16 novembre 2009

FlashForward [1x 08]

dnes_season4_flash_simon_mi

Playing Cards With Coyote // 8 28o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_105667

   C'est la première fois qu'un épisode de FlashForward me déçoit. Je l'ai trouvé extrêmement bancal bien que je ne me sois pas ennuyé une seule seconde. D'abord, pardon mais j'ai du mal à prendre Dominic Monaghan au sérieux lorsqu'il joue un méchant. Avec sa petitesse et son nez atroce, il reste à mes yeux un gentil hobbit ou un sympathique rocker naufragé. Il faudra plus que sa voix profonde pour m'effrayer. La partie de cartes entre Simon et Simcoe qui rythme l'épisode n'était pas une grande idée, vraiment pas. Là encore, je me répéte : je ne me suis pas ennuyé une seule seconde mais je ne vois pas l'intérêt de ce jeu, à part peut-être prouver que Simcoe n'est pas un adversaire aussi faible qu'on pouvait le croire. Cela fait beaucoup de blabla pour pas grand chose. De plus, je doute que Simon respecte les termes du contrat. Il ne laissera jamais Simcoe dire ce qu'il sait sur le flashforward et qu'ils en sont en partie responsables. A partir de là, j'appelle ça du remplissage. Pas vous ? Dans le genre remplissage, le soutif et le string d'Olivia, on s'en tape ! On a bien compris que les flashforwards pouvaient ou pouvaient ne pas se réaliser, que tout ou presque était une question de choix et qu'Olivia voulait par dessus tout que son flash ne se réalise pas. Je ne vois pas l'intérêt d'insister lourdement là-dessus. Au fond, la mort de Al n'a quasiment rien changé aux comportements des uns et des autres. Ils sont juste un peu plus motivés à faire en sorte que leur futur change. J'attends maintenant patiemment que la fameuse Celia meurt. Histoire de montrer que les circonstances du futur peuvent changer mais que la finalité sera de toute façon la même. Je pense que c'est le Next Step. Autrement, je trouve quand même curieux que Al soit la première personne au monde à s'être suicidée pour prouver que son flash n'était pas exact. Mais disons que ça reste justifiable. Son cas est quand même à part. C'est un agent du FBI, il y a eu cette lettre, les médias qui ont rappliqué...

   La partie méga bancale de l'épisode concerne les recherches du FBI. Mark et ses acolytes ne voient pas plus loin que le bout de leur nez : Mark a tué un homme avec des étoiles tatouées sur le bras alors il a forcément tué l'agresseur de son flash et le meurtrier de Demetri. Et à aucun moment, vraiment aucun, ils n'émettent l'hypothèse qu'il pourrait y avoir d'autres hommes avec le même tatouage sur les bras. C'est pourtant la première chose à laquelle tous les téléspectateurs ont pensé (enfin je crois ?). Dès lors, la scène finale est plus ridicule qu'autre chose. Heureusement que l'ambiance et la réalisation sont extrêmement soignées et que l'histoire de la bague manquante vient d'ajouter au reste sinon, ça aurait été une arnaque pure et simple ! On n'en est pas loin quand même. Dans le même genre, le cliff' du précédent épisode est résolu d'une manière qui ne me plaît guère. Comme on pouvait s'y attendre, Tracy, la fille d'Aaron, a été considérée comme morte, même après un test ADN car c'est sa jambe morte qui a été testée. Elle est bien vivante et son retour introduit une sorte de conspiration liée à la guerre et à une entreprise portant le nom de Jericho ! Diantre, ça me fait penser à cette horrible série qui, Dieu merci, nous a quittés. Bref, cette intrigue ne m'inspire guère...

vlcsnap_109738


// Bilan // Premier raté pour FlashForward. Un épisode écrit avec les pieds, qui a tendance à faire ressortir les défauts de la série qui ne datent pas de cet épisode mais qui ne m'avaient pas vraiment frappés et dérangés jusqu'ici.


02 novembre 2009

FlashForward [1x 06]

dnes_season4_flash_benford2

Scary Monsters And Super Creeps // 8 92o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_140886

   Chaque nouvel épisode de FlashForward est différent du précédent mais le dénominateur commun, c'est la qualité. Jusqu'ici, aucun d'entre eux ne m'a déçu. Celui-ci a mis un peu de temps à démarrer mais ensuite, c'était une fois de plus excellent. Il nous faut d'abord discuter de Simon, le personnage interprété par Dominic Monaghan. Je comprends pourquoi l'acteur a accepté ce rôle. Il est à mille lieux du bon Charlie de Lost, et il s'agit pour le moment du personnage le plus mystérieux et le plus inquiétant. Il a une aura. Ses deux scènes à bord d'un train roulant à vive allure avaient quelque chose de terriblement classe mais aussi de terrifiant. Pour l'occasion, nous avons pu découvrir son flashforward : il y tuait un homme de sang froid. Cela situe bien le bonhomme. La femme avec qui il couche a d'ailleurs dû y passer également. C'est tout de même assez surprenant qu'il ait flashé alors qu'il semble être à l'origine du blackout, avec d'autres individus bien entendu. Parmi lesquels Lloyd qui a eu aussi son flash mais qui prouve, en ayant coupé les ponts avec Simon, qu'il n'est pas si mauvais. Il ne veut plus être associé à tout cela, mais il va sans doute l'être par la force des choses. Concernant Lloyd toujours, je dois dire que sa rencontre avec Mark chez les Benford était très intense. La scène où son fils le remercie d'être venu le chercher était très émouvante. Dommage que l'émotion ait du mal à passer sur le visage de Jack Davenport. Le comportement de Dylan et le bout de son flash que l'on a bien voulu nous montrer soulève encore de nombreuses questions. J'avais l'impression que ce morceau ne correspondait pas à ceux d'Olivia et Lloyd qui étaient pourtant dans la maison au même moment. Les enfants auraient logiquement dû être couchés. Et si les enfants avaient vu autre chose ?

   Pendant qu'Olivia et Mark se disputaient et laissaient ainsi entrevoir que la fin de leur mariage n'était pas une chose si farfelue, Janis apprenait à l'hôpital que, suite à son opération, elle ne pourrait certainement plus avoir d'enfant à moins d'un miracle. Les scénaristes continuent de jouer avec nous en laissant planer le doute sur la consistance des flashs. Doit-on les croire ? Représentent-ils une sorte de souhait des gens ? On peut imaginer que Lloyd et Olivia souhaitaient se mettre ensemble. On peut imaginer que Janis souhaitait avoir un enfant. Que Demetri souhaitait mourir ? Que Aaron souhaitait retrouver sa fille. Que Simon souhaitait tuer cet homme... Que la baby-sitter souhaitait qu'on la noie. Que Stanford souhaitait faire caca tranquille. Ok, ma théorie trouve vite ses limites. Ca valait le coup d'essayer, non ? On nage toujours en pleines eaux troubles mais c'est ce qui est bon. L'enquête de Demetri et Al n'était pas forcément des plus passionnantes, mais le mystère des mains bleues est intéressant. A creuser. La course-poursuite de Mark dans le cimetière s'est terminée comme on s'y attendait : ce n'était que des ados costumés. Le jour d'Halloween, ça n'a rien de surprenant. Et puis, last but not least, le kangourou est ré-apparu ! Croyez-moi si vous voulez mais de tous les mystères de la série, c'est celui qui m'intrigue le plus !

vlcsnap_178662


// Bilan // Il se passe encore beaucoup de choses dans le petit monde de FlashForward et c'est particulièrement palpitant. La série réussit, pour le moment, a bien gérer ses personnages et ses mystères. Elle en donne un peu, juste ce qu'il faut, ni trop ni pas assez. 

         

18 octobre 2009

FlashForward [1x 04]

dnes_season4_flash_simon_mi

Black Swan // 9 o7o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_52016

   "It's Oh So Quiet... Shhhh. Shhhh." La scène inaugurale de ce 4ème épisode de FlashFoward était fabuleuse ! Entre la réalisation très inspirée, le choix de Bjork pour la bande-son et tout l'humour qui en découle lorsque l'on retrouve Olivia et Bryce face à un patient illuminé, on peut parler de vraie réussite ! Malheureusement, la suite de cette intrigue qui s'annonçait légère prend un ton trop sérieux et le personnage d'Olivia n'en ressort pas grandi, au contraire de celui de Bryce, que l'on prend plaisir à enfin découvrir après plusieurs épisodes passés à faire de la figuration. Cependant, le mystère reste entier quant au contenu de son flash. On sait que ça l'a changé en le transformant en monstre d'optimisme mais c'est tout. Je ne suis pas certain que quelque chose d'important se cache là-dessous. De surprenant peut-être, mais c'est tout. De toute évidence, cet épisode avait pour but de nous présenter un peu mieux les personnages secondaires. La baby-sitter, que l'on avait plus vue depuis le pilote, a donc fait son retour et a avoué à Mark le contenu de son flash : elle était en train de se faire tuer, noyée, par un homme dont le visage restera flou. Voilà qui pique la curiosité, d'autant qu'elle précise qu'elle avait le sentiment de mériter cette sentence. Que va-t-elle faire d'ici le mois d'Avril pour mériter ça ? Puisque c'est la baby-sitter, j'aurai tendance à dire que cela aura un rapport avec les enfants de la série. Je reste coincé sur mon hypothèse d'enlèvement. Peut-être qu'elle sera en partie responsable par un manque de vigilance ?

   La relation entre Mark et son co-équipier Demetri s'affine peu à peu. Ils se confient leurs angoisses, le meilleur moyen sans doute de les rapprocher. Jusqu'ici, j'avais trouvé Mark un peu trop distant vis à vis de Demetri et de son non-flash qui en ferait flipper plus d'un. Par ailleurs, on ne peut pas dire que l'enquête avance mais on nous offre une course-poursuite sans grand intérêt qui a le mérite de posséder un peu de second degré, avec Demetri qui se prend une porte de caravane en pleine tronche et Mark qui se jette dans une piscine gonflable pour enfant afin d'attraper un suspect. Et puis il y a la femme blonde du pilote, que j'avais totalement zappé, que Mark se décide enfin à interroger. On se demande pourquoi il ne l'a pas fait avant. Apparemment, elle connaît des gens qui ont oeuvré dans la création du flash. Elle refuse d'en dire plus et part dans des métaphores délirantes qu'il est bien difficile de comprendre à ce stade de la série. Tout cela fera certainement sens plus tard, si l'on s'en souvient. Et puis comme d'habitude, FlashForward soigne sa sortie avec un bon petit cliff' qui donne inmanquablement envie de revenir. Ainsi, Lloyd Simcoe n'est pas un gentil. En tous cas, il est lié au blackout d'une manière ou d'une autre. C'est ce que lui rappelle un certain Simon au téléphone, interprété par Dominic Monaghan. Le voilà enfin arrivé le hobbit ! Et il a pas l'air commode, à mille lieux du Charlie Pace de Lost. Tant mieux ! Par contre, j'ai dû mal à croire Lloyd quand il dit qu'il n'a pas vu le visage d'Olivia dans son flash. Vu comme il la colle, c'est bizarre...

vlcsnap_57701


// Bilan // Malgré une certaine lenteur, cet épisode n'en est pas moins intriguant. Il se concentre sur des personnages jusqu'ici trop discrets et ouvrent les portes de nouveaux mystères. Je n'en demande pas plus !

            

26 septembre 2009

FlashForward [Pilot]

dnes_season4_flash_benford_

No More Good Days (Series Premiere) // 12 47o ooo tlsp.

44030378


19157935

   En nous présentant Flash Forward comme le "nouveau LOST", ABC a pris un gros risque : celui de décevoir. J'étais d'ailleurs persuadé que le pilote de la série me décevrait. Je ne sais pas si le fait de le voir sur écran de cinéma a joué un quelconque rôle dans mon impression, mais elle est bonne, même très bonne. Le pilote n'est pas aussi spectaculaire que celui de Lost, si l'on doit se lancer dans une comparaison, mais il est impressionnant et digne d'une superproduction hollywoodienne. Dommage qu'il ne soit pas double par contre, il aurait bien mérité ça. On sent bien-sûr que l'on veut nous en mettre plein les yeux et rien ne nous est épargné. On a droit à une explosion, à une course-poursuite et à un panoramique sur un Los Angeles dévasté. Mais pourquoi se plaindrait-on d'un tel spectacle ? On entre tout de suite dans le feu de l'action et à la manière de Lost, et c'est le plus gros point commun des deux séries, on nous impose le personnage interprété par Joseph Fiennes, Mark Benford, comme le grand héros. Il n'est pas médecin, il est flic au FBI. Sa femme est médecin par contre, et c'est Penny Widmore, enfin Olivia Benford, Sonya Walger quoi ! Il n'y a qu'une scène qui m'a exaspéré dans ce pilote : le moment où Mark court au ralenti dans la rue pour aller sauver sa famille. C'était super cliché et vraiment pas nécessaire. Dans le même genre, il faut reconnaître que les dialogues ne volent pas haut. C'est le propre des séries de ce type en même temps. L'action passe avant tout. Cela n'empêche pas plein de petites notes d'humour qui permettent de dédramatiser un peu les événements. On notera un joli clin d'oeil à Lost puisqu'un panneau publicitaire pour la compagnie Oceanic Airlines apparaît -de manière peu discréte- lors d'une scène. Ca donne l'impression que les deux séries s'incrivent dans une même réalité. Qui sait, nos losties seront peut-être victimes du même flash eux-aussi ! Et vu où ils en sont, ça ne devrait pas les surprendre plus que ça !

   C'est à vive allure que les personnages secondaires -comprendre les personnages qui ne sont pas Mark Benford- nous sont présentés. Si la galerie est assez large, peu se démarquent vraiment pour le moment. La plupart font partie du FBI ou travaillent dans un des hôpitaux de Los Angeles. C'est réducteur, j'en conviens, mais c'est nécessaire. Le flash qu'a eu le plombier du coin ne serait certainement pas aussi intéressant que celui d'un mec qui va pouvoir se servir de ses souvenirs pour comprendre ce qui s'est vraiment passé. On a tout de même un électricien, ex-alcoolique, pour remplir le quota des gens lambdas. Puisque l'événement -le blackout total de 2 minutes et 17 secondes- est mondial, on nous montre quelques images des grandes capitales elles-aussi dévastées, Paris et son imperturbable Tour Eiffel notamment, et l'on nous installe déjà un pied à Londres (plus pratique pour la langue) en compagnie d'Alex Kingston (Urgences). Concernant les flashs, pour qui s'était un peu intéressé à la série avant sa diffusion, il n'y avait pas tellement de surprises. Il n'empêche qu'il y a plein de bonnes idées, notamment concernant le co-équipier de Mark, Demetri, qui n'a pas eu de flash justement, ce qui sous-entendrait que dans 6 mois, il sera mort. Ca me fait penser à Charlie dans Lost. Espérons que sa mort soit aussi héroïque et émouvante. Je doute qu'il y échappe. Pas de saison 2 pour John Cho ! Le flash d'Olivia -elle découvre qu'elle aime un autre homme- assure le quota émotion, mais le flash qu'il me tarde de découvrir, c'est celui de la petite fille ! Elle a certainement dû voir son père dans une très mauvaise posture et il doit être important puisque c'est un des rares qui ne nous est pas encore dévoilé. Le flash qui sauve la vie d'un homme au bord du suicide est une belle idée même si son changement de comportement est un peu trop rapide pour paraître crédible. Toujours est-il que ses scènes sur la jetée étaient magnifiques et ont participé à l'esthétisme sans faille du pilote.

   Mais qu'est que c'est que ce kangourou que Mark croise au détour d'une rue ? C'est moins impressionnant qu'un ours polaire, c'est même tout mignon (même si en vrai c'est très agressif) et ça doit être important. Un quelconque rapport avec l'Australie ? En attendant, le cliffhanger de l'épisode m'a fait beaucoup d'effet. Je l'ai vraiment trouvé excellent. Qui est cet homme en noir qui se balade tranquillement dans un stade suspendu par le temps ? The Observer avec une capuche ? Je ne vois pas comment les téléspectateurs pourraient ne pas revenir après ça. Ca donne tellement envie de voir la suite même si l'on sait bien que l'on n'est pas prêt d'avoir des réponses concrétes. Les producteurs ont déjà promis qu'ils connaissaient la fin de la série. Comme je suis naïf, je les crois. Non mais sérieusement, je crois que l'on peut. On ne s'embarque pas dans une histoire comme celle-là sans avoir planifié un minimum les choses.

19108000


// Bilan // 4 étoiles, carrément ? Oui oui ! Ce n'est pas à toutes les rentrées que l'on nous offre un pilote aussi impressionnant et aussi bien maîtrisé, prémice d'une histoire ambitieuse et originale. Le précédent était celui de Fringe, et celui d'avant celui de Lost. Le buzz était justifié, la suite a tout intérêt à être à la hauteur... Bien entendu, je reviewerais chaque épisode sur le blog. J'ai déjà hâte d'être à la semaine prochaine, pas vous ?