19 mai 2013

Once Upon A Time [2x 22]

75525735

And Straight On 'Til Morning (Season Finale) // 7 330 000 tlsp.

 44030376_bis


 vlcsnap_2013_05_19_15h48m01s76 vlcsnap_2013_05_19_15h48m07s135

   Contrairement à sa compagne d'infortune du dimanche soir, j'ai nommé RevengeOnce Upon A Time a su rattraper une 2ème saison moyenne et souvent ennuyeuse par deux épisodes finaux réussis, qui donnent très envie de découvrir la suite. En espérant toutefois qu’un retour à Storybrooke n’est pas à l’ordre du jour au bout de trois ou quatre épisodes ! L’avantage, c’est qu’à l’heure actuelle, il n’y a plus que Belle qui soit restée dans la ville, laquelle a été sauvée de justesse d’une destruction où la nature comptait bien reprendre ses droits. Et c’était joliment fait. Il reste aussi les personnages secondaires comme les nains, ou le psy, ou encore Ruby. Mais cette dernière n’est pas prête de réapparaitre puisque l’actrice a été recrutée dans une nouvelle série de CBS, Intelligence, certes produite par ABC Studios mais qui devrait l’empêcher de revenir tout de suite. Elle ne nous manquera pas de toute façon. Les auteurs n’ont pas su développer son potentiel et comme le jeu de Meghan Ory est très limité, je crois qu’il ne faut pas avoir de regrets. Ce qui nous attend entre Neverland et Fairytale Land est autrement plus excitant que toutes les promesses qui nous ont été faites jusqu’ici et qui ont rarement été tenues…

   On ne peut pas dire que les scénaristes aient fait preuve d’une grande subtilité à nouveau, mais ils s’en sont bien sortis dans l’ensemble pour nous donner l’impression que les personnages avaient évolué au fil de la saison et qu’ils étaient prêts à embrasser une nouvelle destinée du côté des gentils et non plus des méchants, en restant bien sûr les puissants. J’ai nommé Regina/The Evil Queen et Mr Gold/Rumplestiltskin, liés par leur attachement respectif à leur enfant, qui décident de ne plus agir égoïstement mais pour le bien commun. J’ai été ému par les scènes entre Regina et Henry, et même celles entre Regina et Emma. J’ai eu le sentiment, pour la première fois, que la méchante Reine avait vraiment changé et qu’il n’y avait plus de retour en arrière possible. J’espère que les auteurs vont s’y tenir, mais je ne me fais pas trop d’illusions. Je suis moins emballé par les passages entre Gold et Belle, d’autant que la potion magique pour sauver la jeune femme est sortie de nulle part. J’aurais préféré que Lacey reste parmi nous un peu plus longtemps. Toute seule à Storybrooke, elle aurait fait des ravages. On aurait bien ri. Tant pis. Il y a un passage que l’on aurait trop vite tendance à oublier : en tout début d’épisode, Gold a bien failli tuer son petit-fils en voulant faire rompre la corde de sa balançoire ! Il faut toujours se méfier de The Dark One à mon avis, même si la nouvelle disparation de son fils dans la suite de l’épisode a en partie changé la donne.

   Je n’ai pas beaucoup aimé le fait que Henry se volatilise de la sorte. Trop facile. Mais les révélations qui ont suivi ont fait oublier ce détail. Tamara et Greg travaillent donc pour le compte de Peter Pan ! Lequel n’est apparemment plus un gentil garçon… Intéressant. J’ai beaucoup aimé le fait que Bae soit devenu proche de Hook, même s'il s'est confié beaucoup trop rapidement sur son père. C’était inattendu et cela a donné encore plus d’épaisseur à un personnage qui en avait déjà pas mal. Hook est tout à la fois : malin, amusant, charmant, inquiétant, bon et méchant. Il est devenu une pièce indispensable de la série. Parmi mes vœux les plus chers pour cette saison 3 : faire la rencontre de deux personnages clés chers à mon cœur : la fée Clochette (je propose Annalynne McCord) et surtout Ariel, la petite sirène (et là, malgré son âge, je veux Joanna Garcia !). Ce serait d’excellentes additions. En revanche, je ne tiens pas plus que ça aux retours de Mulan et Aurore. J’espère que ce sera bref. Sauf s’ils trouvent enfin quelque chose à raconter sur elles. Je termine par mon passage préféré de ce dernier épisode : lorsqu’Emma se jette dans les bras de ses parents en l’appelant enfin, pour la première fois, « Mum » et « Dad ». So cute. Elle aussi a évolué. Elle n’a pas servi à grand-chose quand on regarde bien mais ses pouvoirs mystérieux finissent toujours pas sauver tout le monde. Il serait temps de les expliquer. En faire autre chose qu’une solution de facilité en somme…

vlcsnap_2013_05_19_15h48m27s76 vlcsnap_2013_05_19_15h50m43s161


// Bilan // Bien souvent, les histoires qui nous été contées dans cette saison 2 de Once Upon A Time n'étaient que digressions pour faire diversion. On s'est ennuyé, impatienté, on a même failli abandonner. Mais le navire a pris le bon cap dans les derniers épisodes, tant et si bien que la saison 3 s'annonce différente, épique et qui sait, meilleure ? Il y a encore tant de mondes à explorer et de personnages mythiques à rencontrer... Faites que la série retrouve sa magie.


15 août 2012

Animal Practice [Pilot]

Animal_Practice_NBC_season_1_2012_poster

Pilot // 12 800 000 tlsp.

 61039229_bis

 

What About ?

Vétérinaire bougon, le Dr George Coleman a des méthodes peu orthodoxes. Son succès lui vient de son don avec les animaux de toute sorte. En revanche, avec les humains, c'est une autre histoire. Dorothy Crane a autrefois touché le cœur de George, mais aujourd'hui, à la tête de l'affaire familiale, elle est le nouveau patron de celui-ci. Intelligente et ambitieuse, elle est déterminée à faire payer George pour le passé... (AlloCiné)

Who's Who ?

Comédie créée par Brian Gatewood & Alex Tanaka (Baby-sitter malgré lui) . Avec Justin Kirk (Weeds), JoAnna Garcia (RebaPrivileged, Gossip Girl, Better With You), Tyler Labine (Invasion, Reaper, Mad Love), Bobby Lee (MadTv), Crystal The Monkey....

So What ?

     Il y a bientôt 20 ans -mon Dieu mais c'est horrible quand j'y pense !- Friends avait son singe Marcel. Et il était drôlement chou. Et on se marrait bien. Aujourd'hui, on a le Dr. Rizzo, l'assistant/mascotte de la clinique vétérinaire où se déroule l'action d'Animal Practice. Et il est chou. Et on se marre bien quand il est à l'écran. Beaucoup moins quand il disparait ! Toute la problèmatique du héros de la série est aussi celle de la série elle-même : ce ne sont pas les animaux qui posent problème mais les humains ! Et ce n'est certainement pas Crystal The Monkey qui fait le plus de singeries dans ce pilote...

    Un médecin cynique qui déteste le genre humain et qui le fait savoir allègrement dès que l'occasion se présente, ça ne vous rappelle rien ? Oui, il y a un peu du célèbre Dr House chez le Dr Coleman. Sauf que House, qui n'était pas une série comique, était beaucoup plus drôle. Les répliques de Justin Kirk tombent ainsi à l'eau les unes après les autres et quand on est un fan de Weeds depuis huit ans et qu'on est habitué à l'entendre sortir des horreurs hilarantes à longueur d'épisodes, ça fait vraiment mal au coeur de le voir galérer de la sorte pour provoquer, au bout du compte, à peine un sourire ou deux. Il n'est pas le seul à faire chou blanc à chaque fois qu'il ouvre la bouche : tous les personnages secondaires se retrouvent dans la même situation. On les présentera comme "excentriques" pour être poli. Ou comme des imbéciles, si l'on veut être un peu honnête. Le sosie de Susan Boyle, à la grande limite, s'en sort mieux que les autres. Tyler Labine fait du Tyler Labine -ceci n'est pas un compliment- et puis il y a JoAnna Garcia, qui n'est pas du tout là pour faire rire -a-t-elle seulement prononcé une réplique censée être amusante ?- mais pour faire chavirer le coeur de notre médecin en chef. C'est sa Cuddy en somme. La partie romantique est niaise au possible, commune de chez commune, et ne parvient même pas à être sauvée par l'alchimie de l'actrice avec Justin Kirk, qui existe bel et bien pourtant. Il est assez difficile de voir un avenir à cette petite comédie pour tout dire : même en réglant certains de ses problèmes, elle n'a pas un potentiel de fou. Une fois que les blagues autour des bêtes, en particulier autour du Dr Rizzo, auront été épuisées -car elles le seront forcément à court terme- que restera-t-il ? Une mauvaise comédie de bureau, je le crains. 

   Animal Practice ne sera certainement pas la comédie de l'année mais on aurait dû s'en douter, non ? Vous avez déjà vu une série dans laquelle les animaux ont une place importante qui soit vraiment bonne ? 

What Chance ?

 Animal Practice s'en est moins bien sortie que Go On après les Jeux Olympiques, en l'occurence après la cérémonie de clôture. Ou devrais-je dire pendant puisque NBC a coupé une partie de l'événément pour programmer la série, comme prévu, ce qui a mis pas mal d'américains en colère. Animal Practice partait donc avec un encore plus gros handicap que sa qualité : les gens n'avaient vraiment pas envie de la voir (un peu moins de 20 millions sont partis quand elle a commencé) ! Dans sa nouvelle case le mercredi 20h à la rentrée, elle devrait connaître le même destin que Free Agents l'an passé : un tout petit tour et puis s'en va ! A moins qu'elle ne nous fasse un Up All Night

How ? 


29 septembre 2010

Better With You [Pilot]

19487262_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100802_034637

Pilot // 7 86o ooo tlsp.

44030376

What About ?

Deux sœurs sont chacune à un stade différent de leur vie sentimentale. La première est heureuse, épanouie grâce à une relation de longue durée. L'autre vient de tomber enceinte, précipitant son mariage avec son petit-ami...

Who's Who ?

Créée par Shana Goldberg-Meehan (Friends, Joey). Avec Jennifer Finnigan (Close To Home, Committed) dans le rôle de Maddie, Joanna Garcia (Privileged, Gossip Girl) dans le rôle de Mia, Josh Cooke (Committed, Big Day) dans le rôle de Ben, Jake Lacy dans le rôle de Casey, Kurt Fuller dans le rôle de Joel et Debra Jo Rupp (70's Show) dans le rôle de Vicky.

So What ?

Better With You est la nouvelle comédie à intégrer le carré du mercredi soir d'ABC. Coincée entre The Middle et Modern Family, je ne trouve pas qu'elle soit vraiment à sa place puisqu'elle n'est pas si familiale que ça et surtout, et ça saute aux yeux, il s'agit d'une sitcom multi-caméras comme au bon vieux temps. Ca passe encore sur CBS parce qu'il n'y a que ça mais quand sur ABC les single-camera ont pris le pouvoir (avec un certain succès en plus), on se demande un peu ce qu'elle vient faire là. C'est certainement plus pour des raisons économiques qu'autre chose. C'est bien dommage, parce qu'il y avait matière à faire un Modern Family-bis plus concentré sur le couple que sur la famille. Cela dit, c'est mieux que Hank et Romantically Challenged, largement même. Quoi c'était pas difficile ?

S'il n'y avait pas cette satanée course à la blague, toujours plus difficile à accepter lors d'un pilote, j'aurai pu rire beaucoup plus. Mais non, il faut en sortir une bonne toute les trois secondes, quitte à en mettre des mauvaises au milieu pour combler. Plein de passages m'ont donc fait sourire mais pas rire. Le casting a le mérite d'être enthousiaste. Ils ont l'air heureux d'être là, ensemble. Il se dégage une bonne alchimie de groupe, ce qui n'est d'ailleurs pas surprenant pour le couple Maddie/Ben puisque Jennifer Finnigan et Josh Cooke formaient déjà un couple dans la sitcom sympathique Committed il y a quelques années. Les parents ont un peu de mal à s'intégrer à l'ensemble et je ne suis pas certain que ça s'arrange au fil du temps mais ils sont excellents, sans doute les plus drôles du lot. Celui qui se distingue, c'est Jake Lacy (dont c'est le premier rôle), qui pourrait être terriblement mauvais mais qui a quelque chose. Je n'ai pas encore su définir quoi... Un timing comique, tout bêtement ? Son rôle d'idiot lui va comme un gant en tous cas. Joanna Garcia n'est pas mauvaise mais elle est tellement calibrée CW... Ce n'est pas une nature comique quoi. Ce n'est pas Christina Applegate ! Ce n'est pas Jenna Elfman ! Jennifer Finnigan n'est pas non plus à se tordre de rire mais je l'aime bien. Elle est quand même plus à sa place dans un gentil drama. Debra Jo Rupp est excellente, bien évidemment. L'ensemble manque de piquant, de folie, mais la base est plutôt séduisante. A suivre de près !

05 août 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 4- Better With You/Happy Endings

19450820

happy_0_katimg_1_h

What About ?

Better With You - Deux sœurs sont chacune à un stade différent de leur vie sentimentale. La première est heureuse, épanouie grâce à une relation de longue durée. L'autre vient de tomber enceinte, précipitant son mariage avec son petit-ami...

Happy Endings - Comment un groupe d'amis peut-il résister à la séparation de deux d'entre eux le jour de leur mariage au pied de l'autel ?

Why ?

Cette année, les comédies de couples et de potes (et parfois les deux en même temps) reviennent en force. Bien-sûr, toutes les chaînes espérent secrétement avoir trouvé le nouveau Friends. Faut pas le dire trop fort, ça porte la poisse ! Mais l'envie est clairement là. Alors j'aurais pu vous parler de Friends With Benefits (NBC), Perfect Couples (NBC) et Mixed Signals (FOX), qui entrent toutes dans cette catégorie, mais leurs chances de survie sont tellement minces qu'il vaut mieux passer sous silence leur existence dès maintenant. En plus, elles ne seront diffusées qu'à la mi-saison. On a bien le temps de voir venir !

Celles d'ABC ont l'avantage certain d'avoir pour compagnons Modern Family, le succès d'estime de la saison dernière, et The Middle, qui n'a pas à rougir ni de sa qualité ni de ses performances. Better With You aura la chance d'être coincée en sandwich entre les deux sitcoms. Si elle ne marche pas là, elle ne marchera nulle part ! J'avoue que je suis irrémédiablement attiré par cette série depuis que le projet a été annoncé il y a plusieurs mois maintenant. Y'a des trucs qu'on sent bien, comme ça, sans trop pouvoir l'expliqué. Le casting m'a conforté dans mon idée dans le sens où Jennifer Finnigan et Joanna Garcia ne sont certainement pas de grandes actrices mais elles sont pétillantes et jolies, soit les qualités principales requises quand on joue dans une sitcom. J'allais oublier l'adjectif "drôles" mais à vrai dire, ça tient plus aux scénaristes qu'à elles. Au casting, on retrouve également Josh Cooke, qui est un sacré poissard avec pas mal de séries annulées à son actif, mais qui formait un très bon duo avec Jennifer Finnigan en 2005 dans la courte mais bonne Committed. L'alchimie ne devrait pas avoir disparu. Et puis Debra Jo Rupp (Kitty dans 70's Show) en duo avec Kurt Fuller : je crois que c'est une évidence. Ils ne peuvent qu'être drôles ensemble puisqu'ils le sont séparément systématiquement. A mi chemin entre la comédie de couples et la comédie familiale, la série a ses chances de convaincre le public. Ce qui risque peut-être de la desservir, c'est son format classique multi-caméras avec tournage en public et rires en boîte.

Quant à Happy Endings, difficile de parier sur son destin puisqu'elle ne sera diffusée qu'à partir de la mi-saison dans une case encore inconnue (mais en remplacement de Cougar Town, ce serait vachement bien). Du coté du casting, rien de flamboyant, il faut bien l'admettre. Un des frères Wayans, le pauvre Zachary Knighton qui n'était pas très bon dans FlashForward, les deux blondes Elisha Cuthbert, fille de Jack Bauer dans 24 quand même, et Eliza Coupe, vue l'année dernière dans l'ultime saison de Scrubs... Au niveau de l'histoire, rien qui soit d'une grande originalité non plus. Vous allez me dire, qu'est-ce que fout la série dans le classement alors ? Eh bien le trailer m'a fait rire, même si on doit y voir tous les meilleurs gags du pilote. Il y a donc à mon avis un certain potentiel. A voir si ça peut tenir sur la longueur et si la bande-annonce n'est pas trompeuse...

// Bonus // Les trailers :

09 décembre 2009

How I Met Your Mother [5x 10]

dnes_season4_himym_ted_mini

The Window // 9 2oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_163084

   Mon coeur (et mes zygotatiques) me dit que cet épisode était bon, ma raison me dit qu'il était moyen. J'ai choisi de suivre mon coeur cette fois mais cela ne va m'empêcher de vous dire ce que me souffle ma raison... Avant toute chose : l'intrigue de Ted m'a conquis ! C'était drôle, original et tendre. Trois qualités dont la série fait de moins en moins souvent preuve. Et puis c'était une très bonne chose de remettre Ted au centre d'un épisode. Ca faisait un moment qu'il tournait autour des autres sans avoir grand chose à dire ou à faire. C'était un plaisir de retrouver JoAnna Garcia dans le rôle de cet aimant à mecs, qui passe d'une relation à une autre sans jamais laisser l'opportunité à Ted de tenter sa chance. Elle est fraîche, souriante, mignonne, on a envie de lui faire des câlins... Malheureusement, elle a été sous-exploitée. Le nombre de ses dialogues se comptent sur les doigts d'une main. Du coup, on a un peu de mal à comprendre pourquoi ils sont tous à ses pieds et pourquoi Ted craque sur elle depuis tant d'années ! D'un autre coté, étant donné que ce ne sera pas la mother, comme nous le fait comprendre la jolie (mais triste pour notre héros) fin de l'histoire, c'est peut-être mieux qu'elle ne soit pas renversante. Sinon, je me demande quand même comment j'ai pu comparer l'actrice à Kate Walsh à l'époque de Privileged ! Elle est mignonne mais elle n'a ni sa classe ni son charisme. Bref, toute cette intrigue était sympa et j'ai adoré les interventions de Robin ! Le "What's In The Box ?" était tout simplement mémorable d'ailleurs. Par contre, les gars, retournez prendre des cours de français ! "Les chiennes érotique" quoi. Et le "s" il est passé où ? N'empêche, ça aussi c'était très marrant.

   Le fait que la mini-intrigue de Barney rejoigne celle de Ted était une bonne chose, afin d'éviter le cloisonnement des storylines dont est trop souvent victime la série ces derniers temps. Cela dit, j'ai une fois de plus du mal avec Barney. Le problème, au-delà du fait que ses pitreries sont lassantes, c'est qu'il n'est plus crédible en dragueur invétéré. On l'a découvert attentionné avec Robin, amoureux quoi. Et même si ce Barney-là était moins drôle, il était plus attachant et plus intéressant au bout de 5 saisons. Je ne me fais donc toujours pas à ce retour en arrière. Il m'a quand même fait décrocher quelques sourires dans cet épisode, tout n'est pas perdu. Marshall et Lily, de leur coté, se mangent encore un demi-raté. Marshall avait beau être touchant, il n'y avait pas grand chose de drôle là-dedans, à part peut-être la blague récurrente sur sa mère. Et encore...

vlcsnap_155889


// Bilan // Le coeur a parlé. Tout est dit !

44069764