30 juin 2010

Rookie Blue [Pilot]

19444996_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100507_053015

Fresh Paint (Pilot) // 7 3oo ooo tlsp.

44030376

What About ?

Cinq policiers inexpérimentés font leurs premières armes au commissariat de Toronto. La moindre petite erreur peut avoir des conséquences mortelles...

Who's Who ?

A série canadienne, casting canadien : dans le rôle principal, on retrouve Missy Peregrym, connue des téléspectateurs pour avoir campé le rôle d'Andi dans Reaper. Il y a quelques années, elle était également au générique de Life As We Know It, déjà sur ABC. A ses cotés, le petit Ephram Brown d'Everwood a bien changé ! Gregory Smith s'est enfin trouvé capillairement parlant et c'est un grand soulagement pour tout le monde. Si vous ne connaissez pas Enuka Okuma, c'est que vous ne regardiez pas Sue Thomas, l'oeil du FBI. Et c'est rassurant. Travis Milne ne doit rien vous dire non plus, mais peut-être que Charlotte Sullivan, oui. Personnellement, son visage et son nom me disaient quelque chose et finalement, je n'ai rien vu de ce qu'elle a fait avant. Et puis Eric Johnson a été le nouveau Flash Gordon pendant une saison, après s'être illustré quelques temps dans Smallville. Ce casting n'a rien d'alléchant mais quoi de plus normal que de faire confiance à des acteurs débutants pour jouer des flics débutants ?

So What ?

      J'ai beaucoup lu ces derniers jours que Rookie Blue ressemblait à Grey's Anatomy, la blouse blanche ayant été troquée contre un uniforme de policier. Je ne suis pas d'accord avec ça. Bien-sûr, il y a quelques similtudes, le point de départ n'est pas très éloigné. Mais on a bien affaire à deux séries différentes qui ne jouent pas dans la même cour. Les dialogues de Rookie Blue ne sont pas mauvais mais ils ne sont pas aussi percutants que dans la série médicale. Sûrement parce que les personnages principaux eux-même n'ont pas la même gouaille et certainement pas le même charisme. Cela dit, sur ce point, j'émet des réserves étant donné qu'il n'y a que le personnage d'Andy McNally qui nous est réellement présenté. Elle s'impose comme la Meredith Grey du show même si elle n'intervient pas en voix-off. Pour le coup, de prime abord, elle est peut-être plus avenante que sa consoeur du Seattle Grace mais son coté première de la classe réussit déjà à être açacant au bout d'un épisode. Les autres sont physiquement présents mais ne servent pas à grand chose. On ne saurait les définir autrement que par leurs quelques lignes de dialogue, particulièrement pauvres. A la limite, Traci bénéficie d'un peu plus d'intention mais elle confirme ma crainte : Rookie Blue est un plagiat de notre série française bien de chez nous diffusée par M6 Les Bleus, premiers pas dans la police !

Alors ok, l'idée de centrer une série sur des flics débutants sous forme de dramédie n'est pas révolutionnaire mais c'est quand même nous qui l'avons eu en premier ! Et le personnage de Traci, avec le petit cliffhanger qui révèle qu'elle est maman malgré son jeune âge, est la copie conforme de Gabrielle dans Les Bleus. Andy, à la limite, serait l'équivalent de Laura. Cette dernière avait son père qui travaillait dans le même commissariat qu'elle. Sa copie a un père ancien flic qui travaillait dans le même commissariat qu'elle. Ca commence à faire beaucoup de coïncidences ! Pour les autres personnages, encore une fois, il est plus difficile de se prononcer. Mais si l'on découvre bientôt que Dov ou Chris est homo alors le plagiat ne pourra plus être nié ! Ce pilote, rythmé mais pas particulièrement accrocheur, a le mérite de ne pas tomber dans les romances à deux balles trop vite. On tâtonne, on les enclenche, mais elles ne sont pas encore là. Ouf ! Du coté de l'enquête du jour, tout se déroule sans surprises. Du déjà vu un demi-milliard de fois mais on ne peut pas leur en vouloir : avec toutes les séries policières qu'on nous pond depuis des années, il est devenu impossible de faire original.

En bref, Rookie Blue pourrait devenir très plaisante si elle insistait davantage sur la comédie, quitte à décrédibiliser complètement les personnages dans leur fonction, puisque c'est le seul moyen pour elle de se démarquer de toutes les autres séries policières du moment. Pour le moment, elle est trop hésitante pour convaincre pleinement. Heureusement, les acteurs ont l'air motivés et les personnages peuvent se révéler de bonnes surprises si on leur accorde le soin nécessaire. N'êmpêche, je ne pensais pas dire ça un jour mais notre version à nous, l'originale, Les Bleus, est bien plus réussie et équilibrée !

// Bonus //


  1