13 mai 2010

LOST [6x 15]

dnes_season4_lost_jack_mini

Across The Sea // 10 32o ooo tlsp.

44030377


Qui est Jacob ? Qui est l'homme en noir ? Pourquoi le monstre de fumée noire ? Qui sont Adam & Eve ? Qu'est-ce que cette île ?


vlcsnap_69001 vlcsnap_99508

   "There's A Why In The Wake Of Every Why". Ne cherchez pas, il ne s'agit pas d'une phrase extraite des dialogues de cet épisode mais d'une phrase, récémment prononcée par Damon Lindelof, qui résume parfaitement à mon sens la nature humaine et le monde qui nous entoure. Et Lost, qui est une série profondément humaniste. Elle nous l'a plus que jamais prouvé avec Accross The Sea. Nous, téléspectateurs, retombons en enfance devant Lost, à l'époque où notre naïveté nous poussait à toujours demander "Pourquoi ?" lorsque nos parents nous répondaient "Parce que". Jamais aucune réponse ne nous satisfaisait et jamais aucune réponse à laquelle Lost répondra ne nous satisfera totalement. Ca fait partie des règles du jeu. Et il faut les accepter, je crois. Qui de l'oeuf ou de la poule ? Qui pourra un jour répondre à cette question ? Certainement pas moi. Ni vous. Ni Lost. Quand bien même. Chaque réponse cache une nouvelle question. Qu'est-ce qu'il y a après le ciel ? Il y a des étoiles. Qu'est-ce qu'il y a après les étoiles ? Il y a d'autres planètes que la nôtre. Qu'est-ce qu'il y a après ces autres planètes ? Il y a la galaxie. Qu'est-ce qu'il y a après la galaxie ? D'autres galaxies... Et après ? Nul ne sait. Alors oui, après cet épisode, on peut toujours se demander d'où vient la mère de Jacob et de l'homme en noir, car oui ils sont jumeaux. Qui l'a faite candidate ? La réponse est simple : celui qui la précédait dans cette tâche, lui-même désigné par un autre avant lui... Et on peut remonter comme ça jusqu'à l'origine du monde. Et vous savez quoi ? Je crois que l'île, c'est l'origine du monde. L'île c'est une femme. Tout simplement.

   On s'était imaginé Jacob comme un Dieu, le Dieu de l'île. Jacob n'est finalement qu'un enfant qui n'a jamais pu grandir, étouffé par une mère protectrice, puis qui n'a jamais pu vieillir car on ne vieillit pas sans avoir grandit. Mais Jacob est aussi un homme qui n'a jamais connu son père. Voyez-vous ça. L'importance du père dans la série, c'est aussi son absence. Jacob a voulu être un père pour tous ces hommes qui sont venus sur l'île. Jacob a un frère. Un frère qui dès sa naissance n'était pas attendu. Il n'aurait jamais dû exister. Mother cherchait un candidat. Quoi de mieux qu'une femme enceinte pour le lui offrir ? Alors elle la fait accoucher, lui vole son bébé, puis découvre avec stupeur qu'il y en a un deuxième. Elle la tue, garde les deux enfants et décide que son successeur sera celui qui choisira de l'être. En restant avec sa mère, Jacob le choisira. En quittant sa mère, dans l'espoir de découvrir le monde et retrouver son père, l'autre enfant s'exilera. Il ne portera d'ailleurs pas de prénom (à notre connaissance), preuve ultime qu'il n'a pas d'idendité, qu'il est une erreur. Il transformera son mal-être en colère, puis en rage. Sa mère tentera de le tuer. Elle échouera. Il tentera de la tuer à son tour et réussira. Alors Jacob le condamnera à l'errance éternelle, pire que la mort. Pire que tout au monde. Il deviendra fumée noire, perdant son corps et le peu qu'il avait d'idendité. Mais il ne perdra pas sa colère ni sa rage. Quand Jacob construira une statue à l'effigie de sa mère, il s'en servira pour la détruire en la transformant en tempête. Vous pensez que je vais trop loin ? Je n'ai jamais été aussi sur de ce que j'avance !

vlcsnap_89768 vlcsnap_88969

   Et puis il y a ce tunnel doré, cette caverne de lumière. Que contient-elle ? "Life. Death. Rebirth". Cette source, aujourd'hui protégée par le Temple, est l'origine du monde. Elle a le pouvoir de faire naître, mais aussi de faire mourir, et de condamner à l'éternité. C'est en tous cas ainsi que je la vois. Elle a sauvé Ben. Elle a condamné l'homme en noir. Elle a infesté Sayid... Elle est tel un vagin. Pardonnez-moi. Qu'y-a-t-il de l'autre coté ? Un autre monde ? Le monde des flashsideways ? Est-ce le passage que devront emprunter nos naufragés pour accéder à une autre vie, meilleure ou pas ? Ou est-ce qu'après ce tunnel, c'est le néant ? Qui osera franchir le pas ? L'ultime candidat ? Qui l'a déjà franchi ? Et si, comme Jacob l'avait promis à son frère, la recherche de son successeur, c'est son jeu à lui. Avec les règles imposées par sa mère. Ils ne peuvent pas s'entretuer. Les naufragés sont des pions. Un seul remportera la partie. Jack probablement. Avec l'aide de Desmond. Jacob prend ce jeu très au sérieux. Il passe des années et des années à trouver ses candidats. Il construit un phare pour cela. Il les amène sur l'île. Il les manipule. Son frère complique la partie par ses propres manipulations et par ses carnages. Il se sert des candidats de son frère pour trouver un moyen de partir. La Dharma aurait pu être la solution. Elle ne le sera pas. Jacob l'exterminera à temps, comme sa mère lui a appris quand elle a exterminé elle-même des naufragés. Des naufragés dont il s'était servi pour construire des puits, pour atteindre les poches d'éléctromagnétisme et qui sait, s'enfuir. Des naufragés avec qui il a construit une roue, toujours dans le but de s'enfuir. Une roue gelée que l'on connaît bien... Les pièces du puzzle se rassemblent. La fin est bel et bien proche.

   Adam et Eve, ce n'est pas Rose et Bernard, comme j'aimais le croire. Ce n'est pas non plus Jack et Kate, comme d'autres auraient aimé. Ce n'est même pas un couple et c'est une grande surprise. C'est l'homme en noit et sa mère, dont Jacob a déposé les corps dans cette grotte, découverte bien des années plus tard par Jack et Kate, mais aussi Locke. Jamais on n'aurait pu s'imaginer cela. Et pour cause : on ne connaissait pas l'existence de ces personnages en saison 1. En aucun cas, cette révélation ne prouve que Damon Lindelof et Carlton Cuse avaient tout prévu depuis le début. Ils peuvent très bien avoir décidé de poser cette question sans en avoir alors eux-mêmes la réponse. Je ne dis pas que c'est le cas. Je ne sais pas. Et peu importe d'ailleurs. L'explication est bonne, logique et sans incohérence. Oh, je vous vois venir : "Oui mais Jack il avait dit que les squelettes ne devaient pas être là depuis plus de 40-50 ans à peu près". Non. Jack avait dit que l'état des vêtements qui recouvraient partiellement les squelettes laissait supposer qu'ils étaient là depuis AU MOINS 40-50 ans. Pas l'ombre d'une incohérence donc. Au pire, une phrase suffisamment ouverte pour permettre un choix suffisament large de réponses. Le montage reprenant les images de la saison 1 était un peu maladroit mais complètement pardonnable : il s'agissait sans doute de ne pas perdre le téléspectateur lambda qui revient pour les derniers épisodes de la série et qui ne se souvient absolument pas de ce mystère; et c'est aussi une façon d'entamer la grande séquence nostalgie qui va sûrement nous coûter cher en mouchoires dans les deux prochaines semaines.   

vlcsnap_91347 vlcsnap_92222


// Bilan // Un très bel épisode de Lost qui revient sur les origines de l'île, sur celles de certains de ses mystères, en y apportant des réponses partielles dont il faudra dans certains cas se contenter. Mais surtout un épisode sur la naissance et sur l'enfance, que j'ai regardé aussi émerveillé que Jacob et son frère lorsqu'ils découvrent pour la première fois la source et la lumière. Un épisode qui s'étudie comme une oeuvre littéraire ou un tableau de maître parce qu'il regorge de métaphores, de sens cachés et qu'il est prétexte à mille interprétations, preuve de sa richesse incroyable. Et paradoxalement, un épisode qui divise les fans en deux camps : les fans of science et fans of faith. Les premiers ne peuvent qu'être déçus. Les seconds sont naturellement comblés. La tendance peut encore s'inverser, et qui sait, les réunir ?   

44069764


04 février 2010

LOST [6x 01 & 6x 02]

dnes_season4_lost_jack_mini

LA X [Part 1 & 2] - (Season Premiere)

12 4oo ooo tlsp. // 11 8oo ooo tlsp.

44030377 // 44030378


Qui est le Monstre de fumée noire ? Que renferme le fameux Temple ? Qu'est-ce que la liste de Jacob ? Comment Richard a-t-il pu soigner le petit Ben ? Qu'est-ce qui se cache dans l'étui à guitare de Hurley ? Que sont devenus Cindy et les enfants ? A ces quelques questions, le sixième et dernier Season Premiere de Lost répond.


vlcsnap_138770

   Après une absence qui m'a paru interminable, Lost est de retour. Pour la dernière fois. J'ai toujours trouvé que la série soignait mieux ses sorties que ses entrées, exception faite du pilote bien-sûr et de ce double-épisode époustouflant à bien des égards. Ai-je été déçu ? Pas le moins du monde ! Ai-je été surpris ? Pas autant que je l'aurais voulu. Vais-je vous écrire un pavé ? Assurément !

vlcsnap_138194 vlcsnap_144869

   Tout commence par une lumière blanche éblouïssante et une bombe que l'on imagine avoir explosé. Puis le visage de Jack qui contemple le ciel à travers un hublot : nous sommes de retour dans le vol Oceanic 815 le 22 Septembre 2004. Oui mais voilà, rien n'est plus tout à fait pareil. Hurley est heureux. Il n'est plus maudit, il est chanceux ! Boone est bien là mais sans Shannon. Il n'a pas réussi à la convaincre de quitter l'Australie. Claire ? Elle n'est pas là. En tous cas, on ne la voit pas. Charlie ? Il ne prend pas sa dose d'héroïne dans les toilettes : il avale le sachet et manque de s'étouffer. Malheureusement pour lui, Jack est toujours un héros alors il le sauve. Desmond lit tranquillement une des oeuvres de Salman Rushdie. Pardon ? Ben oui, Desmond est dans le vol 815.... Mais où sommes-nous bon sang ? Dans quelle réalité ? Le plan de Jack a-t-il fonctionné ? Juliet s'est-elle sacrifiée pour quelque chose ? On s'attendait à cette introduction mais elle n'en est pas moins émouvante. A peine a-t-on le temps de se poser des questions que l'on plonge, nous mais pas l'avion, dans les profondeurs de l'océan où l'on découvre avec effroi et émerveillement à la fois que l'île est engloutie par les eaux. Les barraquements des Autres sont là, rongés par le sel, le pied de la statue gît majestueusement entre le corail et le requin tatoué du sceau de la Dharma rôde toujours nonchalament. Impressionnant ! Je ne m'en suis toujours pas remis. La musique de Giacchino à ce moment-là en plus, c'est quelque chose !

   vlcsnap_144261 vlcsnap_139051

   L'après-générique est assourdissant. Kate est pendue à un arbre. On pourrait se dire que la bombe a explosé mais vu sa supposée puissance, elle aurait tout ravagé sur son passage. Il n'y aurait plus de Kate et plus d'arbre auquel se pendre. Elle est tout simplement revenue en 2007, ainsi que tous ses compagnons d'infortune. Le temps que tout ce petit monde retrouve ses esprits et Sawyer et Jack sont déjà sur le point de s'étriper ! Pendant ce temps-là, Juliet, qui n'est pas encore morte, crie à l'aide. On fait durer le suspense (un peu trop ?) puis on nous offre une dernière scène poignante entre Sawyer et sa belle. Problème : elle n'est pas aussi déchirante que celle de la saison 5. On peut même dire qu'elle est de trop même si c'est un plaisir de revoir (pour la dernière fois ?) cette chère Elizabeth Mitchell. Le coup du "j'ai quelque chose à te dire de très important et paf je meurs", c'est juste super énervant, ça donne envie de casser sa télé. Mais Miles, qui rappelons-le entends les morts, entend Juliet penser que le plan a marché ! Et le casse-tête commence. Début de migraine. Ca m'avait manqué. Comment peut-elle prétendre que le plan a marché alors que clairement non ? Et pourquoi perd-t-elle un peu la tête avant de mourir ? Voici ma théorie : à la manière de Charlotte qui, peu avant sa mort, s'est mise à déblatarer une phrase de son passé, passé qu'elle était peut-être inconsciemment en train de revivre, Juliet a elle voyagé dans cette autre réalité où l'avion ne s'est pas crashé et a alors fait la rencontre de Sawyer autour d'un café. Comme si au fond, que le crash ait eu lieu ou non, ces deux personnages étaient faits pour se rencontrer. Il faut donc s'attendre à ce que Sawyer et Juliet se croisent dans quelques temps...

vlcsnap_142708 vlcsnap_146011

   Parce qu'ils n'ont pas disparu de la circulation, Hurley, Jin et Sayid ont également droit à leurs petites scènes, dominées par l'humour face à l'incompréhension générale. Ca permet de se détendre (un peu) et de dédramatiser (un peu) les choses. Le climat s'alourdit lorsque Jacob apparaît à Hurley (rappelons qu'il voit les morts) et lui demande d'envoyer illico-presto Sayid au Temple car il ne doit pas mourir ! Et c'est ainsi que de fil en aiguilles les scénaristes vont enfin nous donner quelques réponses quant à des questions qui traînent depuis un petit moment déjà. Le Temple d'abord, on en parle depuis la saison 3 lorsque Richard demande à ses troupes d'aller s'y réfugier. On n'en avait distingué qu'un mur jusqu'ici, cette fois nous y entrons franchement et comme un gamin qui va à Disneyland pour la première fois, j'étais tout émerveillé et tout ému. Il y a plusieurs choses importantes à retenir sur le Temple : d'abord que Cindy, l'hôtesse de l'air, et les deux enfants rescapés de la queue de l'avion y vivent et semblent heureux; qu'il est dirigé par un homme qui n'a pas encore de nom mais qui me fait penser à un Maître en arts-martiaux dans l'allure. Comme Richard, je le soupçonne d'être immortel. Puis nous est révélé quelque chose de finalement peu surprenant mais qui fait quand même son petit effet : une eau sacrée a le pouvoir de soigner les blessures et en y baignant Sayid, il se noie puis revient à la vie, tel le Christ ressuscité (la position des bras est symbolique). On comprend alors pourquoi Jacob tenait tant à ce qu'il soit transporté au Temple : il peut ainsi s'emparer de son corps, comme son ennemi s'est emparé de celui de Locke. Et à mon avis, parce qu'un combat Locke/Sayid n'aurait pas beaucoup d'envergure, Jacob va passer de corps en corps en terminant par celui de Jack pour un ultime affrontement Jack/Locke aka Jacob/Nemesis. De là à imaginer que les naufragés vont mourir un à un, du moins ceux qui font partis de la liste de Jacob, et que c'est précisément pour cette raison que l'île avait absolument besoin qu'ils reviennent, il n'y a qu'un pas que je ne franchirais pas... A ce propos, la liste de Jacob, bien qu'elle ne nous soit pas intégralement révélée, est en fait ce qui se cache dans l'étui à guitare de Hurley, ou plutôt dans la croix de la statue que l'étui à guitare d'Hurley contient ! Tordu ? Noooooooooon. 

vlcsnap_145680 vlcsnap_145553

   Toujours en 2007, retour dans la statue. Jacob vient de brûler vif, du moins le corps qui contenait son âme, Ben n'en croit pas ses yeux et les scénaristes nous font alors LA révélation de cet épisode. Pour qui a un peu cogité sur les événements du précédent épisode, ce n'était pas tellement une surprise. Mais j'ai eu une pensée pour ceux qui n'avaient rien compris et je suis sûr qu'ils sont plus nombreux qu'on ne le croit. N'y voyez pas de prétention de ma part. Juste un constat réaliste. Qui est le monstre de fumée noire ? Il est tout simplement l'ennemi de Jacob. Il ne s'en cache plus. A chaque fois que l'on a vu un mort apparaître (Christian, Yemi...), c'était lui. Pourquoi de la fumée noire ? Cela reste un mystère. Mais je ne crois pas qu'il faille espérer une quelconque explication scientifique à cela. On apprend par la même occasion à quoi servait la poudre qui entourait la cabane dite de Jacob. Elle permettait, non pas de repousser l'Ennemi mais de l'encercler, l'emprisonner dans cette cabane qui était finalement devenue la sienne. On comprend mieux maintenant pourquoi Christian implorait Hurley de l'aider : "Help Me!". Chose qu'il a d'ailleurs faite sans le savoir, si mes souvenirs sont bons, car en balayant un peu de poudre aux alentours de la cabane, il lui a frayé un passage. A vérifier tout de même. L'Ennemi (vous aurez compris que c'est ainsi que je le nommerais désormais pour plus de simplicité) avoue à Ben que ce qu'il souhaite, c'est revenir à la maison. Tout le contraire de Locke qui lui voulait rester. Où est sa maison ? Sachant que le mot "Home" a beaucoup plus de sens que "maison". Est-ce le Temple ? Les Autres se préparent à sa venue et répandent donc de la poudre partout. M'étonnerait pas que le Bad Guy ne soit pas celui que l'on croit. Jacob s'est peut-être emparé d'un bien/d'une maison qui n'était pas la sienne. A moins que ce bien/cette maison ne leur appartienne à tous les deux, sauf que Jacob a décidé de tout garder pour lui. En attendant d'en savoir plus à ce sujet, notons qu'une nouvelle preuve nous ait faite que Richard est arrivé sur l'île grâce au Black Rock : on sait qu'il était rempli d'esclaves et l'Ennemi lui dit qu'il est heureux de voir qu'il n'est plus enchaîné. Richard était donc un esclave sur le navire. C'est loin d'expliquer tout sur le sujet mais on est sur la bonne piste, définitivement.

vlcsnap_146807 vlcsnap_143841

   Ma review ne serait pas complète si je n'évoquais pas les morceaux de réalité alternative qui ponctuent l'épisode. Honnêtement, ils étaient loin d'être ennuyeux mais ce n'est pas ce qui m'a plus passionné. Ce que j'ai envie de retenir surtout, et je l'ai déjà dis, c'est que même si le crash n'a pas eu lieu, les personnages se croisent quand même et tissent des liens, soit importants soit infimes. C'est intéressant mais comme on ne sait absolument pas vers quoi on se dirige, la confusion prend le pas sur le plaisir de temps en temps. L'intrépide Kate m'a captivé. Le retour de l'ancien Jin m'a agacé. Les conversations innocentes mais en fait pleine d'ironie entre Jack et Rose m'ont amusé. Celle que Jack partage avec Desmond est pas mal non plus. Elle ajoute à la confusion générale mais il ne faut pas oublier que quoi qu'il arrive, ils se sont déjà rencontrés avant dans un stade. Donc pas la peine de s'imaginer que Jack se souvient par bribes de son passage sur l'île. Le dialogue le plus fort, que j'ai trouvé extrêmement émouvant, c'est celui entre Jack et Locke à l'aéroport. Au sujet du corps de Christian qui a encore disparu : "How could they know where he is ? They didn't loose your father, they just lost his body.". Ca peut sembler anodin mais c'est si terrible...   

vlcsnap_146514


// Bilan // LOST entame son tout dernier chapitre quasiment à la perfection : une émotion constante, de l'humour, ce qu'il faut de confusion, de mystère et d'action, et surtout DES REPONSES ! Je n'ai jamais été à ce point béat devant un épisode, toutes séries confondues. Si les 16 prochaines pièces du puzzle sont aussi intenses, on pourra dire que la série est sortie par la grande porte... Mais point trop d'emballement, tout reste à faire.

44069764

11 mai 2009

LOST [5x 15]

dnes_v2_lost_mini_ban

Follow The Leader // 8 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_70280 vlcsnap_72126 vlcsnap_72605

vlcsnap_70108

   Richard Alpert, l'homme sans âge adepte de l'eye-liner, reste un mystère, même après cet épisode qui lui est, en quelques sortes, consacré. Et c'est une déception car j'espérais si ce n'est percer son mystère en tous cas en apprendre davantage sur ses origines et sur son rôle en rapport à l'île. Ceci dit, comme toujours dans la série, il faut lire entre les lignes. La première scène après le générique ne peut pas être anodine. Richard trifouille une bouteille contenant une maquette du célèbre Black Rock, dont on a plus entendu parler depuis qu'un certain Widmore a acheté aux enchères un de ses journaux de bord. Je crois que plus que jamais, les scénaristes nous ont laissé entendre que Richard était un des membres de l'équipage du navire, si ce n'est le capitaine. Et depuis, il n'a pas vieilli. Que s'est-il passé ? Est-ce que cela a un rapport même lointain avec ce qui se prépare dans le Season Finale ? J'aurai tendance à penser que oui. Et si l'explosion de Jughead avait été la cause du naufrage du bateau en plein milieu de l'île, en créant un raz-de-marée par exemple ? Cela signifierait donc que la bombe, voire l'île entière, voyagerait loin dans le passé. Autre élément à ne pas négliger concernant Richard Alpert : il n'apprécie guère les initiatives de Locke et il semble même toujours manigancer avec Ben. Tous les deux cachent quelque chose, vraisemblablement sur Jacob, mais quoi ? Qu'il n'existe en fait pas ? C'est un peu l'impression que cela donne. Locke souligne le fait que Ben n'aurait en fait jamais vu Jacob, contrairement à ce qu'il a toujours laissé penser. Si c'est vrai, c'est énorme et en même temps pas si surprenant de sa part. Maintenant, j'espère vraiment que Jacob existe, d'une manière ou d'une autre, et que ce n'est pas simplement un Dieu qui, comme chacun sait, n'a jamais existé mais relève simplement du mythe. Et lorsque Locke parle de tuer Jacob, il parle en réalité de tuer le mythe. Prouver aux Autres que ce Jacob n'existe pas, que c'est une supercherie et que le vrai chef maintenant c'est lui, Locke. Pour le moment, je vois mal d'autres explications. Je ne vois pas pourquoi Locke voudrait tuer Jacob. Mais bon, a-t-on le vrai Locke en face de nous ? Rien n'est moins sûr.

   A chaque seconde de cet épisode, on sent que le Season Finale se prépare mais que l'on ne nous donnera pas grand chose pour l'heure. C'est peut-être ce qui le rend à la fois excellent -faire monter la pression- et décevant -des allers-retours dans la jungle avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment- mais je crois que l'on penche plus du coté de l'excellent, quand même. Je dois dire que toutes les scènes impliquant en 1977 Eloïse Hawkings, déjà enceinte de Faraday d'ailleurs, Richard, Jack et Sayid -qui est sorti de sa cachette sans que l'on s'en réjouisse franchement- sont très excitantes. Déjà, j'adore l'idée de devoir passer sous l'eau pour atteindre l'intérieur du Temple -qui doit décidemment être gigantesque- cela confirme que l'eau, la mer, a son importance. Rappelons qu'elle est liée aussi au Monstre d'une manière ou d'une autre. Je trouve étrange d'avoir décidé de cacher la bombe là, enfin risqué surtout, et cela stoppe net ma théorie qui consistait à dire qu'elle était ensevelie sous le Swan. Bon en même temps, ils vont peut-être l'y déplacer. J'en veux aux scénaristes de ne pas nous avoir encore dévoilé comment ils allaient la déplacer, juste ça. Je suis persuadé que ça va être en fait quelque chose de très simple donc autant nous le dire tout de suite avant que l'on se fasse des films. Ce qui me chagrine et qui m'excite aussi, c'est que ce serait vraiment décevant qu'elle n'explose pas, cette bombe. On s'y attend tellement... Et puis je suis convaincu qu'elle est responsable de la démolition d'une partie de la statue à quatre orteils et cela renvoir directement à ce que je disais sur le Black Rock et Alpert. Et puis si elle n'explose pas, alors Jack aura réussi à changer le cours de l'histoire et sauver ses compagnons (à moins que) et ça ne me plaît pas. Jack rate tout ce qu'il entreprend depuis un moment, je veux que ça continue comme ça. Et puis surtout, je n'aime pas l'idée que l'on puisse changer le futur. Vous me direz alors, quel est l'intérêt de ce retour en 77 si rien ne change ? Eh bien disons que le futur aurait été complétement différent sans ce voyage dans le passé donc il fallait que ce voyage se fasse. Et là, on retombe dans les questionnements habituels sur les boucles temporelles qui font mal à la tête... Non et puis de toute façon, si la bombe n'explose pas, le vol 815 ne se crashe pas et la série est terminée, a priori.

   Les feux de l'amour ne sont pas terminés, pendant ce temps-là. Kate se tape l'incruste, comme d'habitude, alors que Sawyer et Juliet vivent un beau moment d'émotion lorsqu'ils s'apprêtent à quitter l'île en sous-marin, sur les bons conseils de Faraday à Chang. C'est irritant et tout ce que vous voudrez mais autant se concentrer sur l'important dans tout ça : comment Sawyer et Kate vont-ils pouvoir rejoindre le reste de la bande ? Richard a dit qu'il les a tous vu mourir sous ses yeux. Cela va forcément arriver. Mais avant ça, il va bien falloir qu'ils reviennent sur l'île. J'ai un peu peur d'une explication vite expédiée mais on verra. Quant à Juliet, j'ai le sentiment qu'elle va y rester et le fait que l'actrice soit castée dans une autre série pour ABC l'an prochain -le remake de V- pèse forcément dans la balance des prédictions. Oui mais ils vont tous y rester de toute façon, alors pourquoi elle plus que les autres ? Parce qu'il y aura peut-être un retour à 2007 d'ici la fin du Season Finale et c'est là qu'elle mourra, au présent, pas dans le passé. Vous voyez ce que je veux dire ? Bon et puis je n'en parle pas beaucoup car il n'y a rien à dire, ou presque, là-dessus mais Sun est mal partie pour retrouver Jin, vu que Locke n'a aucunement l'intention de s'occuper de ça. De plus, j'ai le sentiment que la bande à Ilana ne sera pas de retour avant la saison prochaine maintenant. On ne parle pas du tout d'eux dans cet épisode. Peut-être seront-ils liés à la dernière scène, forcément sur-le-cultante, du prochain épisode ! Petite pensée pour Hurley à qui revient la seule vraie touche d'humour de l'épisode mais quelle touche ! Ca m'a vraiment éclaté : "Vous êtes né en quelle année vous ? / Euh... 1931 !/ Vous avez 46 ans ?! / Tout à fait / Vous avez fait la guerre de Corée ? / Euh, ça existe ça ? / Qui est l'actuel président des Etats-Unis ? / Bon ok d'accord, on vient du futur !" !      

vlcsnap_73432

vlcsnap_71465 vlcsnap_73605 vlcsnap_70618


// Bilan // J'ai une sainte horreur de ce terme "épisode de transition" donc je vais dire que Follow The Leader est un épisode amorce au Season Finale ! Un peu comme une première partie quoi. Il met en place les événements à venir tout en nous faisant gravement saliver ! C'est sacrément réussi.

dnesv2finarticleminibanpk8

27 février 2009

LOST [5x o7]

dnes_v2_lost_mini_ban

The Life And Death Of Jeremy Bentham // 1o o5o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars5


   A épisode exceptionnel, dispositif exceptionnel. La courte vie de Jeremy Bentham a été dense. Il en a traversé des océans et il en a rencontré des gens !

Outside The Island ...

vlcsnap_60690

vlcsnap_63089Le périple de Jeremy Bentham commence là où celui de John Locke sur l'île s'interrompt. Il tourne la Roue, comme Ben en son temps, et se retrouve au beau milieu du désert Tunisien, avec une blessure à la jambe et un joli petit vomi parce que tout de même, un voyage dans le temps, ça retourne l'estomac. Il est accueilli par quelqu'un que l'on ne pensait pas voir là : Charles Widmore ! On ne sait jamais sur quel pied danser avec cet homme si froid qui se présente toujours comme le gentil, le bon, en opposition à Benjamin Linus qu'il conchie de toutes ses forces. Où est vraiment la vérité ? Qui est le bon, qui est le méchant ? Et y'a-t-il vraiment un bon et un méchant ? Deux gentils, deux méchants ? Widmore nous dévoile à demi-mot ce qui se profile pour l'ultime saison de LOST : une guerre ! "A war is coming". Une lutte de pouvoir sanglante ou quelque chose de plus spirituel ? Même si l'on a bien compris qu'il y a une rivalité entre Ben et Widmore car le premier à virer le second de l'île, je doute que leur conflit se réduise à ça. Il doit être plus profond. Et puis comment Ben s'y est pris pour jarter le leader de l'île depuis 30 ans ? D'ailleurs, ce point me chagrine beaucoup. Si Widmore a regné 30 ans sur l'île, ça veut dire qu'il en est parti aux alentours de 1984. Penny a bien plus de 20 ans dans les années 2000. Donc, elle est forcément née sur l'île ! C'est logique, non ? Oui, sauf que l'on ne connaît pas l'identité de sa mère. Tout porte à croire qu'il s'agit d'Ellie, alias Eloïse Widmore. Ce qui en fait d'ailleurs la soeur de Daniel Faraday, en imaginant qu'elle l'a certainement eu avec un autre homme que Widmore. Ellie a-t-elle accouché de Penny sur l'île ou en dehors de l'île ? Penny ne semble pas se souvenir de l'île. Et si Ben était le père de Faraday ? Ca semble tiré par les cheveux mais ça pourrait expliquer encore un peu plus la rivalité entre lui et Widmore. Ils ne se sont pas seulement battus pour l'île, ils se sont peut-être aussi battus pour une femme !   

vlcsnap_77641Un autre personnage que l'on ne s'attendait pas à revoir débarque sans crier gare : Matthew Abaddon ! On se souvient qu'il était impliqué dans la venue du cargo en réunissant les experts que l'on commence à bien connaître maintenant : Faraday, Charlotte et Miles. Et le tout sous les ordres de Widmore. C'est un peu son homme de main. Il fait tout ce qui lui demande son patron, comme par exemple forcer le destin. Il a forcé le destin de John Locke à une époque, il a tenté de forcer le destin d'Hurley à Santa Rosa, il veille dans la pénombre puis il surgit. Eh bien ça n'arrivera plus ! Ben l'a tué. Ben est devenu un assassin (l'était-il déjà ?). Ce qui sous-entend qu'il a bien dû tuer Penny. Il en est parfaitement capable en tous cas. Lance Reddick nous offre une dernière (quoique) prestation évidemment excellente. Réussir, d'un simple regard, à susciter à la fois la frayeur et la sympathie, c'est fort ! Sans la protection d'Abaddon, Jeremy Bentham devient une cible facile pour Ben, il le retrouve pile au moment où il allait se suicider, la corde au cou. Ce renoncement de Locke est extrêmement émouvant, comme à peu près tout ce qui touche le personnage dès qu'il est en dehors de l'île, dans les flashbacks des premières saisons notamment. On pourrait dire beaucoup de choses sur Locke, comme imaginer que c'est lui Jacob par exemple, mais si l'on se concentre sur Ben deux minutes, il faut reconnaître qu'il est vraiment très très fort. Une fois de plus, son plan a marché à la perfection. Son plan d'ailleurs, il semble l'improviser plus ou moins. La chance était de son coté, il est arrivé au moment opportun. Il a retiré un maximum d'informations possibles sur le plan de Locke, comme le fait que Jin n'est pas mort et qu'il lui a confié une bague ou surtout qu'il faut aller voir Eloise Hawkins pour retourner sur l'île. C'est à ce moment-là qu'il tue froidement Locke et maquille son suicide. Tout ce qu'il veut, c'est retourner sur l'île. Il a tous les éléments en main pour le faire, reste à enrôler Jack et toute la clique ! La suite, on la connaît.    

vlcsnap_71740Avant de mourir, Jeremy Bentham a eu le temps de rendre visite à certains de ses compagnons d'infortune, à commencer par ce cher Walt, que l'on avait plus revu depuis un petit bout de temps. On savait qu'ils s'étaient rencontrés donc on ne peut pas dire que l'on apprend grand chose. Une chose quand même : voyant que le garçon est heureux à New York dans sa nouvelle vie, il ne lui dit pas que son père est mort et surtout, il abandonne l'idée de le ramener sur l'île, comme les autres. Maintenant, ce n'est pas parce que lui décide de l'épargner que Ben en fera autant. J'imagine bien une grande découverte dans quelques temps du style : Walt était dans le vol 316 ... Une chose est sûre, la scène que Malcom David Kelley et Terry O'Quinn partagent est très belle. On se souvient tout à coup à quel point ils étaient proches après le crash. Puis leurs routes se sont séparées. Définitivement ?

vlcsnap_75246Si l'on peut reprocher à ce début de saison 5 de manquer un peu d'émotion, le reproche ne vaut pas pour cet épisode. Lorsque Bentham rend visite à Kate, c'est l'occasion de reparler d'Helen, le grand amour de Locke. Kate lui demande s'il n'a jamais aimé, il répond qu'il a aimé une fois. Moi, je dirais deux. Il aime l'île comme il pourrait aimer une femme. Je me faisais une joie de peut-être revoir Katey Sagal dans la série mais manque de pot, Helen est morte. Un anévrisme. Quelque part, heureusement qu'elle est morte. C'est peut-être l'unique personne qui aurait pu le faire rester sur le continent Américain. Et tout aurait été différent !

vlcsnap_72806La rencontre entre Hurley et Bentham était plus de l'ordre de l'anecdotique, placée sous le signe de l'humour. Hurley pense voir un fantôme jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il s'agit bien de Locke. La rencontre tourne court et ne sert finalement à rien. En plus, on a connu le jeu de Jorge Garcia plus subtil ! Une petite chose a tout de même retenu mon attention, lorsque Bentham arrive, il est en train de peindre ce qui ressemble à une pyramide d'Egypte. Comme ce genre d'élément n'est jamais anodin dans LOST, je me demande ce que cela peut bien signifier ...

vlcsnap_69612Bentham n'a pas le temps de partir à la rencontre de Sun mais il rend une petite visite à l'ami Sayid, exilé en République Dominicaine depuis que Nadia est morte et qu'il ne collabore plus avec Ben. Cette partie de son histoire reste encore à raconter même si je doute qu'elle soit importante. C'est juste histoire d'être complet et laisser le moins de zones d'ombre possible. De toute façon, c'est clair que c'est Ben qui a (fait) tuer Nadia. Etait-ce vraiment nécessaire ? Et puis qui étaient ces gens que Sayid devait absolument tuer ?

vlcsnap_79003Que doit-on penser du passage de Bentham à l'hôpital en compagnie du Jack barbu et déprimé ? C'est assez agaçant en fait de le revoir persuadé que Locke est dans le faux, que c'est un vieil homme fou qui se croit plus important qu'il ne l'est vraiment. On sait bien que ce n'est pas le cas. En revanche, ce qu'il y a d'intéressant, c'est quand Locke lui annonce que son père le salue. C'est à ce moment-là que le doute commence à habiter Jack, doute qui ne le quittera plus après le retour de Ben dans sa vie. Mais bon Dieu cela nous ramène aux éternels questions que l'on se pose sur Christian ...

   (à suivre ...)

LOST [5x o7 - Suite]

  On The Island ...

vlcsnap_113879

vlcsnap_114373Le début et la fin de l'épisode se situent sur l'île et de la même façon que dans l'épisode précédent, et ça m'avait grandement déplu, on nous montre le retour de John sur l'île avant même de le voir mourir. Le terme "retour" n'est certainement pas le plus approprié d'ailleurs. Je ne craignais et ils l'ont fait : Locke a ressuscité ! C'est d'ailleurs ce qui me conforte dans l'idée qu'il est Jacob, le Dieu de l'île. Seul le Dieu de l'île peut ressusciter. Vous pouvez toujours ramener les bouts de peau de Michael, il ne ressuscitera pas par exemple ! Cela nous ramène encore à Christian Shepherd. On ne peut pas s'empêcher de comparer les deux situations et pour moi, il ne fait plus aucun doute que Christian est bel et bien mort. La chose que l'on voit traîner sur l'île est soit son fantôme, soit Jacob qui a décidé de prendre son apparence. Pourquoi la sienne ? Parce que Christian a un lien avec l'île, autre que celui de s'y être crashé. C'est mon point de vue ... Mais revenons-en à nous moutons. 

vlcsnap_190547Je me suis lourdement trompé dans mes prédictions : il y a bien eu un "crash" de l'avion du vol 316, ce qui est ma foi plus logique. Enfin disons plutôt que l'avion a atterri tranquillement sur ... l'Hydra ! La petite île au large de la grande, que Sawyer, Kate et Jack ont bien connu au début de la saison 3. Ca me fait plaisir de la revisiter. Notons qu'un petit mystère semble trouver là une réponse : les travaux que menaient les Others consistaient à créer une piste d'aterrissage ! Jacob leur avait-il demandé en prévision de ce crash ? Nos félicitations à Frank Lapidus qui est toujours un pilote hors-pair. Paraît qu'il est parti avec une femme dans la jungle ! Qui donc ? Sun ? On se retrouve donc avec plein de nouveaux naufragés -qui pourraient s'avérer utiles en cas de guerre ou alors au contraire très embarrassants- mais seules deux personnes se distinguent : Ceasar et Ilana. Ils ont pris le leadership naturellement mais ils ne semblent pas avoir pris cet avion par hasard. Sont-ce des nouveaux sbires de Widmore ? Les histoires que Locke leur raconte ne semblent pas les étonner plus que ça. Ils doivent savoir pas mal de choses. Certains passagers ont été blessés, parmi lesquels Ben ! Une question se pose alors : pourquoi Kate, Hurley et Jack (et possiblement Sun et Sayid, les Oceanic Six donc) ont flashé pour se retrouver à l'époque de la Dharma Initiative, tandis que les autres sont restés, a priori, au présent. Et comment les faire ensuite se rejoindre ? Serait-ce ça le rôle de Ceasar et Ilana ? Ceasar semble pourtant étonné qu'Hurley ait disparu sous ses yeux ! Bref, la suite de la saison est lancée et elle promet déjà d'être palpitante !

vlcsnap_114467


// Bilan // Saviez-vous qu'ABC avait décidé d'inverser les épisodes 6 et 7 ? Je leur donne raison. Cet ordre me paraît plus logique. Disons que ça décomplexifie légérement l'ensemble, et surtout, il était préférable de voir les Oceanic Five partir en avion avant de voir ce même avion se crasher. L'épisode 6 aurait été plus ennuyeux diffusé après le 7. Toujours est-il que quelque soit l'ordre de diffusion, The Life And Death Of Jeremy Bentham s'inscrit comme un des épisodes les plus marquants et réussis de la LOST.

dnesv2finarticleminibanpk8 

 

30 janvier 2009

LOST [5x o3]

dnes_v2_lost_mini_ban

Jughead // 11 23o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_96168 vlcsnap_100116 vlcsnap_107820

vlcsnap_109393

   Dieu Merci (Jacob Merci ?), j'ai retrouvé ma verve d'antan pour Lost avec cet épisode formidable. Je lui aurais bien mis 5 étoiles mais il y a déjà eu de meilleurs épisodes et puis je préfère en garder sous la coude car le meilleur est à venir, right ? Des réponses on en a eu. Des twists on en a eu aussi. Un cliff'. Et tout était clair, limpide, cohérent, au contraire des deux précédents épisodes qui partaient dans tous les sens et qui donnaient un peu mal à la tête. On commence d'abord calmement par la naissance de l'enfant de Desmond et Penny, qu'ils ont choisi d'appeler Charlie, certainement en hommage à celui qui leur a permis de se retrouver. Puis par une jolie histoire que Desmond raconte à son fils, celle d'une île qui lui manque, une île extraordinaire peuplée de monstres ... La Grande-Bretagne ! Quoi ? Vous aussi vous êtes tombés dans le piège. J'adore ce genre de clin d'oeil. Pour ceux qui cherchent encore le rapport entre les monstres et la Grande-Bretagne : le Loch Ness pardi ! Puis Desmond passera tout le reste de l'épisode à chercher la mère de Faraday, comme Daniel le lui a demandé dans le passé. Mère qui est forcément Mrs Hawkins, et c'est d'autant plus évident maintenant que l'on sait qu'elle habite à Los Angeles. C'est plus pratique. Sur son chemin, il va faire la rencontre d'une femme nommée Theresa, qui est dans le coma depuis quelques temps par la faute de Faraday. Il s'est servi d'elle pour une expérience qui a mal tourné. Depuis, Charles Widmore lui paye ses soins. Pourquoi ? Parce qu'il est en parti responsable de ce qui lui est arrivée : c'est lui qui finançait les recherches scientifiques de Daniel ! C'est quand même pas une petite information ça. Certes, il était déjà relié à Widmore puisque c'est lui qui l'a envoyé sur l'île mais c'est plus profond que ça. Je me demande donc si Charlotte et Miles n'ont pas été recrutés pour des raisons plus importantes que simplement d'être des experts dans leur domaine. On sait déjà que Charlotte est liée à l'île d'une manière ou d'une autre de toute façon. Reste Miles dont on ne sait pas grand chose et qui ne sert à rien pour le moment, si ce n'est lancer des petites piques. Et c'est bien, il en faut. Toute cette partie sur Desmond n'était donc pas sans intérêt -son face à face avec Widmore est splendide- et elle prépare les événements qui vont suivre, le départ des Oceanic Six surtout. En parlant d'eux, ils sont totalement absents de l'épisode, tout comme Ben, et c'est extrêmement agréable. Vivement qu'ils retournent sur cette maudite island ! C'est là que ça se passe ! Le reste est de la littérature. De la jolie littérature.

   Vous vous souvenez de cet épisode de la saison 4, Cabin Fever, centré sur Locke et ses intéractions avec Richard ? Eh bien il prend maintenant tout son sens. Si Richard est venu à sa rencontre à sa naissance, puis un peu plus tard, c'est parce que c'est Locke, dans le passé, qui le lui a demandé afin de prouver sa bonne foi. Ca paraît tiré par les cheveux dit comme ça mais c'est en réalité tout à fait cohérent. La boussole, tout ça. A la fin du précédent épisode, c'est donc en 1954 que toute la bande se retrouve projettée. Avant la Dharma donc, et avant Ben, forcément. Eh bien à cette époque, le leader chez les autres, c'était déjà Richard -on a bien compris qu'il était immortel depuis le temps mais Juliet nous le confirme, chose qu'elle aurait pu faire avant mais bon- et son bras droit n'est autre que ... attention révélation choc ... Charles Widmore, encore lui ! Charles, s'il n'est pas né sur l'île, y a au moins vécu. Et on comprend maintenant très bien la guerre que Ben et Charles se ménent depuis tant d'années ! A la base, c'était Charles le bras droit de Richard, jusqu'au jour où Ben a pris sa place. Il a alors été banni de l'île -quelque chose comme ça- et a toujours voulu y revenir sans savoir comment le faire. Non mais là encore, c'est une révélation énorme ! Qu'on ne me dise pas que la série ne donne toujours pas de réponses. Charles, lorsqu'il avait une vingtaine d'années, nous apparaît comme un petit effronté, un rebelle, il a le sang chaud et il est certainement très impulsif. Un peu du genre à tuer tout ce qui bouge. Il s'est assagit avec le temps. Il y a un autre visage qui ressort de cette immersion chez les autres : Ellie. Je pense qu'il s'agit de Mrs Hawkins. Ellie Hawkins donc. Ca sonne bien je trouve. On ne peut pas dire qu'on la reconnaisse dans ses gestes ou autres, on a à peine vu Hawkins jusqu'ici (mais ça va certainement changer). Mais ce qui met forcément la puce à l'oreille, c'est quand Daniel lui dit qu'elle lui fait penser à quelqu'un. Il la scrute. Je ne sais pas s'il l'a lui-même compris, s'il le sait, mais il s'agit certainement de sa mère. Enorme !    

   Une révélation qui m'a paru un peu étrange, c'est le fait que les Others possèdent un langage bien à eux, proche du latin. Ou est-ce carrément du latin ? Je ne sais pas, je n'en ai pas fait à l'école. Si j'avais su que quelques années plus tard que ça me permettrait de comprendre un truc dans Lost, j'en aurai sûrement fait ! Mais bien plus important : Jughead ! Il y a une bombe sur l'île et les Others ne savent pas quoi faire. Les militaires américains l'ont jetée sur l'île, comme ils l'ont fait pour des tas d'autres îles du Pacifique Sud. J'aime quand cette réalité -la guerre- entre en ligne de compte. C'est prometteur. Les Others croient que Daniel et sa bande sont des militaires venus la désamorcer. Le conseil assez basique que Daniel va leur donner c'est de l'enterrer. Il sait de toute façon que dans 50 ans, elle n'aura toujours pas explosé. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'explosera pas après 2oo7 ... C'est pas moi qui vous disez que la série allait se terminer sur l'explosion de l'île ? Si. C'est trop évident, ça ne sera pas ça mais cette bombe va forcément jouer un rôle. A moins qu'elle en ait déjà joué un. La station The Swan, ça vous dis toujours quelque chose ? Et si ce qu'elle renfermait était cette bombe ? Et si c'était ça la raison du fameux bouton à appuyer ? Pour éviter qu'elle n'explose ? Il faudra plus d'explications pour nous convaincre, si c'était effectivement ça mais c'est une piste intéressante. Peut-être qu'en tournant la clé, Desmond a empêché la bombe d'exploser. Ce serait chouette comme explication ! 

vlcsnap_111678

vlcsnap_106809 vlcsnap_96623 vlcsnap_116252


// Bilan // Des 3 premiers épisodes de la saison 5, c'est celui-ci le meilleur et de loin ! Il est rempli de révélations de la plus haute importance et il met de coté les Oceanic Six qui nous emmerdent un peu quand même. Drôlement excitant tout ça !

  35064861