20 janvier 2013

[Dawson's Creek] C'était il y a quinze ans...

dawson_serietv_2315

 

   Dawson a commencé aux Etats-Unis il y a quinze ans, jour pour jour. Le 20 janvier 1998. Et un an plus tard en France.  Aujourd'hui, Dawson, Joey, Pacey, Jen, Jack et Andie auraient une trentaine d'années. Et nous, nous les avons ou nous nous en approchons inéxorablement. Quand ils nous ont quitté, notre vie a enfin pu commencer. "It's the end of something simple. And the beginning of everything else". On est devenu des adultes, même si parfois, on n'en a pas l'air, ou on ne veut pas leur ressembler. On a fait des choix, des bons comme des mauvais. Parfois on n'en a pas fait, on s'est laissé porter. On a déjà connu les remords et les regrets. On a aimé. On a été aimé. On a été déçu. On a détesté. Puis on a aimé encore et on va continuer. Le temps est passé si vite que l'on n'a pas eu le temps de se retourner, pas eu le temps de voir tout le chemin parcouru. C'est l'occasion, non ? Plongez dans votre crique et regardez ce que vous y trouvez. Des réponses peut-être. Un écho. De quoi continuer à avancer.

   Les mots de Dawson et Joey, les promesses qu'ils se sont faites, résonnent encore en moi quinze ans après. Et tant pis si ce n'est pas raisonnable d'accorder tant d'importance à une bluette adolescente. Dawson m'a donné du réconfort quand j'en avais besoin. La ville fictive de Capeside, ses belles maisons, ses plages, ses champs, ses forêts, ses ruelles, ses guirlandes lumineuses qui brillaient à longueur d'année, ses balançoires et surtout ses pontons romantiques et ses barques solitaires, m'ont fait rêver, m'ont transporté. Je suis persuadé que ma vision de la vie ne serait pas la même aujourd'hui si Dawson n'avait pas existé. Cela peut paraitre fou à n'importe qui. Mais peut-être pas à vous. Si ma prose ne vous a pas encore perdu, c'est que peut-être nous partageons la même sensibilité et la même nostalgie à l'égard de cette série, de ces personnages, de cette époque. Ce n'est pas triste. C'est simplement beau. Alors je me souviens avec émotion de cette toute première scène : Joey monte à l'échelle, passe par la fenêtre de Dawson, s'asseoit près de lui sur son lit, puis ils commencent à philosopher ensemble sur leur vie qui est en train de changer. Des images qui restent gravées. Je me souviens de Jen qui défie Dieu dans sa maison, face à l'assistance médusée, et de ce que j'ai ressenti à ce moment-là devant ma télévision : le soulagement d'entendre dans sa bouche ce que j'avais toujours pensé sans trouver les mots justes pour l'exprimer. C'est ce que les héros de Dawson ont toujours réussi : non pas parler comme les adolescents parlaient vraiment mais comme ils auraient aimé parler, avec toute la poésie et la rage que cela supposait. Ils étaient la voix de notre génération. Je me souviens du coming-out de Jack, si douloureux. Je me souviens du premier baiser de Dawson et Joey, de leur première rupture. De leur deuxième. Du "Ask Me To Stay" de Pacey à Joey. De leur première fois. De l'impuissance et de l'injustice ressenties face à ce couple qui détruisait Dawson et ce en quoi je croyais. Des crises de folie d'Andie. De la mort d'Abby. De celle de Mitch. De l'amitié de Jack et Jen, indestructible. Du regard rassurant de Grams. De tant de mélodies. De tant de larmes. Du discours final de Jen à l'attention de sa fille, avant qu'elle ne rende son dernier souffle. Je me souviens du dernier épisode comme si c'était hier. Du vide que j'ai ressenti après. De ma sériephilie qui n'a fait que s'accroitre pour le combler. Je me souviens de tout, sauf de la dernière saison qui ne méritait que d'être oubliée. 

  Je dédie ce message d'amour à Kevin Williamson qui, en nous faisant partager un bout de sa vie, a changé les nôtres. A tous ceux qui ont vécu ces années-là avec moi, qui ont partagé ma passion pour la série, de près ou de loin, qui ont fait preuve de patience parfois parce que je pouvais en parler des heures sans m'en lasser, et qui, s'ils me lisent aujourd'hui, se reconnaitront forcément. Et je le dédie aussi à tous ceux que j'ai rencontré au fil des années qui ont suivi et avec qui j'ai eu des discussions passionnées, enfammées, sur la série, sur la notion d'âme soeur, qui m'est si chère, et sur tout le reste. A tous les romantiques de la Terre. Je pense très fort au petit cahier que j'ai confectionné de mes blanches mains, quand j'étais encore jeune et innocent, qui contient tous les titres d'épisodes, tous les castings et toutes les chansons de Dawson, bien rangé au fond de mes souvenirs. 

   "Do you think every Joey has a Dawson and every Dawson has a Joey ?"

 

dawsons_creek_ver6

 

Les quelques chansons de Dawson qui m'ont le plus marqué...

Jewel - Hands
 
Alanis Morissette - That I Would Be Good
 
Mary Beth Maziars - Hold On
 
Sarah McLachlan - I Will Remember You
 
Jann Arden - Good Mother
 
Billie Myers - Kiss The Rain
 
The Pretenders - I'll Stand By You
 
Chantal Krevaziuk - Feels Like Home
 
Heather Nova - Heart And Shoulder
 


26 septembre 2010

Life Unexpected [2x 02]

dnes_season4_life_miniban

Parents Unemployed // 1 45o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_390729

  J'ai la désagréable sensation que Life Unexpected se CW-ise. Pas vous ? Ce n'est pas encore insupportable mais ça pourrait le devenir. C'est cette impression que me donne l'intrigue entre Lux et son professeur. Paradoxalement, c'est peut-être ce que j'ai préféré dans cet épisode. Même si c'est super classique, je sais pas, c'est mignon, un peu touchant. Ca ne me déplaît pas quoi. Après, la scène où Lux entre dans la salle de classe et que l'autre est en train de se changer, c'est ridicule et c'est là que la "CW Touch" intervient. Life Unexpected ne devait pas être assez sexy. Il y a de ça aussi dans le recrutement de Shaun Sipos de toute façon. Et puis Lux, qui a toujours eu un petit coté rebelle-capricieux, se voit maintenant doter d'un certain talent d'aguicheuse. Elle n'y va pas de manière aussi peu subtile que les nanas de Gossip Girl mais le résultat est le même. Cela dit, Britanny Robertson est sublime, et pas faussement comme une Blake Lively (putassière) ou pire, une Taylor Momsen (vulgaire). Dans tous les cas, va falloir se calmer !

    La soeur de Ryan est très CW aussi mais elle ne sert à rien pour le moment. Elle ne croise même pas son frère d'ailleurs (elle n'avait pas assisté à son mariage non plus). Et comme s'il n'y avait pas eu assez de nouveaux personnages, on nous en rajoute une couche avec Emma, jouée par Emma Caulfield de Buffy (oui, on est content de la revoir), en future patronne de Baze. Je ne supporte plus ce dernier à ce propos. Il m'agace vraiment et ses tentatives d'humour me gavent. Pas touchant pour deux sous. Et puis il est trop grand, ça me gène (de l'argument en béton s'il en est).

   Par contre, je suis toujours assez fan de Cate. Enfin ça dépend des épisodes mais là je l'ai trouvée intéressante. Ses petites crises ne sont jamais bien méchantes mais elles ont le mérite d'exister. Les autres personnages sont un peu trop amorphes à mon goût en ce moment. Oh et puis quand j'y pense, c'était quand même pas extraordinaire non plus. Bon ben en fait, voilà la vérité : je ne m'ennuie pas devant la série et je lui trouve toujours une feel-good vibe qui me plait mais ça s'arrête là. Elle ne réussit pas à aller plus loin, sauf à de rares occasions. Et il n'y en a pas eu dans cet épisode. Peut-être dans le prochain ? 

vlcsnap_392157


// Bilan // J'aime bien Life Unexpected mais je commence sérieusement à me demander pourquoi. Les premières intrigues de la saison 2 ne sont guère convaincantes.

19 septembre 2010

Life Unexpected [2x 01]

dnes_season4_life_miniban

Ocean Uncharted (Season Premiere) // 1 65o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_493596

   Lorsque j'ai écrit ma review du dernier épisode de la saison 1 de Life Unexpected, j'ignorais si la série serait renouvelée ou non. Et j'aurai eu de la peine qu'elle ne le soit pas. Elle l'a été (pour 13 nouveaux épisodes seulement) et j'avais vraiment envie de prendre du plaisir à retrouver Lux et ses parents. Cela n'a pas été tout à fait le cas. Lux, qui m'a pourtant pas mal agacé par le passé, est celle que j'ai vraiment été heureux de revoir. En revanche, Cate et Baze m'ont saoulé. J'en ai marre de les voir se tourner autour. "We'll always be broken" aurait été une bonne conclusion au triangle amoureux que l'on nous sert depuis déjà trop longtemps mais c'était sans compter sur les scénaristes qui ne veulent pas lâcher le morceau. Cela dit, on devrait momentanément passer à autre chose grâce à l'arrivée de plusieurs nouveaux personnages.

   Je ne suis pas contre le fait d'apporter un peu de sang neuf au casting mais, d'un autre coté, je trouve un peu dommage de ne pas chercher à exploiter un peu mieux certains personnages qui sont là depuis le début, de manière régulière ou récurrente. Je pense à la soeur et à la mère de Cate, que j'aime bien et qui risquent d'être encore trop discrètes. Mais aussi aux potes de Baze qui sont là mais qui ne servent à rien. Surtout Jamie (oui, je me souviens de son prénom !) qui apparaît, puis disparaît puis réapparaît sans que l'on s'en soucie vraiment. Pourquoi avoir créé ce personnage pour l'utiliser si peu au final ? 'fin bref. Les petits nouveaux ne sont pas forcément tous prometteurs mais c'est sans doute un peu trop tôt pour être définitif. Si Ryan et Cate quittent un triangle amoureux, c'est pour en retrouver un autre ! Enfin techniquement ce n'est pas encore le cas mais c'est clairement ce qui se profile. Cate se fait virer de son show matinal et est remplacée par une certaine Kelly Campbell. Elle a le mérite d'être atypique et amusante mais elle semble destinée au rôle de "la méchante". Pas très exaltante comme perspective. Et puis il y aussi Paige, qui, cliffhanger alert !, est en fait la soeur de Ryan. Ca tombe mal : elle vient de coucher avec Baze et mettre accessoirement feu à son bar, qui est ravagé (un truc que je n'ai pas du tout aimé - à quoi bon accabler à ce point Baze ?). Sinon, il y a une certaine Julia qui rôde dans les parages et qui partage un mystérieux secret (amoureux ?) avec Ryan. Conclusion : Ryan va enfin prendre de l'importance. Espérons que les scénaristes soient inspirés. J'ai un peu peur quand même...

   L'arrivée du dernier nouveau personnage est un grand soulagement. Elle signe par la même occasion le départ (encore temporaire ?) de Bug. Je ne l'ai jamais aimé celui-là -la caricature du bad boy pas intéressant- mais il méritait sans doute une sortie un peu plus travaillée. La demande en mariage en début d'épisode était très maladroite. Elle n'avait aucun sens en fait. Ce n'est pas le genre de Bug. On sent bien que les scénaristes n'ont pas cherché à se creuser la tête. Ils avaient juste envie de le voir partir. Lux fait donc la rencontre d'un certain Eric, incarné par Shaun Sipos, que la CW a réussi à garder après l'arrêt de Melrose Place 2.0. Ce n'était pa forcément le meilleur mais j'ai néanmoins de la sympathie pour lui. Comme Lux, je suis tombé sous son charme... jusqu'à ce qu'on apprenne qu'il est prof dans son lycée ! Peut-on faire plus classique que ça ? Je ne vais pas dire que je m'y attendais mais là n'est pas la question. C'est dommage de ne pas réussir à sortir des sentiers battus...

vlcsnap_509904


// Bilan // Life Unexpected confirme avec ce deuxième et sans doute dernier Season Premiere qu'elle ne réussira jamais à se démarquer de ses prédecesseurs, mais aussi qu'elle n'a pas perdu de sa maladresse et de son charme.

26 juillet 2010

Séries, Ton Classement Impitoyable [Life Unexpected]

54905923

Deuxième (et dernier) article signé de ma blanche main pour le classement de Cole sur Le Blog TV News. Il est consacré à Life Unexpected.

"Chers lecteurs, j’ai troqué la vulgarité de mon précédent article contre un peu de tendresse. Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. En ce temps-là, quand j’étais encore jeune et vigoureux, je passais mes samedi après-midi à attendre 17h, l’heure de « Dawson » puis, une fois l’épisode terminé, je remplissais mon petit cahier consacré à la série où je répertoriais casting, chansons passées dans l’épisode, scènes et dialogues marquants… Bref, j’étais ridicule mais je vivais ma passion à fond. Tout sériphage est capable de faire ce genre de témoignage honteux. Même Cole. Que dis-je ? Surtout Cole, qui découpait dans les magazines les photos d’Heather Locklear et de Lisa Rina puis les collait dans un album spécial garces de la télé sur lequel il fantasmait des nuits durant. Eh bien « Life Unexpected » nous ramène à cette belle époque, fin des années 90, début des années 2000, où la chaîne américaine The WB connaissait ses heures de gloire avec « Dawson », « Everwood », « Gilmore Girls », « Buffy » et quelques autres. Des séries pour ados qui n’étaient pas toutes d’une grande finesse mais qui réussissaient à rester réalistes tout en nous faisant rêver. Les années ont passé, elles sont mortes les unes après les autres, plus ou moins dignement, puis la CW est arrivée et la querelle entre les anciens et les modernes a commencé."

La suite, c'est par ICI.

15 avril 2010

Life Unexpected [1x 13]

dnes_season4_life_miniban

Love Unexpected (Season Finale) // 1 8oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_115329 vlcsnap_145586

   A mon grand désarroi, c'est sur une petite déception que je quitte Life Unexpected. A moins que ce ne soit elle qui me quitte. Bref. La série a vraiment su évoluer depuis le pilote. On l'a vu grandir au fur et à mesure, en même temps que les personnages. On s'est attaché à eux, on a choisi notre camp et puis voilà le dernier épisode de la saison et peut-être de la série. Au-delà du goût d'inachevé qui était inévitable, il y a surtout comme une odeur de fin de série. Au cas où. Ce qui nous laisse dans une position difficile, mais j'imagine que ça a été encore pire pour les scénaristes à qui l'on a sans doute demandé d'écrire une fin satisfaisante, sans cliffhanger trop prononcé. La boucle est effectivement bouclée et un bon nombre de "problèmes" sont résolus en 42 minutes, parfois avec un peu de maladresse. Tout ce qui tourne autour du triangle amoureux Baze/Cate/Ryan n'a pas été traité comme je l'aurais souhaité. Que Cate finisse bien par se marier avec Ryan, c'était comme une évidence pour tout le monde je crois, sans grande surprise, et en même temps j'aurais justement voulu être surpris ! D'un autre coté, si c'est pour avoir une Cate qui sort de l'église en courant au bras de Baze... Non merci ! En gros, aucune résolution ne m'aurait convenu. L'arrivée super clichée de Baze m'a un peu agacé dans le sens où, avant même de regarder l'épisode, je sentais que ça allait se terminer comme ça. Ca n'a pas raté. C'était hyper prévisible de bout en bout. Ca a souvent été le cas depuis le début mais cette fois, il manquait la magie qui va avec et qui fait passer tous les défauts. Je n'ai pas trouvé l'échange de voeux de Cate et Ryan émouvant. On a tellement trop vu tout ça... Il est quasiment impossible aujourd'hui de créer une véritable émotion chez le téléspectateur face à une telle scène, devenue banale à la télévision.

   Le relation difficile entre Baze et son père a trouvé une conclusion très jolie. Pour le coup, c'était vraiment émouvant. Ca l'aurait sans doute été encore plus si Kristoffer Polaha était meilleur acteur. Prestation décente mais pas à la hauteur de son partenaire. Cela dit, si la série continue, on ne s'arrêtera sans doute pas là. Question de budget oblige, j'imagine, sa mère n'apparaît pas, mais, plus grave, la soeur de Cate n'est même pas présente à son mariage ! Officiellement parce qu'elle est victime d'une intoxication alimentaire ! On pardonne les scénaristes. J'imagine qu'ils n'ont pas eu le choix, il fallait bien inventer quelque chose. La mère de Cate est là en revanche et en forme ! C'est un peu dommage qu'on la réduise à son gros penchant pour l'alcool mais là encore, si saison 2 il y a, il y a aura matière à développer le personnage. On a fait la rapide rencontre des parents de Ryan. C'était un des rares moments comiques de l'épisode. Et puis le pote de Bze (il en a visiblement perdu un en cours de route) s'est ridiculisé lors de son speech. J'avais honte pour lui. On se demande même pourquoi il en fait un alors qu'il n'est pas si proche que ça de Cate mais bon. Bug n'était pas là. Un peu gênant aussi. Même pas une mini-apparition. Enfin voilà, tout le monde finit par se dire ce qu'il a sur le coeur, rien ne change vraiment, mais une page se tourne...         

vlcsnap_141713 vlcsnap_139276


// Bilan // Un final vraiment trop prévisible d'un rebondissement à l'autre, souvent maladroit et trop dramatique. Cela étant dit, je trouve que Life Unexpected est une des plus jolies surprises de la saison et elle mérite largement d'en obtenir une deuxième, de préfèrence de 22 épisodes, ce qui lui permettrait d'être un peu plus ambitieuse. Lux et sa petite famille me manqueront !   


11 avril 2010

Life Unexpected [1x 12]

dnes_season4_life_miniban

Father Unfigured // 1 73o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_73497

   Après la tempête et avant le mariage, Life Unexpected nous offre son road-trip ! C'est toujours tout sauf original mais qu'est-ce que cette simplicité est agréable et réjouïssante ! Les quelques scènes où Cate, Baze et Lux chantaient dans la voiture étaient très sympathiques, amusantes; on nageait en plein feel-good movie. Comme d'habitude, les premières minutes de l'épisode m'ont semblé un peu trop faciles, parfois brouillonnes, afin d'en arriver à ce fameux voyage à la rencontre du père de Cate ! La série reste dans les mêmes thématiques et réussit à créer des parallèles intéressants entre les personnages. Ici, Baze se reconnaissait beaucoup dans l'état d'esprit du père de Cate. Quant à Lux, elle se reconnaissait un peu en Cate. Cela donne une impression générale de cohérence. Lux et Baze savaient parfaitement que Cate fonçait droit dans le mur mais, malgré leurs efforts, ils n'ont pas pu l'arrêter et elle est revenue dans leurs bras en pleurant, comme prévu. Cela avait beau être prévisible, l'émotion était là quand même et les dialogues sonnaient juste. Et les acteurs sont maintenant très à l'aise dans leurs rôles. J'ai envie de souligner encore une fois la jolie prestation de Shiri Appleby qui ne cesse de m'étonner !

   Petite déception en revanche concernant la ré-apparition de la mère de Cate que j'attendais avec impatience puisque j'adoooore Cynthia Stevenson. En réalité, je voulais quelque chose de comique parce que c'est dans ce registre que l'actrice excelle. Or, c'est l'émotion qui a été privilégiée cette fois. C'était convaincant et même très tendre sur la fin. Mais j'espère que dans le prochain épisode, lors du mariage, elle fera des siennes ! Bug n'a pas été très présent, ce qui n'est pas forcément un mal puisque dès qu'il apparaît c'est un bal de clichés qui traversent la pièce. C'était encore le cas le peu qu'on l'a vu puisque bien-sûr son passé le rattrappe alors qu'il fait tout pour s'en sortir. Rien de bien méchant pour l'heure, d'autant qu'il tient le cap. Sa persévérance fait plaisir à voir. Mais c'est tout. On atttend qu'il flanche, forcément. Quel intérêt sinon ? Je terminerais par évoquer la scène de nuit dans le Bed & Breakfast que j'ai trouvé super sympa et qui résume à mon sens très bien la série : un savant mélange de comédie et d'émotion sur un ton léger, simple et naturel.   

vlcsnap_69431


// Bilan // Life Unexpected reste la petite bouffée d'air frais et de simplicité de ma semaine sérielle. Elle me manquera sans doute cet été, et au-delà si la CW fait le mauvais choix...

31 mars 2010

Life Unexpected [1x 11]

dnes_season4_life_miniban

Storm Weathered // 2 1oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_134699

   Tempête à Portland : rien de tel pour installer une atmosphère chaleureuse propice à la confidence. Désolé de comparer trop souvent Life Unexpected à Dawson mais la ressemblance m'a encore sauté aux yeux, la présence de Kerr Smith aidant. Les deux séries partagent la même vibe et c'est en partie ce qui me plaît chez la petite dernière même si le résultat n'est pas à la hauteur de son aînée. Au rayon des confidences donc, ce sont Lux et Ryan qui ont été les plus forts. La courte scène de flashback qui revenait sur la première rencontre entre Lux et Tasha n'était pas forcément nécessaire mais elle était mignonne et les deux petites filles ont été très bien castées. Il y avait une vraie ressemblance. Ryan est d'excellent conseil, ça se confirme. Il a trouvé sa place dans la série et je l'aime beaucoup ainsi. Le parallèle entre les sentiments confus de Lux à l'égard de Jones et ceux de Cate à l'égard de Baze était intéressant, surtout avec Bug et Ryan également dans l'équation. Le premier triangle amoureux n'ira visiblement pas plus loin. Pas sûr que l'on revoit Jones. Leur dernière scène, à laquelle on n'a bizarrement pas assisté, ressemblait de loin à une conclusion. Ca ne m'enchante pas vraiment car j'avais appris à aimer Jones mais tant pis ! Le deuxième triangle amoureux n'en est qu'à ses balbutiements, surtout si la série est renouvelée pour une saison 2. On n'a pas fini d'en entendre parler. Les scénaristes vont le torde dans tous les sens. Une chose est sûre : qu'ils veuillent bien se l'avouer ou non, Cate et Baze ont des sentiments pour l'un pour l'autre. Ce n'est peut-être pas de l'amour mais le fait d'avoir Lux en commun les lie à jamais.

   Pauvre Abby. Celle qui ressort la plus amochée de toute cette histoire, c'est bien à elle. Combien de temps avant qu'on lui colle un des lourds de Baze sur le dos ? Il faut bien trouver un moyen de la faire rester dans les parages et Cate ne suffira peut-être pas sur le long-terme. En tous cas, j'étais très content que l'on parle un peu de la relation entre les deux soeurs. Un de leurs dialogues était infiniment touchant. Ca sonnait très vrai. La grossesse de Cate et la naissance de Lux, puis son abandon, les ont longtemps séparées. Il est temps de retrouver la complicité d'antan. Abby est un personnage vraiment top, sa fantaisie illumine les épisodes. Au moins autant que la beauté de Britt Robertson ! L'objectif maintenant, c'est de revenir sur la relation conflictuelle entre Cate et sa mère. Can't wait to see Cynthia Stevenson back ! On peut au moins parier sur une apparition lors du fameux mariage qui va bien finir par avoir lieu... Concernant Baze et ses sentiments confus à lui aussi : Abby a bien raison, il ressent véritablement quelque chose pour Cate, et c'est bien plus évident que ce que peut ressentir Cate pour lui. Disons qu'il est célibataire, ça aide aussi. J'ai quand même le sentiment que l'on va vite tourner en rond. Il ne faudrait pas que la série dure plus de trois ans dans l'idéal. Et même trois ans, ce sera sans doute suffisant pour en faire le tour...  

vlcsnap_123166


// Bilan // Ambiance pluvieuse et soignée pour épisode sympathique et mignonnet. Life Unexpected n'ira sans doute jamais plus loin mais ça me convient. Pour l'instant.

26 mars 2010

Life Unexpected [1x 10]

dnes_season4_life_miniban

Family Therapized // 1 88o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_96151

   Le début de cet épisode m'a fait très peur. J'ai cru que la série allait retomber dans ses travers en nous rabachant encore la même histoire, partant d'une crise pour déboucher sur un happy-end. Si l'on caricature, c'est un peu ça, encore que la fin m'a semblé plus nuancée, mais c'est ce qui s'est passé entre ces deux événements qui était infinement touchant et brillamment écrit. Et je dis ça avec d'autant plus de plaisir que jusqu'ici, les dialogues étaient un peu légers à mon goût, plein de lieux communs et rarement émouvants. Là, il s'est vraiment passé quelque chose, la scène la plus forte pour moi étant celle sur le divan de l'assistance sociale lorsque Lux craque et dit tout ce qu'elle a sur le coeur. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle revienne sur son abandon et ça permet de remettre les choses en perspective, car comme Cate et Baze on a un peu eu tendance à occulter ce passé difficile alors que c'est ce qui l'a construit. Sa haine pour Cate l'a nourrie pendant toutes ces années. Ca ne peut pas s'effacer aussi facilement qu'on a voulu nous le faire croire au départ. Du coup, Lux ne passe plus pour la Cendrillon qui a pris la grosse tête comme dans certains épisodes récents. Elle est juste très fragile et affaiblie. Comment ne pas craquer face à cette détresse ? En parallèle, le personnage de Bug prend de l'épaisseur. Il n'est plus le simple bad boy pas fréquentable des débuts. J'ai encore un peu de mal avec lui parce que je sais très bien qu'il ne pourra pas s'empêcher de faire tout un tas de conneries par la suite et que ça va m'agacer à la longue mais en se concentrant juste sur cet épisode, je peux dire que je l'ai apprécié et qu'il ma ému par sa pudeur.

   Les scènes émouvantes se sont enchaînées dans cet épisode, si bien qu'il restait peu de place à la comédie, ingrédient qui me paraît essentiel à la série. Il y a bien en début d'épisode le passage classique du Morning Madness mais je n'y adhère toujours pas, désolé. Ca sonne toujours complètement faux. Et puis il y a la soeur de Cate qui me fait bien rire avec son léger grain de folie. Elle n'est absolument pas crédible en psy mais ce n'est pas bien grave. Elle n'est pas là pour ça. Un bon petit conseil a chopé au passage et ça suffira bien. L'intimité qui s'installe entre Baze et elle n'est pas déplaisante à regarder. J'attends néanmois que ça soit davantage creusé. Et je trouve dommage que l'on évite les apparitions de la mère de Cate. J'adore Cynthia Stevenson et ça m'aurait fait bien plaisir de la voir même quelques secondes ! Et puis il y a Cate évidemment, que j'aime de plus en plus. Elle est très attachante et elle a ce petit coté Ally McBeal/Addison Montgomery qui me plaît bien. Le genre de fille qui accumule les boulettes, qui va parfois un peu loin, mais qui retombe toujours sur ses pattes grâce à son charme et son bagou. Ses excuses face à Ryan étaient parfois un peu limites, même celles qu'il lui a trouvé lui (je ne vois pas bien en quoi ce chamboulement dans sa vie explique qu'elle couche avec son petit-ami de l'époque du lycée), mais in the end on tient à elle et on a envie de la voir heureuse. Shiri Appleby se débrouille d'ailleurs très bien, c'est assez étonnant. Sinon, je l'ai déjà dis mais je le répéte : j'aime beaucoup la relation qui s'est installée entre Lux et Ryan, et c'est d'ailleurs la plus adulte de toutes.    

vlcsnap_82821


// Bilan // Malgré un nouveau va-et-vient lassant et une base peu inspirée, cet épisode de Life Unexpected a fait des petites merveilles ! Beaucoup d'émotion dans plusieurs scènes et des personnages qui prennent tous de l'épaisseur et auxquels on tient de plus en plus. Si jusqu'ici je ne ressentais pas tellement d'angoisse à l'idée que la série puisse être annulée, ça commence à venir...

11 mars 2010

Life Unexpected [1x 08]

dnes_season4_life_miniban

Bride Unbridled // 1 99o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_156500

   C'est marrant comme les deux frères ennemis de Life Unexpected peuvent être séduisants pour des raisons totalement opposées : on a d'un coté Ryan le rationnel, le mature, un peu chiant sur les bords mais de plus en plus attachant en homme trompé; et de l'autre Baze l'impulsif, l'immature, plutôt amusant dans l'ensemble mais très agaçant aussi à ses heures. Les scénaristes m'ont donné l'impression dans cet épisode d'avoir trouvé le juste équilibre pour ces deux personnages masculins principaux. Leurs petites railleries et leurs mouvements d'humeur étaient plaisants à suivre car les acteurs n'en faisaient pas trop malgré les situations poussives dans lesquelles on les avait placés. Ce festival du mariage (très américain), ce couple-vedette, puis ce questionnaire... Ca ne m'a pas tellement plu dans l'idée mais ça a permis quelques moments de comédie et de drame assez réussis dans l'ensemble. Je mettrais un bémol sur la présence de Math qui ne remplit pas comme il le faudrait son rôle de sidekick. Il est censé être drôle mais moi il ne me fait pas rire. Dans le fond, le propos était très limité et Baze s'est rendu ridicule une fois de plus mais je crois qu'il va falloir l'accepter. Qu'il prenne la mouche à ce point pour si peu et cette possessivité vis à vis de Lux assez malsaine finalement, ce n'est pas inintéressant mais ça ne peut pas durer dix épisodes. Ryan et lui semblent enterrer la hache de guerre en fin d'épisode. Pour combien de temps ? Parce qu'honnêtement, ce n'était pas très crédible. Au milieu de tout ça, Cate était plus effacée que d'habitude et ce n'est peut-être pas un mal. Difficile de justifier ses actes, difficile de la montrer faire autre chose que se lamenter sur son sort. J'aurais voulu que l'on nous ressorte à l'occasion sa mère et sa soeur, ça me paraissait opportun, mais rien n'est arrivé. Maybe next time !

   Je suis un peu rassuré : Lux a visiblement fini ses caprices insupportables. Je l'ai "retrouvé" dans cet épisode. J'ai même eu le sentiment que son histoire d'amour naissante avec Jones ressemblait à quelque chose. Il faut dire que ce Jones a pas mal changé entre sa présentation initiale et cet épisode. On ne dirait pas le même mec. Tant mieux, le premier était insipide. Celui-là n'est pas passionnant pour le moment mais y'a déjà plus de potentiel. De toute façon, c'est prévisible : Bug va revenir au moment où ils vont décider de se lancer... La petite virée chez Tash n'a pas servi à grand chose au final mais c'était mignon, gentillet. On est en droit d'attendre plus mais par défaut, on s'en contente.   

vlcsnap_176526


// Bilan // Par rapport à la semaine dernière, cet épisode était bien plus agréable et bien plus équilibré entre drama et comédie. La série ne cherche plus son ton : elle l'a trouvé. Mais est-il celui que l'on attendait ? Pas sûr. Si ça pouvait être moins gentillet, on y gagnerait beaucoup !

03 mars 2010

Life Unexpected [1x 07]

dnes_season4_life_miniban

Crisis Unaverted // 1 78o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_70952

   Ayé, j'ai atteint mon seuil de tolérance ! Jusqu'ici Life Unexpected était une petite série attachante mais qui ne cassait pas trois pattes à un carnard, désormais elle n'est plus tellement attachante et elle ne casse toujours pas trois pattes à un canard. Je ne voudrais pas l'enterrer trop vite non plus. Le précédent épisode était pas mal du tout, celui-ci est raté... le prochain peut me combler, tout est possible. Mais si la série décroche une saison 2, et je lui souhaite, il va sérieusement falloir que les scénaristes revoient leur copie et élargissent leurs horizons. Les personnages sont coincés entre leurs vies d'avant et leurs nouvelles vies et n'arrivent pas à avancer. Regardez Lux : j'aimerais l'adorer et elle a en apparence quasiment tout de l'héroïne attachante, d'autant que Britt Robertson est mignonne, talentueuse et tout et tout, mais dans cet épisode elle a juste été hyper agaçante. Elle se comporte comme une vilaine petite fille capricieuse alors qu'elle n'avait rien il y a encore 7 épisodes ! Ce n'est pas très crédible et ça ne donne pas envie de s'intéresser à ses histoires. Je sais bien que c'est une ado, qu'elle est logiquement en pleine crise, que son mec vient de se barrer et que sa meilleure-amie est aussi sur le point de se barrer, mais elle aura beau avoir toutes les excuses du monde, elle pourrait se comporter mieux que ça. Le résultat, c'est qu'elle est repartie de chez Cate pour vivre chez Baze et tous ces allers-retours en si peu de temps sont insupportables. C'est d'autant plus dommage que la complicité qui commençait à naître entre Lux et Cate était intéressante. Il va falloir repartir de zéro... Concernant Tasha, je n'ai pas grand chose à dire. Je ne l'apprécie pas tellement mais elle était supportable dans cet épisode. Si elle pouvait se barrer aussi, Lux pourrait peut-être enfin se reconstruire une vraie vie en faisant table rase du passé...

   La série a beau être assez prévisible dans l'ensemble, je ne m'attendais pas à ce que le secret de la coucherie entre Cate et Baze soit révélé si tôt à Ryan. Ils ont peu grillé une des seules cartouches qu'ils avaient. Dommage. La dispute qui a suivi aurait pu être forte et émouvante mais si Kerr Smith était bien dans son rôle, Shiri Appleby avait l'air ailleurs. Je ne l'ai pas trouvé bonne et les larmes que l'on essuie alors qu'elles ne coulent pas, ça n'aide pas ! Tout le travail construit autour du personnage de Baze a été ici détruit. Il passe pour un simple bouffon qui suit les conseils de ses copains attardés. Ca m'a grandement irrité. La petite guerre entre Ryan et Baze n'a servi qu'à prouver une seule chose : Ryan est le "gentil" dans l'histoire. Il a été patient mais il ne pouvait plus prendre sur lui plus longtemps. Il fait de la peine et c'est plutôt une bonne chose puisqu'il ne suscitait aucun véritable intérêt jusqu'ici. Cate reste touchante je trouve. Je me mets à sa place et ma foi, je la comprends un peu.

vlcsnap_88628


// Bilan // Ma patience a des limites et elles ont été atteintes avec cet épisode relativement mauvais qui n'honore pas les personnages, à part peut-être Ryan. Je me demande finalement si la série n'a pas depuis le départ un faux-potentiel. Comprendre par là aucune ambition, aucune vision à long-terme et donc des intrigues toutes petites, toutes fermées, toutes décevantes. Je ne demande qu'à être contredit les prochaines semaines...