25 avril 2014

Wall Street [Pilot Script]

20443690 (1)

UNTITLED WALL STREET DRAMA

Drama // 42 minutes

44030376-bis

Ecrit par Benjamin Cavell (Justified) & Taylor Elmore (Justified, Cold Case). Réalisé par Niels Arden Oplev (Millénium, Under The Dome). Produit par John Cusack. Pour CBS, CBS Television Studios & Timberman-Beverly Productions. 

Jackson Holliday, trader, et Jamie Meadows, avocate, travaillent au sein de la firme Capital Management, au coeur de Wall Street. Alors qu'ils entament une relation amoureuse dangereuse, ils sont l'un comme l'autre sur le point d'être promus et se retrouvent malgré eux embarqués dans une affaire de coruption qui va faire grand bruit...  

Avec Charlie Cox (Boardwalk Empire, Stardust), Maggie Grace (Lost, Taken, Californication), David Morse (La ligne verte, Treme, John Adams), Sophie Okonedo (The Slap, Hotel Rwanda, After Earth), Jodi Lynn O'Keefe (Prison Break, Nash Bridges), A.J. Buckey (Les Experts: Manhattan, Justified), Joseph Lyle Taylor (Justified) et la participation de John Cusack.

 

   "Une exploration du monde de la finance à Wall Street, du pouvoir et de l'argent..." Voici le pitch officiel de CBS quant à ce pilote sans titre. Je déteste qu'un pilote n'ait pas de titre. Comme si les scénaristes n'étaient pas allés jusqu'au bout de leur travail. Je trouve ça quand même assez révélateur de ne pas trouver de titre ET de proposer un pitch simplifié à l'extrême tant il est compliqué de résumer l'histoire en trois lignes. Pourtant j'ai réussi à vous en proposer un un peu plus détaillé, sans me casser la tête pendant des heures. Bref, ce que je veux dire c'est que Wall Street -on va l'appeler comme ça pour simplifier- est un projet complexe, aride, très très CSP+ par essence, qui n'a pas tellement sa place sur CBS. En cas de commande, je ne vois pas bien ce que la chaîne peut en faire. Clairement, sans le succès du Loup de Wall Street et le nom de John Cusack à la production (et au casting dans un "petit" rôle par son temps d'antenne mais "grand" par son importance), jamais CBS n'aurait commandé un pilote ! D'un autre côté, ce n'est pas assez bon pour être du Showtime. Je m'attendais à quelque chose de bien plus solide. Au final, je me suis un peu ennuyé une fois les deux premiers actes passés.

   Le premier acte est vraiment bon car il présente très efficacement la plupart des personnages principaux, au cours d'une soirée sur le toit du building de la firme. C'est classe, fluide, amusant grâce à des dialogues piquants, on ne sent pas mis de côté même quand les traders parlent de choses pour nous relativement opaques. Mais ça ne va malheureusement pas durer. Nos deux héros, Jackson et Jamie, nous offrent en plus une romance sur un plateau. Leur rapprochement manque sans doute de naturel, d'autant qu'ils sont déjà censés se connaître un peu, mais il fonctionne bien. Et là, surprise, une grosse détonation retentit, les lumières s'éteignent, les réseaux Wifi ne marchent plus, les lignes téléphoniques sont coupées... Une attaque terroriste ? Un nouveau 9/11 ? La panique s'empare de la foule et nos deux héros en profitent pour s'enfuir... et finalement baiser chez monsieur. Oh, ils sont inquiets bien sûr, mais visiblement New York n'est pas en train de disparaître de la carte donc autant s'amuser tant il est encore temps... Moi, j'étais quand même un peu plus inquiet qu'eux, et excité aussi. Que s'est-il passé ? La réponse arrive très rapidement dans le deuxième acte : une explosion dans les profondeurs de la ville a conduit à l'effrondrement de tunnels d'eau. En gros. La réparation va être longue et les habitants n'ont plus d'eau courante jusqu'à nouvel ordre, mais à part ça : tout va bien dans le meilleur monde. Arf. C'est tout de suite moins excitant. Mais il s'avère que si tout cela n'est pas d'origine terroriste, ça a tout de même un lien avec nos amis traders et surtout leur grand patron, le big bad pourri jusqu'à l'os malgré ses airs sympathiques. Et à partir de là... ben on comprend plus grand chose.

    Dans les trois actes suivants, les protagonistes se multiplient, ils sont de moins en moins bien présentés, mais par choix. Ils sont tous un peu louches, ils ont des hidden agenda, et leur rôle dans toute cette affaire est très floue. De quels côtés sont-ils ? Quels sont leurs intérêts ? C'est bien, il n'y a pas les méchants d'un côté et les gentils de l'autre, surtout qu'il s'avère que Jackson est depuis le début sous couverture à Capital Management ! Mais plus on avance, plus ça se complique, plus on est largué, plus on s'ennuie et moins on a envie de comprendre ! Ce n'est pas totalement opaque, il reste des éléments auxquels se raccrocher et les héros restent intéressants, intrigants même, mais il manque un souffle épique disons. Pour qu'on ait envie de se laisser embarquer au-delà du pilote, il faudrait pouvoir s'impliquer émotionnellement. Or, tout est très froid, implacable, et ça ne rigole plus beaucoup. Là, asurrément, quelques connaissances sur Wall Street et son fonctionnement sont nécessaires. Moi qui n'ai même pas les bases -jamais rien compris à la Bourse pour la faire courte- je me suis senti mis de côté. On n'essaye pas de m'expliquer. Ca manque de pédagogie. Il en faut un minimum, surtout sur un pilote. Il y a un mort vers la fin. Forcément. Pour bien nous montrer que tout ça c'est pas de la rigolade ! Et ça fait indéniablement son petit effet.

    Wall Street n'est pas une série que j'ai envie de regarder. L'univers qu'elle décrit ne m'intéresse pas et sa façon de m'y introduire ne m'a pas convaincu. J'ai parfaitement conscience que c'est très personnel comme sentiment et que certains d'entre vous y trouveront certainement leur compte. Mais je ne vois pas cette série être un succès, ni tenir sur le long terme. CBS a bien des pilotes plus efficaces et grand public pour s'encombrer avec celui-ci, à moins d'en faire une mini-série...

Posté par LullabyBoy à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,