03 novembre 2012

Once Upon A Time [2x 05]

75525735

The Doctor // 9 850 000 tlsp.

 44030377


 vlcsnap_2012_11_01_23h35m21s129 vlcsnap_2012_11_01_23h35m02s195

   Les scénaristes de Once Upon A Time ont vraiment du mérite. J'imagine qu'entremêler tous les flashbacks centrés sur plusieurs personnages différents aux scènes au présent qui se déroulent dans deux mondes distincts ne doit pas être aisé. C'est toujours bon de le rappeler. Ici, nous avons donc quelques scènes "de vie" à Storybrooke pas très passionnantes mais nécessaires qui servent à creuser la relation entre Charming et Henry. Le prince veut faire de son petit-fils un cavalier émérite. C'est mignon. Mais l'essentiel se joue avec Regina, bouleversée par le retour de son amour perdu, Daniel. Le problème avec les scènes les réunissant, c'est qu'il est compliqué de dégager une émotion vu l'état du monsieur, devenu nous dit-on "un monstre", mais qui parait surtout robotique. Lana Parilla doit donc faire tout le travail, et elle s'en sort à merveille. La douleur de Regina est incommensurable. Si par mégarde elle devait redevenir très méchante, on ne pourrait pas tellement lui en vouloir. La vie ne lui a pas fait de cadeaux à elle non plus. Mais, pour le moment, elle est bien décidée à compléter sa rédemption et a rendez-vous chaque semaine avec Jiminy Cricket pour ce faire, à l'aide d'une thérapie sans magie. Jolie trouvaille ! Puis ce n'est pas tous les jours que le personnage sert à quelque chose (l'acteur, Raphael Sbarge, n'est d'ailleurs plus considéré comme régulier cette saison 2). 

   Il y a des choses intéressantes à retirer des flashbacks de Regina, notamment la suite de son initiation à la magie orchestrée par un Rumplestiltskin impitoyable et toujours aussi amusant. Une boule de cristal magique fait une courte apparition. On en réentendra certainement parler très vite. Il évoque aussi "un monde sans magie", ce qui veut dire que Regina connait son existence depuis très longtemps. On retrouve avec joie Jefferson, à la botte de Rumple. Mais, surtout, l'on découvre la véritable identité du Dr Whale et elle ne pouvait pas être plus surprenante ! Tout vient à point qui sait attendre. Je me demande vraiment si les auteurs savaient dès le départ qu'il serait Frankenstein. J'ai un gros doute là-dessus. Mais j'aime beaucoup l'idée en tout cas. Ma seule inquiétude est que l'on s'éloigne complètement des contes de fée pour le coup, ce qui veut dire que Once Upon A Time peut finalement évoquer absolument tout les personnages mythiques de la littérature, du cinéma et de la télévision. C'est une source inépuisable d'histoires, certes, mais c'est vraiment trop. A quand Hannibal ? Barbarella ? Terminator ? Le Père Lustucru ? Non mais plus sérieusement, qu'ils s'en tiennent par pitié aux personnages de Disney et de contes, avec la possibilité de faire quelques incartades de manière exceptionnelle... Frankenstein ajoute en tout cas une dimension presque horrifique à la série qui est la bienvenue, surtout en cette période d'Halloween. Mais la vraie question est de savoir de quel monde il vient ! Car, jusqu'à preuve du contraire, le personnage vient du nôtre. Donc celui qui dépasse les frontières de Storybrooke. Existe-t-il un monde qui regroupe tous les serial killers et autres monstres contemporains ? Ma foi, pourquoi pas... 

   Du coté de Fairytale Land, le plan de Cora et Hook est déjà déjoué par Emma et Snow (je ne parle pas de Mulan et Aurora, elles n'ont vraiment servi à rien sur ce coup-là) ! Enfin déjoué... C'est ce que l'on veut nous faire croire ! Mais je suis à peu près sûr que Cora avait misé sur l'intelligence des jeunes femmes. En réalité, son plan se déroule comme prévu. Elles vont s'occuper du sale boulot, risquer leur vie pour récupérer la boussole qui se trouve en haut de la tige d'haricot et se faire avoir dès qu'elles auront remis un pied à terre. C'est à partir de ce moment-là que ça deviendra vraiment intéressant car on se doute bien que la fine équipe ne va pas rester coincée toute la saison... 

vlcsnap_2012_11_01_23h44m54s226 vlcsnap_2012_11_01_23h36m23s245


// Bilan // Encore un épisode riche et solide de Once Upon A Time ! C'est que l'on commencerait à s'habituer...


30 novembre 2011

Once Upon A Time [1x 05]

vlcsnap_2011_11_01_14h34m00s37

That Still Small Voice // 10 690 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_11_30_00h22m37s241 vlcsnap_2011_11_30_00h22m51s116

    On ne me fera pas croire que mon esprit divague et que le manque de Lost me rend fou : les réfèrences à la série culte étaient plus qu'évidentes dans cet épisode. Ainsi, nos héros se penchent au bord d'un "trou", dont l'intérieur ressemble à s'y méprendre à celui du "hatch" de l'île et la star de ce nouveau segment, Archie, tombe sur une barre chocolatée "Appolo", bien connue des naufragés pour les avoir nourris un petit moment ! Bref, vous imaginez mon excitation au cours de cet épisode intéressant qui laisse entrevoir encore plus que les autres tout le potentiel de la série sur le long terme. Il n'était pas nécessaire de nous en convaincre, néanmoins le monde magique n'a pas été inventé de toutes pièces par l'imagination fertile de Henry. Il est là, enfoui sous terre, prêt à resurgir pour briller à nouveau de milles feux. Avant cela, il y a des tas d'histoires à raconter et des tas de personnages à rencontrer...

   That Still Small Voice a choisi de se concentrer sur Jiminy Cricket et les raisons qui l'ont poussé à se transformer en petit insecte malin. Comme pour la plupart des personnages de contes de fée, il faut blâmer sa famille et plus particulièrement ses vilains parents -dont la mère est un sosie d'Helena Bonham-Carter d'ailleurs- des voleurs, meurtriers même, qui lui ont rendu la vie difficile jusqu'à ce qu'il décide d'emprunter sa voie à lui, pas celle qu'ils lui avaient toute tracé. Son parcours est forcément touchant, surtout quand il croise sur sa route Geppetto et celui qui deviendra probablement Pinocchio. Mais le plus grand moment de bonheur, c'est quand même quand il se retrouve face à la fée bleue, une petite bombe qui semble tout droit sortie d'un porno ! Son décolleté déborde et elle semble très bien savoir manier les b(r)aguettes... magiques ! A Storybrooke, Archie, lui aussi, comprend qu'il faut se débarrasser de la mauvaise influence de Regina afin de prendre son destin en main et exercer son métier au mieux. Le rapprochement avec Henry sous terre est amené avec de gros sabots mais l'aventure est ludique. Pongo des 101 dalmatiens en fait même partie ! Les paroles du gamin sonnent déjà comme un disque un peu rayé mais, bizarrement, il ne m'agace pas. Pendant ce temps-là, le Prince Charmant reste amnésique mais son coup de coeur de coeur pour Mary Margaret ne se dément pas. Sera-t-il le premier de tous les personnages à prendre conscience de qui il est vraiment ? L'ironie voudrait que ce soit lui, oui...

vlcsnap_2011_11_30_00h23m06s9 vlcsnap_2011_11_30_00h20m56s254


// Bilan // Ce 5ème épisode de Once Upon A Time m'a fait un effet proche de celui procuré par le pilote : le récit est exaltant malgré quelques longueurs et quelques maladresses et le résultat est magique. Les auteurs ne maîtrisent pas encore parfaitement le bijou qu'ils ont entre les mains mais en abattant les bonnes cartes au bon moment, ils sont assurés de nous émerveiller encore un bon bout de temps !