23 mars 2014

Gotham [Pilot Script]

20443694 (1)

457323

GOTHAM

Drama // 42 minutes

44030377

Ecrit et produit par Bruno Heller (Mentalist, Rome). Réalisé par Danny Cannon (Les Experts, Alcatraz, The Tomorrow People). D'après DC Comics. Pour FOX, DC Comics, Warner Bros. Television & Primrose Hill Productions. 60 pages.

Tout le monde connaît le Commissaire Gordon, valeureux adversaire des plus dangereux criminels, un homme dont la réputation rime avec "loi" et "ordre". Mais que sait-on de son histoire, de son ascension, lui le simple rookie devenu commissaire principal ? Qu'est-ce que cela coûte de s'élever au sein d'une institution corrompue et qui gangrène une ville comme Gotham, terrain fertile des méchants les plus emblématiques ? Comment sont nées ces figures du crime, ces personnages hors du commun que sont Catwoman, le Pingouin, l'Homme-mystère, Double-Face et le Joker ? Et comment est née l'amitié improbable entre le jeune flic et l'héritier des Wayne, le futur Batman ?

Avec Benjamin McKenzie (Newport Beach, SouthLAnd), Donal Logue (Parents à tout prix, Life, Sons Of Anarchy, Terriers), David Mazouz (Touch), Jada Pinkett-Smith (Collatéral, Ali, Hawthorne, Campus Show), Erin Richards (Breaking In), Drew Powell (Mentalist, SouthLAnd), Zabryna Guevara (Burn Notice), Camren BicondovaRobin Taylor, Sean Pertwee...

 

   Gotham constitue l'un des pilotes les plus chauds de cette saison. Il sera certainement l'un des plus chers, l'un des plus beaux visuellement, l'un des plus attendus au tournant aussi... et sa commande en série ne semble qu'être une formalité. D'un point de vue tout à fait personnel, c'est aussi l'un de ceux que j'attends le moins puisque les Dark Knight & co ne m'intéressent pas le moins du monde, pas plus que tout l'univers DC Comics. J'avais par exemple trouvé le pilote d'Arrow très bien fichu mais je n'ai ressenti aucun désir d'aller plus loin. J'ai donc lu ce script de 60 pages sans grande envie, mais aussi sans appréhension et sans attente. Et peut-être que c'est le meilleur moyen de ne pas être déçu. Alors je demande par avance aux puristes de ne pas m'en vouloir, mais il ne s'agit pas ici de la critique d'un expert du l'univers de Batman, seulement celle d'un (futur) téléspectateur lambda qui s'est laissé embarquer par une histoire dont il ne connaissait que quelques vagues détails avant de se lancer. Et qui aura peut-être envie d'en savoir plus...

   Je crois pouvoir dire -même si je n'en suis pas tout à fait sûr- que ce script est de qualité, en ce sens qu'il est parfaitement accessible pour quiconque ne connaît rien ou presque à l'histoire originelle du Commissaire Gordon et de Batman. Je ne me suis jamais senti perdu, ni mis de côté. J'ai tout compris ! Youpi. Mais je suppose que ça peut être a contrario un problème pour les fans : ils connaissent déjà cette histoire par coeur et ne seront surpris par aucun des rebondissements. A moins que le scénariste n'ait pris quelques libertés que j'ignore ? De toute façon, je ne pense pas que cette série s'adresse véritablement à eux, en tout cas dans un premier temps. Ils seront forcément déçus. Mais alors à qui la série s'adresse-t-elle ? Un destin à la Agents of SHIELD est tout à fait possible : des puristes déçus mais persévérants et des curieux déçus et déserteurs. Cela fait beaucoup de deçus. Mais si les acteurs sont aussi convaincants que prévu et que la réalisation est au top, il se peut que les gens soient un peu plus patients avec Gotham qu'avec la série Marvel (pas encore morte, certes, mais pas en grande forme).

   Ce que je peux vous dire, c'est que ce premier épisode inaugre une série procédurale, qui aura évidemment de grandes lignes feuilletonnantes de par ses héros et leurs histoires personnelles et communes. Faire appel à Bruno Heller, qui a géré ce type de narration pendant 6 ans dans Mentalist, fait sens. Il faut quand même espérer que la mythologie de Gordon et ses confrères avance un peu à chaque épisode et non trois ou quatre fois par saison. Dans le pilote, c'est l'affaire du meurtre des parents de Bruce Wayne qui doit être résolue, et vite, et elle l'est au bout d'une trentaine de minutes, un peu trop facilement, jusqu'à ce que l'on apprenne, sans grande surprise, que tout ça n'est que magouille au pays des gangsters, un complot pour faire accuser un innocent qui implique et arrange beaucoup beaucoup de monde au sein de Gotham Les premières trahisons donnent une idée du "tous pourris" qui transpire de cette ville d'acier, froide et implacable, mythique. Les scènes d'action se succèdent de façon équilibrée, essentiellement des courses-poursuites à pied ou en voiture.

   On fait la rencontre des différents joueurs au fur et à mesure, de manière relativement naturelle. Rien ne semble trop forcé. Catwoman ouvre le pilote et le ferme, comme une spectatrice omnisciente de la douleur de Bruce Wayne et de la bravoure de James Gordon. Elle est perchée sur les toits et observe. On est presque frustré qu'elle n'entre pas davantage en action. Un bon point donc. On a envie de la retrouver et de l'apprivoiser. Le Pingouin ne fait pas un entrée flamboyante, mais il parvient à montrer lors d'une scène sa parfaite cruauté. Le reste du temps, il est un animal apeuré, pris au piège. Et pour vous prouver que je ne suis pas totalement largué, mon cerveau a fait "tilt" lorsque Gordon a croisé la route d'une toute petite fille rousse, prénommée Ivy, au cours de son enquête. Là, j'ai compris qu'il s'agissait de la future empoisonneuse. Juste une pierre lancée pour le futur.

   Et puis il y a les deux personnages centraux que sont Harvey Bullock, le co-équipier de Gordon, et Fish Mooney, l'intriguante patronne d'un bar sexy avant tout chef de gang. Ces deux-là se connaissent bien, ont sans doute vécu une histoire amoureuse par le passé, et sont très indulgents l'un envers l'autre alors qu'ils sont censés faire partie de deux camps opposés. C'est là que se glisse un peu de facilité : Bullock laissant toujours le champ libre à Mooney, elle peut continuer de faire régner la terreur en toute quiétude. Mais Bullock reste néanmoins un personnage intéressant. Contrairement à Gordon, qui est héroïque, il n'est ni blanc ni noir. Il a des principes, mais il n'hésite pas à s'en défaire quand la situation le demande. Ce que je regrette un peu dans ce pilote, c'est que le lien entre le jeune détective et son mentor est trop froid. J'aurais voulu plus d'humour. Tout est trop sérieux dans Gotham.

   Gotham part a priori sur de bonnes bases. Le pilote s'annonce convaincant, sans être flamboyant, et la série a clairement pour objectif de plaire à un public le plus large possible, quitte à frustrer les fans. Mais un show se déroulant dans l'univers de Batman sans s'intéresser vraiment à ce personnage peut-il passionner les foules ? Quoiqu'il en soit, FOX tient peut-être là ce qui ressemble le plus à un hit... 

Posté par LullabyBoy à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


11 août 2012

Gotham [Pilot Script]

20065813

Ecrit par Michael Green (Kings, The River) pour 20th Century Fox et ABC. 63 pages.

Après s’être heurtée à une enquête impossible à résoudre, Annie Travers, une femme flic, découvre l'existence d'un monde magique au sein de la ville de New York et se voit assigner un nouveau partenaire venant de là-bas...


Avec Megan Ketch, Barry Sloane (Hollyoaks, Holby City), Lennie James (Hung, Jericho), Brian Cox (Troie, Braveheart, la saga Jason Bourne)...

_____________

 

Selon UglyFrenchBoy

44030377

   On a beaucoup parlé des deux projets issus de la Belle et la bête, l’un pour ABC, l’autre pour CW cette saison. Finalement, seul ce dernier verra le jour. En réalité, on peut considérer qu’il y en avait trois, puisque Gotham, également pour le network du groupe Disney, s’en approche énormément. On peut y voir plus ou moins une adaptation de la série de CBS à la fin des années 80 avec Linda Hamilton.

   Ici la « bête » s’appelle Boyo et la « belle », détective de profession, se prénomme Annie Travers. Le duo explore donc New York, un personnage à part entière, entre deux univers, l’un réel, l’autre plus proche d’un monde fantastique. Deux dimensions qui interagissent et à travers lesquels les deux héros vont tenter de résoudre des affaires criminelles, teintées donc de surnaturel. Bien sûr l’existence de l’un est cachée à l’autre. Le postulat est le suivant : la magie est partout autour de nous sans que l’on puisse s’en douter, mais peut s’acquérir à condition d'en respecter certaines règles. C’est visiblement la dérogation de l’une d’elles qui marque l’arrivée de l’héroïne, appelée à enquêter sur l’identité de l’être ayant décidé de se servir de la magie à des fins personnelles.

   Qui dit magie, dit forcément effets spéciaux. L’univers imaginé par Michael Green est visuellement très ambitieux, voire même beaucoup trop. Pour son pilote le projet a pu bénéficier de l’expertise du réalisateur Francis Lawrence (Je suis une légende, les clips de Circus et I’m a slave 4 u de Britney Spears). Il est évident que le budget alloué à la série n’aurait pas permis d’offrir à l’imagination du créateur un rendu fidèle et surtout convaincant au fil des épisodes. Rien que le pilote nécessite de nombreux effets spéciaux, bien plus que dans Once upon a time par exemple. Raison pour laquelle, on peut être à la fois déçu et rassuré qu’ABC ait fait le choix de ne pas donner sa chance à Gotham.

   Sur le papier, en revanche, le script est dense, particulièrement développé et écrit avec de nombreuses informations. On comprend que la direction d’acteur est un élément prépondérant et le jeu de ceux-ci doit être suffisamment convaincant, notamment pour l’héroïne. Difficile de savoir si Megan Ketch, son interprète, aurait fait l’affaire au vu de sa petite filmographie. Sa relation avec son partenaire semble assez proche de Castle, même si on comprend que Michael Green a d’autres ambitions que de ne jouer que sur la tension sexuelle entre les deux professionnels. Gotham est ainsi un procédural inspiré, la série ouvre sur une citation de Washington Irving, qui se démarque du genre grâce à une mythologie complexe qui ne demandait qu’à être explorée en profondeur. D’ailleurs, depuis la lecture du script, je ne verrai plus jamais les pigeons de la même façon...

______________

Selon Moi

 

44030377

   De tous les scripts que j'ai eu la chance de lire ces dernières semaines, Gotham n'était certainement pas celui qui m'attirait le plus mais je voulais me pencher sur son cas par acquis de conscience, voir à coté de quoi nous étions passés. Pourtant, à ce jour, c'est le plus riche et le plus prometteur que j'ai lu. Le plus littéraire aussi, mais ça, ça n'a pas tellement d'importance lorsque les images prennent le relais de l'écriture. On notera quand même l'effort de l'auteur, qui aurait tout intérêt à en faire une saga littéraire. Peut-être que là, on ne lui dira pas non.

   Gotham est tout sauf une simple série policière avec une enquête du jour teintée de magie. Elle va au-delà en se créant son propre univers, doté d'une mythologie forte, potentiellement complexe, qui aurait pu séduire à la fois les fans de Fringe -Annie Travers et Olivia Dunham, même combat- et les amateurs de Castle, la dynamique du duo principal étant similaire (et la partie la moins inspirée aussi, qui reste malgré tout plaisante). C'est sans doute son ambition qui a jeté Gotham dans le précipice des séries mortes-nées. Ce pilote a sans doute couté cher. Trop cher. C'est d'ailleurs peut-être pour cette raison que la production a confié les rôles principaux à des acteurs débutants ou peu connus, afin de mettre un maximum d'argent dans les effets spéciaux et non dans les salaires. Mais lorsqu'ABC a dû choisir entre 666 Park Avenue et Gotham, ce qui s'est vraisemblablement passé, la différence s'est possiblement jouée sur la distribution justement, beaucoup plus attirante d'un coté que de l'autre. Honnêtement, j'ai aimé les deux scripts et à la place des dirigeants de la chaîne, j'aurais eu autant de mal à trancher mais j'en serais arrivé à la même conclusion. Cela ne change rien au fait que Gotham aurait vraiment pu trouver son public et, dans un genre pas si éloigné, ce pilote est bien plus convaincant que celui de Grimm. Partie remise ? Je l'espère.

Posté par LullabyBoy à 12:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 mai 2012

Coming Next [Round 9: ABC/Dramas]

19652325

 

 Contre toutes attentes, ABC ne s'est pas si mal débrouillée que ça cette saison grâce à la surprise Revenge, le beau succès de Once Upon A Time, les scores corrects de Scandal et les audiences pas si catastrophiques de GCB et Missing. Parmi les vraies grosses plantades, on retrouve The River (méritée), Pan Am (absolument pas méritée) et Charlie's Angels (est-il nécessaire de préciser ?). L'an prochain, ABC misera avant tout sur le soap, qu'il soit surnaturel, musical ou d'époque. Mais pas que...

__________

Tous les synopsis et visuels suivants sont tirés du dossier La Saison des Pilotes 2012 d'AlloCiné

 __________

 

20052077

 1. DEVIOUS MAIDS

 Créé par Marc Cherry (Desperate Housewives). Produite par Eva Longoria.


Quatre femmes de ménage d'origine latine travaillent à Beverly Hills. Elles se retrouvent au beau milieu d'une mystérieuse affaire de meurtre qui va ébranler une communauté d'ordinaire calme...


Avec Ana Ortiz (Ugly Betty), Judy Reyes (Scrubs), Roselyn Sanchez (FBI : portés disparus), Dania Ramirez (Heroes), Susan Lucci (La Force du destin), Grant Show (Melrose Place), Rebecca Wisocky, Drew Van Acker (Pretty Little Liars), Mariana Klaveno (True Blood), Brett Cullen, Tom Irwin (Angela 15 ans)...

__________

 

20050766

2. AMERICANA

 Créé par Michael Seitzman.
Réalisé par Phillip Noyce (Revenge).


La vie familiale du célèbre couturier Robert Soulter est bouleversée lorsqu'une jeune styliste pleine d'ambition fait son entrée dans l'entreprise, bien décidée à faire évoluer la marque...


Avec Anthony LaPaglia (FBI : portés disparus), Emilie de Ravin (Lost, Roswell), Ken Olin (Brothers & Sisters, Génération pub), Ashley Greene (Twilight, Pan Am), Annabeth Gish (X-Files), Christine Adams (Terra Nova), Tiffany Hines (Nikita)...

____________


20065875

3. ZERO HOUR

 Créé par Paul Scheuring (Prison Break). Réalisé par Pierre Morel (Le Transporteur, Banlieue 13, Taken).


Un homme de nature sceptique, éditeur de magazines, se retrouve au cœur de l'une des plus grandes conspirations de l'histoire de l'humanité : un mystère grandiose autour des Douze Apôtres...


Avec Anthony Edwards (Urgences), Scott Michael Foster (Greek), Michael Nyqvist (Millénium, le film, Mission : Impossible - Protocole fantôme), Carmen Ejogo, Addison Timlin...

___________

 

20050679

4. THE GILDED LILYS

 Créé par K.J. Steinberg (The Nine : 52 heures en enfer). Produit par Shonda Rhimes (Grey's Anatomy, Private Practice).
Réalisé par Brian Kirk (Game of Thrones).

Dans le New York de 1895, le quotidien du premier véritable hôtel de luxe de la ville entre la famille propriétaire du palace, ses employés et les nombreux clients qui y séjournent.


Avec Brian F. O'Byrne (FlashForward), Sarah Bolger (Les Tudors), Matt Long (Jack & Bobby, Mad Men), Blythe Danner (Will & Grace), Matt Lauria (Friday Night Lights), John Barrowman (Torchwood), Madeline Zima (Une Nounou d'enfer, Californication)...

____________


20050812

5. NASHVILLE

 Créé par Callie Khouri (Thelma et Louise).


Grandeur et décadence dans le milieu de la musique country à Nashville, aux cotés d'une star montante et d'une autre au plus haut de sa carrière...


Avec Connie Britton (Friday Night Lights, American Horror Story), Hayden Panettiere (Heroes), Eric Close (FBI : portés disparus), Robert Wisdom (Sur écoute, Prison Break, Burn Notice), Charles Esten (Enlightened), Clare Bowenn, Sam Palladio, Jonathan Jackson, Powers Boothe...

___________

 

20065926

6. SCRUPLES

 Créé par Bob Brush et Mel Harris. Produit par Tony Krantz et Natalie Portman.
Réalisé par Michael Sucsy (Grey Gardens, Je te promets - The Vow).


Nouvelle adaptation de l'œuvre de Judith Krantz (L'amour en héritage) sur une riche et célèbre styliste dans un monde de sexe, de vengeances et de scandales...


Avec Claire Forlani (Rencontre avec Joe Black, Camelot), Karine Vanasse (Pan Am), Chad Michael Murray (Les Frères Scott), Gary Cole (The Good Wife, Desperate Housewives), Boris Kodjoe (Undercovers), Jessica McNamee (Je te promets - The Vow), Gilles Marini (Brothers & Sisters), Mimi Rogers...

___________

 

20050648

7. THE LAST RESORT 

 Créé par Shawn Ryan (The Shield, Terriers, Chicago Code) & Karl Gajdusek
Réalisé par Martin Campbell (Le Masque de Zorro, Casino Royale, Green Lantern)


Après avoir refusé d'obéir à un ordre de tir de missiles nucléaires, l'équipage d'un sous-marin américain fuit jusqu'à un point reculé de la planète. Apatrides et traqués, les marins décident de fonder eux-mêmes leur patrie ! Le plus petit pays du monde à avoir l'arme nucléaire...


Avec Scott Speedman (Felicity), Daniel Lissing, Andre Braugher (Men of a Certain Age), Robert Patrick (X-Files), Autumn Reeser (Newport Beach, No Ordinary Family), Daisy Betts (Persons Unknown), Dichen Lachman (Dollhouse), Jessy Schram (Falling Skies, Once Upon A Time), Camille de Pazzis (La Vie devant nous, Pigalle, la nuit)...

___________

 

20065813

8. GOTHAM

 Créé par Michael Green (Kings, The River).
Réalisé par Francis Lawrence (Je suis une légende)


Après s'être heurtée à une enquête impossible à résoudre, Annie Travers, une femme flic, découvre l'existence d'un monde magique au sein de la ville de New York et se voit assigner un partenaire venant de là-bas...


Avec Megan Ketch, Barry Sloane (Hollyoaks, Holby City), Lennie James (Hung, Jericho), Brian Cox (Troie, Braveheart, la saga Jason Bourne)...

____________

 

20052026

9. BEAUTY AND THE BEAST

Créé par Jonathan E. Steinberg (Jericho, Human Target). Produit par Gary Fleder.
Réalisé par Yves Simoneau (V)


L'histoire bien connue d'une belle et forte princesse qui se découvre une attirance inattendue pour une mystérieuse bête, qui l'a retenue captive alors qu'elle cherchait à défier les lois pour sauver son père...


Avec Darius Campbell, Ruth Bradley (Nick Cutter, Les Portes du temps), Christopher Egan (Vanished, Kings, Letters to Juliet), Alan Dale (Lost, Ugly Betty, Newport Beach), F. Murray Abraham...

__________ 

 

20053967

10. 666 PARK AVENUE

 Créé par David Wilcox (Fringe).
Réalisé par Alex Graves (Terra Nova).


Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emmènage dans une résidence new yorkaise très chic de l'Upper East Side dont ils deviennent les gérants. Ce qu'ils ignorent, c'est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent...


Avec Terry O'Quinn (Lost), Vanessa Williams (Ugly Betty, Desperate Housewives), Dave Annable (Brothers & Sisters), Rachael Taylor (Grey's Anatomy, Charlie's Angels), Mercedes Masöhn (The Finder), Robert Buckley (Les Frères Scott, Lipstick Jungle)...

__________

 A vos votes ! (dans cette phase du "Coming Next", vous pouvez voter pour autant de pilotes que vous le souhaitez).