27 février 2013

The Vampire Diaries [4x 15]

80086626_o

Stand By Me // 2 910 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2013_02_25_22h05m45s50 vlcsnap_2013_02_25_22h06m32s0

   Le déni n'est pas un thème très télévisuel. Cet épisode de The Vampire Diaries en est la preuve. Chacune à leur niveau, les héroïnes de la série nient l'évidence. Et nous, pendant ce temps-là, on s'ennuie, on s'agace, on perd patience. Enfin pas complètement, car ce qui les sauve, c'est l'émotion qu'elles dégagent. Les larmes d'Elena ne nous font plus beaucoup d'effet, étant donné qu'elle passe son temps à pleurnicher à intervalle régulier depuis la première saison. Souvent à juste titre, d'ailleurs. Mais là, quand même, on a envie de lui pardonner parce que 1/ Elle perd la toute dernière personne de sa famille qu'il lui restait 2/ Elle fait ainsi le deuil définitif de son humanité. Bref, elle a de très bonnes raisons de se retrouver dans cet état. Le meilleur passage, il est quand elle péte un plomb et qu'elle arrose sa maison d'essence. Elle va jusqu'au bout de son délire et met le feu à ce qui la rattachait encore aux siens. C'est poignant. Le regard de Damon et Stefan quelques secondes plus tôt en dit long sur la situation dans laquelle eux-même se retrouvent : ils veulent aller dans le même sens mais ils ne le connaissent pas, ce sens. Que faire ? Matt, ce cher Matt, n'est pas oublié dans un coin pour une fois. Il apprend lui aussi la mort de Jeremy et ça lui fait forcément quelque chose. Ils étaient devenus potes dernièrement. Son craquage dans la voiture était sans doute un peu too much après tout ce que l'on venait de nous montrer en matière de désespoir mais il avait bien le droit de craquer lui aussi. Donc, maintenant c'est sûr : Jeremy est bel et bien mort. Bravo aux scénaristes d'avoir osé. Merci de ne pas revenir en arrière, par contre... 

   Car c'est encore possible ! Crazy Bonnie, contrairement à Elena, ne termine pas l'épisode en regardant la vérité en face. Sa peine est tellement immense qu'elle l'aveugle complètement. La sorcière, bien aidée par ce satané Shane, a bien l'intention de faire revenir à la vie tous les morts qui ont jalonné sa vie, sa grand-mère et Jeremy en tête ! Y arrivera-t-elle ? Probablement pas. Mais elle risque de mettre un sacré bordel. Elle est peut-être en train de devenir bien malgré elle le pire ennemi de la bande. L'ombre de Willow n'est pas loin... La surprise de l'épisode, c'est qu'après avoir tourné autour du pot un long moment, on nous révèle que... Shane EST Silas ! Je me disais aussi... Aucune annnonce ce casting n'avait eu lieu pour l'incarner. Je m'étais dit qu'il allait falloir attendre encore longtemps avant de le découvrir, mais tout s'explique maintenant. Inutile de dire que je suis très déçu. L'idée n'est pas inintéressante, mais Shane avait déjà du mal à convaincre en petite frappe alors en big bad de très grande envergure, j'ai comme un GROS doute ! Le déni s'invite aussi chez Caroline, qui passe son temps pendue au téléphone alors que Tyler est parti et qu'il ne répond pas ses appels. C'est d'une tristesse infinie, d'autant que c'est profondément humain, toute vampire qu'elle soit devenue. Du côté de Rebekha, pour une fois, on brasse beaucoup d'air. Je ne sais même plus comment elle termine l'épisode...

vlcsnap_2013_02_25_22h07m45s223 vlcsnap_2013_02_25_22h05m34s194


// Bilan // Sur la longueur, ce bel épisode nous plonge malheureusement dans un certain ennui. Mais les dernières minutes sont magnifiques, bien que la réalisation en fasse des tonnes pour accentuer l'émotion. Et puis on ne le dit pas assez souvent mais, dans sa globalité, la distribution de The Vampire Diaries assure. 


07 février 2013

The Vampire Diaries [4x 12]

80086626_o

A View To a Kill // 2 560 000 tlsp.

 44030376_bis


 vlcsnap_2013_02_04_22h08m34s71 vlcsnap_2013_02_04_22h09m25s63

   Cet épisode avait tout pour lui ! J'étais à deux doigts de l'adorer. Mais il y avait trop d'Elena et de Bonnie à mon goût, et pas assez de Caroline. Pas du tout même. C'était plutôt cool de voir enfin notre héroïne passer à l'action, sans pouvoir s'appuyer sur Stefan et Damon qui vaquaient alors à d'autres occupations. C'était même assez surprenant de la voir utiliser une arme à feu pour parvenir à ses fins ! Ce n'est pas si souvent que les scénaristes y ont recours dans la série. J'allais même dire que c'est la première fois, mais je n'en mettrai pas mon bras à couper (vous avez compris la référence, rassurez-moi ?). Ce qui était moins fun, ce sont les scènes entre Elena et Kol (et Jeremy en arrière-plan), très bavardes afin de perdre du temps et nous amener doucement vers la fin de l'épisode. Même si on est habitué à ce que les choses aillent vite dans Vampire Diaries, on ne s'attendait pas forcément à ce que le plan pour détruire Kol soit mis à exécution si rapidement. Jusqu'au bout, j'ai cru que Klaus -ou un autre- allait tout faire capoter. Mais non. Kol a bien été sacrifié et nous voilà avec un Original en moins sur les bras. Il ne nous en reste donc plus que trois, dont deux sont en partance pour un éventuel spin-off. On sent d'ailleurs très bien que les scénaristes sont en train de le préparer activement. Tout va plus vite et il ne serait pas étonnant que le fameux remède que tout le monde recherche fasse son apparition avant la fin de la saison 4. Reste à savoir qui va mettre la main dessus en premier... Tout est possible ! J'espère juste que ce ne sera pas Elena ! Concernant la lignée de Kol, j'espérais une petite surprise à sa mort mais rien n'est venu. C'est un peu dommage... Sinon, Steven R. McQueen a enfin été récompensé pour toutes les heures qu'il a passé depuis deux ans en salle de gym et de muscu : il a eu sa scène shirtless ! Elle était un peu ridicule avec le t-shirt qui se déchire devant l'assemblée médusée, mais il fallait bien ça pour marquer le coup ! Michael Scofield ne réussissait pas aussi bien ses effets dans Prison Break !

   Loin de tout ce vacarme, Stefan et Rebekah, le nouveau couple à la mode, roucoulait en nageant en plein dans les années 80. Du coup, les dialogues étaient ultra-référencés et les producteurs ont pu mettre la main sur les droits récupérés par la CW pour The Carrie Diaries. The Cure (ahah) et Bon Jovi étaient donc invités à la soirée. Mais pas Caroline malheureusement, que j'imaginais très bien en total look Madonna des débuts. Tant pis ! Le plus intéressant et le plus difficile sur le papier était évidemment de rendre ce nouveau duo crédible. Et ils le sont ! Même Stefan donne vraiment l'impression de craquer pour la vampirette blonde. La sensibilité à fleur de peau de cette dernière est la meilleure chose qui soit arrivée à la série depuis longtemps. Je le répéte. On verra donc où tout cela nous mènera, mais pour le moment, c'est réussi. Je suis moins optimiste pour tout ce qui concerne Bonnie en général et c'est plus particulièrement le cas avec son intrigue du moment. Elle est en nette position de force et elle n'est pas qu'un outil scénaristique, mais Bonnie reste un personnage pour lequel on a bien peu d'empathie alors trop se concentrer sur elle n'est pas tellement efficace non plus. Et puis miser sur ses parents, notamment sa mère qui revient de nulle part pour ne pas faire grand chose, c'est un peu léger et bancal. Depuis quand les parents de Mystic Falls s'inquiètent-ils pour leurs enfants ? A fortiori ceux de Bonnie, qui ont toujours été absents ? On va leur donner le bénéfice du doute et les laisser nous impressionner... ou pas. 

vlcsnap_2013_02_04_22h13m26s174 vlcsnap_2013_02_04_22h10m16s60


// Bilan // Rythmé et concluant, cet épisode de Vampire Diaries va clairement dans le bon sens. Il donne l'impression, peut-être fausse, que la suite de la saison 4 sera réussie...