26 février 2013

Cult [Pilot]

 Official_Cult_Poster_cult_tv_series_cw_33414901_500_333

You're Next (Pilot) // 860 000 tlsp.

68556638

 

What About ?

Le journaliste d'investigation Jeff Sefton enquête sur la disparition de son frère, Nate. Obsédé par une série télévisée intitulée "Cult", ce dernier se sentait menacé depuis peu. Un pressentiment que ne prenait pas au sérieux Jeff, jusqu'à maintenant. Avec l'aide de Skye, une assistante de production du show de plus en plus suspicieuse quant aux intentions de Billy Grimm, le leader de "Cult", il met à jour les secrets et les zones d'ombre de cet univers entre fiction et réalité...

Who's Who ?

Créé par Rockne S. O'Bannon (Farscape). Produit par Josh Schwartz (Newport Beach, Chuck, Gossip Girl). Réalisé par Jason Ensler (Hart Of Dixie). Avec Jessica Lucas (Melrose Place Nouvelle Génération), Matthew Davis (Vampire Diaries, Damages), Robert Knepper (Prison Break, Heroes), Alona Tal (Supernatural, Veronica Mars)...

What's More ?

 A l'origine développé pour la WB en 2005, le script avait reçu la commande d'un pilote et le premier rôle avait été offert à Matt Bomer, qui est depuis devenu la star de White Collar mais qui n'avait à son actif à l'époque que ses rôles dans Tru Calling et dans le soap Guiding Light. Mais quelques semaines plus tard, les dirigeants de la WB annonçaient l'arrêt de la chaîne pour s'associer à UPN, sa concurrente principale, et former ainsi la CW. Cult ne correspondait alors plus à la ligne édoriale de ce nouveau network et a été abandonné. Warner Bros., le producteur, y croyant dur comme fer, ne l'a pas laissé tomber pour autant et l'a retravaillé pour la CW, qui n'en a toujours pas voulu, l'a ensuite proposé à ABC, qui l'a également refusé au final, jusqu'à ce qu'il réatterrisse chez la CW, qui a changé entre temps de président. Cult a trouvé grâce à ses yeux, ce qui a amené à la commande d'un pilote puis d'une série ! (Vous pouvez reprendre votre respiration !)

So What ?

    Bon eh bien voilà. Cult est la preuve vivante -mais déjà un peu morte quand même- que les idées les plus originales ne sont pas toujours les meilleures ! Mais le plus improbable dans la série finalement, ce n’est pas tant le pitch de base, déstabilisant et alambiqué avec cette mise en abîme ultime du show dans le show, mais le fait que la CW veuille nous faire croire que sa version fictive possède une série qui ait une résonance incroyable dans le pays, vu par des dizaine de millions de téléspectateurs, capable de paniquer les foules sur internet et les réseaux sociaux comme feu-Lost, mais en pire, et que son service marketing soit aussi efficace pour la promouvoir ! Genre le gourou de la secte a droit à ses propres spots publicitaires dans les stations-service ! Certes, c'est bien là que les héroïnes vulgos de Gossip Girl et 90210 auraient eu leur place, ou alors en calendrier coquin dans la cabine des routiers de passage... On ne peut pas reprocher aux dirigeants de la chaîne de ne pas avoir d'humour et de second degré. Parce que là, il leur en fallait beaucoup pour oser se lancer dans cette étrange aventure !

  De toute façon, à partir du moment où le casting de la série, a été assemblé, il paraissait évident que l'on allait avoir affaire à quelque chose de cheap, de mal joué et de so CW. Jessica Lucas, quoi. Pourquoi elle ? Remarque, je m'étais tellement préparé à la trouver horriblement mauvaise que sa prestation ne m'a pas paru si catastrophique que ça ! Alona Tal ? Mouais. Elle n'a pas de charisme. Elle est juste mignonette. Matthew Davis ? Il était correct dans Vampire Diaries, mais il a dû mal à tenir une série sur ses épaules. Là encore, c'est un problème de charisme, encore plus flagrant lorsqu'il se retrouve face à Robert Knepper. L'acteur a beau délivré toujours le même type de prestation puisqu'il accepte toujours le même type de rôles -et en même temps, il ne serait pas crédible en gentilhomme- il dégage quelque chose de puissant qui écrase tout sur son passage. Si Knepper est un James Purefoy moins subtil, Davis est très très loin d'être ne serait-ce qu'un "petit Kevin Bacon". Mais on ne va pas commencer à comparer Cult et The Following. C'est juste amusant de constater qu'elles sont nées la même année, et qu'elles ont commencé à quelques jours d'intervalle. Les similitudes dans le thème et même à travers certains rebondissements existent, mais l'exécution n'a absolument rien à voir. Leur plus gros point commun au fond, c'est que quoi qu'elles fassent, elles ont du mal à paraitre crédibles. Elles se donnent toutes les deux du mal pour ça. Mais il n'y en a qu'une qui s'en sort à ce petit jeu-là. Et ce n'est pas Cult

   Au bout du compte, c'est la fausse série Cult que l'on aurait aimé voir, puisqu'elle semble si fascinante, pas la vraie !

What Chance ?

 Avec un coup d'envoi sous le million de téléspectateurs, même dans la case maudite de la CW (le mardi 21h), Cult ne devrait pas aller au-delà de la saison 1. En la plaçant là, c'est à se demander si la CW avait vraiment envie de lui laisser une chance. Y'avait-il un duo moins incompatible que Hart Of Dixie/Cult ? La chaîne aurait dû la tenter après Arrow ou même Vampire Diaries. Ce n'est pas comme si Supernatural était une jeunette qui avait encore besoin d'un coup de pouce... Même le vendredi avec Nikita elle aurait été mieux lotie ! 

How ?




10 mai 2012

The Vampire Diaries [3x 21]

 dnes_tvd_stefan_modifi__2

Before Sunset // 2 540 000 tlsp.

44030377


   vlcsnap_2012_05_08_23h12m31s192 vlcsnap_2012_05_08_23h15m32s210

   Funniest 'Vampire Diaries' Episode Ever? For Sure ! Damon a toujours eu les meilleures répliques, et de loin, mais il n'en a jamais eu autant d'excellentes en un seul et même épisode. Un festival ! Ian Somerhalder s'éclatait et nous avec lui. La scène road trip en fin d'épisode entre Stefan et lui, très Supernatural dans l'esprit, était géniale par exemple. Il n'était pas le seul à posséder de bonnes lignes de dialogues : Klaus s'en est donné à coeur joie, de même que Tyler et ça c'est déjà plus étonnant ! "I'm not your bitch anymore". Les auteurs et le réalisateur aussi se sont bien amusés : Evilaric qui traîne Caroline par les cheveux pour l'enfermer dans le lycée sur une musique bien rock, Klaus qui jette tout un tas d'objets sur la maison Gilbert dans le but de faire sortir tout le monde puis qui se retrouve nez à nez avec Damon, un papier enflammé et un réservoir de propane dans les mains... Franchement, ces scènes auraient très bien pu sortir de True Blood ! Elles étaient dans le même esprit : déjantées. Et forcément étonnante dans une série devenue bien plan-plan ces derniers temps.

   Cela n'a pas empêché l'épisode d'être un peu bancal par moment, les scénaristes usant de quelques facilités. On se demande par exemple pourquoi Alaric n'a pas cherché un moyen de piquer les bagues des Salvatore. Il avait tout le loisir de le faire. Ainsi, il n'aurait pas été obligé de rester bloqué dans l'enceinte du lycée le jour venu. Cela permet de retarder l'échéance et de maintenir en vie le personnage jusqu'au final, puisqu'il est maintenant devenu l'ennemi number one. Pendant un temps, Klaus n'a pas d'autre choix que de collaborer avec Damon, Stefan, Bonnie & co. Mais il ne perd pas de vue son objectif et improvise un plan pas idiot pour récupérer le sang si précieux d'Elena, sans avoir à la tuer directement. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Ah oui ! Parce qu'il n'y aurait pas eu de saison 3 sinon. Pas avec lui au centre du moins. Klaus a mis du temps à me convaincre, enfin plus son interpréte, Joseph Morgan, que le personnage lui-même. Mais il y est parvenu. S'il y a bien une chose à laquelle on ne s'attendait pas, c'était de le voir disparaître avant le final ! Les auteurs se sont bien débrouillés pour que l'on baisse nos gardes de ce coté-là. L'effet de surprise était donc réussi, la mise en scène qui allait avec aussi. Dans ces cas-là, on a toujours un peu l'impression que ça va trop vite mais était-il vraiment nécessaire de s'appesantir davantage ? Méfions-nous quand même : rien ne nous assure qu'il est vraiment mort et qu'il ne reviendra pas dans le final ou la saison prochaine, d'une manière ou d'une autre. Vampire Diaries n'est pas du genre à "assumer" ses morts, comme on dit. 

   Les rapports humains et amoureux ont évidemment pris une place importante dans l'épisode, entre le retour d'Abby, un peu léger, les échanges entre Elena et Jeremy, toujours remplis de tendresse, les grandes déclarations de Tyler et Caroline et puis bien sûr les éternels questionnements d'Elena vis à vis de ses deux prétendants. Elle a choisi de ne pas choisir, pour le moment. Mais le final étant tout près de nous et connaissant l'attente qu'il y a derrière son choix chez une certaine catégorie de fans, une réponse -sans doute partielle- devrait être donnée et une décision prise. Et parce qu'il faut bien que la roue tourne, Damon me semble promis à un belle romance dans la saison 4... avant qu'Elena ne rechange d'avis ! Le cliffhanger sur son état de santé n'est en revanche pas très réussi : que peut-on craindre ? On vient de la vider de son sang, elle s'est tapée fortement la tête contre je ne sais quoi, elle a bu un peu d'alcool à la petite fête organisée par ses amis... bien sûr qu'elle allait tomber dans son pot de peinture ! Bien sûr... Le cliffhanger sur les révélations d'Alaric au Conseil n'était pas non plus formidable. Vampire Diaries n'a jamais su exploiter cette partie-là de l'histoire. On ne peut rien en attendre jusqu'à preuve du contraire...

 vlcsnap_2012_05_08_23h14m09s145 vlcsnap_2012_05_08_23h16m55s14


// Bilan // Fun, fun, fun ! Sans être le meilleur épisode de la série à ce jour -car pas mal de choses laissent quand même à désirer- on peut dire que Before Sunset figure parmi les plus réussis de la saison 3. Il n'introduit pas forcément très bien les enjeux liés au final et ne fait même pas vraiment monter la pression, mais il rassure sur les capacités de Vampire Diaries à nous rendre encore accros !

03 mai 2012

The Vampire Diaries [3x 20]

dnes_season4_tvd_damon_mini 

Do Not Gentle // 2 220 000 tlsp.

 44030376


vlcsnap_2012_04_29_18h40m22s59 vlcsnap_2012_04_29_18h38m35s8

   Ce n'est malheureusement pas à deux épisodes de la fin que les auteurs vont se débarrasser des mauvaises habitudes prises cette saison. Une fois encore, une intrigue à peine lancée est déjà réduite à néant en début d'épisode. Esther ne reste donc que quelques minutes dans le corps de sa fille, Rebekah -dont on est ensuite sans nouvelles- alors qu'il aurait été bien plus intéressant de la voir s'en servir plus longuement. De la même manière, on peut être prêt à parier qu'Esther ne possédera pas bien longtemps Bonnie, surtout vu l'état dans lequel on la laisse. Quant à Alaric, il revient à la vie pour la énième fois, chose dont les scénaristes ont parfaitement conscience et s'en amusent à travers les dialogues. Tout comme le fait que l'épisode se déroule à nouveau sur fond de fête à Mystic Falls. La scène où Damon accompagne Alaric vers la mort en compagnie de quelques bouteilles d'alcool vite vidées était excellente, de même que celle où toute la distribution est réunie pour lui dire adieu. Le cliffhanger efface malheureusement son effet. Il ne fait plus tellement de doute qu'Alaric ne survivra pas à cette saison. Elena va encore perdre un être qui lui est cher. Pas du tout redondant, non...

   Quant aux Originals, je doute qu'ils succombent. Kol peut-être, à la rigueur. Elijah ? On attend son probable retour. Rebekah ? On a beau la malmener, elle est bien partie pour rester. Et puis Klaus... j'aimerais vraiment qu'il meurt. Je ne sais pas si c'est possible. J'ai un petit espoir pourtant... Cela mettrait fin d'un coup d'un seul au nouveau triangle amoureux qu'il forme avec Caroline et Tyler et qui n'est vraiment pas intéressant. Un seul nous suffisait. Quoiqu'il y a des moments, comme ici, où on aimerait bien s'en débarrasser aussi ! Lors de l'épisode précédent, Elena se jetait dans les bras de Damon. Cette semaine, elle est prête à revenir auprès de Stefan. Cette alternance devenue ridicule n'a certainement pas l'effet escompté. Il y a intérêt à ce qu'Elena fasse son choix dans le final et que celui-ci soit en faveur de Damon. Il nous fait une saison 4 différente et ce serait déjà un bon point de départ. Elle aura bien le temps de revenir vers Stefan d'ici à la fin de la série... 

   Que me reste-t-il à dire ? Que la mise en scène est de moins en moins inspirée. Que l'idée de la frontière de sel était nulle. Que les déguisements et la musique permettaient de tromper l'ennui pendant les trop nombreuses et trop longues scènes romantiques. Qu'Esther manque terriblement de charisme. Que Jeremy est revenu pour rien. Que le nouveau petit ami de Bonnie ne sert à rien. Que Matt... reste Matt. Que le Dr Fell a l'air d'être vraiment gentil et que c'est une "surprise" dont on se serait bien passé. Et qu'il va en falloir vraiment beaucoup pour que la fin de la saison soit palpitante !

vlcsnap_2012_04_29_18h38m06s231 vlcsnap_2012_04_29_18h39m44s185


// Bilan // A l'approche de la fin de la saison 3, les enjeux sont toujours aussi peu inspirés et importants. La pression ne monte vraiment pas. Tout repose sur Bad Alaric et Bad Esther, qui ne font peur à personne. Klaus n'est plus que l'ombre de son ombre. Et on s'enfonce dans les intrigues amoureuses ennuyeuses... Rendez-nous le vrai Vampire Diaries

03 avril 2012

The Vampire Diaries [3x 18]

dnes_season4_tvd_damon_mini

The Murder Of One // 2 240 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_04_03_02h23m50s74 vlcsnap_2012_04_03_02h23m19s22

   Diantre ! On l'aura attendue cette étincelle, proche de l'éclair de génie, qui fait basculer la routine trop bien installée de la saison 3 de Vampire Diaries vers une perspective bien plus alléchante. Les scénaristes s'étaient semble-t-il reposer sur leurs lauriers ces derniers temps mais ils se rattrappent dignement grâce cet épisode, pas exempt de défauts mais bien plus consistant que les précédents. La distribution a d'abord été bien mieux gérée, offrant à chacun un temps de parole précieux. Bon, Jeremy n'a pas eu l'occasion d'ouvrir la bouche mais sa délivrance est proche. Tyler est toujours aux abonnés absents mais, là encore, tout porte à croire qu'il va vite revenir dans la course, pour la dernière fois ? Le fait est que si la petite bande parvient à tuer Klaus, elle tuera aussi automatiquement Tyler et l'ensemble des vampires qu'il a "créé". Ca se passe comme ça chez les Originals ! Ce twist totalement inattendu relance les enjeux parfaitement pour la fin de la saison et vaut bien mieux que la malédiction de Mama Original. Elle a d'ailleurs abouti à la mort du "moche" frère sans que cela n'étonne personne. C'était son destin. C'était écrit sur sa tête. Sage est partie avec lui. J'allais dire "un peu trop vite" mais en fait je m'en fous. Son introduction laissait penser qu'elle aurait un rôle un peu plus important à jouer mais elle ne manquera à personne (comme la plupart des personnages féminins de passage à l'exception de Rebekah).

   Le retour de Klaus ne m'a pas fait tressauter : Rebekah et Elijah sont bien plus intéressants dans le fond. ll faudra attendre pour revoir ce dernier, mais la première, en revanche, a une fois de plus crevé l'écran ! Elle a passé son épisode à torturer un Damon -shirtless- de façon bien perverse et je m'étonne toujours que de telles scènes puissent passer à 20h sur un network (certes, moins regardé que 80% des chaînes câblées). C'était visuellement assez dur. Pendant ce temps, Bonnie passait aussi au grill de son coté mais de manière beaucoup plus soft puisque Klaus avait besoin d'elle pour rompre le sort jeté par Esther. Elle s'en est bien sortie, Kath Graham y compris avec un passage où elle craque franchement bienvenu. Après tout ce qu'elle a enduré, il était temps que les auteurs lui donnent l'occasion de nous montrer son désespoir. On peut dire qu'elle en est arrivée à un point où on se demande bien comment elle pourrait se relever. L'amour de Jeremy ? En parlant d'amour, doucement mais sûrement, le triangle amoureux -qui n'a jamais vraiment disparu- reprend quelques couleurs. On prépare clairement la fin de la saison et l'éventuel couple Elena/Damon très attendu par les fans, depuis trop longtemps maintenant. L'attitude de Stefan est presque exemplaire : il ne cherche pas à se voiler la face et pose la bonne question à Elena... Une fois encore, Caroline est plus utilisée pour détendre l'atmosphère et adoucir les moeurs mais c'est un rôle qui lui sied parfaitement, même si on regrette de temps en temps son coté plus sombre. Sa conversation avec Alaric sur le premier meurtre qu'elle a commis était intéressante... jusqu'à ce qu'elle le laisse inexplicablement seul (sans doute par naïveté). C'était une manière facile de préparer le cliffhanger où il avoue avoir caché -enfin son alter ego serial killer- le pieu restant pouvant tuer les Orginals. C'était tout naze, même si ça permet de rejoindre les deux grandes intrigues du moment. Mal amené, pas super bien joué sur le moment et pas digne d'une fin d'épisode, surtout vu la révélation précédente bien plus choquante. 

vlcsnap_2012_04_03_02h22m04s40 vlcsnap_2012_04_03_02h25m08s85


// Bilan // Cet épisode de Vampire Diaries relance -enfin- la saison et l'amène vers une dernière ligne droite qui s'annonce palpitante, et espérons à la hauteur de la réputation de la série, en utilisant à bon escient l'ensemble des personnages, des historiques aux Originals. Il risque d'y avoir pas mal de casse ! 

27 mars 2012

The Vampire Diaries [3x 17]

 dnes_tvd_stefan_modifi__2

Break On Through // 2 730 000 tlsp.

 44030376_bis


vlcsnap_2012_03_26_02h55m29s27 vlcsnap_2012_03_26_02h59m19s25

   Depuis quelques épisodes, The Vampire Diaries n'est plus à la hauteur. Les prises de tête se multiplient et le fun disparait peu à peu. La faute à qui ? Difficile à dire. Je ne suis pas super fan de ce que Klaus et sa famille ont apporté globalement mais c'est depuis qu'ils sont partis -momentanément à n'en pas douter- que la série vit pourtant ses heures les plus confuses. Les scénaristes ne semblent pas vraiment savoir quelle direction ils souhaitent prendre pour la suite et fin de la saison, ou alors ils cachent très bien leur jeu. En dehors du trio principal, les personnages vont et viennent. Ca ne me dérangeait pas plus que ça au début.  Maintenant ça devient lourd ! Tyler a disparu depuis combien de temps déjà ?

   Il faut toutefois reconnaître que cet épisode était légèrement meilleur que les précédents. C'est un petit exploit sachant que Bonnie, sa mère et ce qui lui sert de beau-frère y avaient une place importante. Mais en réalité, c'est Caroline, qui les accompagnait, qui a donné tout son souffle à l'intrigue grâce à son humour, son optimisme et sa légéreté. Bonnie lui doit beaucoup. Pour ne pas changer, Abby a fait n'importe quoi. Personnellement, j'ai beau cherché : je ne comprends toujours pas ce qui peut justifier son départ ! Sa décision n'avait absolument rien de logique, surtout face aux arguments solides de Caroline. Elle va faire quoi maintenant ? Errer comme une âme en peine on ne sait où en dévorant un ou deux être humains par jour ? C'est vraiment à ça qu'elle aspire ? Incompréhensible ! Pour une fois qu'on avait un peu de compassion pour Bonnie, c'est rapé ! La colère domine maintenant, même si ce n'est absolument pas de sa faute à elle. Dans le rayon "les scénaristes déconnent à plein régime", il y a la question de la bague de Jeremy qui n'a pas vraiment été soulevée alors qu'elle aurait logiquement dû l'être de toute urgence ! Elena prend contact avec son frère et on a la décence de nous le montrer quelques secondes -il n'est donc ainsi pas qu'une voix au téléphone comme je le craignais- mais elle omet de lui dire qu'il serait de bon ton de retirer sa bague, au cas où. On pourrait arguer que c'est pour ne pas l'inquiéter, surtout qu'il donne l'air de se plaire là où il est. Mais mieux vaut prévenir que guérir, non ? Je pensais qu'une fois que le frère et la soeur raccrocheraient, on verrait des corps entassés dans la chambre du jeune homme, mais même pas ! Pour la prochaine fois ?

   La storyline de "crazy Alaric" ne m'a pas déplu mais je reste contrarié par cette soudaine révélation qu'il a un passé plus sombre que prévu. Au fond, ça se tient. Les auteurs l'ont bien expliqué. Et puis après tout, il est un chasseur de vampires ! Mais bon, ça tombait vraiment trop à point nommé pour sonner juste. J'aurais voulu qu'il trucide bien comme il faut Meredith mais son heure n'est pas arrivée apparemment. Pas très étonnant dans le fond : l'actrice n'a quasiment jamais eu de scène avec son mari dans la vie, Paul Wesley. Il fallait bien que ça arrive ! Maintenant, je me demande ce qui va se passer pour Alaric. On sait que Matthew Davis a été casté dans un pilote de la CW, Cult. Le sort de ce projet ne sera révélé qu'en mai, bien après la fin du tournage de la saison de The Vampire Diaries. Doit-on s'attendre à ce que son sort reste en suspens dans le final ou va-t-il périr quoi qu'il arrive ? Je n'ai pas d'avis sur la question mais je suppose que la série peut lui survivre sans souci.

   Sage n'aura pas tardé à apparaître à Mystic Falls dans le présent ! D'une certaine façon, on peut même dire qu'on nous a pris par surprise. Je m'attendais à ce que son arrivée soit un peu plus grandiloquente. Mais la simplicité a du bon, parfois. Ian Somerhalder est quand même très fort : il réussit à avoir une alchimie avec quasiment toutes ses partenaires féminines (et masculins aussi d'ailleurs) ! Son duo avec Sage fonctionne aussi bien que celui avec Rebekah. La scène de "danse", qui rappelait fortement celle, culte, de la saison 1 était bien sympathique. Le retournement de situation -que je n'avais pas vu venir- devrait chambouler tout ça pour nous offrir une alliance Sage/Rebekah tout à fait excitante ! Dans le genre beaucoup moins excitant, un retour du couple Elena/Stefan se profile. Mais les auteurs sont facétieux et je pense qu'à la dernière minute, c'est vers Damon que la belle se retournera. Enfin ! Pour que la série continue à marcher, il devient urgent de les mettre ensemble, quitte à ce que ce soit déceptif. La patience du public a ses limites...

vlcsnap_2012_03_26_02h57m25s166 vlcsnap_2012_03_26_02h57m48s139


// Bilan // The Vampire Diaries ou l'art de brasser du vent, ces temps-ci. Il est temps que Klaus et toute sa clique reprennent le chemin de Mystic Falls ! C'est pas qu'on s'ennuie, mais presque.


18 mars 2012

The Vampire Diaries [3x 16]

dnes_season4_tvd_damon_mini

1912 // 2 640 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2012_03_17_11h08m23s155 vlcsnap_2012_03_17_11h10m02s117

  Bien que cet épisode rempli de flashbacks sur l'année 1912 donne bien plus l'impression de faire du remplissage que de permettre à la saison d'avancer, il valait le coup pour les intéractions entre les personnages et pour les quelques moments de fun et d'émotion qui en ont découlé. J'ai par exemple beaucoup apprécié la petite discussion post-footing d'Elena et Matt. Elle aurait dû avoir lieu il y a bien longtemps, certes, mais il n'est jamais trop tard après tout. Le duo Damon/Stefan était central dans cet épisode et c'était bien agréable d'avoir, dans le présent en tout cas, Rebekah entre eux deux pour détendre l'atmosphère. Elle est vraiment géniale ! J'aimerais vraiment qu'elle reste dans la série au-delà de cette saison, quitte à ce que ce soit la seule Original restante à Mystic Falls. Pas de Klaus cette semaine, on ne s'en plaint pas. Pas de Caroline non plus, et je ne vais pas faire la liste de tous les absents... mais un épisode peut visiblement tenir debout sans la plupart des personnages secondaires. Je ne sais pas comment on doit l'interpréter... Une petite nouvelle nous a été introduite dans les flashbacks : Sage (qui fait apparemment partie des romans). Pour le moment, je n'ai pas vraiment d'avis sur elle. Je ne la trouve pas particulièrement attachante, pas fun non plus. Mais il y a une certaine alchimie entre Ian Somerhalder et Cassidy Freeman. Je suppose que la jeune femme réapparaîtra dans le présent prochainement. On aura donc l'occasion de voir ce qu'elle vaut vraiment... 

   Que doit-on penser du twist autour d'Alaric, qui n'est pas mort et qui serait le nouveau serial killer de Mystic Falls ? Je dirais que l'idée est intéressante et cela explique très bien les dysfonctionnements de la bague, annoncés depuis un moment. Ce qui m'a dérangé, c'est d'abord l'implication toujours très nébuleuse du Dr. Fell. On a beaucoup de mal à la croire, quoi qu'elle dise. Et Torrey De Vitto m'agace un peu. Et puis aussi ce passé violent d'Alaric, créé de toute pièce pour justifier son nouveau statut alors que ce n'était absolument pas nécessaire. La bague à elle seule suffisait d'expliquer le pourquoi du comment. Maintenant, Fell a peut-être menti aussi... Elle ne peut pas agir seulement par bonté d'âme de toute façon ! A part ça, le parallèle entre l'attitude de Damon vis à vis de Stefan entre aujourd'hui et 1912 n'avait rien de palpitant mais cela a débouché sur une jolie scène entre les deux frères où Damon avoue que Stefan est tout ce qui lui reste et qu'il est hors de question qu'il l'abandonne. Ce n'est pas vraiment nouveau, ça a toujours été sous entendu, mais c'était bien de le clamer haut et fort. 

vlcsnap_2012_03_17_11h09m30s61 vlcsnap_2012_03_17_11h08m09s14


// Bilan // En repensant à la saison 3 de The Vampire Diaries, cet épisode ne nous reviendra certainement pas à l'esprit. Hormis les révélations finales sur Alaric, il était tout à fait moyen. On retiendra quand même quelques jolies scènes avec les personnages principaux.

22 février 2012

The Vampire Diaries [3x 15]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

All My Children // 2 900 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2012_02_21_22h46m40s233 vlcsnap_2012_02_21_22h49m44s26

   Bam ! On croyait tous -logiquement- que le plan machiavélique et glauque de cette chère Esther allait occuper le reste de la saison jusqu'au final mais non, les scénaristes en ont décidé autrement, quitte à se vautrer un peu. S'ils ont estimé que ça ne valait pas le coup d'étendre cette intrigue trop longtemps, je veux bien leur faire confiance. On sait leur goût pour la rapidité et ça leur a souvent réussi. Mais ça me gène un peu quand même que le travail d'exposition autour d'Esther et des Originals soit si rapidement et si facilement balayé. Qu'Elena serve encore une fois de monnaie d'échange, c'est déjà lourd, mais quand en plus ça se termine, sans surprise, de la même façon -Bonnie servant de dommage collatéral et Damon se sacrifiant- c'est juste ennuyeux (et ennuyant d'ailleurs). Il y avait malgré tout de bonnes choses au milieu de tout ça, notamment les face à face entre Elena et Rebekah, du saut du lit après la nuit d'amour avec Damon à la course poursuite dans la grotte. Les passages incluant Elijah et Elena, ou Elijah et les frères Savaltore ou encore Elijah et sa mère -bref, ceux incluant Elijah- étaient assez réussis aussi, bien que les dialogues ne soient pas toujours à la hauteur. En revanche, Klaus était plus en retrait. Ce n'est pas un mal en soi mais quand on pense que tout ce qui se passe actuellement, c'est à cause de lui, on s'attend à une plus grande implication de sa part. D'un autre coté, on aime bien le voir flirter avec Caroline, qui lui résiste toujours pour le moment, et son duo avec Kol, l'autre frère, n'était pas désagréable à suivre. Ce personnage manque forcément d'épaisseur en seulement deux petits épisodes mais il a un potentiel, finalement. Celui de devenir très vite agaçant. Et c'est mieux que celui d'être transparent (le destin de Finn). Au final, on se doute bien qu'Esther ne va pas en rester là, mais impossible de savoir quel sera son prochain angle d'attaque, ni même s'il va falloir attendre le final pour la voir passer à l'action. Je ne sais pas pourquoi mais ça ne m'étonnerait pas que Jeremy ait un rôle à jouer dans cette histoire. Genre Esther va le chercher là où il est pour s'assurer que, cette fois, Elena, Damon et Stefan ne la trahissent pas. Mais c'est une option parmi de très nombreuses autres...

  J'aimerais bien me pencher quelques instants sur le cas de Bonnie mais, une fois de plus, même quand il lui arrive quelque chose de pretty huge, les auteurs ne lui laissent pas l'occasion de briller un peu. Ou alors ils savent que Kat Graham va de toute façon tout faire foirer avec son jeu. Du coup, elle passe encore pour une idiote pas cohérente dans ses réactions en pleurant sa mère -qui n'est pas morte après tout- alors qu'elle la détestait depuis des années et elle tire la gueule à Elena qui, pour une fois, y est un peu pour rien dans ce qui s'est passé ! Certes, si elle n'existait pas, tout ça n'arriverait peut-être pas, mais si Bonnie n'existait pas... ah... eh bien Vampire Diaries serait une bien meilleure série. Na ! Dois-je vraiment évoquer la storyline du serial killer ? Je me dois de le faire, conscience professionnelle oblige : c'était nul. Déjà que ce n'est pas une grande idée à la base mais si en plus tout se déroule comme on s'y attendait, à quoi bon ? Le Dr. Fell est donc bien louche, ce qui ne veut pas dire qu'elle est directement la coupable. On penche plus pour une intermédiaire et on espère que, du coup, elle déguerpira vite. Cela fait combien de fois au juste qu'Alaric est entre la vie et la mort ? Non parce qu'en faire un cliffhanger avant cinq semaines de pause, c'est totalement anticlimatique (oui c'est un anglicisme ! "Décevant" si vous préférez) !

 vlcsnap_2012_02_21_22h49m15s248 vlcsnap_2012_02_21_22h50m13s56


// Bilan // Cet épisode de Vampire Diaries manque foncièrement de suspense et de surprise et engendre plus de frustration et de déception qu'autre chose. Mais il se laisse regarder. Le piège de la série se referme toujours sur nous, quoi qu'il arrive !

25 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 12]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Ties That Bind // 2 710 000 tlsp.

44030377


vlcsnap_2012_01_23_01h40m58s130 vlcsnap_2012_01_23_01h54m06s68

  
   Cette semaine, les scénaristes de Vampire Diaries font leur B.A. : ils offrent une vraie intrigue à Bonnie, évidemment liée à Klaus, mais qui sonne tout de même comme la sienne avant tout. Ca démarre par un rêve prémonitoire pour se poursuivre par une petite virée à la campagne qui va forcément mal finir ! A cette occasion, Bonnie retrouve donc sa mère, avec difficulté nous dit-on mais Damon et Klaus n'ont pas de mal, chacun de leur coté, à la localiser en un rien de temps ! On peut même dire que Klaus était limite au courant avant Bonnie elle-même de ce qu'elle allait faire ! Les retrouvailles, faussées par les compulsions, étaient dignes d'intérêt et on a pu se rendre compte que l'histoire de Bonnie pouvait aussi nous tenir en haleine, surtout lorsque l'on découvre que la Bennett en chef, Abby, a été la meilleure amie de la mère d'Elena et a croisé dans sa vie un certain... Michael ! J'espère qu'un jour, on nous offrira des flashbacks de cette période pas si lointaine. Il y a forcément de nouveaux secrets à révéler à ce sujet (que les auteurs n'ont pas sans doute encore imaginés, mais on leur fait confiance poour ça !). C'était presque frustrant de devoir se contenter d'entendre ce récit de la bouche d'Abby, et non d'y assister vraiment. On comprend aisément pourquoi elle a voulu quitter Mystic Falls. Ce sont d'ailleurs les mêmes raisons qui ont poussé Elena à envoyer Jeremy... quelque part. Ce que l'on comprend moins, c'est pourquoi elle n'a pas emmené sa fille avec elle ! Comment ne pouvait-elle pas souhaiter qu'elle soit en sécurité avec elle, loin de la ville maudite ? Là-dessus, on ne nous donne aucune explication. On se contente d'éluder la question... Bref, l'enchaînement des événements n'était pas trop prévisible et c'était assez plaisant de voir Elena prendre le pouvoir ! Mais elle était un peu naïve de croire qu'elle et Bonnie allaient pouvoir s'en sortir sans l'aide de Damon et Stefan. On nous glisse sans trop de lourdeur un petit passage spécial "le grand retour du triangle amoureux" qui a toujours été sous-jacent depuis le début de la saison mais pas traité frontalement. C'est quand même assez dingue que ça tienne encore à peu près la route à ce stade, qu'on arrive encore à y croire et à se laisser emporter !

   Tyler aussi a eu son intrigue à lui. Double B.A. ! Elle était moins inspirée que celle de Bonnie, et surtout un peu trop déconnectée du reste pour être tout à fait satisfaisante. Le couple qu'il forme avec Caroline ne m'intéressant plus vraiment, je n'ai pas été très sensible à cette idée de "l'amour plus fort que la pire des souffrances". C'est un peu facile. Tyler réussira-t-il vraiment à se libérer de l'emprise de Klaus par ce biais ? Bon courage à Caroline et son père pour savoir s'ils ont vraiment réussi ! La mission s'annonce risquée... De son coté, Alaric a continué à faire connaissance avec le Dr. Fell, qui se donne beaucoup de mal pour paraître sincère afin de le pousser à se confier. Je crois qu'elle savait déjà pas mal de choses qu'il lui a dites. Reste à savoir comment elle va s'en servir et quel est son véritable but... Une autre disciple de Klaus ? Vu que tout finit toujours par se rapporter à lui ces derniers temps, ça ne m'étonnerait pas une seule seconde... Le retour d'Elijah en guise de cliffhanger, ce n'est pas extrêmement excitant puisque l'on savait que ça allait arriver tôt ou tard, mais ça fait plaisir. On l'aime bien et il  a plus de charisme que son frère.

vlcsnap_2012_01_23_02h02m31s228 vlcsnap_2012_01_23_02h03m18s212


// Bilan // Pas vraiment un épisode incroyablement bon et surprenant comme on y est habitué, mais il était efficace quand même, et meilleur que les deux précédents.

09 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 10]

dnes_tvd_elena_modifi__1

The New Deal // 3 330 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2012_01_08_13h49m12s151 vlcsnap_2012_01_08_13h45m41s84

   Après de longues semaines d'absence, Vampire Diaries nous revient avec un épisode classique, très efficace donc, prenant et émouvant sur la fin, qui relance la saison correctement. Comme d'habitude, les scénaristes ne perdent pas de temps, par exemple en confrontant Damon et Stefan tout de suite. Damon sait désormais pourquoi son frère a agi de la sorte, Elena est mise au courant également. Bref, la surprise de l'épisode précédent est déjà ringarde. Peu de séries osent avancer aussi vite. C'est toujours rafraîchissant même si on y est désormais habitué. Si Elena et Damon se rapprochent encore un peu plus et s'embrassent à pleine bouche (ce qui n'a pas manqué pas de provoquer en moi quelques glapissements de gamine, je l'avoue), les relations amoureuses ne sont pas au centre de cet épisode. La famille, en revanche, et comme souvent dans la série, prend le dessus. La famille de Klaus évidemment, qui va être au coeur de cette seconde partie de saison, mais aussi celle d'Elena, qu'il faut protéger plus que jamais et à tout prix. La jeune fille retrouve un rôle actif dans l'histoire, notamment quand elle confronte Klaus au sujet de Rebekah. Je suis déçu de la finalité parce que j'aime bien ce personnage et que j'aurais préféré la revoir en vie, mais ce n'est certainement que partie remise. La tactique d'Elena était admirablement bien pensée ! Alors que le plan de Klaus, lui, est un peu facile. Vu qu'il lui suffit d'envoûter qui il veut pour arriver à ses fins... Jeremy est donc celui qui en fait les frais cette fois ci et pas qu'un peu.

   On sait tous que Jeremy a toujours eu du mal à trouver sa place dans la série mais nous l'enlever au moment où il commence enfin à grandir et comprendre qu'il lui faut accepter son destin est particulièrement cruel. Et un peu stupide aussi, non ? Il a quand même coupé la tête d'un hybride dans cet épisode ! J'aurais aimé le voir faire plus de choses de ce genre. Un peu comme Elena qui n'a plus tellement peur maintenant de se salir les mains si besoin est. On ignore pendant combien de temps le jeune homme va disparaître. Tout est possible. On se souvient de l'exil de Tyler en saison 2 qui n'avait pas duré bien longtemps et qui avait commencé là aussi au moment le moins opportun scénaristiquement parlant. On peut donc partiellement faire confiance aux auteurs. Et puis si Jeremy ne leur inspire rien en ce moment après tout, pourquoi se forcer ? Ce serait triste qu'il ne devienne, comme Bonnie, qu'un accessoire qui apparaît et disparait au besoin. Tout au long de l'épisode, Alaric a affirmé son rôle de père ou de grand frère de substitution auprès des Gilbert et c'est vrai que ça lui va très bien. Il est tout de même plus efficace que Jenna ! Son énième mort était assez choquante sur le coup mais, heureusement, il avait sa fameuse bague. Nous prépare-t-on une intrigue autour de l'histoire de cet objet ? Ses récents dysfonctionnements en seraient une bonne introduction en tous cas. Alaric fait d'ailleurs la rencontre d'une étrange médecin, le Dr. Fell (jouée par la femme de Paul Wesley dans la vie, Torrey De Vito) qui n'a pas l'air nette, évidemment.

vlcsnap_2012_01_08_13h47m06s170 vlcsnap_2012_01_08_13h48m42s106


// Bilan // On pouvait espérer de la part de Vampire Diaries une reprise plus forte mais l'épisode était loin d'être mauvais. C'est juste que les surprises que l'on nous a reservé n'étaient pas très bonnes : le départ de Jeremy, Rebekah qui ne ressuscite pas... et puis les personnages ont quand même tendance à agir bizarremment : le baiser entre Elena et Damon était fort mais ce n'était pas très logique qu'il arrive maintenant. Bref, la suite sera sûrement meilleure...

08 novembre 2011

The Vampire Diaries [3x 08]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Ordinary People // 3 510 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_11_05_21h04m24s4 vlcsnap_2011_11_05_21h07m47s248

    Alors que la première partie de la saison 3 de Vampire Diaries est sur le point de toucher à sa fin, voilà un épisode majeur pour la mythologie de la série qui nous raconte, sans aucune subtilité, l'histoire des Originals qui remonte à la nuit des temps. On commence par des dessins sur les murs décryptés par Alaric -enfin utile- puis on poursuit avec un face à face Elena/Rebekah bien peu naturel dans son déroulement -pourquoi la jeune fille s'épanche-t-elle aussi facilement tout à coup ?- mais très efficace dans les flashbacks. On se laisse littéralement embarquer par cette histoire émouvante de gens ordinaires -comme le titre l'indique- touchés par la tragédie et trahis par l'un des leurs.

   Pour résumer les choses : la famille de Klaus et les loups-garous vivaient en voisins en toute quiétude jusqu'à ce qu'un jour, le jeune fils de la famille, fasciné par leurs transformations, s'approche d'un peu trop près et se fasse dévorer. Tout le conflit a commencé ainsi. La mère de Klaus était la Sorcière Originale et a jeté un sort sur son fils, dont le père biologique n'était pas Michael mais un loup-garou. Les vampires ont été créés pour combattre les loups-garous avec les avantages certains d'être plus puissants et "immortels". Klaus était alors le seul point commun entre les deux races de prédateurs. Il y a Tyler aussi, maintenant. Et puis Klaus s'est vengé en tuant sa mère mais en faisant croire à Rebekah que c'était Michael le coupable. Bref, une histoire très soap, qui m'a un peu fait penser à celle de Lost d'ailleurs avec le meurtre de la mère et la rivalité entre les frères (Elijah est effectivement de retour pour notre plus grand plaisir). Les scénaristes ont fait du très bon boulot je trouve. C'était passionnant, bien trouvé et touchant. Cela dit, maintenant que l'on sait tout ça et que Michael est dans les parages, tandis que Klaus ne va pas tarder à faire son retour, je me demande ce qu'il reste à dire sur les Originals... Je suppose que l'on ne connaît pas encore toute l'histoire, d'autant qu'il y a d'autres enfants dans cette famille qui ne nous ont pas encore été présentés. Que va-t-il advenir de Rebekah ? Je me suis attaché à elle. Je n'aimerais pas déjà la perdre. Pas grand chose à dire en ce qui concerne Damon et Stefan. Ils occupaient l'espace convenablement mais ce n'est pas vraiment ce qui nous intéressait ici.

vlcsnap_2011_11_05_21h07m31s83 vlcsnap_2011_11_05_21h06m18s122


// Bilan // Débarrassé de Caroline, Tyler, Jeremy, Matt et Bonnie (à part une courte apparition pour cette dernière), cet épisode, qui prépare les événements du bal de "homecoming", était solide et fort malgré des facilités énormes pour introduire le récit de Rebekah et les retours dans le lointain passé de la famille originale. On en viendrait presque à regretter que Vampire Diaries soit une série pour ados. C'est parfois ce qui l'empêche d'être plus ambitieuse et plus profonde.