22 juillet 2009

Eli Stone [2x 13]

dnes_v2_eli_mini_ban

Flight Path (Series Finale) // 2 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_62128

   Eli Stone a commencé sur "Faith" de George Michael et se termine sur un grand halo de lumière, accompagné d'un happy-end. Comme pour nous dire que tant qu'on a la foi, quelle qu'elle soit, tout va bien. Je suis un peu triste que si peu de gens aient eu l'occasion de se plonger dans l'univers un peu fou de cet avocat rêveur et utopiste, car Eli Stone fait partie de ces rares séries qui vous mettent du baume au coeur et qui bousculent vos émotions à travers quelques scènes, en quelques mots et quelques notes de musique. On reconnaît bien là l'ami Greg Berlanti, créateur de la série aux cotés de Marc Guggenheim. On lui doit déjà la simple et charmante Everwood, mais aussi Brothers & Sisters, Jack & Bobby et Dirty Sexy Money. Toutes ces séries possèdent un point commun malgré toutes leurs différences : elles traitent de la relation père/fils, et même plus largement de la relation père/enfant, avec beaucoup de justesse et de pudeur. Voilà une thématique universelle qui parle à tous. L'épisode final d'Eli Stone réconcilie le père et le fils Stone dans une scène magnifique, amenée de manière peu subtile certes, mais qui touche profondément si l'on s'est investi émotionnellement dans les doutes et les pérégrinations du héros au cours de ces 26 épisodes. Une bien belle conclusion qui permet de ne pas terminer la série sur un goût amer comme c'est trop souvent le cas pour les séries stoppées en pleine course.

   Ce Series Finale n'est clairement pas à la hauteur de certains épisodes de la saison 1 mais il me réconcilie avec Eli Stone après quelques déceptions au cours des derniers épisodes. Sans doute par manque de moyen, en effets spéciaux et en droits d'auteur, il a fallu faire une croix sur les scènes chantées et dansées si sympathiques et sur les visions impressionnantes d'Eli. On a tout de même droit dans ce final à un crash d'avion un peu brouillon. Il a fallu aussi faire une croix sur les interventions hilarantes de Patti mais, pour le coup, je ne comprends pas pourquoi. Loretta Devine va me manquer et j'espère la retrouver très vite dans une autre série (puisque c'est foutu pour Legally Mad). En revanche, la série nous a toujours gâté en guest-stars et ce dernier épisode ne déroge pas à la règle avec la présence de Jaime Murray (Dexter, Les Arnaqueurs VIP) et la trop courte apparition de Gregory Smith (Everwood) sous forme de clin d'oeil. A noter qu'il se cherche toujours capillairement parlant et il n'arrive décidément pas à se trouver. C'est une catastrophe ! Le cas du jour, le dernier, est particulièrement émouvant et s'accorde parfaitement avec les intrigues d'Eli et des autres personnages. Taylor et Matt décident de se marier, Jordan voudrait reconquérir sa femme et Eli avoue, sans le vouloir, son amour pour Maggie à son père. Sans s'en rendre compte, il a également sauvé la vie de Grace, son âme-soeur, que l'on ne voit pas évidemment mais qui n'a jamais quitté notre esprit depuis son unique apparition dans l'épisode 2 de la saison 2. Y'a pas à dire, Eli va me manquer.

vlcsnap_54393


// Bilan // C'est sur un bien belle note que s'achève pour nous la drôle de vie d'Eli Stone et de ses amis. On aurait aimé que cela continue, tant la mythologie de la série paraissait riche, mais le sort en a décidé autrement. Pour tous ceux qui n'ont jamais eu l'envie ou l'occasion de se pencher sur la série, pensez-y ! Elle vaut le coup. Bye Bye Eli !

    


14 juillet 2009

Eli Stone [2x 12]

dnes_v2_eli_mini_ban

Tailspin // 2 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_64262

  Eli Stone a retrouvé un peu de sa folie et de son originalité à travers cet épisode. Notamment via les frasques, certes discrétes, de Patti : "I Don't Do TP (Toilet Paper) !". Mais aussi, et surtout, grâce aux visions d'Eli. Celle du début d'épisode avait un goût de déjà-vu (ce n'est pas la première fois qu'un avion passe au dessus de sa tête en manquant de l'écraser) mais la suite était pleine de surprises, et je retiens surtout l'apparition de Grace à 16-17 ans. D'ailleurs, l'actrice a été plutôt bien choisie avec sa mimique finale, si caractéristique du jeu de Katie Holmes. Je suis persuadé que si la série avait duré, l'actrice serait revenue, pourquoi pas pour le dernier épisode, histoire de clôturer dignement la saison... ou la série ! Là, ils n'ont pas eu le temps. La vision d'Eli, liée à celle de son père, n'avait pas grand grand intérêt en soi mais c'était une belle idée. Les apparitions de Mr Stone sont toujours très fortes en émotion, celle-ci n'a pas dérogé à la règle.

   Le cas de la semaine était intéressant, très lié à l'actualité encore une fois, puisque consacré aux fameux parachutes dorés dont on parle beaucoup en ces temps de crise. Et la série s'est permise de ressortir sa carte magique : l'utopie ! Bien-sûr que le procès mené par Eli et Jordan est totalement utopiste mais c'est justement tout l'intérêt de la chose. N'est-ce pas ce dont on a besoin par les temps qui courent ? A coté de ça, la rivalité entre Weathersby et Posner a été bien utilisée à l'occasion du remise de prix. L'occasion pour Tom Amandes de jouer le salaud imbu de lui-même à la perfection ! Dans mes souvenirs, Posner n'était pas aussi con. On se dirige vers une Maggie de retour au cabinet Weathersby, puisque les méthodes de Posner la dégoûte et à juste titre ! Sinon, pas mal de guests dans cet épisode, pas de grands noms mais des visages que les sériphiles connaissent bien : Kurt Fuller, Gina Torres, Todd Grinnell et toujours Kerr Smith bien-sûr.

vlcsnap_64859


// Bilan // On a connu mieux mais cet avant-dernier épisode d'Eli Stone est correct, avec pas mal de bonnes idées. Il manque malheureusement toujours quelque chose. 

07 juillet 2009

Eli Stone [2x 11]

dnes_v2_eli_mini_ban

Mortal Combat // 2 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_96949

   Vous voyez la tête que fait Eli sur l'image ci-dessus ? Eh bien j'ai fait la même après avoir regardé cet épisode ! "Whaaaat ?" J'ai l'impression que la série perd de toute sa richesse et de toute sa folie depuis quelques épisodes. Comme si les scénaristes, savant la série condamnée, avaient baissé les bras. C'est bien dommage. Il suffit de se pencher sur les personnages : que leur reste-t-il de leur esprit d'antan ? Matt commence à devenir quelqu'un de bien depuis qu'il sait qu'il va être père, Maggie est devenue une pro du barreau alors qu'il y a encore quelques temps elle ne savait même pas ce qu'était une jurisprudence, Eli, notre héros bien-aimé, n'entend plus de chansons dans sa tête et ses hallucinations sont de moins en moins folles et pertinentes... Et que dire de cette pauvre Patti qui n'apparaît plus que 15 secondes par épisode ? Ah et Keith a complêtement disparu ! Non, ça ne va plus du tout ! Il y a tout de même une évolution intéressante, concernant Maggie, c'est qu'elle devient vilaine ! Depuis qu'elle a couché avec Eli, elle est odieuse. Elle a vendu son âme au diable en décidant de travailler avec Posner (qu'on ne voit plus non plus d'ailleurs) et elle va même jusqu'à flirter avec l'ennemi, en la personne de Kerr Smith, qui dévoile ainsi enfin l'intérêt de son personnage qui errait depuis quelques temps dans les parages sans que l'on sache pourquoi.

   La totalité de l'épisode est consacrée à un procès, un procès pas super amusant, ce qui rend l'ambiance encore plus lourde qu'elle ne l'était déjà, mais heureusement intéressant. Il permet d'engager une réflexion sur la place du journalisme aujourd'hui aux Etats-Unis (et ça vaut pour le reste du monde) et le respect de plus en plus bafoué du 1er amendement de la Constitution Américaine qui, rappelons-le, correspond à la liberté de la presse et à la liberté d'expression (à la liberté de religion aussi mais on est hors-sujet là). Bien évidement, on est dans une série sur un grand network, le sujet n'est pas plus approfondi que ça mais c'est déjà pas mal de l'aborder. L'issu du procès n'est pas particulièrement optimiste par ailleurs.

vlcsnap_108098


// Bilan // Où est passé le vrai Eli Stone, celui qui amuse et qui étonne ? Déjà mort ?

 

30 juin 2009

Eli Stone [2x 1o]

dnes_v2_eli_mini_ban

Sonoma // 2 5oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_125399

   Eli Stone est de retour pour un dernier tour de piste, ABC l'ayant annulée, elle aussi. Difficile de faire autrement vu ses scores d'audience en même temps. Ca se confirme en tous cas avec cet épisode : la saison 2 est un peu moins bonne que la première dans l'ensemble. Cet épisode était assez prometteur et puis il était finalement juste sympathique. Depuis quelques temps, les scénaristes galéraient un peu pour réunir les personnages principaux puisqu'ils sont divisés dans deux firmes différentes. Plutôt que de s'affronter, cette fois ils collaborent lors de "vacances" à Sonoma. Les intéractions entre eux étaient bonnes. Matt et Taylor forment un couple attachant, tout le temps en train de se chamailler, on sent malgré tout qu'ils s'aiment très fort. Ils sont amusants. Les vannes entre Eli et Matt sont toujours les bienvenues et puis la romance entre Eli et Maggie n'a jamais vraiment été exploitée jusqu'ici, le moment semble venu. Ils couchent ensemble ! C'est un événement quand même ! Malheureusement, on n'insiste pas tellement là-dessus. Ils s'engueulent déjà et se font la tête. C'est pas énervant mais presque. Concernant le cas juridique de la semaine, il est plutôt ennuyeux en lui-même. Le seul intérêt, c'est que la juge soit l'ex-petite-amie de Matt, ce qui provoque forcément chez elle des réactions étranges. Matt puis Taylor se retrouvent en garde à vue !

   La partie qui m'a le plus ennuyé, c'est celle de Nathan et du Dr Chen à propos des pratiques du Dr Lee et du fameux journal de Aaron. On est en plein dans la mythologie de la série mais ce n'est pas aussi intéressant qu'en saison 1. En fait, je n'aime pas trop ces deux personnages. Ils ne sont pas drôles et ils se prennent la tête inutilement. Le coup du double anévrisme pour Eli est assez bien trouvé mais je ne vois pas trop où cela peut nous mener. A sa mort dans le dernier épisode ? Je ne sais pas si les scénaristes ont réussi à boucler les intrigues et puis cela irait à l'encontre de ses visions de la saison 1. J'aimerai le voir accomplir son destin mais peu de chance que ça arrive... Autrement, j'adore toujours autant Patti. Elle était mignonne avec Jordan. Mais ce n'est pas la peine de les mettre en couple, hein...

vlcsnap_137780


// Bilan // Tout cela reste hautement sympathique mais il manque quelque chose. Et je ne parle pas de la traditionelle scène chorégraphiée du début qui était vraiment très courte. On se demande bien l'intérêt de dépenser du fric dans des décors et des costumes, ainsi que dans des droits musicaux, pour si peu ! 

 

06 janvier 2009

Eli Stone [2x o9]

dnes_v2_eli_mini_ban

Two Ministers // 3 8oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_164597

   C'est ainsi qu'Eli Stone nous quitte provisoirement : sur un saignement de nez. C'est triste je trouve. Voilà une série qui méritait bien mieux que ses piètres performances depuis la rentrée. D'ailleurs, elle est la 14ème série préférée des critiques US pour le deuxième semestre de l'année 2008, devant Desperate Housewives, Fringe, Californication, The Mentalist ... et derrière House, Dexter, Pushing Daisies, 30 Rock ... Plutôt pas mal pour une série méconnue. Comme pour Dirty Sexy Money et Pushing Daisies, il va falloir (longuement) patienter pour découvrir les 3 derniers épisodes de la série. L'été prochain ? Sans doute. Plutôt rageant.

   L'épisode n'était pas parmi les meilleurs. Dans un sens, c'est pas plus mal. Ca permet de regretter un peu moins la série et de rendre l'attendre légèrement plus vivable. D'un autre coté, la quitter sur une belle note est appréciable aussi. Donc un peu déçu. Le problème, c'est que, pour une fois, tout était très prévisible. Je l'avais d'ailleurs dit dans ma précédente review : si Beth ne se marie finalement pas avec Nate, c'est à cause d'Eli et des sentiments qu'elle a toujours pour lui. C'était couru d'avance, l'idée perd donc de son charme. Elle était pourtant assez bonne ! L'engeulade finale entre Nate et Eli était très forte, aussi forte qu'injuste d'ailleurs. Nate s'en prend à son frère et on le comprend mais Eli n'y est pour rien. Au contraire même, Nate lui doit beaucoup. Le personnage de Beth est un peu trop lisse à mon goût et pas très intéressant. Mais la bonne surprise c'est que l'on ignorait qu'elle savait si bien chanter ! Joli moment musicale bien que la chanson en question soit dégoulinante de bons sentiments. Je pensais que le fils de Beth allait entrer dans l'intrigue à un moment donné mais non. Dommage, ça aurait pu être une piste intéressante.

    Le reste de l'épisode est partagé entre deux storylines mollassonnes : Taylor et Matt s'inquiétent pour leur bébé qui semble avoir quelques problèmes (on apprend à la fin que tout va bien) et le duo Eli/Keith qui reprend du service sur une nouvelle affaire finalement assez classique où une femme pasteur a fraîchement changé de sexe pour devenir un homme, chose que sa paroisse n'accepte pas, il s'est donc fait remercier. Quand je dis que cette histoire est classique, c'est dans le sens où toutes les séries judiciaires ont eu au moins une fois une affaire similaire. Ally McBeal en a eu, je m'en souviens, et d'autres également. C'est très bien d'en parler mais on tombe systématiquement dans les même discours. Keith a montré un point de vue très limite assez représentatif d'une partie de la population et c'est le seul truc "original" que je retiens de cette affaire. Il y a aussi les apparitions de Stéphanie Niznik (Everwood, Life Is Wild ...) en avocate qui ont retenu mon attention. Elle est vachement plus crédible les cheveux bruns n'empêche ^^

vlcsnap_188103


// Bilan // Un épisode qui me semble avoir été un peu bâclé. Il était prometteur, vu le cliff' du précédent épisode, et il n'a finalement été que très prévisible. A dans quelques mois, Eli ...