29 avril 2011

Breakout Kings [Pilot]

19658137

Pilot // 2 8oo ooo tlsp.

44030377

What About ?

Des prisonniers experts dans leurs domaines sont recrutés pour accompagner des US Marshalls sillonnant les Etats-Unis afin de mettre la main sur des fugitifs récalcitrants. A chaque fugitif écroué, leurs peines sont réduites. Mais s'ils tentent de les semer: retour à la case départ et peine doublée !

Who's Who ?

 Drama créé par Nick Santora et Matt Olmstead (Prison Break). Avec Laz Alonzo (Southland), Domenick Lombardozzi (The Wire), Brooke Nevin (Les 4400), Malcolm Goodwin, Jimmi Simpson (It's Always Sunny In Philadephia), Serinda Swan...

So What ?

 Mais bon sang pourquoi la FOX est-elle passée à coté de Breakout Kings la saison dernière alors que le panel de téléspectateurs avait adoré ? C'est incompréhensible ! Moi même, qui n'en attendait strictement rien, j'ai été agréablement surpris par l'efficacité avec laquelle les personnages principaux nous étaient présentés et combien ils étaient tous déjà attachants à leur manière ! La série ne joue pourtant pas particulièrement sur la corde sensible ni sur la finesse mais ils sont tous très funs, on a envie de passer un moment avec eux. Un moment de pur divertissement bien entendu. J'ai été plus sensible aux taulards qu'aux deux flics, mais même eux respirent la sympathie. Plusieurs zones d'ombre entourent chacun des protagonistes afin de fournir plus d'informations à leur sujet au compte-goutte.

Si mon programme série n'était pas aussi chargé, je crois que je leur aurais laissé une seconde chance. C'est dire si j'ai été emballé ! Dans le genre série qui ne se prend pas trop au sérieux sur un rythme effrené, je la trouve bien plus efficace et moderne que Human Target par exemple, ou l'horrible The Good Guys, deux programmes en lesquels la FOX a pourtant accordé sa confiance aveugle... Allez comprendre. La plupart des acteurs ne sont pas connus, un peu comme au lancement de Prison Break en fait, mais ils ont été très bien choisis. Quant à la comparaison avec la série suscitée, elle ne tient pas longtemps la route. Là, il n'y a pas vraiment de fil-rouge et rien, quasiment, ne se passe en prison. On trouve également beaucoup plus d'humour. Leur plus gros point commun réside certainement dans ce goût immodéré pour les retournements de situation peu crédibles et les approximations sur lesquels -ça fait partie du jeu- il faut fermer les yeux. Breakout Kings n'est donc pas la série du siècle mais elle tient la route grâce à l'énergie qu'elle dégage.


  1