20 janvier 2014

The Last Ship [Pilot Script]

121598CE-032D-0E15-EFE6496D85604BE7 21005270_20130513121019732

THE LAST SHIP

Drama // 42 minutes

44030376-bis

Pilote "Phase Six" écrit par Hank Steinberg (The Nine, Interpol, FBI Portés Disparus)  & Steven Kane (The Closer). Produit par Michael Bay (Transformers, Pearl Harbor, Armaggedon). Réalisé par Jonathan Mostow (Clones, Terminator 3, U-571). Adapté de William Brickley. Pour TNT & Platinum Dunes. 65 pages.

Après avoir passé plusieurs mois en Arctique pour une mission top secrète, l'équipage de l'USS Nathan James, un destroyer de la NAVY, découvre avec horreur qu'une épidémie a décimé une majeure partie de la population terrestre. La Chine et l'Europe sont en guerre, tandis que le Gouvernement Américain n'est plus. Protégés par les océans, le commandant et les 200 âmes sous ses ordres font partie des derniers survivants de la planète. Une scientifique présente à bord doit absolument trouver un vaccin avant l'extinction totale de l'espèce...

Avec Eric Dane (Grey's Anatomy), Rhona Mitra (Nip/Tuck, Boston Justice, Strike Back), Adam Baldwin (Chuck, Firefly), Michaela McManus (Vampire Diaries, Les Frères Scott, New York Unité Spéciale), Charles Parnell, Travis Van Winkle, Christina Elmore...

 

   L'été prochain, la chaîne câblée TNT va lancer The Last Ship, probablement son projet le plus ambitieux depuis son lancement en 1988, à ranger du côté du Falling Skies de Spielberg et son équipe. Celle qui nous a habitués à des cop-shows de toutes sortes, plus ou moins bien fichus (The Closer, Perception, Rizzoli & Isles, SouthLAnd...) et quelques programmes plus inattendus (Dallas, Mob City, Men of a certain age...) a donc fait confiance à Michael Bay pour produire une série résolument tournée vers l'action sur fond de fin du monde. Ils se sont adressés à la bonne personne. A priori, pas de monstres ni d'extra-terrestes ici, juste un très méchant virus (mortel) qui se propage à la vitesse de la lumière et qui n'épargne personne, pas même le président des Etats-Unis et ses plus proches collaborateurs... enfin personne sauf la femme et les enfants du Commandant Tom Chandler, l'un des deux héros de The Last Ship. Ils ont survécu, reclus dans une cabane quelque part dans les bois. On touche là à l'un des principaux défauts de ce type de show (et de film) : le patriotisme américain exacerbé, quelque peu crispant -vous aurez droit en fin de pilote à une envolée lyrique remplie de prières et d'espoir- et ces bons vieux ressorts plein de bon sentiments mettant en avant les valeurs familiales et le triomphe de l'amour. Moi, ça m'ennuie et me gâche le plaisir.

   Parce que du plaisir, j'en ai quand même pris à la lecture de ce script plutôt bien agencé, qui commence doucement puis qui monte en puissance avant de s'achever sur un cliffhanger pas très original mais efficace. SPOILER ALERT : Il y a un traitre sur le bâteau. On en a pour notre argent (et le premier trailer laisse penser que les moyens ont bien été mis pour que The Last Ship ressemble à quelque chose). On nous promet de beaux plans larges du destroyer, ainsi que du paysage gelé environnant. Une scène se déroule même sur la glace, en compagnie de scientifiques. On n'échappe pas à des envois de missiles tonitruants et de belles explosions à la clé. SPOILER ALERT : Notre pauvre France est détruite sous nos yeux par ces vilains Chinois qui refusent d'admettre que le virus est né par chez eux. On s'étonnerait presque que ce ne soit pas les Russes les responsables de la fin du monde... jusqu'à ce que les Russes tirent sur le vaisseau américain. Forcément. De tous ces clichés on se passerait bien. Mais on sait tous à quoi s'attendre face à ce genre d'histoires de toute façon ! The Last Ship n'a aucunement l'intention de renouveler le genre. Elle se contente surtout de l'adapter au format télé (la première saison comptera 10 épisodes).

   Au bout d'un moment, une fois lassé des scènes d'action en tous genres, je me suis retrouvé face au gros problème de ce pilote : il ne présente pas correctement les personnages en dehors des trois héros principaux. Et encore. Si les personnalités sont rapidement affirmées, on ne peut pas dire qu'il y ait quoi que ce soit qui nous permette de nous attacher à eux. Et on peut craindre le pire sachant que les acteurs choisis pour les incarner ne sont pas de grands tragédiens, si vous voyez ce que je veux dire. Eric Dane, Rhona Mitra et Adam Baldwin, c'est pas l'Actor's Studio quoi. En même temps, ils devraient bien s'en sortir puisqu'on ne leur demande rien. J'ai un peu d'espoir au sujet du Dr Rachel Scott (Mitra), parce que c'est la chic fille qui ne se laisse pas marcher sur les pieds face à tous ces hommes décérébrés. On ne peut que l'aimer. Mais les deux alpha males qui vont très vite se taper dessus m'agacent déjà, en partie à cause de leurs répliques toutes faites, clichées à mort. Le reste des personnages se noient dans la masse pour l'instant. On ne comprend pas qui fait quoi précisément (mais mon ignorance dans le domaine de la NAVY n'aide pas). D'ailleurs, je ne me rappelle déjà plus vraiment d'eux, à part du petit jeune qui vomit en découvrant des corps en putréfaction sur un yatch abandonné. Mais c'est à peu près tout ce qu'il fait. 

   The Last Ship devrait ravir les amateurs des productions cinématographiques de Michael Bay. Les ingrédients sont les mêmes, tous les clichés sont respectés, les personnages sont aussi peu dignes d'intérêt. En cela, le pari est réussi, le divertissement est assuré ! Si vous cherchez de la subtilité, des performances d'acteurs, de l'émotion, je ne vous conseille pas d'embarquer. Vous risqueriez de très vite le regretter !

 

 

A VENIR : FATRICK, HIEROGLYPH, TIN MAN, THE MIDDLE MAN, CONSTANTINE, SECRETS AND LIES, SENSE 8, HERE’S YOUR DAMN FAMILY, SEA OF FIRE, HOW TO GET AWAY WITH MURDER, CLEMENTINE, BAD JUDGE, LIFESAVER...

Posté par LullabyBoy à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 20]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Last Day // 2 68o ooo tlsp.

60679835


 vlcsnap_97696 vlcsnap_97253

    Pendant que Jeremy et Bonnie batifolent parmi les feuilles volantes et que Katherine devient la préposée au café, Klaus réunit les derniers ingrédients pour lever la malédiction dont il est la victime : l'un est un vampire, répondant au prénom de Caroline, l'autre est un loup-garou, bien connu sous le nom de Tyler Lockwood. La première retrouve ainsi enfin une utilité après quelques épisodes de flottement, alors que Matt semble acquis à sa cause car il a vu dans ses yeux qu'elle n'avait pas changé, ce qui n'est pas totalement faux d'ailleurs. Sa mère, en revanche, ne voit pas les choses de la même manière et on la croirait presque capable de tuer sa propre fille. A mon avis, c'est plutôt Caroline qui la tuera, elle et ce sera très moche. Tyler, quant à lui, est de retour à Mystic Falls suite aux manigances d'un Klaus qui n'avait visiblement pas trouvé d'autres loup-garous que lui. Enfin si, il y a Jules mais elle est son plan B. Klaus est très malin et c'est là où il nous a tous eu comme des bleus : il avait plusieurs solutions de rechange, étant suffisamment intelligent pour comprendre que ses adversaires sont plutôt coriaces. Eux, à l'inverese, l'ont clairement sous-estimé. Ce n'est pourtant pas faute de les avoir mis en garde. L'acteur qui interpréte Klaus manque toujours cruellement de charisme mais le personnage, lui, commence à prendre toute son envergure après une arrivée mollassonne. Le plaisir de retrouver Tyler est indéniable mais c'est encore une fois Damon qui tient toutes les cartes en main pour nous faire passer les meilleurs moments de ces 42 minutes intenses...

   L'aîné Salvatore fait partie de ceux qui agissent et qui n'hésitent pas à se jeter directement dans la gueule... du loup, quand c'est nécessaire. Son impulsivité n'a d'égale que son intelligence. Il cherche par tous les moyens à stopper Klaus, quitte à aller à l'encontre de son éthique (qui lui est propre, on est d'accord). Et il se retrouve puni : à la fois parce qu'Elena et Stefan sont furieux contre lui désormais, il vient quand même de faire d'Elena un vampire, à moins que... je ne sais pas quoi. Mais Elena ne deviendra pas un vampire, pas cette saison du moins. Mais aussi parce qu'il s'est fait mordre par un Tyler incontrôlable. Là aussi, je ne sais pas quelle pirouette les scénaristes vont trouver mais ils ont tout intérêt à être convaincants. On ne peut pas nier qu'ils prennent des risques... Ils en ont même pris beaucoup puisque le cliffhanger de l'épisode est quelque chose que personne, je crois, n'avait vu venir : Tante Jenna va enfin jouer un rôle important dans toute cette histoire ! Et pourquoi ? Parce qu'elle s'apprête, elle aussi, à devenir un vilain vampire. Décidement, Alaric choisit bien mal ses petites-amies. Je ne pense pas que Jenna survivra à la saison. J'en doutais déjà avant cet événement mais encore plus maintenant. Vicky et Caroline sont déjà passées par là. Je ne vois pas les auteurs recommençaient une intrigue similaire avec elle. Bon et puis sinon, Stefan a amené Elena pour une petite balade romantique dans les bois qui m'a bien plu. Une scène de tendresse de temps en temps ne fait de mal à personne et il n'y en a plus si souvent que ça dans la série quand on regarde bien.

vlcsnap_103583 vlcsnap_106535


// Bilan // La phase finale de la saison 2 de Vampire Diaries est enfin lancée dignement. Cet épisode ressemble même de près et de loin à un Season Finale, si ce n'est que les scénaristes n'auraient pas eu le culot de s'arrêter sur des images de Jenna. L'enthousiasme est de rigueur pour les deux derniers chapitres à venir...

15 février 2011

The Vampire Diaries [2x 14]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Crying Wolf // 2 79o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_218209 vlcsnap_225228

   Jusqu'aux dernières minutes, cet épisode était bon. Mais le départ de Tyler en guise de conclusion a calmé mes ardeurs. Pas que je sois fanatique du personnage, ni de l'acteur et encore moins du déroulement brouillon de son intrigue, mais il a quand même apporté quelque chose de nouveau cette saison et c'était à peu près le seul. De toute façon, on est tous d'accord : il va revenir dans trois épisodes tout au plus, non ? C'est inquiétant pour les prochains par contre, puisque il n'y a pas d'autre très grosse intrigue en cours. Cela dit, l'affaire des doppelgangers peut continuer sans lui. On peut d'ailleurs remercier un des loups-garous, pote de Jules, de nous avoir remis les pendules à l'heure au sujet de la pierre de lune car, soyons honnêtes, on n'avait pas tout compris ! Puis c'était fait avec humour. Que demander de plus ? Le départ de Tyler a un mérite : mettre -provisoirement ?- un terme au triangle amoureux avec Matt et Caroline. Cela dit, ces deux-là ont encore leurs problèmes à régler, et pour être honnête, Matt est bien gentil mais c'est avec un bad-boy que l'on a envie de voir évoluer Caroline. Ou avec Tyler. Il pourrait justement se transformer en bad-boy pendant son voyage et l'affaire serait dans le sac ! C'est un peu tout l'inverse de Jeremy qui est devenu un trop gentil garçon. On est quand même content de le voir enfin embrasser Bonnie à pleine bouche. Laquelle a enfin trouvé une utilité dans cet épisode en hypnotisant Luka. Les aveux de celui-ci rendent d'ailleurs sa présence et celle de son père bien plus claire et bien plus intéressante par conséquent. Dans le même esprit, le premier vrai face à face entre Elijah et Damon valait le détour ! Il y a vraiment quelque chose à faire avec ce nouveau personnage avant que le fameux Klaus ne l'éclipse logiquement.

   Tante Jenna va-t-elle enfin découvrir la vérité sur les amis d'Elena et sur le sombre passé d'Alaric ? Le suspense dure... Okay, ce n'est pas très excitant mais cela pourrait aussi vouloir dire que ses jours sont comptés. Ceux de Jenna j'entends. Et ça, ça me plaît. Les interventions d'Oncle John beaucoup moins. C'est physique, il m'agace à chaque apparition. Le cliffhanger de l'épisode précédent qu'il avait initié ne trouve pas d'écho dans celui-ci, mais le retour de Katherine pourrait servir à combler le vide laissé par Tyler. Toute la partie se déroulant dans la maison au bord du lac m'a beaucoup plu. Les accents bucoliques sont les premiers reponsables, mais aussi l'agilité d'Elena qui sait désormais comment se débrouiller en cas de course-poursuite. Elle n'a pas totalement réussi son coup mais c'était bien tenté !          

vlcsnap_224087 vlcsnap_230317


// Bilan // Après quelques semaines de flottement, Vampire Diaries reprend du poil de la bête. Mais la bête s'en est allée...

06 février 2011

The Vampire Diaries [2x 13]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Daddy Issues // 3 22o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_304862 vlcsnap_384220

   Soupir. Les producteurs de Vampire Diaries se sont-ils rendu compte que leur série était la plus regardée de la CW et qu'ils allaient être, par conséquent, condamnés à durer 10 ans comme une certaine Smallville ? C'est l'impression que donne ce soudain ralentissement des intrigues alors que tout allait vite et bien jusqu'ici. La série avait trouvé son rythme de croisière avec à chaque épisode son lot de révélations, d'action et de cliffhangers. Cette efficacité a laissé place à des détours inutiles et des personnages de moins en moins exploités. C'est de plus en plus flagrant. Autant on s'était habitué au cas Tante Jenna (qui découvre 1 an après tout le monde que John est le père d'Elena), Alaric et Matt, autant c'est plus violent pour Bonnie et Jeremy qui n'étaient déjà pas à la base les personnages les plus passionnants. Les scénaristes ne semblent avoir aucun projet pour eux. Ils n'essayent même pas de faire semblant. Au final, il n'y a que Tyler qui a pris du gallon ces derniers temps. Pour Caroline, c'est désormais un fait établi.

   Elle était d'ailleurs au centre de l'épisode grâce à son enlèvement et sa torture -j'allais dire soft mais c'est pas si mal pour une série pour ados sur une "grande" chaîne qui passe en plus à 20h- et on commence à entrevoir la vraie menace que représentent les loups-garous. Tyler ne sait pas de quel coté se placer et il n'a certainement pas fini de changer d'avis. Il faut reconnaître que Jules et son petit-ami sont plutôt convaincants. On nous rajoute au passage encore un nouveau personnage mais on va dire que c'est nécessaire pour une fois, il faut bien équilibrer les forces. Lequel mourra en premier ? Les loups-garous ont en tous cas un grand mérite comparé à nos amis vampires : ils agissent ! Damon et Stefan sont bien plus doués pour menacer. Quand il s'agit de passer à l'action, c'est plus compliqué. La scène de combat dans le bois était assez réussie. Moi qui déteste ça, j'ai été scotché. Sa résolution en revanche était un peu facile. Elijah est la réponse (et la source ?) à tous les problèmes ces temps-ci. Mais on le voit tellement peu...

   Le retour de John n'a servi à rien. Du moins, il n'a pas encore servi à quelque chose. La nuance est importante. Pour le moment, il se contente de déambuler en mentant comme un arracheur de dents. Il n'y a qu'Elena pour le croire un tout petit peu. Il ressasse les mêmes rancoeurs que lors de son premier passage, les dynamiques sont les mêmes, en bref on n'est pas plus avancé ! Mais le pire dans tout ça, c'est qu'on ne comprends pas pourquoi Isobel l'a envoyé. Ca aurait été tellement plus prenant de la voir elle face à Katherine et les autres. Il y a deux solutions : soit Mia Kirschner n'était pas disponible (mais à ma connaissance, elle ne croule pas sous les propositions), soit les scénaristes préférent retarder l'affrontement et c'est nul, ça ne leur ressemble pas. Isobel, Katherine, les loups-garous et Klaus vont finir par arriver tous en même temps ! Ca nous assurera une fin de saison en bêton armée, certes, mais avant cela, on raconte quoi ? Les tourments de Damon peut-être ? Le voilà qui s'entiche d'une nouvelle demoiselle, journaliste cette fois. Est-ce que son métier aura une importance ? J'imagine que oui, sinon pourquoi le spécifier si rapidement ? Je ne vois pas trop où ils veulent en venir avec ça mais la scène du bain était bonne et Ian Somerhalder assure encore et toujours.   

vlcsnap_306354 vlcsnap_382661


// Bilan // Un milieu de saison toujours aussi plat. Il se passe des choses, mais rien de majeur, rien qui ne fasse vraiment avancer les intrigues ou qui ne fasse évoluer les héros.

01 février 2011

The Vampire Diaries [2x 12]

dnes_season4_tvd_damon_mini

The Descent // 3 33o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_58436 vlcsnap_58003

   La saison 2 de Vampire Diaries se construirait-elle à l'inverse de la saison 1 ? J'ai en tous cas le sentiment que le début de saison 2 était meilleur que ce que l'on nous offre depuis quelques épisodes, alors que la saison 1 avait décollé à peu près à cette période. Rien de très inquiétant pour l'heure. Les scénaristes ont choisi de clore le court chapitre consacré à Rose, il ne fallait donc pas s'attendre à de grandes révélations et de grands bouleversements. Je n'ai absolument rien contre ce personnage mais le peu qu'il ait resté, il n'avait pas l'air d'être à sa place. La romance entre Rose et Damon a débuté trop tôt et s'est terminée trop vite. On a du mal à croire à la souffrance de Damon, malgré la force de conviction de Ian Somerhalder, à cause de cette histoire qui ne faisait que commencer et qui possédait un certain potentiel. J'ai néanmoins trouvé la scène de "rêve" très poétique. Il s'en dégageait une magnifique sérénité. Les conséquences directes de la mort de Rose ne sont pas très surprenantes : Damon redevient le "grand méchant" qu'il n'a jamais vraiment cessé d'être. Trois épisodes, c'est pas suffisant. La scène finale peut faire penser au début de la série, lorsqu'il tuait encore par simple besoin viscéral. Le voir retrouver ses bonnes vieilles habitudes promet de l'action mais pas tellement de profondeur. Et puis il y a un truc qui cloche : pourquoi Damon s'amuse-t-il à tuer une belle inconnue alors qu'il avait Jules sous la main, à qui il a toutes les raisons d'en vouloir en plus ? En tous cas, au risque de me répéter : Ian Somerhalder assure grave, surtout depuis qu'il n'abuse plus de ses mimiques et de son automatisme "j'incarne un méchant donc je fronce les sourcils en noircissant mon regard de toutes mes forces". Rayon maquillage qui fait peur et musique qui file le frisson, on peut dire que l'équipe s'en est sortie convenablement. Rose et Elena ont fait le show sans surprendre.

   Là où ça se gâte sérieusement, c'est quand il s'agit de traiter du triangle amoureux incluant Caroline, Matt et Tyler. Il ne pouvait rien en ressortir de bon. Caroline est passée dans une autre sphère depuis quelques temps. Cette intrigue était digne de ce qu'on lui servait en saison 1. Matt n'a rien d'autre que cette histoire pour exister. Pourquoi n'est-il pas encore mort ? J'ai toujours l'espoir que les scénaristes aient de grands projets pour lui mais j'en doute de plus en plus. Et puis Zach Roerig s'ennuie tellement sur le tournage qu'il compense visiblement par la nourriture. En tous cas, ses joues ont doublé de volume. J'exagère un tout petit peu, ok. Mais il a changé physiquement. Déjà qu'il ne sert à rien mais si en plus il n'est même plus joli à regarder (si toutefois il fait de l'effet à quelqu'un ?). Tyler n'a d'intérêt que quand on traite de son état, et il faut attendre la fin de l'épisode pour cela. Le teasing de Jules fait son effet. Mais combien de temps va-t-on devoir attendre l'arrivée massive des derniers loups-garous survivants ? La fin de la saison 2 ? C'est loin... Stefan n'était pas très présent dans cet épisode, alors qu'il avait pourtant fort à faire. Mais hors-caméra visiblement. Pourtant, on aimerait bien revoir Isobel... Pas pour tout de suite non plus ça. On ne nous avait pas habitué à trainer en longueur dans cette série !   

vlcsnap_59147 vlcsnap_58651


// Bilan // Petit retour pour Vampire Diaries avec un épisode trop mécanique, sans enjeux et prévisible. Quelques passages intéressants cependant...