23 juin 2009

Prison Break [The Final Break]

dnes_v2_pbreak_mini_ban

The Old Ball And Chain // Free (Epilogue)

dnes_v2_poll_stars1


new_s4_poster_prison_break_5636611_375_500

   Quand y'en a plus, y'en a encore ! Youki ! Après un Series Finale qui terminait correctement l'aventure Prison Break, les producteurs se sont mis dans la tête l'idée de produire un téléfilm spécial pour conclure, une bonne fois pour toutes, la série. La FOX n'a pas souhaité le diffuser et d'un point de vue strictement artistique, ça se comprend. C'est juste terriblement mauvais. D'un point de vue financier, ça se comprend aussi. L'argument du "Never Seen On TV" boostera évidemment les ventes de DVDs. La nullité de ce double-épisode est avant tout scénaristique, ça ne surprendra personne. Sa raison d'être : expliquer comment Michael Scofield est mort. Personnellement, j'aimais bien l'idée de laisser planer le doute, comme à la fin du dernier épisode. Se dire que sa maladie, sa tumeur au cerveau, l'avait finalement emporté me plaisait bien. C'était une fin injuste et cruelle et pas si fréquente dans une série télé. Bien-sûr, le Happy-End des autres personnages contre-balançait le tout. Mais non, il est mort héroïquement, en sauvant sa Sara et son enfant à naître. Tout ce que je déteste en somme. L'émotion effleurée lors du Season Finale est ici totalement absente. La faute à tout le monde. Aux scénaristes d'abord, qui n'avaient laissé aucun doute sur les circonstances de la mort de Scofield dès le début de l'épisode, aux acteurs ensuite, toujours aussi peu inspirés. Sarah Wayne Callies a fait ce qu'elle a pu, Dominic Purcell n'a même pas essayé et ce cher Wentworth Miller... Que dire ? Que cet acteur est la plus grande déception de l'histoire de la télévision américaine ? Je n'ai jamais placé de grands espoirs en lui mais je pensais qu'il valait mieux que ça. De l'émotion, il n'y en a donc pas du tout dans ce dernier épisode.

   De l'action en revanche, il y en a ! Accompagnée, bien entendu, des facilités scénaristiques habituelles. Je pense notamment à l'appel dans le talkie-walkie pile au moment où Sara allait se faire repérer par un garde. Ils nous ont fait le coup mille fois, on va dire que c'était un clin d'oeil à leur travail bâclé passé. Et puis l'idée même de faire entrer Sara dans une prison pour femmes est stupide. Michael a eu besoin de 22 épisodes pour s'échapper de Fox River et il lui suffit de 1 heure et 26 minutes pour faire s'échapper Sara, certes d'une prison un peu moins haute-sécurité mais quand même ! Puis faut voir la tronche de son plan. Ce n'est pas digne du héros de la saison 1. Mais bon, il ne pouvait pas et saigner du nez et trouver une idée de génie ! Puisqu'il y a retour en prison, on nous ressort quelques thèmes musicaux de la saison 1, plus tout ceux que l'on supportent depuis 4 ans. Au niveau de l'atmosphère de la prison pas grand chose ne ressort. On va à fond dans la caricature avec des gouines et encore des gouines partout. On aurait pu croire à un fantasme d'hétéros mais vu la tronche de la plupart des pensionnaires, il y a tout sauf moyen de fantasmer ! Les matonnes sont évidemment des petites perverses qui matent les prisonnières sous la douche et qui les frappent quand elles font de la résistance. Sara tombe sur un T-Bag au féminin : même genre de mimiques, même phrasé et même attitude. Il aurait peut-être fallu choisir une actrice avec une voix moins ridicule pour paraître crédible. Et puis il y a le grand retour de Gretchen, je m'étonnais aussi de ne pas l'avoir revue dans le Series Finale celle-là. Elle n'était donc pas morte. Sa présence n'a que peu d'intérêt, comme celle de Sucre, de Mahone, de T.Bag et de quelques autres. Un que j'aurai aimé revoir, c'est Pope (Stacy Keach). Il  ne me semble pas que son personnage soit mort !? Le faire revenir pour aider les bras cassés aurait sans doute eu plus de gueule...

    vlcsnap_50043 vlcsnap_80393 vlcsnap_49696


// Bilan // Un épisode bonus totalement inutile, qui écorche encore un peu plus une série déjà bien amochée.


27 avril 2009

Prison Break [4x 18]

dnes_v2_pbreak_mini_ban

VS. // 3 o5o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_289497

   Après 18 épisodes passés à en entendre parler sans cesse sans savoir de quoi il s'agissait vraiment, Scylla s'est révélé au grand jour. Enfin pas sûr. Selon Cristina, il comprend des vaccins révolutionnaires, une technique de désalinisation qui permet de rendre une eau potable en quelques secondes, des prototypes permettant la production d'énergie solaire... Bref, autant d'informations qui permettrait de sauver la Terre de sa mort certaine. Formidable ! Cependant, il semble évident que Cristina ne dit pas tout à l'ambassadeur de l'Inde qu'elle rencontre. Soit Scylla ne contient pas du tout ce qu'elle prétend, soit il contient bien d'autres choses beaucoup moins reluisantes. Plus ça va, plus Cristina semble être une ordure. J'imagine que d'ici la fin de la série, un énième retournement de situation fera d'elle une sainte. Mais on n'en est pas là ! Pour le moment, ses fils lui donnent du fil à retordre, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle a d'ailleurs réussi à diviser Lincoln et Michael. Il est loin le temps de la première saison où l'un risquait sa vie pour sauver celle de l'autre. Lincoln collabore avec la Company et Michael tient à la détruire en compagnie de sa bien-aimée. En parlant d'elle, figurez-vous qu'elle est enceinte ! Après de multiples passages aux toilettes, l'information nous est révélée sur fond de musique sacrée. Je ne vois pas franchement l'intérêt, si ce n'est d'amener doucement un happy ending. Reste à savoir quand ils ont eu le temps de le concevoir cet enfant. On ne les a jamais vu dans un lit, ni même se monter dessus ailleurs. Dans un sens, ça me rassure pour eux. Mais quand même, c'est dommage de ne pas nous l'avoir montré.

   Au rayon des grosses ficelles et facilités de l'épisode, on notera surtout Lincoln et sa bande fait prisonnier... sans personne pour les surveiller et dans une pièce dont la porte... est ouverte ! Chapeau bas, on ne pouvait pas faire plus facile. Leur arrivée parfaitement au bon moment à l'aéroport est une autre aberration mais on est dans du Prison Break classique. On sent quand même que plus le dénouement approche, plus les scénaristes se lâchent au niveau des invraisemblances. Ils doivent en avoir autant ras-le-bol que nous ! Une nouvelle trahison est en marche : T.Bag fricotte avec le Général ! Tiens donc. Et puis il y a un petit nouveau, une nouvelle pièce maîtresse bien mystérieuse : Vincent Sandinsky. Il serait professeur à l'université, spécialisé dans l'environnemental. Le lien est tout trouvé avec Scylla. Il est clairement du coté de Cristina mais c'est tout ce que l'on sait pour l'instant sur lui. L'acteur me dit quelque chose mais je n'arrive pas à mettre un nom sur son visage, ni une autre série. Peu importe. Dernière chose : Lincoln est un con fini (ça doit faire quinez fois que je le dis) mais il a heureusement Mahone de son coté, qui n'est pas trop con. Disons qu'il réfléchit avant d'agir, ce que ne fait jamais Lincoln.

vlcsnap_312310


// Bilan // Face à ce grand n'importe quoi interminable, je ne peux pas mettre plus de deux étoiles. Faut pas déconner ! N'empêche que cet épisode n'était pas désagréable à suivre, tout comme le précédent.

dnesv2finarticleminibanpk8