17 février 2011

Mad Love [Pilot]

19636659

Fireworks (Series Premiere) // 8 74o ooo tlsp.

60059201

What About ?

La vie de quatre New Yorkais, dont deux qui sont en train de tomber amoureux l'un de l'autre et deux autres qui se détestent - du moins pour le moment...

Who's Who ?

Créée par Matt Tarses (Sports Night, Scrubs, Worst Week). Avec Jason Biggs (American Pie), Sarah Chalke (Scrubs), Judy Greer (Arrested Development, Miss/Guided) et Tyler Labine (Reaper, Sons Of Tucson, Invasion).

So What ?

Au premier regard, à n'en pas douter, Mad Love est le parfait compagnon de route pour How I Met Your Mother. On s'attend même à croiser Ted, Barney et les autres au détour d'une rue, on s'étonne presque que la nouvelle bande ne s'arrête pas boire une bière au McLaren's. Je me demande d'ailleurs pourquoi CBS n'a pas lancé la sitcom à la rentrée, elle aurait même pu organiser un petit crossover entre les deux séries puisqu'elles se déroulent exactement dans le même univers, avec une réalisation équivalente (Pamela Fryman, la réalisatrice en chef d'How I Met, est aux commandes et ça se voit). Autant assumer jusqu'au bout le copycat. Le seul problème serait venu de Sarah Chalke, déjà présente dans How I Met dans un autre rôle. Je ne vais pas faire la liste des ressemblances mais elles sont nombreuses et on trouve parmi elles : le personnage de Ben, qui ressemble beaucoup à Ted; pour enfoncer le clou il faut avouer que Josh Radnor et Jason Biggs sont proches physiquement; la narration est similaire, jusqu'au choix de la voix-off; New York, alors que cette histoire aurait très bien pu se passer à San Francisco ou à Chicago, ça n'aurait rien changé, juste donné une (fausse) impression d'originalité...

Mad Love n'offre donc strictement rien de nouveau et se complait à réécrire une histoire que l'on connaît déjà par cœur. Sauf qu'elle n'a pas trouvé sa propre identité, comme How I Met Your Mother avait su le faire en son temps avec sa narration particulière, son goût des petits détails et ses multiples retours en avant et en arrière. La vraie force de Mad Love, c'est son casting. Quatre visages connus des téléspectateurs, deux acteurs et deux actrices qui n'ont plus rien à prouver en matière de comédie. Mon coup de cœur revient sans hésitation à Judy Greer, que j'avais déjà adoré dans ses précédents rôles. Le duo qu'elle forme avec Tyler Labine est très efficace, et fait de l'ombre à l'autre couple, qui est juste charmant. C'est forcément cheesy par moment, mais ça reste à un niveau acceptable. Et puis le narrateur nous répète que ce n'est pas une love story alors... le détail amusant, c'est que le premier pilote, qui n'avait pas totalement convaincu la chaîne, comprenait un casting moins prestigieux. Il y figurait Minka Kelly et Lizzy Caplan, que j'aime beaucoup par ailleurs mais qui ne se sont pas encore fait un nom pour le grand public. Contrairement à pas mal de sitcoms, j'aurais tendance à dire que Mad Love n'a pas beaucoup de potentiel d'évolution mais elle part du bon pied !

Posté par LullabyBoy à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21 mai 2010

How I Met Your Mother [5x 23]

dnes_season4_himym_ted_mini

The Wedding Bride // 7 7oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_201302

   Merde et re-merde ! Cet épisode aurait pu être génial les amis ! Judy Greer en guest ! Je l'adore, elle est géniale dans tout ce qu'elle fait (enfin tout ce qu'elle a fait que j'ai vu). Alors pourquoi lui avoir collé un personnage si fade, si gnan-gnan ? Elle n'avait aucun moyen d'user de ses mimiques habituelles et de son sens comique inné. Très décevant. On n'a même pas eu le plaisir de se demander pendant deux secondes "Et si c'était la 'mother'" ? C'était évident que non. Aucun charisme. Et sans doute pas assez jolie. Ben oui, la 'mother' sera forcément une bombe... Ce serait marrant de prendre le contrepied de ce que tout le monde attend d'ailleurs mais faut pas rêver ! Bref, grosse déception pour Judy Greer, d'autant que la dernière scène laisse clairement entendre qu'on ne la reverra plus. Donc pas le moyen de se rattraper. Donc c'est vraiment moche. Donc "que" deux étoiles malgré plein de bonnes idées. En elle-même, en effet, l'idée du film dans la série est bonne. On ne croit pas une seule seconde que ça puisse être un film. Ca ressemble vaguement à du AB Productions, et on nous sort en plus que ça cartonne ! Soit. Pas très grave. Mais ça amène un discours intéressant à la fois sur Ted, qui ne paraît tout à coup plus si pathétique que ça comparé à Jed Mosely, et sur la série en elle-même puisque Robin n'hésite pas à qualifier certaines grandes scènes passées entre Ted et Stella de "cheesy". Un peu de second degré de la part des scénaristes est toujours le bienvenue. A part ça, il y avait aussi Jason Lewis (Sex & The City, Brothers & Sisters) en guest et c'était agréable de le voir jouer mal un mec qui joue mal. Vous voyez ce que je veux dire ? C'était une belle mise en abîme quoi.

   Peu de Barney dans cet épisode mais que du bon (Neil Patrick Harris n'était-il pas en train de tourner son épisode de Glee au même moment ?) ! J'ai particulièrement apprécié sa petite pique envers lui-même, sous forme de prise de conscience : "How do you guys still hang out with me ?". Mais le meilleur était évidemment ses "kiss fuck" lancés en plein salle de cinéma. Toujours fan quand la série tente l'irrévérencieux. Sinon, l'intrigue B était légère de chez légère. Elle a dû prendre deux scènes en tout et pour tout mais comme elle partait très mal, c'est pas plus mal de l'avoir abandonnée en cours de route. Une sombre histoire de Marshall "trop gentil"... Le genre de truc qui ne passe pas quand on pratique les personnages depuis cinq ans. Ca sort de nulle part et ce n'est même pas drôle. 

vlcsnap_202825


// Bilan // Si Judy Greer avait été utilisée correctement, cet épisode aurait été un des meilleurs de la saison 5. Désolé mais fallait pas déconner sur ça...