17 octobre 2012

Emily Owens, M.D. [Pilot]

20214354

Pilot // 1 700 000 tlsp.

61039229_bis

 

What About ?

Diplômée de la Fac de médecine, Emily Owens est heureuse d'entrer enfin dans l'âge adulte. Finis les doutes et l'insécurité, elle est persuadéE qu'en devenant interne au Denver Memorial Hospital, elle passera à la prochaine étape de sa vie. Sans compter qu'elle aura enfin la chance de côtoyer la célèbre cardiologue Gina Beckett, mais aussi de revoir l'inoubliable et charmant Will Rider, croisé lors de ses études. Mais, les années lycée qu'elle a si souvent tenté d'oublier reviennent la hanter comme jamais lorsqu'elle découvre que l'hôpital est la version adulte du lycée où toutes les castes se regroupent à nouveau : les sportifs sont devenus des chirurgiens orthopédistes, les pestes sont en chirurgie plastique, les rebelles sont aux Urgences et cauchemar parmi tous les cauchemars, Cassandra Kopelson, qui lui a mené la vie dure au lycée, est elle aussi interne et semble plus que séduite par Will. Emily est peut-être toujours la geek qu'elle a été mais il se pourrait aussi qu'elle devienne un grand docteur... (AlloCiné)

Who's Who ?

Créé par Jennie Snyder (90210, Lipstick Jungle). Avec Mamie Gummer (Off The Map, The Good Wife), Justin Hartley (Smallville), Michael Rady (Greek, Melrose Place Nouvelle Génération, Mentalist), Necar ZadeganKelly McCreary...

What's More ?

 Jack Coleman (Dynastie, Heroes, Vampire Diaries) faisait partie du casting à l'origine mais a discrétement été remercié pendant l'été et n'apparait plus dans la version finale du pilote. 

Le titre de travail était First Cut

So What ?

   Emily Owens, M.D., c'est un peu comme si Grey's Anatomy avait été centrée sur le personnage d'April et avait été mal écrite. A l'origine, la série médicale à succès avait aussi un petit coté "l'hôpital, c'est comme le lycée" sauf qu'elle déclinait l'idée de manière plus subtile, sans le dire et surtout sans le répéter toutes les 5 minutes ! Et elle a évolué depuis, mais ça c'est une autre histoire. Je n'ai pas détesté ce pilote honnêtement. Il n'est pas irregardable. Mais je ne m'imagine pas suivre la série de manière hebdomadaire. J'aurais l'impression de régresser. Jusqu'ici, la CW assumait ses séries et ne cachait pas vouloir séduire l'adolescente voire la prè-adolescente, voire la jeune femme pas très mûre et pas très regardante sur la qualité. Là, elle essaye de nous faire croire qu'elle se tourne vers un public plus adulte en s'intéressant à des personnages plus âgés dans un milieu plus sérieux. Or, les héros de 90210 ou de Gossip Girl paraissent plus matures que ces caricatures de jeunes médecins. C'est dire... 

    Au fond, je n'ai pas trouvé cette Emily détestable ou insupportable. Je l'ai juste trouvé très embarrassante. Vous savez, c'est la bonne copine avec qui on a un peu honte d'être vu en public. Mais dans l'intimité, elle nous amuse beaucoup et pas parce qu'on se moque d'elle dès qu'elle a le dos tourné. Emily réfléchit trop tout le temps et la "bonne" idée de la créatrice est de nous faire part de chacune des remarques qu'elle se fait dans sa tête. Honnêtement, à sa place, on aurait tous l'air aussi bêtes ! Par chance, nous ne sommes pas des héros de séries et nos pensées les plus stupides, on les garde pour nous. Plus l'épisode avance, plus on a envie de faire taire Emily. Pour son bien et pour le nôtre. D'un autre coté, j'avoue que quelques réflexions m'ont fait sourire et que, parfois, je l'ai trouvée choupinette. Mais à son âge, quand même, d'en être encore à ce stade, c'est grave ! J'imagine bien que c'est un point de départ et qu'elle grandira tout au long de la série -si on lui en laisse le temps- mais en l'état, tout ça est très gênant. Encore, si elle était tombée amoureuse d'un mec super beau et super charismatique, on aurait pu comprendre qu'elle perde ses moyens. Mais face à Justin Harltey quoi ! Il est transparent au possible. Dans le rôle titre, Mamie Gummer se débrouille bien, parce que Mamie Gummer est une excellente actrice, parce qu'elle a un physique atypique -et je ne suis pas en train de dire qu'elle est laide- parce qu'elle a joué dans The Good Wife et The Big C et parce que quelque part, c'est presque un miracle que les dirigeants de la CW n'aient pas mis leur véto pour que la production choisisse une autre actrice, plus jolie, plus vulgaire, plus CW quoi. Sinon, j'ai toujours bien aimé Michael Rady mais en regardant le pilote, je me suis demandé pourquoi. Globalement, les personnages secondaires ne sont vraiment pas enthousiasmants, mais tout tourne tellement autour de la petite personne d'Emily qu'ils n'ont de toute façon pas beaucoup de place pour exister. La bonne copine black et lesbienne, j'approuve par principe. La nemesis ultra peste mais en fait pas tant que ça, c'est déjà ennuyeux. Les cas médicaux ne sont pas engageants du tout. 

   Dans un monde où Grey's Anatomy n'aurait jamais existé, Emily Owens, M.D. aurait peut-être pu s'installer confortablement dans le coeur des sériephiles à la recherche de douceur, de tendresse, d'une série médicale qui n'en est pas vraiment une et d'un teen show qui ne s'assume pas. Malheureusement pour elle, Grey's Anatomy existe depuis 9 ans et tient toujours la route. Je ne suis pas du genre à espérer qu'une série se plante, même quand je la déteste, mais dans ce cas précis, il est urgent de libérer Mamie Gummer avant que les dommages à sa carrière ne deviennent irréversibles ! 

What Chance ?

Je ne donne pas cher de la peau d'Emily Owens, d'abord parce qu'elle est dans une case meurtrière (remember Melrose Place 2012, Ringer, Life Unexpected...), ensuite parce que c'est sans doute la nouveauté la plus faible de la chaine avec Beauty And The Beast mais elle n'a pas Vampire Diaries en lead-in, elle. Enfin parce qu'il y a déjà une série "médicale" sur la CW (Hart Of Dixie) et qu'elle a beaucoup plus de charme, sans être un chef d'oeuvre non plus. 

How ?

Posté par LullabyBoy à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


10 avril 2010

Melrose Place [1x 17]

dnes_season4_melrose_simms_

Sepulveda // 86o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_50745

   Que les choses soient claires : cet épisode ne ressemblait en rien à ce que j'attends de Melrose Place. C'était beaucoup trop gentillet, léger et fun. Melrose, ce n'est pas (que) ça. Mais dans le genre gentillet, léger et fun, ben c'était super sympa, super convaincant ! Déjà, puisque la fin de la série est proche et qu'il ne me reste donc plus beaucoup d'occasions de le dire : Katie Cassidy est AWESOME ! Non mais c'est vrai. En plus d'être sublime et charismatique, elle est bonne. Ouais, carrément. Ce n'était pas flagrant dans Harper's Island, j'en conviens. Mais quand on te donne de la merde à jouer, forcément... Quant à ses prestations dans Supernatural, je ne les ai pas vues, je ne peux pas en juger. Je ne suis pas en train de dire "Katie Cassidy/Glenn Close : même combat". Mais dans son périmètre de compétence, elle a largement me niveau. Voilà, c'est dit. J'en rajouterais sans doute une couche la semaine prochaine. Et pour en revenir aux intrigues, Ella reste le personnage phare de cette nouvelle version et en particulier de cet épisode où, telle Superwoman, elle vole au secours de tout le monde avec classe et tout le piquant qui la caractèrise bien-sûr sinon ça ne vaudrait pas grand chose. C'est pas Mère Thérésa non plus ! Elle sauve les personnages et les situations foireuses dans lesquelles les scénaristes les placent parfois. Je pense ici au trio Jonah/Riley/Drew qui n'offrait rien de bien intéressant jusqu'à ce qu'elle s'incruste ! De la même façon, les péripéties de David dans son resto auraient été beaucoup moins animées sans sa présence. Il y avait bien Lauren, que j'aime beaucoup aussi, mais son refrain de la petite fille qui cherche à tout prix l'amour de son père pour expliquer ses faits et gestes était plus pathétique qu'autre chose et le pire c'est que ça a marché ! Mais il faut aller vite, la série touche à sa fin.

   Je suis très déçu au sujet de Drew. Je croyais avoir découvert sa part d'ombre la semaine dernière alors qu'en fait il est encore plus gentil que prévu ! En plus d'être un gentleman sympathique, amusant et sexy, il est pêtri de bonnes intentions. Alors non, il ne fait pas de trafic d'organes malheureusement. Il tente juste de réunir des preuves dans une sombre affaire où il accuse le Dr. Mancini d'être responsable de la mort d'une trentaine de patients, plus ou moins involontairement. Ca peut être intéressant pour ce qui va arriver à Michael dans le final... A part ça, les manigances d'Ella, pour en revenir à elle, m'ont bien fait marrer. C'était plus burlesque qu'autre chose. Why not... L'absence totale d'Amanda est un peu dommage en revanche. Tout comme celle de Michael d'ailleurs. On parle d'eux mais on ne les voit pas. C'est frustrant. Bon et puis les aventures de Jonah au pays des méchants cinéastes ne me passionnent guère, surtout que ça nous renvoie encore et toujours vers la même chose : la chose étant Riley.   

vlcsnap_51875


// Bilan // Deux étoiles pour Ella/Katie Cassidy qui tient cet épisode, et même la série, sur ses frêles épaules. Les deux étoiles manquantes sont à imputer aux trop mièvres Jonah, Riley et Drew, sachant que Lauren et David tendent de plus en plus à rejoindre ce petit groupe. Plus q'un épisode et c'en est fini de Melrose... 

13 novembre 2009

Melrose Place [1x 09]

dnes_season4_melrose_miller

Ocean // 1 28o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_82882

   Amour, haine et trahison : tous les ingrédients sont là et pourtant, la mayonnaise ne prend pas encore complètement à Melrose Place. Tout est une question de dosage et les scénaristes devraient se contenter de mettre simplement une pincée d'amour mais une grosse louche de haine et de trahison. Malgré les disputes, Jonah et Riley Bisounours se réconcilient toujours et finissent par se dire qu'ils s'aiment. Heureusement, les disputes sont de plus en plus agitées et les remarques de plus en plus cinglantes. J'en viens presque à me passionner pour ce couple en voie de destruction. D'ailleurs, Ella a sorti ses armes de destruction massives pour détourner enfin le niaiseux Jonah du droit chemin mais rien n'y fait, c'est un brave garçon honnête. Jusqu'à quand ? Même si l'alchimie entre Katie Cassidy et Michael Rady est plutôt bonne, j'ai du mal à comprendre ce qu'Ella peut trouver à Jonah et je ne les vois pas vraiment en couple. Par contre, un petit coup de temps en temps, ça me paraît plus qu'envisageable. Du fait de l'obsession de Riley pour Auggie, le personnage paraît moins lisse, moins chiant. Mais là encore, il faut toujours que l'honnêteté triomphe avec elle. Encore que dénoncer son ami, c'est pas joli-joli. Auggie a beau être aux abonnés absents, il est dans tous les esprits et vu les regards d'Ella, elle a clairement quelque chose à se reprocher et savoir Auggie considéré comme coupable l'arrange. Mais qu'a-t-elle bien pu mijoter ? Ah, je dois dire que je l'aime de plus en plus. Ses dialogues avec son patron sont particulièrement amusants. J'espère que le retour d'Amanda ne signifie pas le départ de Victor Webster. Il fait un peu partie des murs maintenant.

   De la romance, on en a également eu avec Lauren et David qui sont sur le point de former un couple. Lauren a forcément quelques réticences à cause de sa double vie mais je ne la vois pas résister longtemps. Elle aussi, je l'aime de plus en plus. David me fait moins d'effet. Sa gueule d'amour ne fait pas tout. Son intrigue avec son petit frère était un peu ennuyeuse. Pas assez Melrose. Quelque part il était touchant mais je ne suis pas sûr que ce soit ce que j'attende de la série, des scènes touchantes. Et ce n'est certainement pas une attitude bienveillante que j'attends de Michael Mancini non plus ! Disons qu'il a le droit d'avoir un peu évolué et d'être sympa de temps en temps avec son fils. Mais point trop n'en faut ! Par chance, Violet est venue l'emmerder avec son petit chantage, il a donc pu nous montrer ses talents de manipulateur. J'adore quand il commence à s'énerver, ça rappelle tant de bons souvenirs télévisuels... Violet va me manquer je crois. C'est la seule vraie psychopathe et Ashlee Simpson s'améliore peu à peu. Elle va laisser un vide à la résidence, indéniablement.

vlcsnap_98534


// Bilan // La recette n'est toujours pas au point mais le plat a du goût. Je rajouterai bien un peu d'épices et surtout du gingembre. Les hommes de Melrose l'ont demi-molle et ça, c'est inacceptable ! Peut-être que l'arrivée d'Heather Locklear la semaine prochaine va tous les mettre au garde-à-vous ! 

05 novembre 2009

Melrose Place [1x 08]

dnes_season4_melrose_andrew

Gower // 1 48o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_64333

   Je l'avoue : Melrose m'avait manqué pendant cette courte pause d'une semaine. Avant de parler de l'épisode en lui-même, je crois qu'il est inutile de faire semblant de ne pas savoir : Ashlee Simpson et Colin Egglesfield ont été virés de la série. Leur dernière apparition est prévue pour le 14ème épisode de la saison, saison qui devrait en compter 18 d'ailleurs. C'est déjà pas si mal vu ses scores d'audience. L'autre information importante, c'est que le mystère autour de la mort de Sydney sera résolu dans ce même épisode. Cela veut-il dire que le coupable figure dans la très short list Violet-Auggie ? Hum. Je vais me lancer dans une théorie qui collerait parfaitement à l'esprit de Melrose. Les scénaristes du remake feront-ils ce choix ? C'est très simple : on découvre dans cet épisode que David s'est réveillé la nuit du meurtre couvert de sang, un couteau suintant à la main. Il s'est empressé d'aller l'enterrer dans un terrain vague et lorsqu'il tente de le retrouver, il a disparu. Admettons qu'il soit véritablement coupable, victime d'un moment de folie passager. Ella étant assez proche de lui, je la vois parfaitement le couvrir s'il lui avoue sa faute, et pire : faire en sorte que Violet et/ou Auggie se fasse accuser à sa place. Elle nous a encore démontré dans cet épisode qu'elle avait plus d'un tour dans son sac pour arriver à ses fins. Les deux, ou un des deux personnages, croupirai(en)t donc en prison. Si je devais aller plus loin, j'imagine parfaitement Auggie quitter la résidence afin d'oublier, et Violet se faire emprisonner. Etant donné qu'elle a un gros potentiel de psychopathe, elle ressortirait un jour absolument folle à lier et ne serait pas sans nous rappeler une certaine Kimberly Shaw ! Ce serait génial, non ? En plus, ça permettrait pendant ce temps-là à Ashlee Simpson de prendre des cours de théâtre ! Bien-sûr, il faudrait trouver des raisons à Ella de faire accuser Violet. Pourquoi elle en particulier ? Et surtout comment.

   Avant d'en arriver là, Violet et Auggie ont visiblement décidé de nous ennuyer avec des intrigues à la con. Toute cette histoire de recette "volée" était absolument inintéressante, mais il a fallu passer par là pour avoir enfin ce que l'on attendait depuis un petit moment : de la baise sauvage ! Notons la phrase scandaleuse de Violet : "He's a total dick". What ? On dit "bite" maintenant sur la CW ?! Ca fait plaisir tiens ! Le couple lourd à souhait Jonah/Riley nous a encore abreuvé de ses scènes insipides. Comme on s'y attendait, Jonah n'est pas allé jusqu'au bout avec sa nouvelle conquête, juste un baiser a été échangé. C'en était déjà trop lui : il a eu des remords tout l'épisode ! Riley a joué la fille super guillerette, super positive, comme d'habitude, jusqu'à ce qu'elle craque pendant un mariage. Ridicule ! Mais je dois avouer que leur dernière scène était presque touchante. Une certaine émotion passait. Ce couple n'est pas fait pour durer... Le meilleur de l'épisode vient finalement du duo Lauren/Ella, qui fonctionne à merveille. Leur esprit copine fait penser à du Gossip Girl haut de gamme. Oui oui. Au lieu d'avoir deux connasses bourrées de fric, on a une pute fauchée et une bitch qui s'assume à 200%. Même si Lauren n'avoue rien clairement, Ella sait désormais où sa coloc' passe ses nuits (et parfois ses jours).

vlcsnap_79389


// Bilan // Malgré tout ce qu'il y a à jeter, Melrose confirme son statut de guilty-pleasure bien roulé qui ne demande qu'à exploser ! Allez, Amanda arrive dans deux semaines...

   

01 octobre 2009

Melrose Place [1x o4]

dnes_season4_melrose_simms_

Vine // 1 5oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_89874

   Une fois encore, le nouveau Melrose réussit à intégrer un personnage de la série originelle sans le trahir et sans que son intrigue paraisse déconnectée du reste. En cela, le retour de Jane était une vraie réussite ! C'est d'ailleurs ce que j'ai préféré dans cet épisode. Je regrette simplement qu'elle n'ait pas eu affaire à son ex-grand-amour, mais j'ai l'impression que vu le nombre de guest-stars, les scénaristes sont obligés de limiter les apparitions des uns et des autres. Pas grave : on remet les retrouvailles avec Michael Mancini à plus tard. Stay Tuned ! Jane Andrews a changé. Elle est plus jolie aujourd'hui qu'il y a 15 ans. Cette coupe courte des débuts ne lui allait vraiment pas. Au départ, c'était une chic fille mais avec un mari et une soeur comme les siens, elle ne pouvait pas rester nette très longtemps. Elle a fait pas mal de conneries Jane mais on sait qu'au fond c'est toujours une chic fille. Même quand elle dénonce sa nièce, ou celle qui prétend l'être, même quand elle exerce un odieux chantage sur Ella et qu'elle tente de la faire accuser du meurtre de sa soeur. J'ai l'impression qu'elle est simplement désespérée et complètement aigrie. 10 ans après l'avoir quitté, elle est toujours une styliste ringarde. Y'a de quoi avoir les nerfs, non ? Puisqu'elle est la nouvelle propriétaire de la résidence par héritage, on sera certainement amené à la revoir et tant mieux.

   Quand je parlais de plusieurs guests, je pensais à Nicholas Gonzalez et Victor Webster, qui ont quand même une petite notoriété, mais surtout à Kelly Carlson, qui aurait fait une garce mémorable dans l'original. Celle que l'on connaît bien grâce à Nip/Tuck a trouvé ici un rôle qui lui va comme un gant : elle est mère macrelle ! Elle va prendre en charge Lauren, notre prostituée préférée, qui a compris qu'elle prenait des risques à exercer son second métier en solo. Il ne s'est rien passé de formidable la concernant dans cet épisode, à part cette rencontre, mais j'aime toujours cette intrigue qui sort de l'ordinaire pour une série de la CW. D'ailleurs, j'étais assez surpris que l'épisode commence par une partie de jambes en l'air dans une voiture et que, plus tard, Ella et David s'embrassent toutes langues dehors. Au risque de me répéter : on est à un niveau au-dessus des Frères Scott ! Bon, sauf que ça touche au couple Jonah/Riley, toujours assez ennuyeux bien que plus en retrait cette fois. Concernant la future Oscarisée Ashlee Simpson, elle a encore fait du bon boulot tout en regards perdus, aguicheurs, angoissés puis flippants. Est-elle vraiment la fille de Sydney ? J'en doute de plus en plus. Cette fille est une grosse mythomane, il ne faut pas croire un traite mot de ce qu'elle dit ! Sa fuite lors de la venue de la police était quand même bien ridicule.

vlcsnap_109916


// Bilan // Parce qu'il ne faut pas exagérer, je n'accorde toujours pas trois étoiles à Melrose Place mais, au fond, j'ai bien envie de les mettre. Je ne sais pas comment ça se fait, mais ça le fait ! J'ai enfin trouvé le guilty-pleasure que j'attendais. 

      

24 septembre 2009

Melrose Place [1x o3]

dnes_season4_melrose_miller

Grand // 1 44o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_75592

   Un signe qui ne trompe pas : j'étais impatient à l'idée de voir ce troisième épisode de Melrose Place. Et globalement, je n'ai pas été déçu. Les scénaristes réussissent à mélanger anciens personnages et nouveaux personnages avec un certain brio. Tout le contraire de 90210 Beverly Hills Nouvelle Génération (le titre à rallonge made in M6) où les anciens et les nouveaux évoluent de manière très cloisonnées. A ce titre, le cliffhanger de l'épisode laisse rêveur : le grand Michael Mancini possède sur son disque dur des dossiers sur Ella, Auggie, son fils David... et Amanda, Allison, Jane, Jake, Jo... C'est très excitant. Il s'agit sans doute d'une magouille liée à la résidence mais pendant un instant je me suis pris à rêver que tous les appartements étaient filmés 24h/24h et que Michael se matait tous les soirs les cassettes des ébats des uns et des autres, car à Melrose Place, on baise. Enfin on baise moins qu'à une époque mais on baise quand même. Mais j'y reviendrai. En toute logique, Lauren devient l'élève de Michael et c'est sûr ce genre de chose que j'applaudis les nouveaux scénaristes. On sent déjà se profiler à l'horizon un beau chantage qui impliquera Michael, David et Lauren. Je vois bien Michael avoir recours aux services particuliers de Lauren d'ailleurs. Une fois encore, tout cela est très excitant. J'ai même été quasiment convaincu par les explications données sur la première fausse-mort de Sydney. Michael a tout simplement maquillé son décès en échangeant les sacs mortuaires. Ca peut paraître trop facile mais en y réfléchissant bien, ça aurait très bien pu arriver dans le MP original et ce serait passé comme une lettre à la Poste !

   Le couple-boulet de la série a encore passé son épisode à se déchirer pour finalement se réconcilier. Je commence à m'habituer à eux et maintenant que le terrain est bien préparé, ça va pouvoir exploser bien comme il faut. J'espère que les scénaristes ne vont pas trop attendre. C'est la plus jalouse et la plus inquiète qui craque en premier : Riley embrasse sur le bout des lèvres Auggie. Si l'on ajoute à cela le fait qu'elle n'a pas du tout envie de se marier, quoi qu'elle en dise, on se retrouve avec un personnage finalement moins lisse que prévu avec un bon potentiel de garce lorsque le moment sera venu. En revanche, Jonah reste lisse mais je l'aime bien quand même. Il faut toujours un petit mec innocent à pervertir et/ou à utiliser pour arriver à ses fins. Ella l'a bien compris, bien qu'elle reste encore sur la réserve. J'ai trouvé toute l'intrigue du clip-vidéo un peu trop longue et je n'ai pas bien compris s'il y avait du second degré ou non dans la tenue de la chanteuse et la gueule du clip. Je serai tenté de dire oui mais j'ai quand même un gros doute. Toujours est-il que ça prenait trop de place. Du coup, il ne s'est pas passé grand chose du coté d'Ashlee Simpson-Wentz. L'actrice en a profité pour travailler pendant ses pauses son regard de tueuse et ça y est, elle l'a trouvé ! Elle est absolument ridicule mais c'est ça qui est bon. Elle maîtrise aussi très bien le regard de salope mais elle n'a pas eu besoin de s'entraîner, c'est inné chez elle. A part ça, on a eu l'occasion d'en découvrir un peu plus sur David qui restait jusqu'ici en retrait. Il ne serait pas le fils de Mancini, il ne m'intéresserait sans doute pas, mais là, sa haine envers Michael réveille chez ce dernier ses vieux démons et le salaud qui dort en lui depuis trop longtemps. Je me répéte : c'est très excitant.

vlcsnap_93641


// Bilan // Melrose Place 2.0 est toujours prometteur et de plus en plus excitant. A mon avis, si les producteurs veulent que la série soit toujours sur la grille de la CW en Janvier, il va falloir passer à la vitesse supérieure dès maintenant, et le grand retour d'Heather Locklear fixé au 17 Novembre prochain devrait normalement y contribuer. Si après ça, le public ne répond toujours pas présent, c'est qu'ils n'ont vraiment rien compris !

   

      

20 septembre 2009

Melrose Place [1x o2]

  dnes_season4_melrose_andrew

Nightingale // 1 81o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_75500

   Je le savais : ce nouveau Melrose Place a un potentiel énorme qui ne demande qu'à être exploité ! Et dès ce second épisode, on commence à entrevoir ce à quoi pourrait ressembler la série à termes. Il y a encore tout un tas d'imperfections mais l'essentiel est là : des personnages intéressants qui se transforment doucement en ordures. Pour certains, ça prendra plus de temps que d'autres. Et puis il y a aussi ceux qui sont nés ordures et qui le resteront. Dans la première catégorie, on retrouve le couple Jonah/Riley. Ils avaient plombé le pilote avec leurs niaiseries et, ma foi, ils se sont avérés moins désagréables cette fois-ci. On a pu assister à leur première vraie dispute, provoquée évidemment par Ella. Elle en pince pour Jonah et est prête à tout pour le faire craquer. Pour le moment, elle reste relativement sage mais ça marche pourtant déjà. Qu'est-ce que ça va être quand elle va passer à l'offensive ! Ce triangle amoureux n'est pas sans rappeler le mythique trio Billy/Amanda/Allison de la grande époque. D'ailleurs, même physiquement, Jonah fait pas mal penser à Billy. Et quand on se souvient de ce qu'est devenu Billy petit à petit, on ne peut que se réjouir ! Riley joue le rôle de la bonne copine pour le moment, elle est donc ennuyeuse à souhait. Mais une fois trompée, je suis sûr qu'elle se transformera en garce. La pitié n'a jamais eu sa place à Melrose, ça ne va pas commencer maintenant. Toujours dans la catégorie des gentils qui ne vont pas le rester, il y a Lauren, que l'on peut d'ores et déjà surnommer "la pute luxe". Après quelques hésitations, bien poussée par Ella, elle se lance à corps perdu dans sa nouvelle activité nocturne et elle semble se prendre au jeu. On la lie discrétement au trop effacé David, sans doute pour plus tard...

   Garce née, Ella prouve que c'est elle qui tient les rênes de la série. La prestation de Katie Cassidy est convaincante, on se surprend même à lui trouver des airs d'Amanda Woodward. C'est le but et ça marche. Il va lui falloir du temps pour s'imposer comme un successeur digne de ce nom mais elle en a la capacité. J'ai adoré chacune de ses apparitions, de son incroyable culot face à son nouveau boss à son chantage pantalon baissé. En parlant de son nouveau boss, il me plaît bien. Il a très vite compris à qui il avait à faire et ça promet quelques faces à faces intéressants. Victor Webster se débrouille bien, il faut dire qu'on lui demande surtout d'être beau et charismatique et quand on a son physique, ce n'est pas bien difficile. La garce en chef Sydney a beau être morte, elle hante tous les esprits, dont celui de Auggie. Les flashbacks pour nous présenter leur relation sont très mal insérés dans la narration mais ils sont intenses. Sydney retrouve de sa splendeur dans la dernière scène qui l'oppose à Auggie et qui montre, comme on s'y attendait, que ce n'est pas lui le meurtrier. Peut-être est-ce Violet ? Alors que j'avais trouvé cette dernière insipide dans le pilote, elle se révèle comme la première vraie psychopathe de cette nouvelle version et j'ai hâte de la voir passer à l'action ! Je doute que Sydney soit véritablement sa mère, c'est à mon avis un grand délire qu'elle s'est inventée. Et si ce n'est pas le cas, elle va devenir folle quand même et c'est tout ce qui nous intéresse. Peu importe les raisons. A la limite, il n'y en aurait pas, ce serait aussi bien. Malheureusement, Ashley Simpson est loin d'avoir le talent de Marcia Cross. N'est pas Kimberly Shaw qui veut ! A vrai dire, elle n'a pas de talent du tout. Elle est incapable d'aligner trois simples mots sans être fausse. On devra s'en contenter.

vlcsnap_92324


// Bilan // Un second épisode un peu plus convaincant que le pilote, qui montre bien que ce Melrose Place osera bien plus que les autres séries de la CW. Entre un cigare presque fumé, du sexe gratuit ou payant entre adultes consentants, un peu de chair, de premiers chantages et quelques manipulations, les ingrédients sont réunis pour que la sauce prenne. Prendra-t-elle ?   

10 septembre 2009

Melrose Place 2009 [Pilot]

7b32fec80f740d0e95f6c620be075b80

Pilot // 2 3oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3

   Ca y est : depuis le temps qu'on en parle, le Melrose Place nouveau est arrivé ! La célèbre résidence, qui avait fermé ses portes le 24 Mai 1999 -sans que l'on imagine à l'époque qu'il y aurait une suite un jour- s'est offert un lifting façon CW 10 ans plus tard. Alors, le remake est-il à la hauteur de l'original ?

Extreme Makeover : Melrose Edition

   Le lifting, c'est tirer la peau du visage à l'extrême pour qu'elle devienne la plus lisse possible. Connaissant un peu les médiocres séries de la CW, Gossip Girl et surtout Les Frères Scott en tête, je m'attendais logiquement à un nouveau produit extrêmement lisse, avec pour seules provocations des affiches promotionnelles douteuses promettant du sexe inexistant à l'écran. Et puis comme vous le savez peut-être, j'ai lâché le remake de 90210 au bout de 7 épisodes tant le visionnage m'était devenu pénible. Autant dire que je ne n'étais pas très confiant quant à ce nouveau Melrose Place, malgré ou à cause de mon amour sans borne pour l'original aussi.

   Sans aller jusqu'à dire que ce pilote est une réussite, je lui trouve de nombreuses qualités. A commencer par le nouveau look de la résidence, qui n'est visiblement pas passée entre les mains de cette chère Valérie Damidot. Ici, on a opté pour l'élégance façon hacienda et on n'a pas trahi le modèle original, on l'a juste remis au goût du jour. Certains trouveront sans doute que cela manque de simplicité mais j'ai justement toujours trouvé dommage que lors du reboot du premier Melrose Place, qui était plutôt bon enfant, une retouche des décors n'ait pas été pensée pour accompagner l'évolution trash des intrigues et des personnages. L'intérieur des appartements semblait toujours en décalage avec le propos, hormis les peaux de bête d'Amanda. En plus des nouveaux décors sympathiques, on gagne une réalisation forcément plus moderne -les années ont passé- qui fait monter (artificiellement ?) la chaleur d'un cran. Ca me ferait presque penser à Nip/Tuck dans l'esprit. Si seulement Ryan Murphy avait pu conduire ce remake...

Trashy Or Not ?

19162895   Une des plus grandes craintes des fans de la première heure, dont je fais parti, était que la CW force les scénaristes (de Smallville précisons) à nous proposer une série lisse et édulcorée par rapport à l'original. De ce point de vue là, disons que la mission est à moitié remplie, ou à moitié ratée. C'est selon. Melrose est un drama de personnages, dont on n'attend aucune profondeur ni aucun réalisme. Pourtant, on sent bien que certains éléments du pilote tentent de nous ancrer dans une certaine réalité. On veut nous présenter la jeunesse dorée de Los Angeles sous un angle légèrement désenchanté. On a le Dawson-Wannabe qui n'arrive pas à percer à Hollywood, la Meredith-Wannabe confrontée à des problèmes d'argent depuis que son père a été viré au nom de la Crise... On ose nous saupoudrer le pilote de niaiseries à travers les personnages de Jonah et Riley qui sont sur le point de se marier après 5 ans de relation. Rien que des trucs que l'on aurait pas vu dans l'original quoi. En revanche, pour contre-balancer tout ça, le Dawson-Wannabe va devoir se laisser tenter par un odieux chantage pour éventuellement percer, la Meredith-Wannabe va devoir se prostituer la nuit pour payer ses études et le couple d'anges risque fortement de se transformer en couple de démons d'ici quelques épisodes puisque l'entremetteuse en chef, Ella Simms, semble bien décidée à mettre sa merde. Car en plus d'être une magnifique garce qui n'est pas sans rappeler l'inoubliable Amanda Woodward -même si du chemin reste à parcourir-, Ella se permet d'être bisexuelle ! Element qui pourrait sembler anodin pour qui a l'habitude de suivre les séries du câble américain mais qui ne l'est pas tant que ça pour qui est habitué aux séries de la CW. Et, comble du shocking, on nous montre face caméra un baiser passionné entre Ella et une autre femme ! Des baisers entre femmes, on en voit de plus en plus sur les grands networks, mais c'est toujours parce qu'il y a quiproquo, histoire de faire rire un bon coup. Là, il s'agit d'un autre genre de baiser et rien que pour ça, j'applaudis les producteurs de Melrose qui ont réussi à faire passer ça. Une nouvelle ère plus décomplexée commence pour la CW ?

Oldies

   Impossible de ne pas évoquer dans cette critique du pilote les retours de Laura Leighton et Thomas Calabro, les mythiques Sidney Andrews et Michael Mancini de la série originale. Là où Kelly et Brenda avaient bien du mal à s'intégrer à la nouvelle bande de Beverly Hills, ces deux-là ont une vraie légitimité dans Melrose, même si Sidney est censée être morte depuis plus de 10 ans. L'idée de faire (re)mourir Sidney dès les premières minutes est à la fois bonne et mauvaise. D'un coté, on aurait aimé la voir évoluer avec les nouveaux personnages plus longtemps -et des flashbacks ne suffiront pas à nous rassasier- de l'autre, c'est sans doute la meilleure façon de ne pas trop égratigner le personnage que l'on a tant aimé détester. Ca ressemble fortement au début de la saison 6 de The L Word, puisqu'elle est retrouvée morte dans la piscine, mais ça a le mérite de réunir tous les personnages principaux autour d'une même intrigue et l'on devrait en découvrir de bonnes sur chacun d'entre eux puisque Sidney connaissait sans doute tous leurs dirty little secrets ! Michael est assez discret dans le pilote, il semble avoir changé, mûri mais je n'y crois pas, ce n'est qu'une facade. Il va vite redevenir le connard que l'on a adoré, c'est certain ! Reste à savoir qui est la mère de son fils. Taylor ? Ce serait dommage puisque l'on nous annonce qu'elle est morte. Pas de Lisa Rinna dans Melrose, je ne veux pas y croire. Mais qui alors ? Ca s'annonce vachement plus intéressant que la question qui a animé les débuts de 90210 : qui est le père du fils de Kelly, Brandon ou Dylan ? Pas mal de retours sont d'ailleurs annoncés (Josie Bissett, Daphne Zuniga, très éventuellement Heather Locklear...), espérons que cela portera ses fruits !

19149801

So What ?

   Oui, la série n'est pas réaliste pour deux sous. So What ? Comme si Melrose Place l'avait été à la grande époque... Oui, les acteurs sont globalement mauvais et ont surtout été castés pour leur physique. So What ? C'était pareil pour l'original, à l'exception de quelques-uns comme Marcia Cross... Oui, l'ensemble est beaucoup trop lisse. So What ? Doit-on vous prescrire un Melrose Place Saison 1 en intra-veineuse ? La série originale a mis du temps à s'installer. Là, on entre au moins dans le vif du sujet. Si l'on compare les deux pilotes, y'a pas photo : celui-ci est plus prometteur... Oui oui oui, Melrose Place 2.0 a tous les atouts pour devenir un vrai bon guilty-pleasure comme il se doit. Il ne reste plus qu'à les exploiter en laissant un peu de temps aux scénaristes pour apprivoiser l'univers de la série, si insaisissable qu'aucun de ses successeurs n'a jamais réussi à se faire sa place. Je vous annonce officiellement que je serai au 4616 Melrose Place chaque mardi (et accessoirement que Ashlee Simpson-Wentz va s'en prendre plein la gueule !).       

13 mars 2009

Grey's Anatomy [5x 17]

dnes_v2_grey_mini_ban

I Will Follow You Into The Dark // 13 64o ooo tslp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_90741

   Depuis que Denny n'apparaît plus à Izzie, sa storyline a considérablement pris de l'ampleur et de l'intérêt. Le presque-ridicule a laissé place à quelque chose de très fort émotionnellement parlant. Izzie est constamment entre rires et larmes. Elle s'émerveille devant les discussions à bâtons rompus de Meredith et Cristina, elle regarde Alex avec amour et bienveillance, elle aide ses internes à grandir et à appréhender leur métier avec plus de sérieux (franchement, ces internes ne sont vraiment pas crédibles dans leur médiocrité !) et à coté de ça, elle peut se mettre dans une rage folle, en vouloir à la Terre entière -il y a de quoi- puis avoir les larmes au bord des yeux en regardant la vie qui passe. C'est donc à la fois drôle et émouvant. J'aime beaucoup. Le fait qu'elle aille voir en premier Cristina pour lui dire ce qui lui arrive est une belle trouvaille et encore plus de les avoir collées dans la chaufferie. C'est surréaliste et je crois que l'on aimerait tous avoir une chaufferie comme ça chez soi, ça a l'air de faire drôlement du bien ! Ce que j'ai moins apprécié, c'est le manque d'implication de George -et dans la série- dans ce qui arrive à Izzie, d'autant qu'il a compris de lui-même qu'elle était le Patient X. Il est le seul à l'avoir compris ! Les internes n'ont pas compris, malgré le "Dead Fiancé" ! Ils sont pourtant au courant ... Lexie est une bonne fille, intelligente, elle aurait dû comprendre. Mais bref, George aurait pu s'impliquer davantage, même s'il veut sans doute laisser le choix à Izzie d'en parler quand elle se sentira prête. Il n'a pas l'air catastrophé...

   Les cas médicaux du jour ne m'ont absolument pas intéressés, sans doute étaient-ils trop classiques. On note tout de même l'apparition de Michael Rady, ex-Swingtown, actuel-Greek et futur-Melrose Place 2.0 ! Je l'aime bien, allez savoir pourquoi. Le cas dont s'occupe Alex n'était intéressant que parce qu'il dévoilait un pan de la personnalité du médecin que l'on ne connaissait pas. Ca le rend plus humain et il fait plaisir à voir lorsqu'il se confie tout sourire à Izzie. C'est assez rare que j'apprécie son comportement donc je tenais à le dire ! Des petites touches de fraîcheur viennent ça et là égayer l'ensemble. La dispute ridicule de Bailey et Richard par exemple. Richard devient franchement antipathique mais heureusement, l'apparition de Loretta Devine, toujours hilarante et exquise, rend cette intrigue sympathique. C'est léger et ça ne mérite pas plus. Ce qui mériterait plus, et je pense que ça viendra, c'est l'histoire naissante entre Calliopé et Arizona. Deux femmes aux prénoms si improbables ne pouvaient que finir ensemble ! Et puis il y a Lexie qui m'amuse beaucoup dans ses scènes avec Mark. Elle est vraiment amusante, un peu fofolle. Ce personnage me plaît de plus en plus. Enfin, il y a le coup du médecin dans l'ombre de Derek qui m'a bien éclaté ! Tout plein d'ironie de la part des scénaristes.   

   What's the fuck with Derek ? Comme dans les épisodes précédents, j'ai beaucoup de mal avec cette soudaine salissure du personnage. Ce n'est pas crédible. Pourtant Patrick Dempsey s'en sort plutôt bien. Il a même accepté de mettre son célèbre brushing en bataille ! Puisque son métier ne lui plaît plus, Derek devrait songer à se lancer dans une carrière de base-balleur. Réussir à taper comme ça dans la bague relève de l'exploit ! Son comportement est en tous cas hallucinant de connerie ! Et on peut tirer notre coup de chapeau à Meredith qui continue d'agir comme une adulte responsable et mature. Plutôt que de rentrer dans son jeu, se vexer puis fuir, elle garde la tête haute. Le "There's No Fixing You. You're A Lemon" était pourtant sacrément vexant. Le mariage semble loin maintenant mais il fera certainement son retour en force pour la fin de la saison ! Derek ne devrait pas rester dans cet état-là bien longtemps. Je le vois bien prendre à coeur la chirurgie dont Izzie aura certainement besoin...

vlcsnap_89891


// Bilan // Mélange de légéreté et de gravité, cet épisode est très satisfaisant. De belles choses semblent se préparer jusqu'à la fin de la saison.

dnesv2finarticleminibanpk8