05 juillet 2012

Longmire [Pilot]

20103680

Pilot // 4 150 000 tlsp.

44030376_bis

 

What About ?

Walt Longmire, le charismatique et dévoué shérif du comté d'Absaroka dans le Wyoming, est veuf depuis une année. Accablé par le chagrin, il a laissé son équipe se débrouiller sans lui durant plusieurs mois. Avec l’aide de sa nouvelle adjointe, Vic, il trouve la force d’aller de l’avant, reprenant goût à son travail et reconstruisant sa vie, pas à pas. Il est même prêt à se représenter pour un nouveau mandat face à Branch Connally, un jeune adjoint très ambitieux mais sans grande expérience. Heureusement, Longmire peut compter sur le soutien indéfectible de son vieil ami, un indien répondant au nom d’Henry.

Who's Who ?

Drama créé et adapté par Hunt Baldwin et John Coveny (Trust Me, The Closer) d'après l'oeuvre de Craig Jonhson. Avec Robert Taylor (Matrix, Vertical Limit), Katee Sackhoff (Battlestar Galactica, 24), Bailey Chase (Damages, Saving Grace), Lou Diamond Phillips (Stargate Universe, La Bamba, A l'épreuve du feu), Cassidy Freeman (Smallville, The Vampire Diaries)...

So What ?

   A l'heure actuelle, la chaîne câblée américaine A&E n'a pas d'identité bien définie en matière de série, si ce n'est qu'elle a tendance à donner la parole à des héros et non des héroïnes : The Glades est un jolie réussite en terme d'audience, une version légère et plus artisanale des Experts: Miami, sympathique donc mais encore et toujours policière; Breakout Kings, assez fun et maline, n'aura pas duré plus de deux saisons, ce qui n'est pas si mal pour une série à la base rejetée par la FOX après un pilote qui avait pourtant beaucoup plu aux panels test; The Cleaner et The Beast étaient absolument infâmes et le public s'en est visiblement rendu compte; et puis il y a eu la mini-série Bag Of Bones adaptée de Stephen King, passée inaperçue l'année dernière. En attendant Bates Motel, l'ambitieux projet de Carlton Cuse (Lost) sur la jeunesse du célèbre serial killer de Psychose, A&E a lancé cet été et avec un certain succès Longmire Visuellement, c'est aussi soigné que du AMC, les décors du Wyoming aidant grandement. Dans le fond, en revanche...

   Sous ses faux airs de western moderne, Longmire est malheureusement une série policière, elle aussi. Mais pas comme les autres, et pas seulement. Le rythme est beaucoup plus lent que dans un cop show classique, le meurtre (celui du pilote en tout cas) est présenté avec simplicité et ne résulte pas d'une complexe affaire de moeurs pleine de rebondissements improbables. L'enquête se déroule "à l'ancienne", sans faire appel à la technologie d'aujourd'hui -le héros n'a même pas de téléphone portable pour tout dire- dans une ambiance "cool". Le duo formé par Walt Longmire et sa partenaire Victoria Moretti est assez conventionnel mais il n'est pas parisité par une éventuelle attirance. On pourrait même dire qu'ils fonctionnent plus comme un père et sa fille. En espérant que ça dure. Victoria ne manque pas d'humour et insuffle une énergie nécessaire, de même qu'une certaine forme de modernité. Je la revois encore être obligée de faire fondre de la neige à l'aide d'un sèche-cheveux. On fait avec les moyens du bord, là-bas au coeur de la campagne américaine. Ce premier épisode prend le temps de présenter son personnage principal, qui n'est pas facile à aimer au premier abord parce qu'il n'est pas particulièrement expressif, ni bavard. Il n'a pas tellement l'air d'aimer les autres non plus, voire le genre humain dans son ensemble, et la plupart des rapports qu'il entretient sont conflictuels, que ce soit avec sa fille ou avec ses collègues au sein de la police de sa petite bourgade, laissant supposer des querelles intestines et des jeux de pouvoir auxquels il n'a certainement pas envie de s'adonner mais qui seront au centre des préoccupations de la saison, apportant des éléments feuilletonnants à développer au-delà des investigations individuelles. La mort de sa femme l'a profondément meurtri, ce qui est explicité avec beaucoup de pudeur au cours d'une très belle scène où il doit annoncer lui-même la mort de la victime de l'épisode à l'un de ses proches. C'est à partir de ce moment-là que l'on commence à ressentir une véritable empathie à son égard et que l'on se dit que passer quelques temps à ses cotés ne nous ferait sans doute pas de mal. Sans être impressionnante, la distribution est convaincante.

   Avec ses grands espaces et son héros réel, détruit mais solide, Longmire offre une alternative profondément simple et humaine au paysage saturé des séries policières actuelles. Elle manque peut-être un peu d'ambition, mais elle intrigue et touche.

How ? 

 


05 mars 2009

Nip/Tuck [5x 22]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Giselle Blaylock & Legend Chandler (Season Finale) // 2 39o oo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_241552

   Quel dommage ! La saison 5 de Nip/Tuck avait mal commencé avec des épisodes ennuyeux et des intrigues sans grand intérêt mais à partir de l'arrivée du personnage de Colleen, tout était redevenu excellent, bien guilty et bien pleasure. La grève des scénaristes a eu un effet positif sur la série puisque depuis son retour, elle est redevenue ce qu'elle était en saison 1 et 2. C'est-à-dire une série qui traite avec profondeur toute la superficialité de ce bas-monde, tout en offrant du trash à chaque épisode. Ce season finale est extrêmement décevant à bien des égards. Déjà, il est chiant à mourir et ce n'est pas dans les habitudes de la série. Même quand c'est mauvais ou passable, ce n'est pas chiant. Mais en plus, tout ce qui s'est construit finement depuis 8 épisodes est réduit à néant.

   A commencer par le cancer de Christian. Dans les dernières secondes de l'épisode, il apprend que le laboratoire d'analyses a mélangé les prélèvements de sang. Le truc déjà pas très crédible. Christian n'est plus mourant. Il va guérir de son cancer ! Dans un sens, ça ne m'étonne pas vraiment. Il reste encore 19 épisodes et je voyais mal les scénaristes brôder sur le cancer de Christian pendant tant de temps, jusqu'à ce qu'il meurt enfin. Mais quand même ... C'est se foutre de notre gueule. Et je ne vois pas en quoi ce cliff' peut donner envie de revenir, même si je serai bien évidemment présent. Ce serait idiot de laisser tomber maintenant. On amorce les intrigues du début de la saison prochaine, à savoir le retour en force de Kimber. Maintenant qu'elle s'est faite jeter par son mec qui préfére fricoter avec Eden (On ne l'a pas vu longtemps mais ces insultes qu'elle balance à Kimber valaient de l'or !), elle se souvient de l'existence de Christian et se dit même que peut-être elle l'aime encore. A coté de ça, cet idiot de Matt tente de la récupérer. Elle ne lui en a pas fait assez baver ? Il est maso comme sa mère tiens ! En parlant de Julia, ça aurait été bien qu'elle soit présente pour le mariage, même un cameo de deux secondes. Je me demande à quel moment elle va revenir. Le plus tard possible, ce serait bien. Et la tuer ne serait pas de refus. Cette pauvre Liz va bien trinquer, je le sens. Maitenant que Christian n'est plus mourant, il ne va pas rester avec elle. C'est sûr. Peut-être un temps pour faire bonne figure mais c'est tout. Je la vois bien se suicider, tiens.

   Sean récupère la partie la plus ennuyeuse de l'épisode, comme souvent. Teddy Rowe dévoile enfin son vrai visage et devinez quoi ? C'est une psychopathe en puissance ! Mais quelle originalité ! Sean n'en a jamais croisé ! L'image  qui est véhiculée de la femme dans cette série est absolument atroce quand on y pense. Soit elles sont nymphomanes, soit elles sont folles, soit elles sont névrosées, soit elles cumulent ! Voilà. Donc Teddy est accro aux anesthésiants et tue un bonhomme avec qui elle baise. Ca ressemble fortement à l'intrigue avec Colleen, non ? Pour le coup, c'est plutôt Sean l'amoureux transis mais bon, je ne vois pas l'intérêt de tout ça. Concernant le cas médical du jour, il était fort original. Un couple de faux vampires. C'est très à la mode. Ca permet d'évoquer l'immortalité et ça donne envie à Christian de se faire chryogéniser, l'occasion d'une scène surréaliste tordante. Dans le genre surréaliste, son mariage avec Lie était pas mal non plus. La pauvre. J'avais l'impression que tout le monde se foutait de sa gueule dans l'église quand elle est arrivée avec sa robe blanche. Tellement pas crédible ce mariage ...

vlcsnap_237160


// Bilan // Le pire season finale de Nip/Tuck ? Oui, vraiment. Il ne reste maintenant plus q'une saison (divisée en deux a priori : une première partie pour 2010, une autre pour 2011 - pas sûr que ce soit une bonne idée de faire traîner les choses comme ça ...-) et j'espère qu'elle sera à la hauteur des deux premières saisons, histoire de terminer la série en beauté. Et dans Nip/Tuck, ce serait un comble de ne pas terminer en beauté, non ?

01 mars 2009

Nip/Tuck [5x 21]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Allegra Caldarello // 2 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_367273

   Strangers in the night tintintintin (...) La chanson de Frank Sinatra résonne encore dans ma tête, tant elle était présente dans cet épisode. D'ailleurs, je ne l'ai pas vraiment trouvé bien utilisée. Habituellement, il y a un véritable lien entre les paroles des chansons et les intrigues mais là, ça servait à la limite à rendre encore plus décalée le cas Logan Taper. Richard Burgi (The Sentinel, Desperate Housewives ...) joue les guests et nous présente une perversité que je ne connaissais par encore : l'amour physique avec des objets. Je ne comprenais pas au début où on voulait en venir avec cette passion du personnage pour les meubles, la décoration, le design, tout ça. J'étais loin d'imaginer que son kiff, c'était de faire l'amour avec des canapés, ou des tables d'opération, entre autres. Evidemment, c'était très drôle. Mais c'était effrayant aussi. Ce moment où il écarte le canapé comme il écarterait les cuisses d'une femme ... c'est vraiment perturbant. Et je le redis : quand on croit que Nip/Tuck nous a fait tout fait dans le trash, ils trouvent toujours autre chose ! C'est bluffant. Je suis quand même un peu déçu que le Dr Taper se réduise à ça. Je pensais sincérement qu'il était parti pour remplacer Christian. C'est le même type d'homme en plus. Je doute qu'on le revoit après ça. Toujours pas de nouvelles de Raj sinon, j'ai bien l'impression que son histoire en restera là. C'est bien dommage.

   Liz gagne encore en profondeur dans cet épisode où on l'on découvre que c'est sa mère (Lilian Hurst, qui est aussi la mère de Hurley dans LOST) qui est responsable de son mal-être, de ses complexes. Elle passait son temps à la rabaisser quand elle était plus jeune et ça n'a pas vraiment changé. Le petit discours que Liz prononce à sa mère était très fort mais il y a quand même quelque chose qu'il faut reconnaître : sa mère n'a pas complétement tort quand elle dit que tout prend son sens lorsqu'elle apprend que Christian a un cancer. Ben oui, sans son cancer, Liz et Christian n'auraient jamais été ensemble, il n'aurait jamais posé les yeux sur elle autrement que professionnellement ou amicalement. En définitif, n'est-ce pas mieux ainsi ? Liz va forcément beaucoup souffrir quand Christian sera parti mais aurait-elle vécu toutes ces choses dont elle rêvait (le mariage, la belle robe) sans lui ? Un autre qui va beaucoup souffrir quand Christian sera parti, c'est Sean. Il a dû mal à accepter que Christian puisse mourir et l'idée de lui trouver un remplaçant lui est insoutenable. La dernière scène, celle où il regarde la vidéo de Christian, Julia et lui quand ils étaient jeunes (et que l'on nous a déjà montré mille fois), m'a laissé un goût amer. Teddy s'approche de lui et lui dit qu'elle, elle sera là pour lui quoiqu'il arrive. Ca sort de nulle part ! C'est faux ! Elle ne sera pas là pour lui, comme elle a bien failli ne plus être là pour lui à l'épisode précédent, et comme elle ne sera certainement plus là pour lui dès le prochain épisode, qui est le season finale. J'aime bien ce personnage mais en voilà une qui va encore faire bien souffrir ce pauvre Sean ... Le cas médical du jour m'a un peu ennuyé et pas vraiment ému. Il me semble pourtant que c'était le but, en plus de faire un parallèle avec Christian et Liz. D'ailleurs, je ne me souvenais plus du tout de cette patiente de la saison 2, surnommée "Pussy Lips".

vlcsnap_356412


// Bilan // Un épisode plutôt intéressant et franchement déprimant mais un peu ennuyeux par moment.

19 février 2009

Nip/Tuck [5x 2o]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Budi Sabri // 2 4oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_194242

   Cette 5ème saison de Nip/Tuck est une belle réussite dans l'ensemble. Encore un très bon épisode. C'est qu'on s'y habituerait presque ! J'aime énormément le personnage de Katee Sackhoff, Teddy Rowe. Elle est exactement ce dont Sean avait besoin. Elle le bouscule, elle le pousse dans ses derniers retranchements, elle lui fait vivre des tas de nouvelles sensations ... Bref, c'est tout l'inverse de cette satanée Julia ! On découvre donc un Sean plus détendu donc plus intéressant. On ne le fait pas changer du tout au tout non plus, heureusement, et il n'est pas toujours à l'aise dans les situations où Teddy l'entraîne. Mais il se laisse prendre au jeu, comme pendant cette scène dans un restaurant où l'on mange dans le noir -c'est très hype- et où il est venu sans sous-vêtements, histoire de repousser les limites et s'adonner à des plaisirs particuliers dans un contexte tout à fait original ! Il part même dans le désert avec sa belle pour tester des "drogues" Indiennes qui vont le mettre dans un sale état. C'est l'occasion de nous offrir quelques scènes surréalistes, dont une qui faisait furieusement penser à Power Rangers, dans le style ! Plus classique, la baise infernale dans une maison à vendre. C'est une valeur sûre !

   A coté de cette intrigue amusante, on garde le ton plutôt sérieux de cette deuxième partie de saison à travers le retour du cancer de Christian. Bon, tout a été tellement vite ces derniers temps qu'on ne savait pas vraiment qu'il était parti mais le voilà déjà revenu ! Et il prend des proportions extrêmement graves puisque d'après son cancérologue, Christian n'a plus que 6 mois à 1 an à vivre. Je vois difficilement comment on pourrait venir dans 4 ou 5 épisodes nous dire que finalement ce cancer n'est pas si grave, que tout va bien se passer. J'imagine donc que la série se terminera sur la mort de Christian après son long combat contre le cancer ... Enfin, "combat", c'est vite dit. Il a d'ores et déjà décidé de mordre la vie à pleine dents et il est hors de question qu'il passe ses derniers instants à l'hôpital. Il part donc dans l'idée de ne pas se soigner, après avoir imaginé se suicider. Ca colle avec le personnage et je crois que pour une fois, il a la bonne réaction. Impliquer Liz dans tout ça n'était pas la meilleure idée qui soit mais dans un sens, je peux aisément le comprendre. Ca peut paraître égoïste mais en même temps, il n'a plus que 6 mois à vivre quoi. Ca donne le droit d'être égoïste, non ? Liz céde un peu trop vite à mon goût et passe une fois de plus pour une idiote. A partir du moment où elle sait la vérité en revanche, on comprend sa décision de dire "Oui" à Christian à sa demande en mariage. Je n'aime pas cette idée car j'ai toujours beaucoup de mal à croire à ce couple mais c'est très beau à la fois alors ... Ils ont ma bénédiction ! Puis je suis bien content de retrouver Liz.

   Le cas médical du jour est impressionnant : un homme vit depuis des années avec des verrues partout sur le corps. Elles grossissent, grossissent, grossissent et ça donne des espéces d'excroissances partout. C'est dégoûtant mais ça existe ! Je ne sais pas si cette phobie porte un nom mais j'ai horreur de tout ce qui peut avoir rapport à une déformation de la peau. Par exemple, je ne supporte pas de voir des images de baleines car elles ont souvent du corail qui leur pousse sur le corps. Ca me terrifie. Ca me fait penser aussi à cet épisode de Nip/Tuck où l'oreille de remplacement de Dawn Budge poussait sur le dos d'une souris. Ben ça aussi, ça me révulse. Tout ça pour dire que le cas de Budi Sabri était bien horrible dans son genre. Mais c'était émouvant aussi. La solitude de cet homme faisait écho à celle de Christian.

vlcsnap_201761

   


// Bilan // On sent que la fin de la saison approche, les choses s'accélérent. Contrairement à pas mal d'épisodes qui sont réussis mais qui sonnent un peu creux, celui-ci était réussi ET était assez profond.

11 février 2009

Nip/Tuck [5x 19]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Manny Skerritt // 2 33o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_93758

   Ce que j'adore avec Nip/Tuck, c'est que l'imagination des scénaristes est sans borne au niveau des cas médicaux. Quand on croit qu'ils ont tout fait, qu'ils ont traité les histoires les plus trash et sordides qui soient, ils trouvent le moyen de faire pire que la fois précédente ! Y'a-t-il une seule autre série qui ose à ce point ? Non ! C'est pour ça que dans quelques mois, Nip/Tuck va grandement manquer au paysage audiovisuel américain. Et ce n'est pas Californication qui prendra la relève ... Le cas médical du jour est juste énorme, juste inimaginable : un addict de l'auto-fellation (coucou aux visiteurs qui sont arrivés sur le blog en tapant ce mot-clé dans Google : on ne vous jugera pas !) demande à McNamara et Troy de réduire la taille de son pénis -"a Tyrannosaurus prick"- afin de ne plus pouvoir s'auto-sucer (re-coucou) et ainsi mener une vie normale, tant professionnellement que sexuellement. Monsieur est très souple et nous le prouve dès l'intro hilarante de l'épisode. Entre autres joyeusetés, Sean, Linda et la remplaçante de Liz, Teddy Rowe, se prennent en photo tout sourire à coté de l'engin infernal lorsque le patient est endormi sur la table d'opération. Du grand n'importe quoi jouissif en somme ! Et Linda -que l'on entend jamais parler habituellement- nous sort : "Namaste home at night, and play with that thing ? Oh yeah !". J'en ris encore, c'est dire !

   Puisque Julia est bel et bien partie, au grand soulagement de tous, il faut trouver une remplaçante temporaire dans le coeur de Sean. Ce sera la nouvelle anesthésiste, Teddy Rowe, interprétée par celle que les fans de Battlestar Galactica connaissent bien : Katee Sackhoff, alias Starbuck. Elle garde ici son coté masculin -tatouage et Harley Davidson- mais avec de beaux cheveux lisses et soyeux, des attitudes de pétasse provocante et un regard gourmand, très gourmand ! Bref, il n'en faut pas plus pour Sean pour tomber dans le panneau. Ca va l'occuper 5 minutes puis Teddy va partir et il va être malheureux. On connaît la chanson mais on ne s'en lasse pas vraiment, bizarrement. C'est-à-dire que le simple fait que Julia ne soit en rien impliquée dans cette intrigue suffit à remplir de bonheur. Ce qui me fait dire que Teddy ne va pas rester longtemps, ce n'est pas seulement parce que l'actrice sera peut-être l'héroïne d'une nouvelle série policière de NBC en préparation, Lost & Found, c'est aussi parce que je vois mal Liz ne pas revenir et parce que ses rapports avec Christian sont déjà tendus. Et même s'il la saute -ce qui ne serait pas étonnant- ça ne changera rien.

   Le cas Raj a été passé sous silence -vraiment dommage- pour se concentrer sur celui de Kimber. Elle s'est mise dans la tête de faire entrer la petite Jenna, 18 mois, dans une agence de modèles enfants. Mais pour cela, il faut lui gonfler les lèvres. Elles sont trop minces et ce n'est pas ce qui plaît sur le marché publicitaire. Ca paraît assez surréaliste mais je crois qu'au contraire, c'est devenu une réalité à Los Angeles. Bientôt on liposucera les bébés avant leur naissance ! Si Christian est furieusement contre à la base, il finira par céder et ça ne nous étonne guère. Typique ! Tout cela n'a pas grand intérêt, si ce n'est celui de pointer du doigt une pratique barbare et justifier la présence de Kelly Carlson dans le casting régulier de la série. C'est déjà pas si mal. Pour finir, Aiden Stone, l'acolyte de Sean dans Hearts'n'Scalpel, a fait son retour. Il veut transformer l'histoire de Sean et Colleen en un téléfilm, en arrangeant la réalité des faits à sa sauce, forcément. Ca donne des scènes plutôt drôles avec en prime une apparition de Morgan Fairchild dans le rôle de Colleen !

vlcsnap_88466

J'ai beau essayé, je n'y arrive pas aussi bien que lui !


// Bilan // Nip/Tuck arrive encore à nous étonner avec des histoires toujours plus farfelues les unes que les autres ! C'est un pur plaisir coupable et tant pis si le tout est bancal quand on y regarde de plus près. 

         

30 décembre 2008

Battlestar Galactica [1x o1]

Thirty Three

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_169521

   Je ne commenterai pas un par un chaque épisode de Battlestar Galactica, ce serait trop fastidieux, mais je tenais à commenter ce premier vrai épisode qui prend la suite de la mini-série. Autant le dire clairement tout de suite, je ne suis pas encore totalement convaincu par la série. Je suppose qu'il faut un peu de temps avant de rentrer dans cet univers, d'autant que je ne suis pas un habitué de la SF. J'ai par exemple encore beaucoup de mal à ressentir une quelconque compassion pour tous ces personnages. Je ne les trouve pas encore spécialement attachants, hormis quelques cas bien à part. Il se dégage de la plupart d'entre eux une grande foideur, une impassibilité. Que ce soit le commandant, la présidente ou quelques autres. Je les connais encore assez mal et je suis sûr qu'avec le temps, je vais m'attacher à eux. J'espère que ça ne prendra pas trop de temps. En revanche, les jeunes de l'aventure m'intéressent davantage. Si je trouve toujours Starbuck très clichée, j'ai envie d'en savoir plus sur elle. Et puis j'apprécie Lee et sa relation avec elle. Je suis sûr que ce jeune homme est plein de ressources. Evidemment, Boomer est un personnage extrêmement intrigant puisque l'on sait que c'est un Cylon. D'ailleurs, Starbuck blague là-dessus sans savoir qu'elle a vu juste ! Boomer ne laisse rien paraître sur qui elle est vraiment. Normal, me direz-vous. C'est assez bluffant. On a encore du mal à y croire. Le fait qu'elle apparaisse sur Caprica pour venir en aide à **je ne sais plus comment il se prénomme** nous fait nous poser pas mal de questions ! Quel est le plan des Cylon exactement ? Je sens que le pauvre homme ne va pas faire long-feu. Puis on voit mal comment il pourrait rejoindre ses petits-amis maintenant ....

   Gaïus Baltar est encore une énigme pour moi. Pour tout le monde, je crois. Je ne suis pas vraiment fan des apparitions intempestives de Numéro Six dans sa vie. J'ai du mal à m'y faire et, surtout, je ne comprends pas du tout le message qu'elle veut faire passer. Toutes ses conversations avec Gaïus tournent autour de la religion, visiblement les Cylon croient en Dieu. Maintenant que Gaïus s'est repenti, va-t-elle continuer à le hanter ? Et puis ses apparitions sont de quelle nature exactement ? Ca, ça m'intéresse davantage. Est-ce simplement le fruit de l'imagination de Gaïus ou est-ce quelque chose que les Cylon commandent ? C'est quand même grâce à ça que le Galactica a échappé au pire ! Si Numéro Six n'avait pas dévoilé le plan des Cylon au sujet du vaisseau infesté, qui sait ce qui se serait passé ?

vlcsnap_169916


// Bilan // Ce premier épisode est très rythmé, il ne nous donne pas un seul moment de répit et ça, c'est extra. Maintenant, il y a encore beaucoup de choses qui me génent pour réellement accrocher à Battlestar Galactica. Mais tout le mystère qui entoure les personnages ainsi que leurs ennemis, les Cylon, me donne très envie de découvrir la suite !

Posté par LullabyBoy à 18:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,