin ! Concernant les nouveaux personnages, j'ai hâte de savoir qui ils sont vraiment, surtout Caesar. Il est là dans son coin, il ne pipe pas mot ... Je dois dire que je suis assez déçu de ce retour sur l'île. Il va tellement vite que l'on a du mal à l'apprécier (d'autant que l'on nous montre le résultat avant !) et puis c'est tellement simple en fait de recréer les conditions du premier crash. On se sent un peu bêtes de ne pas y avoir penser, et un peu déçu que ce ne soit pas plus spectaculaire. La scène dans le sous-sol de l'église et la station The Lamp Post est intense et en même temps assez drôle (Jack qui gêne Eloïse), très mystique, et elle ne sert presque à rien. Je pensais que le retour aurait un lien direct avec la station mais ce n'est pas vraiment le cas.

   Sinon, j'ai bien apprécié le clin d'oeil à Lapidus (à moins que ça soit plus qu'un clin d'oeil ?) et le tout était rudement bien mené ! Il y avait quelques instants plus mous, dans l'appartement de Jack notamment, mais ça fait du bien aussi. Fait sans doute important : on a rencontré le grand-père de Jack et donc le père de Christian ! Je doute que ça soit uniquement parce que Jack avait besoin des chaussures de son père. Cet homme doit avoir un rapport avec l'île, de près ou de loin. Reste le cas Locke dont je n'ai pas encore parlé. On y reviendra plus largement dans le prochain épisode apparement, vu son titre "The Life And Death Of Jeremy Bentham" et même si on nous dit qu'il s'est suicidé, j'ai comme un doute. Ben a dû intervenir dans tout ça. On sait maintenant pourquoi il fallait absolument que le corps de Locke reparte sur l'île : toujours dans l'idée de reconstituer les circonstances du premier crash, il fallait un cercueil et un mort pour remplacer Christian. Logique ! Reste à savoir ce qu'il va advenir de Locke maintenant que son corps est revenu aux bercails. Il va sûrement se retrouver dans le même état que Christian mais comme on n'arrive pas bien à définir son état justement ... 

vlcsnap_67584

vlcsnap_75516 vlcsnap_83787 vlcsnap_86083


// Bilan // Tout était réuni pour faire de cet épisode un des plus marquants de la série mais pourtant, quelques détails l'empêchent d'être aussi bon que prévu. Ca reste quand même excellent !

dnesv2finarticleminibanpk8