13 août 2010

Tueurs En Séries [Episode du 13 Août 2010]

tueurs

Au programme cette semaine : L'essentiel de l'actu de la semaine (Diana de retour dans "V"; clap de fin pour "Entourage"...); Nos réponses à toutes vos questions; Les premières images de "Chuck" saison 4 et "Supernatural: The Animation"; les photos de tournage de "Desperate" et "Fringe", les surprises musicales de Charlie, Hurley et Britney; et à la découverte de "The Big C."...


24 juillet 2010

I Guess This Is Me With...

Je vous les avais promis il y a quelques temps, les voilà enfin ! Quoi ? Mes photos en compagnie de la superbe Julie Benz et la sublissime Elizabeth Mitchell.

Juliebenzfinal

Elizeabethmitchellandme

10 juin 2010

Tueurs En Séries [Spécial Monte-Carlo Part.4]

tueurs

Au programme ce jour : Dick Wolf parle de la fin de "Law & Order", Luke MacFarlane confirme la surprise de début de saison 5 pour "Brothers & Sisters", Dana Delany se confie sur "Desperate", rencontre avec l'équipe de "Glee", et le zapping du jour en compagnie de Julie Benz, Paul Wesley, Simon Baker, LL Cool J., Zachary Levi, Cote Di Pablo...

Demain : Lucy Lawless, Peter Mensah, Jimmy Jean-Louis, Jean-Hughes Anglade, Luke Pasqualino...

09 mai 2010

Desperate Housewives [6x 21]

dnes_season4_dh_bree_miniba

A Little Night Music // 12 12o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_81698 vlcsnap_109301

   Dernière ligne droite pour Desperate Housewives avant son 6ème Season Finale. Réussira-t-elle sa sortie après avoir mollement débuté sa saison (et rattrapé le coup en milieu de saison avant de replonger) ? Difficile à dire pour le moment. Le mystère des Bolen nous est en tous cas intégralement révélé par Mary-Alice en ouverture d'épisode. On avait plus ou moins deviné l'essentiel depuis un moment mais l'élément surprenant reste la place de Nick dans cette histoire. Il était en fait un flic sous couverture qui a aidé Angie à s'échapper de l'emprise de Patrick, dont elle était enceinte à ce moment-là. Le reste de l'histoire, on la connaît et elle n'est finalement pas très palpitante. Comme l'année dernière avec l'albinos, on entre maintenant dans la phase vengeance avec un Patrick à Wisteria Lane qui ne se contente plus seulement de draguer Danny, son propre fils donc, mais qui... je vous le donne en mille... fonce droit sur Nick avec sa grosse voiture ! Est-ce bien utile de dire combien je suis choqué qu'un scénariste de la série puisse encore proposer cette idée pour se débarrasser d'un personnage alors qu'elle a déjà été utilisée une dizaine de fois auparavant dans la série ? Je n'arrive jamais à savoir si c'est un manque d'imagination ou l'envie étrange d'installer une récurrence... Mais je crois que la deuxième solution n'est qu'une bonne excuse à la première ! Ca doit être pour une question de budget aussi qu'aucune autre chambre d'hôpital n'a été construite depuis la saison 1, ce qui fait que les personnages se retrouvent systématiquement dans la même. Un détail. Big Bad Patrick va pouvoir torturer Angie maintenant. Ou faire d'elle une bombe humaine ? Ce serait cool vu son passé. Et un peu plus flippant que trois bougies allumées dans une maison plongée dans l'obscurité. John Barrowman a du mal à convaincre en terroriste quand même...

   L'autre psychopathe de la semaine, c'est bien-sûr Eddie et en attendant qu'il s'en prenne à Lynette, ce que l'on prépare visiblement, il se jette sur Porter Scavo de manière parfaitement ridicule pour une stupide histoire de lessive. Pouvait-il lancer un warning plus clair que ça ? "Je suis un malade, je vais tous vous tuer". Bonne pâte, Lynette l'envoie illico-presto chez un psy et lui apprend à respirer bien fort quand il sent monter la colère en lui. Elle est devenue vraiment trop gentille et vraiment trop compréhensive Lynette. C'est peut-être le fait d'être enceinte qui veut ça... Il serait temps d'accoucher d'ailleurs. Ca doit faire quoi... 12 mois qu'elle est enceinte ? Tiens, ça tombe bien, non ? Troisième et dernier psychopathe (si l'on considère Susan Mayer comme une femme saine d'esprit) : Sam ! De façon un peu laborieuse, Bree découvre que sa mère n'est pas morte. Eh oui, elle travaille tout simplement au supermarché du coin. Sam me déçoit. Je le pensais plus machiavélique et surtout plus intelligent ! Va-t-il enfin passer à l'action la semaine prochaine ? Ca va être compliqué étant donné que tout le monde se méfie de lui maintenant. J'ai bien aimé l'alchimie retrouvée entre Bree et Orson, sans oublier la présence essentielle d'Andrew. 

    Au milieu de ces terribles mensonges et mystères, il fallait bien un peu de comédie et, comme souvent, ce sont Gaby et Susan qui s'en chargent, et ensemble s'il vous plaît ! Un duo efficace même si Eva Longoria et Teri Hatcher en font des tonnes ! Et puisque je parle de tonne, je tenais à pointer du doigt les deux tonnes d'excroissances qui ont poussé sur le torse de Teri Hatcher ! Ses seins étaient menaçants à la fois envers le téléspectateur, qui avait quand même peur qu'ils lui pétent simultanément au visage, et envers Eva Longoria, qui a dû se sentir telle Jane Birkin face à Pamela Anderson. C'était ça l'élément le plus drôle de l'intrigue. Mais j'avoue que le reste était pas mal non plus, surtout le dîner final. Seul regret : Carlos et Mike restent bien silencieux, bien gentils. Cela dit, Mike serait gonflé de dire quoi que ce soit vu comme il peut être stupide avec ses petits soucis de virilité. Tout ça c'est bien gentil mais ça ne nous dit pas ce qui va se passer pour eux dans les derniers épisodes...

vlcsnap_87724 vlcsnap_89948


// Bilan // Sympathique épisode mais qui ne fait malheureusement pas dans la dentelle. Un peu de subtilité dans le déroulement des événements ne ferait de mal à aucun personnage. Un peu plus d'imagination aussi mais les scénaristes se sont surpassés ces derniers temps, il ne faut pas trop leur en demander non plus...

44069764

27 avril 2010

Desperate Housewives [6x 19 & 20]

dnes_season4_dh_gaby_miniba

We All Deserve To Die // Epiphany

10 62o ooo tlsp. // 11 1oo ooo tlsp.

44030376 // 44030375_p


vlcsnap_80840 vlcsnap_82000

   Cette semaine j'ai eu la chance de voir Wisteria Lane en vrai et la célèbre rue m'a paru bien plus étroite qu'à la télévision, aussi étroite que l'imagination des scénaristes de la série en fait. Mais je dois reconnaître une chose que l'on ne pourra plus jamais enlever à Desperate Housewives : elle est devenue un monument de la télévision et je n'ai pas pu m'empêcher d'être ému en traversant ses décors. Tout comme je ne peux pas m'empêcher de la regarder encore alors que je lui trouve depuis longtemps bien plus de défauts que de qualités. On va appeler ça "la magie Marc Cherry" et j'en profite pour vous dire à mon regret que ses échanges avec Steven McPherson (cf ma précédente review) ont cessé. Vous remarquerez que la polémique Nicollette Sheridan a repris de plus belle depuis. Comme quoi je n'écris pas que des conneries ! Tout ça, c'était vrai !

   J'ai fais quelque chose de très mal cette semaine : j'ai dérogé au code déontologique du sériephile en regardant le 20ème épisode avant le 19ème. J'ai honte mais c'était un cas de force majeur. Sans cela, vous n'auriez pas cette critique à lire aujourd'hui ! Alors forcément, je connaissais l'identité de l'étrangleur de Wisteria Lane avant qu'il ne me soit révélé. Pour autant, la fin du 19ème épisode a quand même fait son petit effet, preuve que la révélation n'a pas été si mal menée que ça. Il s'agit donc d'Eddie, le pote des jumeaux Scavo que l'on a dû voir en tout et pour tout 2 minutes depuis le début de la saison 6. Ma foi, je ne peux pas nier que c'est surprenant. Je ne l'avais pas du tout vu venir. Mais c'est un peu normal, non ? Comment nos soupçons pouvaient-ils se porter sur un personnage aussi insignifiant ? C'est d'ailleurs tout le thème du 20ème épisode, Epiphany, que j'ai trouvé intéressant par son coté très sombre, mais extrêmement mal écrit en reprenant en plus un schéma dont les scénaristes de la série sont visiblement devenus très friands avec un focus sur Eddie et toutes ses intéractions avec les héroïnes. Le problème de cette narration c'est qu'elle cloisonne chacune d'entre elles dans leurs intrigues et qu'elle est trop redondande et anecdotique. Mais ils ne l'ont sans doute pas compris puisqu'ils persistent... Josh Zuckerman, qui interpréte Eddie, m'a paru assez convaincant dans l'ensemble. Il joue bien les psychopathes. Il faut dire qu'il a la tête de l'emploi. Par contre, Diane Farr, dans le rôle de sa mère fouettard, n'a pas été gâtée ! Déjà, tout le travail de maquillage et de coiffure était exagéré. Il n'y avait pas besoin de souligner sa folie de la sorte en la faisant à ce point ressembler à un déchet. C'était p't'être pas la peine non plus de faire de sa maison un taudis dégueulasse. Ce personnage manque cruellement de profondeur en plus. Elle est méchante et puis c'est tout. Par contre, on passe tout l'épisode à nous montrer comment Eddie est devenu un serial-killer et c'est du foutage de gueule tellement c'est facile. Quant à la morale de l'histoire ("Monsters are created by other monsters"), elle était puante de morale bienpensante. Regardez ce qui arrive si vous élevez mal vos enfants, boo-oo-ooo. Merci encore Mary-Alice (cela dit, ça m'a fait plaisir de la revoir déambuler dans Wisteria Lane un court instant) !    

vlcsnap_83242 vlcsnap_100274

   J'ai trouvé pas mal de relier l'étrangleur à l'intrigue pourrie de Lynette et de sa belle-fille, aka la pute russe. C'était un bon moyen de s'en débarrasser et j'aime bien ce genre de tentative de décloisonnement en général. D'ailleurs, globalement, cette intrigue a eu plus d'intérêt dans son dénouenent avec une Lynette moins crispante et super émouvante à la fin lorsqu'elle va voir son fils pour lui dire combien elle l'aime et qu'elle comprend qu'il puisse la détester à ce moment-là. Mais ça ne fera pas oublier la nullité des scènes précédentes et surtout la nullité du personnage d'Irina plus-caricatural-tu-meurs. Ca m'a fait marrer quand Irina s'est mise à éclater de rire face aux avances d'Eddie en prétextant qu'il n'était pas à sa hauteur. Parce que le fils Scavo l'était peut-être avec sa grosse moustache de porno-star des années 70 ? C'est le moment de la raser, mec...

   Wisteria Lane est victime de deux mals ces temps-ci : d'abord une chasse aux couples homosexuels qui avait commencé avec le départ de Katherine et Robin et qui se poursuit avec la rupture de Bob et Lee, vous savez les deux figurants qui s'envoient une vanne ou deux par saison et qui servaient de caution à la grande ouverture d'esprit dont fait preuve la série. Tout ça amené à travers une storyline toute moisie où Gaby se la joue mère Thérésa trash en voulant être leur mère porteuse. Ca sort de nulle part, ça n'a aucun intérêt et c'est même presque illogique puisque Gaby est censée détester être enceinte. L'autre mal qui a atteint le quartier est la multiplication des psychopathes. C'est vrai qu'il y a eu toute une période où la série en manquait sérieusement mais là, c'est un peu too much ! Le fameux Patrick d'Angie est arrivé à Wisteria Lane mais pour faire durer le suspense, il ne s'attaque pas tout de suite à elle. Non, sa cible sera d'abord son fils, Danny, et je ne sais pas quoi penser des scènes qu'ont dû partager John Barrowman et Beau Mirchoff. Le premier était plutôt bon mais l'ensemble m'a semblé bizarre, presque malsain même puisqu'on avait plus l'impression que Patrick voulait se faire Danny qu'autre chose. Remarque, quand on cherche bien, ça aurait pu être sympa ! Encore Marc Cherry qui fantasme à mon avis... Qu'il s'achète des pornos merde ! L'autre psychopathe du coin, c'est le nouveau "fils" de Bree, Sam, qui tente par tous mes moyens d'évincer Andrew. Sauf que son plan ne se passe pas comme prévu et j'étais le premier surpris ! J'aime bien cette intrigue. Même Orson y a trouvé une place en passant pour le grand sage qui a tout compris. Pas mal du tout ! Enfin, est-ce bien nécessaire de parler de Susan et Mike ? On nous ressert exactement la même intrigue usée et nullissime de la dernière fois et on brode sur du vide. Mike se retrouve même à monologuer, laissant James Denton dans la plus grande détresse. Honteux (s'il avait du talent aussi...) ! 

vlcsnap_103368 vlcsnap_85562


// Bilan // La recette est toujours la même dans Desperate Housewives. Le résultat aussi. Pour faire une comparaison foireuse, il y a quelques années je ne pouvais pas me passer de "Savane" de Papy Brossard. J'en mangeais tous les jours, j'en redemendais jusqu'à l'écoeurement puis je m'en suis lassé. Pour autant, je n'ai jamais complètement arrêté d'en manger. C'est pareil avec cette série. Je n'en veux plus mais en souvenir du bon vieux temps, je me prends une petite part de temps en temps. Bref, je ne sais vraiment plus quoi raconter sur DH, ça devient grave !


17 avril 2010

Tueurs En Séries [Episode du 16 Avril]

allocine_tueur_en_series

Au sommaire cette semaine : Twin Peaks a 20 ans, le feuilleton Nicollette Sheridan, Olivier Marchal en guest, la franchise Law & Order au top, Glee revisite Madonna...

30 mars 2010

Critiks Récap' [Du 23 au 30 Mars 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

51144339


44030377

51180415

51216808

51253599

51281122

51349335

51357525

51362898

Justified [Pilot]


44030376

51320799

51287912

51402927


44030375_p

51140584

26 mars 2010

Tueurs En Séries [La 100ème]

tueuJJGHHrs

Au sommaire : L'histoire de l'émission et de la rubrique séries sur AlloCiné, les six meilleures façons de fêter un 100ème épisode...

23 mars 2010

Desperate Housewives [6x 18]

dnes_season4_dh_susan_minib

My Two Young Men // 1o 8oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_87401 vlcsnap_111368

   Lundi 1er Février 2010, bureau de Marc Cherry. Le producteur ouvre son courrier, il a reçu une lettre de Steven McPherson, le président d'ABC :

"Mon très cher Marc chéri,

Je viens de visionner avec ma petite famille le dernier épisode de Desperate Housewives et je me vois dans l'obligation de t'exprimer mon mécontentement car ce que j'ai vu n'est pas digne de ma chaîne. Qu'est-ce donc que cette intrigue sur une strip-teaseuse ? Te rends-tu compte de l'exemple que tu donnes à ma fille de 7 ans ? Je l'ai retrouvée hier soir les jambes en l'air en train de se frotter contre une rampe d'escalier ! Et pourquoi avoir intégré au casting cette perverse de Julie Benz ? Ce suppo de Satan n'a joué que dans des séries pour déséquilibrés ! Buffy contre les vampires, Dexter... Vire-là moi sur le champ ! Si tu comptais faire d'elle la nouvelle Edie, tu peux te fourrer le doigt dans le *** (Et Dieu sait que tu aimes ça...) ! Et cette Drea de Matteo, c'est pareil ! Elle est d'une vulgarité, j'en ai honte pour elle. Non mais au point où tu en es, il ne manquerait plus que tu te la joues Shonda Rhimes à vouloir me caser des goudoues partout ! Indécrottable celle-là d'ailleurs. Et au fait, j'ai décidé de proposer à Dana Delany le rôle principal d'un pilote pour la saison prochaine. Marre qu'elle gâche son talent dans ta série (et puis je peux te le dire à toi, elle me l'a fait promettre sinon elle dit tout à ma femme. Tu te souviens quand elle nous a surpris toi et moi dans ta loge, à quatre pattes sur le tapis ? Ben voilà...) Encore merci ! Alors tu vas me faire le plaisir de trouver deux-trois intrigues gentillettes à Susan et Gabrielle et arrêter de nous faire chi**. De toute façon, moi vivant, Desperate ne dépassera pas la saison 7 ! A bon entendeur...

Steve McPherson.

PS: Y'a pas une clause dans le contrat de Teri Hatcher qui stipule qu'au bout de six liftings, on peut la virer ? Elle ne ressemble plus à rien la pauvre femme." 

vlcsnap_92942 vlcsnap_104235

Lundi 8 Février 2010, siège d'ABC, bureau de Steve McPherson. Il reçoit un courrier en recommandé de la part de Marc Cherry :

"Mon très cher Steevy,

   J'ai pris bonne note de tes remarques ô combien instructives et tiens à m'excuser pour le mal que j'ai causé à ta famille et probablement dans un grand nombre de foyers américains. Du moins ceux qui regardent encore mes vieilles mégères apprivoisées. Tu sais aussi bien que moi que si je le pouvais, j'arrêterais cette série sur le champ. Je ne supporte plus Marcia Cross. Si ça continue, je vais la gifler comme feu-Nicollette Sheridan. Mais tant que les audiences sont là... C'est pas faute d'avoir pondu des scripts médiocres. Rien n'y fait, ils sont encore plus de 10 millions à rester scotchés. Que veux-tu ? Cela dit, tu seras ravi d'apprendre que mon équipe de scénaristes et moi avons travaillé d'arrache-pieds pour que la fin de la saison soit encore plus mauvaise que celle de la précédente. Dans les grandes lignes, voici ce que j'ai prévu...

   Bon déjà, comme promis et comme depuis au moins quatre ans, Susan et Gabrielle vont se chamailler pour des histoires futiles. Je me suis dis que ce serait bien de réunir leurs forces comme ça elles vont pouvoir se pourir mutuellement leurs intrigues. J'y ai quand même inséré la petite Juanita. Je l'adore cette gosse ! Elle me ressemble lorsque j'avais son âge, tu comprends... Pour Lynette, j'ai eu une super idée en me rasant les testicules ce matin ! Je vais faire revenir un de ses mioches, le grand benêt roux, tu sais, et je vais lui coller une moustache ridicule ainsi qu'une idiote de copine. Le but ? Rendre Lynette mauvaise comme tout, comme ça elle agacera les téléspectateurs. Puis comme ça fait réchauffé, c'est parfait ! Pour Bree, je suis désolé mais je crois que l'intrigue que j'ai trouvé est pas si mauvaise tout compte fait bien que réchauffée elle-aussi. Mais tu me connais, je n'ai pas pu résister aux beaux yeux de Shawn Pyfrom. J'aime quand il est colère. Il a bien grandi le bougre ! Ah si seulement... Enfin bref. Je lui ai inventé un demi-frère, fils caché de Rex, un petit psychopathe en puissance pas dégueu, et puis... bon, j'ai pas encore trouvé la suite. Ah et je fais revenir la Danielle dans une scène ou deux. Elle est tellement vilaine, ça me fait rire. Je laisse Kyle McLachlan dans son coin. Il est puni de toute façon. Depuis qu'il a réussi à rendre presque crédible la kléptomanie d'Orson, je lui en veux tu peux pas savoir... Sinon, j'en ai ma claque du mystère de la saison. Comme chaque année. J'ai engagé John Barrowman, il m'a promis une petite pipe en échange. Je pouvais pas refuser, ce genre de propositions se fait rare vois-tu. Toi même tu veux plus. Il voulait jouer un méchant. Alors je le fais étrangler une vieille. D'ailleurs, j'ai pris une ancienne infirmière d'Urgences pour la jouer. Ca me faisait marrer de la faire plus parler en deux épisodes de Desperate qu'en quinze ans d'Urgences ! Oh et je t'ai pas dis ? La Joosten m'a encore emmerdé pour que j'intègre son cancer à la série ! Ah si elle y était resté cette fois... Je t'ai réglé ça en deux coups de cuillères à pot mon vieux ! C'est pas aux vieux singes qu'on apprend à faire la grimace... Pour finir, sur tes bons conseils, je n'ai pas pu résister : la strip-teaseuse, tu te souviens ? Bah je lui fais brouter le minou de Katherine ! Comme ça, elles se barrent heureuses de Wisteria Lane et on en parle plus. T'en fais ce que tu veux maintenant !

Voilà. J'espère que ça te convient. Bonne fin de journée,

Ton Marc chéri.

PS: Mon tapis est libre, si ça te tente toujours... "

56688


// Bilan // Tout ça pour dire que la légère brise de fraîcheur qui s'était abattue sur Wisteria Lane depuis quelques épisodes a déjà disparu. Une suite de mauvaises décisions (ne pas garder Julie Benz plus longtemps, ne pas chercher à retenir Dana Delany, se moquer de Drea De Matteo en lui inventant un mystère de pacotille...) associées à un grand manque d'inspiration chronique conduisent à un résultat médiocre, à peine sauvé par une intrigue correcte -celle de Bree- et deux-trois répliques piquantes. Cela n'augure rien de bon pour la fin de la saison...

44069764

22 mars 2010

Critiks Récap' [Du 17 au 22 Mars 2010]

44069588

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


44030378

51078186


44030377

51057685

51021321

51018322

50986288

dnes_season4_flash_simon_mi


44030376

50948276

50878897

50876468