15 janvier 2014

Line Of Sight [Pilot Script]

 AMC-Logo1

LINE OF SIGHT

Drama // 52 minutes

44030376

Pilote "Ceiling and visibility unlimited" écrit par Blake Masters (Brotherhood, Rubicon, 2 Guns). Réalisé par Jonathan Demme (Le silence des agneaux, Philadelphia, Enlightened). Pour FOX Television Studios & AMC Studios. 63 pages.

Lewis Bernt, membre du Conseil national de la sécurité des transports, est victime d'un accident d'avion pour le moins suspect. Il survit miraculeusement à ce drame, ainsi que deux de ses amis, tandis qu'un troisième passager est mort et le corps d'un autre a totalement disparu. Aucun ne se souvient du vol, comme si le choc avait tout effacé de leur mémoire. Dès lors, Lewis met tout en oeuvre pour déterminer les causes du crash mais se voit confronté à des phénomènes étranges. La paranoïa s'installe peu à peu. Que s'est-il vraiment passé ce jour-là ?

Avec David Morrissey (The Walking Dead, Meadowlands, Dérapage), Sarah Clarke (24, Nikita, TwilightOscar Metwally (Fringe, Munich), Darren Pettie (Ringer, Mad Men), Lisa Gay Hamilton (The Practice, Men of a certain age), Olafur Darri Olafsson (La vie rêvée de Walter Mitty), Kai Lennox (The Unusuals), Samantha Mathis (American Psycho, Under The Dome)... 

 

    "What happened to me?" Cette question, les héros de Line Of Sight se la posent à juste titre de manière récurrente au cours du pilote. A plusieurs reprises ils agissent comme guidés par une force invisible, qui peut tout aussi bien les paralyser. Depuis le crash, leurs mains les démangent, ils entendent des murmures non identifiés, la vue des framboises les obsèdent... et des gens étranges, qui semble possédés, viennent leur dire des choses tout aussi étranges avant de disparaître en fumée. Il est question de date maudite, de théorie du complot, de morts pas vraiment morts, de vivants un peu morts de l'intérieur... Bref, AMC se lance dans une drôle d'aventure avec ce projet qui, s'il est commandé, fera office d'OVNI sur la chaîne. En même temps, The Walking Dead en était un. Et on voit où elle en est aujourd'hui ! Sauf que là où Line Of Sight en est un, c'est surtout parce qu'elle aurait très bien pu naître sur n'importe quel network. Il n'y a, semble-t-il, aucune valeur ajoutée. TWD n'est pas bonne, mais elle a son style et son originalité, indéniablement. Line Of Sight, c'est de la science-fiction qui n'a pas l'air de vouloir s'assumer, en tout cas pas tout de suite. Pour ne pas trop effrayer. Alors elle y va tout doucement. Et ça, ça me fait penser à The Event il  y a quelques années sur NBC, qui avait des qualités, qui était loin d'être honteuse avec un beau casting en plus, mais qui a trop tardé à dévoiler ce qu'elle était vraiment et a perdu bien des téléspectateurs en cours de route, certains se sentant un peu trahis. Là aussi, je sens bien qu'il va être question d'extra-terrestes à un moment donné. Mais au bout de combien de temps ? 

   La première partie du pilote commence de manière assez banale. Un mari se rend compte que sa femme le trompe. Il est rongé par la culpabilité et les doutes. Il ne parvient pas à la confronter. Il retrouve ses potes et là, paf, pas de chance : accident d'avion. C'est marrant parce que son métier c'est justement d'enquêter sur les accidents d'avion. Parce que oui, c'est un job à plein temps apparemment. Soit. Ensuite il y a la partie hôpital, pas très intéressante, où j'aurais aimé que l'émotion prenne le dessus histoire de rendre ces personnages que l'on vient à peine de rencontrer un peu plus attachants. Mais le scénariste préfère se concentrer sur les étrangetés. C'est dommage. Et tout le reste du pilote consiste à installer pas subtilement du tout et de manière très répétitive une ambiance mystérieuse et paranoïaque, mais pas spécialement inquiétante. On va dire que ça, ce sera avant tout le boulot du réal (qui n'est pas un mauvais) et du compositeur de la bande-originale. J'ai du mal à avoir de l'empathie pour les héros. Ils ne dégagent rien. En plus, nous avoir collé David Morissey dans le rôle principal, l'interprète du fameux Gouverneur de The Walking Dead, je trouve ça facile. L'acteur est bon mais je n'ai pas l'impression que ce rôle soit adapté à lui. AMC voulait juste le reprendre (pas que pour des raisons artistiques) et c'est tombé sur Line Of Sight

   Honnêtement, je ne comprends pas ce que AMC a pu trouver de spécial et de différent à ce script. Je ne vois pas comment la suite ne pourrait pas se transformer en gros pétard mouillé en plus. Hormis éventuellement les moyens et l'esthétique, je ne détecte pas ce qui peut différencier Line Of Sight d'un show de SyFy, par exemple. Peut-être que la suite sera plus ambitieuse ? Après tout, AMC s'est basée sur un pitch allant au-delà du pilote, j'imagine. Ma curiosité est indéniablement piquée. La fin m'a laissé avec des tas de questions. Mais est-ce vraiment bon signe ? Pour sa première incursion dans la science-fiction, AMC aurait pu trouver plus original et plus intriguant... 

 

A VENIR : HIGH MOON, HAPPYLAND, HIEROGLYPH, FATRICK, TIN MAN... 

Posté par LullabyBoy à 02:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05 octobre 2011

A Gifted Man [Pilot]

19802020

 Pilot // 9 450 000 tlsp.

61039229_bis

What About ?

Brillant et charismatique neurochirurgien, le Dr Michael Holt mène un train de vie luxueux que lui permet une clientèle haut de gamme. Sa vie matérialiste et très axée sur sa carrière est bouleversée lorsqu'il se met à voir le fantôme de son ex-épouse. Anna va lui permettre de faire preuve de compassion et de venir en aide à des patients sans le sou et sans assurance qui ne peuvent se payer le luxe d'obtenir des soins adaptés car trop coûteux. Il reste cependant difficile pour un esprit aussi cartésien que le sien d'accepter de parler à l'esprit de son épouse disparue. Pourtant, Anna a encore besoin de lui pour l'aider à fermer toutes les portes laissées ouvertes suite à sa mort subite. Jusqu'où Michael acceptera-t-il d'aller ? 

Who's Who ?

Créé par Susannah Grant (Erin Brockovich, In Her Shoes...) et réalisé par Jonathan Demme (Le Silence des Agneaux). Avec Patrick Wilson (Little Children, Watchmen), Jennifer Ehle (Le discours d'un roi), Julie Benz (Buffy, Dexter, No Ordinary Family), Margo Martindale (Justified, The Riches)...

So What ?

   Entre les séries policières, toujours très nombreuses, les séries "à concept" en voie de perdition et le revival des comédies, les vrais bons gros dramas émouvants et subtils se font rares par les temps qui courent. J'avais un petit espoir que A Gifted Man comble ce vide. Le pitch me déplaisait depuis le départ, rappelant vaguement la médiocre Ghost Whisperer, mais l'équipe derrière et devant la caméra avait de quoi laisser rêveur. Susannah Grant n'est pas la plus mauvaise scénariste d'Hollywood, au regard de ses expériences passées; Jonathan Demme n'est pas un novice; et Patrick Wilson est un excellent acteur. Sa prestation dans Little Children aux cotés de Kate Winslet m'a beaucoup marqué. Bref, je me disais que si ces talents débarquaient tout à coup et tous ensemble à la télévision, c'est que le projet en valait la peine. Après 42 minutes d'ennui, mon relatif enthousiasme s'est évanoui. 

 Ce pilote n'est pas mauvais. Non. Mais il n'est pas bon non plus. Il est finalement à l'image de son héros : froid, distant, trop sérieux. Michael Holt est un être presque antipathique, mais en même temps très humain, très vrai. Je trouve courageux d'avoir choisi d'en faire un héros, mais le pari n'est pas gagné à mon sens. J'ai trouvé légitime qu'il se pose des questions au sujet de ce phénomène étrange qui l'habitait en cherchant, en tout bon cartésien, des explications rationnelles à ses visions. J'ai apprécié qu'il ne passe pas l'épisode à se morfondre, à s'énerver ou à nier l'évidence. Mais je n'ai pas été touché. Les scènes avec sa femme, surtout celle des retrouvailles, étaient empreintes d'une belle émotion mais dès qu'elle a disparu, le charme s'est rompu. Il n'est revenu que lorsqu'elle est réapparue. C'est très facile de tomber dans le ridicule lorsque l'on parle de fantômes. A Gifted Man n'a pas ce défaut-là. Wilson est suffisamment convaincu pour être convaincant. Mais que dire de sa soeur, incarnée par Julie Benz, qui trouve le moyen d'être très désagréable envers lui alors qu'il vient de lui donner une somme conséquente d'argent ? Elle ne m'a pas plu. Aux dirigeants de CBS non plus visiblement puisque l'actrice ne sera finalement pas régulière. Le talent de Margo Mardindale est quelques peu gâché par ce rôle d'assistante sans intérêt, qui aurait pu être interprété par n'importe qui. Je ne doute pas qu'elle gagnera en importance par la suite, mais elle restera probablement un accessoire. Les cas médicaux ? Je ne les ai pas trouvés intéressants. Ils sont terriblement banals, malgré leur résonnance vis à vis du héros. Paraît que CBS a demandé d'accentuer l'aspect médical de la série et, par conséquent, atténuer la partie familiale et feuiletonnante. Tout ce qu'il faut pour ne pas m'encourager à poursuivre en somme...

   A Gifted Man n'a pas les épaules assez larges et le coeur assez grand pour donner ce qu'on attend de lui : de l'émotion avant tout, un peu d'esprit aussi. Si j'avais eu une montre à mon bras, je crois que je l'aurais beaucoup regardée, car la série ne peut même pas se targuer d'être rythmée et prenante. Il y avait du potentiel derrière tout ça, j'en suis certain, mais il n'a pas été exploité et, au vue des évolutions exigées par CBS, il n'est pas prêt de l'être !

What Chance ?

 Je ne vois pas la série passer l'hiver. CBS préférera sans doute donner sa chance, dans cette case, à sa seule roue de secours de mi-saison en drama : The 2-2 avec Leslie Sobieski et De Niro à la production.

How ?