12 avril 2013

Tueurs En Séries [Simon Baker, "Grimm"...]

130412102139427

Au sommaire : - "Bates Motel" et "Vikings" renouvelées, la date de la saison 4 d'"Arrested Development" - TF1 arrête "Julie Lescaut" - Simon Baker nous parle de la quête du "Mentalist" - Premier départ dans "Girls" - Katey Sagal et Sarah Michelle Gellar nous font plaisir - On répond à vos questions : "American Horror Story", "Covert Affairs" - Pleins feux sur la saison 2 de "Grimm" en compagnie de David Giuntoli - Une websérie comique avec le Omar de "The Wire"

 


24 août 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleure Actrice dans un Drama

dnes_s16

Voilà certainement la catégorie que je préfère et aussi celle qui m'a donné le plus de fil à retordre. Un calvaire de faire un choix entre une dizaine d'évidences...

Meilleuractricedrama

MEILLEURACTRICEDRAMA2

Dans la catégorie "Meilleure Actrice dans un Drama" de la saison 2009/2010, les nommées sont : Glenn Close (Damages), Calista Flockhart (Brothers & Sisters), Julianna Margulies (The Good Wife), Katey Sagal (Sons Of Anarchy), Chloé Sevigny (Big Love) et Chandra Wilson (Grey's Anatomy).

Elles auraient pu être nommées aussi : Sally Field (Brothers & Sisters), Rachel Griffiths (Brothers & Sisters), Jeanne Tripplehorn (Big Love), Ginnifer Goodwin (Big Love), Sandra Oh (Grey's Anatomy), Lauren Graham (Parenthood), Connie Britton (Friday Night Lights)...

Les nommer, elles ? Certainement pas : Eliza Dushku (Dollhouse), Katherine Heigl (Grey's Anatomy), Anna Paquin (True Blood)... 

06 mai 2010

LOST [6x 14]

dnes_season4_lost_kate_mini

The Candidate // 9 5oo ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_51021 vlcsnap_52942

   J'aime bien commencer mes reviews de Lost par une phrase-clé de l'épisode. Sauf que cette semaine, quasiment toutes les lignes de dialogues étaient des phrases-clés. A part peut-être le "Oh Oh" de Lapidus, soit son dernier souffle. On nous a ressorti tout un tas de répliques cultes, caricaturales mais marquantes comme "I Think I Could Fix You" de Jack à l'attention de Locke, le simple mais efficace "He's Coming" de Widmore, ou le magistral "I Wish You Had Believed Me" si lourd de sens et de multiples façons. C'était un festival mais je vais retenir finalement "Because It's Going To Be You, Jack" de Sayid, avant qu'il ne passe l'arme à gauche lui aussi. Cette phrase semble faire écho au titre de l'épisode. Ce sera toi LE Candidat Jack, sois-en sûr. Et effectivement, il ne reste plus beaucoup de possibles successeurs à Jacob après cet épisode meurtrier. Ils sont au nombre de trois, à notre connaissance : Jack, Hurley et Sawyer. Les Kwon nous ont quittés, mais j'y reviendrais bien évidemment, Sayid aussi, et on nous martèle depuis quelques temps que Kate n'est pas candidate. Saura-t-on un jour ce qu'elle a fait pour mériter tant de haine (à part faire la girouette d'une paire de bras à une autre) ? Jack est le candidat le plus crédible mais Hurley est un bon outsider. Je l'imagine bien rester sur l'île in the end. Alors que j'imagine Jack mourir ultimately. Kate a failli y passer aussi mais je pense que les scénaristes opteront pour une longue agonie. Elle ne pouvait pas mourir comme ça, sans partager une scène déchirante avec Jack. L'audace a ses limites ! J'allais oublier cette chère Claire au fait, qui fait partie aussi des derniers survivants du casting original. Combien de temps avant qu'elle arrache sa perruque ? C'est "marrant" de voir à quel point Jack se soucie peu d'elle finalement, alors que c'est sa soeur. Je l'aurai imaginé plus protecteur. Il ne peut pas être au four et au moulin cela dit et on peut dire qu'après avoir été pas mal mis de coté pendant deux saisons, il est redevenu le grand héros de cette fresque et Matthew Fox est époustouflant ! Et Dieu sait qu'il ne l'a pas toujours été.

   Le centric des flash-sideways lui étaient consacrés cette semaine, j'ai envie de dire presque à égalité avec Locke. Bien décidé à "réparer" John, Jack se met en tête de convaincre ce dernier à tous prix. Son obstination va jusqu'à partir à la rencontre d'Anthony Cooper, le père de John, afin de comprendre les circonstances de l'accident qui l'a paralysé. On ne comprend d'ailleurs pas bien en quoi cette information est capitale. Peut-être qu'il la lui faut pour mieux convaincre John. C'est aussi une façon de comprendre son refus catégorique. Of course, sans trop de surprises désormais, on inverse les réalités : John ne s'est pas retrouvé en chaise-roulante à cause de son père mais par sa propre faute, et il a aussi réservé le même sort à son père ! Et tout cela au cours d'un... crash d'avion ! Allons bon. Si John a retrouvé l'usage de ses jambes lors d'un crash dans notre réalité, il l'a perdu lors d'un crash dans cette réalité-là. Les friands de parallèles dont je fais partie ont été gâtés ! Au passage, ravi une fois de plus de croiser Katey Sagal au détour de quelques scènes. Et content de revoir pour la dernière fois Anthony Cooper, qui reste un personnage important de la série. Pour la toute première fois, il m'a fait une peine incommensurable avec son regard vide et sa bave au bord des lèvres. Mais c'est étrange, on a l'impression que le démon l'habite quand même. Autre instant important du flash : le passage où Jack et Claire se regardent dans le miroir que Christian a légué à sa fille. Je ne pense pas que l'objet en lui-même ait une importance mais on insiste en revanche une fois de plus sur le reflet de nos losties dans la glace. J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne comprends pas ce que ça peut bien vouloir dire. De l'autre coté du miroir, rapport à Alice au pays des merveilles à nouveau ? Derrière le miroir, il y a l'autre réalité, il y a l'île ? Le seul lien que je vois c'est avec le phare de Jacob où les miroirs renvoyaient à la vie des naufragés avant le crash... Au bout du compte, les flash-sideways ont certes ralenti la course effrénée de l'épisode mais ils étaient vraiment réussis et émouvants. J'ai juste été surpris que Locke ne se souvienne pas de l'île, quoique les phrases qu'il a prononcé pendant son sommeil n'étaient pas anodines, et surpris aussi par le fait que le plan de Desmond n'avance pas plus. Je n'ai pas envie que les flashs prennent trop de place dans le final mais il va falloir que je me fasse une raison je crois...    

vlcsnap_57028 vlcsnap_68561

   Il faut maintenant que je me lance dans la partie ô combien douloureuse de cette review. Pendant les quinze dernières minutes de l'épisode, j'ai failli me noyer dans mes larmes. Un peu comme Sun et Jin finalement. J'avais lourdement critiqué les scénaristes pour nous avoir bâclé les retrouvailles du couple Kwon il y a deux semaines mais là, je ne peux que m'incliner. Ils ont fait un travail admirable et ont réussi je crois (mais je ne pourrais le confirmer qu'après avoir pris du recul) à faire plus déchirant encore que la mort de Boone (qui m'avait pourtant retourné en saison 1), que celle de Charlie (qui était pourtant le sommet de la saison 3) ou celle de Juliet plus récemment. C'était même plus fort que les retrouvailles de Desmond et Penny au téléphone dans The Constant, ce qui constituait jusqu'ici pour moi la scène la plus inoubliable de la série. Et celle qui m'avait permis de perdre plus de 3 kilos rien qu'en larmes. Lost est un bon remède à l'obésité ! Bref. Sun et surtout Jin n'ont jamais été mes personnages favoris mais c'est en les perdant que je me rends compte qu'ils formaient quand même un sacré beau couple, qui a drôlement grandi au cours des années. Et quand on y repense, il nous sont souvent offerts de beaux moments d'émotion : lorsque Jin décide de partir en radeau avec Michael et Walt laissant derrière lui une Sun apeurée, ou encore lorsque l'on a tous cru, Sun la première, qu'il avait explosé avec le cargo ! J'ai repensé à tout ça lorsque la caméra filmait dans le vague le sous-marin qui s'enfonçait dans les profondeurs de l'océan, sur une superbe musique de Giacchino bien-sûr, et jusqu'à ce que leurs mains se séparent définitivement. Une scène d'une force incroyable. J'en suis encore tout retourné et je n'ose pas la revoir. Le bémol que je serais tenté d'apporter, c'est que l'impact émotionnelle risque d'être moins forte dans les prochains épisodes puisque Jin et Sun apparaîtront toujours à travers les flash-sideways. Et qui sait, ils re-vivront peut-être au final et auront droit à leur happy-end. Une pensée pour Ji Yeon en attendant, qui n'a plus de parents. Si Kate se sort de tout ça, elle devrait penser à ouvrir un orphelinat...

   Alors bon, à coté de ce double-décès incroyable, la mort de Sayid passe presque inaperçue. Il s'est pourtant sacrifié pour ses amis. Mais c'est pas le premier. Charlie et Juliet sont déjà passés par là. Cela dit, j'aimerais qu'on nous explique à un moment donné comment il a pu passer de disciple de MIB au Sayid que l'on a toujours connu. Quel a été le moment de rupture ? On a confirmation qu'il n'a pas tué Desmond puisqu'il conseille à Jack de le retrouver fissa. Lapidus aussi y passe, du moins c'est ce que l'on suppose. On peut désormais dire qu'il n'aura servi quasiment à rien cette saison. A la limite, s'il n'avait plus été là, la question de reprendre l'avion Ajira pour quitter l'île n'aurait même pas pu se poser. Mais c'est tout. Et puis qui a cru à ce départ ? Absolument personne ! Par contre, MIB m'a à nouveau bluffé ! Je ne sais pas quoi penser de son plan et je me demande toujours de quel coté il se place vraiment sur l'échiquier du bien et du mal mais ça ne manquait pas de rebondissements ! Il s'est d'ailleurs passé plus de choses en un épisode de ce point de vue-là qu'en dix ! Direction l'Hydra, les cages, puis l'Ajira, puis le sous-marin ! Alors si ça souligne une fois de plus que les scénaristes ont bien du mal à gérer le rythme de la saison, ça n'en était pas moins palpitant et impressionnant. Alors, MIB avait-il tout prévu, de la réaction de Jack, à la Kate blessée, en passant par la bombe posée par Widmore dans l'Ajira ? Je pense que oui. C'est improbable, je vous l'accorde. Ca me fait penser à Ben à une époque qui savait toujours ce que ses adversaires allaient faire. Il avait toujours une longueur d'avance et toujours un plan ! "I Always Have A Plan". Je reconnais que c'est un peu facile à la longue et pas crédible. Comment pouvoir anticiper à ce point ? Il y a quand même un point à mon avis qui peut être expliqué facilement : Widmore et MIB sont peut-être tout simplement de mèche. Ca va être très compliqué à justifier, et c'est pour cela que je ne vais pas m'y essayer, mais c'est une théorie à prendre en considération... MIB m'a bien fait marrer en tous cas. C'était Terminator quoi ! Vas-y que j'te pousse et que je me place au milieu des tirs des uns et des autres et que je m'approche pour bien te caser une balle entre les deux yeux. Ca aurait pu être ridicule mais ça faisait plutôt de l'effet. Merci Terry O'Quinn encore et toujours ! Un mot pour finir sur Sawyer que l'on a bien envie de détester pour la merde qu'il a foutu, mais qu'on a envie de consoler aussi parce qu'à sa place, on aurait fait la même chose. La dernière fois qu'il a suivi Jack, sa bienaimée est morte. Il ne l'a pas suivi et voilà le résultat : quatre morts ! Joli.      

vlcsnap_74519 vlcsnap_79748


// Bilan // The Candidate postule pour le titre de l'épisode le plus éprouvant et le plus réussi aussi de la saison. De l'émotion à n'en plus finir qui nous plonge dans un profond chagrin, de l'action à en faire pâlir de jalousie et de honte la saison 2... Un moment de télévision inoubliable ! Cela dit, j'aimerais autant qu'il ne remporte pas ce prix. Ca voudrait dire que les prochains épisodes seront moins bons et c'est inconcevable ! Plus que 3 semaines. Mon Dieu.

44069764

18 février 2010

LOST [6x 04]

dnes_season4_lost_linus_min

The Substitute // 9 8oo ooo tlsp.

44030378


Que signifient les chiffres maudits ? Qu'est-ce que la liste de Jacob - partie 2 ?


Le "Flash-Maybe" de Locke...

vlcsnap_69976 vlcsnap_52278

   Si je vous disais que j'avais percé le mystère de Lost grâce à cet épisode, vous me croiriez ? Et si je vous disais, plus humblement, que j'avais percé le mystère de la signification des "Flash-Maybe" grâce à cet épisode, vous me croiriez ? Que vous me croyiez ou non, je vous implore de me lire. Ne serait-ce que parce que parmi toutes les bêtises que je vais écrire, il y aura peut-être un peu de vrai noyé.

   Je ne m'attendais pas à ce qu'un épisode soit consacré à Locke si tôt dans la saison. Cela prouve bien que le temps des réponses est bel et bien arrivé et que les scénaristes ne cherchent plus à retarder à tous prix l'échéance. On y est. Cet épisode sentait la fin. Le dénouement est si proche et tout semble pourtant encore si flou... J'ai l'impression que Locke est mort dix fois depuis la saison 4. Mais je crois bien que cet épisode était celui des adieux. Les adieux au vrai Locke j'entends, pas à son corps. Ceci dit, il n'est pas impossible qu'il réapparaisse dans les flash-maybe de quelqu'un d'autre d'ici à la fin de la série. Mais il est mort et enterré sur l'île désormais et ça fait quand même un petit pincement au coeur. Dans ses flashs, évidemment, rien n'est plus pareil : il est en bons termes avec son père et il a renoué avec Helen (un plaisir de retrouver Katey Sagal). Mais alors comment s'est-il retrouvé en chaise roulante si son père n'est plus responsable de son accident ? Il croise sur son chemin plusieurs personnages que l'on connaît bien, comme c'est arrivé à Kate, et l'on prend plaisir à le voir échanger avec Rose, toujours atteinte de son cancer incurable du coup, mais aussi avec Ben, devenu professeur, et avec Hurley, dans une scène assez amusante où les scénaristes se permettent de montrer avec humour et légéreté que la vie d'un handicapé, c'est pas facile tous les jours ! Très fan de ces traits d'humour, teintés d'émotion. Bref, tout ça était assez réjouïssant, un peu comme une réunion de famille sans les débats sur la politique et l'overdose de bouffe.

   Un dialogue m'a particulièrement interpellé, celui entre Locke et Helen lorsqu'il lui dit que les miracles n'existent pas dans ce bas monde et que c'est elle qui l'a sauvé par sa simple présence. Si l'on relie cela à la fois au dialogue entre Jacob et l'Ennemi dans la scène inaugurale du précédent Season Finale (qui est décidément très significative) et à celui de l'Ennemi à Sawyer à la fin de cet épisode, il y a comme une idée qui m'est venue à l'esprit et je dois dire qu'elle me plaît bien. J'aurai tendance à penser que les flash-sideways représentent en réalité un monde inversé, opposé à celui que nous connaissons depuis le début de la série. Il y aurait donc deux visions du monde : celle de Jacob, celle que nous connaissons, dans laquelle l'île existe, elle est le refuge des miracles et de toutes les croyances du monde, et le reste du monde qui croit aux miracles, qui croit en l'île, qui croit tout simplement; et la vision du monde de l'Ennemi, celle des flash-maybe, où les miracles n'existent pas et où, par conséquent, l'île n'existe pas/plus. La bataille entre les deux ennemis, très philosophique, a pour but d'imposer sa vision du monde. Tout ce qui s'est passé jusqu'ici devait se passer de façon à ce que le Monde reste celui de Jacob. Si l'Ennemi prend l'avantage, et c'est ce qui est en train de se passer, le Monde ne sera plus jamais le même et il courra à sa perte. Pas convaincus ? J'avoue que je l'étais plus avant de mettre des mots sur mon idée. En tous cas, elle rejoint bien l'opposition qui a toujours existé dans la série entre l'Homme de Foi et l'Homme de Science. Jack/Locke; Jacob/L'Ennemi. Ben/Widmore ?         

   vlcsnap_66845 vlcsnap_76068


Sur l'île en 2007...

vlcsnap_60289 vlcsnap_56680

   Si les flashs de Locke étaient prenants, ce n'était rien à coté des événements sur l'île ! Je ne vais pas trop m'attarder sur cette pauvre Sun dont les scénaristes semblent désormais se contre-foutre. Elle est là mais elle ne parle pas, ou à peine, et on ne peut pas dire que Lapidus soit très locace non plus. Quant à Ben, il a montré un léger signe de vie au moment du discours à l'enterrement de Locke. J'ai beau adoré le voir devenir un moins que rien pour le symbole, l'ancien Ben Linus me manque. Et triste nouvelle, Richard semble emprunter le même chemin. Face à l'Ennemi il s'écrase comme jamais et il donne l'impression, pour la première fois peut-être, de ne pas en savoir tant que ça. Si cela s'avérait, ce serait on ne peut plus décevant... Une des scènes marquantes de l'épisode, c'est lorsque l'on se retrouve à bord du monstre de fumée noire. C'est comme un rêve de téléspectateur qui se réalise. On est dans sa peau, si je puis dire, et cette sensation de puissance destructice est étrangement agréable. Puis il redevient Locke et la magie s'estompe. Très fort quoi qu'il en soit. Une question subsiste sur le monstre et je crains que l'on n'obtienne jamais de réponses pour le coup : pourquoi ce son sourd et métallique qui l'accompagne ? Il n'a pourtant rien de mécanique a priori. Est-ce juste un simple choix artistique pour lui donner de l'ampleur ? Pendant un moment, une idée m'a traversé l'esprit mais je n'y crois pas tellement : ce son ne renvoit-il pas à celui des chaînes ? Les mêmes qu'auraient traîné les esclaves du Black Rock ? Le Monstre serait-il alors apparu à partir de ce moment seulement et pas avant ?

   Ilana n'est pas le personnage le plus intéressant du moment mais le fait qu'elle en sache tant lui confére une certaine aura. Par exemple, comment peut-elle savoir que l'Ennemi est maintenant coincé dans le corps de Locke ? Et pouquoi ramasse-t-elle les cendres de Jacob ? D'ailleurs, vous avez remarqué que ses cendres sont blanches, au contraires de celles qui repoussent l'Ennemi et qui sont noires ? Le noir et le blanc reviennent constament dans cet épisode d'ailleurs. Un symbole simple du Bien et du Mal qui tend à confirmer que Jacob serait bien le bon et l'Ennemi bien le mauvais. Peut-être ne faut-il pas attendre de retournement de situation de ce coté-là finalement... Pour rester sur l'Ennemi, j'ai trouvé ça assez incroyable et innatendu qu'il soit lui aussi victime de visions. Ce petit enfant blond que Sawyer et lui croisent dans la jungle ne peut qu'être Jacob, ou à la limite Aaron. J'ai l'impression qu'en fait, ce n'est qu'à partir du moment où ils perdent  leur corps originel que l'Ennemi et Jacob peuvent se transformer en gens morts. Peut-être Jacob a-t-il réussi à un moment donné à tuer le corps de son Ennemi, l'obligeant du coup à errer sur l'île sous forme de fumée noire ou de personnes mortes ? Et c'est de ça qu'il est prisonnier. C'est ce qui l'a toujours empêché de retourner à la Maison, où qu'elle soit. En tuant ou plutôt en faisant tuer le corps originel de Jacob, il l'aurait ainsi condamner à subir le même sort que lui et de combattre à armes égales. Ca ne m'étonnerait pas tellement qu'une grosse fumée blanche n'arrive en trombe un de ces quatre ! Mais j'y pense, je dis une bêtise : selon les règles du "jeu", Jacob et l'Ennemi ne peuvent pas/ne doivent pas se tuer mutuellement. Donc Jacob a dû passer par un intermédiaire pour faire le sale boulot comme l'a fait l'Ennemi avec Ben. Soit dit en passant, Ben et Widmore nous ont fait comprendre il y a quelques temps qu'ils ne pouvaient pas se tuer non plus. Je n'arrive toujours pas à comprendre ce parallèle mais il est bien là. Pour finir là-dessus, je pense que la Maison dont parle l'Ennemi, c'est en fait la réalité alternative/le flash-maybe. Son Monde à lui donc. On en revient à ma théorie de départ. "You Know The Rules. You Can't Kill Him".   

   Il serait peut-être temps que j'évoque les nombres maudits qui ont fait leur grand retour dans cet épisode alors que j'en avais fais le deuil depuis ce jeu sur internet il y a quelques années révélant qu'ils correspondaient en fait à "l'équation de Valenzetti". Celle-ci étant censée prédire la date de l'extinction de l'humanité. Je voyais mal comment les scénaristes allaient pouvoir expliquer ça à l'écran et mais les choses semblent plus claires maintenant : c'est tout le propos de la série, voilà tout ! On nous révéle donc dans une scène hyper intense et hyper excitante, grotte avec vue sur la mer à la clé, que chaque nombre maudit correspond à un rescapé. C'est Jacob qui les a écrit lui-même sur le plafond de cet endroit mystérieux, comme un mathématicien fou. On ne sait pas combien de noms exactement ce plafond contient mais il y en a vraiment beaucoup et ça va au moins jusqu'à 761 (nombre qui correspond à Faraday). Visiblement, tous les gens qui sont arrivés sur l'île, au moins depuis le Black Rock, sont inscrits là-dessus. On notera d'ailleurs beaucoup de nombres à consonnance hispaniques qui correspondent sans doute aux esclaves. Je n'ai pas repéré d'Alpert mais il y en a tellement. Il est forcément là ! Beaucoup de noms sont rayés mais ceux qui ne le sont pas sont les chiffres maudits : #4. Locke (L'Ennemi le raye) / #8. Reyes / #15. Ford (Sawyer) / #16 Jarrah / #23. Shephard / #42. Kwon. Vous aurez remarqué que cette short-list ne contient pas Kate. Pourquoi ? Mystère. En vrac, on trouve aussi Littleton (Claire), Pace (Charlie), Goodspeed (Horace), Burke (Juliet), Chang (Pierre)... Tout le monde quoi. Si l'on en croit l'Ennemi, ces 6 noms correspondent aux six candidats qu'il reste de la liste de Jacob pour obtenir le poste de successeur ! Ben, Widmore et Richard ont-ils été des candidats sérieux finalement recalés ? J'ai bien l'impression. Et pourquoi pas Kate encore une fois ? Parce qu'elle est vilaine ? Niveau montage, j'ai trouvé ça très lourd de nous repasser les moments où Jacob touchait les naufragés dans leur passé. J'imagine que c'était simplement pour que tout soit bien clair, surtout pour les téléspectateurs peu assidus. Bref, tout cela explique aisément pourquoi Jacob avait absolument besoin que les Six reviennent sur l'île ou y restent. Y'a quand même un truc qui me préoccupe : c'est maintenant évident que le dernier de la liste, le successeur, sera Jack. Cela permettra l'affrontement final Locke/Jack, comme je le disais dans la review du Season Premiere. Si Lost commence à devenir prévisible, ça craint.    

vlcsnap_63998 vlcsnap_74386


// Bilan // Ce n'est pas nouveau mais je reste extrêmement impressionné par le fait qu'un épisode de 42 minutes de Lost puisse soulever autant de questionnement et susciter autant de passion chez les fans que nous sommes, que je suis, que vous êtes peut-être... Si vous avez lu mon pavé, j'ai tendance à penser que oui, vous l'êtes. Cette saison 6 poursuit sur sa très belle lancée avec un épisode majeur qui en révèle plus que jamais sur la mythologie de la série.   

44069764

14 novembre 2009

[Sons Of Anarchy] Charlie Hunnam au micro !

charliepromosoa2

   Après mon interview de Katey Sagal pour AlloCiné Séries publiée il y a quelques semaines (et que vous pouvez toujours visionner ICI), voici celle de Charlie Hunnam, alias Jax, le héros de Sons Of Anarchy. Un garçon sympathique, simple, charmant et champion du monde du "You Know" !

Posté par LullabyBoy à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2009

[Sons Of Anarchy] Katey Sagal au micro !

sonsof

Ce soir, Sons Of Anarchy commence (enfin) sur M6 ! Très honnêtement, je ne suis pas un grand fan de la série. L'univers des motards ne me parle pas du tout mais la série est de qualité et je vous conseille quand même de la tenter si ce n'est pas déjà fait. Vous pouvez lire ma critique du pilote (qui date de Septembre 2008) ICI. Avec du recul, je la trouve un peu trop clichée, mais bon...

J'ai eu la chance d'interviewer Katey Sagal pour AlloCiné, je vous propose d'en découvrir la vidéo ! Une rencontre dont je me souviendrai longtemps, cette femme est impressionnante et vraiment sympathique.

Plus d'infos sur cette série

Posté par LullabyBoy à 15:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,