29 avril 2013

The Vampire Diaries [4x 20]

80086626_o

The Originals (Backdoor Pilot) // 2 240 000 tlsp.

 61039229_bis


 vlcsnap_2013_04_28_23h42m13s206 vlcsnap_2013_04_28_23h42m00s72

    On ne va pas se raconter des histoires : il n'était pas formidable ce backdoor pilot de The Originals. Il était exactement dans le même esprit que les derniers épisodes de The Vampire Diaries que Julie Plec et son équipe nous ont servis : il manquait de rythme, de surprise, d'humour et d'émotion. Tout ce qui fait un bon épisode en somme. Si bien qu'au bout du compte, je me demande si cette série mérite d'exister. Elle n'a pas un aussi gros potentiel que prévu. Non seulement elle risque de ne pas être réussie, mais en plus elle va très certainement appauvrir l'originale. La CW a peut-être plus à y perdre qu'à y gagner. Elle va pêcher par gourmandise, je le sens. De toute façon, elle est désormais officiellement commandée. Il faudra faire avec... ou sans. Je n'ai pas encore décidé si j'allais la suivre ou non à la rentrée. Et vous ? Je crois qu'en fait, ce spin-off intervient un an trop tard. Il aurait fallu le lancer à la fin de la saison 3, quand Klaus était un personnage encore puissant, impressionnant, et que Mystic Falls n'était pas tout à fait devenu un champ de ruines. 

   Histoire de justifier le salaire des acteurs principaux et de ne pas trop perturber le public, Elena, Damon et Stefan apparaissent en début et en fin d'épisode (contairement à Caroline, qui avait encore un problème de téléphone, son principal problème dans la vie). Un procédé factice, qui n'apporte absolument rien. Le cliffhanger avec Silas de l'épisode précédent suffisait. Il aurait fallu nous laisser là-dessus. En revanche, l'apparition de Katherine est la bienvenue. Malheureusement, ses adieux avec Elijah ont été baclés. C'est dommage, les auteurs avaient réussi à créer un lien intéressant entre ces deux-là. Nina Dobrev trouvera peut-être le temps de passer par The Originals l'année prochaine... Rebekah, quant à elle, a refusé de suivre ses frères à la Nouvelle Orléans, et on la comprend aisément, mais du coup, que va-t-il advenir du personnage ? Va-t-elle rester à Mystic Falls ou va-t-elle être amenée de force dans le royaume de Klaus ? Claire Holt va-t-elle naviguer quelques temps entre les deux shows, sans être régulière ni dans l'un ni dans l'autre ? C'est peut-être la moins mauvaise solution. Ils ont tous les deux besoin d'elle, étant donné que c'est le dernier personnage pour lequel on ressent encore une sincère empathie (et j'exagère à peine). Sur le long terme, nénamoins, il faudra qu'elle choisisse son camp ! 

   Comme de nombreux spin-off (Angel et Private Practice en tête), si The Originals s'annonce plus adulte que son ainée, elle ne jouit en revanche pas d'une ambiance très différente. Je regrette qu'aucun effort particulier n'ait été fait pour distinguer les deux séries. A moins que ce soit un choix parfaitement assumé du network et de la production. Du coup, seuls les décors de la Nouvelle Orléans -ou une partie de l'épisode a bel et bien été tournée- permettent d'apporter un peu de fraîcheur. Je retiens surtout la scène où Klaus verse sa larmichette sur le morceau Terrible Love, face à un peintre de rue et des musiciens locaux, tout droit sortis de Treme. C'est le seul passage où j'ai ressenti un petit quelque chose qui n'était ni de l'ennui ni de l'inquiétude, ni de la suspision. Les balbutiements des sentiments de Klaus à l'égard de cette sympathique Camille m'ont ému. Mais point trop n'en faut. Ca ne s'annonce pas non plus comme la romance du siècle. Il ne faut certainement pas compter sur Klaus/Hayley non plus, un couple créé à la vite dans Vampire Diaries à l'approche du backdoor pilot. Après coup, je trouve que c'est bien joué quand même grâce à LA surprise, l'unique : le bébé hybride que porte la jeune femme ! Ca fait irrémédiablement penser à Twilight, mais ça colle parfaitement aux désirs de Klaus, ceux d'appartir enfin à une vraie famille et ne plus jamais être seul. Et comme il le dit si bien au cours d'une réplique marquante : "Tout roi a besoin d'un héritier". Si ça ne vire pas au Connor/Angel, je suis preneur.

    Sans surprise, les meilleures intéractions sont celles de Klaus avec Ellijah, mais j'espérais quand même que "l'autre frère" sorte davantage de l'ombre à l'occasion de cette introduction au spin-off. Dans la suite, heureusement, ce souci devrait être logiquement réparé. Klaus ne pourra pas faire le show à lui tout seul. Dans le fond, j'ai toujours un peu de mal à voir en quoi leur relation varie de celle de Damon et Stefan, mais l'efficacité est là quand même et c'est le principal. Concernant l'autre duo, moins fraternel, composé de Klaus et son ancien protégé Marcel, je ne suis pas convaincu. Ca avait bien commencé dans les premières scènes, je trouvais même ce monsieur tout à fait charmant, puis il m'a rapidement agacé. Trop de faux sourires. Pas assez de charisme. Il ne fait pas vraiment peur Marcel. On a dû mal à prendre ses menaces au sérieux. Sa petite bande est un peu ridicule, même si celle de Klaus n'a jamais été bien consistante non plus. Juste une masse de visages qui ne se distinguent pas et qui finissent par disparaitre dans l'indifférence. Les enjeux sont un peu trop faibles à mon goût entre les deux protagonistes. Il va falloir complexifier tout ça intelligemment. Sinon, on risque de tourner très vite en rond. Je vous parlerais bien de la partie sorcière, avec notamment les personnages de Sophie et Davina (rien à voir avec les cours d'aérobic), mais comme dans Vampire Diaries c'est la partie la plus faible. Elle ne semble mener nulle part. On regretterait presque Secret Circle...

vlcsnap_2013_04_28_23h43m12s23 vlcsnap_2013_04_28_23h40m49s130


// Bilan // Un backdoor pilot raté que cette incursion sur les terres de Klaus. J'aurais presque préféré un spin-off sur les jeunes années de la famille Michaelson il y a une centaine d'années. Si les "anciens" personnages ne perdent pas en intérêt, les nouveaux ont du mal à montrer du potentiel et toute la future série semble reposer sur des bases fragiles. Je n'ai pas particulièrement enve de repasser par la Nouvelle Orléans à la rentrée...


25 avril 2013

The Vampire Diaries [4x 19]

80086626_o

Pictures Of You // 2 140 000 tlsp.

 61039229_bis


vlcsnap_2013_04_23_18h07m00s87 vlcsnap_2013_04_23_18h07m24s69

   Il est vraiment temps que le backdoor pilot de The Originals soit diffusé ! Cette idée, qui donnera peut-être lieu à une bonne série, aurait sacrément affaibli The Vampire Diaries sur la deuxième partie de la saison 4, alors que la première n'était déjà pas fameuse. Et elle risque d'ailleurs d'affaiblir le show pour de bon par la suite. Mais ça, on en reparlera quand on y sera. Pour le moment, le constat est très simple : les auteurs ont dû freiner toute l'intrigue de Silas un maximum afin de préparer le pilote et tous nos héros n'ont par conséquent fait que répéter encore et encore les mêmes discours et les mêmes erreurs, épisode après épisode. Celui-ci ne déroge pas à la règle et ne fait pas franchement avancer les choses, si ce n'est à la toute fin, lorsque l'on nous promet que le visage du grand méchant va enfin nous être révélé... dans deux semaines. Il s'agit apparemment d'une "bête", mais une vraie, pas un mannequin balafré comme dans l'autre série de la CW diffusée juste après... Et on peut remercier Bonnie pour cette avancée majeure. Contrairement à d'habitude, elle n'aura pas été inutile. On peut même dire qu'elle a tenu Pictures Of You à bout de bras, même si ses quelques scènes avec Jeremy/Silas n'étaient pas aussi émouvantes qu'espéré par les scénaristes parce que 1/ C'est un couple qui ne nous a jamais passionné et 2/ Il est mort depuis un moment maintenant, on a le sentiment qu'elle arrive vraiment après la bataille. Notre deuil à nous -si tant est que l'on en ait entamé un- est achevé depuis longtemps. 

   On ne pouvait compter sur personne d'autre. Certainement pas sur Elena, exécrable en petite peste façon mini-Katherine. C'est peut-être abusé de s'en plaindre sachant que sa version pleurnicheuse ne nous plaisait pas davantage, mais c'est un entre-deux plus subtile qu'il nous faudrait, comme au début de la série, à la bonne époque. Elle était parfois irritante déjà, mais on ne s'en formalisait pas. Aujourd'hui, c'est impossible d'avoir encore de la compassion pour elle et c'est un gros problème puisqu'elle reste l'héroïne de la série, qu'on le veuille ou non. La solidarité retrouvé entre Damon et Stefan est rafraîchissante, mais le fait qu'ils se battent toujours pour cette petite conne ne peut que nous dépasser. Il serait peut-être temps que les auteurs tâchent de leur offrir de nouveaux intérêts amoureux solides, qui viendront nous distraire le temps que ça durera. En saison 5, espérons... Du côté de Caroline, on nage en plein déni. La jeune femme croyait sérieusement pouvoir passer un dernier bal de promo tranquille ? Elle est censée être un peu naïve, mais pas idiote ! Rebekah s'en sort légèrement mieux, mais le discours sur son humanité est invariablement le même et le pacte passé avec Elijah n'y change pas grand chose. Mais merci d'avoir essayé quelque chose pour casser un peu la routine... Concernant les apparitions incessantes de Silas dans les corps d'autres personnages, elles ont été poussées à leur paroxysme, si bien que l'effet s'est usé très rapidement. C'était prévisible et too much

vlcsnap_2013_04_23_18h08m37s39 vlcsnap_2013_04_23_18h08m20s126


// Bilan // The Vampire Diaries ne rentre toujours pas dans le droit chemin, mais dévie encore et encore à l'infini sur le même thème, et nous ennuie sérieusement. Il ne reste plus qu'à espérer que l'après The Originals relancera les enjeux, mais ce n'est loin d'être une certitude. Pendant ce temps-là, le public fuit. 

04 avril 2013

The Vampire Diaries [4x 18]

80086626_o

American Gothic // 2 460 000 tlsp.

 44030376_bis


 vlcsnap_2013_04_03_23h16m04s73 vlcsnap_2013_04_03_23h18m43s129

   Des fois, j'aimerais que Vampire Diaries réveille le True Blood qui sommeille en elle. Lorsque les scènes de Klaus torturé mentalement par Silas duraient trop longtemps, j'imaginais le personnage en train de faire son Jason Stackhouse, de devenir la bitch de Caroline. Il avait fait le moitié du chemin pourtant : il rampait et gémissait à même le sol, à demi-nu. On se marrerait quand même vachement plus si les scénaristes se lâchaient davantage. Pas nécessairement de la manière que je viens de décrire, évidemment exagérée, mais juste un peu. Damon est fun. Katherine est fun -mais on l'a connu sous un meilleur jour- mais les situations dans lesquelles les héros de la série se retrouvent manquent trop souvent de piquant maintenant, de second degré. Bref, je rêve un Vampire Diaries qui n'existe plus ou qui n'a jamais vraiment existé. Autant dire que ça ne sert à rien ! 

   Ce qui est utile, c'est vous dire qu'Elena Vs Katherine, c'est beaucoup moins intéressant quand les deux personnages se ressemblent de plus en plus, même si elles n'ont pas tout à fait les mêmes aspirations. Il fallait de toute façon les confronter à un moment ou à un autre, et ce moment n'a pas été mal choisi. C'est juste que... bah c'était mieux avant, quoi. Ce qui a partiellement sauvé le doppleganger, c'est de l'avoir associé à Elijah, évidemment de retour lui aussi à l'approche de The Originals dont il est censé être l'un des personnages réguliers. Pourquoi il ne l'est jamais devenu dans la série mère ? Mystère. Mais c'est à mon avis une grosse erreur depuis longtemps : Daniel Gillies prouve ici encore qu'il a le charisme nécessaire pour faire face à un Ian Somerhalder ou un Joseph Morgan sans aucun complexe. Et Elijah a toujours su en imposer à chacune de ses furtives apparitions à Mystic Falls. Là, il sert surtout à mettre en avant le fait que les hommes agissent et réagissent tous de la même manière qu'ils soient amoureux d'Elena ou de Katherine. Pendant ce temps-là, le brushing de l'une était plus raplapla que le brushing de l'autre. C'est ainsi que l'on pouvait les différencier. Très en retrait, Stefan n'a pas apporté grand chose, si ce n'est une certaine maturité qui manque à tous les autres personnages. Ca le rend aussi intéressant que chiant. C'est à double tranchant. Sinon, pendant que Rebekah continuait de tourner en rond tout en apportant encore et toujours la touche émotionnelle nécessaire au bon fonctionnement d'un épisode, la relation entre Klaus et Caroline se compliquait en mettant finalement de côté Silas afin de rallonger la sauce.

vlcsnap_2013_04_03_23h17m19s59 vlcsnap_2013_04_03_23h18m23s185


// Bilan // Quand on regarde bien, cet épisode manquait cruellement d'action et de véritables enjeux mais cela ne l'a pas empêché d'être sympathique à suivre. Lorsque l'on se concentre sur les bons personnages, en l'occurence Katherine et Elijah, ça se passe tout de suite mieux. Malheureusement, ce ne sont pas les héros de la série. 

28 mars 2013

The Vampire Diaries [4x 17]

80086626_o

Because The Night // 2 650 000 tlsp.

61039229_bis


vlcsnap_2013_03_26_21h37m24s200 vlcsnap_2013_03_26_21h38m55s87

   Pour la première fois depuis les premiers épisodes de The Vampire Diaries, je me pose sérieusement la question de mon avenir avec elle. Rupture à l'amiable en fin de saison ? Rupture brutale avant même qu'elle ne se termine ? (Non, ça je n'en ai pas la force ni le courage) Ou je lui laisse encore une chance ? Elle va finir par m'avoir à l'usure là... Cette saison 4 est tellement décevante, et chaque semaine un peu plus encore. Because The Night était d'un ennui abyssal à Mystic Falls. J'ai complètement décroché au bout de cinq minutes de séquences avec Bonnie et Silas. Même si je sais que j'ai des problèmes à la base avec les sorcières -sans doute à cause de la nullité de Charmed qui m'a traumatisée à vie- je ne peux pas tout mettre sur ce compte-là. C'était vraiment inintéressant, on est d'accord ? Déjà, le fait que Silas garde l'apparence de Shane me crispe au plus haut point. Je hais ce Shane. Impossible de faire la distinction entre les deux personnages du coup. Pour moi, c'est le même mec sans charisme. Si sur le long terme, Silas doit prendre la place de Klaus -et c'est bel et bien ce qui se met en place à la fin de l'épisode- il va falloir muscler tout ça, et pas que physiquement. En parallèle, la relation entre Klaus et Caroline est en train d'être tuée dans l'oeuf, sans doute parce que Hayley et The Originals attendent tranquillement leur tour qui ne saurait tarder. De toute façon, même s'il y a une vraie alchimie entre ces deux-là, ça ne pouvait pas mener bien loin. Sur quoi va aboutir le dernier sacrifice de Caroline ? 

   A New York -enfin dans une rue commerçante d'Atlanta quoi- on s'amuse un peu plus, mais l'entreprise aussi divertissante soit-elle est un peu vaine. On nous trace à nouveau un parallèle entre le passé de Damon et la situation actuelle d'Elena. Ce n'est pas d'une grande pertinence. En revanche, c'est l'occasion de revoir une deuxième fois cette saison cette chère Lexi, de quoi regretter encore qu'elle soit partie si tôt. En plus, Stefan n'est pas là pour jouer les entremetteurs, on peut donc profiter du duo Lexi/Damon à fond. La chute est un peu rude, mais pas très étonnante. Elena et Rebekah forment aussi un petit duo sympathique de leur côté. Ca parle un peu trop chiffon au début, avec la nouvelle coupe de Nina Dobrev qui l'a fait vachement ressembler à Shiri Appleby je trouve -mais il faut dire que depuis Girls, elle m'obsède- mais ça devient plus intéressant par la suite. Enfin disons qu'on ne s'ennuie pas... Enfin bref. Ca fait passer le temps quoi.

vlcsnap_2013_03_26_21h39m38s255 vlcsnap_2013_03_26_21h41m39s190


// Bilan // Le sursaut de la saison 4 de Vampire Diaries n'était encore pas pour cette semaine. Dire que ça devient inquiétant est un euphémisme. Je suis en train de me détacher progressivement de la série et des personnages... 

21 mars 2013

The Vampire Diaries [4x 16]

80086626_o

Bring It On // 2 410 000 tlsp.

 61039229_bis


vlcsnap_2013_03_20_21h54m53s163 vlcsnap_2013_03_20_21h56m59s148

   Alors, vous préférez Elena la pleureuse ou Elena la rebelle ? Non je demande parce que j'ai personnellement beaucoup de mal à me décider. Dans tous les cas : c'est une chieuse ! Et c'est ce qu'elle cherche à nous démontrer pendant tout cet épisode inexorablement lourd, dans lequel Nina Dobrev n'a pas d'autre choix que de cabotiner encore et encore. Je ne sais pas ce qui était le plus ridicule : ses sorties de douche moites et volupteuses ? Ses attitudes de cheerleadeuse pourrie gâtée qui s'amuse à faire tomber sa camarade (parce que LOL) ou à racketter une autre (pour un ruban !) ? Vraiment, ça m'ennuie beaucoup tout ça parce que, dans le fond, j'ai envie de la plaindre Elena, j'ai envie de ressentir un peu plus que de la pitié pour elle... Mais elle rend cela impossible dans ce contexte. Combien de temps va durer sa crise ? Impossible à dire. Qu'elle fasse n'importe quoi ne me dérange pas du tout, mais qu'elle le fasse intelligemment au moins ! C'est tout ce que je demande. Pendant ce temps, Caroline et Stefan hallucinent et encaissent. Le frère Salvatore est d'ailleurs tellement obnubilé par son ex qu'il met tout un épisode à faire le rapprochement entre les poches de sang volées à l'hôpital et Silas ! Nous, il nous a fallu quoi ? Une demi-seconde ? Quant à la vampirette blonde, elle a droit à une scène "émouvante" posée un peu n'importe où pour expliquer l'énième absence prolongée de Tyler, qui ne reviendra que quand... bah quand The Originals sera lancé et éloignera Klaus pour un long moment !

   Le spin-off se met en place doucement et ça se voit de plus en plus. Bonjour les amis de la subtilité. Etant donné que Phoebe Tonkin a été inclus au casting régulier de la future série -essentiellement parce que la CW, Kevin Williamson et Julie Plec l'adorent, allez savoir pourquoi- il faut absolument rapprocher Klaus et Hailey. Ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère en les faisant coucher ensemble dès à présent. C'est d'ailleurs assez rare que l'on trouve l'original dans cette position. Honnêtement, si le show doit ressembler à ça, je n'en veux pas. Les scénaristes ont fait de leur mieux pour donner de la matière à leur histoire, mais ça ne fonctionne pas pour moi. Pas pour le moment en tout cas. Ils m'ont plus ennuyé qu'autre chose. Cela dit, Damon et Rebekah, pour la première fois peut-être, ne m'ont pas amusé non plus. Leur intrigue -qui n'en était pas vraiment une- était plate. 

vlcsnap_2013_03_20_21h56m43s242 vlcsnap_2013_03_20_21h56m18s241

 


// Bilan // Face à cet épisode, la question commence à sérieusement se poser : que reste-t-il à raconter dans Vampire Diaries avec ce groupe de personnage ? Et de la même manière, puisqu'il est imminent, le spin-off The Originals est-il vraiment nécessaire ? Sale temps à Mystic Falls...


13 février 2013

The Vampire Diaries [4x 13]

80086626_o

Into The Wild // 2 500 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2013_02_12_21h59m25s115 vlcsnap_2013_02_12_21h59m40s6

   Ian Somerhalder sur une plage. Ian Somerhalder en randonnée dans les bois. Je ne sais pas vous, mais moi ça m'a rappelé de bons souvenirs. Dans cet épisode, The Vampire Diaries se délocalise pour nous emmener sur une île à la recherche du fameux remède qui sauvera... qui sauvera quelqu'un. Ou peut-être personne. L'ambiance est donc différente, l'atmosphère curieusement plus chaleureuse. Ils marchent tous ensemble vers le même but, mais leurs motivations sont multiples et variées. Que ferais-je du remède si je l'avais entre les mains ? Est-ce que je le garderai pour moi ? Est-ce que je l'offrirai à ma bien-aimée ? Stefan prétend auprès de Rebekah qu'il n'a plus l'intention de se sacrifier pour Elena. Qu'il se sauvera lui. Et même si j'ai envie de le croire, je le vois déjà en train de la lui donner, au dernier moment, parce qu'il se rend compte qu'il l'aime et qu'il l'aimera toujours... A moins qu'il n'en fasse cadeau à Rebecca, dans un premier mais très significatif geste d'amour ? Je suis clairement plus fan de cette option. Quant à le revoir redevenir humain, lui, je n'en ai pas la moindre envie. Ce serait le suicide du personnage, paradoxalement. Comme toujours, Rebekah m'a ému. Elle désespère de redevenir humaine. Soit tout l'inverse de Damon. Le parallèle est intéressant. Lui, il avoue sans détour à Elena qu'une vie de mortel est "misérable" à ses yeux. Que jamais il ne boira de cette eau. L'idée qu'il soit forcé à se servir du remède sur lui me plait toujours autant. J'adorerais le voir devenir un serial killer qui n'a plus aucune excuse, qui ne tue pas par besoin mais par envie. C'est un chemin qui a biien peu de chance d'être pris. Mais cette inversion des rôles, avec une Elena toujours vampire, me ravirait. Et il faut avouer que cela redonnerait du punch à leur histoire qui, à peine officialisée, commence déjà à ennuyer. C'est typiquement le genre de couple que l'on veut voir se former à tout prix, mais dont on se rend compte à l'arrivée qu'ils étaient mieux séparés, quand ils cherchaient à se séduire et à s'apprivoiser...

   Sur l'île, Shane est bien sûr très présent. Il mène tout le monde en bateau, sauf Damon. On ne s'étonne pas que ce soit lui qui découvre le pot-aux-roses et on est à peine surpris que les autres ne voient pas clair dans son jeu. C'est un triste constat, mais on sait à peu près quels personnages sont intelligents et perspicaces dans la série, et quels sont ceux qui ne le sont pas. Oui, tous sauf Damon et Klaus en fait. L'histoire de Shane ne m'a pas touché et m'a même paru très factice, mais il était temps d'éclairer un peu les motivations de son combat. Maintenant que l'on sait, merci de laisser place à Silas. Mais mon petit doigt me dit qu'il ne devrait plus tarder... En attendant, c'est l'un des "Five" amis de Jeremy qui fait son apparition en toute fin d'épisode. On verra bien ce que ça donne... Sinon, Michael Scofield et Bonnie se rapprochent et font des photos coquines ensemble, alors que la brise fait pointer le jeune homme. C'est aussi romantique qu'un téléfilm érotique. Du côté de Mystic Falls, on prépare activement le spin-off The Originals en montrant, une fois n'est pas coutume, la part d'humanité de Klaus. Il vient de perdre un frère. Il en a perdu un autre il n'y a pas si longtemps que ça. Il va bientôt vouloir partir pour s'éloigner de toute cette souffrance, et ainsi en créer à d'autres, ailleurs. Ses quelques scènes avec Caroline et Tyler n'étaient pas forcément les plus réussies de l'épisode, surtout que l'on ne craignait pas du tout pour la vie de la pom pom girl, mais le moment où Klaus a les yeux embués de larmes m'a quand même fait un petit pincement au coeur. Il est super bon, ce Joseph Morgan. De là à tenir à bout de bras sa propre série... je suis toujours soupçonneux et peu emballé. 

vlcsnap_2013_02_12_22h00m02s235 vlcsnap_2013_02_12_21h58m54s64


// Bilan // Un archipel, des couples et du danger : non, ce n'est pas L'île de la tentation, mais bien un épisode un peu spécial de The Vampire Diaries ! Plutôt réussi dans l'ensemble, il ne pêche pour une fois pas tellement par ses intrigues amoureuses, mais par son manque d'intensité quand il s'agit d'approcher la fameuse "cure". Elle aurait dû être au centre de tout, elle est reléguée -provisoirement sans doute- au second plan. 

31 janvier 2013

The Vampire Diaries [4x 11]

80086626_o

Catch Me If You Can // 2 710 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2013_01_30_23h22m38s26 vlcsnap_2013_01_30_23h24m38s210

   Ah ! Doit-on supposer suite à ce bon épisode que la saison 4 de Vampire Diaries est enfin lancée, après une grosse grosse panne au démarrage ? On dirait que les scénaristes savent désormais où ils veulent en venir, ou en tout cas qu'ils acceptent de nous aider à y voir un peu plus clair. Et ça fait du bien. Premier point positif : on sent comme le début d'une montée en puissance, qui pourrait nous amener jusqu'au final, à moins qu'ils ne choisissent de ne pas faire traîner en longueur la quête du remède, ce dont je doute. Plusieurs teams se forment, quatre pour être plus précis, et tous les joueurs sont succeptibles de changer de camp selon les humeurs et les moyens de pression utilisés contre eux. Bien sûr, à ce petit jeu-là, c'est Klaus qui est le plus fort. Enfin... il prend quand même des décisions douteuses quant à Jeremy. Il adopte une stratégie qui ne pouvait décemment pas être la bonne. Brusquer le chasseur de vampires de la sorte ? Pas une bonne idée. Klaus aurait définitivement besoin de passer ne serait-ce qu'un semestre sur les bancs de la fac à étudier la psycholoqie. Cela l'aiderait beaucoup à comprendre ses adversaires et même ses alliés d'ailleurs. Mais vous imaginez bien qu'il n'a pas encore eu le temps de se pencher sur la question. Cela ne fait que plusieurs siècles qu'il existe après tout ! En fait, la psychologie n'était même pas encore née quand lui a poussé son premier cri. La team de Klaus est aussi celle de Damon, lequel parvient à se débrouiller convenablement pour l'instant. Ce qui serait pas mal, avouons-le, c'est qu'Elena arrête de geindre pour prendre pleinement part au plan. Elle peut. Elle a la force suffisante. Alors qu'est-ce qu'elle attend ? La team Stefan, elle me plait vachement. Et ça me fait tout bizarre de l'écrire. Le duo avec Rebekah fonctionne à merveille, parce que Rebekah est géniale, surtout quand elle fait sa coquine, et lui gagne énormément en charisme depuis qu'il a pris son indépendance. En espérant que ce ne soit pas un leurre. On aime quand il tient tête à Elena. 

   La team Shane, ce n'est clairement pas celle que je préfère. Déjà parce que historiquement, ce personnage a une sacrée longueur de retard par rapport aux autres. Ensuite parce que l'acteur peine toujours à me convaincre, même s'il s'améliore à mesure que son personnage devient creepy. Enfin parce que... Bonnie est son alliée ! Et Bonnie... c'est Bonnie quoi. Mais pour une fois qu'elle ne ressemble pas qu'à un outil scénaristique, qu'elle prend vraiment part au conflit, qu'elle donne l'impression qu'elle va avoir un rôle important à jouer plus tard, on ne va pas se plaindre ! Et on essaye de fermer les yeux sur les incohérences autour de la détention de Shane... Enfin il y a la "team de l'inconnu". Qui est-il ? D'où vient-il ? On sait juste que ce qu'il veut, c'est le remède, comme les autres. Cette petite touche de mystère ne peut pas faire de mal ma foi. Sinon, il y a Kol, qui se ballade d'une team à une autre. Les auteurs n'ont pas trop l'air de savoir quoi en faire, si ce n'est qu'il nous fait bien comprendre que le Silas il est vraiment trop super méchant. A part ça, les absents de la semaine sont : Tyler, Caroline et April. On s'en passe sans grande difficulté, surtout de la dernière !

vlcsnap_2013_01_30_23h23m00s249 vlcsnap_2013_01_30_23h24m53s98


// Bilan // Vampire Diaries, c'est comme ça qu'on l'aime : déterminée, rythmée, ambitieuse et vicieuse. Merci de garder le cap !

18 décembre 2012

The Vampire Diaries [4x 08 & 4x 09]

81186257_o

We'll Always Have Bourbon Street // O Come, All Ye Faithful

2 420 000 tlsp. // 2 810 000 tlsp.

 44030376 // 44030376_bis


vlcsnap_2012_12_18_01h07m59s240 vlcsnap_2012_12_18_01h06m05s130

    Depuis ses débuts, The Vampire Diaries a toujours assez bien réussi ses épisodes flashback, même si certains ont été plus mémorables que d'autres. We'll always have Bourbon Street ne déroge pas à la règle, mais ne s'inscrit pas tout à fait dans la même lignée car les retours dans le passé sont à peu près les seules scènes intéressantes de l'épisode et ne suffisent pas entièrement à le sauver. Les échos entre passé et présent sont trop légers. On se contente basiquement de nous montrer  que Damon a déjà été victime, autrefois, d'un sire bond. Ce qui est cocasse d'ailleurs puisque l'on nous précise que ça n'arrive  que très très rarement, genre presque jamais quoi. Sauf que ça lui arrive à lui deux fois en 70 ans ! Bref, on nous entraîne  au cours de cet épisode dans les années 40 à la Nouvelle Orléans. L'occasion de revoir Lexie, qu'on aime vraiment bien; de faire la connaissance d'une certaine Charlotte, que l'on ne reverra sans doute jamais, mais qui nous aura bien fait marrer tant son comportement était extrême, et j'ai d'ailleurs envie de le voir comme une allégorie des fans débiles de Ian Somerhalder qui le suivent partout, mais je crois que je surinterpréte là; de constater une nouvelle fois après Californication que le jeu de Madeleine Zima n'a pas évolué depuis qu'elle avait 5 ans dans Une Nounou d'enfer, mais elle était en même temps parfaite pour ce rôle-ci; de constater qu'autrefois, Stefan a eu de l'humour, et même presque autant que son cher frère, on a tendance à l'oublier; et que boooo Damon était cruel, mais wouuuaaah il a quand même un grand coeur et il est prêt à tout pour protéger son "baby brother". Oui, toutes ces scènes étaient cools, mais elles n'ont rien apporté à la relation entre les frères Salvatore. On n'a rien appris que l'on ne savait pas déjà. Seul point rassurant dans tout ça : la mauvaise idée des auteurs quant au sire bond est tempérée par la "révélation" que les sentiments d'Elena à l'égard de Damon sont malgré tout sincères. On s'en doutait bien. Toujours est-il qu'elle n'aurait sûrement pas sauter le pas sans cela, et que tant que le charme ne sera pas rompu, toutes les scènes du couple auront un goût amer, qu'ils soient ensemble ou séparés. Le dilemme de Damon reste néanmoins intéressant, d'autant qu'il n'hésite pas à embarquer Elena avec lui en étant franc. Il l'est beaucoup moins avec Stefan, qui est toujours aussi naïf 10 000 ans plus tard !

    Je me prends à rêver parfois de toute une saison qui se déroulerait quelque part dans l'histoire des Salvatore, loin de Mystic Falls, d'Elena et des autres. C'est impossible, ça ne se fera jamais pour des tas de raisons, mais avouez que ça aurait de la gueule... Parce qu'à côté de ça, on s'ennuie ferme avec certains personnages. Je pense à Bonnie bien entendu, qui n'existe toujours pas, dans l'ombre de son Shane, lequel ne parvient encore pas à susciter l'intérêt, malgré les efforts fournis puisqu'à chaque épisode, on en apprend un tout petit plus sur son plan et les raisons qui le poussent à agir de la sorte. Si bien qu'on a l'impression qu'il va rester un petit moment dans le coin, plus de temps que je ne l'avais imaginé en tout cas. On peut le prendre comme une bonne nouvelle : il lui reste de quoi faire ses preuves du coup. Mais s'il ne devient jamais charismatique et inquiétant, ça promet ! Pour l'instant, si l'on se dirige vers un affrontement Shane Vs. Klaus avec les Salvatore en arbitres, on ne donne pas cher de la peau du nouveau venu, et c'est un problème pour se sentir impliqué dans toutes ces histoires (inutilement) compliquées...

vlcsnap_2012_12_18_01h10m00s170 vlcsnap_2012_12_18_01h09m53s104

   ... car ce que réussit assez bien l'épisode suivant, O Come, All Ye Faithful, c'est de nous embrouiller l'esprit pour pas grand chose. Et ça marche ! On se prend au jeu. Il faut dire qu'au niveau de l'ambiance d'abord, les scénaristes et le réalisateur ont fait très fort. Le fait que ce soit la période de noël est tout à fait anecdotique pour les intrigues, mais la fête est partout dans les décors (les illuminations, la neige) et dans les musiques choisies (des chants traditionnels revisités façon pop), en total contradiction avec les agissements absolument terribles de Klaus. Elles étaients classes, ses scènes de fin d'épisode. Sanglantes et choquantes. Je ne tenais pas particulièrement à la mère de Tyler, mais ça m'a quand même fait un pincement au coeur quand elle a trépassé. De toute façon, bientôt, plus aucun parent des héros ne sera vivant. Ils n'auront plus de famille. A part la mère de Caroline qui tient bon et à qui on est attaché. Sa mort pourrait paraitre sans importance, puisqu'elle ne changera bien évidemment pas le cours de la série, mais à court terme, elle permettra de rendre le combat de Tyler encore plus fort. Maintenant qu'il est chef de meute, le personnage gagne en puissance et en envergure, mais le problème est le même qu'avec Shane : Klaus est largement plus fort ! Tout ce qui peut rendre Tyler encore plus dur est donc bon à prendre. Ah, il était temps que cette affaire avec les hybrides mènent quelque part. Sur le coup, je n'ai pas compris grand chose de ce qui se passait, mais après y avoir réfléchi c'est clair comme de l'eau de roche : Hayley est allée cafeter à Klaus le plan de Tyler, en bonne traîtresse qu'elle est; Klaus a alors voulu se venger en tuant ses hybrides, qui l'ont trahi et qui sont désormais inutiles pour lui; il en a remis une couche avec Mrs. Lockwood pour bien le rendre vénère... et Shane... ah ben Shane on ne comprend toujours pas très bien où il veut en venir en fait. Mais ça viendra... Et puis il a forcément un lien avec ce Silas dont on nous parle de plus en plus.

   Pendant ce temps-là, Stefan était à claquer. Quoi, il n'avait pas encore compris que Damon et Elena allait finir par coucher ensemble tôt ou tard ? Son coup de sang était ridicule ! Toutefois, j'ai bien aimé ses dialogues avec Caroline. Il se passe un truc quand ils sont ensemble. Je ne parle pas de tension sexuelle, et ça m'étonnerait que les auteurs partent sur cette direction, mais juste d'une bonne équipe, de deux amis qui se sont trouvés. La "séparation" du couple phare ne m'a fait ni chaud ni froid, vu comme elle était molle. Damon n'a pas demandé à Elena de ne plus jamais l'aimer, juste de partir. Cela laisse donc les portes très grandes ouvertes pour la suite. Et on ne s'attendait pas à l'inverse de toute façon. April a enfin trouvé un rôle à jouer ! Enfin c'est ce que l'on cherche à nous faire croire. Certes, elle est maintenant au courant de certaines manigances, mais je ne la soupçonne pas assez fine pour prendre une part active dans les hostilités dans le futur, quel que soit le degré de sa soif de vengeance. Elle va se contenter de réveiller Rebekah (et ça c'est super !) et de faire tout ce que cette dernière lui demandera, jusqu'à ce qu'elle crève, comme un dommage collatéral de plus. Je termine avec Jeremy, le bûcheron. Mais qu'ont-ils fait à Steven R. McQueen ? Pourquoi cet abus évident de stéroïdes ? On a dû le prévenir qu'en saison 4, il allait devoir montrer ses bras et son torse alors il a commencé à s'entraîner et n'a pas su s'arrêter. Il se retrouve avec un corps beaucoup trop imposant par rapport à la taille de sa tête. Ce n'est pas beau, et ça gâche tout son potentiel sexiesque. A part ça, je suis toujours attérré par le manque de finesse des scénaristes qui ont transformé Jeremy trop vite. 

vlcsnap_2012_12_18_01h05m41s142 vlcsnap_2012_12_18_01h05m45s184


// Bilan // La saison 4 de The Vampire Diaries serait-elle en train de reprendre des couleurs à mesure que ses héros se décident enfin tous, à leur niveau, à agir ? Sans être exceptionnels, ces deux épisodes permettent au moins de faire monter la pression, de créer de nouveaux enjeux et ils ne reposent pas entièrement sur les affaires de coeur d'Elena, ce qui relève du miracle ces derniers temps...

05 décembre 2012

The Vampire Diaries [4x 07]

81186257_o

My Brother's Keeper // 2 860 000 tlsp.

81020333_o


 vlcsnap_2012_12_04_00h03m13 vlcsnap_2012_12_04_00h02m44

   The Vampire Diaries va-t-elle finir par être irrécupérable d’ici à la fin de la saison 4 ? C’est vers ce chemin que la série se dirige et sans perdre de temps en plus, à l’image de l’intrigue de Jeremy, dont le potentiel a été gâché dans la précipitation. Il s’est transformé en chasseur de vampire impitoyable en l’espace de deux petits épisodes. Il était même ici déjà prêt à tuer sa sœur ! On l’encouragerait bien sur ce point, certes, mais quand même. C’était trop demander de prendre le temps de creuser la psychologie du personnage ? Je sais bien que c’est rarement ce que la série réussit de mieux, mais ça valait le coup d’essayer. Je suis quand même content que le jeune homme ait trouvé un confident en la personne de Matt. Leur amitié, souvent amorcée, n’a jamais vraiment été exploitée. C’est le moment. Il reste encore quelques humains à Mystic Falls et ça fait du bien de les voir se serrer les coudes. De là à faire emménager Matt chez les Gilbert… C’est la fausse bonne idée qui ne tiendra que trois épisodes tout au plus. De toute façon, cette belle entente sera bien vite gâchée par le nouveau triangle amoureux qui se profile autour de l'innocente April.

   Les auteurs ne prennent d’ailleurs même pas soin de lui donner son heure de gloire lorsqu’elle gagne le prix de Miss Mystic Falls. On se contente de vagues réminiscences de la saison 1, lorsqu’Elena et Caroline étaient en concurrence pour le titre ; on ne créé aucun suspense autour du résultat, puisqu’on ne connait aucune autre participante ; et on montre à peine la jeune fille avec sa couronne. De toute façon, même ses supposés amis s’en fichent complètement de sa victoire. Ils ont d’autres chats à fouetter. J’espère que cette indifférence finira par provoquer en elle une envie de vengeance. Une bad April dans le futur ? Mais je n’y crois pas tellement. Après tout, tout le monde s’en contrecarre aussi de Bonnie, et elle est toujours là, gentille, serviable… inutile. Si, elle a été bonne à introduire le nouveau méchant du moment, le professeur Shane, mais ce pauvre homme n’a pour le moment absolument aucune envergure ! Et dire que je me plaignais des premières prestations de Klaus… Cela fait relativiser. Pour le moment, les auteurs n’ont pas trop l’air de savoir quoi faire de lui. Ou ils le savent  très bien mais attendent. Mais attendre quoi ? Malheur : Hayley est son alliée. Elle joue double jeu ! Je ne sais pas pourquoi, je la sentais bien cette petite. J’avais l’impression que son personnage avait le potentiel de grandir et de s’inscrire dans la durée. Maintenant, ses jours sont comptés. Tant pis. En tous cas, l’affaire des hybrides a l’air de vouloir enfin démarrer…

   Pendant que Caroline et Klaus assuraient tout le spectacle, avec de bons dialogues et une alchimie évidente entre les personnages, il fallait, comme d’habitude, se coltiner les scènes Damon/Stefan, Stefan/Elena et Damon/Elena, toutes plus ennuyeuses les unes que les autres malgré les efforts de Ian Somerhalder pour relever le niveau de jeu. Tout à coup, on a enfin cru voir le bout du tunnel grâce au truc que l’on attendait tous depuis… fiou… bien trop longtemps : l’accouplement de Damon et Elena. Ils se sont donnés du mal pour nous y faire croire, les acteurs, les scénaristes et le réalisateur. Et même si la méfiance est toujours de mise quand il s’agit de ces deux-là ensemble, ça fonctionnait ! Et puis bim bam boum patatra, on nous sort le rebondissement le plus con de la série à ce jour : en fait, Elena n’agit pas de son plein gré –bah non, elle n’est pas fun, ça se saurait depuis le temps !- elle est sous l’emprise de Damon, comme les hybrides sont sous l’emprise de Klaus. Tout est fichu. Cela dit, ils ont eu la décence de tout gâcher tout de suite et non d’attendre le prochain épisode. On se console comme on peut. 

 vlcsnap_2012_12_04_00h05m01 vlcsnap_2012_12_04_00h06m03


// Bilan // Entreprise de démolition de The Vampire Diaries en cours. Les travaux avancent bien. Fin estimée : mai 2013. 

15 novembre 2012

The Vampire Diaries [4x 05]

80086626_o

The Killer // 3 020 000 tlsp.

 44030376_bis


 vlcsnap_2012_11_12_15h30m36s37 vlcsnap_2012_11_12_15h29m01s106

   Il était fun cet épisode de The Vampire Diaries. Mais évacuons d'abord tout ce qui ne l'était pas et cela se résume en un mot, un prénom devrais-je dire... Elena ! L'apprentie-vampire est encore et toujours dans la plainte, la honte et le remords. Et voilà que le cliffhanger nous annonce qu'elle est en train de basculer dans la folie aussi ! Je comprends bien que les scénaristes ont voulu marquer le coup suite à la transformation de l'héroïne. Elle ne pouvait pas s'accommoder de son nouveau statut facilement, elle ne pouvait pas nous refaire le coup de Caroline. Mais n'y avait-il pas mieux à proposer que cette intrigue qui nous la rend si irritante ? Pouvaient-ils se permettre de la faire basculer du côté obscur de la force, genre 10 épisodes ? Vous imaginez des scènes du type de celle de la danse endiablée dans l'épisode précédent mais multipliée par 5,10, 20 ? Peut-être que CW oblige, on ne peut pas détruire à ce point l'image de la star du show... ou peut-être que les auteurs ne veulent simplement pas l'abîmer sans qu'on ne leur mette aucune pression particulière. C'est compliqué. J'aurais vraiment aimé qu'elle peine à se maîtriser, qu'elle tue en formant un duo d'enfer avec Damon, et qu'elle revienne à la raison plus tard. Au moins, elle aurait été amusante avant de redevenir chiante... Mais qui sait, c'est peut-être l'inverse qui se produira ?  Quand je parle de ne pas abîmer l'héroïne, c'est aussi parce que tout a été fait pour que son premier meurtre soit pardonnable. Elle n'a pas tué n'importe qui : elle a tué LE chasseur de vampire, celui qui menaçait la vie de son frère. On se demande même à un moment donné pourquoi elle se sent si merdeuse alors que c'était limite de la légitime défense ! Et puis quand on regarde bien, ça ne la gêne plus depuis longtemps que sa bande d'amis vampires tue régulièrement. On peut même dire que ça l'a souvent bien arrangée. Hypocrite, Elena ?

   Pour une fois, la relation entre Sfefan et Damon n'a pas été étudiée qu'à travers le prisme de la jeune femme. J'ai vraiment beaucoup apprécié que le méchant frère Salvatore précise qu'il ne veut pas l'aider par amour pour elle -pas seulement en tout cas- mais par amour pour lui. Il est loin le temps de la saison 1 où l'on racontait comment les deux garçons s'étaient détruits. Ce passage m'a rendu nostalgique de cette période. J'ai l'impression que, depuis, la série n'a plus grand-chose à raconter de manière générale et se contente d'aligner les nouvelles menaces et les rebondissements. Tout cela manque un peu trop de profondeur à mon goût. Après, il faut avouer que le divertissement est souvent efficace et c'était particulièrement le cas ici avec le super plan du super chasseur de vampire Connor, qui est désormais super dead parce qu'à Mystic Falls, on est toujours plus malin que les vilains au bout du compte. Pendant quelques secondes, j'ai trouvé dommage que le personnage nous quitte si tôt, et puis je me suis finalement dit que c'était le meilleur moyen de passer à la vitesse supérieure, surtout concernant Jeremy. C'est lui qui hérite de la tâche de Connor et de ses fameux tatouages. Autant ne pas perdre trop de temps car cette intrigue plutôt alléchante mérite d'être soignée. Même si on sait que le jeune homme a une sacrée dent contre la race vampirique, le voir se transformer en machine de guerre ne peut pas se faire en un épisode, ou même deux. Hâte de voir ce que ça va donner. C'est à ce jour la seule storyline vraiment excitante. 

  Autrement, le triangle amoureux Caroline/Tyler/Hayley pourrait ne pas en être un finalement, et c'est une excellente nouvelle. Je me méfie encore cela dit. Cette Hayley m'inspire confiance et elle peut accomplir de grandes choses dans cette saison 4, j'en suis sûr. Reste à savoir quoi exactement. Elle promet de ne pas être dans le "teenage drama". C'est rassurant déjà. Son plan avec Tyler parait d'ores et déjà bancal. Ils ne font pas le poids face à Klaus, mais je demande de les voir en action quand même, histoire d'en avoir le coeur net. Sinon, Bonnie est ridicule. Je ne vous apprends rien. La voilà en train de se confier totalement à un homme qu'elle connait à peine et qui devrait logiquement lui faire peur. En attendant de jouer avec sa bougie -ça arrivera tôt ou tard- elle joue à allumer et éteindre celle de la pièce. La voilà repartie à zéro, à la redécouverte de ses pouvoirs. C'est chiant. Been there, done that! Pour finir, nul n'aura manqué de remarquer qu'Elena s'est souvenue qu'elle tenait un journal à une époque, qu'il était peut-être temps de le reprendre et que, mince, il y a "diaries" dans le titre de la série ! C'était une jolie touche apportée à l'épisode, même si cela restera sans doute sans suite.

vlcsnap_2012_11_12_15h30m46s138 vlcsnap_2012_11_12_15h29m35s197


// Bilan // Malgré mes nombreuses plaintes (Elena's Style), j'ai trouvé cet épisode de The Vampire Diaries divertissant et plutôt bien ficelé. Cela suffira pour cette fois...